Osvaldo Patrizzi Responds

Subtitle

As seen in Businessmontres.com, published on 28/8/2014

Antiquorum en panne sèche
 
Un trou de six millions, soit un an de chiffre d'affaires en commissions sur les ventes...
 
◉◉◉◉ ANTIQUORUM AVAIT PROFITÉ DES VENTES GENEVOISES DU PRINTEMPS pour s'offrir un coup de publicité en annonçant l'arrivée d'un investisseur zurichois, FIDES Business Partner (voir l'annonce officielle faite par Antiquorum). Impossible d'en savoir plus à propos de ce mystérieux investisseur, fonds honorablement connu dans les milieux financiers de Zurich, mais totalement inconnu dans l'univers – impitoyable – des enchères horlogères. Après enquête, Business Montres (2 juin 2014)pouvait révéler que l'investissement envisagé était d'environ 6 millions de dollars [certaines sources parlaient de 6 millions d'euros] et que la somme semblait gagée sur un stock de montres dont nous démontrions qu'il appartenait à... Osvaldo Patrizzi, à qui les juges new-yorkais venaient de rendre justice en ordonnant à Antiquorum New York de lui restituer ces montres et une importante somme d'argent consignée par lui dans les comptes de la maison d'enchères.
 
◉◉◉◉ APPAREMMENT, ON N'AVAIT PAS TOUT DIT AUX RESPONSABLES DU FONDS FIDES, qui tombaient un peu des nues et qui semblaient vouloir à tout prix éviter la moindre publicité autour de leur relation avec Antiquorum, dont ils se refusaient à faire état auprès de leurs clients et sur leur site – ce qui est contraire à tous les usages dans ce milieu des investisseurs institutionnels. Ces mêmes dirigeants de FIDES devaient également dans Business Montres (30 mai dernier) la faillite d'Izzy Trip, l'ultime avatar légal d'Antiquorum Genève. Pas de quoi les rassurer, ni les pousser à payer quoi que ce soit d'un investissement sur lequel ils réfléchissaient pourtant depuis le début 2014...
 
◉◉◉◉ AUX DERNIÈRES NOUVELLES, ALORS QUE FIDES EST AUX ABONNÉS ABSENTS dès qu'on évoque devant ses dirigeants le dossier Antiquorum, il semblerait bien que l'investisseur ait pris peur : non seulement ils n'auraient pas versé un centime à Antiquorum, mais ils laissent entendre qu'on leur aurait forcé la main pour diffuser un communiqué très prématuré avant les ventes du mois de mai. Une mauvaise manière, qui aurait cependant permis à Antiquorum de calmer les créanciers les plus nerveux[ceux qui attendaient depuis des mois qu'on leur paye les montres consignées dans les derniers catalogues] et de diffuser un message d'espoir. L'investisseur miracle s'étant évanoui dans la nature, on en revient à la case départ, avec un trou de trésorerie estimé entre 6 et 7 millions d'euros et pas le moindre espoir de se refaire avant les ventes de novembre – rendez-vous traditionnel dont on peut légitimement se demander s'il sera honoré par Antiquorum. D'autant que la justice genevoise – qui semble avoir récemment blanchi Osvaldo Patrizzi de toutes les accusations criminelles formulées contre lui par ses successeurs chez Antiquorum – enquêterait désormais sur les soupçons de « faillite frauduleuse » qui pèsent contre Izzi Trip, dont les actifs ont été dévolus à une nouvelle société (Antiquorum Genève) sans que les comptes traduisent de façon réaliste les dettes non provisionnées dues à Osvaldo Patrizzi et à ses anciens associés [on parle ici de plusieurs dizaines de millions de francs suisses]. Manifestement aux abois et en panne sèche de trésorerie, l'actuelle direction américano-suisse d'Antiquorum voit monter la pression chez les marchands qui lui avaient encore fait confiance en début d'année : de quoi seront faits les prochains catalogues ?
 
◉◉◉◉ SIX MILLIONS D'EUROS (OU DE FRANCS SUISSES) DE « TROU », cela correspond à peu près à un an d'activité (chiffre d'affaires réel) pour une entreprise de la taille d'Antiquorum [estimationBusiness Montres] : c'est le montant moyen des commissions (vendeurs + acheteurs) et des revenus que peut encaisser une maison qui procède à trois à quatre ventes majeures dans l'année – à condition que celles-ci se déroulent sans anicroches...
 

Newest Members

Recent Blog Entries