Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 

LA LÈPRE QUI COUVRE LE MONDE.

Jean 6/60 -  

Plusieurs de ses disciples, après l'avoir entendu, dirent:

Cette parole est dure; qui peut l'écouter?

Par Naomie le 12 novembre 2018.

Shalom à vous tous qui êtes aimés de l'Eternel Dieu ; qui avez accepté le sacrifice de l'Agneau de Dieu et qui avez régénéré vos vies pour le salut éternel.

J'ai toujours aimé la parole de Dieu, tout en étant insatisfaite de ce que j'entendais. Pourquoi ce sentiment de vide après avoir entendu « la parole de Dieu » ? Pourquoi cette insatisfaction grandissante ? Souvent je me disais que quelque chose ne tournait pas rond et je m'accusais moi-même, quand je n'étais pas accusée par les autres.

Pendant des années, jours après jours, je m'interrogeais, puis j'interrogeais le Seigneur afin de connaître ce qui ôtais ma joie et m'envahissait lentement mais sûrement.
C'est alors que j'ai commencé à me tenir nuit et jour  devant le trône de la grâce, jusqu'à l'obtention d'une réponse à ma quête de plus. 

Quand ce jour arriva, je n'étais pas « préparée » à recevoir l'objet de mes désirs ardents, je marchais dans une rue, seule, tout en parlant au Seigneur. Tout en allant bon train, une vision devant mes yeux, une parole à mon âme, et ma vie prit un tournant nouveau, remplie à jamais de cette plénitude tant recherchée, tant espérée. Jour mémorable, un de ces jours que nous avons gravé sur le disque dur de nos cœurs. La vision : une porte ouverte sur une vue de sable doré, un grand désert.

La parole : accepter de franchir la porte, afin d'être nourrie de ce qui manquait à ma joie, à savoir la plénitude de Dieu, ou ne pas la franchir. J'avais la liberté de mon désir. Sans hésiter, j'acceptais et entrais par cette porte ouverte, dans ce désert et cela pour environ deux années. La porte se referma sur moi. Instantanément, j’eus l'impression d'une aiguille plantée dans mon bras droit, qui me reliait au ciel, et m'abreuvait, me nourrissait jour après jour, nuit après nuit, jusqu'à ce que je ressente la sensation d'un plein qui pouvait me faire mourir si je continuais. Je criais au Seigneur d'arrêter, ce qui se fit à l'instant. Je me vis sortir de mon lieu librement, avec une très grande satisfaction, une joie immense, et quelque chose d'indéfinissable qui ne m'a pas quittée.

C'est ainsi que je pus avancer avec assurance dans cette voie tracée pour moi, afin d'accomplir ma destinée dans la volonté de notre Dieu. Si vous vous reconnaissez dans ce que je vous affirme ci-dessus, je vous invite à procéder à la recherche de notre Dieu jusqu'à ce que vous soyez vous aussi remplis pleinement, jusqu'à ce que votre coupe déborde - Esaïe 66/11 -   Afin que vous soyez nourris et rassasiés du lait de ses consolations, afin que vous savouriez avec bonheur la plénitude de sa gloire.

Je vous invite à rechercher la Grâce du Seigneur pour le servir, sa vérité pour vous conduire, et son collyre pour vous ouvrir les yeux de l'âme, fuyant le brouet que l'on veut vous servir en le baptisant « parole de Dieu » alors que ce n'est qu'un pâle reflet de la vérité. Seul l'Esprit saint peut vous remplir de la vérité de Dieu. Jean 15/19 -   Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui; mais parce que vous n'êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait. Ne soyez pas, alors, désolés de ce que vous vivrez. Vous serez jalousés, calomniés, rejetés comme il en a été pour le Seigneur mais c'est ainsi que vous irez avec assurance dans le sentier qui conduit à la sainteté, celui-là même qui vous fera comprendre que vous marchez vers la ressemblance d'avec Christ Yéshua. Une lignée royale, des sacrificateurs pour Dieu, selon Apocalypse 5/10  tu as fait d'eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre ; selon Hébreux 7/15  Cela devient plus évident encore, quand il paraît un autre sacrificateur à la ressemblance de Melchisédek,

QU'EST-CE QUE LA  LÈPRE ?

Qu'est-ce donc que la lèpre, cette maladie infectieuse qui a  terrorisé les hommes depuis son apparition dans le monde occidental ? C'est une maladie de la peau qui ronge lentement l'individu, allant jusqu'à lui donner un aspect repoussant, rongeant les chairs, jusqu'à la disparition des membres atteints. Au Moyen-âge, on « séquestrait » les malades afin de préserver ceux qui n'étaient pas touchés. Dans le modernisme de notre époque, le langage actuel a débaptisé cette maladie, lui donnant le nom d'éléphantiasis, on se demande bien pourquoi.

Au travers de la lecture de la bible, principalement dans l'Ancien Testament, nous avons connaissance des ravages de cette maladie dévastatrice. C'est une gangrène irréversible qui touche une multitude d'individus, et cela, encore de nos jours.  Il nous est rapporté, dans le livre de l' Exode 4/6 comment Moïse fut touché par la lèpre, selon ce qui est écrit :   L'Eternel lui dit encore: Mets ta main dans ton sein. Il mit sa main dans son sein; puis il la retira, et voici, sa main était couverte de lèpre, blanche comme la neige....

Il en fut autrement pour Myriam qui, après la sortie du peuple juif du lieu de sa captivité, s'éleva contre son frère Moïse, et fut touchée par la lèpre ; elle  fut isolée du camp jusqu'à sa complète guérison -  Nombres 12/1 -  Marie et Aaron parlèrent contre Moïse au sujet de la femme éthiopienne qu'il avait prise, car il avait pris une femme éthiopienne – 12/4  et 5 -  Soudain l'Eternel dit à Moïse, à Aaron et à Marie: Allez, vous trois, à la tente d'assignation. Et ils y allèrent tous les trois. L'Eternel descendit dans la colonne de nuée, et il se tint à l'entrée de la tente. Il appela Aaron et Marie, qui s'avancèrent tous les deux - Nombres 12/10  -  La nuée se retira de dessus la tente. Et voici, Marie était frappée d'une lèpre, blanche comme la neige. Aaron se tourna vers Marie; et voici, elle avait la lèpre. Nombres 12/15 -   Marie fut enfermée sept jours en dehors du camp; et le peuple ne partit point, jusqu'à ce que Marie y fût rentrée.

Il existe d'autres exemples de personnes touchées par la lèpre, et ceci pour diverses raisons.  A commencer par Naaman, chef de l'armée syrienne, qui fut dans l'obligation de se tremper 7 fois dans le fleuve avant d'être guéri - 2 Rois  5/1 – Plus encore le roi Ozias touché de façon irréversible, inguérissable selon la volonté de l'Eternel à cause de sa désobéissance à Dieu  - 2 Chroniques 26/19 et 20   La colère s'empara d'Ozias, qui tenait un encensoir à la main. Et comme il s'irritait contre les sacrificateurs, la lèpre éclata sur son front, en présence des sacrificateurs, dans la maison de l'Eternel, près de l'autel des parfums.  Le souverain sacrificateur Azaria et tous les sacrificateurs portèrent les regards sur lui, et voici, il avait la lèpre au front. Ils le mirent précipitamment dehors, et lui-même se hâta de sortir, parce que l'Eternel l'avait frappé.

La lèpre est hideuse lorsqu'il s'agit des chairs meurtries, mais dès que son application concerne le péché, c'est pire. L'appellation donnée est le vice et s'applique à une multitude de péchés. C'est un fléau d'envergure mondiale, et s'étend graduellement sur toute la surface de la terre, touchant tous et toutes réfractaires à la loi divine, et refusant toutes grâces découlant de la croix, offertes par Christ Yéshua, Seigneur et Maître de toute la création. La lèpre touche le corps et l'âme, sans omettre l'esprit. Jadis, les sacrificateurs détenaient l'autorité nécessaire afin de déclarer une lèpre, ou pas, et d'affirmer, ou pas, l'impureté de celui qui était atteint de manière visible. IMPUR ! IMPUR ! Tel était le verdict. Qu'en est-il à ce jour ? L'impureté règne en maîtresse, et telles des truies, les hommes s'y vautrent même après avoir été nettoyés de leurs impuretés. Qui va se lever avec courage et lucidité afin de dénoncer les lépreux de ce monde et refuser la contamination ? Qui ?

Après que l'homme Adam et la femme Eve furent chassés d'Eden, alors qu'ils avaient le privilège de vivre en présence de l'Eternel le Créateur, le péché s’installât avec virulence, mais rien ne fut comparable à ce que nous vivons maintenant. Nous nous vautrons dans la fange tout en clamant notre intelligence. Nous nous prenons pour des dieux tandis que Satan et ses démons sont nos accompagnateurs dans notre quotidien. Il suffit d'ouvrir les yeux, les oreilles pour voir, pour entendre, et ce qui s'offre à nous est désespérant. Qui va se lever pour dénoncer la lèpre du monde, la lèpre des églises, la lèpre des hommes ?

Matthieu 7/6 - Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu'ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous déchirent.

Le vice est une disposition habituelle au mal dit le dictionnaire. Un homme de foi,  Pascal,  dira qu'il nous est « état naturel » depuis la chute en Eden, tandis que  les falsificateurs de la parole divine, les sacrificateurs du mensonge, les colporteurs du Diable vous persifleront autrement. Le même dictionnaire affirmera que le vice est une disposition habituelle à faire « un certain mal moral en particulier ». En ceci nous constatons, par les comportements humains de ceux qui sont conduits à diriger le monde qu'ils ne trouvent pas étrange, pas même immoral,  mais normal, la condition des peuples affamés et la négligence appliquée au quotidien, qu'ils sont  satisfais de leurs actions appliquées sans relâche, et vivent au grand jours dans des scandales répétés qui souillent leurs accréditations aux postes les plus hauts. La Lèpre souille leur visage, mais ils n'en éprouvent aucune honte, se rassasiant de la sueur des pauvres, du sang de leurs sacrifices immondes. Ce sont eux les chiens dont il est fait mention dans Philippiens 3/2 -  Prenez garde aux chiens, prenez garde aux mauvais ouvriers, prenez garde aux faux circoncis.

Comment devons-nous réagir devant un tel déferlement de puanteur dégagée par ces membres putrides et infectés ? Comment se débarrasser de l'impureté affichée et  déferlante comme un raz de marée ? Il faut réagir avant de subir un sort comparable à celui de Sodome, de Gomorrhe. Il faut avoir le courage de dénoncer les infamies qui infectent les « églises » qui empuantissent les « Exécutifs » des Etats. Ne pas se taire, mais montrer l'exemple, sans se réfugier derrière des phrases toutes faites du genre « faites ce que je dis, pas ce que je fais ». Jude 1/7...   que Sodome et Gomorrhe et les villes voisines, qui se livrèrent comme eux à l'impudicité et à des vices contre nature, sont données en exemple, subissant la peine d'un feu éternel.

Actuellement, l'état de délabrement spirituel des églises mis en évidence,  révèle la lèpre qui défigure la chrétienté dans son ensemble, puisque nul ne dénonce le vice, les vices, le péché, les péchés qui règnent à visage découvert, offrant l'image et l'impureté  de Sodome et Gomorrhe au monde entier. Des « églises » prônent le mariage pour tous, le divorce, l'adultère, la rébellion des enfants contre les parents, le non respect des aînés, la fornication, le mensonge, et tant de choses impures ! IMPURES !!! Cessons de nous croire à l'abri de la lèpre, elle est contagieuse. Il suffit d'un membre infecté et gangrené pour que la maladie se développe rapidement.

Rejeter le péché, chasser le vice ! Ne plus croire que Satan épargne l'église, c'est une hérésie. Comme Naaman, ayons le courage de réaliser notre contagion, et allons au fleuve d'eau pure et vive qui sort de dessous le trône divin, afin de nous y plonger et ressortir purifiés. Ecarter de nous tous ceux qui sont dénoncés dans Apocalypse 22/15 - Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge...

Puisque le Seigneur est venu pour unifier dans son sacrifice la Loi et la Grâce, n'acceptons plus le partage de la Cène avec ceux-là qui refusent de renier Satan et ses œuvres, pour nous tourner vers le Saint: l'Agneau divin mort pour nous, et ressuscité pour que change nos vies, à l'égal du criminel crucifié avec le Seigneur. Est-ce dur à entendre ou bien à mettre en pratique ? Les temps de la terreur viennent et déjà la Californie paie un lourd tribu pour le vice de Los Angeles. Que va-t-il en être pour les autres pays ayant sombré dans la débauche sexuelle ? Que faisons-nous pour éradiquer cette lèpre alors que le monde brûle la vertu au bûcher du mensonge ?

Ayez le courage de lire Jérémie 9 versets 23 à 26 et vous comprendrez la stupidité arrogante de ceux qui recherchent leur gloire, allant jusqu'à détourner la gloire divine pour leur usage personnel. Sachez ce qui va advenir de ceux-là qui agiront pareillement : Ils seront châtiés vivement à cause de leurs péchés, déclarés par l'Eternel d'incirconcis de cœur. Oui c'est votre cœur qui est endurci, qui refuse la grâce et insulte les gloires - 2 Pierre 2/10 -ceux surtout qui vont après la chair dans un désir d'impureté et qui méprisent l'autorité. Audacieux et arrogants, ils ne craignent pas d'injurier les gloires... Jude 1/8 - Malgré cela, ces hommes aussi, entraînés par leurs rêveries, souillent pareillement leur chair, méprisent l'autorité et injurient les gloires.

Nous crions au scandale et à la barbarie quand des pays étrangers de culture islamique punissent avec violence le vice (je refuse de telles pratiques je ne fais que citer) sommes-nous exemplaires alors que nous nous vautrons dans la débauche, le mensonge, la violence, que les enfants sont des victimes de loups enragés ? Et que les loups, sous couverture d'agneaux, brutalisent les plus faibles, dévorent les plus petits, et grognent comme bêtes sauvages quand s'élèvent les chants à la gloire de Dieu ? Luc 6/41 et 42- Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil?  Ou comment peux-tu dire à ton frère: Frère, laisse-moi ôter la paille qui est dans ton œil, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans le tien? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille qui est dans l’œil de ton frère.

TOMBENT LES DOMINOS, S'ACCOMPLIT LA PAROLE DE DIEU.

Apocalypse 18/3 ... parce que toutes les nations ont bu du vin de la fureur de son impudicité, et que les rois de la terre se sont livrés avec elle à l'impudicité, et que les marchands de la terre se sont enrichis par la puissance de son luxe.

La mondialisation a fait naître une race nouvelle de « seigneurs » qui se prennent pour des rois, alors qu'ils  ne sont que des roitelets. Ils affament les peuples et s'endorment sur leurs vomissures. Ils agissent avec virulence dans la destruction des bases établies par nos aînés, et s'arrogent le droit, tous les droits, de conduire les peuples dans la disette, tandis qu'eux-mêmes boivent à toutes les coupes de la jouissance humaine. Ils pensent pouvoir agir librement, étant au sommet des pyramides des peuples, tuant les prophètes tout en dressant leurs tombeaux. Ils agissent avec arrogance, et proclament qu'ils sont les nouveaux dieux de l'humanité dans une idéologie satanique qui proclame la bonté de l'homme. L'Humanisme n'est rien d'autre qu'une branche de l'Hydre démoniaque qui couvre la terre, c'est une gangrène, c'est une lèpre. Elle est reconnue par les vrais serviteurs du Seigneur qui ne forniqueront pas avec elle. Contrairement au reste du monde, l'Eglise véritable et pure combattra vigoureusement tout ce qui tend à remplacer l'Eternel et abolir l’œuvre de la croix.

Les « faux-témoins » marchent derrière « Le Faux Prophète» décrit dans la Bible, celui-là qui accompagne la Bête qui monte de la terre, et celle qui monte de la mer. Ils connaîtront le même sort :  Apocalypse 19/20 -  Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans l'étang ardent de feu et de soufre.

Le Système ébranlé, la statue de la vision de Daniel va tomber. Tel qu'il est fait mention dans la parole divine - Proverbes 19/9 -   Le faux témoin ne restera pas impuni, et celui qui dit des mensonges périra.

Existe-t-il un remède afin de guérir de cette monstruosité qu'est la lèpre ? Naaman fut guéri, Myriam également, sans omettre Moïse, mais ce ne fut pas le cas d'Ozias. Alors que faire ? Comment procéder ? Christ nous affirme qu'il est venu sauver les malades quels qu'ils soient à condition que les malades le souhaitent ardemment. Si nous confessons notre maladie, notre péché, notre lèpre, il est suffisant pour nous apporter la guérison. Il a porté nos péchés, nos maladies dans une mort violente et cruelle, et nous offre par là un accès au trône de la grâce où coulent le lait et le miel du pardon.

Revenir d’où nous avons péché, d'où nous sommes tombés, certes oui. Puis mettre en pratique cette parole forte qui doit nous interpeller, parce que c'est tout notre entendement, notre conscience, notre intelligence qui sont interpellés  - Esaïe 27/4 à 5 -  Il n'y a point en moi de colère; Mais si je trouve à combattre des ronces et des épines, Je marcherai contre elles, je les consumerai toutes ensemble, à moins qu'on ne me prenne pour refuge, qu'on ne fasse la paix avec moi, qu'on ne fasse la paix avec moi.

Voilà, c'est dit : FAIRE LA PAIX AVEC L'ETERNEL DIEU PAR LE SAINT NOM DE CHRIST YESHUA NOTRE SEIGNEUR. Il existe trop de « chrétiens » chargés de colère, de rancœur et de haine qui osent prendre la Cène semaine après semaine, et qui ne sont pas dans le « shalom » divin. Faire la paix avec Dieu est une démarche volontaire qui nous pousse à nous défaire de ce fardeau qui nous mène tout droit au développement d'une maladie qui se nomme la lèpre, qui agit sur notre cœur, notre âme et notre esprit, gangrenant jour après jour la créature nouvelle que nous étions devenue  en l'acceptation de Yéshua dans nos vies.

N'hésitons pas si tel est notre cas, à oser affronter le péché, le vice, et s'il le faut, comme Naaman, plongeons dans l'eau pure et limpide qui coule de dessous le Trône de la Grâce afin d'être purifiés de toutes souillures, et rendus à la vie par le saint nom de notre Roi éternel. Si nous voulons qu'enfin le monde entende la voix des prophètes de Dieu, il faut que l'Eglise soit purifiée de ses souillures. Que nous est-il préconisé ? Que celui qui se purifie le fasse encore, et que celui qui se souille continue à le faire. Apocalypse 22/11  Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore.