Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

title

VOUS ETES MA VIGNE!




Par Naomie, le 19 Janvier 2012 .


SHALOM.

Il est parfois des instants qui nous interpellent plus que d'autres, mais il est une raison pour cela, c'est afin que nous puissions prendre le temps de savoir où nous en sommes et faire le point non pas vis à vis de nos propres pensées, ou sentiments, mais vis-à-vis de la pensée divine, devant le Seigneur de toute la terre qui nous dit : « vous êtes ma vigne »
Oui, mais avez-vous pris le temps de songer à cette parole merveilleuse qui atteste la valeur de notre produit : une vigne ? Une vigne est une richesse qui demande bien du labeur pour le vigneron, mais qui, lorsqu'elle porte enfin son fruit,  permet la prospérité de son propriétaire.  Plus encore, le jus de son fruit, appelé vin, est de toutes les réjouissance de l'homme à qui le Seigneur dit : Ecclésiaste 11/9 -  12/1 - Jeune homme, réjouis-toi dans ta jeunesse, livre ton cœur à la joie pendant les jours de ta jeunesse, marche dans les voies de ton cœur et selon les regards de tes yeux; mais sache que pour tout cela Dieu t’appellera en jugement.

En effet, le vin est associé à toutes les réjouissances, mais cependant, il peut être aussi associé à toutes les débauches dues à l'excès qui ne peut pas nous être profitable.

Noé, ivre, ouvrit la voie à la malédiction qui, venant de Dieu, reposât, repose encore sur les descendants de Cham . Dans Jérémie 13/13 – il est une autre décision prise par Dieu l'Eternel devant le péché de l'homme :  Alors dis-leur: Ainsi parle l’Eternel: voici, je remplirai tous les habitants de ce pays, les rois qui sont assis sur le trône de David, les sacrificateurs, les prophètes, et tous les habitants de Jérusalem, Je les remplirai d’ivresse.

Aujourd'hui, la terre entière est concernée par cette parole, et dans leur ivresse, les « princes » de ce monde ne sont plus a même de prendre les bonnes décisions concernant les peuples qui leur ont été confié.
Ce n'est plus de la folie, c'est de l'ivresse provoquée par une beuverie gigantesque englobant tous les participants à cette orgie dont le nom est « bacchanales » Ces dernières n'étant en fait que des fêtes orgiaques religieuses liées à la dévotion au dieu Dionysos-Bacchus (dieu du vin, de l'ivresse et des débordements sexuels)
Voilà pour ce qui est de la trame concernant le sujet ; elle est pitoyable parce qu'elle reflète avec exactitude la vision du monde qui titube et chancelle, ivre de tous ses débordements, et nous assistons à des comptes-rendus judiciaires des hommes d'Etats englué dans leurs propres débordements.
Qui se soucis de cette parole en provenance du ciel ? Même les chrétiens ne s'en soucis guère, je vous l'affirme ! A ce jour, nous sommes plutôt dans cette parole de la bible - Esaïe 22/13 -  Et voici de la gaîté et de la joie! On égorge des bœufs et l’on tue des brebis, On mange de la viande et l’on boit du vin: Mangeons et buvons, car demain nous mourrons

Quel vaste programme avons-nous là !

Si Dieu atteste que l'Eglise est sa vigne, et qu'il en est le vigneron, il faut s'attendre à une manifestation de sa part en ce qui nous concerne.
Dieu ne laisse personne s'occuper de ceux de sa maison, et si nous sommes inquiets pour le devenir de sa vigne, laissons-nous transporter par La Parole divine qui atteste que Dieu est celui qui s'enquière de la santé de ce qui est sien, acquis au prix du sang de son bien aimé Fils Yéshua ; ne soyez pas oublieux de cela je vous en prie ! Ne dites-pas que c'est assurance, parce que le salut de vos âmes fera que le Père exercera tout ce qui est en son pouvoir afin de ne pas voir son bien (sa vigne) dévorée par les mauvaises herbes ! Cela ne peut pas être ! Le sang de Christ est le meilleur des fertilisants existant au monde, et c'est avec lui que nous avons été nettoyé, purifié, et que nous avons eu accès au salut dans notre résolution de le suivre et de lui donner notre vie.

Mais faites attention à vous ! Dieu est Dieu, il est sans partage et il agit selon le conseil de... Son Conseil justement. Jérémie 32/19  - Tu es grand en conseil et puissant en action; Tu as les yeux ouverts sur toutes les voies des enfants des hommes, Pour rendre à chacun selon ses voies, Selon le fruit de ses œuvres.
Job 12/13  - En Dieu résident la sagesse et la puissance. Le conseil et l’intelligence lui appartiennent.


Le Christianisme (je ne parle pas de chrétienté, même un âne bâté peut se prétendre chrétien)
mais je parle bel et bien du Christianisme essentiel (qui appartient à l'essence ou nature propre d'une chose) et véritable ; et seul  Christ est la racine du christianisme essentiel et véritable : IL EST !
Donc, disais-je, le christianisme à ce jour est édulcoré par ce que le plus grand nombre ne marche plus dans les sentiers étroits de jadis, ces chemins anciens où il nous est fortement conseiller de retourner afin de les emprunter - Jérémie 6/16 - Ainsi parle l’Eternel: Placez-vous sur les chemins, regardez, Et demandez quels sont les anciens sentiers, Quelle est la bonne voie; marchez-y, Et vous trouverez le repos de vos âmes! Mais ils répondent: Nous n’y marcherons pas - Jérémie 18/15 -  Cependant mon peuple m’a oublié, il offre de l’encens à des idoles; Il a été conduit à chanceler dans ses voies, à quitter les anciens sentiers, Pour suivre des sentiers, des chemins non frayés.

Frères et sœurs, mon cœur se serre devant cette affirmation qui nous est donnée par l'Esprit Saint afin que nous puissions nous repentir et revenir vers le destin extraordinaire qui est réservé à ceux de la Maison du Seigneur, et surtout, ce qui est plus qu'attristant, c'est la défection de l'église envers Israël, avec qui elle est unifiée par la sève (le sang) de Christ, un seul tronc pour deux entités : une greffée (par Christ le Seigneur) l'autre franche (issue de) par la volonté de Dieu l'Eternel.

Dieu s'occupe des deux, vous pouvez en être assurés. Ensemble, nous sommes la vigne de Dieu !

Malheureusement, l'une et l'autre avons lamentablement échoué dans toutes nos entreprises parce que nous avons oublié nos racines communes qui font de la vigne du Seigneur un lieu idyllique, là d'où est tiré le « vin de la coupe du Seigneur, la Cène) La Cène est promulguée comme une loi, un commandement : faites ceci en mémoire de moi - 1 Corinthiens 11/24 et 25 -   et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi. De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois  que vous en boirez. ( promulguer revient à publier une loi avec les formalités requises.)

Que nous donne en conseil la Parole de Dieu concernant la vigne ? Qu'est-il préconisé et requis afin que cette vigne soit féconde et prospère ?
A l'origine, il y a eu cette affirmation du Seigneur Dieu - Osée 10/1 - Israël était une vigne féconde, Qui rendait beaucoup de fruits. Plus ses fruits étaient abondants, Plus il a multiplié les autels; Plus son pays était prospère, Plus il a embelli les statues.
Ceci était la correspondance à un état des lieux avant emménagement : constatation est faite de ce qui était à l'origine, par le premier occupant, puis une confession écrite des dégradations survenues au fil du temps par les locataires suivants. Au commencement, la vigne du Seigneur était comme une vierge que nul n'avait touché, même par le regard ! Elle était prometteuse et Celui qui jour après jour en prenait soin avait porté toute son espérance en elle, et attendait de glorifier le résultat devant Satan !

Ensuite, ce fut le constat des dégradations et même, au travers de cette parole, nous pouvons « imaginer » Dieu témoin de cette dévastation, interpeller son propre Conseil et proclamer ce qui est advenu de cette vigne à l'origine parfaite et rendue telle une vigne sauvage ne produisant plus rien de comestible, juste bonne à produire une horrible piquette alors que sa destinée était d'être un grand cru ! Esaïe 5/1 à 5/10 - Je chanterai à mon bien-aimé Le cantique de mon bien-aimé sur sa vigne. Mon bien-aimé avait une vigne, Sur un coteau fertile. 5/3 -  Maintenant donc, habitants de Jérusalem et hommes de Juda, Soyez juges entre moi et ma vigne! 5/4 - Qu’y avait-il encore à faire à ma vigne, Que je n’aie pas fait pour elle? Pourquoi, quand j’ai espéré qu’elle produirait de bons raisins, En a-t-elle produit de mauvais? 5/5 -  Je vous dirai maintenant Ce que je vais faire à ma vigne. J’en arracherai la haie, pour qu’elle soit broutée; J’en abattrai la clôture, pour qu’elle soit foulée aux pieds.  5/7 - La vigne de l’Eternel des armées, c’est la maison d’Israël, Et les hommes de Juda, c’est le plant qu’il chérissait. Il avait espéré de la droiture, et voici du sang versé! De la justice, et voici des cris de détresse! 5/10 - Même dix arpents de vigne ne produiront qu’un bath, Et un homer de semence ne produira qu’un épha.
Deutéronome 32/32 -  Mais leur vigne est du plant de Sodome Et du terroir de Gomorrhe; Leurs raisins sont des raisins empoisonnés, Leurs grappes sont amères;

Entre temps, avant de conclure, le Seigneur est intervenu, il a envoyé son Fils ; qui de
Roi se fit serviteur pour tous.
Luc 20/10  et 11 -  Au temps de la récolte, il envoya un serviteur vers les vignerons, pour qu’ils lui donnent une part du produit de la vigne. Les vignerons le battirent, et le renvoyèrent à vide.
Il envoya encore un autre serviteur; ils le battirent, l’outragèrent, et le renvoyèrent à vide.


Dieu attendait une abondance de fruits, mais sa vigne ne produisit, en faite, qu'une prolifération de ronces et de mauvaises herbes empêchant la vigne de vivre et le raisins de produire du fruit digne de la coupe de Dieu.
Christ est venu en ce monde afin que la coupe qui lui était préparée soit accessible à sa volonté, volonté soumise à celle de Père céleste. Matthieu 26/42  - Il s’éloigna une seconde fois, et pria ainsi: Mon Père, s’il n’est pas possible que cette coupe s’éloigne sans que je la boive, que ta volonté soit faite!

Alors sachons ceci : Dieu Omniscient, présent et potent, connaissant toute chose puisque toutes choses sont en lui, n'a nullement été « surpris » de ce qui allait être, et Christ était la pièce maîtresse du plan de salut de Dieu concernant l'homme

Nous sommes rattrapés par la réalité et par la vérité qui n'a rien d'abstrait : nous sommes fait de nature périssable, mais notre âme et notre esprit retourneront ensemble devant le Trône de Dieu, passant en jugement pour leur œuvres, bonnes ou mauvaises.
Dieu, contrairement à l'homme, à prévu la suite et dans ce que nous vivons, il faut accepter la seule réalité, la seule vérité : Dieu est Dieu et son règne est éternel ; avec lui nous serons ou pas ! Donc prenez connaissance de cette parole qui est par toute sévère mais juste car notre dieu est Juste Juge : Esaïe 5/5  Je vous dirai maintenant ce que je vais faire à ma vigne. J’en arracherai la haie, pour qu’elle soit broutée; J’en abattrai la clôture, pour qu’elle soit foulée aux pieds.

Nous ne nous en tirerons pas ainsi, et il est grand temps d'ouvrir les yeux et d'affronter la réalité : nous ne produisons pas de bons fruits, alors, si cela continue ainsi, voici ce qui va être : l'église sera foulée aux pieds des Nations (paroles véritables concernant l'église de christ, celle dont la racine est Christ, le crucifié, mort et ressuscité d'entre les morts afin d'être le premier de nombreux frères) et non pas cette église apostate soumise à la volonté d'un système dont le nom est Babylone, dont la vie « surnaturelle » apportera deuil et larmes parce qu'en elle sera l'impie. Ceci sera permis par le Dieu Eternel afin que nous nous souvenions de ce que nous sommes, et que nous échappions, quand va venir la grande tempête submergeant le monde.

Dieu avait une vigne dont il prenait grand soins, puis il a « délégué » Christ Yéshua afin que ce dernier achève en Lui le travail commencé par Dieu l'Eternel ; Christ nous affirme avec assurance que s'il trouve des mauvaises herbes, il les déracinera - Esaïe 27/4 - Il n’y a point en moi de colère; Mais si je trouve à combattre des ronces et des épines, Je marcherai contre elles, je les consumerai toutes ensemble,

Oui, frères et sœurs, vous êtes la vigne de notre Seigneur, tout comme je suis moi aussi un serment de ce cep.

Jean 15/1 à  4 -  Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, afin qu’il porte encore plus de fruit. Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi.

Jean 15/5  - Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.


J'aimerai ajouter ceci : Dieu ne corrige pas à toujours, parce que la correction ne doit pas entraîner la lassitude ni le dédain envers le Seigneur ; nous sommes corrigés pour un peu de temps, après vient le repos de l'âme, celui qui est exercé à la correction en connaît la valeur ; il sait que c'est comme un fils qu'il est corrigé afin de ne pas sombrer.
Proverbes 6/23 - Car le précepte est une lampe, et l’enseignement une lumière, et les avertissements de la correction sont le chemin de la vie:
Sophonie 3/7 - Je disais: Si du moins tu voulais me craindre, avoir égard à la correction, ta demeure ne serait pas détruite, tous les châtiments dont je t’ai menacée n’arriveraient pas; Mais ils se sont hâtés de pervertir toutes leurs actions.
1 Thessaloniciens 5/9 - Car Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à l’acquisition du salut par notre Seigneur Jésus-Christ,


Israël a longtemps été averti, et nous aussi ! Nous trouvons normal le sort subit par Israël et trouvons très souvent anormal d'être soumis pareillement à semblable traitement. Qui sommes-nous pour pratiquer de telles pensées ? Sommes-nous meilleurs ? Israël est-il pire ? Il faut remettre chaque chose à sa place, et si pour un temps Israël a été mis « sur la touche » Israël n'a pas été rejeté ! Il faut cesser de penser ainsi, Dieu n'a pas rejeté l'arbre franc ; Il a simplement été mis en attente afin que nous, les gentils, entrions dans le repos de Dieu par le salut accordé par Christ par  le don de sa vie. Esaïe 9/1  (8/23) - Mais les ténèbres ne régneront pas toujours Sur la terre où il y a maintenant des angoisses: Si les temps passés ont couvert d’opprobre le pays de Zabulon et le pays de Nephthali, les temps à venir couvriront de gloire la contrée voisine de la mer, au delà du Jourdain, le territoire des Gentils.

Vous êtes ma vigne dit le Seigneur, une vigne plantée par ma volonté et travaillée par mes soins ! J'en suis le gardien - Esaïe 27/3  - Moi l’Eternel, j’en suis le gardien, Je l’arrose à chaque instant; De peur qu’on ne l’attaque, nuit et jour je la garde.

La vigne que Dieu a planté est plantée dans la terre appropriée, celle qui convient à ce qu'elle est selon le regard de Dieu. La terre a été retournée, travaillée, sans relâche jamais ! Elle a été émondée, les sarments ont été taillés afin de porter toujours plus de fruits, afin d'être la satisfaction du Seigneur. Je ne suis pas que sévère, et j'ai l'approbation du Père pour travailler cette vigne afin que le fruit soit de plus en plus beau, de plus en plus abondant !
La vigne est émondée, les sarments retranchés s'ils ne portent pas de fruit !
Que n'ai-je pas accomplit dit le Seigneur pour que vous ne produisiez pas le fruit espéré ?
Je vous ai dit qu'il fallait que vos progrès soient évident aux yeux de tous, afin que par votre conduite, l’homme ne détourne pas son regard de dessus moi, cherchant dans le monde d'autres dieux pour satisfaire à ses désirs.1 Timothée 4/15 -  Occupe-toi de ces choses, donne-toi tout entier à elles, afin que tes progrès soient évidents pour tous.

Le vigneron se sert d'un sécateur, n'en ayez pas de crainte, il n'abimera pas le fruit que nous sommes, contrairement aux mauvais ouvriers qui ne connaissent pas l'art de cultiver une vigne ; ils n'ont ni l'art ni la manière, et ils sont blessants, contrairement au vigneron qui sait, qui connaît toute la préciosité de sa vigne. Le jus du fruit est le sang de la croix, et c'est dans cette vision qu'est prise la Cène avec celui qui nous tend la coupe du Père.

Vous recevez des dons, il vous faut les faire fructifier chacun pour votre part, ; j'en demanderai compte  dit le Seigneur -
Matthieu 25/15  à 29 -  Il donna cinq talents à l’un, deux à l’autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité, et il partit. Aussitôt celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla, les fit valoir, et il gagna cinq autres talents. De même, celui qui avait reçu les deux talents en gagna deux autres. Celui qui avait reçu les cinq talents s’approcha, en apportant cinq autres talents, et il dit: Seigneur, tu m’as remis cinq talents; voici, j’en ai gagné cinq autres. Celui qui avait reçu les deux talents s’approcha aussi, et il dit: Seigneur, tu m’as remis deux talents; voici, j’en ai gagné deux autres. Celui qui n’avait reçu qu’un talent s’approcha ensuite, et il dit: Seigneur, je savais que tu es un homme dur, qui moissonnes où tu n’as pas semé, et qui amasses où tu n’as pas vanné;  Son maître lui répondit: Serviteur méchant et paresseux, tu savais que je moissonne où je n’ai pas semé, et que j’amasse où je n’ai pas vanné;  j‘ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre; voici, prends ce qui est à toi. Otez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents.  Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a.

Souvenons nous de la vérité : le Seigneur, parti nous préparer une place dans la demeure du Père Eternel, revient très bientôt -  Jean 14/2  et 3 -Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place.  Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. Toutes choses premières disparaîtront afin de céder la place à choses nouvelles - 2 Pierre 3/5  à 10 - Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu’une terre tirée de l’eau et formée au moyen de l’eau, tandis que, par la même parole, les cieux et la terre d’à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies. 3/10  - Le jour du Seigneur viendra comme un voleur; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée.
Toutefois il est bon de s'attendre à voir la concrétisation de la parole donnée en promesse par celui qui est vérité et dont le nom est Véritable.
Matthieu 5/18 -  Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé.

« J'avais une vigne dit le Seigneur, et je la garde, la travaillant sans cesse et sans relâche, et afin qu'elle produise de bons fruits, je me sers d'un sécateur afin de l'émonder ; je la travaille nuit et jour afin de détruire les racines mauvaises, et j'y ai mis une palissade tout autour. Cependant, s'il le faut, j'arracherai cette vigne afin de la remplacer par une nouvelle, plus vigoureuse, porteuse d'espérance et de bons fruits, afin que le vin de la coupe du Seigneur soit le produit d'une vigne parfaite. »

SHALOM à vous tous.
Naomie