Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

UN JEÛNE ! OUI, MAIS APRES ?


Par Naomie, le 5 Septembre 2011.

SHALOM !

 

Que le Dieu de paix qui vous a donné sa paix vous garde en paix.


Voilà une période très importante de nos vies qui s'achève, et, après avoir été près du ciel, nous retournons sur terre .

Beaucoup se sont engagés dans cette période de jeûne sur 3 jours, et nous savons l'enjeu de ce dernier.

Avec cette période d'abstinence, nous avons compris qu'il était essentiel de revenir à la source, retrouver le naziréat que l'Eglise primitive avait connu et malheureusement perdu au fil des siècles ; qu'il nous fallait retrouver notre consécration initiale, afin que dans cette ardeur spirituelle, s'ouvre enfin la bonne porte, celle que Yéshua ouvre devant nos pas, pour que nous puissions entrer, tous ensemble, dans notre héritage spirituel.


3 Jean 1/2- Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme.


Est-ce que votre âme a été rendue prospère ? Et votre vie ? Et votre vision ?


Maintenant, je vais vous partager la résultante de cette période ! Dieu vous a parlé ? J'en suis profondément heureuse ! Vous pensez n'avoir rien reçu ? Persistez dans l'attente parce que le Seigneur était au rendez-vous pour notre aspiration, légitime, de réclamer d'avantage des bienfaits de sa maison ; ne nous l'enseigne-t-il pas ?

 

Jacques 1/5 - Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée.

 
Les bontés de Dieu se renouvellent chaque jour, afin que les vivants louent son saint nom chaque jour.

 


Mercredi 31 Août 2011.


Avant même que la période de jeûne soit commencée, je recevais cette parole d'encouragement de la part de l'Esprit Saint, trop d'entre nous ayant une fâcheuse manie de perdre courage facilement :


« QUAND VIENDRA LE TEMPS, LES CHANGEMENTS SE VERRONT SUR LA TERRE ! »


Le Seigneur dit : « quand viendra le temps ! Pas à l'avance, pas en retard, juste quand le temps sera présent ! »


Alors ne soyez pas impatients, et attendez le temps du Seigneur, le temps de Dieu n'est pas le notre. Je suis impatiente par nature, mais le Seigneur possède en lui toute la patience du monde, et heureusement, sinon, qui serait sauvé ?

La parole de Dieu ne prend pas naissance sur la terre, elle devient effective et réelle en Christ mais c'est dans les cieux que celle-ci prend vie, en et par la sainteté de Dieu.

Notre vision ne doit pas s'arrêter là où s'arrête le regard de l'homme, elle doit se plonger dans les racines spirituelles, là où nous sommes vivants en esprit avant d'être vivants sur terre, mais emprisonnés dans un corps mortel, dans une chair périssable. Poussière tu es, poussière tu retourneras - Genèse 3/19 - C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière.

Dans cette chair, nous sommes prisonniers de la dimension incalculable de l'espace-temps, mais lorsqu'enfin nous seront délivrés de ce corps de misère (devenu misérable par l'empreinte du péché initial d'Eden) nous serons enfin libres dans un corps glorifié, à l'image de Dieu et nous le verrons, le connaitrons, tout comme nous sommes connus.

Vivre par la foi, en Christ notre Seigneur et Rédempteur, se n'est pas se contenter des signes et prodiges, que nous réclamons comme des enfants qui ont peur dans le noir ; vivre notre foi n'est pas s'arrêter à la constatation de ce qui est rendu visible par la main toute puissante de Yéshua.

 

Nous devons apprendre à vivre par la foi !

Vivons-nous par la foi ? Alors si oui, pourquoi passons-nous le plus clair de notre temps devant le Seigneur à gémir comme la tourterelle et pleurer comme le crocodile ?

Si nous marchons par la foi, vraiment, nous serons assurés de ne manquer de rien car Dieu pourvoit à tous nos besoins, quels qu'ils soient, selon sa grande bonté et sa miséricorde, à condition que cela corresponde au bien qu'Il désire véritablement nous accorder ; pas quelque chose qui serait contraire à sa volonté ! C'est ainsi !

Nous sommes entrés dans un matérialisme très lourd, trop lourd pour nos frêles épaules, et sommes écrasés par ce joug qui n'est pas celui du Seigneur : son joug est léger : Matthieu 11/29 et 30 - Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger.


Devant le Seigneur, voici la première parole entendue :


« J'ai appelé une fois ; j'ai parlé deux fois ; qui a entendu ma voix ?  J'ai appelé une fois, j'ai parlé deux fois ; qui a reconnu ma voix ? J'ai parlé une fois, j'ai parlé deux fois ; qui a agit ?

Et maintenant vous me suppliez et vous pleurez sur vos rêves cassés ? »


Lorsque nous lisons le Psaumes 127, faisant partie des cantiques des degrés (montée vers la maison du Seigneur Dieu) nous constatons que seul, le Seigneur peut rebâtir la maison, et lui seul ! Pas un homme, ni femme, ni jeune où vieux, ni ministère ni personne d'autre que lui.

« Si l'Eternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain ; Si l'Eternel ne garde la ville, celui qui la garde veille en vain . En vain vous faites, mais Dieu pourvoit au besoin de ses biens-aimés. »

La position de Christ Yéshua dans nos vie doit reposer sur sa position divine décrite dans la Bible, et nous devons savoir ceci : Christ est Souverain Sacrificateur PAR SERMENT de l'Eternel ; et il aboli en lui (en lui seulement) les effets de la loi, mais sans abolir la loi qui se concrétise en lui-même. Hébreux 7/18.

Nul autre que lui n'a été établit PAR SERMENT DE LA BOUCHE DE DIEU ; personne !

Les Souverains Sacrificateurs, hommes, n'ont pas reçu la parole du serment qui seule établit le Fils, qui est parfait pour l'éternité. - Hébreux 7/28.

Hébreux 7/22 – C'est en lui (seulement) et par son sacerdoce éternel qu'il peut sauver parfaitement ceux qui s'approchent de Dieu par lui, puisque vivant, il intercède pour chacun d'entre eux.


VIENT LE TEMPS MARQUE PAR DIEU...


Où la terre va connaître ce qui lui est annoncé depuis des siècles, et le signe de l'Alliance nouvelle va paraître dans les cieux, nous obligeant ainsi à lever la tête vers Dieu. Celui qui vient est vainqueur sur les hommes et les Nations, il ne vient pas pour vaincre ; et toutes les hordes méchantes vont enfin constater qu'il arrive, et ce, afin qu'Israël repose enfin dans son sein.

Il est couronné de 1000 couronnes, et c'est sur lui seul que repose la victoire et la gloire du Père.


Sachez que tout est déterminé, et que déjà il n'est plus rien à dire !



Vendredi 2 Septembre 2011 : départ de la période de jeûne -

De nouveau je reçois cette parole :


« Quand ce sera le temps ! Le temps du Seigneur ! »


« Au commencement était la terre ; au commencement était le monde ; et l'Esprit de Dieu se mouvait sur les eaux. C'était au commencement !

Il est un début, il est une fin, il est un temps pour toute chose, et QUAND CE SERA LE TEMPS, TU LE RECONNAITRA. »


Mortifier la chair n'est rien si ce n'est conduit par le spirituel de Dieu.

Donc le jeûne n'a d'importance que si ce dernier est conduit par l'Esprit saint, et nous mène à la sanctification, la sainteté.

Certains mortifient leur chair non pas dans un désir de soumission à Dieu et le vouloir d'entrer dans le naziréat de Dieu, mais ils procèdent à un rituel qui n'a rien de spirituel, tout en tirant une certaine vanité dans l'action de la mortification. Pour eux, cela est similaire au plaisir charnel qui ne peut se trouver que dans la souffrance imposée et reçue dans un mode jubilatoire.

Christ jeûna dans le désert dans lequel il passa 40 jours, autant de nuit, non pour se mortifier, mais pour se préparer à ce grand combat spirituel qui l'opposa à Satan le diable.


Le jeûne se doit d'être soumis à l'Esprit saint, et soumis, en harmonie, à celui qui préside à ce jeûne qui lui est dédié.


J'ai une certitude en ce qui concerne ce jeûne qui nous liait en esprit les uns et les autres, et qui est monté comme un parfum de bonne odeur devant le Trône où siège notre Dieu en éternité.

C'est que la parole de Joël viendra à son terme pour nous qui avons su être présents devant le Seigneur non pas comme des idolâtres mais des serviteurs et servantes, ce que nous sommes, comme des enfants obéissants que nous voulons être.

Joël 2/23 - Et vous, enfants de Sion, soyez dans l’allégresse et réjouissez-vous En l’Eternel, votre Dieu, Car il vous donnera la pluie en son temps, Il vous enverra la pluie de la première et de l’arrière-saison, Comme autrefois.

Nous avons marché dans le désert, mais seulement par notre faute ; nous sommes les pécheurs, et Dieu est Dieu, malgré que certains n'aiment pas en eux cette notion d'être, ou d'avoir été coupables ! Aujourd'hui, regardez le nom du nouveau bouc émissaire : DIEU est le « bouc émissaire », notre exutoire, celui que nous revêtons de toutes les calamités qui nous arrivent, en disant : s'il existait, ou encore s'il y avait un dieu, et bien d'autres choses encore ; et ce, afin de nous dédouaner de notre culpabilité.

Soyez assuré que malgré tout cela, nous avons été racheté à grands cris de souffrance de l'Agneau divin, et que nous allons voir, non pas nous verrons mais nous allons voir ; parce que c'est une certitude. Nous allons voir le fruit naissant de ce jeûne.


Une autre chose : accomplir les vœux que nous avons fait à notre Dieu, et s'ils sont enfouis dans le fond de nos souvenirs, demander à Yéshua de les faire remonter en surface afin d'être justes et d'agir selon nos paroles : que ton oui soit oui, dit le Seigneur

Deutéronome 23/23 - Mais tu observeras et tu accompliras ce qui sortira de tes lèvres, par conséquent les vœux que tu feras volontairement à l’Eternel, ton Dieu, et que ta bouche aura prononcés.

J'ai retenu ceci :

Pharaon va connaître le poids de la colère du Très Haut !

 


Comme Job, nous devons bénir nos ennemis (même si cela peut paraître impossible)

 

Comme Gédéon, il nous faut (impérativement) détruire les poteaux idolâtres que nous avons conservé, afin de permettre à Dieu d'agir dans sa volonté pour nous bénir. Gédéon, avant de libérer Israël de Madian, dut prendre cette décision malgré les risques encourus.

C'est en cette obéissance qu'il fut agréé comme Juge et devint le libérateur de sa nation, alors que dans sa plaidoirie, il se reconnaissait petit et humble, trop petit et trop humble !

Pour Dieu nous ne sommes jamais trop petits, ni trop humble ; en Dieu nous sommes, tout comme lui-même dit à Moïse : JE SUIS !

Pour les détracteurs du jeûne (en général) et de ce jeûne (en particulier) je dois vous dire ceci : Israël fut confronté à une période de sa vie, à un cruel dilemme, et se retrouva face à face avec Benjamin, son sang, sa chair, tribu d'Israël. Livre des Juges 19 et 20 :

Sur le conseil requit auprès de Dieu, Israël monta contre Benjamin et perdit, ce jour-là 22000 hommes de guerre (Israël comptait 400.000 hommes de guerre, et Benjamin seulement 26000 plus 700 dans les villages.

Deuxième assaut, deuxième débâcle, et ce fut 18000 morts, et cela malgré l'accord donné par Dieu pour cet assaut.

Alors Israël pleura devant Dieu qui cette fois encore lui dit d'aller, mais que la victoire serait présente, ce qui fut.

Pourquoi fallu-t-il ce désastre alors que le Seigneur avait parlé ?

Mauvaise interprétation ? Non pas ! Il est des décisions prises par Dieu, notre Dieu, Créateur de la terre et des hommes, dont nous ne pouvons pas apporter d'explication parce que nous n'en avons pas eu la révélation.

Mais il n'arrive rien sans que le regard de Dieu ne repose sur nous : il est Dieu Puissant et fort, vivant, qui me regarde dit la Bible Martin. Donc si tout ceci vous a paru comme inutile, regardez à l'exemple cité plus haut et vous comprendrez qu'en Dieu rien n'est perdu!

Nous sommes des « Job » en puissance, et nous nous tenons trop souvent devant le Trône de la grâce comme des juges alors que nous devrions être le nez dans la poussière ! Orgueil et vanité sont nos parures dont nous devons nous défaire comme une tunique souillée de sang !

Après cette « guerre civile » il y eu de nouveau unité entre les douze tribus d'Israël

 


Habakuk 2

LA PROPHETIE ARRIVE... ELLE EST ECRITE DANS LE SANG DE L'AGNEAU !

LA PROPHETIE DE LA COTE D'IVOIRE ARRIVE ! ELLE EST ECRITE DANS LE SANG DE L'AGNEAU !

SI ELLE TARDE, ATTENDS LA, ELLE ARRIVE SUREMENT ! C'EST UNE PROPHETIE DONT LE TEMPS EST DEJA FIXE !

Mais pour les orgueilleux viendra le prix a payer pour cet orgueil dévastateur ; quand à la ville bâtit sur le sang innocent, elle saura que Dieu est Dieu et que son crime ne demeurera pas impuni. Elle « tombera » dans un grand fracas de bruits et de poussières soulevées. Seront alors détruites les fondations établies sur le sang des premiers-nés, et des portes fermées sur le sang des derniers nés. Cette ville fut édifiée pour la gloire de Pharaon. Les briques furent faites sur la sueur des « esclaves » d'alors !

Par contre ce que j'ignore, c'est la façon dont cela interviendra : verrons-nous YOMSOKRO tomber, comme sont tombées les tours de New York ou sera-ce dans un autre domaine (militaire, économique, social) je ne saurais le dire, ce que je sais, c'est que vous connaîtrez quand ce jour viendra.


Actes 5 : DETRACTATION DES MECHANTS -

Nous ne devons pas « tenter » l'Esprit saint ; et Dieu a en horreur les balances faussées, ors, les Madianites avaient pour habitude de fausser les poids et les balances, leurs commerces étaient iniques ; il en va ainsi pour le commerce inique qui se traduit ici par des fraudes commerciales importantes qui visent à l'enrichissement de quelques uns au détriment du plus grand nombre. Celui qui refuse son pain à la veuve et à l'orphelin portera le prix de sa faute par le deuil qui pénètrera sa maison.


Dans le livre des ACTES, 5/29, nous assistons à une action déstabilisante : Pierre et les apôtres sont pris à parti et accusés parla foule mais Pierre répondra justement : l'Obéissance revient à Dieu, non pas à l'homme.

Actes 5/39, il est démontré qu'il était important de ne pas s’immiscer dans l’œuvre de Dieu, au risque de lui déplaire. Si l’œuvre est de Dieu, elle sera, elle tiendra, sinon...

J'ignore pour vous ce qu'il en fut de cette période de jeûne, mais pour moi, elle fut fatigante. D'une part parce que mon état de santé de me permets pas de faire selon ce que j'aimerai faire, et, d'autre part, parce que l'enjeu est important.

Yéshua nous incite à nous fortifier dans le Seigneur, de prendre toutes les armes défensives et offensives de l'Esprit saint afin de résister dans les assauts de l'adversaire, et de lutter contre toutes les puissances du mal qui se lèvent contre les combattants de Dieu.


Le Dimanche 4 Septembre, le Seigneur me rappela ceci : qu'il nous fallait éviter les vains discourt qui ne conduisent à rien, sinon à la mésentente et à la hargne ; Il me montra le sort réservé aux faux docteurs qui se saisissent de la parole pour la mettre à leur service plutôt que de la dispenser à tous ceux qui ont faim et soif de vérité.

Egalement, le rôle de la loi tenu en Christ Yéshua, et qu'il fallait persévérer dans le combat spirituel, qui est LE BON COMBAT DE LA FOI (selon la prophétie reçue) avec une bonne conscience qu'ont perdue le plus grand nombre. - Epitre adressée à Timothée – Première épitre.


COTE D'IVOIRE LE SEIGNEUR DIT :

USURPATION D'IDENTITE

AMBIGUITE (Défaut d'un discours, d'un terme équivoque et à plusieurs sens.)


Selon la deuxième épitre de Pierre, 1/3 et 4 il est vivement conseillé de fuir la corruption, lèpre des hommes, lèpre de la nation et 1/10 – affermir notre vocation et notre élection (fuir la tiédeur des cœurs partagés et la raideur des nuques) afin de demeurer debout (ce qui n'est pas aisé quand souffle le vent impétueux qui nous secoue de bas en haut) - 1/11 - c'est ainsi (ce qui est conditionnel) que notre entrée dans le Royaume éternel nous sera largement accordée (sinon ce sera comme au travers du feu (1 Corinthiens 3/15)

1/16 – pas de fables habilement conçues en ce qui concerne l'avènement du Seigneur, dont lui-même ne connaît pas le temps.

1/19 – NE PAS NEGLIGER LA PAROLE PROPHETIQUE

2/1 – VIENT LE TEMPS DE LA RUINE DES FAUX DOCTEURS, dispensateurs d'une parole édulcorée, avilissante et décharnée, vide de sa substance spirituelle, à leur profit de potentats. Ils renient la « vertu salutaire du sang de Christ » ♦ Potentat est quant le prince ou princes s'attribuent pleine puissance...


Il nous faut savoir garder le sens de l'Ecriture sans la tordre pour nos propres besoins (3/16)

 

Dieu sait délivrer de la main des pervers les hommes pieux (2/9) de la main de ceux qui promettent la liberté alors qu'ils sont esclaves de ce qui domine sur leur propre vie (2/19)

 


POUR CEUX QUI ONT DOUTE :

Le temps de Dieu n'est pas le notre, il ne saurait tarder dans l'accomplissement de sa parole.

Il dit aussi que pour lui, dans les cieux, la valeur du temps n'est pas la même que sur terre, car sur terre est le péché, et l'action de la maladie et du vieillissement, et de la mort charnelle, tandis qu'au ciel cela n'est pas. C'est la différence à laquelle nous sommes exposés.

Donc le temps de Dieu est ainsi fait : un jour peut être égal (pas nécessairement mais peut être) à 1000 ans, comme l'inverse.

Donc, patience !


NE PAS CRAINDRE LE « ROI DE BABYLONE »

 

(Jérémie 42/10)


Le Seigneur veut établir sur la nation des hommes pieux, et nous ne devons pas craindre « Pharaon » parce que, contrairement à lui, le Seigneur est au milieu de nous, avec nous !


A CEUX QUI ONT FAIT LE PROJET DE QUITTER LA NATION :

C'est dans cette terre qu'est votre bénédiction ; celui qui restera sera béni ; mais de celui-là qui partira, Dieu détournera sa face.


A CEUX QUI FONT LA SOURDE OREILLE :

Vous ne voulez pas écouter !

A cause de cela, ceux qui ne veulent pas entendre seront exilés, sans trouver la paix, car la paix ne sera pas pour eux .


PAROLE DU SEIGNEUR


« J'avais dit : ne vous prosternez pas devant des dieux que n'ont pas connus vos pères ; les Prophètes du Seigneur vous ont été envoyés afin que cessent ces abomination ; vous n'êtes pas revenus.

Pourquoi irritez-vous le Seigneur Dieu en lui offrant de l’encens que vous avez offert premièrement aux idoles.

Avez-vous oublié vos crimes, ceux de vos chefs, ceux de vos rois, ceux de vos femmes ?

Je n'ai trouvé personne pour s'humilier ni avoir de la crainte !

Vous avez édifié un sanctuaire à « La Reine du Ciel » afin de lui offrir des libations que je réprouve.

C'est pourquoi tomberont la pourpre et l'hermine ; il n'est d'autre roi que moi et ma tunique est couleur sang !

Quelle parole s'accomplira ? Celle des égyptiens ou la mienne ?


A ceci on reconnaitra ma parole : Pharaon sera saisi par ses serviteurs et ce pour sa honte.

A Toi Baruc : regarde et vois la désolation, tu n'as pas de répit ni repos. Mais si arrive la désolation, si la chair frémit, je te donnera ta vie pour butin.

Nations impitoyables ! Tels des serpents, vous vous dressez sur votre queue, vous cherchez qui tenir en votre pouvoir des nations que vous traitez en inférieures.

En moi il n'est nul grand, nul petit ; c'est pourquoi Je vous châtierai de la même manière dont vous avez agit, et je me servirai d'une verge de fer afin de châtier les nations. »


Lundi 5 – premier jour après le jeûne :

 

Malachie 4/ - LE JOUR DU SEIGNEUR VIENT COMME UNE FOURNAISE ARDENTE !

Nous devons cesser de borner notre vision à l'horizon qui est devant nos yeux, nous devons aller au delà de la jonction du ciel et de la terre !

Celui qui vient est puissant (plus que nous ne saurions le dire ou penser) Il vient sur les nuées.

Dieu est beauté , et terreur pour les incrédules.


Le livre de Daniel a été scellé jusqu'au jour de son ouverture ; l'Agneau a ouvert le livre dans les cieux !

Le tombeau de Christ a été scellé jusqu'à son ouverture par les anges ; Dieu a brisé le sceau qui gardait le tombeau fermé !

Notre vie est scellée en Christ ici-bas, mais c'est dans les cieux qu se trouvera l'aboutissement de notre vie ; Yéshua est notre sceau !


Dieu réduit les princes à rien ! C'est lui qui fait des juges de la terre une vanité ; ils ne sont pas mêmes plantés (ils n'ont donc pas de racines, ils ne peuvent pas vivre) ni même semé (c'est de l'illusion d'autorité) leur tronc n'a pas même de racine en terre ; Il (l'Esprit saint) souffle sur eux et ils se dessèchent, et un tourbillon les emportent comme le chaume.

 

Esaïe 40/23 et 24.


EN RESUME :

 


LA PROMESSE FAITE ARRIVE !

LA MAIN DE DIEU EST SUR LA NATION ET LES HOMMES !

LES INCREDULES VONT connaître LA VERITE DE DIEU !

PHARAON VA connaître LA PUISSANCE DE DIEU, SON TRONE VA ETRE EBRANLE !

LE TEMPS DE DIEU N'EST PAS LE NOTRE !

LA VILLE ASSIEGEE VA CONNAITRE LA MAIN DE DIEU AVEC FORCE ET FRACAS DANS UN GRAND NUAGE DE POUSSIERE !

LE SEIGNEUR N'ACCEPTE PAS LE SANCTUAIRE EDIFIE A LA REINE DU CIEL !

SI TOMBE LA POURPRE ET L'HERMINE TOMBERA LE MANTEAU D'APPARA DES PRINCES DE L'EGLISE !

DIEU « S'OCCUPE » DES FAUX DOCTEURS (comme il s'est occupé des faux prophètes)

IL VEILLE SUR SA PAROLE !

Nous devons déplacer notre vision terrestre afin de voir « spirituellement »

POUR CEUX QUI VEULENT PARTIR : LA BENEDICTION SERA POUR CEUX QUI RESTENT !

POUR CEUX QUI VEULENT PARTIR LE SEIGNEUR DETOURNE SA FACE !

DIEU ATTESTE QUE LES POUVOIRS HUMAINS NE SONT QUE VENT ET ILLUSION SANS RACINE, ILS SE DESSECHENT !



Je vous dis : SHALOM ! Que la bénédiction de l'Eternel soit votre partage, et que cette unité spirituelle qui est établie entre nous demeure fidèlement afin que commence le Règne de notre Dieu, règne éternel dont nous avons la faveur d'être participants.


Votre sœur Naomie.