Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

title

 

Job 33/14 -Dieu parle cependant, tantôt d’une manière, tantôt d’une autre, et l’on n’y prend point garde.


SHALOM


Par Naomie, le 17 Août 2014.


En entrée, j'ai pris le verset de Job dans lequel notre cher ami décline une vérité profonde sur laquelle nous nous arrêtons peu, parce que nous aimons le spectaculaire, le bruit, le fracas, oublieux que nous sommes que l'Esprit saint s'adresse à nous de différentes manières.

Eli l'apprendra également, alors qu'il se refuge dans une grotte et que Dieu lui démontre que sa présence n'est pas seulement au milieux du fracas, mais d'un doux murmure parfois.

1 Rois 19/12 à 14 - Et après le tremblement de terre, un feu : l’Eternel n’était pas dans le feu. Et après le feu, un murmure doux et léger. Quand Elie l’entendit, il s’enveloppa le visage de son manteau, il sortit et se tint à l’entrée de la caverne. Et voici, une voix lui fit entendre ces paroles : Que fais-tu ici, Elie ? …


J'ai entendu le Seigneur s'adresser à moi, sa servante, de plusieurs façons, mais jamais encore cela ne fut fait en « parabole »

Oui, en parabole. Du moins c'est ainsi qu'il me semble avoir reçu cette parole prophétique et son interprétation le jeudi 14 Août 2014, alors que je me tenais devant mon Seigneur dans une grande supplique, dans une litanie sans fin.


Sans en rien changer, je vais vous donner ci-dessous, la teneur de cette parole ainsi que ce qui en ressort pour un futur proche, pour un présent pas encore tout à fait accomplit.


Shalom à vous tous

Soyez bénis par le Saint d'Israël, Lumière de dieu pour nous éclairer, nous, les humains, quand nous nous perdons dans les méandre de la vie.


« N'y-a-t-il plus de prophète pour qu'on aille consulter ceux qui interrogent les morts ? »

Et le roi Achab dira ceci : si ! Il en reste un seul, mais il est toujours en train de médire contre moi, ne disant rien de bon ! »

Il s'agissait de Michée le Prophète qui fut jeté en prison sur l'ordre du roi qui fit ce qui est mal aux yeux de Dieu - 1 Rois 16/30 - Achab, fils d’Omri, fit ce qui est mal aux yeux de l’Eternel, plus que tous ceux qui avaient été avant lui.- 1 Rois 22/19 - Et Michée dit : Ecoute donc la parole de l’Eternel ! J’ai vu l’Eternel assis sur son trône, et toute l’armée des cieux se tenant auprès de lui, à sa droite et à sa gauche. - 1 Rois 22/28 - Et Michée dit : Si tu reviens en paix, l’Eternel n’a point parlé par moi. Il dit encore : Vous tous, peuples, entendez !


Je criais Seigneur ! Ils ne veulent pas entendre autre chose que des douceurs alors que la mort est dans leur potage, ayant vendu leur droit d'aînesse pour un ragoût de lentilles. Seigneur ! Ou est leur splendeur passée ?

Seigneur ! Je m'adresse à mon Père, Père des Esprits ! Je n'ai que toi ! Et je rappelais au Seigneur ses promesses non accomplies à ce jour, toujours en attente, toujours espérées.


Voilà ce que j'entendis de la part de l'Esprit saint :


« Un roi soucieux de rendre visite à une Nation voisine, envoya un de ses Ambassadeur ; Celui-ci ne fut pas reçu. Il envoya une autre Ambassade afin de suppléer à la première ; Tous deux furent outragés et durent quitter les lieux.

Le roi outragé ne put accepter l'outrage, aussi il décida d'envoyer des soldats armés contre ce roi et son peuple. Les préparatifs de guerres vont bon train, mais la reine ne peut se résoudre à voir sans rien tenter. Elle va vers le roi et le supplie d'accorder miséricorde à la nation qui n'est en rien fautive, seul le roi est « méchant » et mérite punition.

Le roi son époux l'entend et prend cause pour la nation qu'il s’apprête à envahir, et il accorde son pardon.

Alors qu'il lui est fait grâce, le roi « ennemi » s'active à son tour et à son tour s’apprête à envahir la nation en paix envers lui.


Une question : dans de telles circonstances, qu'advint-il donc de la volonté royale de faire grâce ? Elle demeure car le « Roi » ne veut pas se repentir de sa clémence. La grâce demeure malgré les circonstances. - En fait Dieu ne tient pas compte de ce qui se voit, il tient compte de bien plus que cela, et l'attitude d'un cœur fait déployer des torrents d'amour libérateurs.


Devant son attitude, le « Père » vient à son aide et l'ennemi est chassé de la nation sans coups férir, celui-là que Dieu à établi fit preuve de mansuétude et c'est à cette dernière qu'il dû son secours dans l'arrivée du « Père »


Cela n'était pas un acte fortuit, mais un acte voulu et décidé.


Une Nation prospère désira prendre contact avec une autre nation voisine afin d'établir une alliance solide. Pour se faire, il fut dépêché par ses soins des Ambassadeurs qui ne furent pas entendus dans leur démarche, et ils s'en retournèrent sans n'avoir rien obtenu.

Le roi décideur de l'alliance fut courroucé de ce qu'il considère une trahison et afin de laver son honneur et celui de sa nation, il décide d'envoyer des troupes armées.

La reine, toujours en inquiétude pour lui et les hommes qui vont mourir, s'adresse à lui en supplique en faveur de la nation. Le roi l'entend et accepte de renoncer à ses plans d'invasion en faveur de cette nation d'avec laquelle une alliance devait être conclue.


Toutefois, par peur des représailles, le roi adverse qui venait d'échapper à une invasion, prend à son tour les armes et décide d'envahir le territoire de son ennemi.

Le Roi qui avait pris la sage décision d'arrêter les préparatifs de guerre verra, à cause de son attitude de cœur, son ennemi s'en retourner sans rien détruire ni endommager. »


Je demandais au Seigneur ce que cela voulait dire concrètement, voilà le résumé de l'explication :


  • Lorsqu'une nation veut établir une alliance humaine avec une autre nation, elle se doit de mesurer les avantages et les risques encourus, afin de mener à bien son alliance.

  • Si cette nation est en danger, le fait que « l'épouse du Roi » - l'église – prenne en considération le danger et s'active dans la supplique et la demande expresse à Dieu LE ROI DES ROIS, elle obtient faveur pour sa nation, et pour d'autres nations également. C'est ainsi que des actions meurtrières sont stoppées car elle obtient la grâce et la faveur du Roi son époux. Cesseront alors toutes menaces guerrières, et il n'y aura plus de danger. Malgré diverses tentatives provenant de guerriers respirant la haine, il ne sera fait aucun dommage sur « la montagne du Seigneur » Zacharie 4/7 - Qui es-tu, grande montagne, devant Zorobabel ? Tu seras aplanie. Il posera la pierre principale au milieu des acclamations : Grâce, grâce pour elle ! - Devant Zorobabel, toute montagne élevée à la gloire des hommes sera applanie.

  • C'est prochainement le temps du « Grand PARDON » ou les hommes vont exprimer à « JE SUIS » leur extrême douleur d'avoir commis le péché contre leurs frères et contre le Roi des rois ; et dans la sincérité de leur cœur, Dieu entend et va faire grâce, comme il a été fait grâce a Golgotha.

  • Que la Côte d'Ivoire, que l'Afrique, que les nations tombent à genoux a seule fin s'espérer qu'il sera fait grâce à la montagne de l'Eternel ou il ne se fera nul dommage.
    Dit le Seigneur.


    Dieu veut faire grâce malgré les actes violents exprimés dans le but d'anéantir des hommes de toutes races. Il appartient à ceux qui se tiennent à la tête des Nations d'être attentifs afin de ne pas se laisser déborder, à cause de leur orgueil, à prendre faits et gestes en faveur de ceux qui ne pensent pas à autre chose qu'à leur grandeur.

    C'est MAINTENANT LE JOUR QUE L'ETRENEL A FAIT ! QUE CE SOIT POUR CHACUN D'ENTRE NOUS UN SUJET DE JOIE.