Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

                 TERRE ! REPENT-TOI ET JE   

                       T’EPARGNERAIS

                  LES PLAIES D’EGYPTE !

 

 Par Naomie, le 1er Septembre 2012.

 

SHALOM.

 

Le message suivant m'a été confié le 8 Mars 2009 au matin.

Il doit revenir en lecture sur le site, les paroles qui le tisse sont du Seigneur, et lorsqu'il fut déposé en lecture, il a fait naufrage avec bien d'autres messages aussi important parce que tout ce qui sort de la bouche de dieu est important.

La terre est en situation dramatique et l'homme ne considère que son intérêt propre, sans se souvenir aucunement qu'il a été créé afin de servir ce Dieu merveilleux qui est sien, même s'il ne veut aucunement l'admettre, Dieu sera toujours le Dieu de toute la création, donc son Dieu.

 

                             Par Naomie le Dimanche 8 Mars 2009 au matin.


 Terre dit le Seigneur, repent-toi et je t’épargnerais les plaies d’Egypte !

Tel est le message que j’ai reçu ce Dimanche venant du Seigneur Yéshua.

Le monde dit : « toute vérité n’est pas bonne à dire ! » Le Seigneur dit :  « que chacun dise la vérité à son voisin ! »

Le Seigneur dit : « Je hais la dissimulation et le mensonge, car le mensonge en lui-même est marqué par l’instigateur du mensonge, le père du mensonge, le diable ! »

Ne minimisez pas l’importance des évènements que vous vivez ; l’instant est grave !
Si j’avais voulu des sacrifices, je me serais servis moi-même parce que tout m’appartient.
Le seul sacrifice aujourd’hui que j’attends, dit le Seigneur, c’est le sacrifice d’une vie sanctifiée que vous pourriez placer sur
mon autel. Pourquoi devrais-je accepter ce que vous n’offririez pas à un ami ?
Pourquoi vouloir continuer à penser que je peux me contenter de peu ?
Celui qui marchait parmi les hommes ne possédait que peu de chose, n’ayant pas même un endroit pour poser sa tête. Mais c’est le Lion de la tribu de Juda qui revient ; non pas pour conquérir mais en vainqueur.
Mon front sur lequel repose mille couronnes porte aussi le sceau de mon Père céleste, et vous qui marchez avec moi , croyez, vous aussi, que le même sceau repose sur vous.
C’est pourquoi il faut que vous sachiez que vous,  les porteurs de l’onction divine, êtes connus particulièrement par Satan, mais je vous garde contre lui.

Ne suis-je pas Celui qui, devant le Trône de la grâce, se tient  nuit et jour afin de vous défendre des attaques insidieuses de votre adversaire ?
Parce que vous portez le sceau divin sur vos fronts, l’ennemi n’a plus qu’un désir, qu’une envie profonde : vous faire déchoir. Son bonheur extrême et sa jouissance sont dès qu’un de mes enfants se trouve en état de faiblesse spirituelle et chancelle. Mais mon bonheur extrême est de savoir que ce même enfant va alors expérimenter ce que je dis : « dans la faiblesse, je révèle Ma force et arrive mon soutient, celui de Mon bras et de ma main ! »


C’est du Septentrion (ASIE) qu’arrive la tempête et Je te redis, terre, que Je m’élève contre tes alliances qui, à mes yeux, ne sont que l’illustration de ta rébellion contre ton Dieu.

Comme l’huile ne peut faire alliance avec l’eau, le paganisme ne peut faire alliance avec la foi.
Quand une nation veut exercer la politique, elle doit d’abord exercer la foi. Il y a autant d’erreurs dans le principe païen d’exercer l’une sans l’autre que d’éteindre le feu avec de l’essence.
Je détournerais mon regard de cette nation-là qui s’octroie le Droit et refuse la Foi.

Terre ! Qu’as-tu fait de la liberté que j’avais déposé dans la corbeille des noces en guise de cadeau ? Tu t’es corrompue et tu as souillé ta robe nuptiale, te vautrant dans le lit de celui qui vient et dont le nom est « Blasphème »
Que puis-je te faire afin de te faire revenir vers moi ?

Terre ! Souviens-toi de ma parole ! Je t’avais dit : « si tu me sers et me suis, tu seras bénie et toutes choses en toi seront bénies ; mais si tu ne me sers et ne me suis, je maudirais tes bénédictions et dans ton sillage ne seront que larmes, deuils et souffrances ! »

Terre ! Tu portes en toi tout ce qui est essentiel pour nourrir toutes créatures vivantes qui est en toi ; je t’avais donné tout ce dont tu avais besoin pour vivre en paix et en harmonie avec l’autre et avec moi. Qu’as-tu fait de tout cela ?
Qu’elle folie s’est emparée de toi et dans quel piège es-tu tombée ? Tu es tombée par la convoitise, par le vouloir de posséder plus que je ne t’ai donné.

Eglise ! Comment te prépares-tu pour être enfin prête pour celui qui vient te chercher afin de te conduire aux « noces de l’Agneau ? »
Par le passé, chaque fois que l’homme déchu a été régénéré dans sa foi pour le Fils, il y a eu séparation dans le sein-même de ce que tu nomme « église ». J’ai séparé déjà mais ce que je veux que tu saches, afin que dans l’accomplissement, tu ne sois pas surprise, c’est que je vais encore œuvrer pour qu’une nouvelle séparation se fasse.
L’homme religieux pensera qu’Il  s’agit  d’une nouvelle dénomination entre bien d’autres, mais « mes élus » sauront, ceux qui portent le sceau du Père sur leur front, qu’arrive l’accomplissement des promesses ; également le règne de l’Impie.

Terre ! Tu as la fièvre et tu es saisie de tremblements. Tes entrailles bouillonnent et tu transpires, mais ta sueur faite d’eau s’évapore et devient du sang et du feu.
Dans tes divagations causées par ton délire, tu agis sans avoir notion des conséquences que cela va engendrer.
Tu prends conseil auprès de ceux qui se prétendent « médecins » mais leur médecine n’a d’égale que leurs connaissances de ta maladie. A part prendre conseil les uns des autres, ils ne peuvent rien tant sont étroites leurs limites.

Ils disent en leur cœur « Paix » mais ils espèrent la guerre.
Ils affûtent leurs épées et polissent leurs boucliers, ils agissent tels des « chevaliers de la foi » mais leur quête n’a rien de salutaire. Ils sont comme les chercheurs du « Graal » plutôt que de chercher ma Face, et ils iront de désillusions en désillusions.
Terre ! Ta plaie est grande et nul pour la penser dit le Seigneur !
Terre ! Grande est ma colère envers toi !
Eglise ! Grande est ma colère envers toi et parce que je t’avais beaucoup confié, je te redemanderai au double.
Grand à été le mensonge et légère a été ton attitude envers moi !
Si j’ai dis « femme ! qu’y a-t-il entre toi et moi », je dis en ce jour : église ! Pourquoi n’y a-t-il rien entre toi et moi ?

J’avais établi des sentinelles afin qu’elles annoncent ce qu’elles voyaient se profiler à l’horizon. Elles ont sonné de la trompette afin d’avertir ; alors, pourquoi es-tu étonnée de ce qui arrive ?
J’ai dis : « vous entendrez parler de guerres mais ne soyez pas surpris, il faut que cela arrive ! »

Terre ! Tu vas connaître que tu as un Créateur !
Eglise ! Tu vas connaître que je suis vivant.

Vous vous donnez l’une et l’autre des « docteurs » selon votre conception méchante, mais dans vôtre égarement mutuel, vous allez savoir que Je suis Dieu, qu’il n’y en a pas d’autre et que j’agis comme aux jours d’autrefois.

C’est après votre humiliation qu’il sera procédé à votre rétablissement, et celui-ci sera en moi dans l’accomplissement de Ma promesse faite à la terre, faite à l’Eglise.
Après la maladie cruelle qui te frappe, tu guériras, mais ta « convalescence » ne t’apportera pas la raison ni la sagesse.
Il te faudra une rechute pour qu’enfin tu saches ce que tu es et surtout ce que tu es en Moi. »

Après avoir écris ce que le Seigneur adresse à la terre et à son Eglise, je suis allée voir dans la parole sainte quels sont les écris attestant ce message, non pas que je les mettent en doute, loin de moi un telle pensée, mais j’aime que toute chose repose sur LE VERBE, LA PAROLE FAITE CHAIR POUR NOTRE ENSEIGNEMENT.
SHALOM.

Le temps de l’humiliation et du relèvement :
Luc 15:18  - Je me lèverai, j'irai vers mon père et lui dirai: Père, j'ai péché contre le ciel et envers toi;

Le temps du rétablissement :  « Voici le tabernacle de Dieu avec les  hommes »(Apocalypse 21/3)

L’attestation de Dieu sur la vérité de cette Parole : Et le Seigneur me dit : ces paroles sont certaines et vraies (Apocalypse 22/6)


… « VOICI, JE VIENS BIENTOT »…
(Apocalypse 22/12)