Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 Soumettez-vous donc à Dieu;

Résistez au diable, et il fuira loin de vous.

Jacques 4/7


Shalom.

Il est important de se souvenir de cette parole inscrite dans la parole écrite de Dieu La bible parce qu'en réalité c'est une clé spirituelle vitale.

Cette clé de notre réussite spirituelle est contenue dans ce mot : soumettez-vous à Dieu !

Que veut dire se soumettre ?

Mettre sous la puissance, sous l'autorité ; mettre dans un état de dépendance

Cette action, la soumission est un acte dépendante de notre volonté,et il nous appartient de nous soumettre à notre Dieu en toute bonne volonté et humilité, non pas dans le but recherché de nous avilir mais bien plutôt de nous élever à prendre conscience de notre capacité d'agir sereinement dans une résistance qui va nous mener à la victoire pleine et entière se traduisant par la fuite du Malin.

Il est deux heures du matin, et depuis quelques jours résonnent en moi les mots composants ce verset biblique : soumettez vous à Dieu, résistez au diable et il fuira loin de vous.

Trop de ceux qui se prétendent de la maison du Très Haut ne vivent pas dans la paix, le shalom divin et passe leur temps à batailler contre les actions du Diable, ce qui les mèneraient presque à croire que ce dernier est plus fort que nous qui sommes victorieux en Christ Yéshua simplement dans cette parole : tout est accomplit.

Jean 19/30 - Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit: tout est accompli. Et, baissant la tête, il rendit l’esprit.

Alors, il est vrai que vivre pieusement, du moins le vouloir, nous engage dans un combat parfois âpre et dur, douloureux aussi ; mais n'est-ce pas ainsi que nous sommes exercés au combat afin d'entrer dans une vision plus profonde de la réalité de cette vérité qui parfois nous échappe tout simplement parce que nous sommes « groggy » parfois K.O sans pouvoir nous relever ?

2 Corinthiens 12/9 ... et il m’a dit: Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi.

Oui, il ne nous est pas demandé d'être des supers-héros guerroyant et bataillant sans cesse, parce que dans ce verset il est bien précisé à Paul qui, dans la souffrance de son corps (probablement douloureux au niveau de la vue) réclame au Seigneur la guérison, l'apaisement de la souffrance, Yéshua lui fera savoir que, de sa faiblesse révélée au grand jour, il va transformer cela en force par une puissance surnaturelle qui va reposer sur lui, qui sait se désigner comme un avorton.

Concrètement, l'Eglise sainte est semblable à son Seigneur, à ce qu'il est dans ses caractéristiques tant au physique qu'au spirituel. Pourquoi l'oublier alors que là réside notre force.

L'Eglise se doit d'être humble et puissante, soumise à son Dieu et obéissante dans sa foi.

Tel était le Seigneur sur terre, tel il est en royauté : humble et soumis à la volonté du Père, victorieux et royal dans son règne éternel.

Zacharie 9/9 - Sois transportée d’allégresse, fille de Sion! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem! Voici, ton roi vient à toi; Il est juste et victorieux, Il est humble et monté sur un âne, sur un âne, le petit d’une ânesse

Quel bagage pour un roi ! Et pourtant Satan tremblera devant pareil attelage tant dans l'humilité explose la royauté :

Esaïe 53/2 - Il s’est élevé devant lui comme une faible plante, comme un rejeton qui sort d’une terre desséchée; Il n‘avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, et son aspect n‘avait rien pour nous plaire.

Luc 23/42 ... Et il dit à Jésus: Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne.

Lorsque le monde pose son regard sur nous, que voit-il réellement ? Nous devons nous poser cette question : que vois le monde en nous, au travers de notre apparence. Qu'offrons-nous comme vision au monde qui nous condamne et qui aspire à nous voir disparaître de son horizon afin de mieux respirer ?

Trop souvent, il ne voit en nous que des loqueteux, recouverts de guenilles attendant les reliefs de ses festins.

Que prétend la Bible lorsqu'elle met en évidence l'amour de Dieu pour nous :


Ezéchiel 16/13 - Ainsi tu fus parée d’or et d’argent, et tu fus vêtue de fin lin, de soie et d’étoffes brodées. La fleur de farine, le miel et l’huile, furent ta nourriture. Tu étais d’une beauté accomplie, digne de la royauté.


SOUMETTEZ-VOUS DONC A DIEU !


Lorsque j'étais une insoumise, insoumise à toutes les autorités à commencer par celle de mes parents, puis du corps enseignant, insoumise à la rigueur hiérarchique du travail... Comment voulez-vous que je fusse alors soumise à quiconque et surtout à ce Dieu que je ne connaissais pas ? Il n'était pas logique pour moi qu'il en fut autrement ! L'insoumission créant la rébellion, voilà ce que j'étais : difficile à vivre et surtout bien déterminer à vivre de ma propre vie, de voler de mes propres ailes et de ne faire que ma propre volonté. Vaste et beau programme humain mais combien horrible dans la maison de Dieu.

Pour moi, il était impossible que je me soumette à quiconque parce que ce que je croyais de la soumission relevait d'un genre d'esclavagisme que j'étais bien déterminer a abolir, sans trop savoir comment m'y prendre. Alors se fut le refus de toutes les propositions qui m'étaient faites ; Refus à la stabilité, péroreuse comme poule en basse-cour, désireuse d'obtenir le dernier mot en toute chose.

Puis vint ce jour fatidique ou ce Dieu ignoré par moi, tout comme par beaucoup d'autres, me mis sur les genoux, à l'égale de Paul qui, sur la route de Damas, fit la rencontre déterminante pour sa vie humaine et spirituelle dans la vision qu'il eut du Seigneur : Actes 9/5 - Il répondit: Qui es-tu, Seigneur? Et le Seigneur dit: Je suis Jésus que tu persécutes. Il te serait dur de regimber contre les aiguillons.

Et voilà, ce fut « presque » ainsi que je rencontrais l'amour de ma vie : Yéshua, mon Seigneur et Maître devant qui je fis acte de soumission éternelle dans toutes les dimensions de ma vie : corps, âme et esprit. Oui ! Toute entière soumise à ce merveilleux Seigneur que j'avais tant et tant combattu.

La soumission étant un acte volontaire que l'on accomplit par désir, c'est ce qu'il advint de moi ! Je demeurais insoumise aux hommes, mais totalement soumise à mon Roi.

C'est ainsi que le Christ honora ma foi et mon désir de le servir en m'accordant les fruits de l'Esprit saint, et me oignit devant tous les membres de l'Assemblée de cette huile précieuse dont la formule fut donnée à Israël le jour même où il fut fait pour mon époux.

Oints de cette huile odorante, celle qui coulât sur la barbe de Aaron - Psaumes 133/2 - C’est comme l’huile précieuse qui, répandue sur la tête, Descend sur la barbe, sur la barbe d’Aaron, Qui descend sur le bord de ses vêtements. Donc la soumission était devant le regard de Dieu aussi évidente que le changement qui devait l'accompagner.

Il est une évidence : dans l'Assemblée, l'homme n'a pas compris le sens de cette volonté divine, et lorsque je constate comment les sœurs sont trop fréquemment mal traitées, comme si elles étaient musulmanes, dans l'obligation de ressembler à des fagots et voilées – ah ! Le fameux voile... (a quand la burka?) soumises à une volonté d'hommes et non pas à celle de Dieu ; Lorsque dans l'Assemblée, elles élèvent la voix et sont soumises au silence ; quand l'homme, outrepassant la parole de Dieu disant : une aide semblable à toi et non pas une serpillère sur laquelle tu trouveras bon de t'essuyer les pieds... Genèse 2/18 - L’Eternel Dieu dit: Il n’est pas bon que l’homme soit seul; je lui ferai une aide semblable à lui ; alors je renâcle et ne veux pas me soumettre, n'ayant jamais été ainsi traitée par mon époux d'avec lequel je ne faisais qu'un ; n'ayant point été ainsi reléguée au silence par mon Seigneur qui me tint le langage suivant : parle et ne te tais pas - Actes 18/9 .

Hommes frères, que faites-vous à vos épouses et comment vous comportez-vous envers celles dont Yéshua vous dit qu'elle n'est plus qu'une seule chair avec vous et que vous devez l'aimer comme votre propre chair, pareillement à l'amour de Christ pour vous ? Genèse 2/24 - C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair - Marc 10/8 ... Et les deux deviendront une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair

Ephésiens 5/25 - Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui-même pour elle,

Colossiens 3/19 - Maris, aimez vos femmes, et ne vous aigrissez pas contre elles.

Si la vérité dans la parole était l'expression de la volonté de ceux qui sont unis dans les liens du mariage, vous comprendriez alors que cette « soumission » à l'époux n'est pas un asservissement mais la joie de plaire et faire plaisir dans l'amour porté et l'amour reçu. C'est aussi valable dans le sens inverse.

Vous vous plaignez de l'insoumission de votre épouse ? Vous êtes-vous posé la question de savoir pourquoi ?

Hommes frères, commencez à réfléchir en introspection et dans votre honnêteté il vous sera révélé la vérité.

Voyez-vous, jamais l'homme auquel je fus mariée pendant 40 années ne plaçât sur ma vie un joug légalitaire, mais sur son lit de mort, il posa sa main sur moi dans une bénédiction d'amour et me fit promettre de continuer mon service auprès de Christ parmi les hommes et parmi le Corps de Christ.

Lorsque vous vous montrez rébarbatifs envers votre épouse, vous placez sur sa vie un joug qui n'est pas celui de Yéshua, et vous devenez pareils à ceux dont Christ dira verbalement : pharisiens hypocrites qui placez sur les hommes un fardeau que vous ne soupèseriez pas même du petit doigt -

Matthieu 23/13 - Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous fermez aux hommes le royaume des cieux; vous n’y entrez pas vous-mêmes, et vous n’y laissez pas entrer ceux qui veulent entrer - 23/25 - Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous nettoyez le dehors de la coupe et du plat, et qu’au dedans ils sont pleins de rapine et d’intempérance.

Actes 15/10 - Maintenant donc, pourquoi tentez-vous Dieu, en mettant sur le cou des disciples un joug que ni nos pères ni nous n’avons pu porter?

Ce qu'il faut savoir c'est que bon nombre de nos agissements nous rendent aussi exécrables devant le Seigneur que ceux là qu'il dénoncent comme des hypocrites, sous la couverture d'une soit-disant respectabilité spirituelle.


RESISTEZ AU DIABLE...

C'EST AINSI QU'IL FUIRA ALORS LOIN DE VOUS !


Une chose très difficile a entendre : c'est plus fort que moi ! Qui d'entre vous n'a pas prononcé cette parole en désespoir de cause, après avoir essayé de faire front à ce qui domine sur vous et de retomber dans les mêmes travers, dans le même péché dominateur ?

Le Seigneur nous a donné une clé qui mérite bien que l'on réfléchisse à ce que cette clé ouvre comme porte conduisant à la délivrance.

Satan n'a de pouvoir que celui que le Seigneur lui a laissé, afin que s'accomplisse « son œuvre » jusqu'au retour de Christ dans la gloire.

 

QU'EST-CE DONC L'ACTION DE RESISTER ?


C'est offrir une action contraire à la soumission, contraire à la volonté d'autrui à nous soumettre à une volonté autre que la notre.

C'est également le refus de se laisser pénétrer par la volonté contraire ; C'est aussi opposer la force à la force dans le désir de se défendre. Voilà ce qu'est la résistance.

Il est impératif pour nous, gens pieux, désireux de vivre en esprit et vérité dans l'esprit saint et véritable de Dieu qui nous est donné afin de ne pas sombre dans la volonté satanique et dévier ainsi du but qui nous est proposé : le salut éternel.

La résistance est une action forte qui peut entraîner le combat spirituel contre nous-même parfois, parce que bien souvent nous accusons le diable alors que nous sommes simplement soumis à la tentation par notre désir de posséder, de vouloir.

Ephésiens 4/27 ... et ne donnez pas accès au diable.

Ephésiens 6/11 - Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable.

Un « chrétien » malgré son désir de marcher en sainteté et pureté peut être l'objet des ruses du Malin qui agira selon le séduire du cœur de celui qui refuse de l'entendre ; Il en est également de même envers une Assemblée, quelque soit son importance, et même contre une Nation.

Je m'explique : il est écrit dans 1 Corinthiens 12/3 - C’est pourquoi je vous déclare que nul, s’il parle par l’Esprit de Dieu, ne dit: Jésus est anathème! et que nul ne peut dire: Jésus est le Seigneur! si ce n’est par le Saint-Esprit.

Ceci est véritable. Toutefois il faut savoir que les démons, à l'image de leur maître, connaissent très bien qui est le Seigneur et pourront, sans vergogne aucune dire que Christ est Seigneur et le combattre dans une insoumission diabolique.

Voyez par vous-même  - Matthieu 8/31 - Les démons priaient Jésus, disant: Si tu nous chasses, envoie-nous dans ce troupeau de pourceaux - Luc 4/41 - Des démons aussi sortirent de beaucoup de personnes, en criant et en disant: Tu es le Fils de Dieu. Mais il les menaçait et ne leur permettait pas de parler, parce qu’ils savaient qu’il était le Christ.


Un exemple vécu : l'expert comptable s'occupant des comptes de nos entreprises, les supervisant, en vint, un jour, a recevoir Christ dans sa vie et voulu après avoir donné son témoignage, être baptisé. Quelque chose demeurait pourtant agaçant en lui, et je le surveillait de prêt, me reprochant d'avoir manqué de vigilance envers lui. Certes nous le connaissions, connaissions son épouse, mais cela n'était pas suffisant.

Après être passé par les eaux du Baptême, je le surpris dans des attitudes que je qualifiaient de non conformes à une vie appartenant à christ, surtout dans ses relations d'avec les jeunes filles de notre Assemblée. Je commençais à le contrer, tout en avertissant mon époux afin que lui aussi avise de façon « subtile », jusqu'au jour où ouvertement, je lui interdisais de reconduire certaine jeune fille chez ses parents, surtout que je pouvais le faire, c'était mon chemin.

Nous eûmes un soir la révélation ouverte de son appartenance à la maison de l'ennemi lorsqu'il vint un soir nous rendre visite à notre domicile pour parler des comptes des entreprises ; Après quelques paroles, il « annonçât » la couleur, nous précisant que nous n'avions pas le même Dieu, etc... etc...

Nous en parlâmes alors au Pasteur qui ne nous cru pas, et le lendemain Dimanche, dans l'aveuglement qui était devenu le sien, il permettait que ce « faux-frère » rende témoignage sur les ondes régionales, puis allant plus loin, accepta le divorce de cet homme et le remariât dans une autre Assemblée éloignée, loin de nos yeux.

Ce loup entré dans la bergerie était bel et bien un loup ravisseur qui parlait de Christ et qui fréquentait une Assemblée. Mais très vite il fut « poussé » à ce dévoilé et la vérité fut connu. Ce qui me peina, ce fut que j'étais celle qui l'avait conduite dans l'Assemblée. La sagesse s'apprend jour après jour... Oui ses lèvres « glorifiait son Dieu, il parlait de Christ aussi, mais son cœur n'était pas au Seigneur, et tous nous nous sommes mépris sur son compte.

Alors soyez vigilants tant envers vous qu'envers les membres de l'Assemblée que vous fréquentez et pour lesquelles vous donneriez votre tête à couper. Satan peut très bien vous prendre au mot ! Les mots ne le gênent aucunement, il nage avec comme un poisson dans l'eau.

Lorsqu'il tentai Christ Yéshua dans le désert, à votre avis, qui essayait-il de retrancher dans sa position si ce n'est LE FILS DE DIEU ? Alors quand Christ nous dit : ce qui m'a été fait vous sera fait également, il faut le croire. Vous serez tenté, et c'est ainsi qu'il vous faudra résister au Diable, sachant que votre victoire se tient au cœur de l'obéissance que vous manifestez auprès des commandements et des préceptes divins, dans la plénitude de la Parole écrite.

Après 40 jours dans le désert, sans manger, la faim se fit sentir est-il précisé ; Ce fut l'instant précis où le serpent darda sa langue afin d'essayer d'amadouer le Christ Roi et le soumettre à sa volonté. Il est écrit qu'après de nombreux essais infructueux il fut dans l'obligation de fuir. Notez bien la différence entre partir et fuir ! Partir c'est tourner les talons et quitter l'endroit ; fuir est une action qui s’accomplit dans la précipitation. C'est aussi se soustraire (éviter l'affrontement) hâtivement à un péril, à une menace, à quelque chose ou encore à quelqu'un. Satan connaissait qui se tenait debout devant lui, Le Prince de Dieu, le Shalom de Dieu, l'Autorité et la Puissance de Dieu debout devant, l'affrontant par la parole divine. Voilà comment Christ se soumit à la volonté du Père céleste, comment il résista en se servant de la Parole, lui, Le Verbe incarné, et comment par tout cela Satan ne put faire autrement que détaller.

Soumettez vous à Dieu (dans le nom de Christ Yéshua, résistez au diable (en vous servant de La Parole de Dieu et en mettant le verbe en avant dans votre vie, et alors le terrain se dégagera et tout comme Christ put dire à la prostituée : où sont ceux qui t'accusaient ? Vous pourrez faire de même envers Satan qui n'aura plus la possibilité, ayant perdu ce droit, de vous accuser en quoi que ce soit.

Trop souvent nous entendons des paroles contraire à ce que nous devons penser et faire dans la soumission à Dieu. Nous acceptons tout sans savoir qui est l'auteur du verbe : Christ ou Satan ?

Nous acceptons des « prophéties » sans savoir qui en est l'auteur : Christ ou Satan ?

Nous nous soumettons à l'imposition des mains sans savoir que se tient au bout de celles-ci : Christ ou Satan ?

Nous assistons parfois à des séances qu’envieraient les mages les plus subtiles, les sorciers les plus virulents sans nous poser la question de savoir qui anime la danse : Christ ou Satan ?

Alors contrairement à tout cela je dis ce que nous enseigne la Bible, la Parole écrite dans l'autorité du Verbe incarné et s'il nous est bon (pour notre santé spirituelle) de nous soumettre les uns aux autres, c'est, premièrement, à Dieu que nous devons soumission et obéissance afin de ne pas entrer dans la tentation et d'être délivrés du Malin.

Soumis à Dieu ? En réalité, peu du peuple de Dieu l'est vraiment ! Il suffit que passe un gourou endimanché et c'est la chute organisée parce que la soumission n'était pas faite auprès de qui de droit.

Résistant au diable ? Comment sais-tu que tu lui résiste si déjà tu es résistant à Dieu lorsqu'il te montre la voie à suivre dans la soumission qui lui est due, tout comme Christ était soumis à la volonté du Père ?

Satan rôde autour de qui la chute serait pour lui une friandise délectable ; Ce n'est pas vers les païens dont il se tourne et ce n'est pas les « chrétiens du dimanche » qui le gêne. Non ; Ce qu'il cherche, ce sont ceux qui, fidèles dans le foi qui est le don divin qui leur a été donné par Dieu, qui paraissent inébranlables et dont il secoue encore et encore le tronc espérant voir tomber les fruits et ensuite l'accomplissement de la parole de Dieu qui ne peut pas faire autrement : si l'arbre ne porte pas de fruit, je mets la cognée au tronc, je le coupe et il finit dans le feu - Luc 3/9 - Déjà même la cognée est mise à la racine des arbres: tout arbre donc qui ne produit pas de bons fruits sera coupé et jeté au feu.


Que cette lecture vous soit profitable et que la Lumière se lève sur vous tous, afin que votre Nation soit éclairée, votre famille également, et vous de même.


Naomie.