Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

                                                                      SEIGNEUR !
                                   CELA NE TE FAIT-IL RIEN DE CE QUE NOUS PERISSONS ?


Marc 4/38 -  Et lui, il dormait à la poupe sur le coussin. Ils le réveillèrent, et lui dirent : Maître, ne t’inquiètes-tu pas de ce que nous périssons ?

                                                               Par Naomie, le 17 Octobre 2013.


SHALOM !

Imaginez un instant les disciples ensemble dans une barque sur le lac de Tibériade, embarqués pour joindre l'autre bord de la rive du lac, une traversée qui se veut tranquille.
Les disciples doivent très probablement faire attention à l'hôte de marque qui est a bord avec eux : le Seigneur Christ Yéshua. Il dors tout simplement, et tout devrait bien se passer mais ce n'est pas le cas. Soudain, la tempête se lève et les flots se dressent menaçants et la barque se met à tanguer !
La sérénité peu à peu fait place à la crainte, et la crainte cède le pas à la peur !
Un cri : nous coulons !
Alors sans ménagement, puisque cela devient du « sauve qui peut » ils commencent à « bousculer » le Seigneur qui lui, tranquillement, sereinement, dors paisiblement (sans toutefois ignorer ce qui est en train de se passer a bord et à l'extérieur de la barque ) - Maître, toi qui dors ici présentement, il ne te fais rien que nous allions boire le bouillon en passant par dessus bord ? Toi qui a fait des promesses, où sont-elles ? Pourquoi t'avons-nous suivit, etc, etc... On ne peut pas s’empêcher de penser n'est-ce pas ? Malgré notre foi que l'on croit encrée dans le Rocher des siècles, dès qu'arrive une difficulté, nous paniquons et commençons à tout remettre en question ; Ainsi va l'homme charnel, et même celui qui se dit spirituel à parfois bien du mal à aller au-delà de ses peurs et de faire une totale confiance en Christ Yéshua.
Seigneur... Au secours, nous coulons ! Et a toi, cela ne fait rien ? En un mot comme mille : tu t'en moque bien de la situation ! Nous t'avons suivit mais regarde ce qui nous arrive ! Et parfois on en arrive à cela : tu es responsable, c'est de ta faute... Après tout, Pierre a renié le Seigneur 3 fois de suite ! Et toi ? Combien de fois a tu remis ta foi en question ? Combien de fois as-tu accusé (mine de rien) le Seigneur d'être l'objet de ton déclin ? Il t'appartient de te poser la question en toute honnêteté.

Alors, entendez la réponse de notre Seigneur : gens de peu de foi... POURQUOI AVEZ-VOUS DOUTE ? ?
Matthieu 8/26 - Il leur dit : Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi ? Alors il se leva, menaça les vents et la mer, et il y eut un grand calme.

Continuez à vous imaginer le tableau, et écoutez le silence qui prit la place du tumulte environnant. Un grand calme qui s'installe et tous bruits qui disparaissent ! Enfin ! Et penauds et confus, probablement, les disciples de se réjouir de ce que le Seigneur est intervenu en leur faveur ! Ils durent louer le Seigneur Dieu et remercier Christ Yéshua de ce qu'il a eu pitié d'eux.
Ne sommes-nous pas ainsi fait, agissants pareillement dans des circonstances similaires ?
Oh que si ! Il est inutile de se voiler la face, il n'est rien de nouveau sous le soleil avouera l'Ecclésiaste.
Ce qui a été est présent, et ce qui doit être est déjà là, tous les temps mêles ensemble pour ne faire qu'un temps. Passé, présent et futur.

Mais qu'est-ce donc qui fit que le tumulte pris le pas sur le calme et la sérénité qu'engendre la foi dans de tels instants ? Cela s'appelle du doute, de l'incrédulité. Oui bien-aimés, c'est ainsi et nul n'y changera rien dans ce qui est véritable.
Le doute engendre la peur, la peur engendre l'incrédulité, et la parole nous dit ceci  - Jacques 1/6 et 7  -  Mais qu’il la demande avec foi, sans douter ; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d’autre. Qu’un tel homme ne s’imagine pas qu’il recevra quelque chose du Seigneur:
Si dans ce verset il est fait mention de la sagesse, il faut s'accorder afin de croire que cela s'applique à toutes les règles de notre vie.
« Seigneur ! La terre est comme un bateau pris dans la tempête de la vie et toi, que fais-tu donc à l'instant ou nous périssons ? Gens de peu de foi, pourquoi doutez-vous est la réponse éternelle de notre Seigneur ! Ne suis-je pas au milieu de vous dans la tourmente que vous ne sauriez affronter seuls ?
Ne suis-je pas avec Daniel dans la fosse aux lions, ou encore suis-je absent au centre de cette fournaise chauffée à blanc alors que mes enfants sont livrés aux flammes ?
N'étais-je présent, dans la tourmente que traversèrent mes enfants à chacune des étapes de leur vie ?
Etais-je absent dans les « camps de la mort » ou périrent 6 millions de mes créatures ?
Suis-je absent alors que vous avez détruits, jour après jour ce que je vous avais offert pour le bien de vos vies ?
Ne vous-ai-je pas offert mon sang sur une croix afin que vous ayez accès au salut éternel et que vous puissiez échapper à la deuxième mort ?
Que voulez-vous de plus que je ne vous ai déjà donné ?

Lorsque le monde a été créé sur ma Parole, il n'était fait que pour le « plaisir » de la vie et de la présence divine auprès de l'homme ; Il avait la suprématie sur toute chose, plantes et bêtes, mais il a tout fait basculé à cause de l'envie, de la cupidité, désireux de posséder ce qu'il n'avait pas droit, permettant au serpent de le tenter et de le faire tomber à ce qu'il est à ce jour.
Et vous m'interpellez en disant que je suis responsable de votre état ?
Malheureux ! Vous ne savez pas ce que vous dites ! »

Voici en imagination le discourt qui pourrait se tenir entre le divin et le charnel, un peu comme Job interpellant Dieu en le mettant au défie, pour enfin tomber sur sa face et confesser qu'en réalité, il n'avait aucune connaissance de Dieu jusqu'au temps de l'épreuve et qu'après cette dernière, il pouvait enfin proclamer qu'il ne se contenterait plus de sa situation passée mais plongerait avec foi dans celle qui se présentait à lui dans un foi renouvelée et purifiée : jusqu’à présent, j'avais entendu parlé de toi (par mes pères, par la loi) mais à ce jour mes yeux te voient dans ta divinité et ta toute puissance, de manière spirituelle - Job 42/5 - Mon oreille avait entendu parler de toi ; Mais maintenant mon œil t’a vu.


SEIGNEUR ! NOUS PERISSONS !
ET TOI QUE FAIS-TU ?


Jérémie ton prophète t'interpellera de la même façon alors que son peuple est déporté par le roi de Babylone. Il criera à toi avec force et larmes.

Je me souviens des paroles de ce chant que tu me mis à cœur alors que déjà l'horizon pour moi s'obscurcissait :

« Nous avons pleuré, avons supplié,
Devant toi nous nous sommes prosternés ;
Nous avons attendu, Seigneur ta venue
Enfin ton Esprit sur nous est répandu !

Nous nous sommes redressé, sur nos genoux appuyés,
Nous avons séché nos yeux, nos pleurs sont taris.
Devant toi nos mains se sont levées
Nous nous sommes mis debout et nous avons dansé !

C'est « SHALOM » qui coule dans nos veines,
C'est la paix du Dieu Très Haut en nous,
C'est son amour qui nous entraîne,
C'est « SHALOM » pour chacun de nous !

La joie illumine nos danses,
La cadence rythme nos pas !
Comme David je m'élance,
Et je danse pour mon Roi.
Je me saisis des bannières,
J'exulte Jésus mon Roi !
Je suis entrée dans le sanctuaire,
Ta gloire ruisselle sur moi »

A partir de cet instant il me fut donné environ 180 chants et je bénis mon Dieu pour cela ; Dans la tourmente, ma barque prenant eau de toute part, j'écrivais, le Seigneur présent avec moi.

Quand je fais le constat de la pauvreté du monde, non pas spécialement pécuniaire, matérielle, mais spirituelle, je me dis que le serpent à bien œuvré. Ce serpent est de la famille des «  constrictors » qui s'enroule lentement autour de leur proie pour l'étouffer et en faire son repas.
Sa reptation est silencieuse, et lorsqu'il connait sa proie, il va se l'approprier et la tuer silencieusement.
Le doute, l'incrédulité prédispose à ce sort cruel qui n'est pas ferme dans sa foi. Sa foi à l'Agneau saint, au Messie, au Seigneur Christ Yéshua.
Comment se débarrasser de la force du serpent ? Lorsqu'il s'enroule autour de sa victime, il n'est plus guère de possibilité de s'en défaire, mais il nous reste toujours un instant ou dans un sursaut, nous pouvons agir avec rapidité et célérité, sans nous attarder à réfléchir ; Après, c'est trop tard.
Il faut se servir de l'Epée de l'Esprit et la manier avec force, avec foi surtout, et trancher la tête du serpent tueur.
La foi doit être la plus forte afin de triompher dans ce combat à mort !

Le monde périt Seigneur, et toi, que fais-tu pour ce monde plus que vacillant ?

L'Amérique vient de conduire le monde au bord d'un drame économique qui a été manifeste parce que des hommes agissent dans l'orgueil, sans tenir compte de la portée de leurs agissements, mais n'oubliant jamais de dire : que Dieu bénisse l'Amérique !
Si le Seigneur avait détourné le regard de l'Amérique depuis une semaine, elle serait faillitaire, à l'égale de la Grèce, de ces pays qui viennent de sombrer dans une panique économique pas possible.

Le terrorisme tel une pieuvre, étant ses tentacules sur la surface du monde, et met en péril les vies humaines, comme cela s'est produit le 11 Novembre en Amérique (encore elle) ;
Des hommes sans foi ni loi enlèvent d'autres hommes afin de faire du profit honteux ;
La violence se fait de plus en plus sentir et ce de façon cruelle, et nous assistons à des actes de violence que l'on ne voyaient plus qu'au cinéma ;

Et la réponse est celle qu'il fut donnée à Moïse de dire au peuple dans sa marche au désert :
Nombres 21/9 - Moïse fit un serpent d’airain, et le plaça sur une perche ; et quiconque avait été mordu par un serpent, et regardait le serpent d’airain, conservait la vie.

Mais pour aller jusqu'au bout de l'histoire, il faut ne pas oublier ce passage inscrit dans le deuxième livre des Rois 18/4 -  Osée fit disparaître les hauts lieux, brisa les statues, abattit les idoles, et mit en pièces le serpent d’airain que Moïse avait fait, car les enfants d’Israël avaient jusqu’alors brûlé des parfums devant lui : on l’appelait Nehuschtan.

Est-ce que cela peut décanter la parole de Dieu dans son explication la plus simple (mais pas simpliste) : nous avons obtenu du Seigneur tout ce dont nous avions besoin, tout ce qui nous est nécessaire afin de vivre une vie victorieuse par la foi, mais nous ne pouvons pas nous empêcher de détruire par besoin de vivre par la vue et non pas par la foi.
Nous élevons constamment le veau d'or et après avoir adoré nos idoles, nous crions, parfois de manière menaçante, à ce Dieu que nous rendons responsable de tous nos déboires. Mais il va bien falloir admettre, si nous voulons avancer dans la foi et dans le sentier que Christ a ouvert pour chacun d'entre nous, que nous sommes responsables de notre état ; que la faute nous en incombe parce que nous sommes pécheurs.

Qu'importe les tempêtes, les serpents, les avanies et tout le restant ! Nous sommes en Christ victorieux de sa victoire remportée sur Satan à Golgotha, alors cessons de pleurnicher sur notre sort et commençons par le commencement : revenons au Seigneur, confessons notre péché et parce que Christ pardonne à celui-là qui est sincère, avançons en pleine eau ; Même si elle déborde, nous serons en lui à l'abri des grandes et grosses eaux.

La foi est triomphante en tout temps, en toute chose ! David à vaincu Goliath par la foi, et Christ a vaincu Satan sur la croix par la foi en celui qui a fait LA PROMESSE à travers lui.
La foi est triomphante dès que nos yeux se détournent de la vision du reptile pour se porter sur la face glorieuse de Christ qui affirme : ne craignez pas, résistez et le Malin fuira loin de vous – Jacques 4/7.

Combien de fois n'ai-je pas entendu : c'est dur... c'est fatiguant.... Seigneur ! Au secours !

Lorsque Moïse, après le dernier repas pris entre tous avant la grande fuite en avant, avant le grand exode, pris la tête du peuple et se mis en marche, la délivrance programmée par les soins de Dieu devait conduire le peuple tout entier de l'autre côté de la mer, sur la terre promise. Dieu avait tout instruit, mais ce que le peuple ignorait, c'est que sa très prochaine rébellion était déjà prévue et incluse dans le temps imparti à Israël pour sa prise de possession de Canaan. Et oui ! Dieu connaissait la future rébellion, parce que Israël s'est rebellé alors que Moïse envoyait des « espions » afin d'interroger sur la terre qui s'offrait à eux.
La marche dans le désert, sur une période de 40 années, n'était pas au programme d'Israël, mais elle était programmée au plan de Dieu.
Dieu venait d'accorder une complète délivrance, extraordinaire, magnifique à tout un peuple esclave depuis plus de 400 années et voilà que ce même peuple, à peine libéré, à peine libre, se dresse contre son libérateur et pleure sur les oignons et les concombres d'Egypte, alors qu'il lui était offert le miel et le lait, et ce à profusion. Ingratitude, mesquinerie, méchanceté....Nombres 11/5 - Nous nous souvenons des poissons que nous mangions en Egypte, et qui ne nous coûtaient rien, des concombres, des melons, des poireaux, des oignons et des aulx.
Race ingrate pensera Moïse ! Et cela lui coutera le fait qu'il ne put entrer dans la promesse de Dieu.

En réalité, après avoir quittés Egypte, les enfants d'Israël ne firent pas confiance à la promesse du Seigneur concernant la fiabilité d'une vie excitante en terre promise. Ils s’arrêtèrent à ce qu'il leur fut décrit par 10 des « espions » envoyés par Moïse sur les douze (un de chaque tribus) et ne crurent pas à ce qu'ils virent de leurs yeux rapportés par Caleb et par Josué. Ces deux-là entrèrent dans la Promesse de Dieu tandis que périssaient-là,  sur une période de 40 années de marche forcée au désert, le reste de la génération adulte. Les enfants de cette première génération entrèrent dans la Promesse de Dieu, et eux seulement.
Deutéronome 1/35 - Aucun des hommes de cette génération méchante ne verra le bon pays que j’ai juré de donner à vos pères.
Malgré tout, Dieu leur permis de trouver des lieux de rafraîchissements, des endroits riches en victuailles pour rafraîchir leurs âmes et nourrir leurs corps lassés et fatigués.
Les rebelles n'entrèrent pas dans le repos de Dieu.
Des oasis, avec palmiers, fruits, eau... La fraîcheur après les brûlures du soleil … Mais cela ne les empêchait pas de murmurer contre Moïse, contre Dieu ! Exode 16/1 et 2 -  Toute l’assemblée des enfants d’Israël partit d’Elim, et ils arrivèrent au désert de Sin, qui est entre Elim et Sinaï, le quinzième jour du second mois après leur sortie du pays d’Egypte. Et toute l’assemblée des enfants d’Israël murmura dans le désert contre Moïse et Aaron.

Pourquoi, pareillement à Israël, l'Eglise d'aujourd'hui se conduit-elle de la même façon, toujours à murmurer, à médire plutôt que de remercier celui qui lui a redonné sa liberté par le don de son sang, de sa vie, exposé comme malfrat, comme imposteur à la vue de tous ?

Seigneur ! Nous périssons et toi, que fais-tu pour nous tirer de là ?

JE VOUS AI DONNE LE PAIN DE VIE, ET JE VOUS AI FAIT PARTICIPANT A MA COUPE !

Matthieu 26 :27 6 Il prit ensuite une coupe ; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant : Buvez-en tous ;

QUE VOULEZ-VOUS DE PLUS ?

Alors qu'il vous a été dit : tu ne tueras point – Exode 20/13,  vous répandez le sang de vos frères, vous tuez vos mères et violez vos sœurs, empêchant les petits enfants de vivre ! Que voulez-vous de plus dans cette méchanceté qui vous habite ?

Jusqu'à quand vous constituez-vous « juges et partie » dans les conflits éternels qui vous dressent les uns contre les autres, faisant fit des saintes Ecritures, de mes commandements et de mes préceptes ?

Alors qu'il vous a été dit - Romains 13/9 -  En effet, les commandements : Tu ne commettras point d’adultère, tu ne tueras point, tu ne déroberas point, tu ne convoiteras point, et ceux qu’il peut encore y avoir, se résument dans cette parole : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Toi qui vas t'assoir sur un siège chaque dimanche, un cierge à la main un fusil dans l'autre, comment interprètes-tu cette parole ?
Le sang coule, les bombes éclatent, les gaz intoxiquant se volatilisent dans l'air, les femmes pleurent les hommes et les enfants sont orphelins... Et tu dis que ton frère est coupable et que toi tu exerce la loi ? Mais la loi t'a déjà condamnée, puisque tu la bafoue, sans l'appliquer en entier.
Tu te dis « chrétien » et tu fais couler le sang de ton frère ? Ton nom est CAIN !
Eglise infidèle, apostate, criminelle, tu portes sur le front les stigmates de ta déchéance.
Et tu t'en prend au Seigneur ? Examine-toi en premier et vois ta déchéance ! Ton nom est BABYLONE !

Lors des journaux télévisés, nous contemplons et nous constatons que le bateau sombre, que l'eau remplit la barque ; Nous entendons les cris des blessés et ceux des mourants !
Toutes ces choses sont banalisées, et notre foi est vécue au rabais !
Tous parlent et cela devient cacophonie ! La vérité est étouffée sous les mots qui fusent de toute part.

Quand je constate le dérèglement de la conscience humaine, la barbarie qui s'est réveillée et que j'entends les faibles murmures dénonçant l'immoralité mondiale, la prise de drogue (avec la complicité des gouvernements), la vente des tabacs (sur lesquelles se sucrent au passage les mêmes gouvernements) la violence qui fait naitre des exodes qui ne peuvent rien régler (pensez-donc, un « passeur » tirera entre 4 et 6 mille euros pour faire passer une famille de l'autre côte, l'autre côté de quoi ? Leurs barques sont frêles et ils tombent à l'eau périssant ainsi loin de chez eux d'une mort atroce )
Quand je constate que les Etats ne peuvent rien à part jouer les forts à bras mais ne rien résoudre des malheurs de la planète, que faut-il en conclure ?

Ais-je raison ou bien ais-je tords de dénoncer ces absurdités qui conduisent le monde à sa perte, sans rien régler du péché du monde ;
L'homme se veut moderne mais il n'a rien de la modernité qu'il aimerait refléter ; Il se conduit comme l'homme des cavernes tout simplement ; Et s'il ne tire pas la femme par les cheveux, c'est que premièrement elle porte les cheveux courts, ou bien elle a adhéré au M.L.F.

Seigneur ! Mon salaire est injuste ! Seigneur ma femme n'est plus conforme je n'en veux plus je veux divorcer... Seigneur, il a gagné au loto, pourquoi pas moi...
Seigneur ! Seigneur ! Seigneur...

Le prix des céréales augmentent, l'Europe perd les pédales ! L'euro est en danger, le dollars s'effondre !
Le président français est la risée de beaucoup de ses compatriotes, mais le président américain est aussi mal chaussé, il ne vaut pas mieux à la balance de Dieu !
Les politiques mondiaux qui travaillent pour La Mondialisation ont été pesé et jugé, ils ne pèsent pas lourds et leurs œuvres sont du vent !
On ne sait plus quoi dire, ni quoi faire !
Les places fortes financières sont telles l'Hydre à 7 têtes dont les têtes repoussent les unes derrière les autres et qui nous pillent jour après jour ?
Alors, Seigneur, est-ce que cela ne te fais rien si nous périssons, noyés dans nos déjections et dans ce qui nous condamne ?2 Chroniques 34/27  - Parce que ton cœur a été touché, parce que tu t’es humilié devant Dieu en entendant ses paroles contre ce lieu et contre ses habitants, parce que tu t’es humilié devant moi, parce que tu as déchiré tes vêtements et que tu as pleuré devant moi, moi aussi, j’ai entendu, dit l’Eternel.

REPONSE DU SEIGNEUR :

J'AI ENTENDU LE CRI DE MON PEUPLE ET JE RÉPONDS SANS PLUS TARDER.
2 Chroniques 34/27 -  Parce que ton cœur a été touché, parce que tu t’es humilié devant Dieu en entendant ses paroles contre ce lieu et contre ses habitants, parce que tu t’es humilié devant moi, parce que tu as déchiré tes vêtements et que tu as pleuré devant moi, moi aussi, j’ai entendu, dit l’Eternel.

EN TOUT DERNIER MOMENT, C'EST MA VICTOIRE REMPORTÉE A GOLGOTHA QUI FERA LA DIFFÉRENCE POUR TOUS CEUX-LA QUI CROIRONT EN MOI.
Luc 23/34 -  Jésus dit : Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font.

PLUS QUE DES MOTS, MA MAIN TENDUE EXERCE LA JUSTE JUSTICE DE DIEU ET MALHEUR A CELUI QUI NE TROUVERA PAS GRÂCE AU REGARD DE DIEU L'ETERNEL, APRES AVOIR CONTRE SA VOLONTE AFIN D'EXERCER LA SIENNE PROPRE.
Jérémie 11/20 -  Mais l’Eternel des armées est un juste juge, qui sonde les reins et les cœurs. Je verrai ta vengeance s’exercer contre eux, car c’est à toi que je confie ma cause.

CELUI-LA QUI FAIT LA VOLONTE DU PERE ETERNEL TROUVE GRÂCE AUX YEUX DE DIEU ET VOIT SUR LUI SE LEVER LE SOLEIL DE LA JUSTICE !
Malachie 4/2  - Mais pour vous qui craignez mon nom, se lèvera Le soleil de la justice, et la guéri.son sera sous ses ailes ; Vous sortirez, et vous sauterez comme les veaux d’une étable,

J'EFFACERAIS TOUTES LARMES DE SES YEUX ET JE LE FERAIS REPOSER DANS MES VERTS PÂTURAGES.
Apocalypse 7/17 - Car l’agneau qui est au milieu du trône les paîtra et les conduira aux sources des eaux de la vie, et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux.

IL REPOSERA DANS LES BRAS D'ABRAHAM TANDIS QUE LE MECHANT SE CONTENTERA DU PAIN MOISI ET DE L'EAU FETIDE.
Luc 16/23 à 25 - Dans le séjour des morts, il leva les yeux ; et, tandis qu’il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein.
 Il s’écria : Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu’il trempe le bout de son doigt dans l’eau et me rafraîchisse la langue ; car je souffre cruellement dans cette flamme.
Abraham répondit : Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne ; maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres


CELUI QUI AURA SOIN DE DIRE LA VERITE A SON PROCHAIN RECEVRA TOUTE MON ATTENTION ET J'ELEVERAI LA VOIX EN SA FAVEUR, PARCE QU'IL AURA TÉMOIGNE DE MON AMOUR POUR L'HUMANITE.
Zacharie 8/16  - Voici ce que vous devez faire : dites la vérité chacun à son prochain ; jugez dans vos portes selon la vérité et en vue de la paix ;

CELUI QUI N'AURA PAS HONTE DE MOI NI DE MA PAROLE RECEVRA SUR SON FRONT LA MARQUE DU TOUT-PUISSANT,
Apocalypse 9/4 -  Il leur fut dit de ne point faire de mal à l’herbe de la terre, ni à aucune verdure, ni à aucun arbre, mais seulement aux hommes qui n’avaient pas le sceau de Dieu sur le front.
TANDIS QUE LE MECHANT SERA MARQUE DU CHIFFRE DE LA BETTE, DU CHIFFRE DE L'HOMME.
Apocalypse 13/17 et 18 …  et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.
 C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six.


Voilà CE QUE FERA L'AMOUR DE DIEU POUR CELUI-LA QUI L'INVOQUE DEVANT LA MULTITUDE !
MOI NON PLUS JE N'AURAIS PAS HONTE DE LUI,

Hébreux 2/11 -  Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d’un seul. C’est pourquoi il n’a pas honte de les appeler frères,

ET QUAND PASSERONT LES GRANDES EAUX QUI VOUDRONS LE FAIRE PERIR, J'INTERVIENDRAI AVEC AUTORITE, DISANT AUX ELEMENTS DE SE TAIRE.
Psaumes 29/3 -  La voix de l’Eternel retentit sur les eaux, Le Dieu de gloire fait gronder le tonnerre ; L’Eternel est sur les grandes eaux

CELUI QUI CRIERA : SEIGNEUR... SEIGNEUR AVEC FOI ET FIDELITE SERA ENTENDU DU HAUT DES CIEUX
Exode 23/21 et 22 -Tiens-toi sur tes gardes en sa présence, et écoute sa voix ; ne lui résiste point, parce qu’il ne pardonnera pas vos péchés, car mon nom est en lui.
Mais si tu écoutes sa voix, et si tu fais tout ce que je te dirai, je serai l’ennemi de tes ennemis et l’adversaire de tes adversaires.


TANDIS QUE CELUI-LA QUI N'AURA NI FOI NI ESPERANCE SERA LIVRE A SES PENCHANTS IMPURS.
Jérémie 18/12 -  Mais ils disent : C’est en vain ! Car nous suivrons nos pensées, Nous agirons chacun selon les penchants de notre mauvais cœur.

A la lecture de ce qui est ci-dessus, nous avons un ample aperçu de ce que Dieu, notre Seigneur, répond à la question posée : ne te soucis-tu pas de ce que nous périssons ? Parce que sa réponse est plus que suffisante pour nous donner force et foi dans Sa promesse envers nous son peuple, quand bien même nous sommes ce que nous sommes, à savoir fait de chair et de sang – mais également nous sommes aussi ceci :

2 Corinthiens 3/3 -  Vous êtes manifestement une lettre de Christ, écrite, par notre ministère, non avec de l’encre, mais avec l’Esprit du Dieu vivant, non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les cœurs.


SHALOM ET AMEN.