Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 SANS COMPROMISSION.

Par Naomie, le 18 Octobre 2012.

SHALOM.

Est-il possible de vivre sa foi sans se compromettre ? Est-il possible de tenir fermement ancré sur la Parole de Dieu sans reculer d'un pouce ? Est-il possible de refuser le mensonge et la polémique en ce qui concerne notre spiritualité dans ce monde que l'on dit moderne ?

Celui qui le voudra plus que tout au monde doit s’apprêter à vivre de façon dangereuse, parce que vivre une vie pieuse revient à vivre dangereusement - 2 Timothée 3/12 - Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés.

2 Timothée 1/8 - N’aie donc point honte du témoignage à rendre à notre Seigneur, ni de moi son prisonnier. Mais souffre avec moi pour l’Evangile, (1-9) par la puissance de Dieu

Qu'est-ce que la compromission d'après un dictionnaire ? La compromission amène celui, celle qui si risque à permettre un arbitrage externe  qui peut créer des dommages irréparables parce que préjudiciables pour qui l'exerce.

Pourquoi est-ce dangereux de vouloir vivre une vie sanctifiée ? Justement parce que la sanctification est une denrée que le monde ne connait pas, l'homme charnel ne connait pas la sainteté de cœur et de vie, sa foi étant axée sur le matérialisme que le monde reçoit de la part de l'ennemi de son âme.

Lorsqu'il est fait mention des « chrétiens » de la première heure, il est également fait mention des martyres qui furent soumis à rudes épreuves, jusqu'à y perdre leur vie terrestre - Luc 21/16 Vous serez livrés même par vos parents, par vos frères, par vos proches et par vos amis, et ils feront mourir plusieurs d’entre vous.

Matthieu 24/9 - Alors on vous livrera aux tourments, et l’on vous fera mourir ; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom.

N'est-il pas précisé ainsi par l'Ecclésiaste 3/15 - Ce qui est a déjà été, et ce qui sera a déjà été, et Dieu ramène ce qui est passé.

Celui qui accepte la compromission est comparable à celui qui ménage la chèvre et le chou ; désireux de plaire à tous et à toutes, Il se sait pas s'inscrire pleinement dans la vision de l'Evangile pur dicté par la loi de Dieu.

Celui qui se compromet accepte toutes les dérives du monde perverti et ne saura pas faire la part des choses, tantôt en accord avec un courant de pensée, tantôt en accord avec le contraire. Mais la réalité de l'Evangile ne repose pas sur un courant de pensée ni même un acte de foi, les païens exercent aussi des « actes de foi » qui n'ont rien à voir avec la foi qui proclame Christ Seigneur et Rédempteur.

Le monde se désespère de sa situation, et bien des « chrétiens » se lamentent et gémissent mais une complicité tacite existe entre eux tous, le monde imprime sa dictature et l' église apostate s'incline en silence, sans tenir compte des avertissements de Dieu.

Nous acceptons, malgré les conseils qui nous sommes donnés par la sainte écriture, d'être assis avec le méchant, et parmi ceux qui régulièrement fréquente une dénomination combien pactise avec le diable ?

Oui, je dis bien, avec le diable ! Ne vous contentez plus de lire la Bible avec les yeux, ouvrez grands vos cœurs et faites le nettoyage au sein de votre maison spirituelle.

Celui-là qui défie Dieu en outrepassant sa Parole se met en danger de mort, et ceci tant qu'il ne se sera pas repenti de ses actions. Un exemple dans Psaumes 1/1- Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs, et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs,

Certes vous pouvez arriver à penser que tout cela est par trop rigoureux, je vous l'accorde puisque c'est vrai. La rigueur n'engendre pas l'inflexibilité, il nous faut savoir fléchir devant la croix, devant le Trône de la Grâce ! Avoir de la rigueur ne fait pas de nous des extrémistes, loin de là, mais simplement des hommes et des femmes qui, ayant compris la valeur de ce sacrifice de sang, veulent vivre sans ne plus rien accorder à Satan, pas un iota. Il y aura des tentations, des épreuves qui nous ferons mourir peu à peu mais ce sera afin de mieux renaitre dans cette vie parfaite qui nous est proposée en Christ Yéshua, le juif.

La compromission est une perversion, et malheureusement, cette perversion est présente, par trop souvent, parmi ceux qui devraient la fuir comme la peste, tant elle engendre tout ce qui est déplaisant et malsain, telle l'hypocrisie, la fausseté, le mensonge. Se compromettre, c'est donner son âme au diable, c'est se livré pieds et mains liés, c'est abdiquer sa volonté et se soumettre à un autre.

Tu te pollues par mille compromis, et ta foi ne ressemble plus à rien, tu a mélangé le grain et l'ivraie.

Tu vas dans « ton » église, « ton » assemblée ; Tu participes à la coupe de la délivrance et partage le pain avec tes frères et sœurs, mais tu te comportes comme un triste sire, plein de rapines et de péchés, que tu caches, que tu tais ; Tu t'assieds au côté du méchant (il connait Christ, il s'est même fait baptisé) et pourtant il rabroue sa femme, il fume ou bien même il boit ; Tu le sais et tu ne dis rien, donc tu participe à son péché... Si un frère a péché... reprends-le ! Matthieu 18/15 - Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère.

Luc 17/3 - Prenez garde à vous-mêmes. Si ton frère a péché, reprends-le ; et, s’il se repent, pardonne-lui.

Tu te compromets en t'asseyant à côté de celui qui refuse de renoncer à ses mauvaises mœurs, et il est malsain, si après avertissements multiples, si malgré de nombreuses interpellations de l'Assemblée, la personne demeure dans son péché, il est malsain de vivre une vie spirituelle à ses côtés.

Je vous donne un exemple : alors qu'avec mon époux nous prenions part à une réunion de prières dans une petite assemblée régionale, tandis que montaient avec ferveur les prières des fidèles, une porte s'ouvrit et une personne vint se joindre à nous. Elle n'était en rien une « fidèle » et sa présence n'avait pas été souhaité par le pasteur lui-même qui lui avait conseillé de venir aux réunions d'évangélisation.

L'Esprit saint s'agita en moi, tout comme chez quelques uns qui se sentirent mal à l'aise devant le blocage spirituel qui s'était installé dès la venue de cette personne, et la gène grandissait, jusqu'à ce que je pris la parole au nom de tous.

Cette personne, d'abord sereine, s'énerva de plus en plus, jusqu'à la gesticulation désordonnée et le verbe haut ; Puis n'étant pas désireuse de confesser Christ Seigneur, alors qu'elle venait dans ce lieu soit disant en son nom, nous la priâmes de partir. Malgré nos instances, elle refusa, puis ce fut les menaces, et enfin, sa confession : adepte des livres occultes, elle nous confiait en posséder de multiple à son domicile, et me conseilla de les lire afin d'avoir la lumière en moi. Ce fut au tour des frères et sœurs d'être soumis à cette débauche verbale, et mon mari fini par la faire sortir.

Le nouveau pasteur, auquel nous avons fait connaître l'incident nous réprima, plutôt que de réprimer Satan et lorsqu'il visita cette personne, se dédouana contre nous, nous accusant de ne pas avoir été « mandaté » pour agir de la sorte. Satan sortait victorieux de la bagarre et cette personne revint en perturbatrice semaines après semaines, mais sans notre présence, ni celle des frères et sœurs conscients de la gravité de l'évènement. Voilà ce qu'est la compromission. C' après le départ de l'ancien pasteur et de sa famille que ce même pasteur, alors que je m'étonnais de la position triomphante d'une famille qui avait désertée l'Assemblée pour cause de mésentente, et qui prenait le pas spirituellement, que de deux mots il fallait savoir choisir le moindre. Bien entendu je lui rétorquai mon désaccord d'avec sa moralité, où plutôt de son manque de moralité. Où est-ce que cela est écrit, une telle façon d'agir qui excuse l'un et accuse l'autre ?

Un autre exemple de compromission concerne le nouveau concept qui veut nous faire accepter comme venant de Dieu le divorce entre deux « fidèles » parce qu'un est comme ceci, l'autre comme cela.

Paul dans 1- Corinthiens 7/12 dira de son propre chef (mais avec la pensée du Seigneur) que si un frère a une femme non-croyante, et qu’elle consente à habiter avec lui, qu’il ne la répudie point ; Matthieu 19/6 - Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint.

Lorsqu'un individu, après avoir accepté Christ Yéshua dans sa vie comme lien entre Dieu et lui, lorsqu'il a reconnu la valeur du sacrifice de l'Agneau saint mort et mis au tombeau, ressuscité le troisième jour, après avoir rendu témoignage devant les anges et les hommes, commence à flirter avec la vérité, il y a danger pour lui.

Galates 3/1 - O Galates, dépourvus de sens ! qui vous a fascinés, vous, aux yeux de qui Jésus-Christ a été peint comme crucifié ?

Si le mot employé est issu de la fascination, cette dernière provient d'une aptitude exercée par le serpent qui ainsi met en état d'hypnose sa proie, incapable alors d'agir en liberté. C'est une puissance que les adeptes du magnétisme exercent sur des personnes soumises à leur volonté.

Paul ne prendra pas de gants pour parler à ceux qu'ils dépeint comme ses enfants spirituels ; Le salut de leur âme lui importe bien plus que les bonnes manières et la prudence. Il s'étonne toutefois de leur aptitude à renier ce qui a été leur profession de foi devant tous ; Il les met en garde soucieux d'eux et de lui-même, selon les écrits du prophète Ezechiel chapitre 3 et chapitre 33.

Un homme politique fera des promesses, et sa langue habile deviendra un fer de lance enfonçant tous retranchements et démolissant une à une toute pensée opposée à son programme ; Un homme de foi n'a pas a agir ainsi.

Paul le sait bien, lui qui se dépeint comme le plus petit parmi ses frères, mais qui affirme envers et contre tout, la seule vérité à savoir - 1 Corinthiens 2/2 - Car je n’ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié.

Lorsque Paul adresse son épitre aux Ephésiens 3/1 et 4/1 , il le fait en tant que prisonnier, et son concept est clair et concis : ce n'est pas pour la chair qu'il est prisonnier, mais parce qu'il est premièrement le prisonnier du Seigneur. Il ne se plaint pas, il explique et jamais nous ne pouvons être amenés à penser que même dans ces conditions extrêmes il fit une quelconque compromission à son adversaire, à son ennemi Satan, pas plus qu'aux hommes. Voyez comment il insiste auprès de Festus qui ne cherchait qu'une chose : plaire aux juifs, afin d'être conduit auprès de César. Actes 25/9 - Festus, désirant plaire aux Juifs, répondit à Paul: Veux-tu monter à Jérusalem, et y être jugé sur ces choses en ma présence ?

Actes 25/12 - Alors Festus, après avoir délibéré avec le conseil, répondit : Tu en as appelé à César ; tu iras devant César.

Un autre homme, pareillement au pouvoir de la Province de Judée, voulut plaire à d'autres, et pour ne pas démériter devant César, se lava les mains et fit crucifier notre Seigneur Christ Yéshua. C'est ainsi que l'on vend son âme au diable.

Se compromettre, c'est se démettre. Il est écrit  - Marc 8/38 - Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles au milieu de cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l’homme aura aussi honte de lui, quand il viendra dans la gloire de son Père, avec les saints anges.

Croyez-vous que Christ se compromis lorsqu’il fit le choix de chasser les marchands du Temple ? Surement pas ! Il leur tint ce langage  - Luc 19 /46 … leur disant : Il est écrit : Ma maison sera une maison de prière. Mais vous, vous en avez fait une caverne de voleurs (Esaïe 56 /7 - Je les amènerai sur ma montagne sainte, Et je les réjouirai dans ma maison de prière ; Leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel ; Car ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples.)

Voyez la réaction du Saint de Dieu - Jean 2/15 - Ayant fait un fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il dispersa la monnaie des changeurs, et renversa les tables ;

Cela fut fait sans tarder.

Lorsque Satan s'adressa à Christ afin de le tenter, qu'elle fut la réponde de Seigneur qui, affaibli par 40 jours et 40 nuits de jeûne avait « peut-être » faim et soif ? Luc 4/12 - Jésus lui répondit : Il est dit : Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu. Satan venait de lui promettre richesses et gloire !

Se compromettre ne passe pas obligatoirement par une grande dénégation, par une action crapuleuse ; Non pas ! Cela commence de manière insidieuse, doucement, pour ne pas effaroucher celui que l'on veut attirer dans ses filets. Une expression : ce n'est pas avec du vinaigre que l'on attrape les mouches (sous-entendu que c'est avec de la douceur, avec des paroles mielleuses plutôt qu’acerbes que nôtre âme est assiégée comme forteresse à faire tomber) C'est travailler sur la pensée jusqu'à faire admettre qu'au fond, ce n'est pas si grave, que c'est un petit péché (un petit péché qui peut te conduire droit en enfer) un petit mensonge de rien du tout, etc... Et un jour, on s’aperçoit qu'en réalité nous ne savons plus que penser, plus que dire, parce que nous avons perdu notre vision, et que notre horizon est bouché.

J'ai vécu cela, et par amour pour le Seigneur, par amour pour les âmes qui m'étaient « confiées » j'ai été ébranlée jusqu'aux racines de ma foi ; J'ai été en grand danger de mort, je le dis afin que vous sachiez que sans prudence, sans vigilance, tout peut arriver à tous, sans distinction aucune. Satan connait ces choses, il est Le Malin, et ne vous pensez pas au dessus de lui, il est agile et habile. Certes Dieu est notre rocher, et Il nous garde lorsque les grandes eaux nous assaillent, et que passe sur nos vie la tempête.

De cette épreuve qui me laissa dépouillée et sanglante, je suis sortie vainqueur parce que celui qui a pris ma défense devant les accusations de mon ennemi le diable est plus fort que l'homme fort qui voulait ma peau, et mon âme, sans omettre mon esprit éternel.

Nous ne sommes pas a l'abri ce ces choses, mais si nous savons nous accrocher à la seule vérité qui nous donne tout pouvoir sur les esprits méchants, nous sortons grandis et renforcés, régénérés dans notre foi qui devient brasier et brûle en nous toutes scories, irradiant jusqu'à l'extérieur de nos êtres charnels, le spirituel de Dieu.

C'est après ce passage que je suis devenue ce que je suis, et si déjà j'étais qualifiée de sévère par ceux-là qui pensent que je le suis, je ne puis dire qu'une chose, celle vers laquelle je tends de plus en plus, à l'image de Paul qui professe sa foi en affirmant ceci - Galates 2/20 - J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.

Comme beaucoup ont rejeté la foi, renonçant à la vérité émanant de La Parole de Dieu : Comme certains ont abandonné ce qui faisait les délices de leur âme, parce que la rigueur à disparu du monde, et pire, parce qu'elle n'existe plus, étouffée qu'elle est, au sein de ceux qui se prédisposent à accueillir toutes les déviances qui leurs sont offertes comme normalité et par évolution des mœurs, j'accuse le laxisme et je dénonce l'incapacité de vouloir être différent de ce que le monde nous propose.

Je refuse les anomalies de notre vie de société et notre vie d'église, et déclare présentement ne pas vouloir renier mon Dieu, dans l'affirmation de ma foi.

Ma foi est éprouvée, je suis sassée, passée au crible, mais mon espérance demeure dans le Fils de l'Homme crucifié pour moi afin que ma vie ne se borne pas à une limite terrestre mais se déploie dans le radieux du salut spirituel que Christ m'offre par sa vie et sa mort, dans sa résurrection.

L'Eglise qui se veut pure doit s'attendre à la persécution, mais si elle préfère la douceur frelatée de ce monde déçu, elle recevra alors le fruit de son salaire de prostitution, parce qu'il faut le savoir : se compromettre revient à se prostituer.

Osée 5/4 - Leurs œuvres ne leur permettent pas de revenir à leur Dieu, Parce que l’esprit de prostitution est au milieu d’eux, Et parce qu’ils ne connaissent pas l’Eternel.

Michée 1/7 - Toutes ses images taillées seront brisées, Tous ses salaires impurs seront brûlés au feu, Et je ravagerai toutes ses idoles: Recueillies avec le salaire de la prostitution, Elles deviendront un salaire de prostitutions … 

Apocalypse 17/4 - Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution.

Eglise ! Je m'adresse à toi, parce que c'est à toi que Dieu s'adresse : REVIENT VITE D'OU TU ES TOMBEE ET LE SEIGNEUR TE RECUEILLERA COMME IL LE FIT PAR LE PASSE.

Cesse tes actions qui te repoussent loin du salut, cesse tes compromissions d'avec l'esprit luciférien, souviens-toi que c'est dans le sang que tu a vu le jour ; Qui sait si un jour, justement, le sang du Juste ne te sera pas redemandé ?

Connais-tu ton avenir et es-tu certaine de ne pas revivre les jours d'autrefois, où c'est dans l'effusion du sang que tu affirmais ta foi sans en déroger ni en démordre ?

Nous sommes entrés dans une période spéciale, celle qui peut être comparée à celle du temps de Noé. Noé entendit et pour cela il trouva grâce et s'activa afin de concrétiser l'ordre de l'Eternel dans la fabrication d'une embarcation gigantesque.

Notre arche nous appelle a nous mettre a l'abri en son sein ; N'attendons plus, il n'est plus temps de batifoler ; Allons, sans regarder ce que nous laissons, parce que si, tout comme la femme de Lot, nous regardons en arrière afin de pleurer sur ce que nous abandonnons, nous faisons un compromis avec l'esprit du matérialisme et risquons la perte de notre âme ;

Courage. Dieu est vainqueur et nous donne force et volonté de faire sa volonté.

Shalom. Naomie