Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

title

 


Romains 8/35 - Qui nous séparera de l’amour de Christ? Sera-ce la tribulation, ou l’angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l’épée?


Par Naomie, le 4 Mars 2012.


SHALOM !



QUI ME SEPARERA DE LA MAIN DE YESHUA ?

QUI M'OTERA UNE PART DE SON AMOUR ?

NI RIEN, NI PERSONNE !


Voilà ce que veut dire cette parole ! Si nous sommes « ancrés » en Lui le Seigneur des Seigneurs, au dessus- de toutes partisanerie, alors rien ne saurait nous retirer cette part d'éternité qui est en nous dès maintenant, et jamais aucun tourment, jamais aucun mépris, jamais rien de ce genre ne nous retranchera de son amour profond pour l'humain, création divine.


A quoi ressemble ces comportements ?

A ce que la bible nous rapporte :

vous demandez mais ne recevez pas parce que vous êtes encore charnels, désireux d'obtenir...


1 Corinthiens 3/1 à 3/3 - Pour moi, frères, ce n’est pas comme à des hommes spirituels que j’ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en Christ. parce que vous êtes encore charnels. En effet, puisqu’il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n’êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas selon l’homme?


Il est aisé de s'attirer les bonnes grâces de quelqu'un : il suffit d'abonder dans son sens et acquiescer sans lui dire qu'il n'est pas sur la bonne voie !

Et cela, je ne saurai le faire, ayant trop a perdre en agissant ainsi :

Ezéchiel 3 et 33.


Non ! Je suis « navrée » pour ceux et celles qui ne trouvent pas en moi la personne qu'ils espéraient trouver ! Je ne suis pas, souvenez-vous, quelqu'un « d'attrayant » parce que j'ai fuis les attraits de ce monde depuis très longtemps déjà, et que je n'ai qu'une espérance : m'entendre dire que j'ai été fidèle dans les petites choses afin de m'en voir confier de plus grandes par notre Seigneur Yéshua. Mon seul Seigneur !


Lorsque je comprends la parole de Dieu et l'expose à tous, ce n'est  non pas pour faire de "l'audimat" afin de plaire, c'est par obéissance envers mon Sauveur.


Depuis quelques temps, je comprends qu'il y a un dilemme (Terme de logique. Argument présentant deux propositions contraires et conditionnelles dont on laisse l'alternative à l'adversaire, certain que l'une comme l'autre le convaincra.) qui est né entre belligérants des deux camps politiques de la Nation, de la Côte d'Ivoire.


N'avez vous pas compris qu'en vous livrant à un tel « jeu » vous faites gausser l'adversaire qui est le notre : Satan ?


Alors je vous en supplie, au nom de Christ Yéshua ! Arrêtez-vous avant que vous n'ayez a regretter ce qui arrivera, parce que je sais qu'en agissant ainsi, vous retardez votre délivrance (non pas à cause de moi, mais à cause de votre action)

Les prophètes de tous temps ont eu à connaître les mêmes affres que moi, mais ils ont tous été positionnés dans leur services auprès de l'Eglise, au nom du Très Haut !

Soyez bénis chacun pour votre part !

Votre sœur

Naomie.


Jean 6/60 - Plusieurs de ses disciples, après l’avoir entendu, dirent: Cette parole est dure; qui peut l’écouter?

Vous souvenez-vous dans quelle circonstance ces hommes parlèrent de la sorte ? C'est après avoir entendu Christ Yéshua leur dire cette autre parole : Jean 6/53 - Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez son sang, vous n’avez point la vie en vous-mêmes ; 1 Corinthiens 11/26 - Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne.

Nous serions tentés de nous poser cette question : eux qui marchaient avec lui, jour après entendant son enseignement ; n'ont-ils pas connu que c'était parole de vie qu'ils entendaient ? Tite 3/8 - Cette parole est certaine, et je veux que tu affirmes ces choses, afin que ceux qui ont cru en Dieu s’appliquent à pratiquer de bonnes œuvres. 3/9 - Voilà ce qui est bon et utile aux hommes.

Comment ? Un acte de cannibalisme ? Incroyable ! Nous ne saurions en entendre plus... et ils le quittèrent !

Ou est l'erreur en cela ? Ceux qui réagirent pareillement à l'époque de la genèse de la Chrétienté sont les ancêtres de ceux qui réagissent à ce jour de la même façon. Il n'est rien de nouveau sous le soleil dit l'Ecclésiaste, et celui qui, convaincu d'avoir en Christ trouvé le salut pour son âme éternelle, procédera selon la volonté de Dieu, en mangeant « la chair » et en buvant « le sang » rendu ainsi participant à la coupe du sacrifice de Christ.

Participant, pas remplaçant !

Savez-vous que Christ dira, également, qu'en lui il y a plus que le sabbat, parce qu'Il est le maître du sabbat qui, en dehors de lui, n'a nulle raison d'être ! Christ EST LE SABBAT DE DIEU ! Il est notre repos ! Luc 6/2 - Quelques pharisiens leur dirent: Pourquoi faites-vous ce qu’il n’est pas permis de faire pendant le sabbat?

Luc 6/5 - Et il leur dit: Le Fils de l’homme est maître même du sabbat.

En effet, c'est au Vendredi que Christ expira sur la croix !

Par cet acte, tout lui fut soumis, et la mort fut vaincue.

Christ reprendra tantôt les uns, tantôt les autres afin de les mener à comprendre que toute chose n'a de raison d'exister qu'en lui, hors de lui il n'est rien : Jean 15/5 - Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.

Comme je l'ai souvent dit, je ne cherche pas a me justifier, seule la justice de Dieu sera ma juste justice et seul son jugement saint sera mien ; mais ce qui est valable pour moi le sera pour vous qui criez à l’hallali un peu trop vite.

N'en a-t-il pas été ainsi ce fameux jour où montèrent les cris de l'abjection de la populace qui avait pourtant crié quelques heures plus tôt : béni sois celui qui vient … Matthieu 21/9 - Ceux qui précédaient et ceux qui suivaient Jésus criaient: Hosanna au Fils de David! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur! Hosanna dans les lieux très hauts! Et qui maintenant criaient à tout rompre : crucifie

Jean 19/6 - Lorsque les principaux sacrificateurs et les huissiers le virent, ils s’écrièrent: Crucifie! crucifie! Pilate leur dit: Prenez-le vous-mêmes, et crucifiez-le; car moi, je ne trouve point de crime en lui.19/15 - Mais ils s’écrièrent: Ote, ôte, crucifie-le! Pilate leur dit: Crucifierai-je votre roi? Les principaux sacrificateurs répondirent: Nous n’avons de roi que César.

Qui est le roi de celui-là qui prend une pierre afin de la poser dans l'édifice de Satan contre moi ? Tu ne vois pas la poutre de ton œil, alors que tu fustiges avec véhémence la paille que tu aperçois dans le mien ? Laisse faire le Seigneur qui est suffisant pour me l'ôter.

Celui qui veux entrer dans le Sanctuaire de Dieu doit s'affranchir de tout, même du mal qui lui est infligé !

La souffrance devient alors sa parure, elle est harmonie avec la souffrance qui vient du cœur de Dieu ! Le Pain de vie est notre justification profonde ; y avez-vous songé ?

Tu tends la main pour prendre la coupe, tu la portes à tes lèvres ? Et Juda livra Yéshua pour 30 pièces d'argent ! Celui qui va manger le pain, « la chair » spirituelle du corps pantelant livré à la vindicte populaire ; celui qui va prendre le vin, boire à la coupe le « sang » spirituel de Christ Yéshua participe pleinement à cette action de mort e de vie, mais celui-là qui ne sait pas discerner son action spirituelle prend contre lui un son propre jugement : 1 Corinthiens 11/29 - car celui qui mange et boit sans discerner le corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui-même. Celui qui le fait en responsabilité, sachant avec détermination ce qui le motive à agir dans cette voie fait la pleine volonté de Dieu et c'est celui-là qui est le frère, la sœur, la mère de Christ ! Nul autre ! Mathieu 12/46 à 50.

Maintenant, dites que l'arbre est bon, où qu'il est mauvais ; il ne saurait être les deux en même temps – Mathieu 12/33.

Proverbes 12/18 - Tel, qui parle légèrement, blesse comme un glaive; Mais la langue des sages apporte la guérison.

C'est à cause de la méchanceté des cœurs que nous est très souvent, trop souvent, refusé l'accès à la vérité dans la compréhension de l’œuvre divine, et nous demeurons sur le bord du chemin, avec des trous pleins les chaussettes, marchants quelque fois pieds nus. Nous sommes blessés par celui qui mord la femme au talon, mais la femme écrase la tête du monstre, parce que Christ écrasera bientôt la tête du serpent sous nos pieds.

Mathieu 12/38 – Quelques « spécialistes » de la Loi, ainsi que des Pharisiens, réclamèrent à Christ un miracle ; ce qui leur attira cette réponse : ces gens de notre temps, mauvais et infidèles à Dieu réclament un signe miraculeux ! Un signe... Il ne leur en sera pas accordé d'autre que celui du prophète Jonas.

Avez-vous songé à la profondeur de cette réponse pourtant judicieuse ? Comment ? Vous réclamez des signes miraculeux, vous réclamez des signes et des prodiges ? Mais regardez votre attitude de cœur !

C'est pourquoi cette réponse : la mort à vous-même ! Ce n'est pas sa mort dont Christ parle ici, mais de la notre ! Nous devons mourir dans notre chair afin de rejaillir dans la vie spirituelle dès ici-bas ! Si nous nous confortons dans ce que nous croyons savoir, alors nous irons dans le sens contraire de la vérité qui nous fuira toujours plus.

Tu veux un signe ? Tu veux un prodige, un miracle ? Celui que le Seigneur t'offre est le plus grand de tous, et tu regimbes encore...

Sachez ceci : des hommes et des femmes, des jeunes et des vieux, même des nourrissons à la mamelle maternelle seront porteurs de l'onction divine, tandis que d'autres pas !

Il y a ceux-là qui aurons accepté d'être « avalés » par le poisson (la mort à soi) et rejetés sur le sable dans une vie nouvelle, une vie spirituelle.

Sachez ceci : une vague puissante de l'Esprit va déferler sur ceux qui ont des lampes pleines d'huile (l'Esprit saint) et qui sont l'impatience de la rencontre d'avec le Seigneur ; elle est décrite dans le livre de Joël.

Ce ne seront pas toutes et tous, mais seuls, ceux qui deviendront les « porteurs » de l'onction afin de conduire les enténébrés dans la pleine lumière de Dieu, et non pas dans la leur.

Mais avant cela, une vague puissante de l'impureté va aussi déferler et revêtir ceux et celles qui sont nus, se croyant revêtus alors que le monde « connait » leur nudité, pour leur honte. A ce jour, nous voyons les prémices de toutes ces choses : violences, meurtres, viols, incestes, pornographie, pédophilie, homosexualité, mensonges, ironie et moquerie, ignorance d'entre le bien et le mal...

Mais ce qui est essentiel, c'est de garder gravé sur notre cœur, sur la paume de nos mains, le revers de nos pieds, les « marques » qui nous feront toujours reconnaître Christ parmi les menteurs qui veulent se prétendre être le messie et qui ne sont pas.

Lorsque les déferlantes vont arriver (regardez, ouvrez les yeux, c'est en marche, la terre vit déjà les prémices de ces choses) demeurez cachés dans vos demeures, le temps que passe le Destructeur, pareil au temps d'Egypte, lors de la délivrance d'Israël.

Dieu va délivrer son Israël, et personne ne pourra se mettre au travers de sa volonté ! Fou serait celui qui oserait le prétendre.

Grands seront les dégâts, plus importants que nous n'oserions l'imaginer !

Esaïe 26/20 et 21 – Va, Ô mon peuple, et cache toi dans ta chambre, sur toi ferme la porte, cache-toi un instant, le temps que passe la colère. Car l'Eternel va sortir de sa résidence pour faire payer leurs péchés aux habitants du monde, et, ce jour-là, la terre mettra à jour le sang versé sur elle et ne cachera plus les victimes qu'elles dissimulaient (les morts)

Mais à celui-là qui demeurera ferme dans ses sentiments : Esaïe 26/3 - A celui qui est ferme dans ses sentiments Tu assures la paix, la paix, parce qu’il se confie en toi.

Cessons d'attrister l'Esprit Saint : Ephésiens 4/30 N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption.

Esaïe 26/9 - Apprenons la Justice de Dieu, elle est juste - 26/10 - Si l’on fait grâce au méchant, il n’apprend pas la justice, Il se livre au mal dans le pays de la droiture, Et il n’a point égard à la majesté de Dieu.


Dieu sera la force de celui qui repousse l'ennemi (Satan) jusqu'aux portes – Esaïe 28/5 et 6.


Repoussons avec hardiesse, témérité, notre adversaire le diable jusqu'aux portes qui sont les siennes, et entrons dans la protection de Dieu, Protecteur des Justes au temps de la détresse.Psaumes 37/39


Ne nous laissons pas intimider, ni harceler ! Qu'avons-nous de commun avec les œuvres du Mauvais ? Rien alors encore une fois, sachons le dire, mais le croire, qu'avec Dieu nous faisons des exploits car il est celui qui combat pour nous.


Amen.