Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

                 SI TU TE DETOURNE DE MOI.....

21 mars 2012

Deutéronome 30/17 - Mais si ton cœur se détourne, si tu n’obéis point, et si tu te laisses entraîner à te prosterner devant d’autres dieux et à les servir,

SHALOM !

Qui a dit que la paix était au milieu de nous ?

Qui a prononcé ces paroles sans discerner la vérité ?

Qui ?

Ce n'est certainement pas moi, parce que je sais très bien que l'homme ne peut pas vivre en paix tant l'esprit du monde a remplacé l'esprit saint de Dieu.

OUVREZ LES YEUX ET VOYEZ !

OUVREZ LES OREILLES ET ENTENDEZ !

OUVREZ LA BOUCHE ET PARLEZ !

Telle est la volonté du Seigneur, parce que celui qu voit et n’annonce pas, qui entends sans dire, et qui parle sans savoir est l'ennemi public N°1.

La violence tel un tsunami submerge les hommes ; plus que jamais nul n'est a l'abri de cette folie meurtrière qui saccage et détruit tout sur son passage !

L'homme ne peut rien faire, et si une de ses préoccupations est la sécurité, que peut-il, pauvre fou, devant cette violence déferlante et envahissante ?

L'Eglise sait mais se tait ; elle à vu mais pourtant le Seigneur lui enjoint d'aller vers lui pour se fournir en collyre, mais elle ne peut pas obtempérer puisqu'elle est sourdre à la vérité de Dieu !

Homme ! Encore une fois je te le dis : lorsque la coupe de la colère du Divin Seigneur va être a ras bord, alors que plus rien ne saura la contenir, elle aussi passera sur toi comme un tsunami que plus rien n'arrêtera, sauf ton repentir et ta volonté d'obéir à ce Dieu dont tu as entendu parlé, dans le temps, jadis, sans trop savoir qui il est !

JE TE LE DIS, CELA SERA AINSI ET TU CONNAITRAS ALORS  QUE LE FRUIT DE TA PENSEE EST CHIMERIQUE.

La Nation, consternée, doit faire face à la folle barbarie de tueurs froids à la solde de leur maître !

Ils sont aussi froids que le serpent et tuent pour le plaisir de tuer !

Est-ce un fait nouveau ? Non pas ! Déjà nous avons eu a faire à ce genre d'individus cloisonnés dans leurs pensées sauvages mais qui pouvait penser qu'un jour nous verrions à nouveau cette engeance ?

Personne !

Et pourtant !

Nul ne tire de leçon de l'enseignement du passé !

Esaïe 28:9 A qui veut-on enseigner la sagesse? A qui veut-on donner des leçons? Est-ce à des enfants qui viennent d’être sevrés, qui viennent de quitter la mamelle?

Dans l'Evangile selon Mathieu 7/21 il est mis en évidence par le Christ Yéshua que seule, l'application de l'enseignement reçu permet l'espérance d'une vie dans le salut de l'Oint.

Nul ne pourra prétendre le contraire, parce que tous seront enseignés.

Dans Mathieu 6, le Seigneur dénonce (et oui, il ose le faire malgré les réticences des Pharisiens et des scribes religieux présents) l'hypocrisie religieuse et enseigne, sur la demande de ses disciples, une forme de prière qui se doit d'être vivante par l'Esprit saint et non pas une récitation morte et vidée de tout son sens spirituel.

Combien en ais-je vu qui articulaient des sons sans comprendre le sens du verbe.

Pourquoi cette fuite vers le monde, toujours à la recherche des trésors du monde qui tels des boulets nous entraînent vers le fond ? N'est-ce pas la volonté de Dieu que nous soyons affranchis de tout ce qui nous éloigne de Dieu ?

Matthieu 19/21 - Jésus lui dit: (à celui-là qui pleure mais demeure attaché à ses biens temporels) Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi.

En fait, nous devrions nous demander avant tout quelles sont les fondations de notre foi, et comment nous construisons dessus notre maison spirituelle.

C'est nécessaire parce que la terre tremble et chancelle ! Combien de tremblement de terre ? Hier, un tremblement amplitude 7+ au Mexique ; celui qui détruisit Haïti, qui mis à mal le Japon, et tous les autres...

Si la terre, qui a reçu le Verbe en visitation, tremble sur ses bases, toi qui le rejette loin de toi, quel sera le tremblement qui va mettre ta vie à terre ?

Si tu as construit ta maison sur les belles plages ensablées et ensoleillées où il n'est pas de racine, soit ! Ne sois pas étonné de voir ta maison s'écrouler a la première secousse ; mais si ta demeure est enracinée là où les fondements sont solides, sur le Rocher des siècles, qu'importe les secousses ; tu ne chancelleras pas et ta maison demeurera debout.

Esaïe 26/4 - Confiez-vous en l’Eternel à perpétuité, car l’Eternel, l’Eternel est le rocher des siècles.

Un homme, lépreux, donc impur selon la Loi mosaïque, s'approcha de christ afin de lui manifester son impureté, sa disgrâce, son malheur.

Il ne s'éloigna pas afin de cacher à tous son impureté, mais il osa s'approcher du « Pur » et lui réclama sa guérison, sa pureté qu'il avait perdu.

Il dit à Christ : si tu le veux, tu le peux -Matthieu 8/2 - Et voici, un lépreux s’étant approché se prosterna devant lui, et dit: Seigneur, si tu le veux, tu peux me rendre pur.

Certes, Christ pouvait, mais en cette action, ce fut la foi de l'homme qui fut la déterminante de cette guérison miraculeuse !

Si je le veux ???

Pensez-vous que la détermination de christ a changé où bien pouvez-vous accepter de croire que c'est vous qui avez changé à son égard et à ses œuvres ?

Christ a cet instant « connu » la détermination du lépreux et son vouloir de changer de tout ce qui le rend impur, et par sa parole et son acte, « accusa réception de la demande »

Et ce fut « le Temple de Dieu » qui a cet instant agit et arriva la guérison ; Christ, Sanctuaire et Autel, Agneau de Dieu s'approcha de l'impure, lui le Saint, et afin de lui démontrer l'amour du Père dans toute son étendue infinie lui rendit « sa pureté originelle » qu'il n'avait plus.

C'est l'Autorité de dieu ainsi démontrée ; Christ EST le CHILO – l'Autorité de Dieu transmise … à Dieu et à ceux-là qui en ont comprit l'importance et à qui Dieu le donne.

Christ est cette Autorité divine démontrée à l'homme qui en est encore à se chercher « un Messie » un Sauveur, alors que ce dernier, venu parmi les siens, a été rejeté par le plus grand nombre.

Voilà le drame de l'Humanité.

Nous avons été du lot, j'ai été au milieu d'eux jusqu'au jour où ma lèpre fut « exécutée » à Golgotha et donnée en spectacle à tous, alors que mon souhait n'était plus de paraître mais de disparaître.

Afin de demeurer près du Seigneur, nous devons revenir vers lui !

Il n'est aucune autre possibilité.

Nous avons détruit « le temple » que nous étions sensés être, et Christ, sur la croix, voulu le reconstruire afin qu'en lui, par cette action spirituelle d'envergure inimaginable, nous puissions revenir à la source.

Lorsque dans le livre de Aggée, il est question de la maison spirituelle délaissée; mais il faut y incorporer la notion de notre vie, œuvre spirituelle, maison spirituelle (tout comme Christ dont nous sommes,  à l'image de Dieu) et, dans ce qui est trop souvent mal compris, il faut savoir que c'est ce temple-là (notre vie spirituelle, notre valeur spirituelle retrouvée, renouvelée par l'Esprit saint) dont il s'agit ; c'est ce temple-là qui, détruit par la mort, placé sur l'Autel de Dieu, doit renaître non pas comme « le Phénix (oiseau dieu renaissant de ses cendres) mais comme ce que nous devons être : purifiés, sanctifiés, régénérés, marchant par la foi en Christ notre Roi divin.

Nous devons cesser de le mépriser, de ne nous préoccuper que d'un bien-être qui périra un jour, de biens terrestres, pour enfin reconsidérer ce que nous sommes, ce que nous devons être par le retour à la source par le don de la vie de Christ, unique chemin qui nous est proposé.

Que le « Temple » de Dieu (que nous sommes si l'Esprit saint est en nous) soit reconsidéré, relevé, reconstruit, renouvelé.

Aggée 2/3 - Quel est parmi vous le survivant Qui ait vu cette maison dans sa gloire première? Et comment la voyez-vous maintenant? Telle qu’elle est, ne paraît-elle pas comme rien à vos yeux?

A sa genèse, l'Eglise était sainte et pure, revêtue du fin lin et parée d'or ; mais à ce jour qu'est-elle devenue à vos yeux ?

Elle est semblable à la prostituée qui se vend au plus offrant et qui réclame une pièce de monnaie pour s''acheter des parfums qu'elle offre à des dieux païens.

Elle se dénude à la première des occasions et s'empale sur des simulacres d'hommes,

Ezéchiel 16/17 - Tu as pris ta magnifique parure d’or et d’argent, que je t’avais donnée, et tu en as fait des simulacres d’hommes, auxquels tu t’es prostituée.

Ceci est l'image d'Israël se prostituant devant un « veau d'or » et aussi l'affirmation « pure et dure » de l’apostasie de l'église qui s'est défaite des présents que le Seigneur lui avait faits afin de les tourner en dérision et d'en faire des objets de prostitution ;

Tout comme le font ces femmes qui se prostituent en faisant des « gâteaux à la reine du ciel »

Jérémie 7/18 - Les enfants ramassent du bois, Les pères allument le feu, Et les femmes pétrissent la pâte, Pour préparer des gâteaux à la reine du ciel, et pour faire des libations à d’autres dieux, afin de m’irriter.

Homme, ne sois pas comme Adam en Eden qui se fit l'accusateur de sa femme Eve, parce que pareillement tu connais l'action pécheresse de la femme,  tu partages sa connaissance « pâtissière » en la fabrication de ces offrandes païennes.

Ici, il est question de celle qui se prétend « église sainte » et qui en fait n'est que putain, prostituée spirituelle à l'image des vestales dans les temples païens.

Jérémie 44/19 - D’ailleurs, lorsque nous offrons de l’encens à la reine du ciel et que nous lui faisons des libations, est-ce sans la volonté de nos maris que nous lui préparons des gâteaux pour l’honorer et que nous lui faisons des libations?

L'Epée à double tranchant dans la bouche de Dieu va te trancher du bas en haut, afin que de toi sorte celle qui est réservée à l'Agneau, afin que le vil soit séparé du précieux que tu n'es plus, que tes « boucs » soient loin des brebis afin de ne pas avoir la possibilité de les « couvrir » afin d'enfanter d'elles des enfants de œcuménisme et de la fornication réprouvée par le Seigneur.

Apocalypse 1/16 - Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants; et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force.

Ce qui arrive est très sérieux, et ne pas prendre ces avertissements au sérieux fera de toi un réprouvé logé à la même enseigne que cette apostate décriée et montrée du doigt.

2 Thessaloniciens 2/3 - Que personne ne vous séduise d’aucune manière; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition,

L'Epée dans la bouche de Dieu est sa force d'autorité et de persuasion devant le péché.

Il a accepté l'offrande de l'Agneau sur l'Autel de Dieu, afin que l'homme connaisse l'amour de Dieu pour sa créature, mais il y a dans la bouche de l'Eternel Dieu un glaive à double tranchant qui va produire des actions de destruction :

Amos 4/10 - J’ai envoyé parmi vous la peste, comme en Egypte; J’ai tué vos jeunes gens par l’épée, et laissé prendre vos chevaux; J’ai fait monter à vos narines l’infection de votre camp. Malgré cela, vous n’êtes pas revenus à moi, dit l’Eternel.


UN SONGE DE DIEU :

La semaine dernière, dans la nuit du Dimanche au Lundi, je fus réveillée bien des fois, et je fis un songe qui, au matin, et encore à ce jour, me laissa en bouche une âcreté qui n'avait rien d'aimable.

Je me tenais debout face à une paire de jambes féminine, à l'écartement prononcé.

Je regardais les yeux grands ouverts et ce que je voyais me donnais la nausée.

Des serpents de toutes tailles, de couleurs sombres surtout. Ces serpents ne « grouillaient pas » non, ils se dressaient droits sur leur queue, et pénétrait dans la femme, et alors que je voyais cela, j'entendis une réponse à une question posée : entrez par l'usage naturel de la femme !

Incroyable ! Je regardais alors jusqu'à la bouche de « la femme » et je voyais les serpents sortir les uns après les autres par la bouche grande ouverte...

Je vis également un homme se lover (comme le serpent enroulé sur lui-même) dans l'utérus féminin, et prendre toute la place, comme le foeutus dans le réceptacle qui l'accueille pendant la grossesse.

A mon réveil, je me posais bien des questions, mais c'est au Seigneur que j'en posais le plus !

Il me fit alors savoir que ce que j'avais vu était en réalité la vision terrestre de « l'église » - la femme représentant l'église.

En elle pénétrait tous les serpents qu'elle recevait en elle par ses actes de prostitution, et sa parole (la bouche) n'avait plus rien de saint, mais ce qui sortait de sa bouche n'était plus parole de Dieu, mais parole des serpents...

L'homme lové en elle (il était de taille adulte mais ne voulait pas sortir d'elle) représentait l'esprit du monde, l'esprit de l'homme Adam étant maintenant celui qui remplit la femme (l’église) et ne veut pas sortir d'elle, de son sein.

Il dit que c'est là sa place.


Comprenez-vous pourquoi le Seigneur me pousse a parler encore et encore des dangers qui se pressent au sein de celle qui se dit église et qui ne l'est plus ?

Il y aura un faible reste dit le Seigneur, et cela je le crois.

Il sera passé au laminoir, par le feu , frappé et martelé jusqu'à sa « perfection » qui le rendra totalement dépendant de Christ dans l’œuvre, enfin comprise dans sa totalité, de la croix.

Romains 9/27 - Esaïe, de son côté, s’écrie au sujet d’Israël: Quand le nombre des fils d’Israël serait comme le sable de la mer, Un reste seulement sera sauvé. 11/5 - De même aussi dans le temps présent il y a un reste, selon l’élection de la grâce.

Imaginez un seul instant l'étendue de la Parole de Dieu écrite dans le livre de l'Apocalypse 19/11 à 16 – Cela ne vous fait-il rien de savoir que vous êtes (pour beaucoup d'entre nous) éloignés de ce Roi glorieux dont le nom est Yéshua ?

« La dessus, je vis (Jean le prophète) le ciel ouvert (tout comme Etienne le vit) et voici , il y avait un cheval blanc. Son cavalier se nomme « Fidèle et Véritable »

Il juge avec équité, il combat pour la justice (de Dieu)

Ses yeux flambloient comme une flamme ardente. Sa tête (celle de l'amour décrit dans le Cantique des cantiques) est couronnée de nombreux diadèmes (ne sommes-nous pas ces joyaux qui ornent sa couronne – Esaïe 61/10)

Il porte un nom gravé qu'il est seul a connaître.Il est vêtu d'un manteau trempé de sang.
Il s'appelle « LA PAROLE DE DIEU »

Les armées célestes vêtues de lin blanc et pur, le suivent sur des chevaux blancs.

De sa bouche sort une épée aiguisée pour frapper les Nations. C'est lui qui sera leur berger car il les dirigera avec un sceptre de fer (il les paîtra)

Il va écraser lui-même le raisin dans le pressoir à vin de la colère du Dieu Tout Puissant.

Sur son manteau et sur sa cuisse est inscrit un titre : « Roi des rois et Seigneur des seigneurs »

C'est avec lui, en sa sainte présence que nous devons être, pas dans les Ténèbres éternelles.

Mais pour cela il faut allez au-delà de ces simples paroles : je suis sauvé afin de vivre pleinement le salut par la foi.

Cette épée va œuvrer, elle est à l’œuvre déjà !

Christ va bientôt entrer dans sa souveraineté acquise par le sang.

Chaque fois que nous regardons en arrière, nous devrions entendre l'Esprit saint nous dire, et redire encore :

Luc 9/62 - .. quiconque met la main à la charrue, et regarde en arrière, n’est pas propre au royaume de Dieu.

Entendez-vous, également, cette voix qui vous dit : vous êtes beaux d'extérieur mais vous semblez pareils à des sépulcres blanchis

Matthieu 23/27 - Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au dehors, et qui, au dedans, sont pleins d’ossements de morts et de toute espèce d’impuretés.

23/29 - Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous bâtissez les tombeaux des prophètes et ornez les sépulcres des justes,

Pourquoi ces paroles dures a entendre, mais également difficiles à prononcer ? Tout simplement parce que le songe qui m'a été donné de faire est le reflet du plus grand nombre d'entre nous, qui, religieux et pieux du dehors, sommes pourritures et putréfaction au dedans.

La sainteté a disparue et l'esprit du monde est implanté profondément.

Nous nous sommes assis sur une poudrière qui bientôt va nous péter au derrière, libérant ainsi tout le venin entreposé depuis des siècles ; mais lorsqu'enfin nous auront appris la puanteur qui nous infecte, quand l'abcès percé laissera couler son flot purulent, lorsqu'enfin la plaie qui est en nous sera cautérisée par le feu de la croix, alors nous revivrons comme la fleur qui au matin ouvre sa crolle, les yeux tournés vers Golgotha, sans avoir omis de nous arrêter à Géthsémanée.

Nous revivrons pareils au « crucifié » - avant de fêter sa résurrection, pleurons sa mort !

Nous entrerons dans la gloire quand nous aurons compris qui est Christ Yéshua et en qui nous avons placé notre foi !

Les biens de ce monde cesseront d'être notre principal intérêt et nous ne nous glorifierons plus d'avoir, ayant placé notre espérance en Celui qui donne, par sa main ouverte, main percée à jamais.

La cupidité et l'envie font pleurer celui qui ne possède pas ; elles ouvrent le chemin à la jalousie ; Lorsque arrive l’envie inassouvie arrive l'amertume ; Dès que l'amertume envahie notre maisons, c'est alors que nous laissons place aux regrets qui s'installent de manière insidieuse (comme le serpent qui rampe sur son ventre en silence)

C'est ainsi que nous pouvons nous poser cette question : qu'en est-il devenu du feu du zèle qui était notre ; de ce feu, de ce zèle qui faisait de nous des « guerriers » de la foi prêts à donner notre vie pour suivre le Seigneur ?

Revenir vers le Seigneur c'est déjà entreprendre un retour sur nous-même afin de restituer tout ce que nous avons dérobés en court de route qui nous a ainsi éloigné de la vérité.

Revenir vers Dieu, c'est comprendre combien notre forfaiture est grande !

Revenir vers lui, c'est le début de la guérison de notre cœur et de notre âme !

Revenir, c'est se tenir à ses pieds, et attendre qu'il pose sa main sur nous, là où nous avons mal !

Revenir vers Lui, c'est le constat d'un échec mais c'est aussi l'assurance de recevoir le pardon.

Néhémie reprocha à ses frères leurs attitudes – Néhémie 5, et en 5/11 il leur conseille de restituer le fruit de l'amertume des larmes et des regrets.

Donc, en cela nous constatons qu'il est inutile de garder notre « larcin » caché, lové en notre cœur, et que, seule, l'abandon de ce qui nous a éloigné de Dieu nous ramènera dans la bergerie (je parle bergerie spirituelle)


JUBILE :

L'Algérie fête son jubilé d'indépendance cette année, ce mois de mars, mais pourtant, en France, cela n'est pas d'actualité !

Pourquoi ?

Parce qu'il existe encore des contentieux inexpliqués, des plaies béantes qui ne sont nullement refermées.

Pourquoi ?

Parce que la France n'a pas restituée sa dignité à ce peuple ; parce que ce peuple n'a pas fait acte de contrition envers les français décimés sur ce qui était devenue leur terre (leur nation)

Pourquoi ?

A cause de l'envie de l'OAS– Organisation Armée Secrète qui voulait l'Algérie française et le FLN – Front de Libération Nationale – qui ne voulait que son indépendance !

Le Jubilé des hommes n'aura pas lieu dit le Seigneur, parce que le Jubilé est en lui seul.

La restitution est la « prescience » du Jubilé -

Eglise ! Restitue à Dieu son Temple (ta vie sanctifiée et purifiée) afin que pénètre en toi la Lumière et sorte de toi les Ténèbres, tu connaitra alors le Jubilé divin.

Restituez la parole « volée - détournée » afin qu'elle redevienne le « Pain de Dieu, pain véritable descendu du ciel « – Jean 6 -

Restituons tout ce qui a été détourné au profit des marchands du Temple, et cessons de commercer avec l'esprit du monde.

Restituons à tous ce qui vient du Très Haut afin que parmi son peuple nul ne soit trouvé mendiant.

Travaillez ! Travaillons à la restauration de la « maison spirituelle divine » et la terre connaîtra son apogée dans la gloire de Dieu retrouvée ; la terre enfin vivra son Jubilé ; connaissant enfin Celui-là dont les fondations sont solides : Christ Yéshua.

Pour vous frères et sœurs qui avez le désir exprimé de revenir vers Dieu, assis aux pieds de Yéshua dans l'attente de l'entendre vous parler, sachez que le Malin envoie pareillement des ouvriers qui ne sont pas envoyé par le Seigneur ; leur rôle n'est pas de vous faire revenir vers le Seigneur, mais bien plutôt de vous en éloigner.

Lisez Néhémie 6/12 et voyez comment agissaient, comment agissent pareillement ceux et celles qui veulent vous détourner de l’œuvre divine, qui n'ont en réalité qu'un souhait : exécuter l’œuvre du Malin sans être « mandatés » par Dieu.

Ils se servent de « paroles prophétiques » comme le fera Hanania ; mais ni Jérémie, ni Néhémie ne s'en laissèrent compter.

Répandons la justice, la vérité de Dieu ; ouvrons les portes de nos âmes au Roi ! Arrachons les tisons encore chauds afin de les remettre au contacte du feu de l'Esprit Saint !

Que de nouveau le feu les fassent vivre pleinement leur foi !

Retrouvons notre zèle, celui du salut accordé et libérons les captifs.

Qu'importe ce que nous entendons, ce que nous voyons ! Qu'importe maintenant le constat ! Il est fait !

La ruine nous soulève le cœur ? Regardons à qui de droit et cessons de gémir !

Le salut n'est pas loin, le royaume de dieu s'est approché de nous !

Entrons dans sa Lumière !

Ordonnons aux Ténèbres de fuir, elles fuiront loin de nous !

Rebâtissons la maison spirituelle de notre vie, relevons les ruines, les fondations, puis ensuite, établissons l'Autel, en relevant les murailles.

Dieu se tient à la porte ! Ouvrons-lui !

Cessons de considérer Christ comme la mane alors qu'Il est le Pain du ciel, il nous l'affirme, nous le déclare !

C'est lui la vraie nourriture pour notre âme, notre cœur, notre corps et notre esprit.

Seigneur :

Parmi mes racines sont divers nationalités et mon sang est celui de tous mes ancêtres.

Juive et d'Afrique du Nord,

Iralndaise et Allemande,

Amérique latine,

Belge,

ceci est une certitude.

Seigneur,

A cause de cela des hommes se sont fait la guerre, d'autres n'ont pas su vivre dans la paix.

C'est pourquoi s'il est des frères, des sœurs d'Algérie qui liront ces lignes, je dis SHALOM dans mon cœur et dans le vôtre afin que la gloire de Christ illumine nos vies ensembles.

Je vous demande humblement pardon pour les injustices et méchancetés faites à votre peuple, mon peuple, au nom de la Démocratie et de la vérité !

Rien n'exigeait cette haine profonde qui quoique nous disions, demeure active trop souvent entre nous.

Je vous demande pardon afin qu'en cela vous retrouviez la dignité que l'on vous a prise (je m'adresse à vous en tant que française) et qui nous a été prise (je parle comme une des votres par ma lignée)

Que votre pays soit enfin nettoyé de toute souillure et que reverdisse ce qui n'est plus, au nom de Yéshua.

Amen.

 

ISRAEL

Je m'associe a ta souffrance!

Le ciel pour un instant s'est fermé et les Ténèbres ont couvert la terre de France parce qu'un démon s'en est pris à des enfants, et au travers de cela, à Israël via la France.

 Israël! Tu pleures, je verse les mêmes larmes que toi et je demande maintenant à Yéshua de sécher tes larmes, tu en as déjà par trop versé.

Israël, pour toi je dis Sh'Ma Israël! Adonaï est près de toi, tu es en son coeur.