Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 RESISTER!

 

 par Naomie, le 21 Janvier 2012.

 

Celui qui résiste s'oppose à une idéologie, à une affirmation... voyez ci-après les différentes facettes du joyau appelé : RESISTANCE : Ne pas se laisser pénétrer.
Opposer la force à la force, se défendre ; Opposition aux desseins, aux volontés d'un autre. S'opposer aux desseins, aux volontés ; tenir ferme contre quelque chose de puissant, de fort. Résister contre, ne pas se soumettre à Ne pas permettre
Défense de l'homme contre ceux qui l' attaquent ; Défense contre ce qui est comparé à un assaillant.
Rébellion contre les agents de l'autorité.
Parti de la résistance, se dit des hommes d'État qui craignent de s'engager dans des voies nouvelles, et qui opposent une force d'inertie aux tentatives de réforme.


Vous êtes en droit de vous demander pourquoi j'ai a cœur de vous donner ce message en lecture ; et tout comme il est prouvé par la divine parole que tout ce qui est secret doit un jour être dévoilé ; que ce qui se fait en secret doit être exposé à la lumière, il est bon de savoir sur quoi repose l'Oeucumenisme spirituel et charnel, image de la Bête qui monte de la terre (les Systèmes humains) et celle qui monte de la mer, qui donne à la première toute autorité de faire,  (l'église apostate associée aux religions chapeauté par Vatican)
Luc 8/17  -  Car il n‘est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être connu et mis au jour.
Apocalypse 13/1  (12/18) à 13/18 -  Et il se tint sur le sable de la mer.  Puis je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème. La bête que je vis était semblable à un léopard; ses pieds étaient comme ceux d’un ours, et sa gueule comme une gueule de lion. Le dragon lui donna sa puissance, et son trône, et une grande autorité.
Et je vis l’une de ses têtes comme blessée à mort; mais sa blessure mortelle fut guérie. Et toute la terre était dans l’admiration derrière la bête. Et ils adorèrent le dragon, parce qu’il avait donné l’autorité à la bête; ils adorèrent la bête, en disant: Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle?
Puis je vis monter de la terre une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celles d’un agneau, et qui parlait comme un dragon. Elle exerçait toute l’autorité de la première bête en sa présence, et elle faisait que la terre et ses habitants adoraient la première bête, dont la blessure mortelle avait été guérie. Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu’il lui était donné d’opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image à la bête qui avait la blessure de l’épée et qui vivait.
Et il lui fut donné d’animer l’image de la bête, afin que l’image de la bête parlât, et qu’elle fît que tous ceux qui n’adoreraient pas l’image de la bête fussent tués. Et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.
C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six.

Pourquoi l'église apostate (l'église communément appelée catholique romaine) ne veut pas s'en laisser compter et désir exercer une autorité qu'elle a peu à peu perdue avec  les révélations de ses multiples péchés contraires à la Parole de Dieu, la Bible ;  dont la loi rend les coupables d'actes délictueux punissables par la loi de Dieu et par celle des hommes. Nulle part il est écrit que les serviteurs de Dieu doivent demeurer sans épouse, le Seigneur lui-même invitant, plus, exigeant que l'homme et la femme multiplies ; et si Paul s'exprime par quelques encouragements à la solitude, il n'en fait pas une exigence de service.
1 Corinthiens 7/9  - Mais s’ils manquent de continence, qu’ils se marient; car il vaut mieux se marier que de brûler.
1 Timothée 4/1 à  5  - Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, par l‘hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience, prescrivant de ne pas se marier, et de s’abstenir d’aliments que Dieu a créés pour qu’ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité.
Hors, tout ce que Dieu a créé est bon et rien n'est a rejeter...


Luc 17/1  - Jésus dit à ses disciples: Il est impossible qu’il n’arrive pas des scandales; mais malheur à celui par qui ils arrivent!


Par les mensonges de ces sournois, une multitude s'est perdue, se perd encore ! Il leur faudrait en rendre raison au Seigneur Eternel Dieu.
A cause d'eux, des hommes (et même des femmes) ont pratiqué des actions portant la flétrissure en elles-même.
Lévitique 20/13 -  Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable; ils seront punis de mort: leur sang retombera sur eux.

Romains 16/17 -  Je vous exhorte, frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales, au préjudice de l’enseignement que vous avez reçu. Eloignez-vous d’eux

Combien de ces papes, de ces prélats, de ces "vicaires", de ces prêtes ont obéi à la luxure, au désordre, soumis au péché de la chair, alors qu'il aurait été séant de s'en reporter à la Bible et se soumettre à la volonté de Dieu en ce qui est de la vie sexuelle de ces hommes et de ces femmes?

 

A ce jour, nous devons être perspicaces et surtout ne pas hésiter à nous  remettre en question, afin de faire le point sur notre vie spirituelle et surtout connaître si oui ou non nous marchons allègrement sur le bon chemin. Croyez-moi, ce ne sont pas paroles couchées sur papier afin de combler les vides, mais nous sommes à la croisées des chemins et nous devons savoir, il nous faut savoir, et surtout, cesser de nous conduire comme des brebis bêlantes à tous les échos, nous qui sommes de la maison du Seigneur.
Se rebeller contre les fausses doctrines et les fausses, affirmations, même lorsque ces dernières reposent sur des semblants de vérité, parce que les faux prophètes, les faux docteurs sont de plus en plus nombreux, de plus en plus virulents.

Ce que nous nommons pompeusement « religion » n'est que bâtardise, alors que ceux de la maison du Seigneur sont un Sacerdoce royale, une race de sacrificateurs pour Dieu son Père. 1 Pierre 2/9 - Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière,
Vous avez peur des mots ?
Un chat sera toujours appelé un chat et un menteur ne sera nullement paré des vertus de celui qui dit la seule vérité !

La déloyauté règne au sein du corps de Christ qui s'est abâtardit régulièrement, jusqu'à ne devenir qu'une prostitué se faisant payer pour ses services.
Vous ne me croyez pas ? Vous pensez que je suis trop « cru » dans mes propos ?
Vous êtes loin de la vérité, parce que tous ont oublié cela :
Matthieu 10/8  - Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement - 2 Corinthiens 11/7  - Ou bien, ai-je (moi Paul) commis un péché parce que, m’abaissant moi-même afin que vous fussiez élevés, je vous ai annoncé gratuitement l’Evangile de Dieu?
Et sous le couvert d'une fausse modestie, une humilité pesée au fléau de la balance humaine, les « hommes de foi » qui prétendent vivre par la foi se font rémunérer leurs prestations « théâtrales » qui n'ont plus rien à voir avec la dispensation spirituelle de la sainte Ecriture !
Je vous choque ? Tant mieux ! Réveillez-vous et RESISTEZ au mensonge et à l'illusion !

Connaissez-vous la « Sainte Inquisition » et savez-vous à quoi elle correspondait ? Non ? La « sainte Inquisition » que l'on croyait du temps passé est toujours d'actualité, elle porte simplement un autre nom : l'Opus Déï par exemple ! Et sous ce nom que l'on  associe à celui de  Dieu se cache le « bras armé » de Vatican, ayant été remis au goût du jour par « sa sainteté le pape Jean Paul II »
Cet outil de l'autoritarisme papal fut créé sous le « règne » du Pape INNOCENT III (pontificat de 1198 à 1216)

L'inquisition romaine fut et est le bras exécutoire de Vatican, et si à ce jour, elle paraît modérée, elle n'en est pas moins virulente que du temps de ses agissements dans les villes de Venise ou encore de Padoue.
S'il est un fait qui peut servir d'élément détonateur à cette cruelle violence envers les hommes et femmes de foi (appelés hérétiques lorsqu'ils ne se soumettaient pas à la volonté du « saint Siège – Rome) c'est la naissance de l'Imprimerie qui permis que des gens de foi prennent enfin conscience du mensonge de l'église catholique. A votre avis, pourquoi il fut procédé à des autodafés détruisant pas le feu la Sainte Parole ?
Pour Vatican, les « fidèles » envers Christ ont de tout temps des hérétiques, même aujourd'hui, alors que Vatican paraît affaibli. L'Eglise pure d'aujourd'hui est déclarée apostate (ils diront bien ce qui est mal, ignorants du bien et du mal)

Lors de leur procès, aussi bien l'imprimeur de Venise que les étudiants de Padoue se servirent du prétexte à l'étude afin de rechercher les paroles mensongères pouvant être écrites dans les bibles imprimées et supprimées, ce qui leur permis de garder la vie sauve et d'échapper aux bûchers. Il fut découvert environ 1500 bibles chez l'imprimeur, ce qui était un chiffre très important pour cette époque de ténèbres.

Maintenant j'aimerai vous encourager dans l'affermissement de votre foi qui en ces jours peut défaillir, mais à l’instar de ces héros de la foi, de ces « chevaliers de la foi » de ces martyres de la foi, gardez courage, affermissez-vous et ne déshonorez pas la croix dans un renoncement précipité.

A cette époque, tous les acteurs de cette épopée sanglante furent incarcérés et leur prison n'était pas dotée de télévision, salle de sport et il n'était pas servis trois repas quotidien ; leur lot était la souffrance par la torture « obligée » par le froid (pas de chauffage dans ces geôles)
et l'isolement ; et plus personne n'entendit parler d'eux ! Disparus dans la nature ? Non ! Tourmentés puis mis à mort, mais en cachette, afin de ne pas provoquer des manifestations massives des résistants.

La « Sainte Inquisition » servit la monarchie de robe (tous les Princes et Prélats avec le Pape à leur tête) et voyez comment, telle une crêpe, celui qui devint pape sous le nom de Paul IV (Gian Pietro Carafa)  réforma ses pensées et devint Contrôleur Général de l'Inquisition (la Sacrée Congrégation de l'Inquisition Romaine Universelle) et ce, dès 1542.
Devenu pape, et ce de 1555 à 1559 il se montre sous son vrai jour, impitoyable  envers les juifs et les protestants. Il s'oppose farouchement à la Paix religieuse d'Augsburg du 25/9/1555
Il poursuit la contre réforme avec acharnement, et  déclare usurpateurs les princes de l'empire qui ne sont pas opposés à Luther.
Afin de donner plus d'emprise à l'église catholique romaine, Paul IV élargit les pouvoirs de l'Inquisition déclarée « sainte » ; on lui prête cette déclaration « même si c' était mon père qui était hérétique,je ramasserai du bois pour le bûcher. »
Il instaure des ghettos avec pour les juifs l'ordre d'y vivre (le 14 Juillet 1555) et fit ériger des bûchers afin d'y brûler vifs 24 Marrons (appellation donnée pour des juifs convertis de force) qui s'étaient enfuis du Portugal.
Dans l'État de l'Église, les juifs furent parqués dans des ghettos et astreints à porter des chapeaux jaunes comme signes distinctifs.
Sa mort entraîna des manifestations de joie, et il fut procédé à la libération de personnes détenues en prison de par le droit de l'Inquisition ; il fut mis feu au palais de cette dernière.

Le prêtre Baldo Lupedino ( celui par qui le scandale de la vérité établie arriva) et les étudiants NE RENIERENT PAS LA FOI EN JESUS-CHRIST. Alors ils furent « escamotés » à la vue de tous et leur supplice mérite à ce jour notre admiration, admiration envers ceux qui préfèrent mourir plutôt que de renoncer à leur foi en Christ Yéshua. Cet homme avait la faveur des chrétiens « hérétiques » tout ce que le pape craignait fortement ; c'est pourquoi son exécution se fit de nuit, loin des regards de ceux qui l'auraient vivement pleuré. C'est pieds et mains liés, lesté de poids qu'il fut jeté vivant  dans la lagune de Venise, sous le regard froid des gondoliers.
Il fut un autre étudiant de la même espèce, du nom de POMPONIO AGERIO, étudiant à la faculté de Padoue (dépendante  de la république de Venise) L'église catholique avait cette université en horreur plus parce qu'elle était en contact avec La Réforme que parce qu'en son lieu se pratiquaient des cours d'anatomie (avec dissection sur des cadavres humains.
Il en était ainsi tant pour les étudiants que certains de leurs professeurs. Bon nombre pris la fuite, et cet homme fut arrêté par l'Inquisition désireuse de prouver sa culpabilité tout comme celle des autres étudiants et de leurs professeurs. La « cause luthérienne » était mise au banc des accusés.
Pendant son procès, Pomponio affirma haut et fort que l'église catholique avait tort de prétendre ses dires, a savoir que l'homme se saurait être corrompu ni infecté par la nature corrompue et infectée de l'homme, sauf si l'église transmet sa grâce. A cela, il ne put prêter serment envers l'église et sa condamnation fut décidée.
Il fut premièrement mis en prison afin de réfléchir à sa situation, mais il fut autrement fait, parce qu'au travers de paroles et d'écrits, il ressort que la foi de cet homme fut renforcée, et il put écrire ceci à des serviteurs des frères en Christ Yéshua : «je leur dit que j ai trouvé le confort dans une grotte sombre,l a sérénité et l' espoir plutôt que l amertume et la mort.
Pourquoi ? Je suis en compagnie de ceux qui ont été crucifiés, lapidés, persécutés, décapités ou
envoyés aux flammes.
Il est écrit si on nous accuse au nom de Christ sera béni que l honneur et la vertu de vitre amas....

POMPONIO AGERIO a fait les frais de la lutte contre l hérésie luthérienne sur les terres de de La
Sérénissime (République Vénitienne) Il a servi d exemple peut-on dire.

Mais il y eut d'autres lieux, d'autres pays, d'autres menaces pour ceux qui portaient le nom de Huguenots, et portaient le message de salut de Dieu en proclamant Christ Seigneur et se dressant contre l'église catholique romaine et ses idoles (culte aux morts, aux « saints » à Marie) etc...

De très nombreux furent exécutés, et cela fut fait de manière très cruelle, où comme à Montpellier, sur la place publique, ils étaient pendus, roués vifs, écartelés par des chevaux... mais ils ne renoncèrent pas à la vérité et ne renièrent pas le Seigneur Christ Yéshua.

Bien entendu, tous ne périrent pas de mort violente, mais leur vie fut marquée pour toujours lorsqu'ils, elles furent emprisonnés. De longues années durant, où dans des lieux qui à ce jour sont encore témoin de leur passage, telle la Tour de Constance, où furent retrouvés ce mot : REGISTER – en langage du Vivarais, qui signifie : RESISTER.
Lorsque l'on prend connaissance, au travers d'un dictionnaire, du mot : constance (qui est soit un nom propre, soit une qualité, on peut lire :  force morale par laquelle on garde l'empire sur soi-même ;
Avoir la constance de, être assez ferme pour, et aussi assez dur pour ; persévérance, stabilité dans les goûts.
CONSTANCE, FIDÉLITÉ.
La constance suppose une sorte d'opiniâtreté et de courage, et ne suppose pas d'engagement. Fidélité suppose un engagement auquel on ne manque pas. Dans cette résistance, ce fut l'application pleine et totale de la mise à exécution de la parole écrite :
Hébreux 10/34 - vous avez accepté avec joie l'enlèvement de vos biens – dans l'abandon du matérialisme.

Au travers d'un songe, un homme de foi vit le martyre de nombreux frères et sœurs dans la foi en Christ et la description qu'il en donnât fait frissonner, tant est grande la perversité machiavélique des ceux qui se disent « chrétiens »
Nul n'était épargné, nul ne sera épargné sauf les porteurs de la marque de la Bête.

Aujourd'hui, nous assistons à une résurgence de l'autorité papale qui se veut prête pour le grand catéchisme, la grande messe de œcuménisme où là encore nous assisterons à une mise à mort spirituelle accomplie par  ceux-là qui portent le nom de « marchands d'âmes » prêts à tout pour l'exercice d'un règne démoniaque, au détriment de la sainte parole, des commandements de Dieu et surtout, oui surtout, par le  mépris pour Israël, le rejet des juifs, dans de nouveaux pogroms organisés au nom de Dieu.
L'islam associé à ces orgies spirituelles seront dans la joie parfaite, puisque selon leur charria, ils tuerons juifs et « Christie » les hérétiques du monde catholique, les infidèles de l'Islam, avec la bénédiction du « très saint père »

Il faudra faire des choix, il faut déjà en faire ! Nous devons apprendre à vivre pieusement, selon les préceptes et commandements de Dieu, applicables parce qu'écrits. Vivre en dehors de ceux-ci contribue à donner plus d'autorité à cette démagogie issue du paganisme qu'est l'église catholique romaine.
Pourquoi paganisme ? Parce que tout le rituel catholique ne repose en fait que sur des « vouloirs » et décisions humaines qui ont remplacés peu à peu la parole écrite.
J'atteste que tout ceci est vrai, et que tout ce qui est « le Canon » ecclésiale n'est que tromperie illusoire.

Résister : il y eut, toujours là où régnait l'oppression, des mouvements de résistance profonde issue du cœur de ceux qui ne voulaient pas se laisser asservir par quiconque.

Un jour, prochainement, nous serons astreints à faire un choix : accepter, ou non, à l'autorité des serviteurs méchants qui n'auront de cesse de nous pousser jusqu'à nos limites, et nous mener, si cela peut se faire, à l'acceptation de la marque satanique qui nous mettra au rang des réprouvés.  
De plus en plus il est mentionné les vertus de la « puce », objet magique dont nul ne saurait se passer ! Mais derrière cela se cache la volonté « intrinsèque » (Qui est intérieur à quelque chose, en dedans de quelque chose. ) de notre ennemi à nous marquer comme du bétail afin d'affirmer notre servitude, notre dépendance à un maître cruel, au dépend de notre foi en Christ Yéshua.
Nos œuvres seront pesées dans la balance divine ; celles que nous auront produites, et celles que nous auront ignorées.

Ephésiens 2/10  - Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions.


1 Corinthiens 3/8 -   Celui qui plante et celui qui arrose sont égaux, et chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail. 3/9  - Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes le champ de Dieu, l’édifice de Dieu. 3/12 -  Or, si quelqu’un bâtit sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, l’œuvre de chacun sera manifestée ; 3/13 – car le jour la fera connaître, parce qu'elle se révèlera dans le feu, et le feu éprouvera de quelle nature est l’œuvre de chacun . 3/14 -  Si l’œuvre bâtie par quelqu’un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense. 3/15 -  Si l’œuvre de quelqu’un est consumée, il perdra sa récompense; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu.

Frères et sœurs, je sais que certains d'entre nous sont appelés à résister dans l’épreuve dans laquelle ils sont plongés, mais au-delà de tout ça, il faut savoir que l'épreuve est soumise à Dieu qui a préparé en même temps l'épreuve et le temps de sa durée, accompagnée du temps de la délivrance.
Alors, oui, je dis : RESISTEZ au découragement, à la facilité du renoncement, à toutes paroles qui vous tentent dans ce qui est le désert de vos vies à ce jour ; parce qu'arrive le Roi de Sion, non plus assis sur le petit d'un âne, mais en triomphe et en gloire, auréolé de la gloire du père que lui-seul est digne de porter, et il vient afin de concrétiser toutes les paroles de promesses qui nous ont été données.

Beaucoup d'entre vous sont partis, quittant le lieu de leur naissance, de leur vie ;  Mais je veux fortifier votre foi en vous disant que d'autres avant vous ont ainsi fait de même afin de ne pas rompre le vœu qui les liait à Christ.
Voyez donc ; il y eut dans d'autres époques, dans d'autres temps, des hommes sanguinaires qui mirent tout en œuvre afin de séduire les « élus » ; cela ne correspond pas seulement à ce qui procède de notre temps et de nos sociétés.
Dès l'an de grâce de 1566, une communauté  « protestante » surgit  de Rongy ( du côté de Tournai en France) et le premier « presche » au 3 Novembre 1566, réunit environ 2000 personnes. Le 2 Janvier 1567 un individu du nom de Noircarmes assiège Valenciennes, s'empare de Saint Amand et entre à Tournai. Commence la répression et montent vers le ciel les gibets fait du bois qui devait servir à la construction de temples.

Commence l'exil afin d'échapper à la mort, mais nombre d'entre ceux qui avaient entendu la vérité furent mis à mort : Arnoud Drappier  de Rongy  PENDU à Tournai le 20/09/1567.
En juin 1568,"un censier de Jollain" aussi PENDU.( le Censier : Terme de jurisprudence féodale)
En septembre, un vieil homme du village d 'Hollain, Jean Fiebvet, est DECAPITE, tandis qu' un censier du même village, Charles Cazier, est  PENDU , de même qu'un certain Arnould du village de Hollain en 1569.
En ce qui concerne les bannis, en 1569, nous retiendrons CHOTTEAU, LASSON, FARINEAU, DESCAMPS ,CARPENTIER, MONNIER, DAILLY, DUPIRE, DRAPPIER, DU SART, BLEUZET...

Qui se souvient d'eux ? Sur quelle stèle figurent leurs noms gravés pour toujours ?  
Avec respect, émotion et affection, nous nous souvenons d'eux, parce qu'ils ont payés le prix fort  l'engagement de leur foi :

1 Pierre 4/14  - Si vous êtes outragés pour le nom de Christ, vous êtes heureux, parce que l’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu, repose sur vous.
Matthieu 5/10 et 11 -   Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux!

Heureux serez-vous, lorsqu’on vous outragera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi.
Frères et sœurs ! Ces « chevaliers de la foi » ont vécu leur foi jusqu'au bout ; ce n'étaient pas des fanatiques ni des illuminés ; ils connaissaient le prix du sang qui sur la croix, leur avait donné accès à l'éternité et ce qu'ils préféraient, c'était la mort qui les gardait en Christ Yéshua plutôt que la vie dans les pas de la déchéance spirituelle.

Pour vous qui souffrez pour votre foi, songez à ce que j'ai voulu vous donner, guidée par l'Esprit saint, pour exemple, afin que vous puissiez vous fortifier dans l'espérance que toute promesse faite par le Seigneur trouvera son aboutissement.
Pour vous qui avez tout quitté, puissiez vous vous souvenir de cette parole donnée par le Seigneur alors qu'il  était interrogé en ces mots : qu'avons-nous gagné à te servir ?
Malachie 3/14  - Vous avez dit: C’est en vain que l’on sert Dieu; Qu‘avons-nous gagné à observer ses préceptes, Et à marcher avec tristesse A cause de l’Eternel des armées? 3/18 -  Et vous verrez de nouveau la différence Entre le juste et le méchant, Entre celui qui sert Dieu Et celui qui ne le sert pas.
Matthieu 19/29 - Et quiconque aura quitté, à cause de mon nom, ses frères, ou ses sœurs, ou son père, ou sa mère, ou sa femme, ou ses enfants, ou ses terres, ou ses maisons, recevra le centuple, et héritera la vie éternelle.
Hébreux 12/4 - Vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang, en luttant contre le péché.

Hébreux 10/23  - Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle. 10/38 - Et mon juste vivra par la foi; mais, s’il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui.

Apocalypse 3/12 - Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’au près de mon Dieu, et mon nom nouveau.

Devant tous ceux-là qui se moquaient, l'injuriaient, le tentaient,  Christ RESISTAT A SATAN en acceptant l’œuvre divine qui s'accomplissait sous les yeux interrogatifs de certains, remplis de larmes pour les autres, parce que si le Seigneur avait, à Géthsémané, renoncé à la coupe tendue par la main du Père, je ne serais pas là pour vous parler, ni vous pour m'entendre et lire ce que Yéshua veut encore dire à ceux de sa maison, afin que le plus grand nombre viennent maintenant dans La Bergerie où nous sommes att
endus.

 

amen.