Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

title


REGAIN OU RENAISSANCE ?

                                           Par Naomie, le 30 Mai 2012 -
                                                Ecrit le 4 Mars 2009.



Il est 5 heures du matin lorsque je me lève, ma nuit achevée, ce lundi 2 Mars, et je me tiens devant le Seigneur parce que c’est l’instant ou cela doit être.
Attentive, à l’écoute, une bible ouverte devant moi. Je suis bien ainsi, et j’aime ces rencontres impromptues avec mon Dieu, comme Il sait si bien faire.
Lorsque le Seigneur veut s’adresser à nous, certains rechignent parce que le rendez-vous n’a pas été pris. Mais qui parle de rendez-vous ? Le Seigneur est Le Seigneur et Il convoque toute la terre n’est-il pas dit ?
Psaumes 50/1 -  Psaume d'Asaph. Dieu, Dieu, l'Éternel, parle et convoque la terre, Depuis le soleil levant jusqu'au couchant.

Lorsque Dieu  nous convoque à son rendez-vous, tenons-nous  prêts à le servire sans murmurer en rien.
Shalom.

 

Alors que je suis là dans l’attente me viens la pensée suivante : « regain ou renaissance ? »  Imaginez ma surprise !

Fréquemment, c’est ainsi que l’Esprit Saint m’interpelle afin de me conduire dans une réflexion de ce qui va venir en suite.
Je suis allée voir de plus prêt ce qu’était le « regain » en comparaison à la renaissance, et pourquoi le Seigneur m’entraînait-Il dans cette direction.
Comme beaucoup d’entre nous, Je sais ce qu’est un regain comme je sais ce qu’est lune renaissance, pourtant il me semble que je ne dois pas m’arrêter à ces deux mots mais d’aller au-delà d’une réflexion bornée.

Renaître, renaissance, renouveau

Nous y voilà : RENOUVEAU, puis RENOUVEAU CHARISMATIQUE !

Seigneur, il est 5 heures du matin et ce que tu me communique, c’est ce mot de « renouveau » accolé à « charismatique »

Nous savons aussi ce qu’est cette « appellation » soi-disant chrétienne, mais ce que nous ne savons pas toujours, c’est ce qui se cache derrière.

Déjà lorsque je voulus en savoir plus dans cette appellation, je ne sus me satisfaire de la réponse donnée. Le mot renouveau signifie en réalité « re » commettre une action dans ce qu’elle a été, re-venir, re-faire, re-naître, etc…
Les saisons de la terre re-naissent continuellement, mais elles sont toujours semblables à ce qu’elles étaient avant ce recommencement établit dans l’ordre divin. S’il y a variation, ce n’est pas dans le calendrier, mais bien plutôt dans le climat. Un printemps peut-être plus chaud ou plus froid, mais il demeure le printemps n’est-ce pas ? Et bien il en est de même dans la déclinaison du « Renouveau Charismatique »
Le « renouveau charismatique » est un des nombreux chemins sinueux et serpentant (comme leur maître) qui conduit dans l’Oeucumesnisme ; ce qui est d’autant plus dangereux que ce dernier, dangereux dans sa conception et sa pratique, est la matrice dans laquelle prennent ses racines toutes appellations  soumises à Vatican et son dicta religieux qui « déroule le tapis rouge pour embrasser l’Impie à pleine bouche pour des noces contre nature.
Une preuve :  Jean Paul II mena son entreprise de restauration, utilisant tous les moyens à sa disposition : doctrinal, disciplinaire et surtout autoritaire, avec l’aide d’un certain nombre de mouvements « musclés » traditionalistes, souvent sectaires et politiquement à droite, tout à sa dévotion. Ils font partie du « renouveau charismatique » ou ont pour noms : Comunione e Liberazione, organisation italienne née dans les années 70 ; les Focolari, mouvement lancé en 1943 à Trente ; le Néocatéchuménat, fondé à Madrid en 1964 ; les Légionnaires du Christ, groupe ultra-secret constitué au Mexique dans les années 40, et surtout l’Opus Dei (l’« Œuvre de Dieu »). Ce dernier mouvement fut créé en 1928 par le Père Escriva de Balaguer.

Une croix sur la poitrine et le serpent dans le cœur !

Dans ses attaques continuelles, Satan a une constante :  le déséquilibre spirituel de l’Eglise dans des agissements qui ont pour objectif de séparer l’épouse du fiancé. Perpétuellement, il agit et agira encore et encore jusqu’au jour ou le « Faux Prophète» (le dernier pape oint selon le rituel catholique romain) appuyé sur l’esprit des   deux Bêtes conduira dans « sa gloire » l’Impie qui s’assiéra sur le Trône des nations : Rome. 2 Thessaloniciens  2/8 et 9 - Et alors paraîtra l'impie, que le Seigneur détruira par le souffle de sa bouche, et qu'il anéantira par l'éclat de son avènement. 

L'apparition de cet impie aura lieu avec la force de Satan, avec toute puissance, avec des prodiges et de faux miracles,

Le texte ci-dessous décline on ne peut plus clairement la position de Vatican sur sa vision concernant les chrétiens de l’Eglise régénérée et pure, qui la dérange grandement, tout comme Christ dérangea les pharisiens au temps jadis. L’araignée tisse sa toile, et dans cet ouvrage sans cesse remis sur le métier, s’arroge le doit de proclamer ou non, ceux qui sont « sauvés ou pas » selon leur vision tronquée de la foi véritable en Christ Yéshua.
« Ce n'est pas de laisser croire aux autres chrétiens qu'ils ont un peu raison aussi, et participer à leurs rites pour les amadouer, mais c'est vouloir l'unité des chrétiens autour de l'Eglise Une, Sainte, Catholique et Apostolique. Car ils sont de la famille, partis avec une partie de l'héritage du père. Et comme l'enfant prodigue de l'Evangile, ils ont vocation à revenir à la maison du Père qui festoiera pour l'occasion ; en tous cas, cela doit être notre souhait."Néanmoins, cela ne signifie pas que nous devions rabaisser notre Foi pour faire ami-ami avec eux, et espérer ainsi les réunir : le père dont le fils drogué est parti vivre dans un squat ne va pas devenir héroïnomane et traîner avec des marginaux pour retrouver son fils, sans quoi, ce fils reviendra peut-être à la maison mais jamais à la raison. Cela, c'est la grande escroquerie des temps modernes, et bien sûr de Vatican II.

Pour aller plus loin, on fait trop souvent - et même dans nos milieux traditionnels, la confusion entre œcuménisme et dialogue inter religieux. Les protestants par exemple sont des chrétiens, certains sont même baptisés validement, mais qui suivent une hérésie comme d'autres chrétiens dans l'histoire se sont fourvoyés avant eux. Notre devoir de catholiques est de leur ouvrir les yeux, et de les ramener au bercail - chacun avec nos moyens, bien entendu... Les tenants des fausses religions, eux, ne connaissent pas le Christ : c'est pour eux qu'il nous a été demandé d'aller et d'enseigner toutes les nations. Nous devons leur faire connaître et aimer celui qui est venu pour les sauver, et cela implique forcément de bousculer leurs idoles et leurs fausses croyances. Le premier geste à faire serait de leur donner le bon exemple de celui qui vit dans la grâce du Christ, chose que nous faisons si mal. Mais il faut aussi dénoncer leurs erreurs.

Dans un cas comme dans l'autre, dialogue inter religieux ou œcuménisme, un contact est nécessaire... On ne convertit pas sans dialogue ! Mais encore une fois, un contact qui ne mette pas sur un pied d'égalité la vérité et l'erreur. Si certains peuvent être sauvés par Dieu malgré leur religion, ce ne sera jamais par leur fausse religion. »

                    Quelques Personnalités du Renouveau charismatique :

. Henri Tisot, imitateur et acteur
. Maurice Caillet, médecin et ex-maçon du 18e degré
. Michael Lonsdale, acteur
. Fabiola de Mora y Aragón, reine des Belges
. Baudouin Ier de Belgique, roi des Belges
. Raniero Cantalamessa, prêtre capucin et prédicateur de la maison pontificale
. Pierre Goursat, fondateur de la Communauté de l'Emmanuel
. Nicolas Buttet, fondateur d'Eucharistein
. Enzo Bianchi , fondateur de la Communauté oeucuménique mixte monastique de Bose en Italie
. Olivier Belleil, modérateur de la Communauté du Verbe de Vie
. Daniel Ange, fondateur de la Communauté Jeunesse Lumière
. Gérard Croissant (Frère Éphraïm), fondateur de la Communauté des Béatitudes
Et j’en passe…Tous catholiques (je précise pour information que c’est  un système religieux que je dénonce, sans pour autant juger les individus. C’est Dieu qui se chargera d’eux, pas moi.)

Quand on prend le temps de s’attarder sur le sujet, on sait de suite que c’est d’une naissance nouvelle en Christ Yéshua dont nous avons tous besoin, et non pas d’appellations diverses qui n’ont de spirituelles que  le nom et qui conduisent tout droit en enfer.

L’Eglise originelle est devenue une AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) dont le Maître de chai n’est plus le Seigneur mais l’homme. La bible nous le dit, Christ nous le dit, Dieu le Père nous le dit, alors croyons-le : que celui qui veut me suivre meure à lui-même dans les œuvres de la chair en prenant sa croix
Luc 9/23  - Or, il disait à tous: Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge chaque jour de sa croix, et qu'il me suive. Luc 14/27 - Et quiconque ne porte pas sa croix, et ne me suit pas, ne peut être mon disciple.

La bonne question est la suivante : qui servons-nous ?

Lorsque le Saint Esprit a été donné à l’Eglise, c’était pour que celle-ci sorte enfin de sa liturgie ancestrale pour reprendre vie en Christ. Encroûtée dans un carcan de rigidité et de mort, elle ne dérangeait plus personne, et Satan n’y avait plus son compte. Il était chez lui.
Dieu prit pitié de cette infortunée  et dans un débordement d’amour infini, Il ouvrit le ciel et l’Esprit Saint fut donné à la « Belle au bois dormant » pour que celle-ci prenne feu et embrasse le monde, selon ce qui est écrit : Hébreux 1/7 - Et quant aux anges, il est dit: Il fait de ses anges, des vents, et de ses ministres, des flammes de feu.

Je voudrais vous partager ceci : il y a bien des années, un puits pétrolier s’enflamma tellement que rien ne pouvait éteindre les flammes. On fit alors appel à un expert du nom de Red Adair, pompier américain, spécialiste dans l'extinction des feux des puits pétroliers . Il eut notamment en charge l'extinction de l'incendie de la plate-forme pétrolière Piper Alpha en 1988. Il fut le premier à se servir d’une charge explosive afin de mettre fin à ce feu inextinguible parce qu’alimenté à la base par le produit du puits incriminé.
Pourquoi relater un événement du passé ? Avec l’aide du Saint Esprit, si celui-ci est en nous, nous pouvons faire en sorte de souffler les feux de la destruction par le feu divin.

Dieu le Père nous a confié les armes de l’Esprit et aussi le « mode d’emploi » afin de ne plus nous laisser dépouiller de ce qui est notre.
Pourquoi accepter les mensonges du Malin et avoir pour brouet un plat indigeste de lentilles ? Esaü vendit son droit d’aînesse contre un plat de lentilles, mais nous qui étions les  « puînés » sommes devenus les aînés spirituels. L’église, en troquant contre des ors et des brocards écarlates le feu de l’Esprit Saint, a été remisée, par ses actions idolâtres, au rang de « cadette » alors que l’église que l’on nommait relapse et apostate parce qu’insoumise à Vatican, est devenue « l’aînée » - Tel a été Esaü après sa défection envers Dieu, telle est l’église catholique romaine qui pleure et aimerait reprendre sa place première.  

Ce qu’il nous faut faire, pour marcher avec le Christ vivant, c’est de le saisir par le cœur après avoir quitté nos voies de hasard et arrêter de servir nos ventres. Nous devons entrer dans un champ nouveau dit le Seigneur, et ce champ est le service que nous devons à Celui qui nous a racheté au prix du sang de l’Agneau de Dieu. Le champ que nous devons travailler, c’est celui qui nous est montré par l’Esprit Saint. Et notre devoir est la reconstruction de l’Autel de Dieu sur lequel nous placerons nos vies en sacrifice pour Dieu. Osée 10/12 -  Et vous, semez pour la justice, Moissonnez dans la loyauté, Défrichez-vous un champ nouveau! Il est temps de chercher l'Éternel, Jusqu'à ce qu'il vienne Et répande pour vous la justice. C’est ainsi que l’Eglise purifiée verra les fruits de la promesse pour elle-même.

Lorsque Yéshua me montra tout ce qui est ci-dessus, Il me fit comprendre ceci : « ne perd pas ta vision, celle que je t’ai donnée »… Je connais Ma vision, celle qui m’a été confiée et je sais qu’elle est « nichée » au cœur de mon cœur en attendant le jour ou elle va sortir triomphante et glorieuse parce que sera venu le temps de Dieu pour son accomplissement. Je sais  que je n’ai  pas perdu ma vision; Elle demeure comme au premier jour aussi vivante et forte. De nouveau j’ai eu la confirmation  que c’était bien telle que je la voyais que cela devait être concrètement. L’établissement spirituel de cette Eglise qui n’a pas vu la main de l’homme : BETHEL ( Béthel étant  le nom de la maison spirituelle du Fils parce que c’est-là qu’est rétabli l’Autel ) Voyez-vous, cette vision qui me vient du Très Saint et Glorieux est comme une lance fichée en mon cœur, et jamais elle ne me quitte ! Elle est présente jour et nuit, et cela fait tellement d’années maintenant ; Mais je crois aux promesses de Dieu pour Son Eglise et je crois que c’est le temps de l’accomplissement sur terre des promesses qui viennent du ciel.

Tout passera, tout ! Les institutions, les cathédrales monumentales tout comme les monuments de pierres ou de bois, tout passera et les cieux et la terre s’embraseront… Seuls demeureront ceux qui portent le Sceau du Seigneur sur leur front.
2 Pierre 3/7 -  Or, les cieux et la terre d'à présent sont gardés par la  même parole, et réservés pour le feu, au jour du jugement et de la perdition des hommes impies. 3/10 - Or, le jour du Seigneur viendra comme un larron dans la nuit; en ce temps-là les cieux passeront avec fracas, et les éléments embrasés seront dissous, et la terre, avec les oeuvres qui sont en elle, sera entièrement brûlée.

Insensés que nous sommes ( pour certains) , de croire que cela ne sera pas. Cela s’accomplira aussi vrai que le jour chasse la nuit et la lumière les ténèbres.
Oui, il y aura un temps pour les œuvres du diable et le « règne » de l’impie, mais le règne éternel est à notre Dieu, et dans ce règne seront ceux et celles qui auront fait fit de leur vie pour marcher dans Sa volonté et rejeter Satan et ses œuvres.

                                  Alors quoi ? Regain ? Renaissance ?

Je préfère le regain parce que même le figuier a une seconde chance de porter du fruit (définition du dictionnaire Littré).
Le regain : l’herbe à jaunie, séchée même  devenue du foin. Mais par la puissance de l’Esprit Saint viendra la pluie de l’arrière saison va porteuse de  l’œuvre que Dieu nous à décrit dans Joël.  Nous verrons que ceux-là même qui ne connaissaient rien d’autre de la chrétienté qu’une « Institution faite de mains d’hommes »revenir  du lieu d’ou ils sont tombés et définitivement quitter le « giron » de la « très sainte mère l’église catholique et romaine » pour suivre le Seigneur Yéshua dont ils parlent mais desquels ils sont privés. Il y aura alors réveil spirituel et c’est dans ce temps que Yéshua, Le Verbe incarné et gloire de Dieu.glorifié.

 
Dans son mensonge grossier par lequel Satan en a attrapé plus d’un, il y a eu fusion entre l’Eglise sainte qui est de Dieu avec Marie la " très sainte mère de Dieu."
Voilà le piège : associer ce qui ne pouvait l’être et des deux n’en faire qu’une.
Mais l’Eglise purifiée et sanctifiée n’est pas la Babylone vaticane dont la couronne est composée des nations qui la serve. Que nenni ! La couronne que porte cette Babylone repose sur la tête de l’idole catholique : la vierge couronnée. Christ est le roi couronné, le reste : au feu !
Vatican n’est que la partie visible d’un système religieux établi afin que règne le mensonge. Celui qui se prévaut d’un titre usurpé n’a rien de commun avec ce qu’il veut nous faire accepter, et nous n’en connaissons que la partie visible de l’iceberg. Ses fondements spirituels sont en réalité : l’Opus Déï, le Sacré Collège (Jésuites) les nombreuses fraternités et confréries dont les plus illustres sont les Illuminatis et la Franc-Maçonnerie, sans omettre de citer le Prieuré de Sion, les Chevaliers de Malte, les Chevaliers du Temple…Telle une pieuvre, l’articulation de ses bras fait qu’elle se situe dans bien des domaines de la vie « courantes » des nations, et nous y retrouvons alors les Nations Unies (O.N.U) l’O.T.A.N. dont nous venons, nous, les Français de replonger par le bon vouloir de notre président actuel, la C.I.A et le F.B.I,  le K.G.B... sans oublier naturellement toutes les organisations politiques qui vont la servir peu à peu, qui la serve déjà.

Elle s’est servie au passage de certaines idéologies telles le communisme ou bien le sionisme, et même le capitalisme  pour ne nommer que celles-ci.
Dans chacun de ces bras, il y a une institution reconnue ou encore ignorée ou cachée du grand public, mais il y a une action commune avec les treize  familles qui gouvernent le monde.
Les hommes ne voient que ce qu’ils souhaitent voir, et ils se sont abîmés la vue en ne regardant pas dans la bonne direction. Achetons le collyre de la maison de Dieu -Apocalypse 3/18 et nous verrons comment le diable veut nous faire prendre des mirages pour la réalité.

De tout temps, les hommes ont eu beaucoup de difficultés à faire confiance à Dieu tant était grande leur incrédulité. Ne nous réjouissons pas trop vite, il n’y a rien de nouveau sous le soleil proclame l’Ecclésiaste. L’Eglise vivante et véritable fait peur à l’homme dénué de foi, et peur aussi à celui qui proclame en posséder. Devant Christ, le Sanhédrin pose des questions, Pilate pose des questions, les disciples posent des questions et il se pose les mêmes questions aujourd’hui, au sein  de l’Eglise. Jean 3/4 - Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître, quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère, et naître une seconde fois? Combien de Nicodème parmi nous ? Jean 3/6 -  Ce qui est né de la chair est chair, et ce  qui est né de l'esprit est esprit.

Eglise appauvrie, église malade, tu es aveugle, tu es pauvre et tu es nue. Apocalypse 3/18  - je te conseille d'acheter chez moi de l'or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies.  Qu’importe tes beaux habits et tes ors, le Seigneur te dit que tout cela sera détruit par la rouille et la teigne..
Jean 6/27 - Travaillez, non en vue de la nourriture qui périt mais en vue de la nourriture qui subsiste pour la vie éternelle, celle que le Fils de l'homme vous donnera; car c'est lui que le Père--Dieu--a marqué de son sceau.

L’EVANGELISATION : Matthieu 28/19 -  Allez, faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Quel merveilleux programme ! Lorsque l’on vient d’accepter Christ dans sa vie, il procure une exaltation puissante et nous sommes prêts à franchir  les montagnes à la conquête des âmes perdues.  Pourtant, si nous sommes honnêtes,  une simple question logique se pose à chacun d’entre nous : d’après l’état actuel de l’église, pouvons-nous supposer que nous allons produire du fruit à la gloire du père ? Quel sera le fruit que nous allons présenter à Dieu ? J’affirme que quelque soit le fruit que nous présenterons, ce ne sera pas de la « graine de disciples » mais du fruit des nations, des prosélytes à notre image ; parce que sommes-nous en réalité : des disciples ou bien encore des prosélytes ? Qui servons-nous réellement ? Une assemblée, un homme , une pensée, un courant d’idéologie ? Si nous servions Dieu par le Fils, nous verrions des fruits extraordinaires et saints, et nous aussi serions semblables à de tels fruits.

Nos accusation continuelles envers le monde et envers le diable nous servent de paravent derrière lequel nous persistons dans notre attitude qui consiste à  faire l’autruche, la tête enfouie dans le sable. Il est grand temps de nous réveiller. Après un sinistre, l’expert passe afin de constater les dégâts. Notre « expert », c’est l’Esprit Saint en nous qui atteste notre méchanceté et nous conduit à la vérité : nous avons dévasté l’Eglise mieux que n’aurait pu le faire ceux que nous accusons.

Disciples ? Prosélytes ? Que sommes-nous vraiment ? Et en Lui, que recherchons-nous, que voulons-nous ? Un statut social, une place dans l’Establishment ? Sommes-nous semblables à ces pharisiens prétentieux qui aiment à se pavaner au vent théologique de la connaissance ? L’Eglise se meure et nous la proclamons vivante. Oui, Christ est vivant ! Mais cela n’est pas suffisant pour nous mettre a l’abri lorsque arrivera la tempête qui va précéder sa venue.  

Certains vont encore crier au « haro » mais seuls les aveugles spirituels parleront ainsi. Nous n’avons plus le temps, nous l’avons grandement utilisé, voir gaspillé. Viens la tempête, ce n’est pas moi qui le déclare, Christ le dit. Sommes-nous prêts à le rencontrer ? NON, je ne le pense pas, malheureusement pour nous.
Le Seigneur dit dans Marc 7/7 : c’est en vain que vous Me rendez un culte en enseignant des doctrines qui ne sont que préceptes humains. Vous abandonnez le commandement de Dieu et tenez à la tradition des hommes (7/8). Par la tradition, vous annulez la Parole de Dieu à votre égard (7/9)…
Le traditionalisme religieux  nous contraint à  « nous laver les mains pour être purs », parce qu’en lui, nous sommes toujours lépreux de notre péché. Le regain dans la foi donnée par Dieu nous conduit à vouloir être purs, purifiés en Lui parce qu’Il nous dit : « soyez saints parce que Je suis saint Lévitique 20/26 »  

L’impureté de l’homme ne dépend que de ses sentiments impurs et ce n’est pas de nous laver les mains qui y changera quoi que ce soit. Je ne dis pas n’importe quoi, l’église d’aujourd’hui est semblable à une auberge espagnole, il n’y aura sur la table que ce que nous y apportons. Et c’est ainsi qu’à notre table, celle de nos agapes, nous nous comportons d’une manière indigne de notre Seigneur. Nous en avons fait la table des désordres, décrite par Paul dans 1 Corinthiens 11.

Ce qui habite le cœur de l’homme est éternel comme l’est le péché dans l’homme non régénéré en Christ Yeshua. Ce sont toutes les mauvaises pensées qui l’assaillent et le tourmente : prostitutions, vols et meurtres, adultères et mensonges, cupidités et convoitises, ruse et dérèglements de toutes sortes, blasphèmes orgueil et folie, voilà ce qui assiège le cœur de l’homme et le rende impur. Ce sont ces choses mauvaises qui, étant dans les cœurs non régénérés des hommes dont le nom n’est pas inscrits dans le Livre de Vie dès le commencement souille l’âme malade et empoisonne l’église apostate.

« Etes-vous sans intelligence dit le Seigneur à ses disciples qui l’interrogent » et nous, sommes-nous sans intelligence ? Nous avons le conseil suivant : ayez l’intelligence renouvelée. Faut-il encore nous l’entendre dire nous aussi ? Que faire sinon nous repentir sincèrement en abandonnant au Seigneur ce qu’Il dénonce ouvertement comme contraire à la foi, c’est-à-dire la tradition des anciens.

C’est après, et seulement après une obéissance complète en Lui le Dieu Eternel que nous verrons les fruits se poindre et reverdir le désert que nous prenons pour oasis.
Peu à peu ce désert reculera, le froid qui nous habite fondra pour donner libre court à la chaleur que procure l’action de l’Esprit Saint par le feu du Seigneur en nous, et la vie spirituelle (que nous croyons posséder) prendra sa place en nous. Il est grand temps de prononcer la « Parole de vie » dans l’Eglise ! Christ EST cette Parole de Vie parce qu’Il est la vie du Père pour nous qui étions morts avant lui.
Nous pourrons allez par les chemins chercher les malheureux allant sans but et ayant perdus l’espérance d’un changement qui ne peut s’obtenir qu’en Christ. Sachons que  ce ne sera pas nos argumentations les plus sophistiquées qui les feront s’approcher ; mais bien plutôt parce qu’ils auront reconnu en nous quelques chose de spécifique : la « bonne odeur » de christ, celle qui est sur nous parce que nous aurons été authentifiés par Dieu le Père comme « un sacrifice de bonne odeur »

Aujourd’hui, en toute franchise, le sel de la terre que nous sommes a perdu sa saveur parce que trop dilué à tous les  mélanges ajoutés. Redevenons ce que nous sommes censés être.
Le « phénix » en renaissant de ses cendres ne sera pas changé pour autant, mais si nous mourons à nous-même, abandonnant dans notre « sépulcre » la dépouille de notre chair corruptible  afin de revêtir cette dimension spirituelle qui est la notre, incorruptible, alors nous ferons l’œuvre de notre Dieu.
1 Corinthiens 9/25 et 15/42 - Tout lutteur s'impose toute espèce d'abstinences; eux, pour recevoir une couronne corruptible, nous, pour une couronne incorruptible. Ainsi en est-il de la résurrection des morts. Semé corruptible, on ressuscite incorruptible.
1 Pierre 1/23 et 5/4 ... vous qui avez été régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu; et, lorsque le souverain pasteur paraîtra, vous remporterez la couronne incorruptible de la gloire. »

Shalom.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rpelle afin de me conduire dans une réflexion de ce qui va venir en suite.
Je suis allée voir de plus prêt ce qu’était le « regain » en comparaison à la renaissance, et pourquoi le Seigneur m’entraînait-Il dans cette direction.
Comme beaucoup d’entre nous, Je sais ce qu’est un regain comme je sais ce qu’est lune renaissance, pourtant il me semble que je ne dois pas m’arrêter à ces deux mots mais d’aller au-delà d’une réflexion bornée.
Renaître, renaissance, renouveau…
Nous y voilà : RENOUVEAU, puis RENOUVEAU CHARISMATIQUE !
Seigneur, il est 5 heures du matin et ce que tu me communique, c’est ce mot de « renouveau » accolé à « charismatique »
Nous savons aussi ce qu’est cette « appellation » soi-disant chrétienne, mais ce que nous ne savons pas toujours, c’est ce qui se cache derrière.
Déjà lorsque je voulus en savoir plus dans cette appellation, je ne sus me satisfaire de la réponse donnée. Le mot renouveau signifie en réalité « re » commettre une action dans ce qu’elle a été, re-venir, re-faire, re-naître, etc…
Les saisons de la terre re-naissent continuellement, mais elles sont toujours semblables à ce qu’elles étaient avant ce recommencement établit dans l’ordre divin. S’il y a variation, ce n’est pas dans le calendrier, mais bien plutôt dans le climat. Un printemps peut-être plus chaud ou plus froid, mais il demeure le printemps n’est-ce pas ? Et bien il en est de même dans la déclinaison du « Renouveau Charismatique »
Le « renouveau charismatique » est un des nombreux chemins sinueux et serpentant (comme leur maître) qui conduit dans l’Oeucumesnisme ; ce qui est d’autant plus dangereux que ce dernier, dangereux dans sa conception et sa pratique, est la matrice dans laquelle prennent ses racines toutes appellations  soumises à Vatican et son dicta religieux qui « déroule le tapis rouge pour embrasser l’Impie à pleine bouche pour des noces contre nature.
Une preuve :  Jean Paul II mena son entreprise de restauration, utilisant tous les moyens à sa disposition : doctrinal, disciplinaire et surtout autoritaire, avec l’aide d’un certain nombre de mouvements « musclés » traditionalistes, souvent sectaires et politiquement à droite, tout à sa dévotion. Ils font partie du « renouveau charismatique » ou ont pour noms : Comunione e Liberazione, organisation italienne née dans les années 70 ; les Focolari, mouvement lancé en 1943 à Trente ; le Néocatéchuménat, fondé à Madrid en 1964 ; les Légionnaires du Christ, groupe ultra-secret constitué au Mexique dans les années 40, et surtout l’Opus Dei (l’« Œuvre de Dieu »). Ce dernier mouvement fut créé en 1928 par le Père Escriva de Balaguer.
Une croix sur la poitrine et le serpent dans le cœur !
Dans ses attaques continuelles, Satan a une constante :  le déséquilibre spirituel de l’Eglise dans des agissements qui ont pour objectif de séparer l’épouse du fiancé. Perpétuellement, il agit et agira encore et encore jusqu’au jour ou le « Faux Prophète» (le dernier pape oint selon le rituel catholique romain) appuyé sur l’esprit des   deux Bêtes conduira dans « sa gloire » l’Impie qui s’assiéra sur le Trône des nations : Rome. 2 Thessaloniciens  2/8 et 9 - Et alors paraîtra l'impie, que le Seigneur détruira par le souffle de sa bouche, et qu'il anéantira par l'éclat de son avènement.  L'apparition de cet impie aura lieu avec la force de Satan, avec toute puissance, avec des prodiges et de faux miracles,
Le texte ci-dessous décline on ne peut plus clairement la position de Vatican sur sa vision concernant les chrétiens de l’Eglise régénérée et pure, qui la dérange grandement, tout comme Christ dérangea les pharisiens au temps jadis. L’araignée tisse sa toile, et dans cet ouvrage sans cesse remis sur le métier, s’arroge le doit de proclamer ou non, ceux qui sont « sauvés ou pas » selon leur vision tronquée de la foi véritable en Christ Yéshua.
« Ce n'est pas de laisser croire aux autres chrétiens qu'ils ont un peu raison aussi, et participer à leurs rites pour les amadouer, mais c'est vouloir l'unité des chrétiens autour de l'Eglise Une, Sainte, Catholique et Apostolique. Car ils sont de la famille, partis avec une partie de l'héritage du père. Et comme l'enfant prodigue de l'Evangile, ils ont vocation à revenir à la maison du Père qui festoiera pour l'occasion ; en tous cas, cela doit être notre souhait.
Néanmoins, cela ne signifie pas que nous devions rabaisser notre Foi pour faire ami-ami avec eux, et espérer ainsi les réunir : le père dont le fils drogué est parti vivre dans un squat ne va pas devenir héroïnomane et traîner avec des marginaux pour retrouver son fils, sans quoi, ce fils reviendra peut-être à la maison mais jamais à la raison. Cela, c'est la grande escroquerie des temps modernes, et bien sûr de Vatican II.
Pour aller plus loin, on fait trop souvent - et même dans nos milieux traditionnels, la confusion entre œcuménisme et dialogue inter religieux. Les protestants par exemple sont des chrétiens, certains sont même baptisés validement, mais qui suivent une hérésie comme d'autres chrétiens dans l'histoire se sont fourvoyés avant eux. Notre devoir de catholiques est de leur ouvrir les yeux, et de les ramener au bercail - chacun avec nos moyens, bien entendu... Les tenants des fausses religions, eux, ne connaissent pas le Christ : c'est pour eux qu'il nous a été demandé d'aller et d'enseigner toutes les nations. Nous devons leur faire connaître et aimer celui qui est venu pour les sauver, et cela implique forcément de bousculer leurs idoles et leurs fausses croyances. Le premier geste à faire serait de leur donner le bon exemple de celui qui vit dans la grâce du Christ, chose que nous faisons si mal. Mais il faut aussi dénoncer leurs erreurs.

Dans un cas comme dans l'autre, dialogue inter religieux ou œcuménisme, un contact est nécessaire... On ne convertit pas sans dialogue ! Mais encore une fois, un contact qui ne mette pas sur un pied d'égalité la vérité et l'erreur. Si certains peuvent être sauvés par Dieu malgré leur religion, ce ne sera jamais par leur fausse religion. »
Quelques Personnalités du Renouveau charismatique :
Henri Tisot, imitateur et acteur
Maurice Caillet, médecin et ex-maçon du 18e degré
Michael Lonsdale, acteur
Fabiola de Mora y Aragón, reine des Belges
Baudouin Ier de Belgique, roi des Belges
Raniero Cantalamessa, prêtre capucin et prédicateur de la maison pontificale
Pierre Goursat, fondateur de la Communauté de l'Emmanuel
Nicolas Buttet, fondateur d'Eucharistein
Enzo Bianchi , fondateur de la Communauté oeucuménique mixte monastique de Bose en Italie
Olivier Belleil, modérateur de la Communauté du Verbe de Vie
Daniel Ange, fondateur de la Communauté Jeunesse Lumière
Gérard Croissant (Frère Éphraïm), fondateur de la Communauté des Béatitudes
Et j’en passe…Tous catholiques (je précise pour information que c’est  un système religieux que je dénonce, sans pour autant juger les individus. C’est Dieu qui se chargera d’eux, pas moi.)
Quand on prend le temps de s’attarder sur le sujet, on sait de suite que c’est d’une naissance nouvelle en Christ Yéshua dont nous avons tous besoin, et non pas d’appellations diverses qui n’ont de spirituelles le nom et qui conduisent tout droit en enfer.
L’Eglise originelle est devenue une AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) dont le Maître de chai n’est plus le Seigneur mais l’homme. La bible nous le dit, Christ nous le dit, Dieu le Père nous le dit, alors croyons-le : que celui qui veut me suivre meure à lui-même dans les œuvres de la chair en prenant sa croix
Luc 9/23  - Or, il disait à tous: Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge chaque jour de sa croix, et qu'il me suive. Luc 14/27 - Et quiconque ne porte pas sa croix, et ne me suit pas, ne peut être mon disciple.
La bonne question est la suivante : qui servons-nous ?
Lorsque le Saint Esprit a été donné à l’Eglise, c’était pour que celle-ci sorte enfin de sa liturgie ancestrale pour reprendre vie en Christ. Encroûtée dans un carcan de rigidité et de mort, elle ne dérangeait plus personne, et Satan n’y avait plus son compte. Il était chez lui.
Dieu prit pitié et dans un débordement d’amour infini, Il ouvrit le ciel et l’Esprit Saint fut donné à la « Belle au bois dormant » pour que celle-ci prenne feu et embrasse le monde, selon ce qui est écrit : Hébreux 1/7 - Et quant aux anges, il est dit: Il fait de ses anges, des vents, et de ses ministres, des flammes de feu.
Je voudrais vous partager ceci : il y a bien des années, un puits pétrolier s’enflamma tellement que rien ne pouvait éteindre les flammes. On fit alors appel à Red Adair, pompier américain, spécialiste dans l'extinction des feux de puits de pétrole. Il eut notamment en charge l'extinction de l'incendie de la plate-forme pétrolière Piper Alpha en 1988. Il fut le premier à se servir d’une charge explosive afin de mettre fin à ce feu inextinguible parce qu’alimenté à la base par le produit du puit incriminé.
Pourquoi relater un événement du passé ? Avec l’aide du Saint Esprit, si celui-ci est en nous, nous pouvons faire en sorte de souffler les feux de la destruction par le feu divin.
Dieu le Père nous a confié les armes de l’Esprit et aussi le « mode d’emploi » afin de ne plus nous laisser dépouiller de ce qui est notre.
Pourquoi accepter les mensonges du Malin et avoir pour brouet un plat indigeste de lentilles ? Esaü vendit son droit d’aînesse contre un plat de lentilles, mais nous qui étions les  « puînés » sommes devenus les aînés spirituels. L’église, en troquant contre des ors et des brocards écarlates le feu de l’Esprit Saint, a été remisée, par ses actions idolâtres, au rang de « cadette » alors que l’église que l’on nommait relapse et apostate parce qu’insoumise à Vatican, est devenue « l’aînée » - Tel a été Esaü après sa défection envers Dieu, telle est l’église catholique romaine qui pleure et aimerait reprendre sa place première.  
Ce qu’il nous faut faire, pour marcher avec le Christ vivant, c’est de le saisir par le cœur après avoir quitté nos voies de hasard et arrêter de servir nos ventres. Nous devons entrer dans un champ nouveau dit le Seigneur, et ce champ est le service que nous devons à Celui qui nous a racheté au prix du sang de l’Agneau de Dieu. Le champ que nous devons travailler, c’est celui qui nous est montré par l’Esprit Saint. Et notre devoir est la reconstruction de l’Autel de Dieu sur lequel nous placerons nos vies en sacrifice pour Dieu. Osée 10/12 -  Et vous, semez pour la justice, Moissonnez dans la loyauté, Défrichez-vous un champ nouveau! Il est temps de chercher l'Éternel, Jusqu'à ce qu'il vienne Et répande pour vous la justice. C’est ainsi que l’Eglise purifiée verra les fruits de la promesse pour elle-même.
Lorsque Yéshua me montra tout ce qui est ci-dessus, Il me fit comprendre ceci : « ne perd pas ta vision, celle que je t’ai donnée »… Je connais Ma vision, celle qui m’a été confiée et je sais qu’elle est « nichée » au cœur de mon cœur en attendant le jour ou elle va sortir triomphante et glorieuse parce que sera venu le temps de Dieu pour son accomplissement. Je sais  que je n’ais  pas perdu ma vision, et elle demeure comme au premier jour aussi vivante et forte. De nouveau j’ai eu la confirmation  que c’était bien telle que je la voyais que cela devait être concrètement. L’établissement spirituel de cette Eglise qui n’a pas vu la main de l’homme : BETHEL ( Béthel étant  le nom de la maison spirituelle du Fils parce que c’est-là qu’est rétabli l’Autel ) Voyez-vous, cette vision qui me vient du Très Saint et Glorieux est comme une lance fichée en mon cœur, et jamais elle ne me quitte ! Elle est présente jour et nuit, et cela fait tellement d’années maintenant ; Mais je crois aux promesses de Dieu pour Son Eglise et je crois que c’est le temps de l’accomplissement sur terre des promesses qui viennent du ciel.
Tout passera, tout ! Les institutions, les cathédrales monumentales tout comme les monuments de pierres ou de bois, tout passera et les cieux et la terre s’embraseront… Seuls demeureront ceux qui portent le Sceau du Seigneur sur leur front.
2 Pierre 3/7 -  Or, les cieux et la terre d'à présent sont gardés par la  même parole, et réservés pour le feu, au jour du jugement et de la perdition des hommes impies. 3/10 - Or, le jour du Seigneur viendra comme un larron dans la nuit; en ce temps-là les cieux passeront avec fracas, et les éléments embrasés seront dissous, et la terre, avec les oeuvres qui sont en elle, sera entièrement brûlée.
Insensés que nous sommes ( pour certains) , de croire que cela ne sera pas. Cela s’accomplira aussi vrai que le jour chasse la nuit et la lumière les ténèbres.
Oui, il y aura un temps pour les œuvres du diable et le « règne » de l’impie, mais le règne éternel est à notre Dieu, et dans ce règne seront ceux et celles qui auront fait fit de leur vie pour marcher dans Sa volonté et rejeter Satan et ses œuvres.
Alors quoi ? Regain ? Renaissance ?
Je préfère le regain parce que même le figuier a une seconde chance de porter du fruit (définition du dictionnaire Littré).
Le regain : l’herbe à jaunie, séchée même  devenue du foin. Mais par la puissance de l’Esprit Saint viendra la pluie de l’arrière saison va porteuse de  l’œuvre que Dieu nous à décrit dans Joël.  Nous verrons que ceux-là même qui ne connaissaient rien d’autre de la chrétienté qu’une « Institution faite de mains d’hommes »revenir  du lieu d’ou ils sont tombés et définitivement quitter le « giron » de la « très sainte mère l’église catholique et romaine » pour suivre le Seigneur Yéshua dont ils parlent mais desquels ils sont privés. Il y aura alors réveil spirituel et c’est dans ce temps que Yéshua, Le Verbe incarné et gloire de Dieu.glorifié.

 
Dans son mensonge grossier par lequel Satan en a attrapé plus d’un, il y a eu fusion entre l’Eglise sainte qui est de Dieu avec Marie la " très sainte mère de Dieu."
Voilà le piège : associer ce qui ne pouvait l’être et des deux n’en faire qu’une.
Mais l’Eglise purifiée et sanctifiée n’est pas la Babylone vaticane dont la couronne est composée des nations qui la serve. Que nenni ! La couronne que porte cette Babylone repose sur la tête de l’idole catholique : la vierge couronnée. Christ est le roi couronné, le reste : au feu !
Vatican n’est que la partie visible d’un système religieux établi afin que règne le mensonge. Celui qui se prévaut d’un titre usurpé n’a rien de commun avec ce qu’il veut nous faire accepter, et nous n’en connaissons que la partie visible de l’iceberg. Ses fondements spirituels sont en réalité : l’Opus Déï, le Sacré Collège (Jésuites) les nombreuses fraternités et confréries dont les plus illustres sont les Illuminatis et la Franc-Maçonnerie, sans omettre de citer le Prieuré de Sion, les Chevaliers de Malte, les Chevaliers du Temple…Telle une pieuvre, l’articulation de ses bras fait qu’elle se situe dans bien des domaines de la vie « courantes » des nations, et nous y retrouvons alors les Nations Unies (O.N.U) l’O.T.A.N. dont nous venons, nous, les Français de replonger par le bon vouloir de notre président actuel, la C.I.A et le F.B.I,  le K.G.B... sans oublier naturellement toutes les organisations politiques qui vont la servire peu à peu, qui la serve déjà.
Elle s’est servie au passage de certaines idéologies telles le communisme ou bien le sionisme, et même le capitalisme  pour ne nommer que celles-ci.
Dans chacun de ces bras, il y a une institution reconnue ou encore ignorée ou cachée du grand public, mais il y a une action commune avec les treize  familles qui gouvernent le monde.
Les hommes ne voient que ce qu’ils souhaitent voir, et ils se sont abîmés la vue en ne regardant pas dans la bonne direction. Achetons le collyre de la maison de Dieu -Apocalypse 3/18 et nous verrons comment le diable veut nous faire prendre des mirages pour la réalité.
De tout temps, les hommes ont eu beaucoup de difficultés à faire confiance à Dieu tant était grande leur incrédulité ; mais ne nous réjouissons pas trop vite, il n’y a rien de nouveau sous le soleil proclame l’Ecclésiaste. L’Eglise vivante et véritable fait peur à l’homme dénué de foi, et peur aussi à celui qui proclame en posséder. Devant Christ, le Sanhédrin pose des questions, Pilate pose des questions, les disciples posent des questions et il se pose les mêmes questions aujourd’hui, au sein  de l’Eglise. Jean 3/4 - Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître, quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère, et naître une seconde fois? Combien de Nicodème parmi nous ? Jean 3/6 -  Ce qui est né de la chair est chair, et ce  qui est né de l'esprit est esprit.
Eglise appauvrie, église malade, tu es aveugle, tu es pauvre et tu es nue. Apocalypse 3/18  - je te conseille d'acheter chez moi de l'or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies.  Qu’importe tes beaux habits et tes ors, le Seigneur te dit que tout cela sera détruit par la rouille et la teigne..
Jean 6/27 - Travaillez, non en vue de la nourriture qui périt mais en vue de la nourriture qui subsiste pour la vie éternelle, celle que le Fils de l'homme vous donnera; car c'est lui que le Père--Dieu--a marqué de son sceau.
L’EVANGELISATION : Matthieu 28/19 -  Allez, faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
Quel merveilleux programme ! Lorsque l’on vient d’accepter Christ dans sa vie, il procure une exaltation puissante et nous sommes prêts à franchire les montagnes à la conquête des âmes perdues.  Pourtant, si nous sommes honnêtes,  une simple question logique se pose à chacun d’entre nous : d’après l’état actuel de l’église, pouvons-nous supposer que nous allons produire du fruit à la gloire du père ? Quel sera le fruit que nous allons présenter à Dieu ? J’affirme que quelque soit le fruit que nous présenterons, ce ne sera pas de la « graine de disciples » mais du fruit des nations, des prosélytes à notre image ; parce que sommes-nous en réalité : des disciples ou bien encore des prosélytes ? Qui servons-nous réellement ? Une assemblée, un homme , une pensée, un courant d’idéologie ? Si nous servions Dieu par le Fils, nous verrions des fruits extraordinaires et saints, et nous aussi serions semblables à de tels fruits.
Nos accusation continuelles envers le monde et envers le diable nous servent de paravent derrière lequel nous persistons dans notre attitude qui consiste à  faire l’autruche, la tête enfouie dans le sable. Il est grand temps de nous réveiller. Après un sinistre, l’expert passe afin de constater les dégâts. Notre « expert », c’est l’Esprit Saint en nous qui atteste notre méchanceté et nous conduit à la vérité : nous avons dévasté l’Eglise mieux que n’aurait pu le faire ceux que nous accusons.
Disciples ? Prosélytes ? Que sommes-nous vraiment ? Et en Lui, que recherchons-nous, que voulons-nous ? Un statut social, une place dans l’Establishment ? Sommes-nous semblables à ces pharisiens prétentieux qui aiment à se pavaner au vent théologique de la connaissance ? L’Eglise se meure et nous la proclamons vivante. Oui, Christ est vivant ! Mais cela n’est pas suffisant pour nous mettre a l’abri lorsque arrivera la tempête qui va précéder sa venue.  
Certains vont encore crier au « haro » mais seuls les aveugles spirituels parleront ainsi. Nous n’avons plus le temps, nous l’avons grandement utilisé, voir gaspillé. Viens la tempête, ce n’est pas moi qui le déclare, Christ le dit. Sommes-nous prêts à le rencontrer ? NON, je ne le pense pas, malheureusement pour nous.
Le Seigneur dit dans Marc 7/7 : c’est en vain que vous Me rendez un culte en enseignant des doctrines qui ne sont que préceptes humains. Vous abandonnez le commandement de Dieu et tenez à la tradition des hommes (7/8). Par la tradition, vous annulez la Parole de Dieu à votre égard (7/9)…
Le traditionalisme religieux  nous contraint à  « nous laver les mains pour être purs », parce qu’en lui, nous sommes toujours lépreux de notre péché. Le regain dans la foi donnée par Dieu nous conduit à vouloir être purs, purifiés en Lui parce qu’Il nous dit : « soyez saints parce que Je suis saint Lévitique 20/26 »  
L’impureté de l’homme ne dépend que de ses sentiments impurs et ce n’est pas de nous laver les mains qui y changera quoi que ce soit. Je ne dis pas n’importe quoi, l’église d’aujourd’hui est semblable à une auberge espagnole, il n’y aura sur la table que ce que nous y apportons. Et c’est ainsi qu’à notre table, celle de nos agapes, nous nous comportons d’une manière indigne de notre Seigneur. Nous en avons fait la table des désordres, décrite par Paul dans 1 Corinthiens 11.
Ce qui habite le cœur de l’homme est éternel comme l’est le péché dans l’homme non régénéré en Christ Yashua. Ce sont toutes les mauvaises pensées qui l’assaillent et le tourmente : prostitutions, vols et meurtres, adultères et mensonges, cupidités et convoitises, ruse et dérèglements de toutes sortes, blasphèmes orgueil et folie, voilà ce qui assiège le cœur de l’homme et le rende impur. Ce sont ces choses mauvaises qui, étant dans les cœurs non régénérés des hommes dont le nom n’est pas inscrits dans le Livre de Vie dès le commencement souille l’âme malade et empoisonne l’église apostate.
« Etes-vous sans intelligence dit le Seigneur à ses disciples qui l’interrogent » et nous, sommes-nous sans intelligence ? Nous avons le conseil suivant : ayez l’intelligence renouvelée. Faut-il encore nous l’entendre dire nous aussi ? Que faire sinon nous repentir sincèrement en abandonnant au Seigneur ce qu’Il dénonce ouvertement comme contraire à la foi, c’est-à-dire la tradition des anciens.
C’est après, et seulement après une obéissance complète en Lui le Dieu Eternel que nous verrons les fruits se poindrent et reverdir le désert que nous prenons pour oasis.
Peu à peu ce désert reculera, le froid qui nous habite fondra pour donner libre court à la chaleur que procure l’action de l’Esprit Saint par le feu du Seigneur en nous, et la vie spirituelle (que nous croyons posséder) prendra sa place en nous. Il est grand temps de prononcer la « Parole de vie » dans l’Eglise ! Christ EST cette Parole de Vie parce qu’Il est la vie du Père pour nous qui étions morts avant lui.
Nous pourrons allez par les chemins chercher les malheureux allant sans but et ayant perdus l’espérance d’un changement qui ne peut s’obtenir qu’en Christ. Sachons que  ce ne sera pas nos argumentations les plus sophistiquées qui les feront s’approcher ; mais bien plutôt parce qu’ils auront reconnu en nous quelques chose de spécifique : la « bonne odeur » de christ, celle qui est sur nous parce que nous aurons été authentifiés par Dieu le Père comme « un sacrifice de bonne odeur »
Aujourd’hui, en toute franchise, le sel de la terre que nous sommes a perdu sa saveur parce que trop dilué à tous mélanges ajoutés. Redevenons ce que nous sommes censés être.
Le « phénix » en renaissant de ses cendres ne sera pas changé pour autant, mais si nous mourons à nous-même, abandonnant dans notre « sépulcre » la dépouille de notre chair corruptible  afin de revêtir cette dimension spirituelle qui est la notre, incorruptible, alors nous ferons l’œuvre de notre Dieu.
1 Corinthiens 9/25 et 15/42 - Tout lutteur s'impose toute espèce d'abstinences; eux, pour recevoir une couronne corruptible, nous, pour une couronne incorruptible. Ainsi en est-il de la résurrection des morts. Semé corruptible, on ressuscite incorruptible.
1 Pierre 1/23 et 5/4 ... vous qui avez été régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu; et, lorsque le souverain pasteur paraîtra, vous remporterez la couronne incorruptible de la gloire. »

Shalom.