Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

title

UNE AFFAIRE D'ETAT AU NOM

DE LA « RAISON D'ETAT »



Par Naomie le 8 Décembre 2011.


SHALOM à vous tous qui lirez ce message !

J'espère que cela vous permettra de comprendre comment l'homme peut agit malhonnêtement, sans toutefois trouver de punition à son crime odieux, surtout lorsque le crime est sous la couverture «  AFFAIRE D'ETAT »

Comment cela se peut-il diront certains ?

D'autres invoquerons mille et u arguments afin de démonter pièce par pièce le scénari développé avec la meilleure argumentation possible : celle de la police, celle de la justice et enfin, pour couronner le tout, celle de la populace !

Ah ! La populace qui s'imagine détenir la vérité !

Toutefois je vais vous dire ceci : Christ Yéshua détient seul la vérité et en lui il n'est aucune raison d'Etat qui trouvera grâce à ses yeux pour cacher la vilénie du monde !

De quoi est-ce que je veux parler ici ?

D'un événement qui a eu lieu dans la nuit du 4/5 Aout 1952 en Terre de Provence, France. Un crime atroce (comme tous les crimes ) excita la populace et incita après une enquête sommaire du commissaire de police mandaté pour enquêter sur ce triple meurtre : une famille anglaise composée de 3 personnes : un couple et leur fillette.

Pourquoi il y eu tant et tant de bâclage dans cette enquête ? Non pas par incapacité des policiers mais parce qu'un ordre venant de la tête de l'Etat avait été donné : la famille suspecte devint le bouc émissaire de cette parodie de justice, et le vieillard fut condamné à mort.

Que pouvait-on reprocher à cet homme Gaston Dominici, vieil homme paysan âgé de 78 ans au moment des faits, connu pour être acariâtre, et fier ! Ah ! Cette fierté paysanne d'un vieil homme dont les antécédents sont l'Italie, le piémont plus précisément.

Il a une femme surnommée « la sardine » et deux fils, entre autre qui, tous deux, l'accuseront tour à tour d'être le meurtrier de ce qui va devenu au fil du temps : l'affaire de Luz, puis l'affaire Dominici.

Deux hommes, deux fils, accusant leur père : quelle tragédie, alors qu'avec le temps, beaucoup de temps et d’opiniâtreté d'un journaliste la non culpabilité était évidente !

Alors pourquoi toute cette tragédie ? Etait-ce nécessaire ?

Oui ! Pourquoi ? RAISON D'ETAT ! L'homme anglais avait des antécédents d'espion ; ce qui fut prouvé mais non dénoncé ; et les assassins véritables connus par la police, par l'Etat, ne furent pas inquiétés en rien de tout cela !

Que pouvons-nous dire sinon demeurer incrédule devant tant de mauvaise foi. La condamnation à mort fut muée en détention à vie, puis enfin par Charles de Gaulle, il y eut grâce (ce qu'il ne fera pas toujours lors de son mandat présidentiel, mais les affaires n'avaient rien de comparables)

 

J'avais depuis très longtemps oublié cette affaire, mais voilà qu'hier au soir, je regardais à la télévision un film relatant toute l'affaire. Je regardais avec sérénité, avec tout de même, au fur et à mesure du déroulement de la projection, un sentiment que je connais très bien : une « angoisse » montant de ma poitrine jusqu'à mon âme, le sentiment d'assister à une méchanceté toute gratuite, et l'injustice émanant des documents de reconstitution scénique me mettant mal à l'aise, créant en moi un malaise allant crescendo.

La deuxième partie était la reconstitution du procès, et le comportement des fils de cet homme innocent, vieux et lassé, malmené par une police compromise dans les exactions de la police nationale française pendant l'occupation allemande, acculé et manipulé jusqu'à avouer un crime sexuel, dans une France se relevant avec grand-peine de cette occupation allemande. La France se sent mal, elle souffre, elle a des souffrances non cicatrisées et cet acte relève de la barbarie dont elle vient de connaître les affres.

Non ! Cela ne doit plus être et il faut que les assassins soient punit, en l’occurrence, le prévenu passe au statut d'accusé puis de condamnable ! Peine de mort pour l'assassin qui a brisé l'innocence d'une enfant !

Il faut savoir que le président de la République française de l'époque est René Coty, sous la IVème République de 1954/1958. une crise ministérielle répétitive conduira ce dernier à faire appel au Générale de Gaulle qui redonnera la liberté au condamné mais il n'y aura pas d'autre procès malgré toutes les preuves réunies en la faveur de Dominici.

Donc tous les ingrédients sont réunis afin que naisse : une Affaire d'Etat  très populaire, et pas oubliée.

Pourquoi ce résumé de « l'affaire ? » Tout simplement parce que cela va vous permettre de comprendre ce que j'ai vécu durant plus d'une heure au bas mot, deux peut-être ! Je voyais se jouer un film relatant une vieille affaire et à un moment donné, alors que l'accusé se doit d'être debout pour entendre la sentence (à cette époque, les affaires de justice, de haute justice, se traitaient autrement qu'aujourd'hui) et tomba le verdict, et fut prononcée la sentence : LA PEINE DE MORT, transfert d'une prison à une autre, tristement célèbre en France : la prison des Beaumettes ou il y avait le quartier de condamnés à mort !

Tandis que je regardais, soudain, ce ne fut plus l'acteur qui était là debout au banc des accusés, mais un autre homme, bien vivant à ce jour, je veux parler de Monsieur Laurent Gbagbo. Vous remarquerez que je ne lui donne pas de titre, parce qu'à ce jour, il est simplement monsieur Laurent Gbagbo, accusé de crimes contre l'humanité et jugé par la cour internationale de La Haye.

QU'EST-CE QUE LA « RAISON D'ETAT » qui engendre une « AFFAIRE D'ETAT » ou encore QU'EST-CE QU'UNE « AFFAIRE D'ETAT » qui fera réagir la « RAISON D'ETAT » ?

La « raison d’État » , dans son acception moderne, est la notion par laquelle un État justifie ses actions lorsqu'il poursuit son intérêt national aux dépens de la morale, du droit ou d'autres impératifs. Il s'agit alors d'une notion qui résonne avec celle de secret d'État ou d'autres formes de privilèges que l'État s'octroie au nom de sa survie et de l'intérêt général, à l'aune duquel ses partisans considèrent qu'on peut sacrifier les intérêts particuliers.

Ici, nous comprenons que l’intérêt de l'Etat passe au dessus de celui d'un individu, allant jusqu'à l'extrême au dépend de celui, de celle qui sera engluée dans la toile d'araignée dont rien ni personne ne pourra la désemprisonner. Rien ni personne !

Tel un rouleau compresseur passera alors la Raison d'Etat !


Les « Affaires d'Etat » Tout ce qui concerne la fortune et les intérêts de l'État. Les affaires d'État. Ne sont pas obligatoirement les affaires publiques, il ne faut pas faire de confusion, malgré le détournement que l'on peut faire faire à cette idéologie primaire. Un homme, Bossuet, établira cette remarque :  La tentation, dans les grandes charges, dans les grandes affaires, c'est qu'on les trouve si importantes, qu'on y donne tout, et que l'affaire du salut s'oublie (BOSSUET, Pensées détachées, 11 )

 

Il ne faut pas amalgamer les « affaires » traitées par un homme et « Les Affaires » traitées par l'Etat !

Pour revenir à ce que j'exprimais plus haut, concernant ce que ma pensée « voyait » je savais une chose : mon mal-être grandissant, mais pas inhabituel, ayant déjà de très nombreuses fois expérimenté cela dans le cadre de ce que Yéshua était désireux que je comprenne, et là je comprenais ce que Yéshua m'avait montré concernant Monsieur L. Bagote depuis tant d'années en arrière : lorsque je le « voyais, pauvre clown, risée de tous, rejeté, etc...

Oui ! A ce jour je pourrai dire que tout cela est bel et bien arrivé, que c'est accomplit.

Qu'est-ce à dire alors pour le restant ?

Tandis que mes larmes coulaient, que mon malaise empirait, alors que je ne pouvais plus rien retenir de ces larmes ruisselantes sur mes joues, alors que je ne voyais plus que la hargne animant le prétoire du film, et la haine des hommes accablant un de leur semblable, je comprenais, enfin dirais-je, ce qui en était pour l'ancien président ivoirien :

RAISON D'ETAT !

L'actuel président, Monsieur Ouattara, est président par le vouloir des hommes qui en lui, cherches leurs intérêts et non pas celui de la Nation.

RAISON D'ETAT !

AFFAIRES D'ETAT !

Monsieur Gbagbo va devoir expliquer, certes, ses agissements, ses actions, mais surtout, c'est à Yéshua qu'il va devoir épancher son âme, et savoir quel Maître il va vouloir servir, tout dépend de sa volonté afin que le Seigneur agisse en sa faveur !

Aujourd'hui, il est COUPABLE devant les hommes et les lois, mais que nous est-il dit :

Jean 8/7 - Comme ils continuaient à l’interroger, il se releva et leur dit: Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle.

Il est une action mondiale faite dans le cadre de la Mondialisation, qui est plus qu'une action, mais une prise de position de ceux qui savent très bien quel est leur maître, et il est bien écrit que nul ne servira deux maîtres à la fois

Matthieu 6/24 - Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.

Alors qu'il était au pouvoir, Monsieur Gbagbo n'a pas su choisir le bon Maître, et il a joué sur deux tableaux: l'islam et la chrétienté, oubliant la Parole de Dieu qui dit avec force :

2 Corinthiens 6/14 - Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres?


On peut me rétorquer qu'il n'était pas aisé de satisfaire à tous, mais lorsque l'on est à la tête d'un Etat, il faut savoir pour quoi Dieu a ainsi procédé et permis, connaissant toute chose, étant de par son état divin omniscient, omniprésent, omnipotent, et qu'il est juge suprême au dessus des juges de la terre - Ezéchiel 11/12 - Et vous saurez que je suis l’Eternel, dont vous n’avez pas suivi les ordonnances et pratiqué les lois; Mais vous avez agi selon les lois des nations qui vous entourent.

En ce jour, Monsieur L. Gbagno sait, ou va savoir ceci  - Hébreux 10/31 - C’est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant.

Que nul ne se mette au travers de la volonté du Seigneur, de peur de connaître la force de sa colère !

Même dans ce qui est « RAISON D'ETAT » - il faut un coupable afin de masquer certaines exactions, actes frauduleux, soit !

Donc, pour les Nations, pour « les Chefs » le coupable est présent ! Mais attention ! Devant Dieu, il n'est pas d'innocent, et un jour viendra où la vérité surgira là où elle n'était pas attendue !

Alors Ivoiriens, ayez confiance en votre Seigneur, si du moins Christ Yéshua est votre Seigneur !

Laissez agir la volonté du Très-Haut et remémorez-vous les paroles données parce que reçues en faveur de cet homme !

En ce qui concerne son relèvement, il ne dépend que de lui mais il y a aussi cette promesse qu'un homme à l'image du « Bon Samaritain » décrit dans la bible sera à la tête de la Côte d'Ivoire.

Lorsqu'un pays, quel qu'il soit, a été dirigé par un homme, par un parti politique de Gauche ou de Droite ; alors que les hommes ont vu et connu leurs agissements parfois à l'encontre du bienfait de la Nation, parce que l'homme est ainsi fait qu'il cherche toujours a établir sa vision et sa volonté malgré toutes les promesses électorales proclamées, pourquoi, disais-je, voulez-vous qu'il y ai un changement de la part de cet homme, de ce parti politique lorsque de nouveau le pouvoir sera entre leurs mains ?

Il ne saurait pas y en avoir parce que cela reviendrait à l'homme, au parti politique de se désavouer lui-même, alors ils recommenceront, ils continueront leurs marche dans la même directive.

A moins d'un profond changement pour l'homme, et cela ne saurait être que par l'action profonde d'une acceptation de Christ aux yeux de tous, et surtout véritable !

En France, le roi de Navarre Henri IV renonça à sa foi protestante afin d'obtenir le Trône de France et devenir l'égal des plus grands, sous l'appellation d'Henri IV roi de France et de Navarre.

Est-ce que cela mis fin à cette guerre de religion sur le sol français ? Non ! Contrairement à certaines espérance, il en sorti un massacre sanglant connu sous le nom tragique de « la nuit de la Saint Barthélémy » où moururent de très nombreux hommes et femmes de toutes origines, de tout âge, au nom de leur foi.

POUR LA « RAISON D'ETAT »


Pour la même « RAISON D'ETAT » LOUIS XIV MIS FIN AU TRAITE SIGNE PAR CE MEME ROI HENRI IV – plus connu sous le nom de « Edit de Nantes »

Du sang coula abondement et ce fut le temps de l'ignominie et de l'iniquité au nom de « LA RAISON D'ETAT » et ce fut les dragonnades, les galères, l'exile, la mort pour les « contrevenants » - cela devint « AFFAIRES D'ETAT »

AUJOURD' HUI s'exerce en « Affaire d'Etat » la « RAISON D'ETAT » et tous les Etats deviennent solidaires au nom de la Mondialisation.

Regardez la terre africaine et combien de sang coula à cause d’ethnies différentes, de religions différentes, d'hommes différents !

Cela ne doit pas se reproduire sur la terre ivoirienne ; il ne faut pas élever les armes!

La seule arme est la foi en Christ qui va faire selon sa volonté, afin que les hommes du monde entier connaissent qu'Il est Dieu et qu'en dehors de lui il n'en est pas d'autre!

Esaïe 46/9 - Souvenez-vous de ce qui s’est passé dès les temps anciens; Car je suis Dieu, et il n‘y en a point d’autre, Je suis Dieu, et nul n‘est semblable à moi.

Peu à peu mes larmes tarrirent, et le calme revint dans ma poitrine ! Oui, j'avais prié mais que nul ne me demande ma prière, l'Esprit saint en moi priait, mon âme était éplorée mais le calme revint.

Je terminais la vision de ce film et je sus qu'il fallait que j'écrive afin de vous faire participer à tout cela.


Lorsque vous priez, et que vous ne savez pas ce qu'il faut demander, laissez l'Esprit saint prendre le relais et il conduira vos pensées, vos paroles dites, même vos soupirs monteront au Trône de la grâce et recevrons alors acceptation de notre Dieu parce qu'ainsi, c'est selon sa volonté que vous vous serrez exprimés et priés selon Sa volonté.


Nous limitons trop facilement la puissance de l'Esprit Saint qui nous est donnée afin que se concrétise en nous la volonté de Dieu et par cette attitude, nous le bornons dans son action, faisant de nous des enfants à toujours !

Reconnaissons enfin que la main de Dieu n'est pas impuissante, et que celui-là qui a formé l'homme dans toute chose est tout puissant pour délivrer l'homme de la gueule des lions.


1 Pierre 5/6 - Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu’il vous élève au temps convenable;


Shalom.