Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

title

 
QUE DISENT LES PROPHETES ?
 
ILS DISENT
 
« REPENTEZ-VOUS » !


Par Naomie, le 9 Août 2008.

 

 

Quelle est l’obligation d’un prophète ? Dénoncer le crime d’un peuple, d’une nation, d’un homme et de dire : « REPENTEZ-VOUS » !

Cette semaine, je lisais le livre du prophète Michée dont le nom signifie « qui est comme l’Eternel ».
Michée, sans qu’on le taxe d’orgueilleux, dira devant la multitude 
: « j’ai le droit et le courage de faire connaître le crime et le péché, étant rempli de force par l’Esprit Saint (Michée 3/8).

Alors, sachant que je possède moi aussi ce droit et ce courage, j’agirais de la même façon.


En prenant connaissance, de manière spirituelle, de la teneur, de la révélation qui nous est faite au travers des avertissements de ce prophète, nous constatons que nous déplaisons fortement à l'Eternel Dieu, qui, dès lors, n'est plus le "bon papa gâteau" qui nous prend sur ses genoux et nous caresse, comme trop souvent nous le dépeignons, mais
que nous avons devant nous, assis sur son trône de gloire, Dieu, l'Eternel Dieu, le Dieu Tout-Puissant, vivant, le Dieu fort qui nous voit.

Cela change la donne n'est-ce pas?

Penons le texte dans sa chronologie et nous constatons ceci :

  •  Condamnation pour : l’Idolâtrie (1/7 – 5/13)
  •  Plans et ruses pervers (2/1)
  • Convoitise (2/2)
  • Avidité des chefs (temporels et spirituels – 3/2-11)
  • Sorcellerie (5/12)
  • Malhonnêteté (6/10-12)
  • Corruption universelle (7/2-4)
  • Trahison (7/5-6).

Si les prostituées nous devancerons au Royaume de Dieu, c'est qu'elles auront accepté de reconnaitre leur péché de dépravation sexuelle, qu'elle se seront "couvertes de cendres" (repenties) et reçues le pardon divin, sinon....(Mathieu 21/31 et 32)

 

Non! Nous n'irons pas tous au Paradis, quoi qu'en disent et chantent certains.

Qu’on se le dise et que l’on prenne conscience qu’aux yeux du Très-Haut, il n’est pas de péchés véniels où de péchés mortels ; il y a le péché tout court qui conduit dans le chemin qui mène à la mort car le salaire du péché, c’est la mort :  Romains 6/23 - Car le salaire du péché, c'est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Christ-Jésus notre Seigneur.

Vole un œuf, vole un bœuf, c’est l’acte qui compte. Dans le roman « les Misérables, Jean Valjean est condamné au bagne, à la chaîne, pour avoir volé un pain.

Aujourd’hui, tu détournes le montant des sommes a déclarer au percepteur, c’est normal !
Des enfants s’amusent et par leur jeu « innocent » tuent un bébé… ce ne sont que des enfants.
Des adolescents par jeux torturent une personne âgée, c’est la société…

Christ sur la croix, c’est pour quoi ?

Michée déclare une chose très importante, et il ne faut pas surtout pas banaliser ce qui est important :
Jérusalem est le « haut-lieu » de Juda (1/5).

Au sujet des « hauts-lieux » (endroits ou se trouvent des autels idolâtres dédiés aux baals et astartée), Dieu dira au roi Asa (2 Chroniques 16) : tu as agis follement (parce que tu as laissé les hauts-lieux debout, même si tu en as détruit les autels), aussi désormais, tu auras des guerres…
Vous rendez-vous compte ? Asa, un roi faisant le plaisir de Dieu, de même que David, mais qui ne fit pas le nettoyage spirituel qui lui impartissait et qui, ainsi, fit pécher  le peuple.
C’est ainsi que ce roi changea vis-à-vis du peuple et l’opprima. Alors, ma question est la suivante : pourquoi l’église n’agit-elle pas de la manière à faire tomber les hauts-lieux, en commençant par tous ceux qu’elle a édifié en son sein ?

Jérusalem est en effet devenu le « haut-lieu » spirituel ou tout homme peut aller adorer son dieu. Mais qu’en est-il de cette adoration que l’Eternel Dieu attend de ceux qui, depuis la destruction du temple jusqu’à aujourd’hui, pleurent devant un mur, portent des « vêtements de deuil » et agissement de façon arbitraire envers Celui qui est le Messie et qui est encore attendu pour beaucoup.

S’il faut qu’un lieu de culte soit rétablit, il passe par le chemin du cœur qui conduira à la croix et ménera au salut. Voilà la simple vérité.

« Terre ! Dieu sort de sa demeure et marche sur les hauteurs de la terre, et le prophète dit : « Ecoutez ! Vous tous les peuples ! Soit attentive, terre, et ce qui est en toi ! Que le Seigneur, l’Eternel, soit témoin contre vous » (1/2-3).

1Samuel 12:5 - Il leur dit encore: L'Éternel est témoin contre vous, et son messie est témoin en ce jour, que vous n'avez rien trouvé dans mes mains

Lorsque nous invoquons  Dieu l’Eternel comme témoin, faisons attention à nos paroles.
Combien de fois avons-nous été pris au piège de nos paroles prononcées sans vraiment en connaître la portée exacte.
 


Donc, si Dieu le dit, c’est parole véritable :
le premier des hauts-lieux établit sur la terre est Jérusalem.

En vérité, que faisons-nous lorsque nous allons sur la « terre sainte »( ?) Nous allons pour mettre nos pas dans les pas de Celui qui… il ne reste que poussière. Mais regardez de plus près et voyez tous ces lieux idolâtres et païens ou l’on s’arrête.  Pour quoi ? Se recueillir ? Prier ? Méditer ?
Pourquoi chercher parmi les morts Celui qui est vivant dit la « Parole » c’est-à-dire Yéshua ?

Croyez-vous que le Seigneur laisserait faire ces actes d’idolâtrie païenne ? Surtout pas !

Circoncision du cœur ! Voilà ce qui doit être.


Les cœurs se sont prostitués aux vaines idoles, c’est pourquoi Yéshua dit que les idoles seront brisées, et les salaires impurs redeviendront des salaires de prostitution.
(Michée 1/7)

 
Dans tous les domaines, surtout sportifs, particulièrement le cyclisme et le football, l’athlétisme… Les sports de «compétition » !

 

Le Seigneur les fera tomber !


Dieu est Dieu, il n’y en a pas d’autre.

 


Nous devons détruire (spirituellement s’entend) tous les « hauts-lieux » et rétablir le culte à l’Eternel Dieu par Celui qui est le « médiateur » entre le ciel et la terre, entre Dieu et l’homme.
Un seul est habilité a le faire et nous offre la possibilité de rétablir l’autel de notre vie sur lequel nous placerons notre cœur meurtrit et régénéré : Yéshua H’a Mashia, le Messie.

L’Eternel sort de Sa demeure et marche sur les hauteurs de la terre.


Du temps des tyrans, il y avaient des jeux offerts à « la populace » pour la faire taire. Aujourd’hui, les mêmes tyrans, qu’ils soient de tous bords politiques, offrent d’autres jeux aux « peuples » et ainsi sont oubliés pour un temps les injustices, les crimes et les abus. Et les cris montent de la terre et derrière tout cela j’entends ces cris abominables : « crucifie »… La Chine n’aime pas les « chrétiens » qui en ce jour, sont encore déplacés, enfermés, privés de leurs biens et de leurs familles, et la foule applaudit.Il en est de même pour certains états africains :

 

 

 

 

Cette année, ce sera sous la tutelle du chiffre « 8 »…
Moi je préfère le chiffre «  7 » !

UNE PAROLE CONCERNANT LA « JERUSALEM SPIRITUELLE » :

« Seul, lorsque viendra le temps d’habitation de la nouvelle Jérusalem spirituelle, cette fois, lorsque sera présent le temps pour les élus de Dieu d’habiter avec Lui, lorsque Lui-même sera avec eux présentement, Dieu essuiera toute larme de leurs yeux, et la terre ne portera plus le deuil.
Un nouveau ciel, une nouvelle terre, car toutes choses seront anciennes, et rien de l’homme ne subsistera si ce n’est l’homme lui-même, l’homme repenti et régénéré ».

La Sainte cité de Dieu (pas celle qui est terrestre), comme une épouse parée, et non plus cette relique pécheresse vivant telle Sodome et parée comme Gomore que l’homme a touché et souillé de ses mains pécheresse la cité de David. Pas celle de Dieu sur terre, celle de David (je n’habiterai pas une maison faite de mains d’homme dit le Seigneur)

Actes 7:48 - Cependant le Très-Haut n'habite pas dans ce qui est fait par la main de l'homme, comme dit le prophète:
Actes 17:24 - Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s'y trouve, lui qui est le Seigneur du ciel et de la terre, n'habite  pas dans des temples faits par la main des hommes;

Pourquoi ces paroles fortes ? Parce que Dieu est saint et tout ce que fait l’homme est charnel, donc souillé.

L’homme charnel ne touchera pas, ne souillera pas la Jérusalem spirituelle parce que rien d’impur n’y aura accès (Apoc.21) et que seul, celui qui vaincra aura sa place dans ce lieu qui lui est destiné.
Pas aux menteurs, ni aux idolâtres, pas aux incrédules ni à ceux qui se sont souillés par des abominations, pas aux meurtriers ni aux fornicateurs, pas plus qu’aux magiciens. Parce que leur place sera dans l’étang brûlant de feu et de souffre qui est la seconde mort. A moins qu’ils ne se repentent et vomissent leurs péchés, sans y retourner comme le font certains, malheureusement.

Repentez-vous si vous voulez échapper à cette mort spirituelle et jouir avec les élus de Dieu de cette place qui leur est préparée par Yeshua Lui-même (Jean 14/2)

Le Seigneur dit : « à celui qui a soif, je donnerai, Moi, gratuitement, de la fontaine, de l’eau de la vie. Je suis cette eau, celle qui coule de dessous le Trône de Dieu (Apoc.22).
Le problème, c’est qu’aujourd’hui, l’homme attiédit qui se proclame « chrétien » n’éprouve pas, n’éprouve plus cette nécessité de boire parce qu’il a étanché sa soif aux citernes crevassées de la religion et non pas a la fontaine de cette eau vive que nous décrit le Seigneur.
Aujourd’hui encore, ce que le Seigneur dit, c’est tout simplement ceci :

Matthieu 26:27-28 :   Il prit ensuite une coupe; et après avoir rendu grâces, il la leur donna en disant: Buvez-en tous, car ceci est mon sang, le sang de l'alliance, qui est répandu pour beaucoup, pour le pardon des péchés.

Jean 6:51 à 56 -  "Je suis le pain vivant qui descend du ciel. Celui qui mangera de ce pain vivra pour l'éternité. Et le pain que je donnerai, c'est ma  chair, donnée pour que le monde ait la vie."
Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
Car ma chair est vraie nourriture, et mon sang vraie boisson.
Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui.

Comprenez-vous l’importance de l’action faite en ceci ?
En ayant conscience, pleinement conscience de ce que nous accomplissons, lorsque nous l’accomplissons en esprit et vérité et non pas comme un acte de « bon chrétien » pour avoir bonne conscience, pour être « gardé » contre les pièges et ruses du diable (ne riez pas, j’ai connu un homme agissant ainsi pensant bien faire), nous sommes rendus participant à la mort et à la résurrection du Messie.

Mais il faut avoir faim, il faut avoir soif, que cela nous prenne aux tripes et que nous ayons au fond de nous la notion de mourir si nous ne prenons pas la coupe tendue par la main percée et si nous dédaignons le pain qui nourrira notre âme : une vraie nourriture, un vrai breuvage dit la Parole. Seigneur, je le crois et ce matin, je tends mon cœur et mon âme, je prends ce pain et cette coupe et je te remercie humblement.
Je sais ce que cela veut dire parce que j’ai vécu la mort et la résurrection, et que je vis dans ta résurrection par ta mort.

Le Seigneur nous dit : « celui qui vaincra héritera de ces choses, mais le charnel, inimitié contre le « spirituel » de Dieu ne peut pas être l’héritier, Dieu n’étant pas son Dieu.

Seigneur, Tu nous as averti de très nombreuses fois, encore et encore. Mais qui entend ? Est-ce que je t’entends Seigneur, lorsque tu avertis tes enfants, qu’ils soient au sein des assemblées, dans des lieux de
 
« cultes » ou bien isolés ?
Seigneur ! Tu dis que ceux qui accomplissent, ou accompliront les actes décrits dans Apocalypse 21 ne seront pas auprès de Toi dans la Jérusalem céleste, là ou une demeure nous attends.

Seigneur ! Puissions-nous brûler du feu de l’Esprit Saint et ainsi nous échapper du grand carnage qui arrive. Oui, comme du temps de Noé, les hommes agissent pareillement et en ce jour, ils se « défoulent » de mille manières, criant et s’agitant devant « leurs dieux » et oubliant Le Dieu Vivant et Fort qui nous voit.


Eglise ! Si tu es vivante, écoute la voix de Ton Dieu qui te dit : REPENT-TOI , il est encore temps pour toit de revenir d’ou tu es tombée.
 

La vision qu’offre la Jérusalem spirituelle est digne de l’Agneau, immolé certes, mais triomphant. Alors, comment émettre une once de pensée que nous serons héritiers de la splendeur de Dieu si nous continuons a marcher selon les principes de ce monde plein d’ordures telle le serait une poubelle, regorgeant du péché humain ?

Cette nouvelle cité de Dieu, La cité de Dieu, repose sur les fondements éternels dont les noms sont les noms des douze apôtres du Seigneur. Nous n’avons pas résisté jusqu’au sang et nous faisons comme si.
La terre est en deuil, du moins elle devrait penser qu’elle l’est, mais dans sa ronde permanente résonne l’écho du mensonge auquel elle s’accroche désespérement : « nous irons tous au paradis »

Non ! Satan ! C’est non ! Et je suis une sentinelle qui veille afin que la vérité, et seulement elle, soit donnée comme nourriture à ceux qui ont faim de la recevoir.

La nouvelle Jérusalem est l’Epouse de l’Agneau, et elle est à son image, digne de Dieu (Apoc.21/9)

SATAN ! Parce que tu as égaré les hommes, tu seras jeté dans l’étang de feu et de souffre ou t’attendront, en leur temps, la Bête et le Faux-Prophète, et votre tourment sera éternel, jour et nuit, aux siècles des siècles (Apoc.20).

TERRE ! Prends peur et porte le deuil de ton infamie. Mais si tu reviens à Dieu dans la repentance, alors viendra le temps de la miséricorde ; et l’Agneau, qui attends celle-ci, t’offre la possibilité du salut éternel dans la Cité de Dieu.

TERRE ! Frappe-toi le sein et pleure dans ton deuil, la réjouissance ne sied plus à ta maison.

Le sang a imbibé la terre qui a bu avec avidité ce nectar, mais Dieu nous apprend que la terre n’est pas un lieu de repos, et Il nous en donne la cause : sa souillure qui va engendrer des douleurs violentes (Mi.2)
Nous sommes très loin de cet Eden prometteur du bonheur, ou l’homme vivait en harmonie avec toutes créatures et toute la création, sans omettre cette relation extraordinaire avec son Créateur (Genèse).

Le prophète prophétise, le faux-prophète bavarde ! Dieu « lève » un prophète et le monde écoute les bavards.

N’est-il pas annoncé que Celui qui fait la brèche marchera devant nous ? Celui qui marche à la tête de son peuple et qui les conduit, l’Eternel des Armées.

Montons à la montagne de l’Eternel, le cœur et l’âme purifiés, afin d’être instruits de ses voies et de marcher dans ses sentiers.

Si, de Dieu, sort la loi, c’est de Jérusalem que sort la Parole de Dieu. Nous suivrons l’Eternel dans ses voies et nous le prendrons comme juge.
N’est-ce pas le temps de prendre l’Epée et avec elle, de chasser l’ennemi de nos assemblées ?
Le Seigneur nous appelle à combattre le bon combat de la foi, avec le Rhéma de Dieu, et l’Epée à double tranchant (Héb.4/12… Apoc.1/16…)

Désespérement, les hommes recherchent la paix, mais en réalité, ce qu’ils veulent, c’est la « Pax Romana », tandis que Lui nous dit (Marc 9/51 – Jean 14/27) que la paix n’est qu’en Lui seul, et Michée 5/4 : c’est Lui qui sera la paix.
Au travers des jeux olympiques, c’est l’éventualité d’une paix « mondiale » qui est avancée, mais par le sport. Idiotie et stupidité !
Par Lui seul sera la paix !
Par Lui seul !

 

Comment prétendre que là ou souffre celui qui aime Dieu plus que sa vie , il est le symbole de la paix universelle ? Les jeux ne sont que les jeux modernes d’un monde en recherche de ce qu’il ne peut pas avoir puisqu’il prétend que Dieu est mort, et dans l’église contemporaine, la chanson présente des similitudes avec les refrains de ce monde en perdition.
On n’y brûle pas les chrétiens, ils sont emprisonnés, ils ont froids et faim, et ils sont nus !!!
HYPOCRYSIE !

Chine, ton symbolisme est le dragon, le mien la croix. Christ est vainqueur et Satan est vaincu !

Une masse d’argent telle qu’on ne peut pas se la représenter ! Et pourtant, la terre à faim ! La terre est en souffrance, mais nous dépensons sans compter pour ce qui ne nourrit pas. Seigneur, pardonne-nous nos errances folles et la folie des chefs d’Etats plus démagogues les uns que les autres.

La terre a donné naissance à ce qu’elle à couvée, l’aspic, qui, par sa morsure, lui inflige de grandes souffrances qui vont jusqu’à l’insupportable, et nous continuons à parler du sida et des préservatifs. Dieu parle de ceux qui sont fornicateurs, et toi, église, tu pratique cette fornication avec celui qui te méprise jusqu’à t’entraîner dans son sillage qui te conduit tout droit à ta perte.

Lors de l’ouverture de ces jeux, chaque nation est représentée par ses athlètes qui défilent sous leur bannière, dans les cris et les applaudissements , mais c’est au nom du dieu olympique qu’ils défilent. Et après, pour ceux qui se disent chrétiens, il y aura des signes de croix ou autre signes. Mais n’empêche, c’est au nom du dieu de l’olympe que tu auras défilé.

Alors, corps du Christ, pourquoi ne te lèves-tu pas d’un même cœur pour marcher au nom de ton Dieu ?
Ceux qui défilent et s’affrontent dans le stade ont été sélectionné selon des critères humains.
Nous, qui devrions marcher d’un même pas, pourquoi nous affrontons-nous et au nom de qui le faisons-nous ?

Le prophète qui s’adresse aux hommes selon le langage de Dieu dira : « Je (Dieu) recueillerai la brebis qui boite, Je rassemblerai celle qui était chassée, que J’avais maltraitée (Michée 4/6).

De celle qui était mise a l’écart (Israël), Je ferai une nation puissante, et Dieu règnera sur son peuple racheté, sur son Israël spirituel, à la montagne de Sion.

Il est très dangereux de croire qu’à la naissance de l’Eglise Dieu rejeta Israël, comme il est aussi dangereux et coupable de croire le contraire.
Des deux, Je n’en ferais qu’un par la croix dit le Seigneur, l’olivier franc et l’olivier enté sur le tronc d’ou coule la sève nourrissière qui apporte la vie et qui vient du Messie, de Yéshua, le Crucifié.

Qui connaît les pensées de Dieu si ce n’est le Christ, venu pour nous révéler le Père ?
Qui connaît ses dessins si ce ne sont les prophètes que Yeshua nomme ses amis ?

Parole du Seigneur de toute la terre :

« Terre ! Lorsque le lion de Juda sera au milieu de toi comme un héros qui sauve, seront renversés à jamais tes chevaux et tes chars (force militaire), tes sortilèges et tes magiciens, tes idoles et tes statues, tu ne te prosterneras plus devant l’ouvrage de tes mains et seront détruits tes hauts-lieux (force spirituelle).

Banques et Pouvoirs d’argent (Mammon) : Dieu va te frapper de façon singulière par la souffrance, et tu vas être ravagé et mis au pillage. Parce que tu as rejeté le droit du juste, Je rejetterai ton droit. Parce que tu n’as pas fait grâce, Je ne te ferais pas grâce et tu seras pillé comme tu as pillé.
J’ôterai de tes m
 
ains le fruit de tes rapines et Je briserai ta balance fausse. Tu es jugé.
Tu es pesé comme tu as pesé le droit du juste, tu es maintenant pesé. Ton symbole qui veut couvrir la surface de la terre (euros) est détruit parce que Je veux que seule, la surface de la terre soit couverte de Ma Parole et de l’ombre de la croix.
Ton symbole contre le mien dit le Seigneur, et tel Satan fut vaincu, tel tu es aussi vaincu.

Je vais vider tes réserves, dit le Seigneur, et tu boiras ton vin dans l’âcreté. Je changerai ton ivresse en folie et le monde connaîtra ta nudité, objet de honte et d’effroi .

A celui qui fait cause commune sans Me consulter, Je le désavouerai ouvertement à la face de ses collègues.
Vos exigences découlent de votre avidité et vous n’exercez non plus le droit, mais votre droit ; et Je vous réprouve en cela.
Je vais semer au milieu de vos assemblées la confusion et l’incompréhension, tout comme J’ai agis envers les bâtisseurs de Babel, Je ferai de même dans vos projets de bâtir une babel moderne et mondiale.


 
Vous ne vous comprendrez plus ! »

Seigneur ! Tu dis que les nations vont voir ton œuvre et qu’elles seront confuses. Mais je garde mon espérance en Toi qui a juré à nos pères la bienveillance et Ton témoignage de la fidélité par le Christ souffrant et le Christ triomphant.

Amen !