Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

Pour la Présidence française.


Par Naomie le 4 Mars 2014.


SHALOM !


Matthieu 10/26 - Ne les craignez donc point ; car il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu.


C'est une parole applicable pour toute chose et pour tout individu qui serait amené à penser que Dieu est sourd, aveugle et muet.

Mais ceci est absurdité par ce que notre Dieu est au fait de toute chose puisque toutes choses sont en lui et sous sa volonté. Rien ne lui échappe.


Depuis monsieur N.Sarkozy, ex-président de la France, le Seigneur ne m'avait pas parlé pour la nouvelle présidence, sauf qu'il me fallait prier pour le président. Mais nous tous appelés a prier pour les autorité de ce monde n'est-ce pas, alors rien de « surnaturel » à cela. Puis dans la nuit du dimanche 2 au lundi 3 mars 2014, j'ai eu un songe vraiment étrange. Cela concernait monsieur F. Hollande, président.

Lorsque le Seigneur m'avait montré ce qui en retournait pour l'ex président N.Sarkozy, souvenez-vous comment j'avais vécu l’événement de sa déchéance.

Ceci a été tel que le Seigneur m'avait montré !

C'est au tour de F. Hollande, président français.

Je vais vous décrire ce que j'ai vu, puis comment nous devons interpréter cette vision. Si un songe,une vision n'a pas son interprétation, ils ne servent à rien.

Donc, ceci se passe à l'Elysée, et le président est entouré de sa cour. J'emploie bine le terme de cour, de courtisans.

Ils sont vêtus comme le président, en costume de couleur sombre, avec une chemise blanche et cravate sombre.

Il n'est aucune femme.

Devant le président est dressé un pupitre su lequel il prend appuie, c'est bien ainsi qu'il se tient habituellement. Mais il est une chose étrange concernant ce pupitre, il a allure humaine. Une personne jeune, ni homme ni femme, cheveux courts légèrement ondulés, de couleur noire.

Ce personnage est lui aussi vêtu, comme un homme, en costume sombre.
Je le vois en profile.

Le président s'approche de lui et prend appui, mais voilà que le « support » présidentiel peu à peu fléchit sous le poids lourd du président, qui ne voit rien ; Il continue à s'appuyer, mais il ne prononce aucune parole.

Je constate que le support fléchit de plus en plus et maintenant, il est en support sur les avants-bras.

Il est très fatigué. Le président s'est endormi, et les courtisans s'éloignent de lui, ils se raréfient.

F. Hollande est toujours dans la même position, seulement soutenu par un personnage frêle qui maintenant s'écroule, et tombe de tout son long ; Le président tombe pareillement, et il s'éveille alors. Il essaie de s'activer mais il est relevé par deux personnes de son entourage, les deux seules qui demeurent près de lui, et il est remis debout sur ses pieds, presque avec brutalité, du moins sans délicatesse.

Le président est sur ses deux pieds et je regarde, et je fais une constatation : il se tient très bizarrement, un peu comme un pantin de bois, de façon grotesque.

Il a les jambes fléchies en carré et les bras sont à l'identique. Les mains levées comme pour se mouvoir comme le ferait une marionnette, il ne manque que les ficelles.
Subitement, je constate l'étrangeté de son visage, grimaçant et mobile, et sa langue en dehors de sa bouche faisant le « youyou » des arabes.

Puis plus rien. Tout a disparut, il ne reste rien. Plus de palais, plus de personnages, rien.

Je me réveille alors, étonnée de l'étrangeté du songe.


Le lundi au matin, devant le Seigneur, je me demande bien la signification de tout cela.


La signification de ce songe est la suivante :


  • le pouvoir présidentiel repose sur une base fragile, très fragile, et cependant, ce support ne peu guère tenir sous le poids de la présidence qui se fait de plus en plus lourde, parce que « morte »

  • Un corps mort est un poids lourd qui est de plus en plus lourd a manipuler parce qu'il est inerte.

  • A ce jour, la présidence pèse lourd parce qu'elle est en inertie de pouvoir, s'appuyant sur une base qui s’affaiblit peu a peu. Dans peu de temps, ce support, quel qu'il soit, va s'effondrer et la présidence va se retrouver a terre.

  • Les courtisans, le cercle premier de la présidence, va s'amenuiser jusqu'à demeurer en très petit nombre. Son seul pouvoir sera de « prêter » main forte au président qui n'aura plus rien pour le tenir debout.

  • C'est alors que lâche de tous, il va essayer de s'en tirer par une pirouette, mais cette façon de procéder va se traduire par une formule de carnaval, grotesque, et puérile.


Le président n'a plus de base solide, et son appuie s'effondre. Plus rien pour le soutenir dans sa volonté, et l'endormissement traduit très bien une lassitude profonde due à l'inaction caractérisée de l'acteur principal qui se tient à l'Elysée.


Voilà a ce jour comment est ce qui est encore voilé, encore caché.


Mais le Seigneur nous dit qu'il n'est rien de caché devant lui qui ne sera dévoilé.

L'impuissance de celui qui dort est terrible parce qu'elle est traduisible par cette parole - Proverbes 19/15 - La paresse fait tomber dans l’assoupissement, Et l’âme nonchalante éprouve la faim.


La « maison » France est assoupie, et l'âme des français est dans la disette.