Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

Prophétie reçue le 29. 04. 05. pour la  France

 

 Remise sur le site le 14 Août 2010

superbandera2-france_hw.gif (100961 bytes)

 

 Par Naomie

 

 

Habakuk 2/2 -  L’Eternel m’adressa la parole, et il dit : écris la prophétie : grave-la sur des tables, afin qu’on la lise couramment.

Qu'est-ce qu'une parole prophétique? C'est une parole donnée par l'Esprit Saint afin que le monde, qu'une Nation, qu'un individu connaisse la pensée, la volonté du Seigneur, et agisse en connaissance de cause, n'est-il pas écrit que nul ne pourra prétendre ne pas avoir été avertit?

Samuel ne laissait rien des paroles qu'il recevait, et j'ai pour habitude de procéder pareillement. Toutefois, je donne ces paroles selon le temps de Dieu qui n'est pas le notre, nous sommes soumis à Dieu (que nous le voulions ou pas) et non l'inverse.

Un jour, chaque individus saura devant qui il se tient, et croyez-moi, il vaut mieux être en paix avec le Seigneur de toute la terre plutôt que ne lui tourner le dos; il est terrible dans sa grandeur et jaloux dans son amour.

Habakak 2/3 -  Car c’est une prophétie dont le temps est déjà fixé, Elle marche vers son terme, et elle ne mentira pas ; Si elle tarde, attends-la, Car elle s’accomplira, elle s’accomplira certainement.

1Corinthiens  14/22 -  Par conséquent, les langues sont un signe, non pour les croyants, mais pour les non-croyants ; la prophétie, au contraire, est un signe, non pour les non-croyants, mais pour les croyants.

2Pierre 1/21- ...  car ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu.

 

 PAROLE DE DIEU:

 

"J’avais posé Mon sceau afin que ce pays m’appartienne. Ce pays, pays de France, devait être un phare dans tous les domaines de la vie des peuples environnants. Ce pays était porteur de Ma lumière. Et Mon désir était qu’au travers de lui la foi véritable y soit développée et annoncée hors de vos frontières.

J’ai envoyé maintes et maintes vagues de puissance, accompagnées de Mon Esprit-Saint. Je vous ai donné la possibilité de revenir à Moi. Chaque fois que J’envoyais une vague, que Je déversais une vague de Mon Esprit, Je vous donnais l’opportunité à vous, gens de ce pays, de revenir vers Moi. Mais cela n’a pas été fait. Et au contraire, de plus en plus vos ancêtres se sont éloignés de Moi. Et se sont ancrés dans le conformisme d’une église devenue aujourd’hui apostate et archaïque.

Qu’avez-vous fait des dons que J’avais donnés à ce pays ? Vous, les héritiers de toute une multitude de gens rebelles et querelleurs, qu’avez-vous fait ? Un de vos rois a été jusqu’à renier sa foi pour obtenir la royauté sur ce pays. Ne savait-il pas que J’étais Celui qui lui donnait son trône et son royaume, pour ainsi Me renier ouvertement et publiquement ? Ce roi déclara que Paris valait bien une messe. Et sa pensée était qu’en tenant Paris il tenait la France. Qu’a t’il eu entre ses mains à part l’opposition de l’ennemi ? Qu’a t’il eu entre ses mains à part des flots de sang coulant dans les rues de Paris ? Ainsi il paya sa forfaiture à Mon égard. Aujourd’hui un autre roitelet est sur Paris. Se disant lui aussi qu’en tenant la capitale de ce pays de France, il détient entre ses mains la France. Qui est à la tête de cette capitale, sinon un homme que Je réprouve, rempli de forfaiture.

Sodome est installé sur la capitale de votre pays. D’autres villes, d’autres lieux, d’autres place-fortes sont entre les mains de Sodome. Et vous laissez des faux prophètes vous dire que le réveil arrive sur un pays plein de rapine et de souillure. Me croyez-vous à ce point reniant Ma parole ? Alors que J’ai dit que pour ceux qui pratiquaient ce péché, ils seraient rejetés loin de Ma face. A moins qu’ils ne se repentent sincèrement dans les larmes et dans le brisement de leur cœur.

Eglise tu laisses les faux prophètes mentir et annoncer ce qui ne peut se faire. Comment peux-tu croire, église, que Je vais marcher au milieu de la souillure de la fille de Mon peuple ? Crois-tu que Je vais accepter de déverser la bénédiction sur un pays pratiquant le vice en toute impunité ?  J’ai dit que Paris, semblable aux écuries d’Ozias, serait nettoyé en profondeur de tous ces immondices.

Et de même Je procèderai au nettoyage de ces villes impudentes qui ont installé sur des trônes des roitelets efféminés. Alors que Je dis : Les efféminés ne rentreront pas dans Mon royaume. Oui J’ai laissé faire et Je laisse encore faire, pour un peu de temps. Car il faut que la coupe de la méchanceté soit pleine. Il faut que la coupe des immondices soit pleine. Gens de rapine et gens méchants, vous proclamez des mensonges et vous laissez croire à Mon peuple que telle est Ma volonté.

Je suis l’Eternel Dieu, trois fois Saint ! Et n’ai-Je point dit : Couvrez vos feuillées car Je ne peux Me mouvoir au milieu de votre camp si celui ci est plein de vos immondices. Vos rues sont souillées ! Vos maisons sont lépreuses ! Et ceux qui sont à votre tête sont méchants. Et Je les réprouve. Certes Je me servirai d’eux. Afin que Mon plan parfait s’accomplisse sur votre pays. Parce-que Je vous ai dit, au commencement, lorsque J’ai donné ce pays à vos ancêtres, J’y avais posé Mon sceau, afin que ce pays vive et grandisse dans la foi. Qu’avez-vous fait ?

Au fil du temps, qu’avez-vous fait ? Et aujourd’hui, France, tu te tais ! Eglise ne sais-tu pas qu’il est dit : Celui qui ne dit mot consent. Et celui qui consent est aussi coupable que celui qui commet. Penses-tu que Je vais accepter encore longtemps ton ignominie, ta rapine et ta souillure ? Non ! Je ne le permettrai pas ! Je ne le permettrai plus !

Le monde, de plus en plus, s’appesantit sur le manger et sur le boire. Sur le plaisir des yeux et sur la convoitise. De plus en plus la terre se souille. Avec la bénédiction de tous ceux qui la conduisent dans les chemins de l’ivresse.

Mais Moi Je dis à ceux à qui J’ai révélé Ma parole, à qui J’ai dit : vous êtes Mes amis, pendant combien de temps allez-vous tolérer en silence ces ignominies ? La puanteur s’installe de plus en plus et l’on veut faire croire qu’il n’en est pas ainsi.  Ne recherchez pas la popularité au travers du silence. Je vous ai dit qu’il vous faudrait parler. Je vous ai dit qu’il vous faudrait agir. Je vous ai dit que cela vous coûterait bien, bien des choses. Je vous ai posé la question suivante : Voulez-vous encore marcher avec Moi ?

Aujourd’hui Je dis : Regardez votre pays. Regardez le tel qu’il se présente à Mes yeux. Croyez-vous que Je vais ignorer encore longtemps ce qui se passe actuellement alors que votre pays agit comme s’il n’y avait pas de roi ni de juge, ni aucun gouvernement. Je ne puis tolérer encore longtemps ce qui se passe. Vous trafiquez avec des gens qui ne sont pas estimables. Vous commercez avec des gens qui n’ont pas Mon approbation dans leur politique, dans leur façon de vivre. Dans leur mépris continuel qu’ils ont de Ma personne. Votre pays se prostitue et en même temps est un proxénète qui brade, à bas prix, tout ce qui venait de Ma bonté à son égard. Comment puis-Je, encore, avertir ce pays ? Si ce n’est en le secouant. Si ce n’est en le secouant à bras étendus et à mains fortes.

France, il te faudra plier les genoux. Il te faudra émettre un repentir sincère ! Il te faudra nettoyer tes écuries car ta puanteur monte au ciel. Et si tu penses, parce que des menteurs te le disent, que Je répandrai Ma bénédiction sur toi, tu te trompes France, tu te trompes ! Et tu es trompée. Moi Je te dis aujourd’hui : France, repens toi ! Renonce à tes alliances iniques et retourne d’où tu es tombée. Reviens à Moi ! Montre Moi ton repentir sincère et véritable. Mets Moi à l’épreuve France ! Et J’ouvrirai pour toi la bénédiction qui vient du ciel. France, ta politique est méchante ! Ta politique est basée sur la rapine et le profit. Et tu crois ta monnaie inattaquable. Souviens-toi France, il y a peu de temps, l’Amérique aussi était assise en reine sur sa monnaie. Et pourtant, au jour où J’ai posé Ma main sur le trône de Mamon, celui ci trembla et fortement s’écroula.

France, Je suis prêt à te pardonner. Je suis prêt à revenir du mal que Je projette de te faire. Mais Je te dis : France, réforme tes voies ! Change ta façon de penser ! Reviens ! Reviens vers Moi ! Il est temps. Quitte tes mausolées. Quitte les lieux où tu es enfermée. France, Mon regard est sur toi car Je t’aime. Mon plan est de lever Ma main qui s’appesantit sur ta nuque. Et Je désire revenir au temps où J’ai marqué Mon sceau sur toi. Au temps de la vraie foi. Au temps de l’humilité, au temps où tu avais de la crainte pour Moi, envers Moi. France, reviens d’où tu es tombée. N’écoute plus ceux qui te vendent du mensonge.

La lumière est en train de s’éteindre. Mais elle peut être allumée à nouveau. Briller à nouveau comme au temps de ta jeunesse, France ! Au temps où tu m’aimais. Au temps où tu Me chérissais. Au temps où tu voulais Me plaire. France, avant qu’il ne soit trop tard, rappelle toi Je vais secouer ton sol. Je vais secouer le trône établi sur lequel règnent la méchanceté et l’iniquité. J’ai dit que l’ombre de la croix s’étendrait sur toi. Et sache, France, que malgré Ma colère envers toi, Je ne Me repens pas de Ma volonté d’accomplir Ma parole. Sache le ! Sache le France, et soumets toi avant qu’il ne soit trop tard dit le Seigneur."

 

Telle j'ai reçu cette parole, telle je l'ai donné, sachant ce que je risquais devant le Seigneur si je parlais  faussement.

Apocalypse  1/3 -  Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites ! Car le temps est proche.

Apocalypse  19/10 -  Et je tombai à ses pieds pour l’adorer ; mais il me dit: garde-toi de le faire ! Je suis ton compagnon de service, et celui de tes frères qui ont le témoignage de Jésus. Adore Dieu. -Car le témoignage de Jésus est l’esprit de la prophétie.

 

 

Amen et shalom.