Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 

NOËL!

 

 

par Naomie, le 18 Décembre 2009.

SHALOM! Paix aux hommes de bonne volonté, telles sont les paroles de Yéshua le Seigneur Eternel Dieu de toute la terre! Mais voilà, les "grands" de ce monde en ont décidé tout autrement, et sous des dehors pacifique, ils étalent au grand jour ce qu'ils sont réellement, des loups affamés, crocs en avant, prêts a dévorer ceux qui auront eu pour seul tord de ne pas entrer dans leur ronde infernale.

Paix! Shalom! Voici ce que je désire partager avec vous en ces jours difficiles, ou beaucoup d'entre nous, d'entre les hommes, quels qu'ils soient, de races ou de couleurs différentes à la notre : PAIX! SHALOM!

Il n'est pas facile de vivre en paix, nous le savons tous, et l'Eglise n'est pas en reste lorsqu'il s'agit de montrer les dents!
Nous disons paix, parfois aussi nous proclamons shalom, mais nos langues sont mensongères parce que la paix n'est pas dans notre propre cœur. Comment apporter au monde tumultueux ce que nous ne possèderons pas nous-même!
Arrêtons de nous illusionner s'il-vous-plait! Arrêtons de faire comme si tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes! Notre monde chancelle, et notre cœur se refroidit rapidement.(Mathieu 24/12)
Je n'invente rien, je ne fais que rapporter, ici, les paroles véritables de Yéshua.
N'a-t-il pas déclarer son doute de trouver la foi lors de son retour?(Luc 18/8)
N'a-t-il pas fait savoir qu'à la fin des temps, l'amour serait quasiment inexistant, et pourtant, ne parlons-nous pas d'amour constamment? Mais de quel amour est-il question lorsque nous osons parler d'amour alors que nous venons de mettre au pilori un frère, une sœur, le cœur léger d'avoir fait notre devoir de "bon chrétien"?
Je t'aime, moi non plus!

Si en ces jours, qui ne sont plus que l'image de nos appétits inassouvis, de nos convoitises exacerbées, nous pouvions entrer avec assurance dans la parole de notre Dieu, nous comprendrions alors pourquoi l'existence de Noël, qui est bien au-delà de ce que nous en avons fait, à savoir une idéologie païenne.
Noël, enfants, est l'image de l'amour divin qui se devait, telle l'huile d'onction versée sur la tête des "oints" de Dieu, nous revêtir de quelque chose de puissant, parce que voyez ce qui est expliqué dans la Bible, la sainte parole de notre Dieu : l'huile coula sur la tête de Aaron, de David, des rois, des sacrificateurs, et des serviteurs aussi (nous fûmes mon époux et moi-même ainsi reconnus dans l'Assemblée des "saints" pour avoir été choisit par notre Seigneur pour son service); la corne d'abondance déverse l'huile (Exode 35/28) et non pas des paquets cadeaux ou des tables chargées de ripailles.

Alors, nous voici dans cette période ou sont exacerbés les bons sentiments, mais un bon sentiment ne fait pas de toi un chrétien né de nouveau, loin s'en faut!
Un bon sentiment rassure ta conscience et te met au large, pour un temps, de ceux que tu vilipende avec virulence mais auxquels tu ressemble fortement.
Un bon sentiment ne te fera pas entrer en la présence du Très-Haut lors de ta vie achevée sur cette terre, ou seule, sans la balance de Dieu figurera non pas tes bons sentiments, ni même tes bonnes œuvres, mais ou sera illuminée, nimbée de lumière, ta foi dans Yéshua le Sauveur de ton âme.

C'est Noël! Alors va et sers le Vivant, suis-le et ne suis plus un corbillard! Noël, Hanouka! Fête de la Lumière qui a été donné au monde qui marchait dans les ténèbres, mais la lumière n'a pas été reçue (Jean 1/4,5,8)

Attention! La lumière est là pour mettre en évidence tout ce qui est charnel, tout ce qui nous éloigne de cette merveille qui nous est donnée par amour du Père, de Dieu pour chacun d'entre nous, du plus petit au plus grand, de celui qui se tient assis sur un trône ou celui qui sera exécuté, attendant sa mise à mort, solitaire  dans une cellule! Souvenons-nous d'un homme, lie de ce monde, rejeté par tous, mis en croix pour expier ses fautes, mais devenu frère de Yéshua parce qu'en un seul instant, il se fit humble et repentant, acceptant de reconnaitre son péché et l'homme qui se tenait tout prêt de lui comme Dieu, son Dieu, Sauveur et Rédempteur, celui-là même annoncé par les écrits saints (Esaïe 9/5)
Imaginez un instant l'amour qui inonda le cœur déchiré de ce paria! Imaginez ce qu'il a pu ressentir à l'instant suprême ou tout était joué sur une parole véritable : Tu es le Fils de Dieu (tu es Dieu)
Cet amour-là, frère et sœur, était celui que nous avons reçu lorsque nous avons donné notre cœur, notre vie, à cet être révélé comme Dieu, comme divin Fils du Très Haut; non pas un amour frelaté, non plus miel mais vinaigre, qui habite nos cœurs endurcis.
Non pas un amour conventionnel, parce qu'il faut, parce que c'est écrit!
Non, mais l'amour véritable, coulant du cœur de Dieu, voilà ce que cet homme recevait, voilà ce que nous recevions, voilà ce qu'il nous faut retrouver, et ce, justement, pendant qu'il en est encore temps, pendant que Noël est encore présent sur terre pour nous, à qui Christ Yéshua dit : SHALOM! PAIX aux hommes de bonne volonté.

Si nous nous laissons visiter à nouveau par cet amour divin, la terre portera de nouveaux fruits à la gloire du Dieu vivant, et nous aussi, l'Eglise vivante, porterons du fruit à la gloire de celui qui nous dit de renoncer à nos œuvres mortes, et de revenir dans la dimension qui était  celle de cette église  lors de sa naissance; que l'homme, en Christ, retrouve ce jardin perdu, et qu'à jamais, son avidité soit mise sous ses pieds, tout comme l'est Satan, sous les pieds du Seigneur.

Jusqu'en cette période, l'homme s'active afin de démontrer ce qui l'interesse au plus haut point : Dieu remplacé par un "père noël, bonhomme  entre tous, descendant un fois l'an sur terre" mais ceci n'est pas vérité, seul, LE VIVANT reviendra de son ciel de gloire avec les élus, pour prendre part à son au règne éternel.
Eglise, arrête ta marche un instant, tu ne sais plus ou tu te rends, tu t'égare.
Cesse de te déchirer, tu n'as rien à te prouver à toi-même, si ce n'est que Christ est bien ton Dieu parce que tu as tendance à l'oublier, et ce que je veux te dire aujourd'hui, c'est que, plutôt que de suivre des "pères noël" de pacotille, suis celui-là qui marche sur les eaux parce qu'il est Dieu, et toi, lève-toi et suis-le!
Tes luttes intestines t'épuisent et te font mourir à petit feu, alors marche à la suite de celui qui es Noël, le Prince de la paix qui te dit : SHALOM, PAIX!
Reçois la paix de Yéshua, TON NOËL, et suis-le!