Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 L'HEURE DE LA DÉLIVRANCE A SONNÉ

Lundi 7 décembre 2017

Naomie

Quand arrive le découragement,

Et que rien ne semble bouger,

Il ne reste qu'une seule chose à faire,

Se tenir devant le Seigneur et laisser parler son cœur, sans demi-mesure.

 

Ce que fit Job dans l'adversité : il parla devant Dieu, il s'adressa à l’Éternel sans peser le poids de ses paroles ni de ses actes, mais certain de faire le bon choix.

Un prophète n'est pas un moulin à paroles, il parle selon la parole de Dieu, c'est tout. C'est la parole écrite qui viendra confirmer l'exactitude de la parole exprimée, et par dessus tout, l'accomplissement de cette parole, non pas selon la vision de l'homme, selon la pensée humaine, selon le temps défini sur terre, mais simplement selon ce qui est écrit : devant Dieu un jour est égal à 1000 ans – 2 Pierre 3/8 -  Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour.

Suis-je dans l'adversité personnellement ? Je ne saurais le dire, mais ce que je sais, c'est qu'une grande lassitude, semblable à celle qui vous assaille pour certains, est devenue une compagne fidèle ces temps derniers. Alors que je me réjouissais de l'avancée du plan de notre Seigneur, quelque chose est venu bouleverser ma vision et ma pensée, et la vision du désert s'est de nouveau imposée à moi. Mais je n'ai plus 20 ans, et je veux voir ma terre promise. Afrique ! Côte d'Ivoire ! Et en prime Israël ma vie. Ne suis-je pas fille de David ? Alors il faut vous dire ceci : je suis semblable à vous, et je vous comprends d'autant mieux quand arrive l'incompréhension.

Ce dimanche 3 décembre 2017, vers minuit, je m'apprêtais à me mettre dans mon lit, mais un sentiment me saisit et je quittais ma chambre, afin de me placer devant le Seigneur. Pas glorieuse, je vous le concède, mais curieuse, puisque déjà le 28 novembre, remplie d'espérance, j'attendais une réponse. Mais rien.... le silence. J'ai perdu patience, je l'avoue humblement.

Donc, après avoir courtement prié, avec foi, je pris ma bible, celle à gros caractères, et je fus conduite à lire Joël. Un peu déçue, m'attendant à autre chose.Je dois toutefois vous dire que depuis plusieurs jours, il existe, au fond de mon âme, au fond de mes entrailles, un grave sentiment de quelque chose de grave, de déterminant pour la suite des événements actuels. Mais pas seulement dans le cadre d'une nation, d'un continent ! Non ! Quelque chose d'énormissime qui va interpeller le plus grand nombre, et même les païens qui vont voir ce qu'ils n'ont jamais vu. S'ils ouvrent les yeux aveugles bien entendu.

Après avoir lu le livre de Joël dont certains versets sont connus plus que d'autres et que parfois nous déclamons comme une tirade poétique (dans les derniers jours, mon esprit...etc.) mais cette nuit-là, crayon à la main, je commençais à noter les références qui sortaient des lignes écrites et m'interpellaient comme évidences non pas virtuelles, mais évidences vivantes. Après un temps, je laissais là mes écritures et mes réflexions, et montais me coucher.

Mardi 5 décembre , je savais que Dieu allait continuer à me parler, j'attendais donc la une suite....

Ce jeudi 7 décembre, de nouveau à une heure de la nuit, je descendis les escaliers et me plaçais devant le Seigneur toujours avec le livre du prophète Joël Je continuais ma lecture et mon écriture glissais sur la page du cahier, référence après référence. Puis la lumière arriva et je pus comprendre ce qui était devant moi. Ce qui me perturbait, c'était le rugissement du Lion de David, le Lion de Juda qui fait entendre sa voix puissance des quatre bouts de l'univers. Il va venger le sang innocent de son peuple qui n'a pas encore été vengé, et va conduire les nations à se réunir dans la vallée de Josaphat afin d'exercer son jugement envers les méchants.

Cessez de réclamer le jour du Seigneur, vous ne savez pas ce que vous demandez. Si vous dansez, ce sera sur les ruines de vos destructions. Les feux de la terre allumés ne sauraient s'éteindre, et là encore voyez plus loin qu'un incendie décimant la nature et le monde animal. Levez les yeux, levez les mains, cherchez Dieu tant qu'il se trouve, c'est déjà trop tard.

Lorsqu'il est fait mention du blé, de l'huile, du vin, ce sont des représentations du service dans le temple. Cela est terminé n'est-ce pas, et le sacrifice perpétuel d'Israël n'est plus dans un temple, il est à Golgotha. Dieu a fait cesser le service de Dieu dans le Temple parce que ce sont des mains souillées par des impies qui faisaient le service. Seules les mains pures peuvent prendre le vin, le pain et être ointes (le blé – le pain ; la vigne – le vin ; l'huile pour l'onction) et dans Joël, Dieu nous donne la ferme assurance que nous allons retrouver ces emblèmes à profusion afin d'assurer le service divin devant Dieu, et faire la proclamation ouverte que Christ est le Messie venu en chair afin d'affirmer le salut de l'homme au travers de l'amour du Père céleste, démontré sur la croix, par un sacrifice de sang (le vin est l'emblème du sang répandu pour nous).

CRI DE GUERRE EN CÔTE D'IVOIRE

Pour finir, des mercenaires avides de sang vont franchir les frontières ivoiriennes, mais ces hommes aveuglés par un gain sordide, et avec le goût du sang dans la bouche, les yeux rouges de sang, ces hommes-là vont être stoppés dans leur marche parce que Dieu appelle à son service ceux qui portent la marque des soldats du Dieu des Armées. Cri de guerre en Côte d'Ivoire.   Publiez ces choses, préparez la guerre « guerriers »

Ces brigands sans foi ni loi, vont être stoppés alors qu'ils s'apprêtent à franchir des cols de montagne afin de passer inaperçus. Ils viennent du nord et d'ailleurs, mais qu'importe d'où ils viennent. Ils n'atteindront pas leur objectif – rejetés dans la mer du nord. Pour combattre le bon combat de la foi, il y aura une effusion de l'Esprit Saint. Joël 3. Ordre du prophète donné par Dieu : Publiez ces choses, préparez la guerre... arrivée des «guerriers» - lancer la faucille les moissons sont mûres – Apocalypse 14/15

 UNE AMBASSADE EST OUVERTE

Tôt ce matin du 7 décembre, je fus interpellée par mon fils ainé qui m'informa de la décision du président américain de l'ouverture de l'ambassade à Jérusalem, capitale d'Israël, comme le Seigneur me l'a révélé il y a 17 mois et publié sur le site.

http://www.freewebs.com/naomiebethel/uneambassadeouverte.htm

Cet évènement va entrainer le rassemblement des nations à travers l'ONU dans la vallée de Josaphat afin d'y exercer ses jugements.

Redressez la tête, enfants ! L'heure de la délivrance a sonné et regardons comme des enfants «faits et accomplis » l'extraordinaire de notre Dieu se jouant sous nos yeux actuellement.

SHALOM .