Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

title

 

LETTRE A L'EGLISE N°2.


Par Naomie, le 24 Novembre 2011.


shalom !


 
Shalom à vous tous qui prendrez le temps de lire cette « lettre » émanant du Bien Aimé de Dieu, mon bien aimé, le vôtre peut-être, du moins je l'espère.

 


Je n'ai jamais été satisfaite de ce que je voyais, et lorsque j'entendais les « paroles prophétiques » données au sein de l'assemblée que je côtoyais, j'étais malade de tant de placidité ; et si je l'osais, je dirais : paroles électorales ! Oui, c'était bien ce que mon cœur ressentait, sans que je ne m'arrête aux sentiments, mais que n'avons nous pas dit, que n'avons-nous pas fait dire à l4esprit Saint, le prenant pour niais et sot alors qu'il est de Dieu, qu'il est Dieu en lui-même.

Alors, afin de demeurer fidèle à moi-même, l'étant devant le Seigneur (si jamais je le suis) je vais vous partager quelques paroles données à Béthel (Maison du Seigneur) dans le mois de Janvier 2006.

Dieu est Dieu, et, voyez-vous, des desseins sont établis sur la justice, Sa justice, lui dont le nom est Juste Juge et depuis 1974, année où j'ai fais la rencontre de l'amour de ma vie (Christ Yéshua) je peux affirmer que les voies de Dieu sont droites, et que s'il nous arrive de dévier, c'est parce que justement nous dérivons, et qu'en cela nous sommes seuls fautifs, responsables à 100 pour 100 de cette dérive.

Lorsque Yéshua par son Esprit m'appela pour le servir, j'affirme que rien n'a changé dans sa volonté, sauf lorsque des évènements importants ont jalonnés ma vie : le décès de mon époux dans sa 54ème année, la fin de Béthel et du rôle que j'assumais (pasteur), et quelques évènements du même genre.


Mais à chaque fois, il y a eu avertissements de Dieu ; rien ne s'est fait au hasard, le hasard n'étant pas de la maison du Seigneur.

Dieu a parlé tantôt d'une façon, tantôt d'une autre, mais c'est toujours Sa parole qui a été donné afin que l'homme cesse ses déviances et s'affirme enfin ancrée sur la Pierre angulaire qui est Christ.

Que nous dit cette Parole : 1 Pierre 2/6 à 7 - Car il est dit dans l’Ecriture: Voici, je mets en Sion une pierre angulaire, choisie, précieuse; Et celui qui croit en elle ne sera point confus. L'honneur est donc pour vous qui croyez ! Mais, pour les incrédules, La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l’angle,

Vous pouvez prétendre que ce ne sont pas des mots pour l'Eglise, mais pour qui sont-ils alors ? Est-ce que les incrédules ne sont que dehors ? Non ! C'est au peuple de Dieu que cette parole est donnée, afin que nous puissions en tirer la nourriture essentielle de notre vie, afin que nous cessions d'être des argumentateurs mais des hommes de foi, ancrés dans la vie de Christ tout simplement.

Cette même pierre angulaire, celle sur laquelle est érigé, bâtit l'édifice « chrétien » peut devenir une arme dangereuse, parce que justement, pour tous ceux-là qui rejettent Christ (plus nombreux que nous pourrions l'imaginer) il est écrit : Luc 20/18 - Quiconque tombera sur cette pierre s’y brisera, et celui sur qui elle tombera sera écrasé.

Maintenant, voici le texte de cette « lettre » puisse-t-elle être utile pour vos vies, comme tout ce qui est de Dieu est utile pour nous.

L'Eglise qui s'est sanctifiée, celle qui ne regarde pas à ce qu'est le monde mais qui regarde bien plutôt à ce qu'elle est devenue, celle qui pleure sur sa déchéance et sur son péché, mais qui sait que si elle revient d'où elle est tombée, elle trouvera l'amour du Seigneur intact. Amen.

1 Samuel 7/3 - Samuel dit à toute la maison d’Israël: Si c’est de tout votre cœur que vous revenez à l'Eternel, ôtez du milieu de vous les dieux étrangers et les Astartés, dirigez votre cœur vers l'Eternel, et servez-le lui seul; et il vous délivrera de la main des Philistins.


« Celui qui entrera en ma présence sera celui qui aura accompli la volonté de Mon Père ; et qu'est-ce que la volonté de Mon Père si ce n'est de croire en celui qu’il a envoyé ?- (Jean 6/40 - La volonté de mon Père, c’est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour.)

Depuis bien des temps, nombreux hommes, nombreuses femmes se sont prosternés et ont dit : Seigneur ! Seigneur ! Et pourtant, leur cœur était détourné d e l'amour qu'ils me devaient ; leur cœur se tournait vers des idoles. Mais est-ce qu'une idole parle ? Est ce qu'une idole entend et voit ? Est-ce qu’une idole possède un cœur ?(Esaïe 44/10 - Qui est-ce qui fabrique un dieu, ou fond une idole, Pour n’en retirer aucune utilité?)

NON ! Une idole est faite avec un matériau quelconque que l'on brûle, que l'on brise aussi ; c'est selon !

Mais moi, je suis vivant ! Je suis vivant ! Certes, je peux vous paraître parfois sévère, mais ne suis-je pas Dieu, devant qui vous vous prosternez ? Et si vous m'avez reconnu comme Dieu, et si vous agissez envers moi comme tel, alors acceptez, acceptez lorsque je vous reprends ; acceptez lorsque je vous morigène ; acceptez tout simplement de passer au creuset afin que fondent les scories de votre vie au feu .(Esaïe 1/25 Je porterai ma main sur toi, Je fondrai tes scories, comme avec de la potasse, Et j’enlèverai toutes tes parcelles de plomb.)

Lorsque vous prononcez certaines paroles, vous les prononcez, mais c'est comme si vous aviez des difficultés à me comprendre - (Matthieu 13/10 - Les disciples s’approchèrent, et lui dirent: Pourquoi leur parles-tu en paraboles? 13/13 - C’est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu’en voyant ils ne voient point, et qu’en entendant ils n’entendent ni ne comprennent.)

Lorsque je vous dis que la voie qui est tracée devant vous s'appelle « la voie sainte, la royale » ; lorsque je vous affirme que même un « insensé » ne pourrait s'y perdre (y marcher) ; que rien d'impur ne peut s'engager sur cette voie, cela revient à dire ce que j'ai dis, et rien d'autre. (Esaïe 35/8 - Il y aura là un chemin frayé, une route, Qu’on appellera la voie sainte; Nul impur n’y passera; elle sera pour eux seuls; Ceux qui la suivront, même les insensés, ne pourront s’égarer)

Ces mots employés sont le reflet de ma volonté, et rien d'autre !

Vous pourriez m'avoir servit toute votre vie, si, au jour dernier, il s'avère que vous êtes des enfants insensés, impures, alors sachez bien que celle que j'attends est décrite sans rides, pure et sans tâche.

Malheur à vous, je vous dirais : arrière de moi, arrière ! Vous avez semé l'iniquité, et vous en récoltez le fruit !

Oui, sévère ? Je peux le paraître mais telle est ma volonté pour vous tous : que vous avanciez encore, que vous marchiez avec assurance et avec soumission, avec discernement et avec humilité.

Je vous veux debout et en même temps prosternés ! Je vous veux soumis à ma volonté et à ma parole !

Beaucoup diront : Seigneur ! Seigneur ! Et moi je répondrai : arrière de moi ; je ne vous ai pas connu !

C'est pourquoi acceptez lorsque je redresse ce qui est tortueux ; acceptez et reconnaissez que c'est ainsi que j'agis avec tous ceux de ma maison. (Luc 3/5 - Toute vallée sera comblée, Toute montagne et toute colline seront abaissées; Ce qui est tortueux sera redressé, Et les chemins raboteux seront aplanis.)

Oui, beaucoup diront : Seigneur ! Seigneur ! Et moi je dirai : je ne vous connais pas ; par contre, celui qui est pour ma maison : je lui dirai : entre dans ma maison, car vous avez accompli les œuvres pour lesquelles je vous avais mandatés.

Voilà mes enfants ; je ne suis pas rigide, je suis amour !

Je ne suis pas sévère, je suis tendresse !

Mais ce que je veux pour vous, c'est afin de pouvoir vous accueillir au dernier jour et vous dire d'entrer dans ma maison, parce que vous avez été trouvés fidèles, contrairement à ceux-là dont je dirais, les rejetant pour l'éternité : arrière de moi, je ne vous ai pas connus. (Luc 13/27 - Et il répondra: Je vous le dis, je ne sais d‘où vous êtes; retirez-vous de moi, vous tous, ouvriers d‘iniquité.)

Lorsque les hommes m'ont dit : quel miracle fais-tu afin que nous puissions croire, j'ai répondu : il n'y aura pas d'autre miracle que celui de Jonas, celui de la croix ! (Luc 11/29 - Comme le peuple s’amassait en foule, il se mit à dire: Cette génération est une génération méchante; elle demande un miracle; il ne lui sera donné d’autre miracle que celui de Jonas.)

Tant de fois cette question a été posée ! Ais-je jamais varié ma réponse ? Ma réponse demeure la même : pour cette génération méchante et perverse il n'y aura pas d'autre miracle que celui de la croix.

Il est difficile de contourner cette réponse ; cela ne se peux pas ! Comment « escamoter » cette parole, comment imaginer qu'un miracle puisse être accomplit sans que l'essentiel soit annoncé ?

 

De tout temps, les hommes ont essayé, par tous les moyens, d'édulcorer ma parole, d'ignorer l’œuvre de la croix !

Lorsque il a été dit : vous ne vous ferez pas d'image taillée, voyez comment la désobéissance a fleuri autour de vous ! (Deutéronome 27/15 - Maudit soit l’homme qui fait une image taillée ou une image en fonte, abomination de l’Eternel, œuvre des mains d’un artisan, et qui la place dans un lieu secret! Et tout le peuple répondra, et dira: Amen!)

Alors qu'il a été dit : vous ne vous prosternerez pas devant l'ouvrage de vos mains ; qu'a-t-il été fait ? Des genoux se sont pliés devant des matériaux de toute sorte, des clous rouillés, et les hommes attendent encore et encore ; béatement, ils attendent un « ultime » miracle, un signe, un prodige ! Mais je suis celui qui a dit : pour cette génération méchante, il n'y aura pas d'autre miracle que celui de Jonas !(Jérémie 51/17 Tout homme devient stupide par sa science, Tout orfèvre est honteux de son image taillée; Car ses idoles ne sont que mensonge, Il n’y a point en elles de souffle.)

Quelques uns ont entendu ma parole, d'autres pas !

Aujourd'hui, certains parlent en mon nom ! Ils se sont levés, entraînant à leur suite une multitude qu'ils égare en la conduisant par des voies détournées. Ceux-là n'ont pas voulu entendre cette parole initiale de l’œuvre de la croix, et ils ont édulcoré ma parole ; ils ont amené le clinquant et le bruit ! Pourquoi ? Parce qu'eux-même ne savent plus demeurer dans le silence devant moi, cherchant, recherchant ma face.

Le bruit est leur partage, et les décibels qui les assourdissent les séparent de moi, éloignant de leur cœur ma voix.

Comment peuvent-ils alors prétendre entendre ma voix, et nourrir ceux qui ont faim et soif de la vérité. Ils promettent des signes, des prodiges et des miracles comme s'ils étaient les dispensateurs de ces actes ; ils sont oublieux de la véritable nature d'un miracle, d'un prodige venant de ma maison.

Il arrive que pour honorer la foi d'un cœur sincère ma main agite l'eau de la piscine, comme du temps premier, mais nul n'est dispensateur de l'action, elle me revient entièrement. (Jean 5/2 - Or, à Jérusalem, près de la porte des brebis, il y a une piscine qui s’appelle en hébreu Béthesda, et qui a cinq portiques. 5/4 car un ange descendait de temps en temps dans la piscine, et agitait l’eau; et celui qui y descendait le premier après que l’eau avait été agitée était guéri, quelle que fût sa maladie.)

Aujourd'hui s'adresse une question à vous tous : ou sont les miracles, les signes et les prodiges de mon église primitive ? Ou sont ces signes me précédant ?

Vous cherchez, recherchez poudre et paillettes, mais suis-je le dieu de la restriction où bien celui de l'abondance ? Ne suis-je pas celui qui ouvre sa main pour donner à profusion ? (1 Timothée 6/17 - Recommande aux riches du présent siècle de ne pas être orgueilleux, et de ne pas mettre leur espérance dans des richesses incertaines, mais de la mettre en Dieu, qui nous donne avec abondance toutes choses pour que nous en jouissions)

Parfois, il est dit que ma présence est « pressentie » ou ressentit, mais est-ce moi qui suis présent ?

Vous avez fait de moi votre serviteur ! Certes, je suis le serviteur de celui-là qui me sert, mais pourquoi devrais-je demeurer à disposition de celui qui demande alors que le demandeur ne sait pas fléchir les genoux en ma présence ?

J'ai dis que j'étais venu en serviteur mais pas en servilité.

Je suis « venu » en petit enfant né d'une femme, mais devant moi était une œuvre que nul ne pouvait accomplir à ma place, à la place de l'Oint de Dieu !( Marc 10/38 - Jésus leur répondit: Vous ne savez ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je dois boire, ou être baptisés du baptême dont je dois être baptisé? 10/39 ( 10-38) - Nous le pouvons, dirent-ils. 10-39 Et Jésus leur répondit: Il est vrai que vous boirez la coupe que je dois boire, et que vous serez baptisés du baptême dont je dois être baptisé)

Connaissez-vous celui-là dont il est dit : je reviens bientôt ?

Je suis celui qui a dit : il n'y aura pas d'autre miracle que celui de Jonas, pas d'autre chemin que celui de la croix. Il n'en sera pas autrement ; et celui qui voudra, qui essaiera d'édulcorer ma parole, celui-là qui voudra contourner l’œuvre de la croix, se heurtera à la pierre angulaire et celle-ci la broiera.

Car telle est ma parole ! Oui!J'ai dis qu'il y auraient des signes, des prodiges et des miracles, mais tout ceci accompagnera Ma parole. Si cette dernière n'est pas annoncée, si l’œuvre de la croix n'est pas proclamée, croyez-vous que je tendrai ma main afin d'honorer ceux qui se prétendent de ma maison mais qui en réalité, servent un autre maître que moi ? (Luc 16/13 - Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.)

Ils se tiennent debout dans la lumière des spots et me demandent d'agir ; mais ce qu'ils souhaitent, c'est me maintenir dans l'ombre ! Cela ne se peut pas ! Je suis le Dieu des Armées (de Dieu) ; je suis Le vainqueur de toutes choses accomplies, et Satan, dans ses œuvres, est sous mes pieds.

Homme ! Qui es-tu pour parler en mon nom et agir à ma place ? De quel droit te tiens-tu prosterné, proclamant que je t'ai parlé alors que cela n'est pas, alors que je me tiens éloigné de toi parce que toi-même tu t'es éloigné ? Qui es-tu pour penser que je me tiens à ta disposition ?

J'ai dis que l'ombre de la croix se profilerai sur la surface de la terre ; vous pouvez faire et dire, proclamer ce que vous croyez vérité, je vous dis que la seule vérité est celle que je proclame. Je suis La Vérité, et en dehors de moi, il n'en est aucune autre. (Jean 17/19 - Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu’eux aussi soient sanctifiés par la vérité. 18/37 - Pilate lui dit: Tu es donc roi? Jésus répondit: Tu le dis, je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix.Romains 1/18 - La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive)

Je parle, et parlerai encore, jusqu'au moment ou je ne parlerai plus.

Mais sachez que lorsque vous n'entendrez plus ma voix, levez les yeux ; parce que je suis bientôt là.

Voilà ce que je veux vous dire : des signes, des prodiges et des miracles suivront ma parole, suivront l'annonce de la croix, suivront la repentance. En dehors de cela, je n'agirai que comme l'exemple de la piscine : un petit peu ici, un petit peu par là ! C'est ici la vérité, dis le Seigneur ».

La parole de Dieu, la véritable, est différence de celle qui vient de la volonté humaine ; cette dernière n'a aucune portée spirituelle, alors que celle qui est donnée par l'Esprit saint n'est pas virtuelle, elle est essentielle afin que l'homme s'active dans la voie qui est travée pour lui seul.

La parole de Dieu dit : lorsque l'on vous dira « Christ est ici, ou bien encore il est là, ne croyez pas à cette parole, car lorsque mon retour proche sera dans son action, toute la terre le saura, instantanément !

Nul espace sur la planète, ou dans le ciel, ignorera cet événement que nul ne qualifiera parce qu'il n'aura pas de qualificatif pour le dépeindre : il sera présent dans l'heure pour tout, pour les « élus » comme pour les autres, pour les crédules (qui auront cru) et les incrédules (qui auront renié le nom de Yéshua). (Luc 17/20 à 24 - Les pharisiens demandèrent à Jésus quand viendrait le royaume de Dieu. Il leur répondit: Le royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards. On ne dira point: Il est ici, ou: Il est là. Car voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous. Et il dit aux disciples: Des jours viendront où vous désirerez voir l’un des jours du Fils de l’homme, et vous ne le verrez point. On vous dira: Il est ici, il est là. N’y allez pas, ne courez pas après. Car, comme l’éclair resplendit et brille d’une extrémité du ciel à l’autre, ainsi sera le Fils de l’homme en son jour.)

Mes enfants, la parole de Yéshua est le « oui et l'amen divin » , et elle dure à jamais, éternellement. Les siècles, les temps passeront, mais la parole du Seigneur demeurera éternellement.

Les gloires de ce monde sont éphémères, elles sont passées, elles passeront ; mais la gloire de Christ Yéshua demeurera éternellement, et elle n'est partagée avec personne.

A ce jour, les hommes prospectent et recherchent comment faire un retour en arrière ; aujourd'hui de nouveau le Sanhédrin est instauré ; aujourd'hui ils cherchent a « reconstruire » le temple duquel j'ai dis : je n'habiterai pas dans une maison faite de main d'hommes.

Ceci est la vérité, je vis dit le Seigneur dans le cœur des hommes , de ceux qui sont de ma maison. Et ce n'est pas parce que vous dites : Seigneur ! Seigneur§ que vous êtes de ma maison.

Comment pouvez-vous prétendre être de ma maison lorsque vous fabriquez des idoles ? N'ai-je point dit : tu ne te fera pas d'images taillées ? N'ai-je point dit qu'elles étaient sans regard ? Qu'elles étaient inertes et immobiles ? Et pourtant dans votre désobéissance, vous avez agit malgré mon interdiction.

Vous faites, vous illuminez et vous vous prosternez ! Malheur à vous ! Vous priez ? Qui entend ces prières ? Surement pas moi puisque vous agissez pleinement dans la désobéissance !

Si ma parole est prévue pour l'enseignement de tous, comment faites-vous pour agir en telle désobéissance ?

Est-ce par mépris ? Vous vous dites de ma maison et vous agissez seulement comme ceux de ce monde qui n'ont d'autre sujet que de me mépriser.

Vous avez érigé des  églises  des temples et des cathédrales malgré ma parole : je ne demeure pas dans des lieux faits de mains d'hommes. Je demeure en Esprit et je suis le vivant !

Je vous ais dis : revenez de vos mauvaises voies ! Revenez à moi ! C'est alors que je pardonnerai ! Mais vous demeurez dans vos temples et vos églises, prosternés à genoux devant ce qui me déplait, devant vos idoles faites de pierres ou bien encore de bois. Détruisez vos idoles, purifiez vos mains et vos cœurs.

Repentez-vous telle est mon injonction ! Revenez à moi !

Israël, tu veux me reconstruire un temple, mais tu ne me connais pas !

Commence par me connaître, commence à fléchir les genoux, commence par te repentir

Et je te ferais renaître. Renaître ! Non pas comme du temps des Prophètes, non pas comme du temps des Juges, ni de celui des Rois ; Je te ferais renaître dans ma vie, et c'est ainsi que s'accomplira ma parole dans son intégralité.

Tu n'auras plus à chercher celui que tu as percé, car tes yeux le verront !

Seuls seront de ma maison ceux-là qui m'auront cherché, qui m'auront trouvé.(Zacharie 12/10 - Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem Un esprit de grâce et de supplication, Et ils tourneront les regards vers moi, celui qu’ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, Ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né.

Apocalypse 1/7 - Voici, il vient avec les nuées. Et tout œil le verra, même ceux qui l’ont percé; et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui. Oui. Amen!)

Eglise! Lorsque j'ai dis : que nul ne nomme père ou directeur personne, tu t'es donné un « père » sur terre ! Qu'y a-t-il entre lui et moi ? (Matthieu 23/9 e t 10 - Et n’appelez personne sur la terre votre père; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux ; Ne vous faites pas appeler directeurs; car un seul est votre Directeur, le Christ.)

Le Père est celui qui a le Fils et il est pour ceux-là qui marchent en sa présence, avec lui. Je suis Père de ceux-là qui gardent mes commandements.

Ô Eglise ! Si tu voulais m'écouter, tes jours couleraient comme ce fleuve limpide porteur de ma vie. (Apocalypse 22/1 - Et il me montra un fleuve d’eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l’agneau.)

Mais tu te rebelle constamment ! Crois-tu que je puisse encore faire de toi mon épouse ? Non, je ne le peux pas, parce que marches dans des sentiers qui ne sont pas miens. Je m'adresse à mes enfants, ceux-là pour qui j'ai dis : il est temps que je parte afin de vous préparer une place dans la maison de mon Père. (Jean 14/2 et 3 - Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi.)

Fortifiez-vous et prenez courage, parce que les Ténèbres remplissent la terre ; n'écoutez-pas la voix de ceux qui s'adresse à vous dans le mensonge, n'entendez-pas ces faux docteurs, ceux qui possèdent la « fausse science » et disent qu'elle vient de Dieu.

Je vous parle à vous et vous dit : courage ! Courage !

Tout comme Israël est sorti d'Egypte, vous aussi vous sortirez des Ténèbres de cette vie pour entrer dans Ma lumière.

Je suis Le vivant et je me tiens constamment près de vous, quelques soient les circonstances de votre vie.

Je ne vous lâche pas ! Je marche avec vous et je vous aide a aller jusqu'au bout du chemin tracé par mes soins ; mes enfants, je vous le dis : croyez en Dieu, mais aussi croyez en moi!( Jean 14/1)

Mes enfants ! Ne craignez pas le monde ! Celui qui vas déverser son venin, qui le déverse déjà, ne cherche qu'a vous détruire ; mais je veille sur vous et je vous garde !

Vous êtes la perle, le joyau de ma couronne !

Mes enfants ! Encore un peu de patience et ma parole trouvera son accomplissent total; encore un peu de patience !

Qu'est- la souffrance de ce jour face au gain qui vous attend ? Je vous ai fait des promesses ! Soyez certains qu'elles trouveront leur accomplissement, les unes après les autres, vous les verrez s'accomplir.

Oui, je vous dis : résistez aux doctrines mensongères de ce monde ; résistez à ceux-là qui vous parlent sans savoir ! Résistez aux tempêtes ! Résistez à la violence du vent ! Soyez ancrés sur le Rocher des siècles et c'est ainsi que vous demeurerez debout !

Ma parole est véritable et je « condamne » tous ceux-là qui déjà l'ont« trafiqué » , ceux-là qui déjà l'ont dévié, et l'ont donné en pâture à ceux qui prient Dieu sans me connaître.

Mes enfants ! Vous avez accepté la « servitude » de ma maison en toute liberté et c'est dans ma maison qu'elle se trouve.

Vous portez mon sceau, tout comme l'esclave porte la marque de son Maître ; vous êtes libres et affranchis.

Mes enfants : je vous le dis : les gloires de ce monde sont éphémères ; elles sont passées, elles passeront mais ma gloire, dit la Seigneur, est éternelle et je ne la partage avec aucun.


Soyez bénis et que la gloire de notre Seigneur soit votre couverture quotidienne !

Amen.


Naomie