Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

title

UNE LETTRE POUR L'EGLISE.

N°1.

Par Naomie, le 8 Novembre 2011.


SHALOM à vous tous qui prendrez le temps de lire ce que je vais appeler « lettre » ce qui pourrait être vrai, parce que ce qui est ci-dessous n'est que la retranscription écrite d'un message donné par l'Esprit saint en Janvier 2006.

A cette époque, j'étais pasteur d'une assemblée dont le nom Béthel signifiait parfaitement bien pourquoi cette assemblée avait été ouverte.

Béthel je ne vous l'apprend pas est la signification de « Maison de Dieu », ou plus encore là ou le nom du Seigneur réside. C'était vrai ! A part le Seigneur, nous ne voulions rien connaître d'autre. Ce fut une expérience extraordinaire.

En vous donnant à lire ces pages, je voudrais vous encourager parce qu'il est véritable qu'en France, il est fait peu de cas de l'Eglise régénérée de Yéshua, Lui qui est la tête d'un corps qui se devrait être glorieux.

Mais la gloire de Dieu est retournée sur les parvis, et nul ne la laisse maintenant pénétrer dans ce qui devrait être « Le Sanctuaire divin » dans lequel nous entrons en présence de Dieu.

En France, mon pays, je constate une chose : l'Islam a trouvé le chemin de son cœur, refoulant loin derrière elle ce qui est juste ses racines : la foi en la vrai foi.

Un Prince d'Angleterre, un roi, Henri VIII fut le précurseur du schisme qui sépara le vil du précieux en son temps, au prix de bien des larmes et de sang versés. Des hommes de foi se sont dressés contre le pouvoir inique de Vatican et de celui qui se prétend « Vicaire du Christ » mais ce fut à un prix très élevé : incarcération, torture, exil au meilleur des cas, mort au pire.

Mais aucun ne reniât sa foi, une foi trempée dans le sang de Christ à la croix, sang versé pour toi église, pour toi France.

Toi, France, tu versa bien du sang, et la quantité ne t'a pas effrayé !

Qu'importe qui versait son sang, le principal étant que ce dernier coule à flots houleux.

Mais as-tu l'audace de croire que tout ce sang versé sur ton sol n'a pas fait naître une moisson ivre de vengeance ?

Après avoir connu la parole pure, le venin est entré, distillé peu à peu, une goutte ici, une autre la et le poison a fait effet : à ce jour nous allons vers un œcuménisme dangereux parce qu'il est contraire à la volonté de Dieu.


Et nous avons délibérément tourné notre regard vers le croissant islamique, en laissant pour compte l'étoile de David et la croix élevée.

Je ne parle pas de fait abstraits mais de faits concrets.

Nous possédons sur le drapeau imposé qu'est le drapeau européen un nombre d'étoiles, pareillement au drapeau américain sur lequel figure une étoile par Etat rallié à la cause américaine ; mais est-ce qu'en Europe, en France surtout figurera bientôt une autre étoile en forme de croissant ?

France ! Ton passé est enterré, malgré tout ce que tu peux prétendre, et je ne te reconnais plus !

Eglise de France, celle-là qui se doit préparer pour parachever l’œuvre de Christ en elle afin d'être reconnue pour l'Epouse de l'Agneau divin, tu n'est pas prête à rencontrer ton fiancé, celui qui te clame son amour exprimé dans le Cantique des cantiques.

Eglise ! Souviens-toi d'où tu es née ?

Souviens-toi, alors que tu gisais dans ton sang, de celui la qui vint jusqu'à toi afin de te laver de ce sang qui te souillait, qui t'a relevé, qui a pris soin de toi jusqu'aux heures les plus sombres de ton histoire qui demeure pourtant glorieuse.

Eglise ! Souviens-toi de ton amour pour l'aimé de ton cœur !

Eglise, ton nom est Christ Yéshua, et comme tu a tendance à l'oublier, va vite vers l'endroit ou tu as caché ton « livret de mariage » et regarde la signature qui est à côté de la tienne !

Une croix pour signature, du sang pour de l'encre, et les cris des martyres pour acclamations.

France ! Jamais tu n'a vécu pareillement dans l'insécurité de ta foi défaillante, et celui qui avance sur ton sol avec arrogance a non pas une crois pour emblème, mais un croissant rouge.

A une époque pas si lointaine, tu redoutait un marteau sur un drapeau rouge, mais aujourd'hui qu'en est-il de tout cela ?

Qu'as-tu fait ? Que fais-tu ?

Tu te vautres dans un lit porteur des souillures du monde alors que ton lit à toi se doit d'être un lit net et propre, un lit « conjugal » et non pas un « sex-shop »


France ! Eglise de France, église du monde, tu es pâle et malade, tes forces sont fragilisées et ta respiration saccadée ; tu es fiévreuse et tu as du mal à t'alimenter. Tu ne sais plus lire la posologie donnée pour ta vie au travers de la Bible, et tu prends des médications qui ne te sont pas prescrites.

Tes docteurs sont ignorants des choses de Dieu et s'en réfèrent à des « gourous » pour te porter secours, mais n'est-il pas dit : médecin guéris-toi toi-même ?

Tes prophètes sont devenus muets parce que tu leur demande une justification de leurs paroles, mais si l'Esprit saint était encore en toi, tu saurais reconnaître ce qui vient de Dieu de ce qui provient de l'homme.

Tes évangélistes ne sont plus que des montreurs de foire, qui attirent les foules à grand renfort de clinquants et de bruits, oublieux qu'ils sont qu'ils ne sont plus que des marchands d'âmes dont il leur faudra rendre compte au Père de tous les Esprits.

Tes apôtres veulent un titre, loin qu'ils sont de ceux-là que Dieu avait établi, que Dieu établit encore.

Tes pasteurs ne sont plus les gardiens ni les garants du troupeau, même petit à leurs yeux, que le Seigneur leur a confié la tâche, ils s'éloignent de la vérité, et pareils à Pilate devant qui se tenait le Seigneur bien d'entre eux disent : qu'est-ce que la vérité ? Ils l'on oublié en chemin.

EGLISE : voici donc la parole éternelle prononcée par Paul, alors qu'il s'adresse à l'Eglise de Colosse. Cette parole inspirée pour beaucoup d'entre vous paraîtra provocatrice ! Qu'elle le soit, ou le devienne !

La Parole de Dieu doit produire son effet, il faut que tu réagisses à la médication administrée par ton médecin.

Tu ne peux pas demeurer sur ton lit qui devient progressivement un grabat que tu peines à quitter malgré la foule hurlante Allah AkBa !

Attention ! C'est une supercherie déguisée parce que ceux qui crient et s’époumonent te disent que leur dieu est le tien, mais est-ce que Allah fut celui-là qui donna sa vie pour toi ?

Les hommes de foi, dont les noms peu à peu passent dans l'oublie parce qu'ignorés, parce que dérangeant tout comme alors, parce que ces noms sont couverts d'un autre nom : YESHUA CHRIST DE DIEU ! Ces hommes veulent te secouer, te dire qu'il est temps d'arrêter, que ta voie n'est plus celle que tu suivait au commencement de ta vie.


EGLISE ! STOP TOI parce que si tu t'imagines un instant que ton idole fixée sur un bois va intercéder pour toi, tu te leurre toi-même.

Mon Dieu est vivant ! Il est sorti du tombeau et il a accompli ainsi ce qui est dit : ton saint ne verra pas la corruption.

Actes 2/31 - c’est la résurrection du Christ qu’il a prévue et annoncée, en disant qu’il ne serait pas abandonné dans le séjour des morts et que sa chair ne verrait pas la corruption.

EGLISE ! TU AS PERDU TON ECLAT SANS T'EN RENDRE COMPTE.

 

Alors voici la prescription médicale qui est faite pour toi :


Apocalypse 3/17 et 18 - Parce que tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies.

Jérémie 2/35 - Malgré cela, tu dis: Oui, je suis innocente! Certainement sa colère s’est détournée de moi! Voici, je vais contester avec toi, Parce que tu dis: Je n’ai point péché.


Paul, en s'adressant à l'Eglise de Colosse, s'adresse à l'Eglise établie, et mentionne ouvertement son rôle.

 

Il parle de l'Eglise comme d'un « mystère » mais dans ce mot mystère, il ne faut pas rechercher quelque chose de cacher, loin de notre compréhension, sinon comment saurions-nous si nous sommes dans la bonne voie.

Le clergé de jadis possédait lui-seul l'écriture et la lecture, sauf les riches et la noblesse parce qu'ainsi il tenait sous sa férule le petit peuple illettré et ignorant des choses établies ; donc si la Bible nous assure qu'en elle et par elle nous sommes enseignés c'est donc que le voile déposé en couverture sur la compréhension des paroles de Dieu n'est plus. Normal, le voile du Temple a bel et bien été déchiré afin que le lieu saint soit enfin ouvert au plus grand nombre, à tous ceux qui veulent y pénétrer avec Yéshua pour guide.

Paul s'adresse à l'Eglise dans des termes parfois peu élogieux mais ce n'est pas en bêtisant que le bébé comprendra le langage des adultes. Il leur rappelle ce que nous devrions nous souvenir : que c'est en Lui seul, et seulement en Lui que le shalom peut s'appliquer parce que la paix par lui se fait dans la réconciliation tant ce qui est sur terre que dans les cieux, par le sang de sa croix – 1/20 – Colossiens. Oui, c'est le chemin de la paix, oui c'est le chemin de la paix !

Ensuite, Paul, toujours lui, rappelle à l'Eglise de Colosse cette vérité qui s'applique à nous aussi, église du XXIème siècle : Et vous qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises œuvres, Il vous a maintenant réconcilié par sa mort dans le corps de sa chair, pour vous faire paraître devant Lui sans défaut et sans reproche, si du moins (SI) vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi (en Lui et en son salut par l’œuvre perpétuelle de la croix) sans vous détourner (par incrédulité) de l'espérance de l'Evangile que vous avez entendu, qui vous a été prêché à toute créature sous le ciel dont moi, Paul, j'ai été fait ministre (serviteur) – Colossiens 1/20 à 23.

EGLISE POURQUOI AS-TU PERDUE LA MEMOIRE ?

SOUVIENS-TOI DE CE QUI EST ECRIT par Paul

dans l'Epitre aux Ephésiens – 3/9 à 12 :


A moi qui suis le moindre de tous les saints....

La grâce m'a été faite de mettre en lumière le moyen de faire connaître le mystère caché de toute éternité en Dieu qui a créé toutes choses ; c'est pourquoi les Dominations et les Autorités dans les lieux célestes connaissent aujourd'hui par l'Eglise la sagesse infiniment variée de Dieu, selon le dessin éternel qu'il a mis a exécution par Yéshua notre Seigneur ; en lui nous avons, par la foi en Lui la liberté de nous approcher de Dieu avec confiance.

AMEN.

 


Maintenant, voici la teneur de « la lettre du Seigneur » remise à sa servante le 1er Janvier 2006.


Faites-en bon usage, selon la lumière qui éclaire tout ce qui peut encore se trouver dans les ténèbres.


Faire connaître aux hommes Dieu le Père, celui-ci ayant été révélé par le fils.

Alors, dit le Seigneur, j'ai donné cette autorité à l'Eglise de faire connaître la sagesse de Dieu.

Lorsque l'Eglise s'est tenue dans cette position de révélateur, l'homme à vu ; il a vu et il a connu ce qu'était Dieu ; et c'est alors que les miracles de la conversion s'accomplissaient, parce que l'homme avait reçu l'essentiel ; a savoir qu'il lui fallait abandonner ses mauvaises voies ; qu'il lui fallait se repentir ; qu'il lui fallait revenir à la source.

En acceptant cela, l'homme se mettait en position de connaître la révélation divine, et d'entrer dans le plan que Dieu avait pour l'humanité.

Et puis, au bout d'un certain temps, l'homme n'a plus révélé la véritable facette divine, c'est alors que l'homme pêcheur a perdu sa lumière en ce monde écrasé par les Ténèbres ; et la lumière révélée par Dieu le Père dans les cœurs s'est peu à peu obscurcie.

Et les hommes ne virent plus cette Lumière qui leur montrait le chemin.

Pourquoi voulez-vous que les hommes du temps présent agissent autrement que ceux du temps passé ?

Aujourd'hui il y a « une église » mais en quoi est-elle Mon Eglise ?

Comment reflète-t-elle la sagesse de Dieu ?

Comment proclame-t-elle Dieu Créateur, Rédempteur et Sauveur ?

Dieu humilié et en même temps ressuscité ; mort et vivant tout à la fois ?

Où est cette Eglise instituée dans les premiers temps, revêtue d'autorité et de force, revêtue d'humilité et d'amour ?

Où se tient-elle à ce jour ?

Où est-elle et comment s'y prend-elle pour révéler à l'homme perdu la vérité ?
Oui, pour beaucoup, Dieu est mort ; alors qui aura le courage de dire la vérité, annonçant que je suis vivant, que le tombeau est vide et que celui qui vient à moi ne périra pas ?

Lorsque j'ai dis qu'il n'y aura pas d'autres miracles, pour cette génération perverse, que celui de Jonas, c'est toujours valable.

 

Alors l'homme s'est tourné vers ses idoles, dans le but d'apaiser ses craintes.

Où sont les voix à qui il a été dit : PARLEZ ET NE VOUS TAISEZ PAS ?

Où sont ceux à qui il a été dit : qu'ils écoutent ou pas, parlez !

Où sont ceux qui ont été envoyé qui qui ont oublié de mettre de l'huile dans leur lampe ?

OUI! comment voulez-vous que le monde connaisse le miracle de l'amour de dieu puisque cet amour n'est plus même annoncé ?

Comment voulez-vous que celui qui est aveugle puisse conduire un autre aveugle ? Pensez-vous qu'ils s'en sortiront ?

Non mes enfants !

Il y a une grande différence entre celui qui est de ma maison et celui qui croit être de ma maison.

Il y a un monde entre celui qui se dit chrétien et celui qui proclame être de ma maison, vivant ma vie en lui.

Beaucoup se disent chrétiens, mais est-ce par ce qu'ils sont dans des lieux appelés église qu'ils sont de ma maison ?

Non, cela n'est pas, vous le savez !

Mais alors qui sont ceux de ma maison ?

Est-ce que leur lumière va pâlir ?

Ecoutez ceci : J'ai dis que la lumière est faite pour être mise sur le chandelier et pour être au coeur de la pièce d’habitation, afin que le plus grand nombre, attiré par cette flamme, puisse venir s'y réchauffer et recevoir ma vie.

A quoi sert-il de mettre des bougies sur un chandelier si c'est pour cacher le candélabre sous une table ?

Comment celui qui a froid, celui qui se perd, sans espérance, verra -t-il cette lumière qui l'appelle ?

Lorsque les hommes ont mis des phares sur les côtes, dans la mer, c'était pour que la lumière dégagée puisse conduire et diriger ceux qui risquent de s'échouer ?

Alors, mon Eglise, est-ce que tu n'as plus d'huile dans ta lampe ?

N'ai-je pas dis : prépare-toi mon épouse, prépare-toi dans ton lieu secret ?

Mais il te faut briller afin que le monde sache pourquoi l'époux vient à ta rencontre.

Oui, le monde ne me connait plus, et le monde ne m'entend plus, et son espérance est placée dans des statues faites de main d'homme.

Dans ce qu'ils appellent idoles, tout ce qui peut les rassurer ; car aujourd'hui plus que jamais, la terre à peur, et l'homme tremble.

Ceci, ne vous l'avais-je pas annoncé ? Ne vous l'avais-je pas fait savoir ?

Il a été dit que l'homme tremblera de frayeur et cherchera à s'éloigner de mon regard .

Mais Eglise ! Mon Eglise ! Il est temps de dire toute la vérité, de dire que l'homme est perdu sans moi, qu'il n'y a plus d'espérance pour le monde sans moi.

Parce que Je reviens bientôt et que toutes paroles données est maintenant dans sa phase

d'accomplissement.

Je vous ai dit qu'elle ne tarderait pas à s'accomplir.

Certes, la dimension de mon temps n'est pas la dimension de votre temps ; lorsque je dis que le temps s'approche, c'est que le temps est proche.

Ne cherchez pas a calculer ; soyez simplement ces vierges porteuses de lampes ; celles qui doivent éclairer le chemin de ceux qui doivent arriver à la maison : ayez de l'huile en réserve pour vos lampes, ne vous laissez pas surprendre.

Il en sera de même maintenant que du temps de Noé, c'est la réalité.

L'homme est oublieux de tout enseignement qu'il écoute, et toute ces musiques, pensez-vous que cela est de moi ?

Ma parole est édulcorée, et jusqu'au pain de vie qui n'est plus qu'un pâle reflet de la vérité.

Qu'offrez-vous à l'humanité ?

Il est temps, mon église, que tu te souviennes que je marche avec toi, mais que tu as ta part a accomplir au sein de ce monde.

Souviens-toi : Je n'ai pas demandé au Père de t'ôter du milieu de ce monde, mais j'ai prié le Père de te garder loin du péché de ce monde.

ET TOI MON EGLISE QUE FAIS-TU ?

La convoitise est entrée dans tes yeux, et tes mains se tendent afin de t'accaparer des choses auxquelles je ne prends pas plaisir.

Oh ! Mon Eglise ! Repents-toi ! Reprents-toi !

Souviens-toi d'où tu es tombée, et reviens à ton premier amour.

Mon Eglise ! La salle des noces est prête, et mon Père apprête les bêtes grasses ; mais souviens toi ce qui t'a été dit : si tu ne vas pas à ma rencontre, il serra envoyé le long des chemins, loin des villes des envoyés afin de faire venir ceux qui doivent entrer afin de participer au repas des noces de l'Agneau.

Le festin est prêt, le repas des noces est prêt,les habits de fêtes sont prêts ; alors maintenant précipitez vous afin de faire entrer ceux et celles qui sont attends.

Eglise, tu n'as pas a te cacher, vis selon la vie de mon Esprit en toi ; annonce, proclame, montre a cette humanité perdue qui n'a d'autre refuge que les faux dieux de ce monde, que je suis vivant, et que toutes choses créées par moi, toutes choses, auront un jour leur aboutissement.

Je te le dis :

Crie à plein poumons ; ne te retiens pas et n'ai point honte de ce que tu es.

Le méchant sera également jugé.

Un jour tu ne le trouveras plus, il ne sera plus sur ton chemin.

Mais ne vous ais-je pas dit que je vous envoyais vers toutes les brebis perdues ?

Mais si toi tu te perds, as-tu oublié que j'ai dis : si le sel perd de sa saveur ,il sera foulé aux pieds des hommes.

Il y a eu une semence de jetée sur ce pays, ma parole a été semée pleine de richesses et de promesses ; mais elle n'a pas porté le fruit espéré et attendu.

C'est pourquoi il vous est dit : ne pleurez plus car il y aura une récolte, et les germes ramassées seront engrangées pour ma maison.

Pour se faire, dites la vérité !

Ne vous inquiétez pas de l'ivraie montée parallèlement au blé, je ferai la séparation au temps voulu.

Je suis vivant ; je suis Dieu !

Dans l'infini de mon amour pour les hommes, j’appliquerai la sévérité de mon amour, car l'amour est aussi sévère dans l'amour.

Il y aura ceux qui sont engrangés pour ma maison, et les autres, réservés pour la perdition éternelle, dans les flammes de la colère divine.

Il faut dire toute la vérité avant qu'il ne soit trop tard ; l'ennemi gagne du terrain ; ouvrez les yeux et voyez, regardez autour de vous. Il est subtile et grossier tout à la fois.

Ne le laissez plus gagner du terrain, barrez lui le chemin.

EGLISE ! SOUVIENS TOI

de pourquoi tu as été créée sur cette terre : c'est afin que tous connaissent la sagesse infinie de Dieu.

Avant qu'il ne soit trop tard, il te faut, il t'appartient de revenir sur tes voies, de te souvenir de ton premier amour, et de revenir dans mes plans et mes voies.

Afin que je puisse exercer le plan de mon Père pour chacune de vos vie, de la vie humaine de ce monde, Eglise, je marche avec toi ; je suis avec toi, mais suis mon conseil et achète de ce collyre afin de oindre tes yeux et de revenir à ton premier amour.


En ceci, nous constatons que Dieu n'a pas rejeté l'Eglise parce qu'en elle est l'Eglise sanctifiée, qui sera séparée, au temps voulu et marqué, de l'église apostate.

L'Eglise choisit par le Seigneur est son épouse, l'autre n'a rien a faire avec lui, elle n'est pas même une concubine, elle est juste une prostituée.

Que celui, celle qui connait la valeur du sang versé sur la croix demeure attentif parce qu'en une instant, au son des trompettes, tout s'achèvera pour un nouveau commencement, la mort vaincue et la vie en Christ pour ceux de sa maison.



Naomie