Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 L’ÉTERNEL « JE SUIS »

LE VÉRITABLE.

Par Naomie le 5 février 2017.


1Jean 5/20  et 21 - Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu’il nous a donné l’intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C’est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle.

Shalom pour vous qui lirez ces paroles reçues en ce jour, alors que le doute s'installe en plusieurs d'entre vous. Sachez que nous avons mille et une preuves de la véracité de ces paroles reçues tout au long des jours, et que bien d'entre elles sont accomplies.

Nous savons, parce que la vérité vient de celui qui est fidèle et véritable, que sa parole, vivante, est immuable et éternelle – N'est-il pas dit ceci pour enseigner ceux et celles qui doutent à ce jour :  Jacques 1/6  …  car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d’autre.

Ce matin disais-je, l'Esprit saint m'a confié la pensée de Dieu afin que je la communique à ceux et celles qui ont faim et soif de cette parole vivifiante, puisqu'elle est le pain de la vie donnée par Christ Yéshua. Il serait, pour ma part, criminel et monstrueux de me taire puisque parler fut mon appel. 1Jean 2/27 -  Pour vous, l’onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n’avez pas besoin qu’on vous enseigne; mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu’elle est véritable et qu’elle n’est point un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu’elle vous a donnés.

Alors que je priais je m'entendis prononcer cette parole prophétique « que tombe la tête de la Côte d'Ivoire et se brise la corne de l'Ethiopie »

Après avoir réalisé les termes de cette prière, je me suis sentie interpellée.

A plusieurs occasions, le Seigneur  m'a parlé de l'Ethiopie. En quoi l'Ethiopie pouvait être associée au fait que tombe la tête de la Côte d'Ivoire ?  Après explication reçue, j'en déduis simplement que l'association des deux actes consistera à voir tomber la tête de pharaon d'une part, et de tout ce qui compose son panel de mercenaires, et la chute de l'Ethiopie d'autre part parce que là siège du Parlement de l'Union africaine qui n'est pas conforme à la volonté divine et qui disparaîtra afin de voir surgir les fondations des Etats Unis d'Afrique libre.

Toujours dans la même ferveur, ce fut le Psaume 126 qui me fut donné de lire.

Ce qui retint mon attention fut que, certes, Dieu fait de grandes choses. Nous le savons vous et moi, mais là, précisément, c'est que l'Eternel ramène les captif, et atteste qu'après les larmes viennent les cris de joie et l'allégresse, avec promesse de moissons belles et grandes.

Romains 16/20 Satan n'a qu'à bien se tenir parce que notre Dieu, qui déjà l'a anéanti à Golgotha au travers de son sacrifice sanglant, nous atteste que les œuvres de Satan seront tout comme lui, détruites et sous nos pieds. Faible comme est l'église de ce jour, elle a tout de même l'assurance que Satan est vaincu et qu'elle marche triomphalement sur lui, ses démons et esprits méchants, et toutes ses œuvres de destruction.

Toujours pour ceux-là qui doutent plus ou moins, sachez ceci : Dieu, le « Véritable » est le seul a détenir la clé de David afin d'ouvrir ou bien de fermer des portes que nul n'aura autorité afin de les ouvrir ou bien encore de les fermer. C'est son droit acquit par sa nature et par son œuvre. Satan le sait et aimerait nous convaincre que c'est autre mais non, Christ possède le pouvoir et l'autorité sur sa seule volonté divine – Cependant, il peut permettre à certains d'entre nous d'avoir une autorité momentanée sur l'ouverture, ou la fermeture d'une porte spirituelle. Mais pas plus. Notre pouvoir en cette action est limité.

Plus encore, cette parole reçue ce matin atteste que puisque nous avons gardé la parole de Dieu malgré toutes les turbulences de notre vie, Dieu, l'Eternel met devant nous une porte ouverte que nul ne pourra fermer. C'est notre acquis par la foi en Christ Roi. - Apocalypse 3/7.

Ce fut, après cela, cette parole prophétique qui consiste a rappeler que la parole de Dieu est véritable et qu'elle trouve toujours son accomplissement, pour débouter tous les argumentaires humains.

PAROLE DU SEIGNEUR

« J'ai choisi un homme et l'ai élevé en dignité et en gloire, le couronnant au-dessus de ses frères, lui qui ne possédait que peu de chose.

Pourtant, il tomba par la désobéissance et par orgueil.

Alors, j'ai choisi un homme parmi les humbles et je l'ai couronné, élevé au-dessus de ses frères, homme selon mon cœur. Il me servit jusqu'au terme de ses jours.

Toutefois, il n'en fut pas de même pour ses fils et son royaume fut divisé.

Celui-là à qui j'ai dis : « compté, pesé et divisé »il connaîtra un sort semblable à celui de Saül.

Puis de nouveau j'élèverais celui que j'ai choisi à la dignité, afin qu'il me serve jusqu'au terme de ses jours »

Je demeurais perplexe, mais en attente d'autre chose. Cette dernière vint au travers des Juges 20/ et j'ai compris que le Seigneur s'adressait à ceux qui doutent, qui se sentent « perdus » parce que les événements ne se déroulement pas selon leur attente. Pauvres que nous sommes...

Des hommes de la tribu de Benjamin commirent une abomination devant l'Eternel, et les onze tribus restantes se réunirent ensemble devant l'Eternel, cherchant sa volonté -

Dieu leur dit d'aller au combat, selon un principe et dit que Juda devait partir en premier. Ce fut le premier échec, et il périt ce jour-là 22000 hommes d'Israël. Le soir venu, ce fut pareil, et encore une fois l'Eternel leur permis de partir au combat contre leurs frères, et il périt de plus 18000 hommes. Le dixière des hommes de guerre mourut en deux jours, malgré la permission divine d'aller au combat.

Ce fut deuil, et larmes, et aussi des sacrifices d'action de grâce, et des holocaustes. Une troisième fois, ils se rendirent devant le Souverain sacrificateur Phinées, fils de Eléazar, fils de Aaron, et là, contrairement au deux jours précédant, la réponse fut autre : allez car je vous donne la victoire dès demain.

Pourquoi, me direz-vous, fallut-il la mort de 40000 hommes de guerre pour obtenir la victoire ? Un dixième des hommes de guerre périt en deux jours, pour obtenir la victoire.

Le 3ème jour ce fut la victoire. Entendez-vous ? Sur la route d'Emmaüs, deux hommes partent et quittent Jérusalem en larmes, Christ est mort sur la croix, et tombent leurs beaux rêves.

En marchant un accompagnateur qu'ils ne reconnaissent pas. Christ , les accompagne.

Au troisième jour avait dit le Seigneur, j'aurais vaincu la Mort, et Satan me redonnera ce qu'il a volé à l'Eglise, à savoir les clés de la connaissance divine et l'autorité de Dieu donné à ceux qu'il avait choisi pour le servir.

Cela ne vous dit-il rien ? Ce fut au troisième jour que la victoire fut totale dans les deux cas – Luc 9/22 -   Il ajouta qu’il fallait que le Fils de l’homme souffrît beaucoup, qu’il fût rejeté par les anciens, par les principaux sacrificateurs et par les scribes, qu’il fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour.

Croyez en Dieu dit le Seigneur, croyez en moi - Jean 14/1  -  Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi.

Pharaon, tu n'es rien de plus et ta déchéance est devant le regard de notre Dieu que tu as défié. Tel un renard que tu es,  pris à ton propre piège, je t'adresse cette parole de la part de l’éternel Dieu qui t'as pesé, compté et divisé :

Luc 13/32 -  Il leur répondit: Allez, et dites à ce renard: Voici, je chasse les démons et je fais des guérisons aujourd’hui et demain, et le troisième jour j’aurai fini.