Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

title

Click to add text, images, and other content

Les Eglises contre Israël
par Isabelle Kersimon - Lundi 4 juillet 2011




SHALOM!


Oui, shalom à Israël mon amour! Israël! Le Seigneur sait qui tu es, Il te connait même si toi tu ne le connaît pas encore; mais je sais que cela ne saurait tarder maintenant, parce que le Seigneur t'a donné ton nom et aussi ta terre.

Il nous a donné ce commandement à nous le « goys » de te bénir afin d'être bénis, et si nous oublions Yérushalaïm, alors nous aussi nous serons oubliés.

Psaumes 137/5 - Si je t‘oublie, Jérusalem, Que ma droite m’oublie! Et dans ce verset biblique, « ma droite » est tout simplement Dieu; il est ma droite, il est ta droite Israël!

Je t'ai toujours aimée, même quand je ne savais pas le pourquoi de cet amour, et lorsque l'on te touche, mon âme à mal de toi et du mal que l'on te fait! Mais je veux te dire Israël que bientôt tu verras celui que tu as (que nous avons) percé car le crime ne repose pas que sur tes épaules, il repose sur les épaules de l'humanité, il est sur les épaules catholiques et œcuméniques, il est sur les épaules de ceux qui pointent le doigt vers toi, il est accusateur envers ceux qui t'accuse d'illégitimité!

Je t'aime Israël et je rends grâce à notre Dieu de te garder; disant : Tu es petite Israël et pourtant tu es la plus grande des nations car l'axe de l'amour du Père passe au cœur de Yérushalaïm.

Tout ce qui est fédératif tombera! Lorsque je l'annonce, je suis rejetée, mais ce n'est pas le plus important! Le plus important, c'est que tu es vivante Israël, et que je joints ma voix aux voix qui s'élèvent pour toi, sachant qu'ainsi nous accomplissons la loi éternel d'amour de Dieu en Christ Yéshua, ton Messie et le mien, celui que je connais, celui-là que tu vas connaître dans la régénération de ta terre et de ton âme.

Shalom Israël, tu n'es pas seule, malgré ce que les nations liguées contre toi, malgré cette église apostate dressée sur sa queue telle le serpent dont elle est issue, malgré la nostalgie de ceux qui aimerait te voir disparaître encore une fois : Israël : TU ES ETERNELLE ET AIMEE DE TON DIEU; Il vient à ta rencontre mais non plus monté sur un ânon, le petit d'une ânesse; Il vient en Gloire te révéler l'amour du Père et il le fait en te montrant ses mains, en te disant : si tu doutes, place ta main dans mon côté percé pour toi, et tu comprendras - Deutéronome 26/19 - afin qu’il te donne sur toutes les nations qu’il a créées la supériorité en gloire, en renom et en magnificence, et afin que tu sois un peuple saint pour l’Eternel, ton Dieu, comme il te l’a dit.

Dehors les Pharisiens, les scribes, les théologiens absurdes, les menteurs, les faux prophètes, ceux qui te lapident, oublieux qu'ils sont pécheurs comme toi, mais que tu es toi la nation bénie de Dieu parce que née de la volonté de Dieu qui a dit :1 Pierre 2/10 - «  vous qui autrefois n‘étiez pas un peuple, et qui maintenant êtes le peuple de Dieu, vous qui n’aviez pas obtenu miséricorde, et qui maintenant avez obtenu miséricorde. » Et aussi :

Esaïe 46/10 - J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, Et longtemps d’avance ce qui n‘est pas encore accompli; Je dis: Mes arrêts subsisteront, Et j’exécuterai toute ma volonté.

C'est pourquoi je te dis : SHALOM!

QUAND A VOUS LES NATIONS, LES FEDERATIONS, LES ORGANISATIONS DEMONIAQUES,

QUAND A TOI SATAN, chassé de devant la face de l'Eternel Dieu, toi dont le nom de Lucifer a été transformé en celui de DIABLE, l'ennemi des hommes, l'ennemi de la sainte église (celle qui est justifiée, sainte et purifiée, qui attend le retour de son Roi) Sachez bien que le mensonge vous sert de manteau, qu'il est sur vos épaules, et qu'il sera votre accusation lorsque vous paraîtrez devant le Trône éternel afin d’y être jugé :

Celui qui touche à Israël touche à la prunelle de l’œil de Dieu!

 Zacharie 2/8 -  Car ainsi parle l’Eternel des armées: Après cela, viendra la gloire! Il m’a envoyé vers les nations qui vous ont dépouillés; Car celui qui vous touche touche la prunelle de son oeil

 Et puis, avez-vous oublié que Christ le Messie est JUIF?

Michée 5/2  - (5-1) -  Et toi, Bethléhem Ephrata, Petite entre les milliers de Juda, De toi sortira pour moi Celui qui dominera sur Israël, Et dont l’origine remonte aux temps anciens, Aux jours de l’éternité.

 EST-CE POUR CELA QUE VOUS VOULEZ ERADIQUER ISRAEL?


Pour le journaliste et universitaire Giulio Meotti, les condamnations multiples d'Israël par le clergé chrétien constitue une résurgence de la vieille haine antijudaïque médiévale, basée sur le principe théologique de la "substitution".

Notre époque assiste au retour des libelles chrétiens sanguinaires : Israël est dépeint comme un démon, et n’a pas le droit d’exister.  Il y a quelques jours, des chercheurs anglais ont annoncé avoir découvert dix-sept squelettes de Juifs au fond d’un puits médiéval à Norwich, en Angleterre. Les Juifs ont été massacrés lors d’un pogrom et obligés à se suicider s’ils refusaient de se soumettre à l’exigence de conversion au christianisme. Les corps retrouvés sont ceux de Juifs ayant vécu au XIIe ou au XIIIe siècle, aux temps où le peuple juif subissait massacres, bannissements et persécutions dans toute l’Europe.

Ces dix-sept victimes ont été assassinées au nom de la « théologie de la substitution », la plus ancienne condamnation chrétienne, selon laquelle les Juifs n’ayant pas reconnu le caractère divin du Christ, ils auraient trahi la promesse de Dieu. Cette promesse aurait été en conséquence offerte à l’Eglise. Cela signifie que les Juifs ne sont plus le peuple élu, mais que les chrétiens le sont devenu.

Quelque dix siècles plus tard, des réunions chrétiennes mondiales ressuscitent cette démonologie théologique, tournée cette fois vers les descendants de ces dix-sept Juifs : ceux de l’Etat d’Israël. 

Le Conseil œcuménique des Eglises, qui rassemble dans le monde 349 Eglises de toutes orientations et compte 590 millions de fidèles, basé à Genève, a organisé un colloque de quatre jours dans la ville grecque de Volos. Pas une critique n’a filtré contre les islamistes qui persécutent les Arabes chrétiens.  Les luthériens venaient des Etats-Unis ; les catholiques et les protestants de Bethléem et Nazareth, les chrétiens orthodoxes de Grèce et de Russie, rejoints par des coptes d’Egypte et des conférenciers libanais.

Il a été déclaré que l’Etat juif est « un péché » et « une puissance d’occupation ». Les Israéliens ont été accusés de « déshumaniser » les Palestiniens, la notion de peuple élu a été foulée aux pieds. Un appel à la « résistance » a été décrété et présenté comme un devoir chrétien.

Le colloque a nié trois mille ans de vie juive sur la terre qui s’étend entre la Méditerranée et le Jourdain. Il a pris position contre la présence d’Israël sur cette terre. Il a qualifié la barrière de défense qui a stoppé le terrorisme à un « apartheid » et a condamné les maisons juives de Judée-Samarie en invoquant le nom de Dieu. Il a déligitimé le concept d’Etat juif, le considérant comme un mélange islamique, chrétien, et peut-être un peu juif. Il a également délégitimé le terrorisme en parlant des « milliers de prisonniers qui languissent dans les prisons israéliennes », clamant que « la résistance au démon de l’occupation est un droit et un devoir chrétien ».

La rhétorique d’Ahmadinejad

 

 

Ces derniers mois, les Eglises protestantes et catholiques ont développé de manière radicale et dangereuse les attaques contre Israël.

Aux Etats-Unis, de nombreux chrétiens soutiennent Israël. Mais les groupes les plus liés à l’opinion publique mondiale, la bureaucratie européenne, l’industrie médiatique, les Nations Unies et de nombreux organismes légaux sont violemment anti-israéliens et anti-Juifs. Ils préparent le chemin à un nouveau bain de sang juif en excluant théologiquement les Juifs d’Israël de la famille des nations.

Le patriarche de l’Eglise d’Antioche, le catholique melkite Grégory III Laham, a déclaré qu’il y a « un complot
sioniste contre l’Islam », ressuscitant les vieilles théories conspirationnistes à l’origine des infâmes pogroms. A Anvers, autrefois considérée comme « la Jérusalem belge », un établissement scolaire grandement respecté et subventionné par le gouvernement, le Lycée du Sacré-Cœur, vient d’organiser une « Journée de la Palestine » incluant références et activités antisémites pour les jeunes. L’une d’entre elles, intitulée « Jetez les soldats à la mer », consistait à laisser les enfants jeter des figures de soldats juifs israéliens dans deux grands bacs.

Le mouvement de paix international catholique le plus influent, Pax Christi, vient de promouvoir un boycott des produits israéliens « au nom de l’amour ». Les produits israéliens les plus détestés incluent Ahava, la fameuse compagnie de cosmétiques israélienne, dont l’enseigne londonienne dans le quartier de Covent Garden vient d’être fermée par la maison mère, après des années de manifestations. Etrangement, les flacons de lotion pour le corps Ahava ont été choisis comme symbole satanique du colonialisme juif.

Aujourd’hui, la plupart des campagnes de désinvestissement lancées contre Israël émanent de groupes chrétiens tels que la Dutch Interchurch Organization et le groupe catholique irlandais Troicaré, tous deux fondés par l’Union européenne.

L’Eglise unifiée du Canada, très populaire, vient de voter le boycott de six entreprises (Caterpillar, Motorola, Ahava, Veolia, Elbit Systems et Chapters/Indigo), et l’évêque sud-africain Desmond Tutu a convaincu l’Université de Johannesburg de durcir ses liens avec les Israéliens.

L’an dernier, l’Église méthodiste de Bretagne a voté le boycott des biens produits en Israël et des services issus de Judée-Samarie. Pax Christi est également leader de la campagne de glorification de Mordechai Vanunu, dénonciateur du nucléaire israélien converti au christianisme. La Civiltà Cattolica, le magazine du Vatican relu par le secrétariat d’Etat du Saint-Siège, a publié en janvier un éditorial choquant sur les réfugiés palestiniens. Adoptant le narratif islamiste de la « Naqba », récemment invoqué par les Arabes envoyés pour franchir les frontières israéliennes, ce journal a déclaré que les réfugiés sont une conséquence du « nettoyage ethnique » auquel se livrerait Israël, et que « les Sionistes ont intelligemment exploité la culpabilité occidentale sur la Shoah pour jeter les bases de leur propre Etat ».

La rhétorique d’Ahmadinejad est singulièrement identique.

Israël, une « greffe étrangère »

Les relations entre Israël et le Vatican diffèrent de celles entretenues avec l’Albanie ou le Luxembourg, par exemple, parce que l’Eglise catholique compte plus d’un milliard d’adeptes et une autorité morale mondiale.

Au synode de Rome, l’archevêque Cyrille Salim Bustros, désigné par le Pape Ratzinger pour rédiger les quarante-quatre propositions finales du synode, a dénié au peuple juif un droit biblique sur la Terre promise.

« Nous, chrétiens, ne pouvons pas parler de Terre promise pour le peuple juif. Il n’y a plus de peuple élu », a affirmé M. Bustros, se référant à la théologie de la substitution. Edmond Farhat, un nonce apostolique maronite, en quelque sorte un ambassadeur du Vatican, a décrit la place d’Israël au Moyen-Orient en terme de « greffe étrangère » qu’aucun spécialiste ne peut déloger.

Le Patriarche latin de Jérusalem, Fouad Twal, nommé par Benoît XVI pour représenter la communauté catholique en Israël (Judée-Samarie incluses), soutient un appel contre la « judaïsation de Jérusalem ».

De fait, à notre époque, les nouvelles doctrines anti-israéliennes des plus puissants groupes chrétiens rejettent la modernité dans la doctrine médiévale qui a diabolisé les Juifs pendant des siècles.

Les fouilles en Angleterre montrent que les Juifs étaient jetés ensemble au fond des puits, la tête la première, les enfants après les parents. Cinq d’entre eux présentent une séquence ADN suggérant qu’ils appartenaient à la même famille.
 

Dix siècles plus tard environ, cinq Juifs de la même famille israélienne, les Fogel d’Itamar, ont été égorgés dans leurs propres lits. Un fameux prêtre italien, Mario Cornioli, a immédiatement réagi au massacre en des termes qui représentent une justification inconsciente des assassinats : « Qu’est-ce que Itamar ? Une colonie israélienne illégale construite sur une terre volée. »

La théorie de la substitution a changé de langage. Elle n’en condamne pas moins à mort le peuple juif : les Israéliens, à l’instar de Lucifer, avaient été choisis par Dieu, mais ils ont été bannis à cause de leurs manières rebelles et démoniaques. Ils méritent maintenant d’être rayés de la bien-nommée « Terre Sainte ».

De Norwich à Itamar, les martyrs juifs sont une tache éternelle et héroïque sur ce libelle théologique hideux et sanglant.

 

Maintenant, commencez une introspection en vous, et comprenez que vous n'êtes pas bénis, et parce que vous marchez dans les voies de votre père Satan, la parole contenue dans le Deutéronome s'appliquera entièrement à vous, elle s'applique déjà; pourtant le plan de dieu n'est pas la destruction des nations, nullement! C'est dans nos mains, c'est un choix qu'il nous faut faire, et rapidement, et radicalement.

 


Deutéronome 30/19 - J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre: j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité


Israël : Il ne sommeille ni ne dort celui qui veille sur toi

Psaumes 121/4 - Voici, il ne sommeille ni ne dort, Celui qui garde Israël.


Naomie.