Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

title

 

Les douleurs de l'enfantement !


Par Naomie le 26 Novembre 2011.

 


Luc 21/26 - les hommes rendant l’âme de terreur dans l’attente de ce qui surviendra pour la terre; car les puissances des cieux seront ébranlées.


SHALOM !


Alors que la journée commençait comme coutumière, par un café, tandis qu'assise devant ma fenêtre de ma cuisine je regardais le ciel, une pensée me vint : lorsque Dieu créât l'homme Adam, il le créât parfait parce que les œuvres de Dieu sont parfaites en elles-mêmes, et elles n'ont pas besoin de changement. Rien ne peut les changer, parce que le Seigneur nous averti : en lui il n'y a pas de variation.Jacques 1/17 - toute grâce excellente et tout don parfait descendent d’en haut, du Père des lumières, chez lequel il n’y a ni changement ni ombre de variation.

Donc l'idéologie de l'évolution est fausse, tout comme il est faux de dire que l'homme doit changer sa personnalité, parce que même en Christ elle ne changera pas, sinon Dieu n'est plus le Créateur de l'homme et l'homme se doit d'entrer dans la pensée de l'évolution.

L'homme est créé parfait – en Christ Dieu voit la création, l 'humain parfait. Mais cela ne revient pas à dire qu'il nous faut garder tout ce qui est venu nous souiller dans la chair, tout ce qui a pollué nos pensées, tout ce qui nous a égaré loin de Dieu ; ne me faites pas dire ce que je ne dis pas !

Nous sommes des personnalités accomplies en Christ, mais malheureusement touchées par le péché qui étreint le monde entier dans une vaste embrassade ; toutefois, nous sommes des êtres créés, et lorsque nous vient le jour de la révélation commence dans nos vies le travail qui va s'accomplir jusqu'au jour ou nous aurons atteint la stature de l'homme parfait et fait ; c'est alors que nous pourrons entrer dans le repos de Dieu.

Il se passera dans notre vie un travail besogneux qui peut se traduire par les douleurs de l'enfantement, et seule, la femme connaît cette souffrance indescriptible, que nous ne pouvons pas traduire par des mots, et qui trouvera son aboutissement dans la naissance d'un « petit d'homme » - nous dirons alors que Dieu nous a fait grâce, parce que cela vient de Dieu.

Psaumes 127/3 - Voici, des fils sont un héritage de l’Eternel, le fruit des entrailles est une récompense.

Avant de procéder à un avortement, la femme devrait savoir cette affirmation ! Elle saurait alors que même dans ce qu'elle considère inacceptable, Dieu lui fait un cadeau, une grâce !

Bien ! Ce matin donc, dans mes pensées, il m’apparut clairement que la terre était en souffrance, ceci je le sais, nous le savons tous parce que très souvent nous sommes touchés personnellement au travers de ces souffrances ; mais c'était plus puissant que cela, c'était la certitude que les douleurs de l'enfantement étaient bel et bien commencées et que de cela, arrivait la naissance tant attendue d'un événement extraordinaire : la venue de l'Esprit Saint répandu sur toute chair (comme il est dit dans Joël) mais pas sur n'importe qui, comme il est malheureusement affirmé trop souvent. Voyez plutôt :

Joël 2/28 - Après cela, je répandrai mon esprit sur toute chair; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos vieillards auront des songes, Et vos jeunes gens des visions.

Jean 17/2 - selon que tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu’il accorde la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés.

Oui, il faut savoir lire et comprendre que si le salut est donné à tous ceux et celles qui accepteront le Seigneur Christ Yéshua pour Seigneur en lui donnant leur vie, afin d'entrer dans la dimension du salut éternel, la vie éternelle auprès de Christ est acquise à tous ceux, toutes celles qui sont donnés à Christ Yéshua par Dieu le Père dès avant la création du monde.


2 Rois 19/3 - Et ils lui dirent: Ainsi parle Ezéchias: Ce jour est un jour d’angoisse, de châtiment et d’opprobre; car les enfants sont près de sortir du sein maternel, et il n’y a point de force pour l’enfantement.

Cette période douloureuse est notre, et nous n'échapperons pas ! Avant que naisse l’œuvre, il lui faut être formée en nous, il nous faut la porter, il lui faut se concrétiser en nous, en notre sein, jusqu'au jour, ou tout comme le fruit arrivé à maturité, il sera cueillit, sans tomber (pour ne pas être abimé et impropre à ce qu'il doit être) il offrira à tous et à toutes la délectation promise.

Oui, nous pensons ne plus avoir de force, êtres grands écartelés sur un lit de douleurs, alors que continue à se produire l’œuvre toute puissante porteuse de la vie donnée à l'homme, cet homme qui n'est qu'innocence en cet instant précis de la concrétisation de l'espérance, de la venue de l'homme dans le monde :

Esaïe 9/6 ( 9/5) - Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.

C'est à cause de lui qu'est notre souffrance , parce que nous sommes désireux et décidés de vivre de sa vie; mais qu'est-ce que notre souffrance comparée à la sienne ?

Oui, frères et sœurs, c'est à cet événement que nous sommes conviés : voir enfin tous et toutes entrer dans le salut de Dieu, offrant à Dieu le poids de la souffrance des âmes pour qu'enfin naissent le plus grand nombre à la vie donnée par Dieu, offerte aux hommes, pour le salut de leur âme.

Eglise ! Tu souffres ? Réjouis-toi : regarde ce qui est écrit : Esaïe 54/6 - Car l’Eternel te rappelle comme une femme délaissée et au cœur attristé, Comme une épouse de la jeunesse qui a été répudiée, dit ton Dieu

Galates 4/27 - car il est écrit: Réjouis-toi, stérile, toi qui n’enfantes point! Eclate et pousse des cris, toi qui n’as pas éprouvé les douleurs de l’enfantement! Car les enfants de la délaissée seront plus nombreux Que les enfants de celle qui était mariée.

Jérémie 4/31 - Car j’entends des cris comme ceux d’une femme en travail, des cris d’angoisse comme dans un premier enfantement. C’est la voix de la fille de Sion; elle soupire, elle étend les mains: Malheureuse que je suis! je succombe sous les meurtriers!

Oui, c'est bien ainsi que sont actuellement les évènements propres à conduire les âmes auprès du Berger des âmes, et si nous considérons que toutes ces âmes sont comme arrachées au feu, il ne faut pas craindre ce feu qui n'a pas autorité de destruction, mais d'épuration afin que les scories des nos vies disparaissent à jamais, afin de nous permettre, au jour dernier, d'être de ceux-là qui s'entendront appeler par Le Maître bons et fidèles serviteurs, et d'entrer dans la salle du grand festin accordé aux « Elus » qui auront revêtus le costume des conviés au festin des noces de l'Agneau et de l'Epouse (Israël et l'Eglise sanctifiées unies ensemble dans le même lit d'amour divin).

Marc 8/37 - Que donnerait un homme en échange de son âme?

Jean 15/6 - Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent.

Il est des avertissements de plus en plus sévères mais l'homme n'y est plus attentif. Il souffre et accuse Dieu d'être l'auteur de sa souffrance, rejetant loin derrière lui la seule vérité acceptable : l'homme est l'artisan de son malheur, par ce qu'il a accepté l'invitation de se rendre au grand bal organisé par Satan, et plus encore, non seulement il s'y est rendu, mais il y a dansé !

Dieu parla une fois à l'humanité au travers d'une voix : celle d'un homme appelé Noé, afin d'avertir que si l'homme ne se repentait pas de ses voies mauvaises, il sera exterminé par un grand déluge qui mettrait fin à la race humaine et tout ce qui vit autour d'elle soit la nature entière.

Il y a eu des interprétations, je ne me risquerais pas d'essayer de le faire ; mais il faut savoir ceci : si Dieu se repenti du mal fait à sa créature, lui offrant la possibilité d'un salut éternel auprès de lui dans Sa demeure, par le sacrifice absolu de christ Yéshua sur un bois d'infamie, il nous dit que la terre est réservée pour le feu !

2 Pierre 3/7 - tandis que, par la même parole, les cieux et la terre d’à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies.

Lorsque la souffrance est à son comble, alors que l'ultime poussée de la femme va expulser l'enfant dans la vie, il restera encore quelques soubresauts de douleurs, peu à peu diminuées parce qu'il va y avoir expulsion du cordon ombilical, puis viendra la paix tant attendu, et la montée de lait se faisant afin de nourrir le bébé affamé.

Eglise, dès que tu vas donner naissance à l'enfant comment vas-tu le nourrir si toi-même n'a pas, ou peu, ou plus de lait ?

Est-il voué à la mort celui qui est donné pour la vie ?

Non ! Il est réservé pour la vie, et la vie découle de celui-là qui est mort en chair pour te donner vie en Esprit. L'Esprit de Dieu doit te conduire jour après jour, nuit après nuit, et tu dois grandir en Lui.

Tu es mère, alors nourrit celui qui t'est confié, nourrit l'enfant qui est sorti de ton sein, et qu'il devienne un homme fait en Christ Dieu Eternel, porteur de l'Esprit Saint et éclairant tous ceux-là qui s'activent dans les Ténèbres, qui, à ce jour, couvrent la terre.

Si tu mets en doute l'importance de l'Esprit Saint , voici ce qui en est dit par la Sainte Parole (Christ le Verbe de Dieu éclaire de sa lumière la Lumière divine) - Matthieu 12/32 - Quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné; mais quiconque parlera contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir.


Romains 8/22 - Or, nous savons que, jusqu’à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement.

Egalement, nous avons connaissance, si nous ne sommes pas des insensés, que cette parole est a son comble :

1 Thessaloniciens 5/3 - Quand les hommes diront: Paix et sûreté! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point

Maintenant nous avons pour nous l'espérance de voir l'aboutissement de nos désirs et de nos espoirs remplir la coupe de la joie que nous buvons avec Yéshua, lui qui a bu pour nous la coupe de la souffrance et de la douleur, afin que nous n'ayons plus à le faire nous-même.

Oui, nous savons ceci, à moins que nous ne l'ayons oublié :

Genèse 3/16 - Il (Dieu) dit à la femme (l'Eglise): J’augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari (le Seigneur Christ Yéshua) mais il dominera sur toi (dans l'amour si tu lui donne ta vie)

Egalement nous connaissons cela :

Esaïe 51/11 - Ainsi les rachetés de l’Eternel retourneront (L'Eglise et Israël réunies ensemble)ils iront à Sion (la Jérusalem spirituelle, la nouvelle Jérusalem) avec chants de triomphe, et une joie éternelle couronnera leur tête; L’allégresse et la joie s’approcheront, la douleur et les gémissements s’enfuiront

Mais n'oublions pas ce qui sera notre couronnement dans la maison de l'Eternel (si nous sommes de cette maison-là)

Apocalypse 21/4 - Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.

Paul de dire que ses souffrances n'étaient rien, que sont les nôtres si nous souffrons afin d'enfanter à la Gloire de notre Dieu, Christ Yéshua, lui-même auréolé de la Gloire du père, notre Gloire à tous ?

Shalom frères et sœurs ! Que cette paix de Dieu vous gardent fidèles dans la détresse car vient l'heure tant attendue de bien d'entre nous et ensemble nous nous réjouirons, avec cette effusion de l'Esprit saint répandue sur nous qui l'attendons comme la pluie de l'arrière saison.

Naomie