Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 


 SOUFFLE LA HAINE, RIEN N'EMPECHERA LA VIE DE TRIOMPHER.


1 Pierre 4/12 - Bien-aimés, ne soyez pas surpris, comme d’une chose étrange qui vous arrive, de la fournaise qui est au milieu de vous pour vous éprouver.


Naomie, le 27 Février 2012.


SEIGNEUR ! DU FOND DE MON AME, JE CRIE SHALOM POUR CELUI QUI SOUFFRE ET ATTEND !


A la tête de l'Iran, il n'est pas un homme mais un démon qui affiche clairement sa volonté de détruire la foi véritable en Christ Yéshua LE JUIF et non pas la « chrétienté » qu'il ne redoute pas ! Il a raison ; si la « chrétienté » était pour lui un péril, cela se saurait !

Cet homme à la tête d'une nation islamique possède entre ses mains la vie d'un homme, la vie d'hommes dont la foi est inébranlable, et desquels nous pourrions tirer leçons de courage ! Cet homme encourage les hommes, les femmes, les enfants, à proclamer par tous les moyens, leur foi dans un mensonge, et nous avons pu assister, dans un reportage venu directement de l'Iran, une petite fille donner un « spectacle » - terme employé par le narrateur – parce qu'elle connait le Coran « par cœur » - mais pas avec son cœur ; le « par cœur » dénote un travail incessant et cette enfant n'en est pas une, le droit de « jouer » à la poupée lui étant presque interdit – et l'argent qu'elle amène au foyer de ses parents (2000,00 euros environ pour l'année écoulée) met de l'huile dans la salade.

Cet enfant, de par la loi islamique, qui n'a que 7 ans, de laquelle les hommes entendent sentences et sermons, tel un imam, n'aura plus ce droit lorsqu'elle atteindra ses 9 ans, et c'est dans l'enclos des femmes qu'elle écoutera d'autres hommes parler de ce qu'elle connait -

Son rêve ? Enseigner le Coran !

Dans les rangs des disciples du dirigeant iraniens, seuls ceux qui ont une foi parfaite et idéalisée peuvent prétendre à être et demeurer.

Les écoles sont des nids de futurs despotes islamiques, et les enfants, adulés, (surtout les garçons) sont des têtes d'affiches pour le futur islamique.

Nous avons soucis à nous faire, mais je ne vois personne se lever, sauf ces hommes, ces femmes, dont Youcef fait partie.

Il a donné sa vie à Christ, et c'est maintenant qu'il connait le poids de sa foi !

Que puis-je dire de plus sans me condamner moi-même dont la foi n'a rien à voir avec la sienne ? Mais ce que je sais, c'est que lui et moi partageons cette foi en Yéshua, LE JUIF, ce qui mets hors d'eux ceux qui rejette la grâce du salut en faveur de celui qui promet 1000 vierges à celui-là qui entrera dans le paradis d'Allah) – remarquez qu'il n'est rien de prévu pour les femmes ; n'ont-elles pas droit au « paradis » mais que feraient-elles de ces vierges destinées à la satisfaction sensuelle d'hommes repus ? Où est le spirituel en cela, si un destin pareil est prévu pour les "sois disant" croyants?

Frères et sœurs ! Il suffit de faire semblant, de jouer à l'église et de nous comporter comme des avortons de femmes (comme dirait Paul) il est grand temps de nous tenir debout sur nos deux jambes et de réclamer le droit à l'existence de notre foi en Christ Yéshua.

Mais sachant combien ces frères, ces sœurs sont dans la souffrance extrême, si nous leur demandions ce qu'ils souhaitent, que répondraient-ils ? N'ont-ils pas déjà répondu à la face de Pilate qu'en face de lui est LA VERITE.

Ne soyons pas étonnés de ce qui est, nous sommes avertis de ça !

Nous savons que c'est le prix à payer pour vivre notre foi pieusement : 2 Timothée 3/12 - Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés

Ce qui m'a été fait vous sera fait pareillement - Luc 21/16 - Vous serez livrés même par vos parents, par vos frères, par vos proches et par vos amis, et ils feront mourir plusieurs d’entre vous.

Jean 15/21 - Mais ils vous feront toutes ces choses à cause de mon nom, parce qu’ils ne connaissent pas celui qui m’a envoyé.

Frères et sœurs, ma prière est la suivante : Père céleste : au nom du Bien Aimé, je m'approche de toi afin de satisfaire à la vérité qui est celle-ci : Ton amour éternel est ce qui nous porte à vivre pleinement notre foi, et nous sommes dans la paix en ce qui concerne notre frère Youssel, et Farshid tes serviteurs. Sans oublier Mojtaba Hosseini – Sharifeh – Koroush – Masoud – Le couple Homayoun et Fariba avec Nima, leur fils de 17 ans. Ils sont entre tes mains d'amour, et il ne se perdra pas un seul de leurs cheveux sans que tu ne le sache, sans que tu ne le vois.

Tu nous dis dans ta sainte parole que si le méchant n'apprend pas sa méchanceté, comment changera-t-il ?

Tu nous exerce à vivre ces temps parce que d'autres temps plus difficiles viendront un jour couvrir du manteau de la vindicte la foi des vrais fidèles à Christ ! Nous le savons ! Alors ma prière pour tes enfants, Seigneur, est la suivante : fortifie leur foi, et qu'il leur soit fait salon ta volonté, qu'elle qu'elle soit.

Seigneur ma pensée pour eux deux, tout comme pour ceux qui attendent aussi, est celle qui monta aux lèvres de celui qui à tes côtés, partageait le même sort que toi : Seigneur ! Souvient-toi de moi dans ton règne et la réponse qui lui fut donnée ! Que cela soit réconfort pour nous tous ! Qui touchera un seul cheveu de ces hommes sans la volonté expresse du Très-Haut ?

Rien n'est vain de sa part ! Attendons-nous en vain ? Non pas ! Mais ce que nous espérons n'est pas même contenu dans un cadre parce que nous sommes « bornés » alors que Dieu nous dit empressement : mes pensées ne sont pas les vôtres !

Un jour viendra le règne de l'Impie qui se sert des « sujets » sataniques pour mener à bien son œuvre, mais n'oubliez jamais ceci : après le règne des Ténèbres vient le règne éternel de La Lumière, de la Justice et de l'amour dans le salut qui nous vient de Christ.


Prions pour nos ennemis ! Telle est la volonté du Seigneur !


Souvenons-nous : Père ! Pardonne-leur ; ils ne savent pas ce qu'ils font ! Luc 23/34.

Votre sœur Naomie.


Voici le message transmis par

Dr. Samuel SALTZMANN

Directeur CACP pour la Francophonie

 

Youcef Nadarkhani: Nous venons de recevoir la terrible nouvelle que notre frère Youcef doit être exécuté dans les prochains jours. Tout est prêt, dans la prison centrale de Rasht où il est actuellement incarcéré, pour son exécution. Pour mémoire, Youcef, 34 ans, est né de parents musulmans, mais s’est converti au christianisme à l’âge de 19 ans.

 

Il était le pasteur d’une église d’environ 400 membres dans le Nord de l’Iran. Il a été condamné à mort par pendaison le 22.09.2010 pour apostasie et propagation d’un enseignement anti-islamique.

 

L’exécution de la sentence a été différée pour lui permettre de se rétracter, mais il a clairement dit à ses juges qu’il ne renierait pas sa foi en Jésus-Christ. Nous vous demandons instamment de prier pour lui, pour son épouse et leurs 2 fils de 7 et 9 ans.

 

Quant au pasteur Farshid Fathi, arrêté à Noël 2010, il est resté 13 mois isolé dans une cellule sans voir la lumière du jour, sa santé s’est considérablement détériorée et les pressions psychologiques exercées sur lui sont énormes. Il y a 6 semaines, il a été transféré dans une cellule commune, mais on le change de cellule tous les 3 jours afin qu’il ne puisse pas établir des liens d’amitié avec les autres codétenus.

 

Les charges retenues contre lui ont été communiquées à son avocat lors d’une audience à laquelle ses parents ont pu assister. L’avocat doit répondre à ce réquisitoire par écrit, puis les juges feront connaître l’acte d’accusation et la sentence requise. Plutôt que d’être accusé d’apostasie, il pourrait être accusé de crimes sécuritaires, délits passibles de la peine de mort.

A l’heure d’aujourd’hui nous n’avons aucunes nouvelles plus récentes. Pour nous cela signifie que le processus judiciaire est en cours, avec tout ce qui se trame par derrière, et qu’il faut plus que jamais redoubler de prière.

 

Sachez enfin qu’une nouvelle rafle contre des chrétiens iraniens réunis à Shiraz et à Téhéran a eu lieu le 8 février dernier. 7 d’entre eux sont en prison et pour eux aussi nous sollicitons vos prières : Mojtaba Hosseini – Sharifeh – Koroush – Masoud – Le couple Homayoun et Fariba avec Nima, leur fils de 17 ans. Il est très important pour les prisonniers de savoir que les chrétiens prient pour eux.

 

L’un d’eux, libéré depuis lors, nous a racontés qu’un jour un vent doux et léger a soufflé dans sa cellule pourtant hermétiquement close. Il a ressenti la présence réconfortante du Seigneur Jésus Lui-même et a entendu sa voix lui dire : « les chrétiens prient pour toi ».


Frères et sœurs, soyez dans la paix, parce que le règne de Yescha vient bientôt !

Maranatha !