Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

title

 

LE SANCTUAIRE DE DIEU .


Par Naomie, le 18 Décembre 2011.




shalom !


Shalom à vous tous qui gardez en vous, profondément enfoui dans votre cœur, le désir sincère de restaurer dans vos vies le « sanctuaire de Dieu » afin de devenir le Temple de Dieu, selon cette parole : ne savez-vous pas que vous êtes le temple du Dieu vivant et vrai ? 1 Corinthiens 6/19 - Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes?

 

Il est de coutume, lorsque qu'arrive la nouvelle année, de s'offrir des vœux de bonheur, mais très souvent, ce désir s'appuie sur des « bonbons » offerts par la volonté humaine aspirant au bonheur et aux joies de ce monde.

Comme nous ne sommes plus de ce monde, même si nous sommes encore au milieu du monde, je vais vous offrir des vœux spirituels, afin que vos vies, régénérées par la volonté de notre Seigneur, soit la flamme qui va éclairer le monde marchant dans les Ténèbres, et que cette lumière illumine le plus grand nombre afin que reculent jusqu'à la porte de l'Enfer notre ennemi et sa volonté nuisible de nous détruire.

Actes 26/18 ... afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu’ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l’héritage avec les sanctifiés

Ce que je désire pour chacun d'entre vous, bien aimés du Seigneur vivant et fort, qui nous regarde et qui nous voit : Apocalypse 3/12 - Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d'au près de mon Dieu, et mon nom nouveau

Apocalypse 21/3 - Et j’entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.

Contrairement à ceux qui déjà ont parlé, vous ont parlé, je vais de la part du Seigneur Dieu Eternel vous dire ce qu'il en est de nos vie si nous oublions d'où nous tirons notre sève : Christ Yéshua, qui est l'Arbre de la vie sur lequel nous sommes greffés tout comme est ainsi vivant l'Israël de Dieu, cet Israël auquel nous ne pensons que quelques fois, lorsque l'actualité donnée par les médias nous incitent à y penser.

Nous ne sommes pas l'arbre franc, mais l'arbre greffé dont la sève est composée du sang de christ coulant pour le rachat de nos âmes perdues ; alors que celui-là qui à pour lui le certificat de naissance (nous sommes adoptés à cause de notre foi en Yéshua) et que le monde rejette, même le monde « chrétien » parce que c'est ainsi que l'a annoncé le Seigneur : ce qu'il me font, ils vous le feront aussi ! Romains 11/24  - Si toi, tu as été coupé de l’olivier naturellement sauvage, et enté contrairement à ta nature sur l’olivier franc, à plus forte raison eux seront-ils entés selon leur nature sur leur propre olivier.

Notre paix est au cœur de notre amour pour Israël : si je t'oublie, Jérusalem...Psaumes 137/5 et 6 - Si je t‘oublie, Jérusalem, que ma droite m’oublie! Que ma langue s’attache à mon palais, si je ne me souviens de toi, si je ne fais de Jérusalem le principal sujet de ma joie!

Frères et sœurs, comme je veux votre bonheur je ne peux que vous dispenser la Parole sainte et vivifiante, parce que vivante, de notre Seigneur Dieu qui nous annonce clairement ce qu'il en est de son amour pour Jérusalem.

Jérusalem est La ville de Dieu, la capitale en quelque sorte, de cette Nation qu'il s'est choisi non pas pour y demeurer - Actes 17/24 - Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, étant le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite point dans des temples faits de main d‘homme- mais afin que les hommes, toujours désireux de suivre des idoles qu'ils se sont fabriquées afin de les suivent (à l'image du veau d'or) il y a un lieu de souvenir qui est en terre d'Israël, terre des hommes après être celle de Dieu.

Aujourd'hui, Jérusalem est un enjeu crucial, mais surtout un enjeu religieux où se heurtent les religions des hommes. Dieu nous dit dans sa parole (où alors si ce n'est pas le cas, il faut jeter la bible au feu) Marc 14/58 Nous l’avons entendu dire: Je détruirai ce temple fait de main d‘homme, et en trois jours j’en bâtirai un autre qui ne sera pas fait de main d‘homme

C'est ça notre devenir en Christ : lorsque nous mourons à nous-même, lorsqu'enfin nous sommes dépouillés de toutes nos prérogatives et de nos prétentions purement idéalistes trempées dans l'encre de l'humanisme, et non pas assises sur la parole divine, c'est alors que nous devenons ce Temple de l'Esprit au travers duquel Dieu se meut afin de vivre en nous, et nous faire expérimenter la vie spirituelle qui nous est promise, Christ étant à toujours, à jamais, le Sanctuaire de Dieu .Hébreux 9/24 et 25 - Car Christ n’est pas entré dans un sanctuaire fait de main d’homme, en imitation du véritable, mais il est entré dans le ciel même, afin de comparaître maintenant pour nous devant la face de Dieu. Et ce n’est pas pour s’offrir lui-même plusieurs fois qu’il y est entré, comme le souverain sacrificateur entre chaque année dans le sanctuaire avec du sang étranger;

Hébreux 10/19 - Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire...

Frères et sœurs, bien-aimés du Seigneur ! Le monde dit de chacun d'entre nous que nous sommes la balayure du monde - 2 Corinthiens 6/8 … au milieu de la gloire et de l’ignominie, au milieu de la mauvaise et de la bonne réputation; étant regardés comme imposteurs, quoique véridique -

 

Mais notre récompense est dans ce simple verset qui remet toute chose à sa place : Romains 9/8 … c’est-à-dire que ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu, mais que ce sont les enfants de la promesse qui sont regardés comme la postérité.

Nous sommes la postérité de Dieu par Christ et son sacrifice éternel ! Nous sommes rejetés, bafoués, moqués, soit ! Mais à nous la vraie liberté des enfants de Dieu, et à nous l'espérance éternelle de cette vie en Christ, vie nouvelle dans l'espérance éternelle.

Jérusalem ! Ville éternelle, ville séparée et non pas ville attribuée à la religion des hommes ! Ville sainte et non pas ville œcuménique selon le désir de l'homme païen !

Il faut savoir ceci : Dieu veut que cette ville, la « Sion » de Dieu, soit enfin épurée de tous ses péchés qui lui ôtent le regard bienveillant de notre Dieu (sans jamais lui ôter son amour) et pour cela, il épure encore et encore, jusqu'à la naissance de la Jérusalem céleste décrite dans Hébreux 12/22 - Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le chœur des anges,

Christ est "la Jérusalem céleste", Dieu vivant et saint, dont nous nous sommes approchés avec crainte et tremblements, certes, mais avec assurance aussi.

Aujourd'hui, toujours selon la même voix qui est celle du Saint Esprit, qui est cette parole écrite, parole éternelle et parfaite : les prophètes de Jérusalem sont semblables à des dévoreurs d'âmes (Ezéchiel 22/25) ! C'est le temps de l'homme pour la terre, c'est le temps de Dieu pour l'homme ; Dieu voulant purifier ce qui n'est qu'amalgame et c'est à Jérusalem que sera fondu les métaux dont sont fabriquées les Nations – Ezéchiel 22/21 - (dites-moi le contraire et je me tairais à jamais)

 

L'homme à toujours été soucieux de sa renommée, et c'est ainsi qu'il est avide de reconnaissance envers lui-même et ce qu'il nomme « ses œuvres » - même parmi le peuple de dieu se trouvent le même phénomène, caché sous le couvert de l'humilité ; mais tout ceci est contraire à ce qui est écrit dans Jean 7/17 – celui qui se recommande de lui-même n'est rien, mais celui-là qui recherche la gloire de Dieu est véritable et l'injustice n'a pas sa demeure en lui (en son cœur, en son âme, en sa foi)

Bien aimés de Dieu, la vérité est celle-ci : si Christ Yéshua est bien celui-là sur lequel ta vie est « entée » (greffée) si ta vie n'est plus que tunique souillée dont tu désire te débarrasser afin de vivre la vie sainte que t'offre le Seigneur, en sa mort et sa résurrection,(Jude 1/23 - sauvez-en d’autres en les arrachant du feu; et pour d’autres encore, ayez une pitié mêlée de crainte, haïssant jusqu’à la tunique souillée par la chair) alors sache bien que Christ, le Tabernacle de Dieu, porte ouverte du Temple divin dont tu as ainsi accès, t'offre l'espérance d'être un jour dans le Sanctuaire de Dieu, avec les saints, offrant à Dieu jour et nuit la louange de ce qui fait ta nature céleste et spirituelle, oublieux à jamais des œuvres humaines dont tu seras à jamais séparé. Christ sera le don de ta louange offerte à Dieu le Père, en présence des saints, des anges, des louanges du ciel montant dans la grâce absolue de Christ aux pieds de qui tu te tiendra ! Et cela à toujours, et cela à jamais !

Frères, sœurs, bien aimés du Souverain Grand et Puissant, je vous offre en ce jour ce cri d'espérance ( cri poussé par notre Seigneur en expirant sur la croix) qui nous réunira un jour futur, un jour prochain, en la sainte présente de celui pour qui nous disons : MARANATHA !