Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

LE PREPUCE DE TA CHAIR !

Par Naomie, le 18 Mai 2010.

 

 

Shalom à vous tous qui prendrez le temps de lire ce texte qui, je dois bien l’avouer, ne fut pas très aisé à aborder.

Mais le Seigneur nous réserve bien des surprises, et sa parole, selon la traduction et l’époque de l’écriture offre des perspectives alléchantes pour qui veut toujours aller de l’avant avec s'il est notre guide.

Le prépuce de ta chair : cette parole est tirée de la bible Martin, version 1885, et elle me semble très explicite.

C’est pourquoi je vais « essayer » de vous transmettre le plus clairement possible ce que j’ai compris de cette parole, afin qu’elle soit, en vous, aussi vivante qu’elle l’est en moi.

 

 

Soyez bénit, vous tous, et que la paix du Dieu vivant et fort soit votre partage.

Votre sœur en Christ Yéshua.

Naomie.

 

 

Un cours d’anatomie peut-être pour commercer ?

 

Un prépuce ! Qu’est-ce cela ? Savons-nous tous ce que cela représente dans le vocabulaire courant ? Pas grand chose pour beaucoup, parce qu’il est des mots qui se meurent avant que de disparaître de notre quotidien ; Parce que, malheureusement, les mots évoluent  avec le temps, n’ayant plus, parfois, qu’une lointaine relation avec la racine, n’étant plus qu’un édulcorant du vocabulaire humain Fréquemment, la vulgarité remplace la vérité, et nous sommes loin du compte..

 

Alors voici la définition exacte de ce mot : prépuce -  Terme d'anatomie. La peau qui couvre l'extrémité du membre viril.

Le prépuce est le repli mobile de peau et de muqueuse qui couvre plus ou moins le gland du pénis et le protège à l'état de flaccidité. L'ablation du prépuce ou circoncision est fréquemment pratiquée à travers le monde, pour des motifs religieux, sociaux ou parfois médicaux.

Nous devons faire la différence entre la circoncision et l'exision; la dernière étant l'ablation du clitoris (organe de l'appareil génital féminin) et dont il n'est pas fait mention dans les saintes écritures, alors que ceux qui la pratique se serve justement du prétexte de la religiosité, mais qui n'est qu'un rituel païen blessant plus que dans la chair, touchant l'âme, de la fillette ainsi "amputée"!

Dieu est créateur, et c’est par la manifestation de sa volonté qu’il en est ainsi dans l’acte créateur de la personne masculine, tout comme il est celui qui fit que la femme fut ainsi créée.

 

Nous savons, également, que l’Eternel Dieu conduisit son peuple a commettre sur chacun des mâles  une action douloureuse qui consiste à l’ablation de cette chair en signe visible de l’alliance conclue par lui avec les hommes du peuple juifs (Genèse 17).  Ce rituel, décrit dans l’Ancien Testament, ne sera pas réécrit par mes soins, ceci n’est pas le but de ce message. Toutefois, je demeure persuadée que nous avons beaucoup  à apprendre au travers de la pensée du Seigneur lorsque lui-même se met à nous parler de ce rituel dans le Nouveau Testament.

 

Dans notre vocabulaire moderne, que signifie cet acte qualifié de barbare par certains,  qui porte le nom de circoncision ?

Voici la définition la plus précision qui puisse être concernant ce geste :

CIRCONCISION : Action d'exciser le prépuce. La circoncision est en usage chez les Juifs et chez les musulmans (Israël, Ismaël)

Du temps ou Abraham reçu cet ordre de Dieu, le geste était accomplit par les « Anciens » à l’aide d’une  pierre de circoncision, pierre taillée en couteau.

 

Nous avons quelques exemples sur lesquels nous appuyer dans les actes de circoncision dépeints tout au long des livres bibliques, tant dans l’Ancien que le Nouveau Testament. Voyez plutôt comment Séphora agit envers son fils Guerschom, (Exode 4/25), comment Saül engagea David à combattre contre les Philistins afin d’obtenir, pour dot (sa fille Mical) 100 prépuces ; et comment David combattit contre 200 Philistins et apporta à Saül leurs prépuces (1Samuel 18 /27).

 

Le Nouveau Testament nous enseigne ceci : Romains 2/25 - La circoncision est utile, si tu mets en pratique la loi; mais si tu transgresses la loi, ta circoncision devient incirconcision. 2/26 - Si donc l`incirconcis observe les ordonnances de la loi, son incirconcision ne sera-t-elle pas tenue pour circoncision?  2/27 - L`incirconcis de nature, qui accomplit la loi, ne te condamnera-t-il pas, toi qui la transgresses, tout en ayant la lettre de la loi et la circoncision?

Avec ces quelques paroles posées telles une pierre d’angle sur laquelle sera construit l’édifice, l’Apôtre Paul y va sur la pointe des pieds, certes, mais il avance franchement, afin que seule demeure debout la vérité. Il commence à expliquer ce qu’est être juif, lui qui se targue de l’être « brillamment » et nous retrouvons, suite à Romains 2 cité plus haut, la suite explicative de ce qu’est le juif véritable après la Nouvelle Alliance en Yéshua : Romains 2/28 - Le Juif, ce n`est pas celui qui en a les dehors; et la circoncision, ce n`est pas celle qui est visible dans la chair.  2/29 - Mais le Juif, c`est celui qui l`est intérieurement; et la circoncision, c`est celle du coeur, selon l`esprit et non selon la lettre. La louange de ce Juif ne vient pas des hommes, mais de Dieu.

 

Cette parole est dite  clairement et ne devrait pas poser de problème de compréhension, pourtant, il n'en est rien. Pourquoi? Tout simplement parce que la religiosité humaine pareille à celle du scribe et du pharisien,  couvre l’enseignement divin par sa propre conception de cette Alliance nouvelle passant par l’acte de sang de Christ Yéshua, déposant ainsi sur l'oeuvre de la croix le voile de la séparation malgré qu'il fut lui-même déchiré dans le sens de la hauteur.

J’entends souvent dire dans une affirmation mensongère que la bible se contredit ; ce qui est rigoureusement faux. Pouvons-nous prétendre qu'il n'en fut rien pour nous? Si nous lisons  Romains 4/11 -  Et il reçut le signe de la circoncision, comme sceau de la justice qu`il avait obtenue par la foi quand il était incirconcis, afin d`être le père de tous les incirconcis qui croient, pour que la justice leur fût aussi imputée, et  Galates 5/6 - Car, en Jésus Christ, ni la circoncision ni l`incirconcision n`a de valeur, mais la foi qui est agissante par la charité, nous pourrions, nous aussi, prétendre que la parole de Dieu est contrariante, contredisante;  il n'en est rien!  La compréhension de cette parole ne peut se faire que par l'intelligence renouvellée par l'action de l'Esprit Saint (Marc 8)

 

Nous faut-il commencer à détruire les textes qui nous déstabilisent afin d’être pleinement assurés que notre façon de penser est meilleure que celle de l’autre, en ce qui concerne justement cette circoncision charnelle ? Surtout pas ! Ce qu’il nous faut, c’est la lumière donnée par l’Esprit Saint qui illumine tout ce qui nous vient de Dieu, parce que La Lumière est venue dans le monde qui ne l’a pas reçu. Quelle tristesse.

Yéshua, dans sa naissance est juif, nous le savons tous, même si parfois il est perdu de vue cette réalité et nous en faisons tout et rien. Donc, comme tel, il fut, au huitième jour de sa naissance, traditionnellement circoncit au Temple, à Jérusalem, lui-même encourageant, plus tard Jean Le Baptiste à faire ce qui est bien et de le baptiser d’eau, alors qu’il est l’Agneau de Dieu. Pur et sans péché.

 

1 Corinthiens 7/19 - La circoncision n`est rien, et l`incirconcision n`est rien, mais l`observation des commandements de Dieu est tout. Ici, Paul accentue le fait que si tout est permis, tout n’est pas utile : 1 Corinthiens 6/12 - Tout m`est permis, mais tout n`est pas utile; tout m`est permis, mais je ne me laisserai asservir par quoi que ce soit.

Nous commençons à entrevoir l’esprit de  la vérité qui élève et vivifie émaner dans de sa gangue de la lettre qui tue - 2 Corinthiens 3/6 - Il nous a aussi rendus capables d`être ministres d`une nouvelle alliance, non de la lettre, mais de l`esprit; car la lettre tue, mais l`esprit vivifie.

 

Tout comme la montée des degrés qui mènent au Temple à Jérusalem, Paul accentue avec force maintenant ce qui est véritable dans la Nouvelle Alliance, qui ne peut être comprise que par celui, celle, qui en Christ, par l’Esprit Saint, se trouve régénéré et entre, avec force, par la foi dans la réalité, dans la vérité transmise par le Seigneur notre Dieu : 1 Corinthiens 2/14 - Mais l`homme animal ne reçoit pas les choses de l`Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c`est spirituellement qu`on en juge.

Lorsque Paul s’adresse hardiment aux Galates (chapitre 3)  il n’y va pas par quatre chemins ; il leur annonce avec force ce qu’ils sont devenus pour leur grande honte et s’insurge de ce que quelques-uns uns influence et trouble leur avancée spirituelle (verset 10), et insiste sur la circoncision ou l’incirconcision (verset 11) se prenant pour exemple.

Il s’exprime maintenant librement et va jusqu’à dire : Le scandale de la croix a donc disparu ? Et encore : que ceux qui jettent ainsi le trouble parmi vous soient retranchés (sous-entendu du livre de vie).

 

Paul ! Paul ! Irais-tu trop loin et dépasserais-tu les bornes fixées par Dieu dans ton apostolat ?

Je n’en crois rien, mais je commence « un peu » à connaître cet homme, se déclarant l’avorton auquel le Seigneur serait aussi apparut (1 Corinthiens 15/8) le moindre 1 Corinthiens 15/9 - car je suis le moindre des apôtres, je ne suis pas digne d`être appelé apôtre, parce que j`ai persécuté l`Église de Dieu.

 

Ce que je veux vous dire, à vous qui  jetez la perturbation au sein de l’Eglise régénérée et rachetée par Christ, celle qui   donne naissance à des  disciples,  non plus à des prosélytes ; vous qui judaïsez plus que le plus religieux parmi les religieux et qui enseignez à faire pareillement, ce sont les paroles proclamées par Paul au travers d’une épître dirigée à l’encontre des Galates et envers leur sombre comportement.

Vous courriez bien, qui vous a ainsi distrait ? …. La circoncision de ta chair n’est rien si tu enfreins la loi, la circoncision de ton cœur est tout dans le sacrifice de Christ et ton acceptation à vivre ta foi en lui, le Fils du Père que tu aimes, le Fils qui est aimé du Père – 2 Pierre 1/17 - Car il a reçu de Dieu le Père honneur et gloire, quand la gloire magnifique lui fit entendre une voix qui disait: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j`ai mis toute mon affection.

 

La circoncision n’est pas le salut, ni dans le cadre de la Loi, ni dans celui de la Grâce ; mais la circoncision de la chair de ton cœur est ton salut si cela te conduit à comprendre et à vivre selon Colossiens 2/11 et 13 -  Et c`est en lui que vous avez été circoncis d`une circoncision que la main n`a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair:  Vous qui étiez morts par vos offenses et par l`incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses.

J’en connais qui, afin de demeurer dans la législation de l’Ancien Testament, troublés par les perturbateurs dénoncés par Paul, qui ont agit sans tenir compte de ces paroles pourtant véritables, et ont fait ainsi circoncire les fils,  selon un rituel exécuté par des rabbins.

Christ serait-il mort en vain ? Et quel est l’avantage qui nous est proposé dans la Nouvelle Alliance si nous retournons vers les préceptes de l’Ancienne Alliance ? Christ est le pivot, l’axe qui relit les deux, l’ancien et le nouveau Testament, sans lui, en dehors de lui, il n’est rien.

La circoncision qui se produit lorsque l’enfant à 8 jours est faite ou devrait être faite, selon la législation, sous anesthésie locale ; celle du cœur n’est  pas concernée par cet engourdissement  procuré par le produit anesthésiant.  Loin s’en faut ! C’est une douleur incommensurable, et éternelle, parce que, comme j’ai déjà eu à l’expliquer une fois, il ne peut pas, il ne doit pas y avoir cicatrisation, contrairement à la plaie de la chair.

La plaie de la chair devient cicatrice, et la douleur s’estompe peu à peu, pareillement à la femme qui vient d’enfanter oublie, dès la naissance, la douleur qui la cloue et la brise dans son être tout entier. Le cœur, lui, n’est qu’un muscle entouré d’une peau. Lors d’un infarctus, d’une angine de poitrine ou d’un autre assaut quelconque survient une douleur atroce ; celle-ci d’estompera dès l’apport des premiers soins. Mais imaginez un instant ce même cœur mis à nu, une main dans la poitrine ouverte, un scalpel aiguisé séparant cette peau de son support de chair, devenant « prépuce » sanglant jeté en offrande, en sacrifice, au pied du Seigneur ; et imaginez ce cœur sanguinolent ne jamais se cicatriser, ne jamais connaître autre chose que cette douleur vivante, le vouloir et l’accepter. Homme et femme égaux devant cet acte purement réfléchit qui les unis à leur Sauveur et Seigneur.

 

L’Alliance de sang de Christ, l’Alliance de sang de l’homme régénéré selon l’enseignement de Christ : la circoncision de la chair n’est rien si tu enfreins la loi, la circoncision que n’a pas faite une main d’homme, qui consiste à être dépouillé, est la réalité. Par Christ est née une nouvelle Alliance agréée par l’Eternel Dieu, c’est une Alliance de sang.

Voilà, en réalité, ce qu’il en est de la circoncision faite non pas de la main d’un homme, mais de la main de Dieu. Ainsi, jamais, entendez-vous, jamais vous ne serez oublieux du prix que vous aurez accepté de payer, semblable, dans la chair, de la même souffrance supportée par Yéshua à l’aube de sa mort, au crépuscule de sa vie sur terre, et l’aurore de sa résurrection, de la notre aussi.

Soyez bénis, et que ces quelques lignes vous fassent pénétrer dans la réflexion de la réalité de la parole de Dieu, du Verbe vivant.

 

Amen.