Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 L'ARBITRAGE DE DIEU !

Par Naomie, le 2 Mai 2012.

 

SHALOM !


Frères et sœurs, nous vivons des temps où l'homme se révèle ce qu'il est en réalité : un loup prédateur pour ses semblables.

Lorsque la proie se profile à l'horizon, il n'est plus rien qui puisse empêcher la meute de se ruer sur le plat de résistance, et parce qu'il est carnivore, il va déchirer, dépecer et avaler la carcasse ainsi exposée à sa convoitise !

Actuellement, nous assistons à des carnages organisés par la faim du pouvoir, du « Pouvoir » et tous se ruent ainsi sur des festins dont nous faisons l'ordinaire.

Comment cela peut-il changer ? Comment pouvons-nous nous délivrer de ces loups qui ne sont pas des loups ravisseurs, mais bel et bien des carnassiers avides et cupides !

Connaissez-vous cette souffrance à la vue de tels agissements ? Connaissez-vous cette envie de vomir occasionnée par les paroles qui sont autant d'armes pour l'âme humaine ?

Le mensonge à l'honneur, la propagande coulant à flots furieux des robinets de la dictature morbide des sondages, et à la base de tout cela, une « curée » - mise à mal, mise à mort – semblable à ces jeux de cirque où étaient livrés en pâture, à la vindicte populaire, ceux qui étaient désignés comme « ennemis de la Nation » alors que ces personnes étaient simplement coupables de déplaisir envers le « roi »


En Bref, pouvons-nous autrement que ceci :

Vanité des vanités, tout n'est que vanité - Ecclésiaste 12/8

où encore : il n'est rien de nouveau sous le soleil - Ecclésiaste 1/9 – parce que «  Ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera, il n’y a rien de nouveau sous le soleil. »

Jadis, lorsqu'un problème n'avait pas de solution immédiate, lorsqu'il paraissait impossible de mettre tous en accord, il était coutume de faire appel à l'arbitrage de Dieu ; le gagnant ayant reçu l'aide du Seigneur !

Simpliste ? Peut-être oui, peut-être non !

Mais du moins nos ancêtres avaient l'assurance s'ils étaient vainqueurs, d'être approuvés par Dieu le Tout Puissant.

Aujourd'hui, dans ce qui nous est servit jour après jour, nous pourrions dire ne plus savoir à quel saint se vouer (ce qui d’ailleurs n'est nullement recommandé) où encore : un cochon n'y retrouverait pas ses petits !

Nous pataugeons dans une boue pestilentielle mais nul ne fait le nettoyage devant sa propre porte, préférant voir l'arbre dans le pré voisin et ignorer la forêt qui envahit le sien !

Ah ! Vanité et orgueil !

Oui, nous avons progressé depuis que nous avons porté le nom de « Homme du Neandertal » mais est-ce que nous avons pour autant acquis ce qui nous est nécessaire, à nous, afin de pouvoir vivre dans la dignité et la vérité : discernement et sagesse, loyauté et fidélité, foi et espérance ?

Nous sommes en manque mais ne voulons pas l'admettre, c'est pourquoi les loups se repaissent de chair fraiche et cela jour après jour !

Aujourd'hui, ce qui est notre quotidien porte les doux noms de « Crise » de « Chômage » de « Pauvreté »

de « Bourses folles (a défaut des vaches folles dont ont ne parlent plus) » de « Scandales » et de « Sexes »...

Si vous cherchez, vous en trouverez bien d'autres tant est grande la panoplie.

Faut-il continuer ainsi ? Pouvons-nous nous offrir le luxe de continuer sur notre lancée, risquant la chute à tout instant tant il y a d'instabilité sur nos voies ? Allons nous continuer à nous congratuler sur notre pauvre savoir qui n'améliore en rien nos conditions de vie, titubant comme des pauvres fous que nous devenons peu à peu, illogiques et infatués de notre personne ?

Tels des enfants « gâtés » nous avons avancé mais notre avancée ne nous a rien offert en échange de nos prouesses humaines !

Nous avons mis des clivages à portée de nos regards, ignorant ce qui se passait derrière les fortifications délimitant nos petits territoires ; Nous avons bornés et délimités toutes choses, et nos acquis reposent sur la force du vent : vanité des vanités, tous est vanité et poursuite du vent...

Nous courrons après nos ombres et malgré le « mode d'emploi » qui nous a été confié par le Tout Puissant, nos paupières fermées ne nous permettent plus de lire le manuscrit ; Nous mettons une interprétation « humaine » à ce qui est purement spirituelle ; la Parole divine est d'essence spirituelle ; elle est le pain de notre vie spirituelle !

Pourquoi avons-nous ainsi agit si ce n'était pour couper le cordon ombilical qui nous reliait au Père Créateur ?

Nous voulions notre indépendance, tels ces jeunes gens qui veulent acquérir leur majorité avant l'âge, incapables qu'ils sont, pour la plus part, de vivre loin du cocon familial.

Aujourd'hui, ce que nous réclamons ne peut pas nous être offert parce que nous ne sommes pas capables de comprendre que nous allons à l'échec ; Notre vie spirituelle est par trop souvent comme un vase vide !

Qui comprendra ce qu'en réalité nous sommes, et ce que le Seigneur à souhaité partager avec les siens ?

La fatuité (sottise accompagnée d'une bonne opinion de soi-même, qui fait prendre ridiculement l'air, les manières et les prétentions du mérite) est sœur jumelle de l'orgueil ; c'est le siège de celle qui se prétend l'église !

Il est grand temps de réclamer l'arbitrage du Tout Puissant, quand bien même Yéshua déclarera que des juges sont à notre disposition ;

Mais ce n'est pas un arbitrage humain qui nous est nécessaire, c'est un arbitrage divin ; C'est celui de Dieu !


Que nous est-il préconisé par Le Juste Juge ?

Tendre à ce qui est parfait – Hébreux 6 -


Hébreux 6/1 - C’est pourquoi, laissant les éléments de la parole de Christ, tendons à ce qui est parfait, sans poser de nouveau le fondement du renoncement aux œuvres mortes, 6/2 - de la foi en Dieu,

Dès que nous avons assimilé le « B.A.-BA » de la Parole de Dieu, dès que nous avons gouté à cette substance sans nulle pareille puisqu'elle est la sève de la vie (en Christ Yéshua) il n'est pas utile de disputer ce qui en fait la base, mais bien plutôt tendre à la perfection par le chemin de cette nourriture qui va nous faire évoluer et grandir, nous conduisant dans « le parfait » de Dieu et acceptant ainsi l'arbitrage divin dans notre vie.

Que ne faut-il pas disputer ?

Si nous avons admis la divinité de christ Yéshua, sa venue parmi l'homme afin d'offrir aux perdus (par la désobéissance c'est ce que nous sommes devenus) le salut par cette œuvre magistrale et terrible à la fois de cette mort d’infamie et de triomphe sur les Ténèbres, que supporta le Seigneur ? La Pâques de tout homme ayant foi en Christ Déshuila.


Ce à quoi nous devons tendre ? A la perfection !

Comment ? Par le renoncement aux œuvres mortes (Satan) et à l’indignité qui nous servait de couverture.

Hébreux 9/14 ... combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s’est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des œuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant!


A quoi va servir l'Arbitrage de Dieu ?


Actuellement, dans plusieurs Nations, des hommes se dressent les uns contre les autres, tels des loups sanguinaires, et tous les coups sont permis !

Dans ces combats à mort, ces hommes font appel à la conscience de ceux qu'ils nomment « leurs concitoyens » leur promettant monts et merveilles jusqu'au jour où, à la tête de la Nation, ils se montreront sous leur vrai jour ; Et nous connaitrons avoir été floués.

Çà, c'est « l'arbitrage humain »

L’Arbitrage divin repose sur d'autres critères qui nous manquent trop souvent ; Pourtant n'avons-nous pas été averti de qui est Dieu ?

Nombres 23/19 - Dieu n’est point un homme pour mentir, ni fils d’un homme pour se repentir. Ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas? Ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera-t il pas?

C'est ainsi que nous avons l'assurance que l'Arbitrage de Dieu repose sur la vérité.

Si l'Arbitrage divin repose sur la vérité, Christ affirmant à Pilate que la Vérité se trouve en lui (le faisant donc à l'égal de Dieu)

Ce qui nous est dit, que nous avons difficulté à comprendre et a assimiler concernant notre origine, est pourtant la seule vérité.

Dieu veut, par son seul Arbitrage (séparant ainsi toutes pensées humaines souillant La Vérité) que nous concevions enfin cette réalité révélée par cette parole :

2 Corinthiens 5/1 - Nous savons, en effet, que, si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite ( notre chair) nous avons dans le ciel un édifice qui est l’ouvrage de Dieu ( notre chair ne sera pas présente dans cette dimension spirituelle où tout vit par l'Esprit parce que tout est Esprit) une demeure éternelle qui n‘a pas été faite de main d’homme (nous sommes créés par la volonté de Dieu qui nous a rendu parfaits en Lui, dans son image spirituelle l'Esprit notre seule dimension auprès de Lui dans les cieux)

En parcourant la Parole de Dieu, j'ai été interpellée par Hébreux 6/4 à 6

Je dois avouer que plus je pénètre dans la profondeur de la Parole divine, plus je vais de surprise en surprise, tant est vaste mon ignorance de la vérité qui nous est tant et tant cachée, pas seulement parce que cela est fait volontairement, mais tout simplement parce que ceux qui sont sensés connaître le contenu du Livre ont une connaissance très limitée.

Je ne veux pas me mettre au dessus d'eux tous, ce n'est pas mon but. Mais il faut que nous sachions l'intensité, l'immensité de cette Parole dont il nous est dit :

Ephésiens 3/17 à 21 - Que le Christ habite dans votre cœur par la foi. Enracinés et solidement fondés dans l'amour, vous serez ainsi à même de comprendre, avec tous ceux qui appartiennent à Dieu, combien l'amour du Christ est large, long, élevé et profond (en bref, sans limitation dans le temps et dans l'espace qu'il rempli par cet amour) . Oui, vous serez à même de connaître cet amour qui surpasse tout ce qu'on peut en connaître, et vous serez ainsi remplit de toute la plénitude de Dieu.A celui qui par la puissance qui agit en nous, peut réaliser infiniment au-delà de ce que nous demandons où même pensons, à Lui la gloire dans l'Eglise (la sainte) et en Christ Yéshua pour toutes les générations et pour l'éternité. Amen. (extrait de la version du Semeur – révisée en 2000)

Nous vivons à l'Ere de la vitesse, du stress et du « speed » ce qui fait de nous des « habitués » et plus grands choses nous surprennent encore ; même l'explosion de la Vérité de la Parole de Dieu dans notre vie perd de sa saveur petit à petit, et nous rend ainsi participants à cette parole issue de La Bible :

Matthieu 5/13 - Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes.

Une parole diversement interprétée mais peut expliquée !

Est-ce la peur qui muselle ceux qui devraient apporter la révélation spirituelle de la Parole divine ? Je ne sauvais m'aventurer dans ce chemin, mais je sais bien une chose : peu entreprirent de s'y risquer.

C'est ainsi que des hommes et des femmes, ayant chuté après avoir connu la vérité, se voient montrés du doigt et rejetés alors que le Seigneur, de sa main, les a circoncis tant étant grand leur repentir et leur angoisse d'avoir faillit !


Que dit cette parole de Hébreux 6/4 à 6 :

« Il est impossible à l'homme « charnel »une fois éclairé dans l'absolue vérité, ayant gouté aux délices de la vraie foi, revêtu de l'Esprit saint, tombé, puisse encore être rendu participant parce qu'il crucifie de nouveau l'Oint de Dieu parfait et l'expose de nouveau à l'ignominie ! »

Nous avons accès à une partie de la connaissance, mais nous ne connaissons pas totalement.

1 Corinthiens 13/9 - Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie,

13/12 - Aujourd’hui nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière obscure, mais alors nous verrons face à face; aujourd’hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j’ai été connu.

Le voile à été fendu en deux partie, et depuis lors, nous avons accès au Sanctuaire de Dieu, le Tabernacle ayant été exposé à la vue de Tous.

Est-ce que Dieu, dans l’Ancien Testament, dans le cadre de la Loi, est plus enclin à la miséricorde qu'après la venue en chair du Verbe de Dieu afin de réconcilier l'homme et son Créateur ?

Pourquoi, Aaron, après avoir laissé le peuple tomber en égarement, le laissant accomplir la dévastation de ce qu'il venait tout juste d'acquérir, c'est à dire l'Alliance avec l'Eternel suite à la délivrance d'Israël du pays d'Egypte, pourquoi Dieu le consacre Souverain Sacrificateur ? (Exode 39)

Notre vision est étroite, tant nous l'avons « borné » par crainte de sortir de la vérité ; Agissant pareillement, nous avons rétrécis notre terrain d'investigation et nous condamnons alors ceux et celles qui se sont repentis avec sincérité, allant jusqu'à « mourir » à eux même pour enfin accéder à la seule vérité de Dieu à savoir le salut par la mort de Christ sur la croix.

L'homme charnel est cet homme descendant d'Adam ; Né de la poussière, remplit du souffle de Dieu afin de devenir un être vivant, il n'est pas remplit, pour autant, du Saint Esprit (celui-ci n'étant pas encore répandu sur la création mais servant de support à la Parole de Dieu qui prononça LE VERBE et fit s'accomplir sa volonté pour le monde et ce qu'il renferme) Luc 24 49 fait état de l'envoi, par Yéshua, de la promesse qui a été faite (l'envoi du Saint Esprit)

Ce qui est né poussière retournera poussière ; Toutefois tout ce qui est né de l'Esprit retournera dans la dimension qui est sienne : une dimension spirituelle.

La chair ne peut pas bénéficier de « ce passage » Une preuve ? Christ de dire qu'il ne faut pas le toucher ; s'il est revenu d'entre les morts, sa chair n'est pas glorifiée – Jean 20/17.. Ne me touche pas, car je ne suis pas encore monté vers mon Père...


Nombres 14/18 - L’Eternel est lent à la colère et riche en bonté, il pardonne l’iniquité et la rébellion; mais il ne tient point le coupable pour innocent, et il punit l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération.

Romains 9/15 - Car il dit à Moïse: Je ferai miséricorde à qui je fais miséricorde, et j’aurai compassion de qui j’ai compassion.

David connu la bonté de Dieu plus que bien d'entre nous, et nous connaissons son aventure d'avec Beth shéba qu'il prit pour femme et envoya Urie à la mort ! Dieu dira pourtant de lui : homme selon mon cœur !

Voyez-vous, nous pourrions palabrer et décortiquer la Parole tous les jours de notre vie, jusqu'après notre mort sans pouvoir y rencontrer un mot injuste, une pensée inique ! Dieu est Dieu et Il fait ce qu'Il veut dans son règne éternel !

Romains 11/23 - Eux de même, s’ils ne persistent pas dans l’incrédulité, ils seront entés; car Dieu est puissant pour les enter de nouveau.

De nouveau revient à dire que l'action s'est produite une fois, puis malgré l'intervention de Dieu, ceux dont il est fait mention ont « chuté » retournant à ce qu'ils avaient vomis. Pourtant la main divine s'est tendue vers eux afin qu'ils puissent entrer dans le salut accordé, si jamais leur repentir est sincère et si leur cœur est alors non plus circoncis au rythme de la volonté humaine transmise par le savoir humain et charnel, mais bien plutôt de la main de Dieu, qui permet ainsi à l'homme régénéré d'avoir l'intelligence renouvelée pour avoir accès à la compréhension de la seule vérité. Ceci peut se faire, et se fera, si le nom du pécheur est bien inscrit dans LE LIVRE DE LA VIE. Pas autrement.

« Où sont ceux qui t'accusait » dit-il à la prostituée...

Romains 12/2 - Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

Une seule affirmation de ce qui sera : celui qui a connu, puis qui est « tombé » pour être relevé dans l'amour de Dieu, « paiera » le prix de son action par la souffrance dont seul, Dieu connaitra la racine et la provenance.

 Il y aura pardon pour la repentance vraie, mais il y aura un retentissement fort dans la vie de cette personne qui saura le prix des larmes et celui du sang versé à Golgotha.

Celui-là qui aura pour un temps perdu accès à la gloire aura pour partage les épines, ce qui n'est pas cher « payer» la désobéissance qui est un chemin qui mène droit à la malédiction, tout juste avant d'être réprouvé et jeté au feu (Hébreux 6/7 et 8)

Souvenons-nous bien de ceci : tout péché est pardonné (s'il y a repentance) sauf le blasphème contre l'Esprit saint.

Par trois fois, Pierre, ce Pierre qui disait vouloir donner sa vie à Yéshua, celui-là qui voulait être « lavé » par christ de la tête aux pieds fut celui-là qui reniât Christ sans vergogne, sans honte aucune.

Luc 22/61 - Le Seigneur, s’étant retourné, regarda Pierre. Et Pierre se souvint de la parole que le Seigneur lui avait dite: Avant que le coq chante aujourd’hui, tu me renieras trois fois.

Et pourtant, à ce même Pierre traitre à sa parole, le Seigneur dira :

Matthieu 16/18 - Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre (caillou) je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.

Toutefois, l'attente demeure dans l'excellence favorable au salut ; Dieu n'étant pas injuste et n'oubliant pas l'ouvrage qui est notre en faveur de tous les saints (Hébreux 6/9 et 10) – La conservation d'une pleine espérance se fait dans le zèle, le non-relâchement et par l'imitation des héritiers de la promesse.

Si nous venons vers Dieu afin de réclamer son arbitrage, c'est commettre un acte juste pour une juste justice dont les hommes ne peuvent pas se prévaloir.

Dieu a juré par lui-même (Hébreux 6/13) afin que l'homme sache l'immuabilité de Sa Parole qui est à son image : JE SUIS (6/17)  Par l'espérance ainsi proposée, nous sommes ancrés, nous avons notre âme rivetée au Rocher des siècles afin de ne pas errer ni vagabonder parce que nous avons pénétré dans le « Saint des Saint » dans le Sanctuaire, au-delà du voile déchiré – Hébreux 6/19 à 20.

Il y a quelques mois en arrière, l'Esprit Saint s'adressa à ceux qui  voudraient bien l'entendre au travers d'une image forte : faire tomber le « chêne » de Saint Louis qui est le stéréotype de la Justice des hommes, à défaut d'être celui de Dieu. En nous révélant cela, nous avons eu connaissance d'une chose : la « représentation » de la justice des hommes serait basculée, serait bousculée ; et c'est ainsi qu'en France, la justice connait bien des déboires, et celle du monde devient pantomime, où celui qui se devrait être représentant de la juste justice devient acteur de multiples rôles par une gestuelle démesurée. Dieu est Juste Juge et il est digne de notre foi lorsque nous nous approchons de Lui afin d'obtenir faveur par l'arbitrage de Sa Parole. Il a juré par lui-même !En écrivant ce message, je me suis bien souvent revue dans certaines situations et j'affirme ici que rien n'est impossible à Dieu dès que nous lui offrons notre foi afin que cette dernière grandisse et fructifie au travers de miracles inimaginables (un paralytique qui se lève, un muet qui loue Dieu, une jambe qui rallonge de 10 cms en un clin d’œil, un païen rejetant ses idoles pour accepter le salut par Christ, etc...) où encore celui qui va mourir, qui connait l'amour parfait de Dieu, qui n'a que détourné son regard de cette église coupable de l'avoir rejeté et jugé, et qui, à l'instant fatidique, en fermant les yeux sur cette vie qu'il a pourtant aimé, vivra avec intensité les dernières paroles du Seigneur par Esaïe 42/43/44/45, et qui  me permettra, à mon tour, d'expérimenter la teneur vraie du Psaumes 23 et de constater personnellement que celui qui marche dans la vallée de l'ombre de la mort n'a rien à craindre si Dieu est son Dieu.

Frères et sœurs, chaque fois que j'écris je suis dans la dimension de la surprise et de la joie, de l'amour aussi ! Dieu est Dieu, nous le savons bien ; mais il est temps d'avancer en pleine eau et de ne plus regarder aux rivages, aux berges qui nous retiennent loin du fleuve ; Enfin il est temps de passer notre Jourdain, appuyés en vérité sur La Parole de Dieu, Le Verbe Vivant, le temps que nous sommes en Lui des Vivants.

Shalom à vous tous. J'ai subit l'accusation de « faux frères, de fausses sœurs » et j'ai été trainée devant les tribunaux ; l'Arbitrage de dieu m'a délivré des griffes du dragon vociférant et crachant ses feux, pour me mettre au large dans le cœur de sa vérité.


Puissiez-vous expérimenter tout cela afin d'être comblés dans le bonheur d'être de Sa Maison. Bien aimé nous est-il dit, je veux que tu sois prospère tout comme ton âme.


3 Jean 1/2 - Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme.