Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

title

 

LA COUPE D'ETOURDISSEMENT !



Za charie 12/2 - Voici, je ferai de Jérusalem une coupe d’étourdissement pour tous les peuples d’alentour, et aussi pour Juda dans le siège de Jérusalem.



Jérémie 25/15 - Car ainsi m’a parlé l’Eternel, le Dieu d’Israël: Prends de ma main cette coupe remplie du vin de ma colère, Et fais-la boire à toutes les nations vers lesquelles je t’enverrai.


Par Naomie l


le 25 mai 2016.



Jérémie reçoit un ordre de la part de « JE SUIS » en ces termes : « prends cette coupe, et fais-la boire... et si tu essuies un refus : oblige-les ! Voilà, c'est cela : oblige-les – Jérémie 25/15 à 38, appuyant sur cette parole verset 32 : la calamité va de nations en nations et une grande tempête s'élève des extrémités de la terre !

Est-ce que cela nous contient dans notre démarche contre Dieu ? Non pas ! La folie nous habite et la stupidité à saisie l'homme jusqu'à lui donner u cœur de bête. N'est-ce pas pour cela qu'il est écrit : j'ôterais vos cœur de pierre afin de le remplacer par un cœur de chair ?


Alors, malgré le fait que l'homme a été chassé du jardin d'Eden, loin de devant la face de Dieu ; Après l'extermination de la race humaine par le déluge ; Après de multiples plaies qui se sont abattues sur nous, nous continuons à demeurer aveugles, sourds et muets de devant Dieu.


Quels sont les moyens envisagés par notre Dieu si ce n'est cet ordre donné à Jérémie, prophète de Dieu : prends cette coupe de ma main et fait la boire à toutes les nations.


Combien de temps encore allons-nous demeurer rebelles à l'appel du Seigneur « Je Suis » ? Combien de fois va-t-il falloir subir sa colère qui peu à peu s'accentue et nous ramène à ce que nous sommes : de simples humains pétrit d'orgueil et de méchanceté ?


Je vous avoue avoir une grande crainte devant ces individus à la nuque raide, rebelles et instables – Actes 7/51 - Hommes au cou raide, incirconcis de cœur et d’oreilles! vous vous opposez toujours au Saint-Esprit. Ce que vos pères ont été, vous l’êtes aussi.

Pharaon n'a pas voulu fléchir devant « Je Suis » et il entraîna son peuple dans sa démesure et dans sa rébellion. Combien de vie perdues pour satisfaire à un besoin de dominer sur les âmes qui lui avaient été confiées ? Et a ce jour, lorsque les pharaons de ce monde pratique pareillement, n'ont-ils pas de compte à rendre à Celui qui est le Juste Juge et qui jugera les vivants et les morts ? Jérémie 11/20 - Mais l’Eternel des armées est un juste juge, qui sonde les reins et les cœurs. Je verrai ta vengeance s’exercer contre eux, car c’est à toi que je confie ma cause – 1Pierre 4/5 - Ils rendront compte à celui qui est prêt à juger les vivants et les morts.


Alors, parce que telle est la volonté de « El-Gibbor » - Dieu Puissant par sa force – prenez connaissance de ce qui suit, parce que le Seigneur, il y a plus de 40 années, m'a dit : parle et ne te tais pas, et parce que, dernièrement, il m'a révélé un « rouleau » que je devais « manger » - rouleau écrit sur les deux faces –

Ézéchiel 2/8 à 10 - Et toi, fils de l’homme, écoute ce que je vais te dire! Ne sois pas rebelle, comme cette famille de rebelles! Ouvre ta bouche, et mange ce que je te donnerai!. Je regardai, et voici, une main était étendue vers moi, et elle tenait un livre en rouleau.Il le déploya devant moi, et il était écrit en dedans et en dehors; des lamentations, des plaintes et des gémissements y étaient écrits.

Fille de troupe, rassemble tes troupes ! Quelle parole ! Michée 5/1 4-14 Maintenant, fille de troupes, rassemble tes troupes! On nous assiège; Avec la verge on frappe sur la joue le juge d’Israël.


Depuis quelques jours déjà, l'Esprit saint m'a interpellé avec l'image de la coupe de la colère du Seigneur. Il m'a révélé ce qui allait advenir de l'Egypte, de la France, et de l'Afrique.


Les sots qui se vantent de détenir le sort des peuples par la Mondialisation sont des fous que Dieu a pris à leur propre piège. Ils sont fait comme des rats ! Voilà la vérité. Mais ce qui est aussi vrai, c'est que rient n'échappe à la vision perçante de notre Diieu, la vision de l'aigle qui voit très loin, bien au-delà de nos propres limites. Il est Dieu, trop souvent nous sommes oublieux de qui est Dieu ! Lui n'oublie qui nous sommes, c'est la différence – Jerémie 50/24 - Je t’ai tendu un piège, et tu as été prise, Babylone, A l’improviste; Tu as été atteinte, saisie, parce que tu as lutté contre l’Eternel.


Psaumes 75/ 8 – Dieu est celui qui juge, il abaisse l'un, élève l'autre ; Il y a dans sa main une coupe ou fermente un vin plein de mélange qu'il verse. Tous les méchants le boivent. Dieu abat toutes les forces des méchants, les forces du juste seront élevées.



PAROLE DU SEIGNEUR !


Dimanche 22 Mai – je suis devant le Seigneur et alors que je lui parle revient en mes pensées : « le Destructeur n'est pas loin ... Je dresserai les hommes les uns contre les autres et ils se détruiront. Je « briserais les dents des méchants » Je « briserais le bras du guerrier » afin qu'ils connaissent qu'il n'y a pas de Dieu en dehors de Moi.

Je déverse la coupe de ma colère sur les hommes et je les excitent jusqu'au jour du grand carnage.

Les nations sont ivres , la terre est ivre d'avoir bu la coupe de Babylone.

La perte de cette dernière est déjà consommée et celui-là qui regarde et qui voit va connaître la grandeur et la décadences de celle-ci.


EGYPTE


Je pense alors au léviathan et au crocodile tous deux dépeints dans la parole de Dieu

Esaïe 27/1 - et En ce jour, l’Eternel frappera de sa dure, grande et forte épée Le léviathan, serpent fuyard, Le léviathan, serpent tortueux; Et il tuera le monstre qui est dans la mer- Psaumes 74/14 - Tu as écrasé la tête du crocodile, Tu l’as donné pour nourriture au peuple du désert.


Le Saint Esprit de m'affirmer que ce sont là les deux emblèmes « idolâtres » d'Egypte que cette nation entretien dans son souvenir, comme idoles mais le Seigneur de dire : j'ai tué le léviathan, j'ai hameçonné le crocodile, le tirant sur les berges du Nil afin qu'il y périsse.


Egypte ne retrouvera plus jamais sa splendeur passée à causse de Pharaon et de son aversion pour Israël, sa volonté de le détruire, et son manque de repentance.


En fait, le Nil est déserté et le fleuve-roi, le fleuve-dieu est « vidé » de ses dieux serpents et crocodiles.


LA FRANCE



Il n'est pas aisé de prophétiser contre sa propre nation – Jérémie pleurait quand l'Eternel lui ordonna de parler ainsi contre Israël, mais il ne pu que s'incliner et obéir. Si je ne parle pas, Dieu suscitera des pierres qui le feront à ma place.


« France ! Tu as toujours été belliqueuse, et n'a de cesse de guerroyer. En tout temps, en tout lieu, tu as voulu démontrer ta supériorité, et pour cela, tu as été jusqu'à l'ignominie. Tu n'as pas eu pitié, et tu as détourné le regard de ton semblable. Alors, selon les saisons, tu as subit la colère divine, jusqu'au jour ou tu paracheva ton audace en commettant le crime le plus odieux, celui d'ignorer, de mépriser, de rejeter le peuple sur lequel Dieu a dit : celui qui touche à mon oint touche à la prunelle de mon œil !

Tu n'as rien appris de ton histoire, et aujourd'hui encore, tu te conduis en rebelle, et tu met un point d'honneur a détourner ton cœur d'Israël au profit d'Ismaël, qui achète ton âme.


Alors, aujourd'hui, je ne me repends pas du mal que j'avais projeté de te faire, et tu connais, maintenant, le poids de ma colère.

Tes « politiques » se rient de toi et n'éprouvent aucune compassion envers toi, tous sont aveugles, pauvres et nus.

Ils parlent avec la langue du reptile et ils agissent pareillement, se tordant le ventre sur la terre qui leur sert de nourriture.


France ! Tu coures derrière un prestige qui n'existe plus, ton passé peu à peu efface ton présent ; La voix des prophètes parle avec mensonge et avec cupidité, mais tes prophètes tomberont avec tes « sacrificateurs », avec tous ceux-là qui tombent et tomberont.


France ! Ta puanteur monte jusqu'aux cieux et il se rit de toi, celui qui te juge selon sa juste justice.

Ta justice est aveugle, et les plateaux du « fléau » sont en déséquilibre. Comment vas-tu redresser la situation si ta justice est aveugle ? Son glaive est émoussé et les poids sont faussés. Comment t'y prendras-tu ?


France ! Dans tes veines, dans tes artères, coule le poison de tes lois iniques et ton sous-sol est semblable à des écuries, pollués et polluants. L'odeur qui monte à la surface de la terre est nauséabonde. Tu_ as sacrifié l'essentiel à tes plaisirs et tu as mêlé l'ivraie a ta farine.


France ! Tu t'es prostituée à des simulacres d'hommes et tu déclare t'être enrichies à leurs dépens. Tu considère, sans vérité, ce que tu es devenue et tu tends la main à tous les passants alors que le Seigneur veut t'ôter tes haillons pour te parer de fin lin.


France ! Reprens-toi ! Considère ton passé et vois ton présent. Sur tes murs tu as écris des mots qui se sont effacés, tout comme il se fait avec de la craie. Tes beaux principes, tes belles envolées... Alors reviens là ou tu as chuté. Reprends les rênes de ta destinée, toi, et agit pendant que cela peut encore se faire.


Dieu dit : Je ne garde pas ma colère à toujours ! Il en sera donc ainsi jusqu'au dernier survivant de ton ignominie ; C'est seulement après que je te ferais miséricorde, dit le Seigneur !



AFRIQUE



Ta couleur est celle de l'ébène et comme ce bois, tu es précieuse ; Cependant, ta couleur sombre a été recouverte de rouge cramoisie, mais ce rouge-là n'est pas la couleur de la pourpre, c'est la couleur du sang.

Un antagonisme profond sévit et te manipule au point que tu ne connais plus ton intérêt. Ton intérêt n'est pas dans des animosités ancestrales, ni viscérales, ton intérêt est dans le shalom qui vient de Dieu .


Au regard des hommes, tu demeures telle qu'ils te voient, servile à leurs propres volontés, mais la réalité est toute autre.

Au regard du Seigneur, tu es semblable à la Sunamite, la bien-aimée du Seigneur, ou encore à la reine de Saba qui, d'Ethiopie, se rendit auprès du roi Salomon.


Afrique ! Ton héritage est tout autre que celui qui t'es donné de contempler. De toi sont sortis des rois et des princes, il en sera encore ainsi.


Afrique ! Tu as un devenir de puissance, de la puissance que donne l’affranchissement, qui provient de la liberté, de cette liberté qui vient du Dieu vivant et vrai, qui te sonde et qui te voit. »


Voici ce qui m'a été donné alors que je demandais au Saint Esprit une confirmation : Hébreux 8/1 – Le point crucial de ce qui est dit vient du fait que nous avons un Souverain Sacrificateur assis à la droite de la majesté divine dans les cieux.


Amen !