Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

LA CHAUDIERE!

Par Naomie le 10 Avril 2011.

Bientôt Pâques! Ce matin, après avoir répondu à un frère de Côte d'Ivoire, et prié pour cette nation chère à mon coeur, et surtout chère au Seigneur, je me suis placée devant mon écran, et alors que je ne m'y attendais pas, le mot CHAUDIERE frappa mon esprit -

Ce frère ivoirien me demandais de prier pour la Côte d'Ivoire, mais comme je ne suis pas une « machine à prier » je ne le fais que si l'Esprit saint me montre la justesse de la requête; et là, rien... Pas de prière exigée, pas le moindre soupçon de demande du Seigneur, alors j'ai répondu à ce frère, puis voilà ce mot : CHAUDIERE!

Une chaudière est un récipient dans lequel on faisait cuire les aliments, sur un feu allumé dans une cheminée, ce qui ne se fait plus guère dans notre pays de France.

Pourtant, c'est bien ce mot qui est venu, mais comme pour souligner le rêve que j'ai fait au matin.

En effet, je me suis réveillée parce que le spectacle que je visionnais était un spectacle qui était effrayant, et pourtant j'étais très calme en le visionnant, tout en étant participante à l'action.

Je vous explique le songe : je me trouvais dans un village qui avait une particularité : il possédait un petit commet, sur lequel était dressée une église catholique! Ce village typiquement français, était tout en hauteur, et les rues très pentues, étroites, un joli petit village.

J'étais dans un lieu, au cœur de ce village et je regardais, n'en croyant pas mes yeux... un liquide visqueux mêlé à la terre de couleur ocre, montait à la surface, du fond de la terre, et peu à peu s'étendait; la terre devenait brûlante, et comme par miracle (j'étais entourée de personnages qui n'étaient pas des humains, mais peut-être des anges avec une grande autorité) je me suis retrouvée dans une maison, qui devait être ma maison (peut-être) et je levais les yeux vers cette colline dont le clocher n'était plus; à la place une coulée fluide d'un liquide de feu, sortant peu à peu du puits ouvert.

Soudainement, ce fut une explosion, et toute la colline éclata sous une poussée plus forte du feu, et un gros nuage noir s'éleva, avec en son centre une projection de lave : incroyable mais vrai, je voyais cela comme si j'y étais : un volcan au cœur du village, quelque chose d'inconnu pour ces gens, les véhicules de tous genres qui fuyais, et moi qui regardais sans bouger, sachant que ma survie était dans ma maison, que je n'avais strictement rien à craindre.

Le village était devenu une chaudière, et ses habitants servaient de viande!

Donc, ceci me semble-t-il, est le support de cela :

Ezéchiel 11/7 - C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Vos morts que vous avez étendus au milieu d’elle, C’est la viande, et elle, c’est la chaudière; Mais vous, on vous en fera sortir.

Ezéchiel 24/6 - C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Malheur à la ville sanguinaire, chaudière pleine de rouille, et dont la rouille ne se détache pas! Tires-en les morceaux les uns après les autres, sans recourir au sort.

Alors que commençaient les problèmes liés à l'élection de la Côte d'Ivoire et la contestation de Monsieur L.Gbagbo, je « vis » Abidjan, particulièrement, à feu et à sang, et de dire que toute la violence serait concentrée dans cette ville, et que coulerait le sang en abondance.

Abidjan est la chaudière, certes, mais tout comme il en fut au temps d'Israël, les enfants du Père Eternel n'ont rien à craindre, ils ne sont pas destinés à alimenter les chaudières.

Il est difficile de demeurer paisibles lorsque autour de soit tout est chaotique, que règne le désordre et que tout est déstabilisé; je comprends que l'on puisse connaître la peur, qui est un sentiment humain. Les hébreux d'alors devaient connaître eux-aussi la crainte, leur comportement envers Moïse le démontre bien, mais rien ne nous dit que Moïse ne connaissait pas la crainte lui-aussi; il n'était qu'un homme marchant avec le Dieu Eternel, mais tout de même, homme premièrement.

Encore une fois, la Parole de Dieu est très explicite : Monsieur L.Gbagbo a été avertit, et ce depuis 2005, mais il n'en a fait que selon sa volonté, tout en voulant se dire « chrétien » mais n’hésitant pas à laisser le peuple ivoirien souffrir et mourir pour son droit! Il n'a de droit que celui que le Seigneur lui donne, et à ce jour, nous pouvons savoir avec certitude que ni l'un, ni l'autre n'ont trouvé grâce aux cœur de Dieu, tout en sachant que pendant ces six dernières années, le Seigneur a parlé à L.Gbagbo de nombreuses fois, lui laissant toute latitude pour se repentir et entrer, lui ainsi que la Côte d'Ivoire, dans son plan de rédemption.

Michée 3/3 - Ils dévorent la chair de mon peuple, Lui arrachent la peau, Et lui brisent les os; Ils le mettent en pièces comme ce qu’on cuit dans un pot, Comme de la viande dans une chaudière.

Le feu est le plus sur moyen pour détacher la rouille qui s'est attachée à un récipient, à un outil, à quelque chose en métal; et c'est ce qui se passe actuellement, le feu détache la rouille du cœur ivoirien afin de le rendre comme neuf et réceptif, propre à la cuisson. Lorsque tout ceci sera achevé, nous verrons la Côte d'Ivoire tel un joyau dans la main du Seigneur, et le plan de Dieu s'accomplir pour elle; elle sera parée enfin du voile nuptial et sa virginité retrouvée, elle sera conduite, comme la fiancée, à l'autel des épousailles.

S'imprime en moi la pensée suivante, après avoir lut la Parole de Dieu :

Ce qui est a ce jour est le prélude à une « nouvelle Pâques » - et parce que le « Souverain Sacrificateur » s'est souillé, la Sacrificature lui est ôtée - 

Et également cette pensée :

La mort d'Eli à l'annonce du décès de ses fils pécheurs!

Eli mourut de manière brutale parce qu'il avait caché le péché de ses fils; mais dans le cas présent, il peut s'agir de"fils spirituels"...


 

Le Seigneur parlait souvent en paraboles parce que les hommes charnels n'étaient pas capables d'entendre la parole scripturaire et spirituelle : Marc 4/33 - C’est par beaucoup de paraboles de ce genre qu’il leur annonçait la parole, selon qu’ils étaient capables de l’entendre.

Dans le cas présent, le Chef d'Etat, (en l’occurrence L.Gbagbo) n'a pas pris son rôle au sérieux, et parce qu'il est devenu sourd aux avertissements, parce qu'il ne s'est pas purifié, parce qu'il a souillé le lit conjugal, parce qu'il s'est laissé entraîné dans une mauvaise voie, alors il a été déchu de son rôle imagé par « Souverain Sacrificateur » et n'a plus accès à cette sacrificature suprême.


LE POSTE EST VACANT, et seul, l'homme ayant trouvé grâce aux yeux de Dieu l'occupera!

PERSONNE D'AUTRE!


Je vous dis courage, et shalom.

Je suis de tout cœur avec vous, mais le principal, c'est que le cœur de Yéshua soit avec vous.


Naomie