Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

DES « JUSQU'AU - BOUTISTES »  Par Naomie, le 31 Mars 2013.



SHALOM !


QUE LA PAIX DU TRES-HAUT SOIT VOTRE QUOTIDIEN !



IL EST RESSUSITE !

N'EST-CE PAS GLOIRE DANS LES LIEUX CELESTES ET ICI-BAS ?


SATAN EST VAINCU, LE CHŒUR DES ANGES NOUS LE FAIT SAVOIR PARCE QUE CHRIST EST RESSUSCITE !


AMEN.



Vous savez, il ne faut pas être prophète pour dire ce qui se passe a ce jour sur l'étendue de la surface de la terre, et plus loin encore, dans notre galaxie.

Un leitmotiv : ça va mal, nous vivons des records de ceci, de cela.... MENSONGE !

Regardons autour de nous, remontons le temps et prospectons l'histoire, nous serons vite convaincus que ce que nous vivons a déjà été. Le temps, les disettes, les maladies, les malfaisants outrecuidants, l'iniquité accrue... La neige fin Mars fait frémir mais j'ai déjà connue cela, au même endroit ou je vis actuellement. Alors, si déjà sous le Président Chirac il était fait mention de « la crise » pourquoi fait-elle frémir aujourd'hui ?

Parce qu'il faut manipuler l'homme par la terreur ; Mais est-ce que cela va nous donner une minute de plus à notre vie dit le Seigneur ? Non pas  - Ecclésiaste 1/9 - Ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera, il n’y a rien de nouveau sous le soleil.

Par contre, il serait bon tout de même de prendre la température de notre foi, et de savoir ce qui en est en ce qui la concerne, parce que je vous l'affirme avec force, les temps vécus présentement sont des temps ou notre foi est éprouvée comme l'or le plus précieux - Psaumes 66/10 -  Car tu nous as éprouvés, ô Dieu ! Tu nous as fait passer au creuset comme l’argent. Voyez-vous, un jour, Satan a défié l'Eternel en prenant pour appuie de son action mauvaise un humain,Job, serviteur de Dieu aimant le Seigneur de tout son cœur. Aujourd'hui, pareillement, Satan se tient devant Dieu et pointe du doigt vers nous en mettant en avant tout ce qui en nous n'est pas net, n'est pas clair, et de dire : as-tu vu untel, une telle ?... Connais-tu son comportement tiède, sa foi qui telle une peau de chagrin s'en va rétrécissant ?... Certes, Satan ne feras pas mention de sa propre méchanceté, de sa rébellion, de son incapacité de plier le genou en terre devant le trône de la Grâce, non pas ! Il joue sur sa propre partition et cette dernière est pleine de fausses-notes.   Est-ce gratuitement que Job révère Dieu (Version du Semeur) – Job 1/9. Dieu nous connait et de surcroit, IL NOUS EST FAVORABLE, si en nous il voit notre bonne volonté et notre souhait de servir le Seigneur Christ. Que réponds Dieu à cette remarque désobligeante et accusatrice ? Job 1/8 - L’Eternel dit à Satan : As-tu remarqué mon serviteur Job ? Il n’y a personne comme lui sur la terre ; c’est un homme intègre et droit, craignant Dieu, et se détournant du mal.  Est-ce que le Seigneur peut ainsi répondre de nous lorsque le Malin vient nous accuser ? Il le veut ! Il nous appartient de faire en sorte que cela soit !  Dans son message contenu dans 2 Timothée 4/7 Paul s'adresse à toutes les générations confondues et leur déclare, leur affirme qu'il est aisé de prendre part à une course, de franchir la ligne de départ ; Mais combien plus dure est la continuité et enfin le franchissement de la ligne d'arrivée – il n'est pas question de place, mais d'achever la course - 1 Timothée 4/16 6- Veille sur toi-même et sur ton enseignement ; persévère dans ces choses, car, en agissant ainsi, tu te sauveras toi-même, et tu sauveras ceux qui t’écoutent.  Lors des jeux Olympiques, alors que l'on déclare que le plus important est de participer, il faut savoir que les athlètes, afin de parachever l’œuvre sportive qui est la leurre, vont stimuler toutes leurs ardeurs pour justement franchir l'étape ultime : la ligne d'arrivée ; Qu'importe la tournure que va prendre l'évolution de l'épreuve, ils vont finir. Finir !  2 Timothée 4/7 - J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi.  Dans cette participation, il est un prix a payer pour essayer d'en remporter un qui consiste a monter les marches du podium. La sueur, l'effort, tête baissée...Matthieu 24/13 - Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. Jacques 1/12 - Heureux l’homme qui supporte patiemment la tentation ; car, après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que le Seigneur a promise à ceux qui l’aiment.  La douleur est au rendez-vous et l'effort devient parfois « surhumain » ; nous sommes en chemin afin de recevoir le prix - Apocalypse 2/10 - Ne crains pas ce que tu vas souffrir. Voici, le diable jettera quelques-uns de vous en prison, afin que vous soyez éprouvés, et vous aurez une tribulation de dix jours. Sois fidèle jusqu’à la mort, et je te donnerai la couronne de vie.  En ce qui concerne notre effort, nous ne serons sollicité que dans ce que nous pouvons accomplir. Pas plus, pas au-delà - Hébreux 3/14 - Car nous sommes devenus participants de Christ, pourvu que nous retenions fermement jusqu’à la fin l’assurance que nous avions au commencement,  Pierre connait le prix qui va sera demandé dans son service. Geint-il ? Refuse-t-il ? Certes, une fois il se « dépasse » dans la négation de sa foi envers Christ Yéshua – entendez ces mots terribles : je ne le connais pas... Luc 22/57.  N'es-tu pas de ces gens-là ? NON ! JE N'EN SUIS PAS !Apocalypse 3/11 -  Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne.  Luc 22/58  -   Il nous faut admettre nos limites, c'est humain ! Même lorsque Christ se révèle à l'individu qu'il aime et chéri, il arrive que de notre bouche sortent des paroles extrêmes qui, après mure réflexion, nous conduisent dans la désolation. Seigneur... Quai-je dis ? Je ne le pensais pas... Pardonne-moi je t'en prie... Dans l'enseignement « bidon » que parfois le peuple de Dieu reçoit, rien ne le prépare à tomber, simplement tomber par faiblesse parfois, simplement parce que l’aridité du chemin devient plus grande au fur et a mesure de la marche. Vous n'êtes pas du monde nous est-il dit, je prie mon Père de vous garder du monde. Oui, nous devons apprendre a vivre dans le monde sans en vivre la démesure et le péché. Pour cela, il ne faut pas avoir de crainte a regarder ce qui peu arriver. L'important, c'est de se relever et de repartir pour atteindre la ligne d'arrivée - Psaumes 13/4 (13/5) - Afin que mon ennemi ne dise pas: Je l’ai vaincu ! Et que mes adversaires ne se réjouissent pas, si je chancelle. Psaumes 41/11 (41/12) - Je connaîtrai que tu m’aimes, si mon ennemi ne triomphe pas de moi.  Frères, sœurs, garder la foi est un rude combat dans lequel nous devons être affermit afin de lutter jusqu'au bout, et, ainsi, obtenir la couronne et ne plus sortir du Temple de Dieu - Apocalypse 3/11 -  Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne.  Apocalypse 3/12 - Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’au-près de mon Dieu, et mon nom nouveau. Vous voyez-bien qu'il n'est pas écrit autrement qu'un grand combat rude sera notre apanage mais qu'avec Christ sera, est déjà la victoire assurée.  Dans ce long chemin qui s'ouvre devant nous, il nous faut savoir ce que nous allons supporter, le Seigneur ne joue pas avec nous comme le chat le fait avec une souris.  On a voulu nous décrire une église parfaite ou l'amour serait le support du papier peint de notre vie, mais c'est faut. Même au sein des assemblées se tient le péché, le mensonge, l'iniquité, la jalousie, et que sais-je encore...Jean 6/64 - Mais il en est parmi vous quelques-uns qui ne croient point. Car Jésus savait dès le commencement qui étaient ceux qui ne croyaient point, et qui était celui qui le livrerait.  Ici nous savons que c'est de ceux qui suivent le Seigneur, qui l'appellent Seigneur et mange le pain avec lui dont il est fait mention. Ne jouons pas les vierges éplorées, ouvrons les yeux a la réalité. Tous ne serons pas parmi les élus du Seigneur. Celui qui veut vivre pieusement rencontre des obstacles, au sein même de « l'église » Matthieu 10/22 - Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom ; mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé.  Si le combat est rude, c'est que grand est l'enjeu - Apocalypse 2/26 -  A celui qui vaincra, et qui gardera jusqu’à la fin mes œuvres, je donnerai autorité sur les nations.  Nous fabriquons des machines super sophistiquées, des appareils dotés de capacités extraordinaires, mais nous ne savons rien de notre destinée spirituelle parce que cela nous dépasse, que nous ne voyons que comme au travers d'un miroir seulement, et que souvent, le miroir est flou.  Il faut dès maintenant revoir ce que nous pensions savoir et tout remettre entre les mains percées du Seigneur Christ Yéshua, afin de devenir des « jusqu’au-boutistes » prêts à vaincre pour garder notre couronne et demeurer dans le temple du Seigneur. Avoir le nom du Seigneur sur notre front, c'est ainsi que nous sommes reconnus, tandis que ceux de la maison de Satan portent sur leurs mains la marque de l'homme : 666; Ézéchiel 9/4 - L’Éternel lui dit : Passe au milieu de la ville, au milieu de Jérusalem, et fais une marque sur le front des hommes qui soupirent et qui gémissent à cause de toutes les abominations qui s’y commettent. - Ézéchiel 9/4 -  L’Eternel lui dit : Passe au milieu de la ville, au milieu de Jérusalem, et fais une marque sur le front des hommes qui soupirent et qui gémissent à cause de toutes les abominations qui s’y commettent. Apocalypse 9/4 - Il leur fut dit de ne point faire de mal à l’herbe de la terre, ni à aucune verdure, ni à aucun arbre, mais seulement aux hommes qui n’avaient pas le sceau de Dieu sur le front.  Marcher jusqu'au bout, jusqu'au terme de notre voyage est périlleux, mais nous savons bien ces choses. Paul de le dire au capitaine de ce bateau qui l'emportait vers Rome- Actes 27/10 … les autres, en disant : O hommes, je vois que la navigation ne se fera pas sans péril et sans beaucoup de dommage, non seulement pour la cargaison et pour le navire, mais encore pour nos personnes. Nous devons toutefois garder la foi, sans trop regarder aux tempêtes qui jalonnent notre route, contrairement aux disciples qui, dans la barque, pleuraient devant le danger qui se dressait devant eux...Matthieu 8/26 Il leur dit : Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi ? Alors il se leva, menaça les vents et la mer, et il y eut un grand calme.  Je me souviens un jour, dans l'assemblée que je fréquentais, jeune dans la foi, un bébé d'ailleurs, dans la région parisienne. On me posa une question : êtes-vous sauvée ? Que voulait-on me dire ? Je ne comprenais pas ? Oui, je ne savais rien a rien, sauf une chose : Christ m'aimait, je l'aimais, et la route ainsi offerte à ma vie me suffisait largement. Que voulait dire cette parole ? Je sais une chose, depuis maintenant 40 années de marches avec Yéshua : c'est que ma foi ne s'est pas émoussée, contrairement à d'autres ; Que je n'ai manquée de rien, même quand rare était le pain. L'assurance de ma vie est composée de la joie de mon salut, et l'assurance qui m'accompagne est le fruit d'une vie consacrée au Seigneur, car tel était sa volonté.
Sans lui, j'en serais au point mort et ma vie sera morne et triste a mourir.
Si je vis, c'est par lui ; Si je pleure, c'est parce que les larmes versées sont le reflet de l'état de mon âme devant l'inutilité d'une vie passée sans le Seigneur, et du peu de cas que trop souvent les « bergers » font du troupeau. Mais je sais ce qui sera lorsque viendra leur temps, et qu'il devront rendre des comptes au Seigneur de toute la terre.
.Marc 13/13 - Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom, mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. Voilà ce qu'il faut dire en vérité : le monde ne possède en lui aucune trace d'amour selon Dieu parce que Satan est maître de ce monde froid et sans âme. Avec cette parole garantie véritable, il faut également faire paraître que christ est vainqueur et que, malgré les vicissitudes de la vie, il nous conduit à bon port. 1 Corinthiens 1/8 - Il vous affermira aussi jusqu’à la fin, pour que vous soyez irréprochables au jour de notre Seigneur Jésus-Christ. Hébreux 6/11 - Nous désirons que chacun de vous montre le même zèle pour conserver jusqu’à la fin une pleine espérance, Et ce, malgré les serpents qui croiseront notre chemin. Après tout, nous avons sur eux aussi une pleine et entière victoire, si nous savons nous l’appropriée dans une vie de sanctification - Luc 10/19 - Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi ; et rien ne pourra vous nuire. Nous n'avons rien a espérer du monde et surtout de ceux-là qui ont l'esprit du monde pour parure. Ils se vantent d'être mais ne sont pas de la maison du Seigneur. Un jour, ces gens-là nous poserons une question et nous serons dans l'obligation d'y apporter réponse si nous ne voulons pas perdre notre âme et son salut. Qui dites-vous qu'est Jésus pour vous ? Le connais-tu ? Que répondrons-nous alors ? Sommes-nous de ceux qui finirons la course avec la joie d'avoir accès à la gloire divine ou bien encore aurons-nous quitté le train en marche, en désespoir de cause ? Naomie. Un homme, que bien d'entre nous connaissent par ses actes de foi, son amour pour le Seigneur et son Eglise fidèle, je parle ici de D.W. A laissé une empreinte profonde mais n'a surtout pas voulu passer avant le Christ Yéshua qu'il a servi de tout son cœur, de toute son âme et de toute sa force, comme il est préconisé dans Deutéronome 6/5 - Tu aimeras l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Et toi, comment aimes-tu ton Dieu ? Donc, je veux vous faire partager ce message simple peut-être mais juste, afin que nous ne puissions pas entendre : ouvrier d'iniquité, lorsque je me suis adressé à toi afin que tu avertisses tes frères et tes sœurs, tout en ne ménageant pas le monde perdu, tu a gardé la bouche close et le cœur scellé. Aussi a mon tour je dis : arrière de moi, méchant, je ne te connais pas ! Nous devons tenir ferme jusqu'à la fin. Etre des « jusqu’au-boutistes » - Amen. ETRE FERMES jusqu'à LA FIN. Message de David W. de Mai 1931/Avril 2011. David souligne que l'incrédulité, même la plus légère, est chose détestable pour Dieu. C'est un péché accablant, un péché qui détruit l'âme. C'est une entrave à l’œuvre de Dieu en nous, et c'est ce péché qui est derrière tout abandon de Dieu (je crois, mais...) Refuser les biens de ce monde, attendre avec impatience la venue du Seigneur... Entendre de puissantes prédications, louer Dieu dans l'Assemblée... Dévorer sa parole chaque jour ! Si tu ne pries pas ainsi : Oh Dieu, permet que je reçoive Ta Parole dans mon être intérieur, permets que je puisse croire que je peux la mettre en pratique et qu'elle peut-être ma vie , tout n'est que du vent. Ce que nous entendons doit être accompagné de la foi. (Souvenez-vous cet homme proclamant sa foi et aussi son doute, base de l'incrédulité - Marc 9/24 - Aussitôt le père de l’enfant s’écria : Je crois ! viens au secours de mon incrédulité !) Mais la parole qui leur fut annoncée ne leur servit à rien, parce qu'elle ne trouva pas de la foi chez ceux qui l'entendirent.”- Hébreux 4/2. Comprends bien cela : si ce que tu lis et entends n'est pas accompagné de foi, cela ne t'apporte rien ! L'Ecriture dit : Jésus, qui a été fidèle à celui qui l'a établi, comme le fut Moïse dans toute sa maison - Hébreux 3/2. Comment leur fidélité a-t-elle été mesurée? Comment ont-ils été réellement fidèles en toute chose ? Ils ont été reconnu fidèles parce qu'ils n'ont jamais douté de la parole de leur Père céleste. Ils savaient que Dieu ferait ce qu'Il avait dit. Tu vois, la fidélité, c'est simplement croire que Dieu fera ce qu'Il a dit. C'est en ce sens que Yéshua et Moïse ont retenu fermement jusqu'à la fin l'assurance [qu'ils avaient] au commencement- Hébreux 3/14. Ils n'avaient pas une foi faite de haut et de bas, de chaud et froid. Leur foi n'a jamais chancelé. Tout comme Yéshua a été fidèle en Son assurance en Dieu, notre fidélité sera mesurée selon le même critère : “mais Christ l'est comme Fils sur sa maison ; et sa maison, c'est nous, pourvu que nous retenions jusqu'à la fin la ferme confiance et l'espérance dont nous nous glorifions.- Hébreux 3/6. Quand nos épreuves se font plus nombreuses et que la bataille devient plus intense, notre chair peut se fatiguer. Au fil du temps, de nombreux chrétiens permettent à la crainte et au doute de s'installer. Ils perdent leur état d'abandon en Dieu, leur foi d'enfant en Lui et les questions envahissent leurs cœurs. Quand je regarde à ma vie, je vois que le chemin touche à sa fin. Et je désire plus que tout me réjouir en espérance, ferme jusqu'à la fin. David depuis est partit vers la maison ou sont déjà ceux qui nous attendent dans la joie de la résurrection prochaine. *COMMENT NOUS TENIR EN POSITION D'ATTENTE ? EN SACHANT ECOUTER ET COMPRENDRE LE MESSAGE DIVIN ET NE PAS NOUS FAIRE UNE OPINION PUREMENT CHARNELLE. COMBIEN DE FOIS AIS-JE ENTENDU : DIEU NE ME PARLE PAS... ET COMBIEN DE FOIS AIS-JE REPONDU QU'IL N'ETAIT PIRE SOURD QUE CELUI QUI N'ETAIT PAS DESIREUX D'ENTENDRE. *(Naomie) UNE PAROLE INHABITUELLE Récemment, le Saint-Esprit m'a donné une parole inhabituelle, une parole que je n'avais pas envie d'entendre ! Il m'a dit : “Tu te limites à une vision très restrictive de l'océan d'amour et de grâce de Dieu. Tu as dû endurer beaucoup de culpabilité, de condamnation et de crainte parce que tu n'as pas permis au Saint-Esprit de te révéler l'immensité de Ma miséricorde, qui pardonne, guérit et réconcilie. Tu ne connais pas cet aspect de Moi qui est tendresse !” (Naomie - Je reconnais que moi aussi j'ai eu de la difficulté à connaître ce Dieu de miséricorde et de tendresse, étant habituée, avant tout, à une attitude carapacée tant a été grande la souffrance qui m'a accompagnée trop souvent.) Dieu m'a montré que là est la cause de nombreux abandons, de nombreuses chutes. Quand le péché frappe, quand Satan vient comme un fleuve, lorsque tu retombes dans une vieille habitude, un vieux péché, le malin crée une chaîne pour te lier. D'abord, la culpabilité te submerge, ensuite, la peur remplit ton cœur. Une impression d'échec complet et d'impuissance envahit ton âme. A ce moment là, la plupart des croyants pensent avoir épuisé la miséricorde, parce que leur vision de la grâce de Dieu est tellement limitée. Satan vient vers toi et dit : “Tu as atteint la limite. Tu as confessé ton péché encore et encore. Il n'y a aucune chance que Dieu te pardonne maintenant, parce que tu as péché contre la lumière. Si tu te confesses une fois de plus, dès que tu te seras retourné, tu pêcheras encore. Alors abandonne maintenant !” Le diable ne veut pas que tu puisses voir l'immense océan de grâce. Il veut que tu n'en voies seulement qu'un filet ! A cause de notre ignorance en ce qui concerne la puissance de l'amour de Christ, qui pardonne et qui restaure, nous sommes détruits. Nous pensons avoir épuisé Sa miséricorde envers nous parce que nous sommes si horriblement limités par cette vision étriquée. Nos yeux n'ont pas encore été ouverts sur la grâce infinie de notre tendre Père ! Nous sommes tellement liés par cette fausse vision de Sa grâce que nous sommes incapables de croire ou de comprendre ce que Jacques a dit … vous avez vu la fin que le Seigneur lui accorda, car le Seigneur est plein de miséricorde et de compassion - Jacques 5/11. Ce verset signifie : “Dieu se laisse facilement toucher par nos problèmes et nos blessures. Il ressent notre peine et nos échecs. Il est bon et compatissant envers nous. Il nous aimait même lorsque nous étions Son ennemi. Même lorsque nous L'offensons, Il est prêt à nous aider, à nous restaurer et à nous pardonner. (* Naomie – a la condition que nous sachions confesser notre péché et le vomir afin de ne plus y revenir) Le terme “miséricorde” signifie : “pitié qui pousse à pardonner à un coupable, pardon accordé par pure bonté” (Larousse). Dieu a le pouvoir de nous condamner à la damnation éternelle à chaque fois que nous péchons. Il nous as en Son pouvoir et peut nous faire tout ce qu'Il souhaite. Et il plaît à Son tendre cœur d'être compatissant, aimant et bon envers ceux qui échouent le plus. *Naomie - Oui je suis en accord avec ceci, et nous devons savoir que nous tombons quelques fois, parce que nous avons trébuché sur un écueil que nous n'avons pas aperçu. Nous devons savoir également que la parole de Dieu est un diamant, taillé de mille facettes afin de laisser se refléter toute la lumière qui concentre en sa pointe. Nous devons marcher jusqu'au bout, sans crainte de ce qui se trouve devant nous, nous avons le meilleur guide qui se tient sous le soleil : l'Esprit saint qui nous conduit dans toute la vérité. Ne soyons pas de ceux qui, dès l'apparition d'une embuche, après avoir trébuché malencontreusement, ne savent plus se relever tant est grande la culpabilité. Christ tel le potier met le tour en action et façonne notre vie jour après jour ; Il n'hésite pas à « briser » - le terme est exact – l’œuvre si cette dernière n'est pas conforme à la volonté du Père ; Mais il récupère la matière et la redépose sur ce tout et recommence encore, jusqu'à ce que nous devenions des vases d'honneur dans la maison du Père.
Soyons comme lui, déterminés à le suivre jusqu'au bout, jusqu'à la fin, afin de nous entendre dire cette parole ineffable :
tu as été fidèle en toutes choses, entre dans le repos et la joie du Seigneur – Mathieu 25/23.


Etre un « jusqu'au boutiste n'est pas être un extrémiste, et être fidèle en la Parole de Dieu ne fait pas de nous des légalistes. Sachons doser, sachons peser afin de ne pas passer à côté de la vérité.

Etre jusqu'au boutiste : je le suis ! Etre fidèle, je le désir mais je refuse le légalisme condamnatoire.

Je cherche la vérité au travers de la Juste vérité qui est La Parole, écrite ou révélée, mais je refuse les carcans imposés par des dictatures religieuses. Je rejette loin de ma pensée, de mon esprit, tout ce qui accuse mais je révèle les points de faiblesse qui me sont révélés par le Saint Esprit.

Je ne cherche pas a m'approprier ce qui n'est pas mien, la Gloire du Seigneur qui telle la lumière de Dieu inonde mon âme n'est pas à moi, je la traverse lorsque le Seigneur me la montre afin de m'encourager dans cette marche qui se peut être épuisante mais qui est extraordinaire dans le jour qui est, dans celui qui vient.


Qu'il en soit de même pour vous et vous comprendrez la profondeur de cette parole écrite : Esaïe 9/2 (9/1) - Le peuple qui marchait dans les ténèbres Voit une grande lumière ; Sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre de la mort Une lumière resplendit.