Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL


 
JE SUIS INNOCENT

 

 

Et la voix du Seigneur s’élève à la surface de la terre : il n’y a pas un seul juste, tous ont péché et tous méritent la mort ! Romains 3/10 -  selon qu'il est écrit: Il n'y a pas de juste, Pas même un seul;


Je suis innocent… Je suis innocent… Je suis innocent…
 
Tu te dis "innocent"? Mais à cause de Ma parole qui te déclare coupable, tu n'es plus dans l'innocence.
 
Seigneur ! C’est un mot à la mode, innocence ! Nous nous déclarons "NON COUPABLE, INNOCENT"


Pourtant Tu nous préviens tant de fois en nous montrant que notre façon de vivre le péché journellement fait de nous des coupables en puissance.

Psaumes 10/3 -  Car le méchant se loue de sa convoitise, et le profiteur maudit (et) outrage l'Éternel.
.
Et puis, dit-tu, celui qui convoite a déjà accompli l’acte qui le condamne ! Et la convoitise du monde est devenue une adoration à Mamon, dieu de l’argent !

Jacques 1/14-15 -  Mais chacun est tenté, parce que sa propre convoitise l'attire et le séduit.
Puis la convoitise, lorsqu'elle a conçu, enfante le péché; et le péché, parvenu à son terme, engendre la mort1
Jean 2/16 - car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux et l'orgueil de la vie, ne vient pas du Père, mais vient du monde

Mais nous sommes allés plus loin, et nous avons offert nos cœurs à ceux qui nous offrent des spectacles sur les terrains de sports. Voyez comment nous nous sommes comportés dans ce pays qu’est la Chine, malgré tout ce que nous en avons pensé et dit.  N’avons-nous pas fléchit les genoux devant cette nation coupable parce qu’elle dit d'elle-même : je suis innocente. Innocente de quoi pourrions-nous dire ? Ne savions-nous pas que des chrétiens véritables étaient en état de souffrance pas si loin de ceux qui se gaussaient devant des hommes pour la plupart « gonflés » par des substances interdites ? Au nom de qui? Pour quelles raisons plus diverses les unes que les autres? Nous nous taisons, nous sommes coupables!
Nous voulons nous croire innocents, c'est ainsi qu'en fermant les yeux devant la vérité, nous pouvons postuler pour les marchés internationaux qui feront vivre notre nation.  Beaux marchés s'offrant à notre convoitise comme une femme dans un gynécée cherchant à plaire à son maître afin d'être reconnue favorite.  

Nous nous cachons derrière ce que nous appelons de bonnes raisons qui ont pour noms : éducation, négoce, prospérité, capital, finances...
Population qui se transforme en « pollution » internationale, et nous entendons la voix qui monte des profondeurs de la terre jusque dans les prisons chinoises : innocents !

Il sont beaux tous les innocents de cette planète.

Seigneur, pourquoi es-tu venu pour souffrir la croix ?

Ne vois-tu pas qu’il n’y a pas de coupable ?

C’est comme dans nos prisons ; tous innocents.

Avocats en perdition, voie en extinction puisqu’il n’y a plus de coupable.

 

. L’inflation qui mène à la misère : innocents !
 
.La spéculation enrichissante pour certains, et menant au désespoir d’autres : innocents !
 
. Le travail pris en otage et les ouvriers de la terre désœuvrés : innocents !
 
. La maladie découlant du péché que nous avons banalisé : innocents !
 
. La jeunesse rebelle et en péril : innocents !
 
. La guerre et la colère : innocents !
 
. Les fausses religions et les sectes : innocents !
 
. La moralité bafouée et la terre assassinée : INNOCENTS !


Alors, que les innocents se lèvent et les coupables demeurent assis.


Ils diront bien ce qui est mal, et mal ce qui est bien, ne sachant plus regarder leur main droite de leur gauche !
Mais pour les méchants et les injustes, il y aura un juste châtiment :
2 Thessaloniciens  1/9 - Ils auront pour juste châtiment une ruine éternelle, loin de la face du Seigneur et de la gloire de sa force


Le mal se propage mais  la terre entière crie son innocence.

 

 

Seigneur, pour nous qui avons reconnu notre culpabilité, nous crions à Toi,  dans la reconnaissance éperdue de nos cœurs,  nous te disons merci pour le don de ta vie sur la croix, devant les hommes et le ciel, devant les Puissances et les Trônes, pour chacun d’entre nous qui t’avons accepté comme le Dieu vivant et vrai.

Job dira : je suis sans péché (34/6), mais nous naissons dans le péché de nos pères.

Les dirigeants de ce monde se disent  non-coupables de l’évolution des évènements qui conduisent l’humanité dans une ronde effrénée qui la mène en défaillance ; pourtant, Messieurs les grands, qui a permis à la science de dégénérer et engendrer la mort, le clonage des espèces et la disparition d’autres espèces ?

Qui par le vote de lois interdites par Dieu ont laissé faire, plus, ont permis à d’autres hommes de tuer légalement ? Madame V. vous souvenez-vous, vous, fille d’Israël, ayant connu la souffrance et la mort, de cette loi d’avortement ? Oui, vos arguments étaient « louables » aux regards du monde pécheur, mais combien de vies avez-vous sur le cœur si jamais vous les portez en vous?  Sachez bien que devant Dieu il vous sera redemandé des comptes car vous êtes, comme vos comparses, une meurtrière en liberté. Innocente avez-vous été déclarée !

Qui, par le vote de lois iniques, a donné le pouvoir à d’autres d’appliquer l’iniquité sans ambages ?

Qui, par la permissivité, a autorisé l’immoralité de toute une génération non seulement dans notre pays, mais dans les pays vivant ces mêmes critères ?

Qui, pour des profits de mort, a permis la culture des plantes dont on tire la drogue et pourquoi ceux-là vivent comme des rois intouchables et surtout pas touchés par les lois qui les déclarent criminels ?

Qui, parce qu’il est plus facile de tenir en laisse des hommes incultes et maltraités, permets les bidonvilles, la promiscuité dangereuse, l’insalubrité… Ils se déclarent innocents et empochent les billets.


Qui, par la méchanceté, a interdit la proclamation de la vérité, invoquant que celle-ci était mensonge ?

Et pourquoi, dans notre nation d’origine chrétienne et déclarée laïque est-il permis la construction de mosquées ou bien d’autres édifices religieux alors que si vous n’êtes pas étiquetés religieusement, vous êtes déclarés hérétiques et relapses, justes bons pour le bûcher qui brûla nos pères dans la foi ?

Mais ils sont innocents tandis que nous sommes déclarés coupables d’aimer Yéshua. Entendons-nous bien, vous êtes déclarés ennemis de Dieu à cause de Yéshua.

Dans notre société dite moderne dans laquelle nous nous conduisons d’une manière digne des gibiers de potence reconnus dangers pour la société, nous avons aussi, dans nos assemblées, cette mode qui tend à la déculpabilisation à notre actif. NON COUPABLE!

 

Oui, nous nous servons de la parole de Dieu, la Bible, pour lancer les traits enflammés de nos cœurs vicieux et méchants (i n’y a rien de bon dans l’homme dit Yéshua et c’est du cœur que viennent les mauvaises pensées) en proclamant : si je suis coupable, que Dieu me face ceci ou encore cela (Mathieu 15/19, Marc 7/21).

Pauvres fous que nous sommes ! Avons-nous oublié que Dieu ne veut pas notre condamnation mais notre délivrance ?
Alors, allons-y ! Prenons les pierres et jetons-les, nous n’avons pas été condamnés, alors nous sommes innocents.
Non mon frère, non ma sœur, tu as juste été racheté et ton péché qui te condamnait à la mort éternelle a été pris par Celui qui un jour t’a montré ses plaies et jeté loin derrière son épaule avec pour sentence 
: acquitté ! Il a rendu ton péché plus blanc que la neige et celui-ci n’existe plus.
Acquitté ; alors pourquoi condamne-tu ton prochain ?
En agissant ainsi, nous nous comportons comme ceux de ce monde qui, l’arme du crime encore dans la main, la queue du chat encore dans la bouche se déclarent innocent de tous crimes. Mais la terre se meure et nul n’y prend garde.

Mon frère, ma sœur, nous sommes tous des pécheurs entendez-vous, tel est le verdict initial !
Nous méritions la mort mais Yéshua le juste nous a paré de Sa justice en mourant pour nous à la croix. Si nous n’y prenons pas garde, si nous agissons avec légèreté, nous devenons des loups dignes de Satan.
Lorsque nous calomnions, notre gosier n’est qu’un sépulcre blanchit et nos lèvres distillent le venin de l’aspic. Et nous dirons : innocent ?

Non, meurtriers coupables, condamnables parce que nous répandons le sang de nos victimes.
En agissant ainsi, tu n’as pas la paix de Dieu, tu n’as pas même connu Dieu et la crainte de dieu n’est pas en toi.

Tu seras, jugé tel que tu auras jugé (Romains 3/9 à 20).

La bible nous enseigne ceci : tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu (Romains 3/23).
Seul, le moyen de la rédemption qui habite en Yéshua nous justifie dans le sang de l’Agneau pur et sans tache, par le Juste qui nous justifie, et nous rend innocent de tout péché confessé et renié.

Tu veux être déclaré innocent ? Soit ! Va et ne pêche plus ! Tel est le message ! Pas par les œuvres, pas par la grandeur, pas par la richesse, pas par la renommée, mais par l’effusion du sang qui coula pour tous les « innocents » de la planète.

En Lui, nous connaissons le moyen d’expiation choisit par Dieu afin que ceux qui ont foi dans le sang connaissent Sa justice (Romains 3/25).

Au temps de la patience de Dieu, le péché était impuni, mais le temps de la patience est achevé et vient le temps de la colère de Dieu qui s’exprime et se manifeste à travers ses actions contre la planète et les « systèmes », ainsi que contre les hommes.

Romains 3/27 : Par la loi de la foi, il y a plus de sujet de se glorifier. C’est ainsi que la loi de Dieu est confirmée par la foi dans le Fils (3/31).

Donc, puisque nous sommes pécheurs sauvés par la seule grâce de la foi en l’effusion du sang de Celui qui est le Sauveur, Yéshua, il est grand temps que les « grands «  de ce monde, tous les innocents orgueilleux et imbus d’eux-mêmes fléchissent les genoux et reconnaissent enfin que le temps est venu pour chacun de faire « amende honorable » non pas les pieds nus la corde au cou, mais le cœur arraché et l’âme meurtrie afin de recevoir le pardon et l’acquittement du Dieu trois fois saint, et enfin pouvoir dire : j’ai été pardonné, moi le coupable, je suis innocenté, enfin !

Dieu n’en a pas terminé avec nous, et ce que sa bouche a dit, sa main est en train de l’accomplir.

Il nous dit : jusqu’à ce jour, Dieu agit, Moi aussi j’agis dit le Seigneur(Jean 5/17).

 

Shalom.

Naomie.