Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

title 

No 27:7  Les filles de Tselophchad ont raison. Tu leur donneras en héritage une possession parmi les frères de leur père, et c’est à elles que tu feras passer l’héritage de leur père.
No 27:8  Tu parleras aux enfants d’Israël, et tu diras : Lorsqu’un homme mourra sans laisser de fils, vous ferez passer son héritage à sa fille.

ILLUSIONS OU REALITE ?

VERITE OU MENSONGES ?

PAROLES PROPHETIQUES.



Par Naomie, le 30 Mai 2014.



SHALOM a vous tous les bien aimés de notre Seigneur YESHUA.



Après avoir regardé un film « relatant » la vie de Moïse, sans tenir compte des anomalies contenues dans les faits relatés, je fus conduite à repenser à cette histoire, et cela m'a conduite à songer fortement à ce qui se vit sous le soleil d'Afrique depuis des lustres, et plus encore.


Combien d'entre nous ont entendu des paroles demeurées sans suite ?

Combien d'entre nous ont vu leurs espoirs s'effondrer dans un illogisme frisant la crapulerie, la malhonnêteté ?

Combien d'entre nous sommes resté « sur leur faim » ?

Nombreux, trop nombreux a ce jour ont cesser d'espérer tant était longue, trop longue, leur attente activée, entretenue par des paroles illusoires et mensongères.


Exode 3/14 - Dieu dit à Moïse : Je suis celui qui suis. Et il ajouta : C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël : Celui qui s’appelle "je suis" m’a envoyé vers vous.

Cependant, Moïse n'est pas de ceux-là qui agissent de façon arbitraire, et les promesses qu'il fit au peuple d'esclave qu'était son peuple, dont Dieu dira : vous qui n'étiez pas un peuple - 1 Pierre 2/10 vous qui autrefois n’étiez pas un peuple, et qui maintenant êtes le peuple de Dieu, vous qui n’aviez pas obtenu miséricorde, et qui maintenant avez obtenu miséricorde - furent tenues parce que Dieu « JE SUIS CELUI QUI EST » était à la barre du navire et gérait toute chose.


Au fil du temps qui passe de manière inexorable, j'ai appris ceci : LA PAROLE DE DIEU N'EST PAS ILLUSION, ELLE N'EST PAS UN MIRAGE SURGISSANT A N'IMPORTE QUEL MOMENT DANS LE DESERT ; ELLE EST VERITE SUR LAQUELLE REPOSE TOUTES CHOSES.


Christ n'est pas illusion, IL EST LE VERBE, LA REALITE DES CHOSES PROJETTEES DU NEANT AFIN DE PRENDRE VIE.


C'est pourquoi je vous encourage à comprendre ceci, et de devenir patients jusqu'au moment ou dans votre vie viendra « l'instant » propice, l'instant de la concrétisation de la vérité.

La Vérité a été donnée aux hommes non pas pour demeurer cachée mais pour rayonner au grand jour et confondre coquins et menteurs.


Lorsqu’en fin Pharaon abdiqua, soumettant sa volonté à plus grand que lui (et il ne s'agit pas d'un homme mais de ce Dieu géant, fort, vivant et puissant qui vit et nous regarde et nous voit) il faut admettre que cela fut au prix d'une grande bataille spirituelle, la volonté de Satan cherchant à soumettre celle de Dieu.

Le peuple entier souffrit et grands furent les dommages dont nous avons entendu parler sous l'appellation des « 10 plaies d'Egypte »


Une grande Nation souffrit comme jamais auparavant souffrit un peuple, parce que Pharaon se prenait pour Un Dieu, sortit du panthéon des dieux afin de soumettre les hommes à sa volonté.


Moïse, dès cet instant, devint l'objet de sentiments se contrariants les uns les autres : respect et jalousie, amour et haine étroitement mêles ensemble. Même sa sœur Myriam qui sera mise à part du camp pendant 7 jours, sa jalousie concrétisée par la lèpre qui la couvrit toute cette période d'isolement, et Aaron don frère, premier Souverain sacrificateur de « JE SUIS » qui, pourtant, n’hésitât pas à permettre à ce peuple au cou raide, de se fondre un « veau d'or » et de se prosterner devant lui, allant jusqu'au sacrifice de sang.

Nombres 14/2 - Tous les enfants d’Israël murmurèrent contre Moïse et Aaron, et toute l’assemblée leur dit : Que ne sommes-nous morts dans le pays d’Egypte, ou que ne sommes-nous morts dans ce désert !

L'Ecclésiaste affirme qu'il n'est rien de nouveau sous le soleil...


J'ai le souvenir d'avoir assister à une grande réunion, plusieurs centaines de personnes étant présentes, conduite par un homme connut de bien d'entre nous.

Cet homme, ayant à cœur le salut d'Afrique, se démenait sur une estrade ou il n'était pas le seul figurant.

Dieu m’attendait là précisément afin de insuffler un sentiment dont j’ignorai tout : l'amour pour le peuple africain.

C'était il y a plus de 17 années en arrière, et ce qui a été semé à porté son fruit.


Et « JE SUIS », par l'Esprit saint, commença à me parler par des songes et des visions, puis au travers de Sa Parole, me révélant peu à peu, par bribes, par petits bouts s'ajustant les uns aux autres, une vision plus grande de son plan magnifique pour Afrique, commençant par la Côte d'Ivoire.


Cela commença aussi par une réunification « spirituelle » avec un frère ivoirien, mis à part pour Dieu, dans un exil, tout comme il en fut pour Moïse.
C'est ainsi que très souvent, je ne dis pas toujours, mais très souvent, que Dieu agit avec nous serviteurs et servantes, afin que nous soyons dépouillés de toutes nos entraves terrestres et charnelles, libérés du joug de la chair pour demeurer libres pour le service de Dieu et celui de son peuple, celui qu'il s'est choisit, pierres vivantes assemblées en un splendide édifice à la gloire du Très – Haut.


OU EN SOMMES-NOUS A CE JOUR ?


Telle est la première question qui souvent est posée face à ce qui semble être une « illusion » proclamée par des humain, loin de la vérité divine.

Oui, Seigneur ! Ou en sommes-nous ?


Il existe, à cela, une réponse parfaite « entrevue » dans la lecture de la Bible, souvent ignorée parce que accusatrice envers nous tous.


Souvenons-nous de ce qui fut dès la sortie d'Egypte : ce furent des chants et des danses dans une explosion intense de joie, et de cris glorifiants Dieu « JE SUIS »

Myriam et les femmes, dansant avec les tambourins, les hommes exultant leur joie dans les rires et les larmes... Pensez-donc : 400 années de souffrances, de misère et de morts... Dans un pays étranger qui plus est !

Ce peuple n'a pas de connaissance de son glorieux passé si ce n'est la dépouille de Joseph, qui leur rappelle vaguement qui ils sont, d'où ils viennent !

Exode 2/24 - Dieu entendit leurs gémissements, et se souvint de son alliance avec Abraham, Isaac et Jacob.


C'est le goût de la nostalgie, des regrets, mais c'est aussi l'espérance d'un avenir de liberté dans l'espoir que tout ce qui a été transmis verbalement de génération en génération soit enfin visible.


ILS NE VOIENT PAS MAIS ILS ESPERENT « encore »


Et nous ? ESPERONS-NOUS « ENCORE » même si nous ne voyons pas ?


Cela s'appelle : marcher par la foi !


Au milieu de ce peuple, il est une personne bien connue et dont il n'est pas fait grand cas : son nom est JOSHUA – Josué - Exode 24/13 - Moïse se leva, avec Josué qui le servait, et Moïse monta sur la montagne de Dieu.

Il est mis à part et deviendra celui qui prendra la tête du peuple pour lui faire franchir la dernière étape avant la ligne d'arrivée, avant la traversée du Jourdain en crue, afin de prendre possession, de manière forte, de la « terre promise » Canaan.

Exode 17/13 - Et Josué vainquit Amalek et son peuple, au tranchant de l’épée.

Ils ont marché (pas errer mais marcher) pendant 40 années – une génération – dans le désert, suite à leur suspicion envers Moïse, suite à leur incrédulité devant la vision des Amalécites, fils d'Amaleck, géants guerriers, impressionnants.

Josué et Caleb seront les deux seuls à proclamer que « JE SUIS » leur donne là un bon pays, remplissant toutes les conditions pour vivre bien Nombres 14/30 ... vous n’entrerez point dans le pays que j’avais juré de vous faire habiter, excepté Caleb, fils de Jephunné, et Josué, fils de Nun.


Dieu avait promis... La promesse fut concrétisée 40 années plus tard, par la seule faute du peuple incrédule et pervers qui préféra se donner « un veau » pour dieu, alors qu'il venait d'accepter l'Alliance faite avec « JE SUIS »

Exode 34/10 - L’Eternel répondit : Voici, je traite une alliance. Je ferai, en présence de tout ton peuple, des prodiges qui n’ont eu lieu dans aucun pays et chez aucune nation ; tout le peuple qui t’environne verra l’œuvre de l’Eternel, et c’est par toi que j’accomplirai des choses terribles.


Depuis combien d'années avez-vous, avons-nous entendu parler de délivrances, de réveils, de bénédictions aussi ? Sans omettre les malédictions qui ont « été brisées mais qui demeurent ? »

Et la fatigue, la lassitude, le doute qui s'installent au fil des saisons, des années qui passent !


40 ANNEES DANS LE DESERT AFIN DE PRENDRE CONSCIENCE !


Cette marche dans le désert fut éprouvante, et beaucoup perdirent la vie, tant était grande la souffrance mais aussi tant était présente la vérité de « JE SUIS » vous n'entrerez pas dans votre héritage terrestre, et la terre promise sera pour votre descendance.

Ils savaient qu'ils mourraient sans avoir la possibilité , le droit d'entrer dans LA PROMESSE de ce Dieu jugé parfois de façon très légère, par ce peuple indifférent à ce qu'il avait vu : la fuite d'Egypte, le renoncement et le brisement de Pharaon, la colonne de feu les tenant à l'abri de leurs poursuivants, le passage de la mer qui s'ouvrit devant eux comme fruit mur sous les doigts avides de celui qui veut le manger, ou encore le passage du Jourdain, malgré la crue qui en rendait le passage impossible (selon la vérité humaine)


Dans le désert, ils ne manquèrent de rien ; Ils connurent « la Manne » et l'eau sortant d'un rocher frappé, et même leurs sandales ne s'usèrent pas...


Exode 16/35 - Les enfants d’Israël mangèrent la manne pendant quarante ans, jusqu’à leur arrivée dans un pays habité ; ils mangèrent la manne jusqu’à leur arrivée aux frontières du pays de Canaan.

Nombres 6/31 - Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon ce qui est écrit : Il leur donna le pain du ciel à manger.

Deutéronome 8/3 - Il t’a humilié, il t’a fait souffrir de la faim, et il t’a nourri de la manne, que tu ne connaissais pas et que n’avaient pas connue tes pères, afin de t’apprendre que l’homme ne vit pas de pain seulement, mais que l’homme vit de tout ce qui sort de la bouche de l’Eternel.


La promesse était pour eux, Dieu l'avait ainsi voulu, mais ils n'eurent pas assez de crainte, ni de foi, pour croire que de simples paroles, projetées dans le vent par la bouche d'un homme, sortaient, en fait et en vérité, de la pensée de « JE SUIS » qui avait traité alliance avec leurs pères, avec eux.


Il en est ainsi pour nous tous aujourd'hui.


Un frère me demanda, un jour, si notre attitude envers LA PROMESSE de notre Seigneur pouvait agir contre cette dernière sans l'annuler, mais tout en la retardant, en retardant son effet. Je fus contrainte de lui répondre par l'affirmative.


La PROMESSE de Dieu est faite et écrite dans le sang d'un agneau, mais pas de n'importe lequel. Ce n'est pas, ici, le sang de l'agneau égorgé et rôti pour la satisfaction de ceux-là qui, en le mangeant, attendaient le signal du départ, alors que Dieu faisait que Sa Parole agissait envers Egypte et tous ses premiers-nés masculins, humains ou bétail.

Le sang de l'agneau égorgé permis à ce peuple qui allait entreprendre une longue marche et une grande conquête territoriale de prendre des forces physiques, tandis que le sang couvrant les linteaux et montants de portes le mettait à l'abri de la visite de l'Exterminateur de Dieu.

La promesse qui est notre aujourd'hui, est écrite elle aussi par la main de Dieu, mais c'est à Golgotha que fut trouvé le sang qui servit d'encre ineffaçable à jamais.


AFRIQUE ! COTE D'IVOIRE !

DIEU A FAIT UNE PROMESSE, pas n'importe laquelle !

IL A PROMIS TA LIBERATION A MAIN FORTE ET BRAS TENDU !

Psaumes 136/12 - A main forte et à bras étendu, car sa miséricorde dure à toujours !


IL T'AS PROMIS EGALEMENT DE DETRUIRE LA MALEDICTION DE CHAM !

Te souviens-tu ?


Mais tu as regimbé, te soumettant parfois, souvent même, à la voix de ceux-là qui te promettaient la lune mais qui ne purent pas même se sauver.

C'est au milieu des hommes qui tes yeux ont regardé afin de trouver « un sauveur » qui te sortirait de ton improbable sauvetage puisque l'homme ne peut pas se sauver par lui-même.

Et tous les aveugles sur lesquels tu t'es appuyée t'ont entraîné dans les mêmes ornières dans lesquelles ils se sont embourbés – Luc 6/39 - Il leur dit aussi cette parabole : Un aveugle peut-il conduire un aveugle ? Ne tomberont-ils pas tous deux dans une fosse ?


Souviens-toi  de ceux-là qui se parèrent de titre pompeux, se pavanant comme paons au milieu des courtisans, allants jusqu'à se mettre en péril de perdre le salut de leur âme noire et aussi leur propre vie.

Ils s'affichaient comme si tout leur appartenait, et nous avons connu des temps à vomir tant était grand leur péché.


Ta libération est en marche, et déjà, si tu regardes à l'horizon, tu apercevra Celui qui vient, revêtu simplement de l'amour de Dieu, pour toi, pour qu'enfin s'accomplisse LA PROMESSE.


Le Prophète Ezéchiel s'éleva contre les faux prophètes qui t'ont parlé, qui s'adressent encore à toi en ces jours de deuil et de ténèbres, et ses paroles furent rudes envers eux, et envers ceux qui les écoutent.(Ezéchiel 13)


COTE D'IVOIRE !

AFRIQUE !


Dieu a entendu ton cri, et malgré ta servitude qui te pèse sur le dos, il t'a fait savoir, à maintes reprises, que ta délivrance était en action, qu'elle ne saurait plus tarder maintenant, au-delà de sa volonté de mettre en œuvre sa promesse pour toi.


Je vais te dire un secret :


Il fut deux rois bibliques qui marquèrent les esprits de l'homme si fortement qu'on en parle encore à ce jour.

Ces deux rois s’appelaient David et Saül, le premier étant oint par le prophète malgré que le second avait été oint par ce même prophète Samuel – 2 Rois -

Le roi David était le roi de l'espérance, mais également celui du futur, tandis que Saül, roi du présent, était le roi de la désespérance et de la désobéissance envers Dieu.


COTRE D'IVOIRE !


TU VAS CONNAITRE PAREIL ETAT MAIS CE NE SERA PAS COMME TU LE PREVOIS.

IL N'Y AURA PAS DE RETOUR SUR LE PASSE ET UN REGARD NOUVEAU SE FERA POUR LE FUTUR QUI ENTRE BIENTOT DANS TON PRESENT.


Il n'est aucune action humaine qui puisse entraver la volonté divine, et Dieu marque de son sceau qui lui appartient, grand ou petit, noble ou roturier.

Il élève et il abaisse pour le temps qu'il veut !

Tout est entre ses mains, tout lui est soumis !


Les « glorieux » de ce monde seront comme la balle de la semence, elle s’envolera au vent de l'Esprit saint, et plus personne ne tirera gloire de sa propre gloire.

Dieu élèvera celui qu'il veut « honorer » comme le fut Mardochée, du temps de l'Exil d'Israël.

Cela se fera de faon concrète.


Toutefois, et parce que c'est la vérité, parce que la main de Dieu est active dans cette affaire, Satan s'active lui aussi afin d'insuffler le doute dans la pensée des hommes, même dans la pensée des plus affermis dans la foi.

La preuve ?

Marc 8/29 - Et vous, leur demanda-t-il, qui dites-vous que je suis ? Pierre lui répondit : Tu es le Christ.

Mathieu 16/17 - Jésus, reprenant la parole, lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux.


Pierre qui sait, qui connaît et qui sait l'identité spirituelle de Yéshua, ira jusqu'à le renier par trois fois afin de « sauver sa peau »

Christ pourtant dira :

Mathieu 10/33 ... mais quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai aussi devant mon Père qui est dans les cieux.


Donc vous comprendrez alors pourquoi Christ insistât par trois fois auprès de Pierre en lui disant : Pierre ! M'aimes-tu ?


Jean 21/15 à 17 - Après qu’ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre : Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu plus que ne m’aiment ceux-ci ? Il lui répondit : Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit : Pais mes agneaux.

Il lui dit une seconde fois : Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu ? Pierre lui répondit : Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit : Pais mes brebis.

Il lui dit pour la troisième fois : Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu ? Pierre fut attristé de ce qu’il lui avait dit pour la troisième fois : M’aimes-tu ? Et il lui répondit : Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit : Pais mes brebis.


Tout s'embrouille, tout s'emmêle et tout semble s'effondre sous nos pieds.

Et nous crions ! Seigneur ! Viens au secours de mon incrédulité !


Ecoutez la voix de Dieu qui crie à ceux qui veulent entendre :

COTE D'IVOIRE !

M'AIMES-TU ?


VEUX-TU REFAIRE ALLIANCE AVEC MOI TON DIEU ?

Alors souviens-toi des Commandements :


TU AIMERAS TON DIEU DE TOUTE TON AME DE TOUTE TA FORCE DE TOUTE TA PENSEE ET TU N'ADORERAS PAS D'AUTRES DIEUX QUE MOI !


Deutéronome 11/1 - Tu aimeras l’Eternel, ton Dieu, et tu observeras toujours ses préceptes, ses lois, ses ordonnances et ses commandements.- 30/6 - L’Eternel, ton Dieu, circoncira ton cœur et le cœur de ta postérité, et tu aimeras l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur et de toute ton âme, afin que tu vives.

Luc 10/27 - Il répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée ; et ton prochain comme toi-même.


COTE D'IVOIRE !


PRENDS CONSCIENCE DE L'ENJEU QUI SE TIENT DEVANT TOI !


COTE D'IVOIRE !


Je m'adresse à tes filles :

Moïse, de par la volonté de Dieu, redonna aux filles d'Israël la possibilité d'avoir part à l'héritage des pères morts afin que ne s'éteigne pas leurs noms au milieu de toi.

Alors vas et participe pleinement à ta destinée de fille d'Afrique

Dieu a rétablit ton droit à héritage.

Nombres 27/7 et 28 - Les filles de Tselophchad ont raison. Tu leur donneras en héritage une possession parmi les frères de leur père, et c’est à elles que tu feras passer l’héritage de leur père.

Tu parleras aux enfants d’Israël, et tu diras : Lorsqu’un homme mourra sans laisser de fils, vous ferez passer son héritage à sa fille.


COTE D'IVOIRE :

ENTRE DE NOUVEAU DANS LA JUSTE JUSTICE DE DIEU !


ET TU SERAS REVETUE DU MANTEAU DE LA DELIVRANCE,

selon sa promesse.


Soyez bénis dans le Nom du Saint d'Israël, le

Roi des rois qui revient pour entrer dans son règne de gloire, glorifié par le Père.