Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

UNE CROIX EST ELEVEE!

Par Naomie, chant inspiré.

 

 Une croix est élevée, une croix! C'est terrible

Sur le mont Golgotha, une croix et tout bascula!

Une croix, simple croix, et la foule immobile,

Et le ciel s'est fermé, et le ciel a pleuré!

 

Dans ce lieu de folie, de rejet et de drame,

Dans ce lieu sous la pluie, les Ténèbres ont jaillis,

C'est alors que du Père éternel arriva le verdict,

Et ses yeux détournés, et Christ seul est resté!

 

Ô Mon Dieu! Ô Mon Père, pourquoi suis-je abandonné?

Je suis seul, devant toi immolé, souffrant et rejeté;

Rien de rien! Qui a compris la portée de cet acte?

Eli! Eli! Lama Sabachthani!

 

Un seul cri fut poussé, un seul cri, une seule âme,

Fut au Père redonnée, c'est l'instant de vérité!

Dans le Temple, déchiré, devant dieu le voile ouvert,

La terre tremble, et de dire "De Dieu Il est le Fils"!

 

Au tombeau Il est déposé, mais la mort crucifiée, 

Et les femmes s'interrogent : qu'est-Il advenu?

Les anges de leur dire : Il est le Christ réssuscité!

Et mon âme de te dire : Tu es mon Dieu adoré!

 

Une croix désertée, un bois informe et vide,

Souvenir au présent de cet acte glorieux,

Tes ennemis ensembles à jamais sous tes pieds,

Oh Mon Dieu, je te loue pour cette croix dressée.

 

 

SHALOM!

 

 

 

 

title

FALLAIT-IL?

 Par Naomie, le 23 Avril 2011.

 

Chant inspiré 

.Un homme debout devant celui qui juge

Ce n'est rien somme toute, ce n'est rien;

Un homme sanglant, muet et attendant,

Ce n'est pas grand'chose, ce n'est rien!

 

Un homme souffrant dans sa chair et son coeur

Dans son âme meurtrie, dans son âme qui meurt,

Un homme agonisant, et éperdu d'amour

Ce n'est rien crois-tu que ce n'est rien?

 

Un homme rejeté, méprisé et condamné,

Délaissé par le Père sur la croix oublié,

Un homme de souffrance, homme de douleur,

Crois-tu que ce n'est rien dans ton coeur?

 

Qui es-tu pour penser que cet homme méprisé

N'est rien d'autre qu'un homme oublié,

Puni dans sa chair, de Dieu abandonné,

Qui es-tu pour le croire, qui es-tu pour juger?

 

Regarde-Le, il accomplit sa victoire

Victoire éternelle, au Père rejaillit!

Satan vaincu, à lui la gloire et le règne!

Il est ma vie, il est mon tout je te le dis!

 

Ô Mort, où es ta victoire où es ton règne?

Satan où es ta gloire, où es ta haine?

Un homme de souffrance, par Dieu justifié,

Des hommes l'espérance, Christ a triomphé!

 

La vie redonnée à Yéshua glorifié

La gloire du Père sur la terre projettée,

Et toi dans ton coeur... Que dis-tu?
Tu n'as plus rien a dire, tu es vaincu!

 

Avec les anges, ensembles prosternés,

Avec le ciel réunis en sa présence à jamais,

Nous chantons sa gloire dans l'Assemblée

Je le proclame : IL LE FALLAIT.....