Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

PROPHETISE MA PAROLE...

QU'ILS ECOUTENT OU PAS N'EST NULLEMENT TON AFFAIRE

me dit le Seigneur de toute la terre, et moi de répondre :

Seigneur ! Tu sais qu'ils essaieront toujours de ma faire taire !...


Lorsque l'on place sa vie sur l'Autel du sacrifice, il ne faut pas s'attendre à ce qu'elle soit encore entre nos mains !

Elle ne nous appartient plus !

MORT A NOUS MEME !

Plus d'existence propre, seule, la volonté de celui qui est résussité d'entre les morts est la seule voie, la seule vie valable, la seule réalité.

Si tu en sort, tu n'as pas compris la « providende » de la foi.

 

Par Naomie, le 19 Mars 2012.

SHALOM

à vous tous qui vous accaparerez de la vérité de Dieu non pas pour en faire « votre » vérité, elle serait alors mensonge, mais pour que la vérité de Dieu par le Christ Yéshua soit enfin la seule vérité qui soit votre et que vous puissiez la vivre en plénitude, et ce, jusqu'à votre dernier souffle.

Seigneur !

En toi, je veux bien vivre afin de bien mourir.

Amen !

Dieu ne fait pas de notre vie un autodafé, et ce n'est certes pas lui qui va nous placer sur un bûcher, quand bien-même ce serait notre désir ; c'est notre seule volonté de renoncement à vivre une vie incomplète sans lui qui nous mènera à accomplir cet acte et ce, de notre pleine volonté.

Notre vie, lorsque nous sommes désireux de ce renoncement, est définitivement placée sur ce bûcher ou enfin tout ce que à quoi nous renonçons, en l’occurrence notre ego, notre orgueil, notre vanité, notre humanité, et à moins d'être de l'espèce de ces animaux fabuleux comme le phénix, nous ne renaîtrons pas de ces cendres-là, notre « renaissance » purement spirituelle, nous mènera dans les verts pâturages du Psaumes 23 .

Ce qui est important, c'est de savoir que sur un bûcher est un feu dévastateur et meurtrier, sur un autel (celui de Dieu en l’occurrence) est un feu réparateur parce que l'Esprit saint de Dieu est en lui !

Il brûle ce que nous offrons, non pas ce que nous ne sommes pas désireux d'offrir en sacrifice.

Chaque fois qu'un pouvoir humain ne fut pas en accord avec une certaine littérature, avec certains écrivains (juifs entre autres) nous avons eu connaissance que leurs ouvrages furent détruits par le feu dans d’immenses brasiers d'où rien de bon ne ressurgit jamais ; seule était mis en évidence l'intolérance de ces pouvoirs.

La Bible fut détruite par le feu, et ce par le clergé ignorant ; des hommes et femmes de foi furent embrasés dans ces gigantesques brûlots destructeurs !

Si nous plaçons nos vies sur l'Autel (vous remarquerez la différence entre les autels des hommes et l'Autel divin) – il existent autant d'autels humains, dressés par l'homme pour sa satisfaction et pour son orgueil florissant, alors qu'il n'est parlé, dans la Bible, que d'un seul Autel qui accueil l'holocauste dévoué à l'Eternel, tout comme Christ Yéshua fut placé sur ce même Autel en sacrifice suprême, lui, l'Agneau de Dieu immolé pour chacun d'entre nous ; toi , moi et les autres.

Par ce feu intervient la purification de l'être spirituel qui est ce que nous sommes, afin que périssent les œuvres mortes que nous trimbalons avec nous comme des trophées, mais qui, en réalité, ne sont que des « scalps » attachés à notre lance guerrière.

Si nous sommes désireux de devenir cet or précieux, plus précieux que l'or d'Ophir, nous devons tout abandonner entre ses mains, dans Sa vie afin de vie sa vie en nous, non pas l'Esprit Saint comme un simple trophée, mais comme l'essence même de notre vie purifiée et régénérée puissamment afin de pénétrer dans le Sanctuaire où rien d'impur ne parvient.

Si nous souhaitons être ces vases d'honneur pour servir dans la maison du sacrifice, il nous faut être passé au feu afin que plus aucune scories ne tache notre vêtement des noces qui est le notre.

Une remarque importante : les hommes aiment puis rejettent ceux qui ont fait l'objet de leur amour ; inconstance de l'homme dans tous les domaines !

Crucifie fut le terrible mot qui conduisit christ à mourir sur une croix d'infamie (cette croix n'est pas un objet que l'on se doit d'adorer, ceux qui le font ne sont qu’idolâtres et ennemis de Dieu)

Esaïe 44/15 - Ces arbres servent à l’homme pour brûler, Il en prend et il se chauffe. Il y met aussi le feu pour cuire du pain; Et il en fait également un dieu, qu’il adore, il en fait une idole, devant laquelle il se prosterne.

Ces mêmes là furent ceux qui avaient juste quelques heures auparavant crié:

Matthieu 21/9 - Ceux qui précédaient et ceux qui suivaient Jésus criaient: Hosanna au Fils de David! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur! Hosanna dans les lieux très hauts!

Marc 11/10 - Béni soit le règne qui vient, le règne de David, notre père! Hosanna dans les lieux très hauts!

Jean 12/13... prirent des branches de palmiers, et allèrent au-devant de lui, en criant: Hosanna! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, le roi d’Israël!

Ce mot terrible lancé à la surface de la terre retentit encore et encore ; jusqu'à la fin des siècles il résonnera dans mes oreilles, dans mon âme, dans mon cœur !

J'ai crié : crucifie ! Mais que celui-là qui ne l'a pas fait me jette le premier la pierre !

Nous avons crié : crucifie ; mais le plus grave, l'intolérable au cœur de Christ, c'est lorsque dans notre raisonnement, loin de la vérité, nous crions cela envers un frère, une sœur en Christ !

Qui d'entre nous n'a pas été ainsi mis au pilori avant d'être conduit à l'infamie de la crucifixion ? Mais si c'est par amour pour le nom du Divin que cela nous arrive, le Seigneur nous dit, te dit : Matthieu 5/10 et 11 - Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux! Heureux serez-vous, lorsqu’on vous outragera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi.

Prophétise ma Parole ! Parle, qu'ils écoutent ou pas... Ils se donneront des docteurs sachant rédiger des ordonnances douces à leur cœur ; ce seront des « spécialistes » de la musique pour l'âme et les trémolos qu'ils sauront tirer de leurs instruments déchirera l'âme de celui qui recherche la vérité qui alors s'imaginera que c'est par cette bouche-là que Dieu aura parlé.

2 Timothée 4/3 - Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs,

Pourtant, voici la Parole de Dieu : 2 Chroniques 19/6 et 7 – Prenez garde à ce que vous ferez, car ce n'est pas pour les hommes que vous prononcerez des jugements ; c'est pour l'Eternel, qui sera prêt de vous quand vous les prononcerez ! Maintenant, que la crainte de l'Eternel soit sur vous ; Veillez sur vos actes , car il n'y a chez l'Eternel notre Dieu, ni iniquité, ni égard pour l'apparence des personnes, ni acceptation de présents.

Il faut faire la différence entre celui qui, ayant compris la vérité, place sa vie toute entière en abandon entre les mains de Dieu, sur l'Autel du sacrifice de sa vie d'entre celui qui, par ruse, tel le serpent ancien, essaie d'acheter le pardon de Dieu par une offre qui est impure.

C'est de nouveau la différence entre Abel et Caïn ; entre celui-là qui a compris l'importance de l'effusion du sang pur et celui-là qui offre un don de sueur et de satisfaction personnelle.

Aujourd'hui, l'homme meurtrit est prêt à s'entendre prononcer des paroles favorables tant son imagination le même à penser que le poids de ses souffrances agit en sa faveur ; allant jusqu'à s'imaginer que le point culminant de ces dernières est atteint et qu'il ne peu aller au delà de ce qui est ! Pourtant, en tout cela entends-il la voix de l'Esprit lui dire : Hébreux 12/4 - Vous n’avez pas encore résisté jusqu‘au sang, en luttant contre le péché.

Actuellement, et plus que jamais, des « oiseaux de bon augure » pépient et crient face au ciel des paroles qui ne sortent pas de la bouche de Dieu !

La Parole qui sort de la bouche de Dieu est l'Epée à double tranchant qui tranche entre le mensonge et la vérité (je ne dis pas réalité mais bien vérité, la « réalité » que nous voyons n'est souvent que mirage et mensonge unis ensemble afin de déstabiliser et faire chuter le plus grand nombre des élus), entre le vil et le précieux, entre boucs et brebis ; enfin ce qui est réservé (dès avant la fondation du monde) pour La Lumière Ephésiens 1/4 - En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui, et ceux-là mêmes qui sont, eux, réservés (de la même façon) pour le monde des Ténèbres - Apocalypse 13/8 - Et tous les habitants de la terre l’adoreront, ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie de l’agneau qui a été immolé.

Tous ces faux docteurs, ces endoctrineurs bonimenteurs et bossus de dedans comme de dehors, semblables à des « Polichinelles » vont être jugés sur leurs paroles qui ne sont qui sirops pour fausses toux, rassurantes alors que brûle la maison, et qui ne sont, en fait, qu'un plaidoyer pour le Malin, pour qui est semé le doute, enfantant le mensonge.1 Timothée 4/2 - par l’hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience,

2 Pierre 2/1 - Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine.


Que faut-il faire enfin pour échapper à ces usurpateurs de la foi en Christ ?

Nous devons placer la barre plus haut, aussi haut qu'était placé le « patibulum » (barre transversale de la croix sur laquelle était cloué le supplicié) cette barre sur laquelle Christ Yéshua eut ses mains maintenues par des clous de charpentier ; Et lorsque la croix élevée, le corps disloqué, peut-être même rompu, l'âme éperdue de souffrance, vous saurez enfin ce que veut dire lutter jusqu'au sang, dignes disciples de Yéshua.

Jean 15/13 - Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.

Ce qu'ils me font vous sera fait : Matthieu 10/38 ... celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n‘est pas digne de moi.

Pas de surprise, nous sommes avertis de notre sort ! C'est alors que vous serez des disciples accomplis ; le disciple accomplit est celui qui aime Christ plus que sa propre vie - Matthieu 10/37 - Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n‘est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n‘est pas digne de moi;

Etre un disciple accomplit est celui qui, enfin est qui aime selon le commandement de christ – Jean 13/34 et 35 -

L'amour dont il est question enrobe toutes actions et le don de soi passe par la mort avant la résurrection.

Si nous nous maintenons dans cette position de cœur et d'esprit, voici la révélation divine faite en Jean 14/13 et 14 ... et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.

Afin d'être dignes héritiers dans le Royaume de Dieu, soyons comme définis selon Romains 8/12 à 17 ; nous ne pouvons pas prétendre être héritiers de la Maison de Dieu (Béthel) si nos vies sont aussi ternes que celles du monde païen.

Si nous sommes affranchis du péché, si nous sommes devenus (de par notre seule volonté) esclaves dans la Maison du Seigneur, nous avons pour fruit la sainte vocation qui nous mènent dans la vie éternelle – Romains 6/22.

Tout le restant n'est que du vent, poussière qui assèche la terre, empêchant l'eau de la pénétrer pour qu'elle soit fertilisée, et la transforme en vaste étendue désertique où ne demeurent ouverts que quelques puits anciens que le monde voulu et veux encore maintenir fermés - Genèse 26/18 - Isaac creusa de nouveau les puits d’eau qu’on avait creusés du temps d’Abraham, son père, et qu’avaient comblés les Philistins après la mort d’Abraham; et il leur donna les mêmes noms que son père leur avait donnés.

Offrons nos vies sur l'Autel de Dieu à l'exemple de Christ Yéshua, en sacrifice plaisant à Dieu et agréé parce que l'odeur qui s'en dégagera lui sera parfaitement agréable. C'est ainsi que nous vivrons la plénitude de Dieu en nous et autour de nous.

2 Corinthiens 2/15 - Nous sommes, en effet, pour Dieu la bonne odeur de Christ, parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent:

Ephésiens 5/2 … et marchez dans la charité, à l’exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s’est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur.

Soyez bénis. Naomie.