Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

title

GENS DE PEU DE FOI, POURQUOI
 
AVEZ-VOUS DOUTE ?
(Mathieu 8/26)
 
par Naomie, le 10 Novembre 2008.



Le Seigneur monte dans une barque avec ses disciples, et ensemble, ils vont naviguer sur un lac. Juste avant, Il vient de répondre à un homme qui veut le suivre mais qui pourtant dira ceci : laisse-moi d’abord ensevelir mon père, et le Seigneur  de lui rétorquer : « suis-Moi et laisse les morts ensevelir leurs morts (Mathieu 8/22).

Vient maintenant pour ces hommes  le moment d’aller plus loin avec Celui qu’ils veulent suivre comme Seigneur et Maître. Ils sont donc ensemble dans une barque, et le Seigneur « s’endort » alors que survient une tempête qui met la navigation en péril.

La tempête fait rage, et « lui » dormait !
Nous sommes loin déjà de la  certitude qu’ils manifestent à son égard ; et Il n’est plus que « lui », et de surcroît, « il » dormait.

N’est-il pas écrit qu’Il ne dort ni ne sommeille Celui qui veille sur Israël ?


Tandis que les flots s’engouffrent dans l’embarcation,  le doute commence à s’installer,  et le doute est frère de l’incrédulité (je crois, mais vient au secours de mon incrédulité -  Marc 9/24)
Notre imagination fertile peut nous permettre la projection de ce qui se vivait  à cet instant précis dans une barque ballottée par le vent et roulée par les flots déchaînés.
La peur est présente, et malgré que certains soient familiers de ce lac, rien, non, rien, pas même la présence de Yéshua au milieu d’eux ne peut les rassurer (Maître, nous périssons, est-ce que cela n’est pas ton problème ? (Luc 8/24).


La réponse du Seigneur  est claire et précise, et démontre leur foi inexistante dans ce tourment précis qu’est la tempête. : « Pourquoi avez-vous peur, gens de
peu de foi ? » Yéshua dénonce ainsi deux phénomènes : la peur et le doute.

Yéshua ordonne aux éléments et les menacent, et revient la paix. L’homme est étrange parfois dans ses réactions.
Voilà des hommes, « rugueux » pour  la plupart, partageant le temps et l’espace de Celui dont  Simon Pierre dira : 
tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.  (Matthieu 16/16)  et qui n’auront qu’une interrogation face aux agissements du Seigneur :  
 « Qui est celui-ci à qui obéissent même les vents et la mer ? »

Ils ne le connaissent pas, malgré tout ce que le « Fils » partage avec eux journellement.
Il vit avec eux, mangent et dors avec eux, les enseignants à tout moment ; et pourtant, la question qui fuse de leur cœur : Qui est celui-ci ? …


Le Seigneur est aussi le Maître et rien ne lui est inconnu. D’avance, Il sait la tempête et Il va s’en servir pour démontrer à ceux qu’Ils a appelé le peu de foi qui est en eux.
Ce qui domine sur eux dans cette épreuve est ce qu’ils voient de leurs yeux, ce qui est devant eux, ce qui est véritable.
En accentuant sur leur peur, le Seigneur veut leur démontrer la réalité : nous sommes esclaves de ce qui domine sur nous, quelqu'en soit l’origine (2 P.2/19 - chacun est esclave de ce qui  triomphé de lui). A l’instant précis où le Seigneur s’adresse à eux, ils sont paniqués  (Matthieu 8/25  - Les disciples s'approchèrent de lui et le réveillèrent, en disant: Seigneur, sauve-(nous), nous périssons.)
La peur domine sur eux, et s’il le pouvait, ils quitteraient bien l’embarcation en sautant dans l’eau. Sauve qui peut ! Oui je crois… mais !


Nous y voilà : « je crois, mais… »


Vous comme moi-même savons très bien que ceci est véritable, parce que peut-être sommes-nous de ceux qui un jour ont dit ces trois petits mots : je crois, mais…

Voyez-vous, en écrivant ceci, je comprends combien les chrétiens, mêmes nés de nouveau, vont parfois l’âme découragée parce que le poids de l’épreuve pèse fortement sur leurs épaules.
Je ne serais pas juge de cela, ayant moi aussi parfois eu envie de crier " Stop Seigneur, je n’en peu plus et je voudrais bien quitter le train ! »
Mais pour allez ou ? Pour faire quoi ?

Revenir en arrière ?  Détourner les yeux de Celui qui fait mes délices ? Non, ceci n’est pas possible, alors une seule possibilité s'offre à nous :  il nous faut continuer à marcher parmi l’oppression de ce monde, et ce jusqu’au bout.

Sommes-nous de ceux qui se découragent ?

Hébreux 12/3 -  Considérez en effet celui qui a enduré de la part des pécheurs une telle opposition contre sa personne, afin que vous ne vous fatiguiez pas, l 'âme découragée.

Retournerons-nous à ce que nous avons vomis ?

Proverbes 26/11 -  Comme un chien qui retourne à ce qu'il a vomi, ainsi est un insensé qui revient à sa stupidité.

Deviendrons-nous des tièdes, au risque de subir le rejet de la part de Celui qui nous aime ?

Apocalypse 3/16 - Ainsi, parce que tu es tiède et que tu n'es ni froid ni bouillant, je vais te vomir de ma bouche.

Actuellement, nous vivons des temps difficiles, et les repères de nos sociétés nanties s’effondrent.
Il y a quelques années en arrière, alors que je m’entretenais avec un pasteur protestant, je fus amenée à lui poser une question de la part du Seigneur. Celle-ci était la suivante « es-tu prêt à lâcher tous tes repères pour me servir ? »
Un temps de silence et la réponse fut négative : NON !
Non ! Pas à cause du service, mais parce qu’il lui fallait faire confiance au Seigneur, marcher par la foi absolue et non plus par des repères jalonnant sa route de manière visible.


Il est un désastre que nous vivons continuellement ; ceux qui ont la responsabilité du troupeau du Seigneur asservissent de façon arbitraire le peuple chrétien en lui donnant pour nourriture un évangile pour midinette, un évangile à l'eau de rose digne des feuilletons télévisés.

Une des dernières fois ou je fis acte de présence parmi un rassemblement "chrétien", je fus consternée d'entendre un intervenant bien aimé proclamer ceci : « donnez-moi 58 euros (pourquoi 58,00 ? Je ne l’ai pas su). Si vous n’êtes-pas bénis dans 58 jours, je vous rembourserais…Incroyablement irresponsable, incroyable tout court, mais véritable vraiment.

Non, l’Evangile véritable est tout autre !
Il est fait de joie (du salut) de paix (du shalom) mais aussi de larmes, de renoncement et de déchirure.
Luc 9/23 -  Puis il dit à tous: Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge chaque jour de sa croix et qu'il me suive.
Ce qu’ils me font, ils vous le feront…

Prends ta croix et suis-Moi… Matthieu 10/38 -  celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit pas, n'est pas digne de moi.
Celui qui voudra vivre pieusement sera persécuté… Timothée 3/12 -  Tous ceux d'ailleurs qui veulent vivre pieusement en Christ-Jésus seront persécutés.

Mais également il nous est dit ceci :
Hébreux 10/38  - Et mon juste vivra par la foi. Mais s'il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui.

Remarquez ce qui est écrit : Mon juste ! Pas n’importa qui, mais « mon juste ». Celui-là même qui est justifié par le sang sacrificiel de Yéshua
C’est celui-là qui vit par la foi, celui-là qui connaît d’où il vient et ou il va avec le Roi des rois, le Seigneur et Sauveur, Rédempteur de son âme.
Ce n’est pas celui qui hésite, qui ne sait pas.
Ce n’est pas non plus celui qui partage son amour entre Dieu et des idoles païennes (culte aux morts, marial, aux saints, aux hommes)…
Dieu est un Dieu jaloux, ne l’oublions pas.

Gens de peu de foi… Pourquoi avez-vous eu peur, pourquoi doutez-vous ?

Le Seigneur nous a fait des promesses qui sont d’actualité. Seuls, les incrédules prétendront le contraire.
Il nous dit que si elles tardent il nous faut les attendre, qu’elles ne sauraient plus différer. Hébreux 6/12 -  en sorte que vous ne vous relâchiez point, et que vous imitiez ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses.
Qu’il n’y aura plus de délai entre la promesse et la concrétisation.
Ezékiel 12/28 -  C'est pourquoi dis-leur: Ainsi parle le Seigneur, l'Eternel: Il n'y aura plus de délai dans l'accomplissement de mes paroles; La parole que je prononcerai s'accomplira, Dit le Seigneur, l'Eternel


Souvenez-vous, alors que l’Egypte craque et gémit sous le poids de la main de Dieu posé sur elle à cause de l’incrédulité de Pharaon, est-ce qu’Israël n’a pas été mis au large alors que les plaies arrivaient les unes après les autres ?

La foi est un don de Dieu, et qu’en réclame une dose supplémentaire celui qui en manque.
La foi nous fait repousser l’adversaire et accomplir des miracles dans des temps de désespérance.


Matthieu 17/20 -  C'est à cause de votre incrédulité, leur dit Jésus. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne: transporte-toi d'ici là, et elle se transporterait; rien ne vous serait impossible.

Si nous avions de la foi… Si nous ne doutions pas, si nous n’étions pas des incrédules


Matthieu 21/21 -   Jésus leur répondit: Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi et que vous ne doutiez point, non seulement vous feriez ce qui a été fait à ce figuier, mais quand vous diriez à cette montagne: Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, cela se ferait.

Tels Daniel dans la fosse aux lions, Sadrak et ses amis dans la fournaise, Les martyres de la foi devant Satan resplendissant dans sa haine morbide envers eux, et plus encore, tels les martyres d’aujourd’hui, en prison, privés de leurs familles, des droits élémentaires du travail, de la scolarisation…
Ils étaient prêts à mourir pour le Seigneur, mais nous, sommes-nous prêts à cette éventualité ?

Si nous avions de la foi :


Hébreux 11/17 -  C'est par la foi qu'Abraham offrit Isaac, lorsqu'il fut mis à l'épreuve, et qu'il offrit son fils unique, lui qui avait reçu les promesses, 11/33 -   qui, par la foi, vainquirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent des promesses, fermèrent la gueule des lions…

Ce message n’a rien d’un jugement, il est simplement accusateur. Oui, encore une fois, j’accuse.

J’accuse le laxisme entretenu par tout ceux que le zèle de l’Evangile  dérange.
J’accuse la tiédeur entretenue par les ennemis du feu de l’Esprit Saint.
J’accuse les fossoyeurs de la foi véritable au sein-même de l’église.
J’accuse les humanistes chrétiens qui prétendent avoir raison, tout en accusant aussi ceux qui se prétendent investis de la Parole divine tout en encourageant les chrétiens à faire le contraire.
J’accuse ceux qui se devaient être des bergers et qui ne sont en fait que des loups à peine déguisés.
J’accuse les chrétiens d’être des moutons et non plus des brebis, aveuglés par l’esprit du monde et assassins des frères et des sœurs.

Psaumes 1/5 - C'est pourquoi les méchants ne résistent pas au jour du jugement, ni les pécheurs dans l'assemblée des justes


Seigneur, je te demande de me juger maintenant dans mes actes, mes pensées et mes paroles, avant de me trouver devant Toi.
Psaumes 35/24 -  Juge-moi selon ta justice, Eternel, mon Dieu! Et qu'ils ne se réjouissent pas à mon sujet!
Psaumes 119/149 -  Ecoute ma voix selon ta bonté! Rends-moi la vie selon ton jugement!


Gens de peu de foi, pourquoi doutez-vous ? De quoi avez-vous peur ?

Nous devrions avoir honte de nos comportements et agissements qui confortent le monde dans son incrédulité. Nous devrons y répondre devant notre Seigneur.
Ou sont les œuvres bonnes préparées à l’avance pour chacun d’entre nous et que nous nous devions d’accomplir dans le zèle et la joie de notre salut ?
Je voudrais que nous puissions nous souvenir de ceci : des hommes et des femmes de tout âges, de toute condition, de toute race, paient aujourd’hui le prix fort pour faire vivre et vivre leur foi en Yéshua, le Messie.
Ils savent en qui ils ont cru et qui est l’objet de leur salut.
Ils ne doutent pas, ils savent qu’il y a un prix a payer.

C’est pourquoi, sans rien ajouter de plus, voyez et si Dieu est Dieu, alors, cessez de marcher à cloche-pied et servez-Le.

LA OU LA FOI COUTE LE PLUS.



Les 10 pays où la persécution est la plus forte

 

1.Corée du Nord    2.Arabie Saoudite    3.Iran    4.Maldives    5.Bhoutan       
6.Yémen    7.Afghanistan    8.Laos    9.Ouzbékistan    10.Chine    

 
 

1 - Corée du Nord

L’indice a augmenté par rapport à l’année dernière (de 85 à 90,5 points recueillis au questionnaire). Le gouvernement nord-coréen ne supporte aucune opposition et n’accorde aucune liberté de religion. Tous les habitants de Corée du Nord doivent se livrer au culte de la personnalité construit autour de Kim Jong-Il et de Kim-Il Sung, son défunt père. La population est coupée du reste du monde et dépendante du pouvoir pour tous ses besoins. La plupart des habitants perçoivent le christianisme comme une mauvaise religion dans ce pays communiste.
Les chrétiens sont battus, arrêtés, torturés, tués à cause de leur foi.
Mais la foi en Jésus-Christ continue à se transmettre. On estime que le nombre de chrétiens en Corée du Nord s'élève à au moins 200 000 et pourrait même atteindre 500 000. Au moins un quart d'entre eux sont emprisonnés pour leur foi dans les camps de prisonniers politiques, d'où l’on sort rarement vivant. En Corée du Nord, il est strictement interdit d'être chrétien. Quiconque est pris avec une Bible est envoyé en camp avec toute sa famille. Les réfugiés, ceux qui cherchent à fuir la en la Chine s'exposent aussi à la prison. Et si on s'aperçoit que le réfugié a été en contact avec des chrétiens lors de son périple, il sera traité encore plus durement, torturé, voire exécuté.

2 - Arabie Saoudite

Dans ce pays régi par la charia, l’état déplorable de la liberté de religion reste inchangé. Selon l’interprétation très stricte de la loi islamique, l’apostasie (abandon de l’islam pour une autre religion) est punissable de la peine de mort si la personne en question refuse de se repentir. Nous n’avons pas constaté de telles exécutions en 2007. Les cultes non musulmans sont interdits en public et ceux qui s’y risquent sont emprisonnés, fouettés et parfois torturés. En 2007, plusieurs chrétiens ont été arrêtés à cause de leur implication dans des activités chrétiennes.

3 - Iran

L’islam est la religion officielle en Iran et toutes les lois doivent être en accord avec l’interprétation officielle de la charia. Bien que les chrétiens soient une minorité religieuse reconnue à laquelle on garantit la liberté de culte, ils nous font part de cas d’emprisonnements, de harcèlements et de discriminations à cause de leur foi. Les églises arménienne et assyrienne sont autorisées à enseigner leurs concitoyens dans leur propre langue, mais il est défendu d’accueillir les personnes issues de l’islam (parlant la langue farsi). Etant donné les lois strictes concernant l’apostasie, tout musulman qui quitte l’islam pour embrasser une autre religion encourt la peine de mort.
Beaucoup d’églises sont surveillées par la police secrète. Les croyants qui sont actifs dans les églises ou dans des groupes de maison sont sous pression. Ils sont questionnés, arrêtés et parfois emprisonnés et battus. Les chrétiens sont opprimés par la société et subissent la pression des autorités. Il leur est difficile de trouver un emploi et de le garder. Ils sont facilement licenciés lorsqu’on découvre qu’ils sont chrétiens. En 2007, des responsables d’églises de maison et des chrétiens issus de l’islam ont été arrêtés à leur domicile et interrogés en raison de leurs activités religieuses.

4 - Maldives

Dans l’archipel des Maldives, l’Islam est la religion d’Etat et tous les citoyens doivent être musulmans. La loi de la charia qui y est observée interdit toute conversion de l’islam à une autre religion. Une personne convertie peut ainsi perdre son statut de citoyen. Toute pratique d’une religion autre que l’islam est interdite. Il est donc impossible d’ouvrir de nouvelles églises. Les étrangers, eux, sont en revanche autorisés à pratiquer leur religion en privé, pourvu qu’ils n’encouragent pas les citoyens à y participer. Il est également impossible d’importer des Bibles ou tout autre support chrétien, à l’exception d’une copie exclusivement réservée à l’usage personnel.
Ce pays – parmi les moins évangélisés du monde – ne compte qu’une poignée de croyants autochtones qui vivent leur foi dans le secret absolu, en raison du contrôle social omniprésent. Le non respect de la liberté de religion aux Maldives n’a pas évolué depuis 2007. Suite à des attaques à la bombe contre des ambassades occidentales, le gouvernement a pris des mesures actives pour endiguer l’islam radical. En décembre 2007, une attaque visant le Président Gayoom a échoué. Les principaux suspects étaient des musulmans extrémistes. Nous n’avons reçu aucun rapport en 2007 sur des arrestations de croyants originaires du pays ou d’ expulsions de chrétiens étrangers.

5 - Bhoutan

Le bouddhisme Mahayana est religion d’Etat dans la petite royauté himalayenne du Bhoutan.
Officiellement, le christianisme n’existe pas ; selon un responsable chrétien, ils sont environ 13 000 dans le pays. Ils n’ont cependant pas le droit de prier ou d’exprimer leur foi en public. Ils peuvent se réunir pourvu qu’ils restent en famille, jamais collectivement avec d’autres familles. Leurs enfants sont acceptés dans les écoles mais ils sont discriminés dès que l’on découvre leur foi ; ils sont soumis à de constantes pressions pour qu’ils adoptent le bouddhisme et participent aux rassemblements rituels. Il leur est quasiment impossible d’avoir accès aux études universitaires. Ceux qui ont des postes administratifs se voient également discriminés, certains ayant perdu leur poste pour la seule raison de foi.
L’importation de littérature chrétienne est prohibée, seuls sont permis dans le pays les ouvrages relatifs au bouddhisme
L’influence des moines et de la communauté est telle que la persécution est essentiellement le fait des familles. Il existe une discrimination de la part des autorités mais à une moindre échelle. Les cas de violence excessive sont ponctuels.

6 - Yémen

Il n’y a pas eu de changement majeur en 2007 par rapport à 2006 quant au manque de liberté religieuse pour les chrétiens du Yémen.
La Constitution yéménite garantit la liberté de religion, tout en déclarant que l’islam est la religion d’Etat et que la charia est la base de toute législation. Le gouvernement yéménite autorise quelques libertés aux étrangers chrétiens, mais les citoyens du Yémen ne sont pas autorisés à se convertir au christianisme (ou à toute autre religion). Les chrétiens issus de l’islam sont condamnés à la peine de mort si leur conversion est découverte. Parler de l’Evangile aux musulmans est strictement interdit. Au cours de l’année passée, plusieurs chrétiens ont été arrêtés et battus à cause de leur foi.

7 - Afghanistan

L’Afghanistan est une République islamique où il n’existe aucun bâtiment d’église. Les chrétiens représentent seulement 0.01% de la population. Après avoir été gouverné par des fondamentalistes musulmans, le pays est actuellement dirigé par un gouvernement de coalition. Il y a encore beaucoup d’anarchie et le gouvernement central ne contrôle pas la totalité du pays. Les actes de violence sont fréquents et les mouvements de résistance des fondamentalistes musulmans reprennent de la vigueur. La liberté de religion inscrite dans la Constitution représente une contradiction, puisque la loi islamique est considérée comme étant la loi du pays. Bien que garantissant la liberté de religion aux non musulmans, les lois « contraires aux croyances de la religion sacrée de l’islam » sont interdites. Les chrétiens doivent être très prudents. Les étrangers surpris en train d’évangéliser sont emprisonnés et expulsés du pays.
Les Afghans qui s’engagent à devenir chrétiens sont souvent sous la pression de la famille et de la société. Les chrétiens issus de l’islam sont l’objet d’intimidation et d’abus verbaux répétés, de coups, de licenciement, d’emprisonnement et quelquefois d’assassinat lorsqu’on découvre leur conversion. Certains ont dû quitter le pays pour sauver leur vie. Le 19 juillet 2007, des forces rebelles Taliban ont enlevé un groupe de travailleurs humanitaires chrétiens sud-coréens. Plusieurs ont été poussés à se convertir à l’islam et battus pour avoir refusé. Deux d’entre eux ont été exécutés. Les autres ont été relâchés plus tard et renvoyés dans leur pays.

8 - Laos

Le Laos est un Etat communiste qui compte environ 100 000 protestants et 45 000 catholiques. En dépit de quelques progrès dans les régions du sud (comme dans la province d’Attapeu), l’attitude de l’Etat envers les chrétiens continue à se détériorer dans plusieurs régions du nord du pays, particulièrement envers les chrétiens Hmong.
L’année 2007 marque une rupture dans la politique du gouvernement qui a montré une attitude contradictoire :
- d’un côté, il a fait preuve d’indulgence envers le christianisme dans certaines régions du pays
- de l’autre côté, il a manifesté son aversion pour l’Eglise et continue à considérer les chrétiens comme des ennemis de l’Etat.
Par exemple, lorsque les autorités locales (provinces et districts) continuent à restreindre les droits des minorités religieuses et ethniques, l’Etat n’a pas réagi. Les autorités laotiennes ne tolèrent qu’une présence chrétienne limitée et placent les responsables chrétiens sous stricte surveillance. Le régime limite le nombre d’églises en activité et en ferme d’autres, surtout dans les campagnes.
L’Eglise au Laos subit une forte pression de la société, une surveillance de l’Etat à tous les niveaux.
Néanmoins il existe une église souterraine, qui semble être en croissance malgré la persécution. En juillet 2007, un terrible acte de répression a eu lieu contre les chrétiens d’un village de Ban Sai Jarern, dans la province de Bokeo. Treize croyants ont été tués, des maisons ont été bombardées et des dizaines de croyants ont été arrêtés. A notre connaissance, 21 chrétiens sont actuellement emprisonnés au Laos, et la plupart d’entre eux n’ont jamais été jugés.

9 - Ouzbékistan

Les restrictions et la persécution se sont poursuivies tout au long de l'année 2007 en Ouzbékistan. Le gouvernement a fait passer des lois qui interdisent ou restreignent sévèrement les activités telles que le prosélytisme, l’importation et la distribution de littérature religieuse et l’instruction religieuse privée. La loi interdit de posséder plus d'un exemplaire d'un livre chrétien, y compris la Bible.
Pour pouvoir continuer d'exister, les églises doivent réussir à s'enregistrer, ce qui est très difficile. Comme il y a très peu d'églises enregistrées, beaucoup de chrétiens sont obligés de se rencontrer secrètement dans les maisons, avec la menace constante d'être arrêtés pour activités religieuses illégales. Les raids de police sont fréquents, et conduisent souvent les chrétiens à être arrêtés, frappés, parfois même torturés. Leurs livres et tout autre matériel chrétien sont alors détruits.
Les croyants ouzbeks subissent une pression particulière les poussant à se convertir à l'islam. Les médias se mobilisent régulièrement contre les chrétiens et entraînent une augmentation de l'intolérance dans la société. Un responsable chrétien du Karakalpakstan (nord-ouest de l'Ouzbékistan) a été poursuivi dans tout le pays. Le pasteur d'une église charismatique d’ Andijan a été condamné à quatre ans de camp de travaux forcés en mars 2007.

10 - Chine

La Chine est un pays de contradiction. Dans certaines régions, des chrétiens sont harcelés et emprisonnés en raison de leur foi. Dans d’autres, ils jouissent d’une plus grande liberté. Mais d’une manière générale, il reste difficile pour beaucoup de chrétiens de pratiquer librement sa foi.
En 2007, à l’approche des Jeux Olympiques, des descentes de police ont eu lieu dans les communautés chrétiennes non enregistrées (ou églises de maison) pour s’assurer qu’aucune source d’agitation ne viendra troubler l’événement sportif. Ces descentes ont eu lieu avec des méthodes très diverses, allant de la simple visite à l’arrestation des personnes rassemblées. Dans certains cas, la violence physique a été utilisée contre des chrétiens.
Un nombre sans précédent de missionnaires étrangers ont été expulsés en 2007 dans le cadre de l’opération Typhon n°5 pour combattre les « infiltrations étrangères » des activités missionnaires avant les JO.