Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 FAIRE TOMBER LES POTEAUX DES BAALS DE NOS VIES.


Par Naomie, le 16 Décembre 2012.


SHALOM.


1 Pierre 4/17 - Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or, si c’est par nous qu’il commence, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’Evangile de Dieu ?

Un bien aimé du Seigneur s'est adressé à moi en se lamentant de constater qu'encore une fois des manifestations « sataniques » étaient érigées au grand jour en Côte d'Ivoire, et que cela était navrant.

Certes, je conçois très bien sa déception, son refus de voir s'étaler ainsi au vus de tous la force manifeste des esprits méchants sur la Côte d'Ivoire, mais il en est ainsi partout dans le monde : Noël est le prélude aux manifestations spirituelles puissantes, que ce soient celles du Mal que celles du Bien, mais n'en est-il pas ainsi depuis des centaines de siècles, depuis la chute qui s'est produite en Eden, soit, mais également depuis qu'Abraham pris pour femme Agar (Mont Sinaï, servitude) qui lui enfanta Ismaël.

Ce matin, après un temps passé devant le Seigneur, après avoir parlé devant lui, après avoir lu quelques textes du livre de Jérémie et de Zacharie, ce fut une parole tirée de l'épitre aux Galates, écrite par Paul, 4/21.

Paul n'y va pas avec des gants, et il tance vertement ces hommes, ces femmes qui, après avoir entendu les paroles de l'Evangile, après avoir commencé à suivre les commandements de dieu, s'en sont détournés afin de reprendre les anciens chemins du monde.

Selon les paroles prononcées (puis écrites) il est fait mention de ceci : Galates 4/29 … et de même qu’alors celui qui était né selon la chair persécutait celui qui était né selon l’Esprit, ainsi en est-il encore maintenant.

N'est-ce point exact ? Est-ce que ces paroles ne sont pas vérité ? Si, elles le sont ; La preuve est contenue dans cette parole  - 2 Timothée 3/12 - Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés.

Ismaël a été, est et demeurera le persécuteur d'Israël, tout comme Sodome persécute Golgotha.

Agar, dont le nom est synonyme de Mont Sinaï qui veut dire « servitude » a enfanté, oui, un fils à Abraham  - Genèse 16/11 L’ange de l’Eternel lui dit : Voici, tu es enceinte, et tu enfanteras un fils, à qui tu donneras le nom d’Ismaël ; car l’Eternel t’a entendue dans ton affliction - Genèse 16/15 - Agar enfanta un fils à Abram ; et Abram donna le nom d’Ismaël au fils qu’Agar lui enfanta.

Mais ce fils n'est pas celui qui a été promis à ce couple bénit de Dieu, Abraham et Sara (Princesse) ; L'incrédulité qui fut la leur engendra un contentieux puissant entre Ismaël et Israël, et ce contentieux est persistant, il perdure encore actuellement ; Les Nations applaudissent bruyamment l’élection, a l'O.N.U. De la reconnaissance d'Ismaël au détriment d'Israël. Le prétexte est biblique : le fils ainé est l'héritier (dans le monde) mais pas selon le cœur de Dieu qui a donné l'aînesse spirituelle à Israël, qui avait été promis -


Genèse 17/16 à 19 - Je la bénirai, et je te donnerai d’elle un fils ; je la bénirai, et elle deviendra des nations ; des rois de peuples sortiront d’elle. Abraham tomba sur sa face ; il rit, et dit en son cœur : Naîtrait-il un fils à un homme de cent ans ? et Sara, âgée de quatre-vingt-dix ans, enfanterait-elle ? Dieu dit : Certainement Sara, ta femme, t’enfantera un fils ; et tu l’appelleras du nom d’Isaac. J’établirai mon alliance avec lui comme une alliance perpétuelle pour sa postérité après lui.


Genèse 18/14 - Y a-t-il rien qui soit étonnant de la part de l’Eternel ? Au temps fixé je reviendrai vers toi, à cette même époque ; et Sara aura un fils.


C'était ça, la promesse, et cette promesse, au temps marqué par Dieu se concrétisa. Nous connaissons la suite.


Maintenant, voici la suite qui me fut donné de lire ce matin, après avoir lu ce que je vous ai révélé ci-dessus :

"Chasse le fils de la femme esclave afin de demeurer libre selon La Parole" ; La liberté acquise alors fut perdue, mais elle se retrouve dans un acte volontaire, et cela commence avec cette parole donnée par l'Ange de l'Eternel à Gédéon alors que ce dernier se terrait au fond d'un pressoir afin d'échapper à la tyrannie de Madian - Juges 6/12 - L’ange de l’Eternel lui apparut, et lui dit : L’Eternel est avec toi, vaillant héros !


Imaginez la stupeur de cet homme, un juge en Israël, caché, mort de peur face à l'adversité ; Comment Dieu pouvait ainsi s'adresser à lui, vermisseau de la terre ?

Après avoir écouté les paroles dites par l'envoyé divin, Gédéon, plein de doute, posa une toison devant la face de l'Eternel. Dieu réagit à cette demande, et Gédéon, toujours animé par le même doute, lui renouvela sa demande, et une deuxième toison fut placée devant Dieu.

Dieu réagit pareillement que la fois première. C'est après tout cela que les choses se compliquent un peu pour Gédéon, le « vaillant héros » choisit par l'Eternel Dieu afin de délivrer Israël de ses bourreaux -

Juges 6/25 - Dans la même nuit, l’Eternel dit à Gédéon: Prends le jeune taureau de ton père, et un second taureau de sept ans. Renverse l’autel de Baal qui est à ton père, et abats le pieu sacré qui est dessus.

Juges 6/28 - Lorsque les gens de la ville se furent levés de bon matin, voici, l’autel de Baal était renversé, le pieu sacré placé dessus était abattu, et le second taureau était offert en holocauste sur l’autel qui avait été bâti.


Gédéon avait enfin réalisé ce que l'Eternel, par la voix de l'Ange, lui demandait, et surtout il avait compris que c'était à ce prix là, et seulement à ce prix qu'Israël, par sa main, avec l'aide de Dieu, du Dieu des armées, serait enfin délivré de Madian.


AUJOURD'HUI IL EN EST DE MEME !

Le Seigneur cherche son « vaillant héros » et il le trouve toujours dès que la situation l'exige.


Il cherche les sentinelles qui vont être à son écoute, dans le seul but d'accomplir sa volonté pour que son peuple, ses enfants soit délivrés, enfin, de « Madian » - Ezékiel 33/6 - Si la sentinelle voit venir l’épée, et ne sonne pas de la trompette ; si le peuple n’est pas averti, et que l’épée vienne enlever à quelqu’un la vie, celui-ci périra à cause de son iniquité, mais je redemanderai son sang à la sentinelle.

Ne mettez pas devant ses yeux une toison, l'Esprit Saint en vous attestera que c'est bel et bien le Seigneur Tout Puissant qui s'adresse à vous et réclame toute votre attention afin de montez au créneau, afin d'agir.

Juges 6/37 à 40 … voici, je vais mettre une toison de laine dans l’aire ; si la toison seule se couvre de rosée et que tout le terrain reste sec, je connaîtrai que tu délivreras Israël par ma main, comme tu l’as dit. Et il arriva ainsi. Le jour suivant, il se leva de bon matin, pressa la toison, et en fit sortir la rosée, qui donna de l’eau plein une coupe. Gédéon dit à Dieu : Que ta colère ne s’enflamme point contre moi, et je ne parlerai plus que cette fois : Je voudrais seulement faire encore une épreuve avec la toison : que la toison seule reste sèche, et que tout le terrain se couvre de rosée. Et Dieu fit ainsi cette nuit-là. La toison seule resta sèche, et tout le terrain se couvrit de rosée.

Mais premièrement, il va exiger de vous, comme il l'a fait pour tous ceux qu'il appelait à son service, à se dépouiller de l'humanité qui lui sert de manteau, de faire basculer les « baals » des cœurs et cela devra se voir. Gédéon, peureux, incrédule, exécuta pourtant la volonté de Dieu de nuit, mais au jour, le « sacrifice » (les taureaux) et le poteau des baals de son père furent à leur place : les deux premiers sur l'autel, le dernier à terre - Juges 6/25 - Dans la même nuit, l’Eternel dit à Gédéon: Prends le jeune taureau de ton père, et un second taureau de sept ans. Renverse l’autel de Baal qui est à ton père, et abats le pieu sacré qui est dessus...

Juges 6/28 - Lorsque les gens de la ville se furent levés de bon matin, voici, l’autel de Baal était renversé, le pieu sacré placé dessus était abattu, et le second taureau était offert en holocauste sur l’autel qui avait été bâti.


La réaction des religieux ne se fit pas attendre, elle ne se fait jamais attendre, tant ils sont imbus de leur personnalité et parce qu'ils s'auto-justifient de tous leurs actes.

Juges 6/30 - Alors les gens de la ville dirent à Joas : Fais sortir ton fils, et qu’il meure, car il a renversé l’autel de Baal et abattu le pieu sacré qui était dessus.


Gédéon ne mourut pas, du moins pas ce jour-là, et toutes ses actions sont consignés dans la Bible ; Il battit, lui et 300 hommes avec lui une armée puissante ; Ces 300 hommes avaient été choisit de manière spécifique par l'Eternel, ils avaient été « enrôles » par le Dieu des armées.


Un autre que Gédéon, le roi Josias, roi de Juda, fut un roi selon le cœur de Dieu, faisant ce qui est droit devant l'Eternel. Il régna pendant trente et un années à Jérusalem. C'est à la douzième année de son règne qu'il commença a purifier Juda et Jérusalem, abattant les Hauts Lieux - 2 Chroniques 34/4 - On renversa devant lui les autels des Baals, et il abattit les statues consacrées au soleil qui étaient dessus ; il brisa les idoles, les images taillées et les images en fonte, et les réduisit en poussière, et il répandit la poussière sur les sépulcres de ceux qui leur avaient sacrifié …


Ce roi eu un règne béni... Dieu se souvint de lui à l'heure de son trépas, parce qu'il avait eu à cœur de faire disparaître toutes les abominations du territoire, et obligeât, oui, je dis bien obligeât tous ceux qui se tenaient en Israël de servir l'Eternel, leur Dieu.- 2 Chroniques 34/32 à 33.

Avec cela, ce roi Josias rétablit la Pâques glorieuse, avec le rétablissement des fonctions des Sacrificateurs, ainsi que le service des Lévites qui avaient pour rôle d'enseigner tout Israël - 2 Chroniques 35.

A ceux qui suivent les penchants de leur cœur, la colère de Dieu ne se calmera pas... Jérémie 23/15 car la colère du Très Haut s'est posée sur les faux devins, sur ceux-là qui prophétisent le mensonge – Zacharie 10.


A tous ceux-là qui disent, clament, proclament : Dieu m'a dit ; J'ai eu un songe, etc... Soyez prudents dans vos affirmations, Dieu est « sérieux » dans sa Parole. Tous ceux-là qui prétendent avoir reçu de Dieu une prophétie alors que ce n'est que le reflet de leur pensée, de leurs sentiments, il y aura une juste rétribution dans la colère divine. Ce matin, lisant la sainte Parole de Dieu, je recevais instructions au travers de Jérémie 23... C'est pourquoi, dit le Seigneur, je vais les nourrir d'absinthe (la boisson qui rend fou) …


Vous croyez avoir été appelés dans le service du Seigneur ? Vous pensez qu'un « ministère » vous attends ?

Soit ! Alors, je vous le dis par le Nom sacré du Saint d’Israël : débarrasse-toi, fait tomber « ton pieu sacré dressé en faveur de tes Baals » et si tu as reconnu que Dieu est Dieu, laisse tout de côté, et entre en pleine eau, même si elle est tumultueuse.

Ne regarde pas avec un regard craintif, le Seigneur t'ouvriras la voie.


Je me moque bien des icônes de ce monde prétendument dressées pour la gloire éphémère d'un temps, d'une personne, d'une idée !

Mon Dieu a permis que soit dressé un « pieu » (une croix) afin d'y être exposé jusqu'à la mort pour que paraisse ma vie, mais avant toute chose, en me montrant la voie à suivre, en m'indiquant le chemin de l'espérance dans le salut éternel, une question m'a été posée : jusqu'où veux-tu suivre et servir le Seigneur ?

Ma réponse fut celle qui fut la bonne : à 100%, à sang pour sang !


Soyez bénis dans votre démarche de purification, de sanctification !

Soyez bénis dans cette œuvre qui va débarrasser votre vie de ses baals, et c'est après, c'est alors que le Seigneur vous dira : toi, lèves-toi et suis-moi ! C'est ainsi qu'il s'est adressé à Lévy afin que ce dernier devint Mathieu.


SHALOM et AMEN.