Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 

Et le Seigneur me dit :

PROPHETISE !

 

Par Naomie, le 24 Novembre 2009.

 

Shalom !

 

Encore une fois, je vais vous dire la parole prophétique de Dieu l’Eternel qui me fut adressée ce Mardi 17 Novembre 2009 au matin.

Tout d’abord, ce fut au travers de sa parole de vérité, Psaume 145/14 à 20 l’affirmation que Dieu soutient et garde ceux qui l’aiment avec sincérité ; puis dans le livre de Daniel 2/20 à 22 que seul, Dieu changeait les temps et les circonstances, quelles qu’elles soient.

 

PAROLE DU SEIGNEUR :

 

« Ils élèvent une statue à la gloire de l’homme et ils réclameront son adoration. Le corps (la chair) n’est rien, il faut plutôt craindre celui qui peut faire périr l’âme. DIEU s’est levé et il marche sur la cime des arbres !

Avertir les hommes de la terre et leur dire : MENSONGES !

La puanteur de leurs mensonges est montée jusqu’aux narines du Seigneur et celui lui est devenu insupportable ! Leurs alliances sont associations de malfaiteurs et comme tels, ils méritent le châtiment réservé aux meurtriers, c’est-à-dire LA MORT car depuis l’origine, ils sont réservés pour le feu éternel.

 

Ils se sont corrompus dans une alliance qui honore le POUVOIR et son Prince ; mais alors que les ténèbres couvrent la terre, LA LUMIERE demeure auprès du Roi des rois de ce monde.

 

Ils ont appelé de tous leurs vœux une union sacrée purement humaine, dont la base est satanique.

Ils sont le fruit pourrit qui a gangrené le monde ; ils sont insensés car ils défient le Roi Eternel.

Dans l’orgueil de leur somptuosité, ils se pavanent tels des paons, mais ils ne savent pas que Je suis vivant.

Ils ont posés des feux sur mon   Autel, s’imaginant être les souverains de ce monde ; Moi seul peut déposer sur l’Autel divin l’offrande d’un feu purifié et saint car c’est ma vie qui a été offerte, et nulle main ne peut se poser sur moi.

 

JE DIS :

 

Je vais basculer ce faux autel, et renverser leurs feux !

Je vais réduire à néant leurs œuvres de néant, et conduire à la mort ceux qui se sont proclamés sacrificateurs d’une sacrificature de Satan !

Que les sacrificateurs de ce monde nouveau sachent bien la vérité : je viens chercher mon épouse selon la volonté de mon Père.

Je briserais leurs vases sacrés qui ne sont qu’urnes funéraires, et briserais leur autorité parce qu’elle n’est pas de moi !

 

Je marche sur la cime des arbres avec le Chilo à la main !

 

Encore un peu de temps, et arrive ce qui se doit d’être !

Tombera la statue idolâtre ; tombera le faux tabernacle ; tombera le règne apostat, et viendra alors mon règne éternel.

 

Je dévêtirais les « Maîtres », les dépouillant de leurs atours, et le monde verra leur nudité !

 

Je briserais leurs sceptres, et ferais tomber les colonnes de leurs temples païens !

 

Je fermerais à jamais l’œil du « savoir » celui de la « connaissance, et alors mon peuple me connaîtra !

 

Je dirais aux ossements de se réjouir et de se réunifier afin d’honorer leur Dieu Saint !

 

J’attirerais ceux de ma maison sur ma montagne sainte, après les avoir mis au large, ôtant leurs pieds du fumier pour les faire asseoir avec moi ; mais les méchants recevront le fruit de leur méchanceté, ayant sucé le vin et les liqueurs fortes de la table démoniaque, tout en asservissant ceux desquels ils devaient prendre soin.

 

A L’épée celui qui est pour l’épée !

A la peste celui qui est pour la peste !

A la mort celui qui est pour la mort !

A Dieu ceux qui sont à Moi, dit le Seigneur »

 

 

Alors que je venais de recevoir ces paroles, authentiques et véritables, mentionnant le sort qui était réservé aux « Maîtres de l’Ordre Nouveau » je reçu Apocalypse 10/8 à 11 qui dit ceci :

 

« Et la voix que j’avais entendue (venir) du ciel me parla de nouveau en ces termes : « va, prend le petit livre ouvert dans la main de l’ange qui se tient debout sur la mer et sur la terre. J’allais vers l’ange, en lui disant de me donner le petit livre. Et il me dit : prends – le et avale-le, il remplira d’amertume tes entrailles, mais dans ta bouche, il sera doux comme du miel.
Je pris le petit livre de la main de l’ange et je l’avalai : il fut dans ma bouche doux comme du miel, mais quand je l’eu mangé, mes entrailles furent remplies d’amertume »

Puis on me dit : il faut que tu prophétises de nouveau sur beaucoup de peuples, de nations de langues et de rois »

 

Frères et sœurs, les temps sont alarmant, mais nous n’avons rien à craindre, sinon  veiller et demeurer attentifs à la volonté de notre Seigneur.

Ceci peut paraître impossible, voir même improbable, mais ces paroles me firent penser à David, l’enfant, face à Goliath !

 

Le Seigneur actuellement me montre sa venue sure et certaine.

 

Amos 4/12 – « préparons-nous à la rencontre de notre Dieu »

Marc 9/23 - « tout est possible à celui qui croit »

Amos 5/6 – « cherchons l’Eternel et nous vivrons »

Proverbes 24/13 et 14 – « notre espérance ne sera pas anéantie »

 

Psaumes 68/20 – « Dieu est le Dieu des délivrances »

Psaumes 68/36 – « Dieu donne à son peuple force et puissance »

 

Seigneur ! J’ai la certitude que tu es le « OUI et l’AMEN » et que toute parole sortie de ta bouche trouvera son accomplissement !

Seigneur ! J’ai la certitude qu’avec toi nous marcherons sur les « flammes » de la terre sans craindre nullement !

Seigneur ! J’ai la certitude que tu brises les verrous d’airain et ouvres les portes de fer !

Seigneur ! J’ai la certitude que ce qui est de toi demeure éternellement !

 

Et le Seigneur de me dire : PROPHETISE ! Parle et ne te tais pas, j’ai un peuple nombreux !

 

Psaume 72 -  Bénit soit l’Eternel Dieu, le Dieu d’Israël qui seul fait des miracles !

Bénit soit à jamais le nom glorieux ! Que toute la terre soit remplie de sa gloire !

AMEN ! AMEN.