Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 

ECOUTONS DIEU NOUS PARLER !

 

« Moi, l’Eternel, ton Dieu, Je t’instruis pour ton bien, Je te conduis dans la voie que tu dois suivre » Esaïe 48/17.

 

Par Naomie le 15 Avril 2010,

 

 

Un ange ayant l’Evangile éternel à la main pour l’annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue et à tout peuple criait d’une voix forte : craignez Dieu, et donnez lui gloire CAR L’HEURE DE SON  JUGEMENT EST VENUE ; et adorez Celui qui a fait le ciel, et la terre, et la mer, et les sources d’eaux (Apocalypse 14 - 6 et 7)

 

 

 

Savez-vous ce qu’est le bonheur ? Christ est le bonheur donné à l’homme pécheur afin d’entrer dans les voies de Dieu l’Eternel. Certes, le bonheur peut être trouvé dans toutes les circonstances de la vie, dans le bon comme le moins bon, dans la souffrance comme dans la santé…  enfin, ceci pour vous dire que la bonté de Dieu est éternelle et que le contenu de sa parole est vivant, tout comme lui-même est vivant. Apocalypse 1/18 - Je suis le premier et le dernier, et le vivant. J`étais mort; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts. 

Tous, nous sommes à la recherche du bonheur, mais peu d’entre-nous le découvre ; pourtant la parole de Dieu est claire, et lorsqu’il s’adresse à nous, il le fait clairement, non pas comme au travers d’un message codé, mais simplement, avec nos propres mots afin que tous nous puissions comprendre ce que le Seigneur cherche à nous révéler avec simplicité. Qui nous fera voir le bonheur ? Esaïe 48/18 - Oh! si tu étais attentif à mes commandements! Ton bien-être serait comme un fleuve, Et ton bonheur comme les flots de la mer…

Job 22/21 - Attache-toi donc à Dieu, et tu auras la paix; Tu jouiras ainsi du bonheur.

 

Depuis plusieurs semaines, il se passe un événement dans ma vie qui mérite d’être souligné, parce que Dieu à parlé n’est-ce pas ? Vous qui avez des oreilles pour entendre, avez-vous entendu la voix du Très Haut nous signifier que dans les meurtrissures du Seigneur EST notre santé ? Notre guérison ? 1 Pierre 2/24 - … « lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris.  Alors pourquoi vais-je partager cela avec vous, c’est que cela mérite non pas réflexion, mais attention. En 1991, il a été dépisté dans ma vie une maladie que l’on nomme diabète. Méchante maladie, sournoise, tout comme son ambassadeur, et avec les années, cela a été de mal en pis. Tout mon être a été marquée par cette gangrène qui ronge sans avoir l’air de rien, et très longtemps, j’ai maintenu ne pas être malade, jusqu’au jour ou j’ai faillit y laisser un œil. Tant que tout va pour le mieux, nous ne faisons pas très attention à ce qui nous a été donné, et nous trouvons « normal » d’avoir des yeux, même si nous n’y voyons pas grand chose (au point de vue spirituelle), et un jour, il y a maintenant deux années en arrière, le verdict est tombé, aveugle d’un œil, de l’œil gauche, et le droit pas mieux. Des hémorragies répétitives qui n’en finissaient plus de se résorber, jusqu’au jour ou plus rien… le flou de couleur sang, de ce sang qui baignait mon œil. Je criais au Seigneur parce que je ne me « voyais » pas très bien avec une canne blanche.

Certains ont prié pour moi, mais rien, rien, rien… 4 opérations, rien, rien…

Le diabète « yoyo » qui n’en finissait plus de me conduire sur ses sommets ou dans ses gouffres, occasionnant par là  une fatigue intense et constante. Jusqu’à ces « micro-comas » qui me laissaient à chaque fois k.o ; mais heureusement que le Seigneur, qui s’est adressé à moi, m’a gardé constamment.

 

Je me suis aperçue, il y a peu de temps, qu’une constante se faisait, une certaine régularité tout au long des journées, quels que soient mes repas, mes activités, ma vie.

Dans l’évolution négative de cette maladie, j’en étais arrivée à 4 injections d’insuline sur 24 heures, avec une variante à la hausse des unités de ce produit, sans parler des changements de traitements en catastrophe. Le diabète, pour ceux qui en ignore la teneur, provient d’une défaillance d’un organe nommé pancréas, et le mien était plus que défaillant, il était presque inexistant.

 

Le changement qui s’est produit depuis mon retour dans « ma terre promise »  constitue à réduire de manière tangible les doses d’insuline injectées et de 25 unités de rapides 3 fois par jour (avant chaque repas) et 50 unités couvrant mes besoins /nuit, j’ai un besoin de 2 fois avant repas matin/midi de moins de 10 unités (selon besoins) et 46 unités nuit. Jugez par vous même !

Lorsque je vous avoue pouvoir parfois me passer d’injection, c’est que j’ai eu des problèmes qui auraient pu être graves, parce qu’alors, c’est ce qui s’appelle une overdose d’insuline qui mène l’individu dans des  hypoglycémies conduisant vers des comas diabétiques parfois mortels.

Je me suis rendue à un rendez-vous pris déjà depuis plusieurs semaines chez mon diabétologue qui est resté « pantois » devant cette évolution qui allège le traitement de manière radical, jusqu’à, ce que j’attends avec force depuis si longtemps :  m’entendre dire que c’est fini ! Plus d’insuline ! Oh Dieu mon Dieu, j’ai entendu ta voix qui dit que dans tes meurtrissures, il y a la guérison.

Je ne suis pas septique, surtout pas, le scepticisme conduisant dans les voies de l’incrédulité, mais je sais en qui je crois, et celui en qui je crois parle encore et encore et me dit : dans mes meurtrissures il y a ta guérison. Je ne spécule pas sur demain, je vis jour après jour, et si je dois parfois me faire une mini injection, cela revient à dire que le pancréas n’a pas retrouvé toute sa jeunesse, mais qu’il est sur le bon chemin.

 

DIEU A PARLE, QUI A ENTENDU ?

 

Depuis mon déménagement, je suis sans télévision, sans radio, bref, sans nouvelle du monde, pourtant, il y a 48 heures, j’ai appris une terrible nouvelle concernant la Pologne : tous les plus hauts dignitaires de ce pays, militaires ou civils, jusqu’au Président de la République, ont trouvé la mort dans un accident d’aviation. De nouveau, je pense à ce que Yéshua avait annoncé l’an passé : des morts, de nombreuses morts un peu partout sans raison, juste peut-être pour nous rappeler ce que nous sommes : des mortels qui se veulent immortels. Mais cela, mes amis, c’est en Christ que nous le sommes, pas dans notre chair, pas dans notre humanité.

Il y en aura encore, parce que Dieu a parlé. Souvenons-nous des morts de Siloé ! Luc 13/1 à 5 ; La seule parade à cela : LA REPENTANCE ! C’est seulement dans cet acte d’obéissance à Dieu que s’arrêtera la plaie qui frappe la terre et dont nuls se soucient.

 

Dans son amour, il a dit à Job : que celui qui veut contester avec moi se tienne devant moi et conteste (Job 9)

Pourquoi l’homme cherche-t-il a contester avec Dieu, nous qui n’avons pas exercé ce droit de justice qui nous était impartit par le Créateur de ce monde. Nous sommes ignares et incultes dans tout ce qui concerne Yéshua et sa loi divine, faite d’amour et aussi de sévérité, faite de larmes et de joie, faite de la vie et de la mort, mais, comme des enfants, nous avons l’imagination fertile et nous sommes, dans nos caprices, méchants jusqu'à casser ce qui nous est donné précieusement : la vie !

Dieu s’adresse à l’homme et lui dit : « qui est celui qui obscurcit mes desseins par des discourt sans intelligence ? » - Job 39 – 1/2.

Cessons d’imaginer et entrons pleinement dans la parole du Seigneur, parce que notre imagination ne nous conduit pas dans la vérité, Dieu n’est pas homme pour nous ressembler, c’est nous qui sommes faits  à son image « spirituelle ».

 

Sans mentir, nous sommes plus souvent semblable à ce Pierre qui renia son Seigneur par trois fois, alors que plein de feu et de zèle,  il s’écriait  : non ! Plutôt mourir avec toi ! Mathieu 26/29… Pauvres Pierre que nous sommes, si présomptueux, si promptes à parler, allant jusqu’à couvrir la voix du Seigneur dans le brouhaha de nos pensées, et ignorants ses paroles que nous trouvons, parfois, dures à entendre ; prétexte pour ne pas agir. Que cette parole est  dure…. Qui peut l’écouter !… Etes-vous scandalisés par Ma parole (Jean 6/60 à 62)

Lorsque le doigt de Dieu marque la destinée d’un homme, cette dernière ne ressemble plus en rien à celle des autres hommes ; il devient « unique » et « spécial » sans pour autant cessez d’être ce qu’il est à l’origine, un simple homme mortel.

Voyez certains hommes : Joseph, dont le destin est étroitement lié au sort d’Israël, Moïse, Josué, Aaron, et ces femmes, Déborah, Ruth, Esther…. Nous nous souvenons d’eux tous, parce qu’ils ont tous entendu Dieu l’Eternel s’adresser particulièrement à eux, et ils se sont levés, agissant tant bien que mal, parfois bien, tantôt mal, mais avec assiduité et fermeté.

Ne dites pas dans vos cœurs que ces individus sont liés au passé, et que depuis… Faites un effort, et voyez ceux qui ont entendu la voix de Dieu leur parler et les conduire dans son plan pour leur vie ou encore la notre. Voyez ceux qui ont tout bravé pour marcher selon les plans de Dieu, allant jusqu’à périr et rejoindre les martyres de la bible  qui attendent avec impatience la résurrection.

Apocalypse 6/9 - Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l`autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu`ils avaient rendu.

 

Dieu s’adresse à l’humanité, mais voilà, au « hit parade » humain, cette voix n’a pas la cote  au « Box-Office » de la renommée ?

Pourtant, n’entendons-nous pas cette voix merveilleuse nous dire : Jean 4/10 - Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit: Donne-moi à boire! tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t`aurait donné de l`eau vive.  

 

Le Seigneur parle de la bonne terre, ainsi que de la semence qui est mise en terre dans le but d’être profitable, pour porter du bon fruit. Mais voilà que de l’ivraie est aussi liée à cette semence, et souvent, j’entends comme de l’affolement dans la voix de certains chrétiens : il faut arracher cette mauvaise herbe, il faut la jeter au feu ! Matthieu 13/29 – et 30. Non, dit-il, de peur qu`en arrachant l`ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé.  (30) Laissez croître ensemble l`un et l`autre jusqu`à la moisson, et, à l`époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs: Arrachez d`abord l`ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier.  Attention, ami, de te trouver dans le bon camp au jour de la récolte, et que ta racine soit bien enracinée dans la bonne terre, Luc 11/35 - Prends donc garde que la lumière qui est en toi ne soit ténèbres.

Le Seigneur est le Maître de la moisson, et il s’adresse, dans le livre de Mathieu 13/42, aux anges qui vont accomplir la volonté du Dieu trois fois saint, en prenant les ouvriers d’iniquité afin de les jeter dans la fournaise ardente là ou s’entendront des grincements de dents. Dans le feu seront jeter ceux qui son appelés les méchants, et ce, par des anges qui auront reçu cet ordre d’action (Mathieu 13/48 et 49)

 

Dieu parle, mais qui écoute sa voix nous avertir de ne pas craindre celui qui peut détruire l’âme ? Matthieu 10/28 - Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l`âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l`âme et le corps dans la géhenne.
Luc 12/5 - Je vous montrerai qui vous devez craindre. Craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter dans la géhenne; oui, je vous le dis, c`est lui que vous devez craindre.   Satan n’a rien de nous, il n’est pas à notre ressemblance, et contrairement à ce que nous sommes, il est attentif à ce que la bouche de Dieu annonce, afin d’âtre parfaitement au fait des actions divines, dans le seul but de pouvoir contrecarrer les plans divins.  Mais cela ne se peut faire, absolument pas !

Christ est le VERBE, nous le disons à qui veut l’entendre, mais une question se pose : entendons-nous ce que nous confessons de nos lèvres ? Ou bien justement parce que seules nos lèvres sont engagées, il ne demeure rien de nos paroles ?

De plus en plus nous sommes interpellés par une action qui va crescendo : nous ne parlons plus d’incrédulité, mais de scepticisme, et si le terme est ainsi changé, c’est qu’il est écrit que l’incrédulité conduit à la mort, et que certains hommes « d’église » diront que le scepticisme conduit au Purgatoire. Hébreux 3/19 – « c’est par leur incrédulité qu’ils n’entrèrent point dans le repose de Dieu »

 

Dieu parle, mais trop souvent, nous avons la fâcheuse habitude de croire que cela va de suite se concrétiser. Si nous étions attentifs et respectueux de cette parole, nous pourrions comprendre que Dieu dit et  que sa parole s’accomplit ou s’accomplira, parce que rien ne peut se mettre en travers de cette dernière. Jérémie le Prophète de Dieu parlera pendant 30 années, annonçant la volonté du Seigneur qui, de ce fait, parla aux hommes de la même génération, pendant 30 ans, avant que certains évènements ne s’accomplissent ; et n’est-il pas dit aussi que certains fidèles partir dans le repos du Seigneur, ayant reçu les promesses sans que celles-ci soient de leur présent ? Hébreux 11/13 - C`est dans la foi qu`ils sont tous morts, sans avoir obtenu les choses promises; mais ils les ont vues et saluées de loin, reconnaissant qu`ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre. Moïse ne vit pas la terre promise, et mon époux partit dans ce repos guérit certes, mais sans voir la concrétisation des promesses ici-bas.

 

Il y a quelques années en arrière (eh oui, encore) nous roulions quelques chrétiens ensemble vers la Provence, et je m’étais endormie (je n’étais pas la conductrice du véhicule) . Pourtant, à mon réveil, je déclarais m’être trouvée dans un tunnel, avec ceux du véhicule, et que nous avions passé quelques temps dans ce dernier avant de sortir à la pleine lumière. D’après le topo du voyage, nous étions justement entrés dans un tunnel, et nous aurions pu penser que cela s’imputait au temps présent ; et bien non, cela s’est passé il y a environ 6 ans, peut-être un peu plus, mais c’est maintenant ma sortie de ce tunnel, et il en sera ainsi pour les trois autres qui se tenaient comme passagers. Déjà certains sont depuis deux ans dans ce tunnel…. Voyez et comprenez donc que le temps de la révélation et celui de l’accomplissement ne sont pas dans l’obligation d’être identique et de se juxtaposer, les temps de Dieu appartiennent à Dieu seulement.  

 

Ma terre refleurit ! Pareillement,  si vous êtes attentifs à la parole du Verbe vivant Yéshua, si vous ouvrez grand vos oreilles spirituelles, là où il ne semble n’y avoir que silence, que désert, qu’absence du Seigneur, vous entendrez Sa voix si merveilleuse, extraordinairement douce, mais aussi sévère parfois, vous affirmer qu’il est bien présent dans votre vie, et que, quoi que vous traversiez comme désert brûlant, comme mer de glace, comme silence semblable au silence interstellaire, il est présent. Entendez sa voix vous dire que rien ne peut vous séparer de son amour, ni les Puissances, ni les Pouvoirs, ni même votre volonté, si votre nom est inscrit dans le livre de vie. Romains 8/35 - Qui nous séparera de l`amour de Christ? Sera-ce la tribulation, ou l`angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l`épée? 8/39 - ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l`amour de Dieu manifesté en Jésus Christ notre Seigneur.
Moïse demanda au Dieu Eternel de supprimer son nom du livre de vie, mais cela ne pouvait pas se faire, puisque sa naissance était parfaitement liée au plan de sa vie pour conduire Israël loin d’Egypte. Il en est pareil pour chacun d’entre nous.


 

DETRUIRE LES AUTELS DES BAALS !

 

Les paroles écrites ci-après ne sont pas seulement écrites pour les besoins des hommes du temps jadis, elles sont d’actualité. Des hommes ont entendu la voix de Dieu, d’autres sont demeurés sourds et silencieux.

Il faut savoir certains points dont celui-ci : Dieu garde son alliance, jamais il ne l’enfreindra - Juges 1/1 mais également sa voix nous ordonne la destruction des autels des faux-dieux – Juges 2/2.

Voyez comment Dieu s’adresse à nous dans Juges 2/2 : nous ne devons pas traiter d’alliance avec les habitants du pays. Aie !

Qu’est-ce que cela veut dire pour nous, gens du XXIème siècle ? Pas plus, pas moins que cela avait de valeur dans « ce temps-là » où Dieu parlait ouvertement à une homme appelé Moïse, et à nous qui sommes couvert de l’Esprit Saint agissant puissamment afin de nous aiguiller sur la voie du Seigneur.

 

Donc, cessons d’accepter comme argent comptant, ces idées saugrenues et fausses déclamant qu’il nous  faut faire ami-ami avec ceux de ce monde, avec ceux qui sont membres de congrégations, d’assemblées, d’églises, d’organisations « organisées » dont le nom est  « Babylone » et portons le nom  au dessus de tous les noms, le nom qui sauve, enfin bref, recommandons-nous de Christ Yéshua seulement.

 

Ces fausses idées sont des autels érigés à Babylone, et si je suis dans la vérité, Babylone est « déjà » (spirituellement) à terre : elle est tombée, elle est tombée Babylone la grande…..Esaïe 21/9 - Et voici, il vient de la cavalerie, des cavaliers deux à deux! Elle prit encore la parole, et dit: Elle est tombée, elle est tombée, Babylone, Et toutes les images de ses dieux sont brisées par terre! -

Apocalypse 14/8 - Et un autre, un second ange suivit, en disant: Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande, qui a abreuvé toutes les nations du vin de la fureur de son impudicité!

Apocalypse 18/2 - Il cria d`une voix forte, disant: Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande! Elle est devenue une habitation de démons, un repaire de tout esprit impur, un repaire de tout oiseau impur et odieux,

 

Dieu parle, qui entend, qui écoute, qui se lève afin d’agir ? réf.

Malheur aux lâches dit la parole de Dieu ! Apocalypse 21/8 - Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l`étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.

Matthieu 11/12 - Depuis le temps de Jean Baptiste jusqu`à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s`en s`emparent. Il n’est nullement question ici de violences physiques, mais d’assurance, de fermeté, de position forte, d’être le feu de la terre, d’être ce témoin dont la parole dit : Psaumes 104/4 - Il fait des vents ses messagers, Des flammes de feu ses serviteurs.

Pas des poules mouillées ! Des flammes de feu qui brûlent ce qui n’est pas de Dieu. Apocalypse 3/16 - Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n`es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche.

Je voudrais vous donner ici, l’exemple du roi Asa qui, selon la bible, fit ce qui est bien au regard de l’Eternel Dieu ; pourtant, jugez-par vous-même ce qui en est dit, pour notre enseignement :1 Rois 15/9 - La vingtième année de Jéroboam, roi d`Israël, Asa régna sur Juda.  15/11 - Asa fit ce qui est droit aux yeux de l`Éternel, comme David, son père.  15/13 - Et même il enleva la dignité de reine à Maaca, sa mère, parce qu`elle avait fait une idole pour Astarté. Asa abattit son idole, et la brûla au torrent de Cédron.  15/14 - Mais les hauts lieux ne disparurent point, quoique le coeur d`Asa fût en entier à l`Éternel pendant toute sa vie.

Oui, il laissa le peuple pécher parce que les hauts-lieux demeurèrent intactes et chacun pouvaient s’y rendre adorer l’armée des cieux, et faire des gâteaux à la reine du ciel ! (Jérémie 7/18 – 44/19) Amatsia, roi de Juda, fit de même (2 Rois 14/1 à 5) ainsi que son fils Azaria (2 Rois 15/3-4) roi d’Israël qui fut ainsi touché dans sa chair et fut lépreux. Nombres 14/18 - L`Éternel est lent à la colère et riche en bonté, il pardonne l`iniquité et la rébellion; mais il ne tient point le coupable pour innocent,…

Un roi, Ezéchias, fils d’Achaz, roi de 25 ans, détruisit un haut-lieu spirituel important : il détruisit le serpent d’airain de Moïse qui était idolâtré par le peuple (2 Rois 18/1 à 4)

Et toi, qui te dis chrétien, quels hauts-lieux élevés dans ta vie demeurent encore debout, sans que tu y attache de l’importance ? Penses-tu que le Seigneur fermera les yeux sur ces derniers et te donneras son approbation ? Quel est ton serpent d’airain ?  Le seul lieu élevé sur ta vie,  si je peux ainsi m’exprimer, est Golgotha, là ou demeure éternellement l’ombre des choses à venir dans celle du passé : je veux ici parler d’une croix érigée avec dessus en agonie le Fils éternel Christ Yéshua, Dieu. Attention à notre façon de parler, de penser aussi, parce que j’en ai connu beaucoup qui portaient une croix en bois à leur cou, désireux démontrer leur attachement au Seigneur et qui, cependant, avaient fait de cet objet une idole. Un conseil : détruit-là. Seul Christ se doit d’être en première place dans ton cœur, et fait aussi attention à ne pas faire de ta bible une idole cachée sous ton oreiller (ceci est véritable) Ce n’est pas là un gri gri ni une amulette ni un porte-bonheur, c’est le pain de ton âme et c’est tout.

Lorsque Dieu  permis que des juges soient établis, c’était afin que l’homme puisse marcher avec un guide, puisque jamais il n’a sut marcher autrement. Josaphat établit, selon la direction divine, des juges, mais avertit le peuple que la justice qu’ils exerceraient serrait celle de Dieu ; ils étaient la voix de communication entre l’homme et Dieu (2 Chroniques 19/6)

Romains 1/17 atteste que la justice divine se révèle  pleinement au juste qui vit de foi (comment s’il vous plait ?) et aussi l’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sortira de la bouche de Dieu ; c’est pourquoi les jours collectifs réservés au culte et à l’adoration envers Yéshua sont désertés, parce que les magasins sont ouverts le Dimanche matin, et que la semaine « on » travaille, et que, et que, et que ! Dieu parle et te dit que tu ne vivras pas de pain seulement, mais de toute sa parole qui se devrait être gravée sur ton cœur, tout comme ton nom nouveau est gravé sur les mains du crucifié. 

 

Il est grand temps d’accomplir notre allya en revenant à notre terre promise, Yéshua Christ de Dieu.

 

Nous écoutons bien des choses, mais en fait, que comprenons-nous de la vérité venant de Dieu ?

Des philosophes parlent, ou encore ont parlé, et ils ont été entendu par certains. Des scientifiques parlent, ou encore ont parlé, et certains les ont entendu, même dans l’erreur, ils ont été écoutés, ils ont été suivit.

Aujourd’hui, l’âme humaine est empoisonnée par toutes pensées philosophique, humaniste également ; mais lorsque Dieu parle, s’adresse aux hommes dans l’amour qu’il leur porte, par la voix de ses prophètes, alors là, c’est une autre chanson.

On nous parle de pollution, mais si la pollution invisible atmosphérique est aussi dangereuse qu’une explosion nucléaire ;   l’âme humaine emprisonnée par des pollutions spirituelles est mise à rude épreuve dans ces temps désormais comptés.

 

Entendez la voix du Seigneur qui s’élève au dessus de toutes voix afin d’appeler ses élus, ceux qui sont réservés pour la voie royale, parfaite et pure ; nous avons pour avertissement que même celui qui imiterait l’insensé ne pourrait pas y passer, elle est réservée aux sanctifiés  -  Esaîe 35 - Cette voix est mise au pilori et targuée de vieillerie, mais sachez qu’elle a son efficacité pour ce monde d’aujourd’hui, pour tous ceux qui veulent l’entendre. Elle n’annonce pas que de bonnes choses, et ne promets pas, aux nourrissons que nous sommes encore pour certains, des bonbons, qui gâtent les dents, mais bien plutôt la correction dont nous sommes menacés : revenez à moi, sinon…. Jérémie 26/3 - Peut-être écouteront-ils, et reviendront-ils chacun de leur mauvaise voie; alors je me repentirai du mal que j`avais pensé leur faire à cause de la méchanceté de leurs actions.

Cessons de parler « du bon Dieu » parce que dans la bonté de Dieu s’exerce également sa justice. Esaïe 26/10 - Si l`on fait grâce au méchant, il n`apprend pas la justice, Il se livre au mal dans le pays de la droiture, Et il n`a point égard à la majesté de Dieu.

Et dans la justice de Dieu s’exerce l’amour divin au travers du don du Fils bénit. Jean 3/16 - Car Dieu a tant aimé le monde qu`il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu`il ait la vie éternelle.

La bonté de Dieu se manifeste dans son amour pour l’homme malgré sa bassesse, et son élévation alors qu’il n’est que mortel – Job 7/17-18.

 

Dieu ne désire pas que sa parole soit diluée au point de devenir poison, telle la ciguë que l’on prend de manière innocente ; celle-ci  agit sournoisement en distillant un froid qui mène l’homme à la mort, en lui ôtant jusqu’à la tiédeur qui était sienne.

Dieu parle et nous avertit avant qu’il ne soit trop tard, qu’il nous faut quitter ces lieux de pollutions morbides distillées par des empoisonneurs acclamés et réclamés par le plus grand nombre.

 

Dieu parle encore : écoutez ceci :

« Croire sans obéir est imputable comme désobéissance et la désobéissance est punissable. »

Romains 2/5 – L’homme s’amasse la colère pour le jour de la colère, et la manifestation du juste jugement de Dieu par la dureté de son cœur ! La circoncision du cœur est la marque de la mort à soi-même, celle du corps n’est rien – Romains 2/28-29.

 

La terre est remplie de terreur parce que tout chancelle et nos bases étayées sur le mensonge de ce monde s’effritent peu à peu mais sûrement.  Il est grand temps pour nous de cesser toutes actions et de reprendre le temps de la réflexion afin que nos vies soient dépoussiérées dans le meilleur des détachants : le sang de Christ !

« Ainsi à dit l’Eternel : gardez ce qui est droit, et faites ce qui est juste, car mon salut est prêt à venir, et ma justice a être révélée – Esaïe 56/1. »

L’injustice pratiquée comme un sport national à l’échelle mondiale est une gangrène qui ronge jusqu’à la moelle, mais la parole de Dieu, véritable et efficace, sépare le vil du précieux, les jointures et les moelles :

Hébreux 4/12 - Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu`une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu`à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du cœur.

 

 

EGLISE ! REVEILLE-TOI !

 

Ephésiens 5/14 - C`est pour cela qu`il est dit: Réveille-toi, toi qui dors, Relève-toi d`entre les morts, Et Christ t`éclairera.

 

Plus que jamais il est temps de prendre ces paroles au sérieux, parce que ces paroles viennent du cœur de dieu, et il n’est pas homme pour mentir.

Lorsque nous nous plaçons devant le Trône de la gloire divine, nous ignorons, en partie, ce que nous faisons, et comment nous le faisons. Nous sommes placés devant celui que nul ne peut regarder sans perdre la vie, à moins que Christ notre Seigneur soit la porte du sanctuaire par lequel nous sommes entrés.. Le livre des Hébreux 8  est très explicite à ce sujet, et nous voyons que Christ est le Tabernacle de Dieu, le Sanctuaire ouvert qui nous permet d’avoir accès au Trône de la grâce, sinon notre condamnation serait incontournable.

 

Je suis effarée du comportement de certains, incapables de comprendre le respect (je dis respect pas rigidité) qu’ils doivent avoir en la présence de l’Esprit Saint, tandis que la parole de Dieu nous dit ceci dans Marc 9/49 : « Chacun sera salé de feu, et tout sacrifice sera salé de sel. Le sel est une bonne chose, mais s’il perd sa saveur, avec quoi l’assaisonnera-t-on ? Ayez du sel en vous-même et soyez en paix avec les autres ».

La volonté du Seigneur est de saler de feu ses serviteurs dont il dit qu’il en fait des flammes de feu – Hébreux 1/7

Lorsque je vois les agissements de certains je me dis qu’ils ne connaissent pas la vérité ou alors, ils ont perdu de vue ce qu’ils se devraient d’être devant le Seigneur : des serviteurs attendant d’être salés de feu, des serviteurs devant être « changés » en flamme de feu, des sacrifices vivants offrant à Dieu un culte agréable. Mais la réalité est autre : ils ont perdu leur saveur et je me demande comment vont-ils être assaisonnés ? Ce n’est pas moi qui dit ces choses, je ne fais que les transmettrent, ce sel-là, mes amis, ne sera que donné aux pourceaux ! Voilà ce qui est vrai ! Aux pourceaux !

Quand j’entends ce que j’entends, je frémis au plus profond de moi, et je pleure sur ceux-là qui ne sont plus même présents spirituellement dans les réunions de culte ou autre tout en regardant le cadrant de leur montre.

Ils ont perdu leur saveur et personne pour leur dire qu’à ce stade de leur vie, ils ne sont plus que comparés à du sel fadasse dont on ne sait plus quoi faire et qui sera jeté pour nourrir les porcs, alors que la même parole nous dit : Ne jetez pas vos perles aux pourceaux  Matthieu  7/6 - Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu`ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous déchirent.

 

Quant à ce qui est de la paix, je dirai simplement ceci : saluez-vous par un saint baiser (1 Corinthiens 16/20)  et non pas par le baiser dont se servit Juda pour livrer Christ (Luc 22/48).  Si tu as un problème avec ton frère ou ta sœur, laisse-la toute chose, même ta prière, ton adoration hypocrite et vas te réconcilier (si cela dépend de toi) avec celui, celle dont tu n’es plus en paix ou qui n’est plus en paix à cause de toi (Mathieu 5/24)

 

Eglise, le Seigneur te pose une question : QUE VEUX-TU QUE JE TE FASSE ? Marc 10/51

 

Pareillement à cet aveugle Bathimée, puisses-tu répondre : QUE JE RECOUVRE LA VUE ?

Alors ? Maintenant, est-ce que vous entendez la voix du Seigneur s’élever dans le désert de votre vie ou bien êtes-vous encore vos oreilles fermées, marchant dans un silence sans précédant parce que nulles voix ne parvient à vous toucher ?

Aveugle ? Sourd ? Manchot ? Pauvre et nu ?

Que dit le Seigneur : Tu ne sais pas….

« Je connais tes œuvres : c’est que tu n’es ni froid, ni bouillant. Oh ! si tu étais froid ou bouillant ! Parce donc tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. Car tu dis : Je suis riche, et je suis dans l’abondance ( ?), et je n’ai besoin de rien. Mais tu ne connais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu. Je te conseille (di le Seigneur) d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu (lui), afin que tu deviennes riche (spirituellement) ; et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu, et que la honte (que tu n’as même pas) de ta nudité ne paraisse pas, et d’oindre tes yeux de collyre, afin que tu vois. Je reprends et je châtie tous ceux que j’aime ; aie du zèle, et te repens. Voici, je me tiens à la porte (de ta vie) et je frappe ; si quelqu’un (en l’occurrence toi) entend ma voix, et m’ouvre la porte, j’entrerai chez lui, et je m’installerai afin de souper avec toi.

Celui qui vaincra, je le ferai assoire avec moi sur mon trône (c’est très sérieux), ainsi que j’ai vaincu, et je suis assis avec mon Père sur son trône.

 

Si tu as des oreilles pour entendre ma voix, alors écoute et entends ce que l’Esprit dit à l’Eglise »  (Apocalypse 3/15 à 22) de la Bible Martin traduction de 1885.

 

Shalom à vous tous.

 

Naomie.