Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 

DESOBEISSANCE A LA PAROLE DE DIEU

Par David Wilkerson

du 19 Mai 1931

transmis par Naomie le 12 Mars 2012.

Notre frère n'est plus, mais depuis mes premiers pas dans la foi, son témoignage fut un de mes « bâton » de marche ; tant le feu qui était en lui était communicatif. Il n'avait rien pour plaire ; voilà ce qui est dit de notre Seigneur Yéshua, et David non plus n'avait pas grand chose pour éclairer l’œil humain ; toutefois, ce qu'il possédait était lumière, et il l'a partagé avec le plus grand nombre. Aujourd'hui, je fais pareillement, non pas afin de suivre ses pas, mais pour suivre ceux du Seigneur. Moi aussi j'apostrophe, j'interpelle, même ceux qui ne veulent pas, ne désirent plus entendre parce qu'ils s'imaginent que ces paroles sont trop dures à entendre. Oui ! Elles sont « dures » mais jamais trop dures lorsqu'il s'agit du salut d'une âme perdue.

Dieu nous a laissé des lumières dans le monde afin que nous puissions avoir quelques repères, tout en sachant que notre repère sera toujours et continuellement Yéshua. Avec le seigneur pour rampe, pour témoin, pour Lumière, nous ne nous perdrons jamais. Mais il en est d'autres qui se sont perdus, qui sont déjà perdus, sans être désireux de revenir dans la voie tracée par le Seigneur, parce qu'il est vrai que passer à Golgotha s'avère difficile pour tous ; cela fut difficile pour Yéshua qui lutta contre Satan à Géthémanée, allant jusqu'à « marchander » avec le Père (pardonnez-moi ce mot, je n'en ai pas d'autre)... Père si cela se pouvait, si cette coupe pouvait s'éloigner de moi... MAIS TA VOLONTE SEULE SEIGNEUR, c'est là ma volonté ! Luc 22/42 ... disant: Père, si tu voulais éloigner de moi cette coupe! Toutefois, que ma volonté ne se fasse pas, mais la tienne.

Souvent nous avons tendance de penser que tous ceux là qui se chauffent sur les chaises semaines après semaines sont sauvés ! Quelle grossière erreur faisons-nous là !

Nous avons l'imagination fertile et nous sommes naïfs au plus haut point ; parce que Satan aime bien mieux que toi se tenir dans une assemblée assis près de toi. Si tu pouvais choir quelle joie pour l’Infâme.

Nous proclamons également que Dieu ne s'adresse qu'à ceux du dehors (du monde) ou encore à Israël, aux catholiques, aux musulmans, à tous sauf à nous, qui sommes si pieux !

Alors, simplement, je reprends, ici, ce message donné en 1931 par quelqu'un qui savait le prix qu'il fallait payer pour toute chair afin que cette dernière soit dominée non pas par notre volonté, nous en sommes incapables, mais par la volonté divine, soumise par l'Esprit Saint.

Trop de torpeur, trop de froideur, trop de tout, sauf de zèle et de feu !

Nous avons installé douillettement nos vies sur l'autel de notre volonté, en criant que c'est la volonté de Dieu qui nous guide ! Douce consolation pour les pervers que nous sommes en ces raisonnements qui nous conduisent tout droit dans une déstabilisation qui mène droit à la chute.

Tu dis : ce n'est pas pour moi ? En es-tu certain ?

Prends juste 5 minutes pour lire, et tout le restant de ta vie pour méditer !


SHALOM !

Ceux qui avaient pour demeure les ténèbres et l'ombre de la mort vivaient captifs dans la misère et dans les chaînes, Parce qu'ils s'étaient révoltés contre les paroles de Dieu. Il humilia leur cœur par la souffrance ; Ils succombèrent, et personne ne les secourut.” - Psaumes 107/10-12

Ils vivaient captifs dans la misère parce qu'ils s'étaient rebellés contre Dieu et qu'ils avaient rejeté son conseil (voir v.11). Bien-aimé, peut-il s’agir de toi ? Tu as entendu des prédications et le Saint-Esprit t'a

convaincu et tu restes pourtant misérable, continuant à pécher.

Quand une personne désobéit délibérément à la Parole de Dieu, elle a tendance à se cacher et à se recroqueviller, dans la crainte. Elle peut avoir l'impression que tout est fini, pensant : “Dieu ne peut pas m'utiliser.” Quand on se retrouve dans cette situation, le malin nous murmure : “Il n'y a pas de délivrance pour toi. Tu fais partie de ces gens qui ne changeront jamais. Dieu en a fini avec toi : Il a caché Sa face à cause de ton péché.”

Satan va te matraquer avec des passages de l’Écriture, les citant à mauvais escient. Quand tu es assis dans l'église, tu entends uniquement ce qui parle de jugement, et pas de ce qui parle de la grâce de Dieu. Tout cela parce que tu es dans la condamnation et la peur, te sentant tellement coupable.

Je ne parle pas de ceux qui se cache de Dieu parce qu'ils aiment leur péché.

Je parle au contraire de chrétiens qui sont tombés mais qui ressentent encore peine et haine envers leur péché. Quelque chose en eux pleure : “J'ai blessé Dieu.”

Pour ces chrétiens, la Parole de Dieu promet : « Dans leur détresse, ils crièrent à l'Éternel, et il les délivra de leurs angoisses ; Il les fit sortir des ténèbres et de l'ombre de la mort, Et il rompit leurs liens. Qu'ils louent l'Éternel pour sa bonté, Et pour ses merveilles...Car il a brisé les portes d'airain, Il a rompu les verrous de fer. » - Psaumes 107/13 à 16

Dieu n'a jamais caché - et ne cachera jamais - sa face à un de ses enfants qui crie à Lui. Peu importe jusqu'où tu es tombé, ou le nombre de promesses que tu as faites à Dieu puis brisées, il entendra toujours ton appel au secours et te ramènera dans une communion intime avec Lui.

N'est-ce point encourageant ? N'est-ce pas à vouloir donner envie de revenir vers le Père dans l'amour de Christ Yéshua, ton Seigneur, Sauveur et Rédempteur ?

Bon ! Vas-y ! Avance en pleine eau et ne regarde plus à la berge, mais j'espère que cette fois-ci tu va entendre la même voie te dire : va et ne pèche plus ! Jean 8/11. Parce que le Seigneur nous pardonne, certes, et ne met qu'une condition à ce pardon : c'est que ton avancée va te conduire à ne plus pécher.

Lorsque nous lisons la parole de Dieu, il est facile de prendre un verset, un chapitre et de l'assaisonner à la sauce qui est notre préférence. Non ! Le Seigneur pardonne, et pardonnera encore et encore, mais il dit : VA ET NE PECHE PLUS !

1 Samuel 15/23 - Car la désobéissance est aussi coupable que la divination, et la résistance ne l’est pas moins que l’idolâtrie et les théraphims.

Celui qui désobéit sciemment ne doit pas s'attendre à autre chose qu'à ceci : si la désobéissance est au regard de Dieu coupable au même titre que la divination, tu recevra le fruit de la divination - Lévitique 20/27 - Si un homme ou une femme ont en eux l’esprit d’un mort ou un esprit de divination, ils seront punis de mort; on les lapidera: leur sang retombera sur eux.

Sauf si après ta prise de conscience, tu comprends que tu es pécheur et que cela te conduise à demander pardon au Seigneur qui lui, te donne l'opportunité de te repentir dans son agonie à la croix.

Un conseil qui s'applique à chacun d'entre nous : vigilance et respect devant la Parole de Dieu ! Elle a un prix : celui qui a coulé sur une croix, un jour de folie, afin que nous puissions accéder à la splendeur d'une éternité passée avec tous les élus, en présence du Saint des saint ! Si tu entend sa voix dit la Parole, n'endurcis pas ton cœur comme le firent ceux qui, à Mériba, se révoltèrent - Psaumes 95/8 - N’endurcissez pas votre cœur, comme à Meriba, Comme à la journée de Massa, dans le désert,

L'obéissance est la porte grande ouverte au salut qui est notre, par cet appel pressent qui vient de celui qui agonise en ces mots : Père ! Tout est accomplit !

Celui qui refuse, qui regimbe est pareil à l'enfant indompté qui tient tête à ses parents ; qu'est-il préconisé à ces parents ? Proverbes 13/24 - Celui qui ménage sa verge hait son fils, Mais celui qui l’aime cherche à le corriger.

Proverbes 22/6 - Instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre; Et quand il sera vieux, il ne s‘en détournera pas.

Nous pourrions au regard de ce nous vivons au travers de la jeunesse qui est la « relève » de demain, penser que malheureusement, le déni de la « fessée » n'est pas scripturaire, loin s'en faut. Nous connaissions la « caresse » au bas du dos de nos parents lors de nos exagérations, et n'en sommes point traumatiser pour autant.

Nous savons le respect pour l'avoir appris, et le soucis de l'autre également.

Regardez la jeunesse dans les assemblée ; c'est à frémir ! Ce que j'ai vu m'a montré combien nous avions du chemin a faire parce que nous sommes désobéissants, et les générations qui sont à ce jour sont l'ouvrage de nos mains ! Nuls d'autres que nous sommes coupables ! Nous avons méprisé nos enfants, en leur laissant la liberté de « vivre » librement ; mais la liberté véritable n'est qu'en Christ Yéshua !

Pourquoi il n'est pas aisé pour nos enfants d'entrer dans la famille chrétienne ? Ecoutez-les, posez-leur la question : vous comprendrez que le peu d'exemple que nous leur apportons fait d'eux des rebelles.

Tu vas le Dimanche (voir d'autres jours également) dans une église, dans une assemblée, et tu fumes ? Tu te maquille comme une prostituée ? Ta tenue est indescente et tu aguiche tout ce qui se présente à tes yeux ? J'ai vu des putains masculines faire des avances à de jeunes chrétiens, et ce, dans l'assemblée même, sans que quiconque ne parle, (sauf moi !) Connaissez-vous les écuries d'Augias ? Telle est à ce jour la « sainte, respectueuse et désobéissante » église qui n'a plus grand chose de sa genèse.

Tu joues ou lis ton horoscope ? Tu es idolâtre, à la limite du paganisme ! Et regarde comment sont vêtus tes chères têtes blondes ? Tatoués, orduriers dans leur langage... quoi d'autre encore ?

LA DESOBEISSANCE EST MERE DE L'IDOLATRIE, TU N'HONORES PAS TON DIEU ;

aussi ne sois pas étonné de ne pas être honoré par lui.

Frères et sœurs, vous lisez les livres des Prophètes et vous acceptez ce qu'ils disent ?

Vous lisez les Actes des Apôtres et vous vous inclinez dans la vérité dévoilée ?

Alors écoutez la voix de christ qui à ce jour vous mets encore en garde contre le sort qui attend ceux et celles qui ne veulent que vivre leur vie sans tenir compte des avertissements de Dieu !

Il est écrit  dans le livre de l'Ecclésiaste 11/1 - Jette ton pain sur la face des eaux, car avec le temps tu le retrouveras;

C'est ce que je fais depuis 40 années maintenant, et malgré tout ce que j'ai vécu j'admets que cette parole, tout comme ce qui provient de Dieu, est véritable, parce que Dieu honore sa parole dans la vie de celui, celle qui l'honore, mais se repend de ses largesses lorsque cela s'avère nécessaire.

Deutéronome 11/26 - Vois, je mets aujourd’hui devant vous la bénédiction et la malédiction: 11/28 - la malédiction, si vous n’obéissez pas aux commandements de l’Eternel, votre Dieu, et si vous vous détournez de la voie que je vous prescris en ce jour, pour aller après d’autres dieux que vous ne connaissez point.

La réalité : Dieu notre Père, notre Dieu, ne cherche pas le défaut de la cuirasse afin de nous surprendre dans la faute et nous punir ainsi avec cruauté ; il n'a qu'un souhait, un seul désire : que tous soient sauvés ! Mais le salut ne s'obtient pas seulement par une génuflexion, une larme, un cri ! Le salut : il faut venir le chercher à la croix, lever les yeux et constater que le corps pendu est exposé à la vue de tous pour que nous vivions pleinement ce qui devient notre si notre cœur est déchiré par la vision qui s'offre à nous ! C'est alors que Christ dira : Père ! Pardonne... il (elle) ne savait pas ce qu'il (elle) faisait ! Ne lui impute pas ce péché !

Mais la vérité est aussi celle-ci : celui qui sert deux maîtres à la fois (Dieu et le monde) ne pourra jamais vivre une vie pleinement bénie, il y aura toujours un grain de sable dans le rouage !

Si tu veux servir le Seigneur, tu es libre de le faire : dans l'acceptation et dans l'obéissance (ce n'est pas à une dénomination que tu dois te soumettre, mais à Christ seulement) ! Tu ne veux pas ? Alors passe ton chemin, mais réfléchi à ce que tu laisse derrière toi !

1 Rois 18/21 - Alors Elie s’approcha de tout le peuple, et dit: Jusqu’à quand clocherez-vous des deux côtés? Si l’Eternel est Dieu, allez après lui; si c’est Baal, allez après lui! Le peuple ne lui répondit rien

Et toi ! Qu'elle sera ta réponse ?

Amen.