Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

title

Click to add text, images, and other content

title

DIEU SE SOUVIENT DE CEUX QUI LUI APPARTIENNENT, SANS OUBLIER CEUX QUI NE LUI APPARTIENNENT PAS « ENCORE ».


Psaumes 115/12 - L’Eternel se souvient de nous : il bénira, Il bénira la maison d’Israël, Il bénira la maison d’Aaron,




Par Naomie, le 11 Mai 2014.



SHALOM.



Comme toutes choses sont parfois surprenantes ; Nous sommes au printemps, et alors que brillait (un peu) le soleil de l'après midi, une giboulée de grêle suffisamment forte pour me faire lever et constater, par la fenêtre, de ce qui arrive.


Pourquoi ce titre ? Simplement parce qu'il correspond à la seule vérité. Jugez-en par vous-même :


Psaumes 103/14 - Car il sait de quoi nous sommes formés, Il se souvient que nous sommes poussière.

Luc 1/72 - C’est ainsi qu’il manifeste sa miséricorde envers nos pères, et se souvient de sa sainte alliance,


Dieu n'est pas homme pour oublier son œuvre et son identité, et il aime nous rappeler ce que nous sommes : esprits faits à son image spirituelle près de lui, esprit à l'image de dieu dans une enveloppe charnelle sur terre. Contrairement à ce que nous sommes, quand cela nous arrangent : oublieux et pécheurs

Jérémie 14/10 - Voici ce que l’Eternel dit de ce peuple: Ils aiment à courir çà et là, ils ne savent retenir leurs pieds ; L’Eternel n’a point d’attachement pour eux, Il se souvient maintenant de leurs crimes, et il châtie leurs péchés.


Lorsque Dieu a usé envers nous de la correction afin de nous inviter à reprendre le droit chemin en sa sainte présence, nous devons en tirer la conclusion qui s'impose, sinon, nous ne sommes que des irresponsables, inconséquents et malhabiles - Proverbes 10/17- Celui qui se souvient de la correction prend le chemin de la vie, mais celui qui oublie la réprimande s’égare.


En bref, il nous faut savoir et puis admettre, que, si le soleil brille pour les bons et les méchants, Moïse quittera la terre d'Egypte avec ses richesses et son peuple alors que Pharaon devra plier les genoux et fléchir son âme devant la toute puissance de Dieu qui aura pourvu selon ses désirs, selon sa volonté, ouvrant sa main pour qui le craint - Psaumes 111/5 - Il a donné de la nourriture à ceux qui le craignent ; Il se souvient toujours de son alliance.

Dieu à « pris à partie » Pharaon !

Lorsque je voulus savoir l'extrême vérité de la profondeur de cette phrase, je fus impressionnée : prise à partie – ACCUSER – ATTAQUER – ATTEINDRE - « LYNCHER » (mise à mort violente) – S'ATTAQUER.

Pharaon, tout comme le Pharaon Ramsès II ou tous les pharaons modernes, à eu l'opportunité de se repentir, ce qu'il n'a su faire en son temps, et maintenant c'est Dieu qui « s'en occupe »

N'est-il pas écrit qu'il est terrible de tomber entre les mains du Dieu vivant et vrai ? - Hébreux 10/31.


  • un songe dans la nuit du dimanche 3 Mai 2014 -



Dieu n'oublie pas sa promesse, nous savons que jamais sa parole ne retourne à lui sans avoir produit son effet

Psaumes 147/18 - Il envoie sa parole, et il les fond ; Il fait souffler son vent, et les eaux coulent.

Esaïe 55/11 - Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche : Elle ne retourne point à moi sans effet, sans avoir exécuté ma volonté et accompli mes desseins.


Ce qui m'a été montré alors que je dormais était clair et net au matin à mon réveil ; Il en est toujours ainsi lorsque la volonté de Dieu prend le pas sur ma volonté. Même au travers de songes. Ce que je voyais était comme réel, comme une action concrète s'exécutant devant moi, et je regardais deux mains fortes, juste deux mains, pas de bras non, rien que ces deux mains d'homme qui tenaient fortement, avec assurance, une grosse paire de pinces coupantes .

Ces deux mains agissaient à l'encontre d'un fort grillage, non pas ce que nous appellerions ici, un grillage à mouton, en fer léger, avec de grandes mailles, non pas. Ce grillage était de couleur verte, se noyant dans la couleur du fond de la vision, de la couleur de l'herbe verte. Il était également de grande hauteur, de hauteur d'environ deux mètres (hauteur d'homme grand) – En peu de temps, avec dextérité et maestria, la pince fut insérée entre les mailles du grillage mais ce n'est pas au verrou qui fermait le grillage qui était « attaqué » mais bien plutôt le grillage par lui-même. Et bientôt, je vis une « porte » découpée dans le grillage et nous pûmes passer, celui qui m'accompagnait – Le Samaritain – et moi-même.


Je pense que cela montre, tout comme le songe concernant l'avion et le voyage chaotique et secret le démontrait, que l'action ne peut se faire qu'en cachette, en « silence » en secret.


Je souhaitais toutefois vous en faire bénéficier afin que ceux qui commencent à se lasser, l'âme alanguie et fatiguée, sache bien que Dieu ne nous oublient pas.


Nous avons pour fâcheuse habitude de consommer « rapide » sans essayer d'analyser ce qui est dans notre assiette, c'est l'époque qui veut cela. Moi je dirai plutôt que la paresse et la facilité sont à l'origine de cette habitude ; Après, lorsque notre santé décline, nous commençons à chercher pourquoi cela, pourquoi ces maladies, ces stress et fatigues jusqu'alors inconnus. Remontons à la source, analysons et comprenons que notre société est tellement pourrie, jusqu'à la moelle, que nous acceptons l'étalage du péché à la face du monde, que nous nous soumettons à la dictature du monde, prêts que nous sommes à nous y soumettre,

plébiscitant, lors d'un concours de chants, un « christ barbu » vêtu d'une robe moulante, se faisant qualifier « d'elle » … Ou allons-nous ? 1 Thessaloniciens 4/4 ...c’est que chacun de vous sache posséder son corps dans la sainteté et l’honnêteté,


Et bien, cela est le reflet de l'église purulente d'aujourd'hui. Ne dites pas que je suis dans l'exagération, après tout, n'y a -t-il pas eu quelque années en arrière, une tentative d'implanter dans les pensées et dans les meurs de l'église le principe mondial de la « pyramide » celle-là même que nous voulons pour certains dénoncer ? Mes bien aimés, nous allons à la dérive, il est temps de se ressaisir avant que la main de Dieu ne s'abatte lourdement sur nous.


Il est écrit que ceux et celles qui auront tenu le choc jusqu'au bout, fuyant l'esprit luciférien, quittant Babylone, au grand dam des bien pensants et des religieux mondiaux, seront à toujours dans le temple de Dieu, établis comme des colonnes dans le Temple, avec le nom de Dieu sur leur front.

Voilà la vérité - Apocalypse 3/12 - Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau.

Mais avant cela, il faut vaincre le monde, le mal et surtout ne pas faiblir à nos propres faiblesses.


Les dirigeants de la planète agissent comme des propriétaires, et nous sommes réduit en esclavage, même si à la fin de chaque mois nous recevons ce que nous nommons un salaire. Mais n'est-il pas écrit que même le mercenaire à ce droit établit ? La différence, qui bientôt va être établie au grand jour, démontrera la différence qui existe entre celui qui sert Dieu et celui qui ne le sert pas. Nous sommes dans la tourmente, mais Dieu se souvient de nous, aussi ne faiblissons pas. Nous sommes pesés, mesurés, du dedans et du dehors, et le monde, et l'église babylonienne ont été trouvés légers ; Leur sort est déjà déterminé, aussi ne demeurons pas à la botte de ceux qui ont opté pour le servilisme des peuples, les réduisant à néant.

Malachie 3/18 - Et vous verrez de nouveau la différence entre le juste et le méchant, entre celui qui sert Dieu et celui qui ne le sert pas.


Très fréquemment, les « bergers », religieux parmi les religieux de ce monde, nous prêche un évangile à l'eau de rose, ou pire encore, font de nous, en agissant par manipulation sur notre âme et notre esprit, des êtres robotisés qui avalent semaine après semaine un brouet que même les cochons ne mangeraient pas ; Et si nous regimbons, ils nous accusent de relapse et d'hérésie, désireux, si cela pouvait se faire, nous enchaîner au poteau d'un bûcher et y mettre eux-même le feu. Ils nous dépouillent non seulement de la vérité, mais également ils agissent comme si tout leur était du, tout leur appartenait. Ceci est faux, ils ont dépouillé la vérité afin de faire de nous des êtres soumis à une dictature religieuse qui n'a plus rien de la liberté spirituelle ; Ils sont à la botte de Satan est se réjouissent pour la prochaine venue de la Bête ; Ils sont entrés dans le SYSTEME religieux. Mais en réalité, ils agissent comme des seigneurs et se servent à une table d’où nous sommes tenu éloignés.

Je sais ne rien inventer et Dieu se souvient de ces menteurs lâches et hypocrites qui ont été pesés et jugés.
Bien entendu, il existe une poignée de ces frères qui braverons encore et toujours toutes institutions de servitude afin de nourrir solidement le peuple qui leur a été confié par le Seigneur Dieu. Je le sais, j'en ai connu quelques uns.


Par ce que Dieu se souvient d'Israël après quatre cent années de servitude, il se produisit un grand miracle dont on parle encore aujourd'hui dans les chaumière : le passage de la mer ouverte en son sein afin de permettre au peuple de se libérer, de s'affranchir à jamais d'Egypte.

Il en sera de même pour tous les peuples affranchis ! Il y aura reprise des possessions de jadis, restauration et réparation, ainsi qu'enracinement profond dans la foi en Christ Yéshua. Tel sera le prix de ce nouveau miracle.


Jean 16/33 - Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde.


Le climat qui est dominant est celui de la haine, alors que nous sommes inondés, jusqu'à saturation, de promesses de paix et de justice ; Mais est-il possible d'obtenir l'une et l'autre en dehors de la voie du Seigneur ? Non pas ! Voyez ce qui ce passe dans la terre africaine, au nom de « dieu » des hommes sans scrupule aucun qui tuent et ravissent des enfants sous le nez des dirigeants qui ne bronchent pas, avec mille et un prétexte. Il faut que le monde s'émeuve pour les faire bouger. Incroyable n'est-ce pas ?

Le sang a abreuvé la terre, et jour après jour, il est fait mention de ces crimes de sang, tout cela accompli au nom de Dieu ! Quelle horreur frères et sœur ! Quelle monstruosité !


Nous espérions la paix...Jérémie 8/15 - Nous espérions la paix, et il n’arrive rien d’heureux ; Un temps de guérison, et voici la terreur ! — 


Alors que je me tenais devant le Seigneur de toute la terre, des mots s'imprimèrent en moi, comme cela se produit parfois lorsque l'Esprit saint veut me faire savoir afin que je dise.
N'est-il pas écrit que Dieu ne fait rien sans en avertir ses amis les prophètes ?
Amos 3/7 - Car le Seigneur, l’Eternel, ne fait rien sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes.


Ces mots sont les suivants :


  • Calumet de la paix,

  • Hache de guerre enterrée,

  • Tam-tam de la joie,

  • Festivités.


Ceci est la détermination d'une volonté de cessassions d'actes guerriers, de paix établie, de réjouissance dans UN JUBILE qui enfin sera une période festive pour tous les participants, car, à ce jour, contrairement à ce que prétendent certains, il n'y a pas eu de temps festifs pour célébrer LE JUBILE DE DIEU.

Un JUBILE n'est pas ce qui s'est vécu, non pas ! Un Jubilé sera effectif lorsque les paroles écrites dans la Bible concernant cette période de 50 ans seront mises a exécution. Pas autrement. Autrement, c'est marionnettes et déguisement, c'est DECORUM.


Psaumes 119/123 - Mes yeux languissent après ton salut, et après la promesse de ta justice. serment,

Maintenant, à ceux-là qui sont lassés et blasés de ce qu'ils vivent, manifestement fatigués de lutter alors qu'ils ont eu des promesses qui tardent, voyez comment le Seigneur avertit son peuple en affirmant que des « justes » sont partis dans la patrie céleste sans avoir vu l'accomplissement de LA PROMESSE faite par Dieu. Pourtant, cette « promesse » est toujours d'actualité, et nous en serons bénéficiaires. C'est Dieu lui-même qui nous l'affirme. Hébreux 10/23 - Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle.


Ne négligeons pas la Parole divine qui nous sert d'avertissement. N'ayons pas de crainte devant cette explosion de haine destructrice, elle est annoncé et expliquée - Luc 21/28 - Luc 21:28 Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche. Quand vous verrez cela , relevez la tête, notre délivrance est proche. Délivrance en tout sens du mot.


Dieu qui se souvient de nous, son peuple, nous qui sommes greffés sur « La Vie » (Christ Yéshua est La Vie de ceux qui croient en lui) nous dit encore ceci : si tu crois, tu verras la gloire de Dieu, et cela, dès maintenant.


Contrairement à tout ce qui est dit, prononcé comme vérité, il faut secouer l'ivraie afin qu'en tombe le bon grain. La foi n'est pas une succession d'interdictions, mais elle est l'affirmation de la Vérité proclamée au travers de la vie de l'Esprit saint. S'il n'est plus d'action commises par l’œuvre de l'Esprit saint, il est grand temps de prendre le temps de jauger sa foi et de faire le bilan et l'état des lieux de notre maison spirituelle.

Trop de préceptes humains noient la vérité et nous ne savons plus, pour beaucoup, dans quel courant d'eau ils nagent. La foi ne dépend pas de préceptes humains, c'est effectivement, la concrétisation d'une œuvre spirituelle que nous avons connu auprès du Dieu Eternel.

Au travers de l’épître aux Romains 10/2 , il est précisé que le peuple d'Israël n'a pas été rejeté de Dieu, malgré que celui-ci ai rejeté la connaissance de Dieu. Il prétend connaître Dieu mais en réalité, il s’affranchit de la sève nourricière qui le lie, le relie au divin par l'intermédiaire de Christ Yéshua, celui-là même dont il attend la venue, ne sachant pas qu'il s'agit en fait d'un retour.

Et bien de ceux-là qui se doivent de dire la seule vérité cachent ces éléments de la Vérité par soucis d'économie spirituelle.



DIGNE EST L'AGNEAU DE DIEU

(et lui seul) !


Apocalypse 5/9.


Et Caïphe de dire qu'il était préférable qu'un seul périsse plutôt qu'un peuple tout entier – Jean 11/50.

Selon notre facilité d'imagination, nous avons traduit « l'Agneau de Dieu » par agneau tout court ; Mais ne vous y trompez pas, Christ, l'Agneau saint et pur, ne se contente pas d’émettre des bellement ! Il parle haut et fort, Il est, même en cet instant précis, le Dieu fort et puissant qui agit pour nous tous. Christ, Agneau de Dieu, immolé pour chacun d'entre nous, est le seul digne d'ouvrir le Livre des Sceaux, le « Livre » de La Vie. Son sang versé lui donne ce droit suprême que nul ne peut se prévaloir ! Il est digne dira, un des 24 Vieillards ! L'Agneau de Dieu est digne en ce jour de mettre un terme à la corruption qui n'est pas fatalité mais vice et méchanceté, habillant l'orgueil des Nations déguisé.


Afin de vous convaincre de la vérité donnée et affirmée ci-dessus, sachez que Paul, apôtre des païens, affirme que la puissance de Dieu dans Sa puissance est suffisante afin de satisfaire et parfaire l’œuvre commencée en Eden et achevée à Golgotha, dans le seul but de redonner l'héritage perdu aux Saints (Christ est notre Héritage perdu dans la mort et retrouvé dans sa résurrection). Ceci est l'Héritage (avec une majuscule) réservé aux Sanctifiés par le Sang et non pas par la volonté des hommes (béatification des morts dans un culte irrecevable auprès de Dieu) – Actes 20/32.


Dieu se souvient de nos œuvres et notre rémunération sera à leurs mesures dans l'obéissance que nous avons eue pour agir dans le plan du Salut pour les âmes, la nôtre premièrement.

Hébreux 10/35 - N’abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération.


Quelques fois, nous sommes à l'images de chevaux sauvages qui piaffent faute de patience envers la finalité du but qui paraît encore éloignée ; Cependant, s'ils n'avaient plus d’œillères, ils verraient la ligne d'horizon qui est la ligne d'arrivée tant espérée.

Aujourd'hui, une œuvre s’accomplit en Côte d'Ivoire, et peu à peu elle prend forme. Pour certains, elle n'est qu'une simple projet illusoire, sans espérance, alors que pour d'autres, ils connaissent déjà l'étendue de la volonté de Dieu à l'égard de cette Nation souffrante. Ils sont dans l'attente, mais ils sont en souffrance, parce qu'ils ne voient pas la ligne d'Horizon se profiler ; Pour eux, c'est encore loin.


Savez-vous que dans la sainte Bible, deux femmes sont citées comme exemples, comme modèles d'espérance et de persuasion envers plus « grands » qu'elles : la Reine Esther, épouse juive d'un roi païen ayant procédé à la déportation du peuple juif, portant le nom d'Assuerus – Esther 7/ et une future épouse de roi, Abigaïl, femme de Nabal qui accepta de devenir la seconde épouse de David – 1 Samuel 25/40.

En quoi ces deux destins de femmes (qui encore à ce jour sont méprisées dans les assemblées) sont-ils liés ? Simplement par l'obéissance et par l’élévation. La première, élevée par le roi à la dignité de reine, en place de la reine Vashti, répudiée à cause de désobéissance, interviendra en faveur de son peuple, empêchant un homme cruel de le détruire ; La deuxième sera elle aussi celle qui fera que la maison de son époux Nabal (le mauvais, le fou) ainsi que tous ses gents soient détruit, elle y compris.

Elle obéirons à des vœux insensés, mais elles obtiendront miséricordes et satisfaction. Mardochée dira à la reine Esther qu'elle est venue au monde « peut-être » juste pour cette action, et de Abigaïl fut issue une postérité à David. Voyez comment le simple fait d'obéissance à Dieu permet à la volonté de Dieu d'entrer en action et de donner faveur à qui obtient miséricorde.


Ces deux femmes furent bénies, grandement, richement, et par elles, leurs maisons le furent également, tous comme les époux. J'ai connu certains qui fuyaient la Bénédiction parce qu'ils craignaient l'engagement envers Dieu ! JE LEUR DIRAIS QU'ILS SONT ATTEINTS DE FOLIE. Dieu veut les bénir mais ils fuient la bénédiction, tout en impliquant le Seigneur dans leur marche malingre et leur vie spirituelle rachitique.

Pour d'autres, ils regardent la Bénédiction mais ils la regardent de loin, ne voulant pas s'y frotter, par crainte aussi. Ils parlent du Seigneur sans savoir de qui il parlent, et surtout, je dirais plus encore : sans savoir pourquoi ils en parles, puisqu'ils ne savent rien de la profondeur et de la puissance qui animent et qui meut l'Esprit saint dans nos vies de chaque jour.


Il est aussi certains qui parlent d'un Royaume qu'ils ne connaissent pas, n'y ayant pas accès à cause de leur incrédulité, ou à cause de péché inavoué et non confessé, donc pas pardonné - Proverbes 28/13 - Celui qui cache ses transgressions ne prospère point, mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde.


Ils parlent encore et encore mais ce ne sont plus que des moulins à vent, des crécelles colorées et bruyantes mais sans vérité. Creuses.

Jean 18/28 à 40 – Christ fait une révélation à Ponce Pilate qui le juge innocent, mais qui va devoir se plier aux exigences du moment, et cette révélation est que, s'il est roi (c'est toi qui le dit est la réponse qu'il fait à son accusateur) ce n'est pas une royauté terrestre mais spirituelle.

Cela dépasse l'entendement humain qui est cartésien et qui n'a qu'un objectif : tout soumettre à son raisonnement cartésien.

Lorsque je lis certains ouvrages écrits « sous l'inspiration de l'Esprit saint », ou encore par d'autres qui se prétendent mandatés par Dieu pour le faire, je blêmi devant l'outrecuidance de l'esprit d'orgueil du monde les recouvrant.

Ils parlent de choses qui les dépassent dit le Seigneur - 1 Jean 4/5 - Eux, ils sont du monde ; c’est pourquoi ils parlent d’après le monde, et le monde les écoute.


Entendez-les comment ils s'adressent à nous tous et nous prophétisent mille et un secrets de Dieu, annonçant, tels des oracles, des bénédictions de pacotilles basées sur le bien-être matériel au détriment des biens spirituels qui nous sont déjà annoncés par la sainte parole de Dieu : Bien aimé dit celle-ci, je veux que tu prospères (pas de n'importe quelle façon mais selon ma volonté) - 3 Jean ½ - Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme.


Voilà, bien aimés de Dieu, la véritable prospérité dont il est fait mention dans les Saintes Ecritures et comment les « devins » des églises et assemblées de tous bords nous la présente comme une essentialité spirituelle basée sur le bien matériel qui est appelé à disparaître.


La bénédiction est chose vivante, parce que son dispensateur l'est ! Ne pas se borner à la contempler de loin, mais entrer dedans, non pas de manière virtuelle mais avec foi, avec force, avec vie. Prenez-là à bras le corps, enserrez-là et mangez-là ! Nourrissez-vous de ses bienfaits, vivez par elle, sans vergogne mais fortement. Pourquoi parler de la bénédiction à voix basse ? Criez-là par dessus tout ! Annoncez que vous êtes bénis et entrez en pleine eau de la Bénédiction de Dieu ! Elle est comme lui, à son image, elle est vivante ! Elle est sainte, il l'est ! Elle est éternelle, il l'est !

La Bénédiction, cette bénédiction est l'image du Pain de vie décrit dans Jean 6 ou Christ annonce ce qu'il est vraiment : nourriture vivante de Dieu parce que Pain de Dieu, vraie nourriture et non plus manne.


Dieu se souvient de nous à notre juste mesure - Psaumes 103/14 - Car il sait de quoi nous sommes formés, Il se souvient que nous sommes poussière.


Le soleil brille pour tous et toutes, c'est la juste justice divine. Dieu n'aime pas agir contre nous, il l'a maintes fois démontré, mais c'est nous qui sommes rebelles, indociles et inconséquents, ne sachant pas peser justement la portée de nos actes. Parfois dit le Seigneur, il laisse agir la Malédiction afin qu'en elle nous trouvions guérison à notre folie mortelle et meurtrière.

Nous avons pervertis les voies d'accès qui conduisaient à la seule possibilité du salut, et nous sommes devenus les accusateurs du Seigneur ! Non seulement nous avons agis de nous-même, volontairement, mais nous nous sommes aussi laissé bercer par le langage des sirènes qui nous susurre que tout va bien quand le Mal à tout pervertis au sein de l’église qui aujourd'hui se nomme Babylone et meure jour après jour.

Ceux qui prône la bénédiction de Dieu alors que tout démontre le contraire sont deux choses : soit ils sont fous, fous ils sont... fous ! Absolument fous ! Le peuple de Dieu est navré (quand il sort de temps à autre de sa léthargie) mais très vite, sous l'action des soporifiques administrés, il perd de nouveau conscience et se laisse berner par des malhonnêtes et des m »chants.


L'ESPRIT LUCIFERIEN,

L'EGLISE DANS LA MONDIALISATION !


Cessons de nous voiler l'âme d'un voile épais, et osons enfin dénoncer la vérité ! Tant pis si elle est blessante. De deux mots il faut choisir le moindre me disait un jour un « pasteur » dans le seul but de me faire avaler une pilule des plus amère, tant elle couvrait une tolérance abjecte dans l'assemblée, et que je dénonçais. L'Esprit luciférien est cet esprit qui agite et anime le monde, il est entré dans l'eglise et il pourrit tout ce qu'il touche.

Les hommes ont marchés dans les voies de la folie, inculquant aux âmes faibles des lois perfides. L'Esprit de La Bête rugit de plus belle et bientôt son rugissement couvrira la surface de la terre.
Nous nous préparons à entrer dans la grisaille de l'uniformité : pensée unique, monnaie unique, Dirigeant unique, religion unique, LE SYSTEME DE L'UNIFORMITE grandement à l’œuvre. Pour preuve ? Le « mariage pour tous » « la manifestation pour tous » le « même genre pour tous »...

C'est en procédant ainsi que Satan espère voir La Lumière éradiquée pour toujours.

Le Seigneur nous a enseigné ceci - Jean 12/35 et 36 - Jésus leur dit : La lumière est encore pour un peu de temps au milieu de vous. Marchez, pendant que vous avez la lumière, afin que les ténèbres ne vous surprennent point : celui qui marche dans les ténèbres ne sait où il va. Pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, afin que vous soyez des enfants de lumière. Jésus dit ces choses, puis il s’en alla, et se cacha loin d’eux.


Dieu n'oublie pas, en lui il n'est pas de sénilité d'aucune sorte ! Nous sommes oublieux, lui pas !

Alors il va nous falloir faire demi-tour sur nous-même et revenir sur nos pas afin de revenir là ou nous nous sommes fourvoyé, là ou nous avons perdu notre identité spirituelle pour retrouver ce qui est notre, ce qui fait ce que nous sommes en Christ Yéshua. Revenons à la croisée de ces deux chemins ou se trouve Christ Yéshua, le « cœur » de la Bénédiction du Père Céleste, là ou nous sommes attendus, c'est-à-dire à Golgotha, au Calvaire.

Il nous faut monter la montagne de la Bénédiction de Dieu et quitter cette vallée de perdition.
Ceci n'est pas parole utopique mais bel et bien vérité divine.

Le Seigneur, en donnant sa vie pour ceux et celles qui le voudrait, nous a ouvert cette voie dite « royale », la ou se tient le cœur du Père. Il est Rédempteur en étant le Seigneur !

C'est au Séjour des morts que christ à vaincu le diable et lui a reprit Le Chilo ! Souvenez-vous enfin de la vérité, cessez de prendre des soporifiques, vous n'en avez pas besoin. L'Autorité suprême est dans nos mains, souvenez-vous de cela ! Vous n'êtes pas orphelins, vous n'êtes pas « perdus » loin du regard de dieu ! Il vous regarde, chacun d'entre nous, il nous voit tous et toutes !


Christ est LE MESSAGER DE LA BONNE NOUVELLE DE DIEU ! Si vous avez des oreilles pour entendre, entendez la voix de Christ vous dire : si tu crois, tu verras la gloire éternelle déjà dès maintenant -

Jean 11/40 - Jésus lui dit : Ne t’ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ?

Christ nous a dit : si tu tiens ferme dans la tempête, je te ferais entrer dans le « Temple » de Dieu, tu auras sur ton front le nom de Dieu, tu seras une colonne et tu n'en sortiras jamais plus ! Apocalypse 3/12 - Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau.

Yéshua ne nous-a-t-il pas avertit ainsi : vous connaîtrez parfaitement ? La connaissance qui provient de la volonté divine ne correspond en rien à celle qui correspond à l'esprit luciférien. La connaissance parfaite qui vient d Dieu doit nous conduire parfaitement dans la voie « royale » alors que la connaissance de l'esprit Luciférien se traduit par une voie de perdition éternelle.

Ne soyez pas de ceux qui vendent leur âme au diable pour une poignée d'illusions.

Galates 4/9 ... mais à présent que vous avez connu Dieu, ou plutôt que vous avez été connus de Dieu, comment retournez-vous à ces faibles et pauvres rudiments, auxquels de nouveau vous voulez vous asservir encore ?


La pensée provenant de Dieu qui vous fait converger vers la voie du salut a été spoliée et détournée de la vérité profonde dont elle est issue. Des hommes sans scrupules se sont emparés de la sainte Parole afin d'en faire un rudiment de connaissance, tenant de manière fléchie sous le joug infernal le peuple de Dieu. La sainte église se devait d'être parée d'or plus pur que l'or d'Ophyr et couverte du lin le plus pur. Pourquoi cette pacotille et ces haillons ?


« Mes serviteurs, mes servantes dit le Seigneur ! Ne craignez pas les Ténèbres qui a ce jour couvrent la terre ! Un jour viendra la Lumière et nul ne pourra l'éteindre. Ne craignez pas les manœuvres de l'ennemi de votre âme, c'est pure manipulation. Regardez vers le saint Trône de Dieu, et fuyez, fuyez Babylone !

Fuyez l'antre du Diable, l'habitacle des démons ! Fuyez sans rien emporter (laissez derrière vous les fausses doctrines, les poisons de la religions, les faux enseignements, le « faux pain et la coupe frelatée »...)

Laissez derrière vous vos habitudes, vos conceptions, vos arguments... Laissez et fuyez ! Babylone rugit et le serviteur du Diable est a l’œuvre, revêtu d'un vêtement de brebis, mais loup carnassier et ravageur, prêt à tout saccager sous ses pas tout en bénissant les peuples.

Sa parole est perverse, elle éloigne les âmes faibles de la vérité.

Les images du monde défilent en accéléré afin d'empêcher le monde de réfléchir et ainsi mieux choir dans le bourbier et la fange dans lesquels s'enfoncent les pas de ceux qui s'y enfoncent pour y avoir pénétré.


En Christ est la liberté, et il n'existe nul esclavage. Il est « venu » afin de briser le joug qui repose sur la nuque de l'humanité harassée et harnaché comme bétail. Mais vous avez préféré, pour beaucoup d'entre vous, garder et porter ce fardeau qui n'est pas mien. Je SUIS CELUI QUI EST ! Tel est le nom de celui qui vient, qui revient chercher son peuple, ses peuples.

Un monde ivre et chancelant vous tient enfermé dans une geôle étroite dans laquelle votre souffrance est constante. Est-ce que cela vient de Moi dit le Seigneur ?
La souffrance chronique dont le monde souffre n'est pas ce qui était à l'origine des choses ! Si elle participe à « l'éducation » du rebelle, elle ne doit pas s'afficher de manière constante - 1 Pierre 4/1 - Ainsi donc, Christ ayant souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même pensée. Car celui qui a souffert dans la chair en a fini avec le péché,

Il est un début, mais aussi une fin.


Vous vous êtes laissé subjuguer par l'esprit du Monde, l'esprit luciférien et maintenant vous pleurez ! Vous vivez en toutes les pauvretés qui se trouvent : spirituelles, morales et physiques. Ne suis-je pas venu afin de vous affranchir des jougs qui vous oppressent ? Jean 8/32 ...vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. 


L'Eternel Dieu se souvient... de ce que nous sommes !

Il entends... les cris du Fils à Golgotha !

Il voit...notre honte et notre nudité !


Le progrès n'a pas ouvert une voie au bonheur, et vous vous demandez qui vous le fera un jour voir et goûter ?


Vous êtes prêts à tout accepter, même l'esprit Luciférien, prêts à acclamer la venue de La Bête !

Satan le sait ! Dieu aussi !


L'Esprit saint nous dit :


. Ouvrez les yeux... J'ai ouvert les yeux à l'aveugle !

. Ouvrez les oreilles.... J'ai rendu l’ouïe au sourd !

. Ouvrez la bouche... J'ai fait parlé le muet.


Celui qui acceptera de «perdre sa vie » pour moi la retrouvera dit le Seigneur, et il lui sera rendu au centuple de son espérance, de son attente.

Celui-là qui me confessera devant l’église, devant les hommes et devant le Diable, sera également confessé auprès du Père par l'OInt de Dieu.

Pour les blasphémateurs, les iniques, les mensongers, et les autres qui agissent contrairement à la volonté du Père Eternel, je ferais œuvre contraire à leurs attentes et leurs espérances seront déçues.

Nul ne peut échapper à la juste justice divine et tous se tiendront devant le Juste Juge qui juge les vivants et les morts. »



Frères et sœurs, soyez encouragés de toutes sortes d'encouragement provenant de l'amour de notre Seigneur. Cependant, ne vivez pas votre foi comme des prosélytes mais comme des disciples, soyez saints car Christ Yéshua est saint ; Soyez véritables car son nom est Le Fidèle.

Fuyez l'iniquité, afin de ne pas vous voir un jour rejetés par celui qui peut aussi vous dire : arrière de moi... je ne vous ai pas connu !

Vivez de manière vivante votre appartenance non pas à une dénomination quel qu’elle soit mais votre appartenance à Dieu, saints et oints par le sang qui a été versé pour nous, et dans l'onction de l'Esprit saint.

Fuyez l'esprit du monde, l'esprit de Babylone, et si dans votre assemblée, cet esprit est a l’œuvre, dénoncez-le et œuvrez pour que le salut prospère au milieu de vous.


Soyez bénis de sa sainte bénédiction, et souvenez-vous de ceci : Dieu se souvient de toutes choses, comme il se souviens de vous et de moi.

Le monde connaît cette sentence : pesé, jugé, trouvé léger !

Et pour nous ? Et pour vous ? Et pour moi ?...


Philippiens 2/12 - Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent ;


SHALOM.