Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

DIEU EST VIVANT !

(Luc24/5)

 

 

 

Par Naomie, le 2 Décembre 2008.

 

Ce matin, un travail m’attend, mais lorsque je parle de « travail », ce n’est pas un travail comme l’étymologie du mot nous le fait comprendre ; C’est tout simplement mettre de l’ordre dans les feuilles écrites depuis un certain temps, messages ou paroles qui m’ont été « données » par l’Esprit Saint de Dieu.

 

Dans les chemins de ma réflexion, j’en arrive à une certaine conclusion : nous ne pouvons pas manifester de l’amour, du respect, de la crainte même, non pas une crainte qui nous conduit dans la peur, mais une crainte révérencieuse, qui nous conduit à prendre conscience de la vérité de Dieu, et la toute première, c’est qu’Il est vivant.

 

Je suis de ceux qui prennent la température du monde au travers des éditions des journaux télévisés, et cela me donne la nausée d’entendre ce que j’entends, de voir ce que je vois. Mais je me réjouis également parce que la Parole de mon Dieu est vivante et elle est en marche, comme cette puissance que rien ne peut arrêter : celle de Dieu en Yéshua accompagnée par l’Esprit-Saint.

Une constatation qui s’affirme de plus en plus : la négation du Dieu vivant et véritable, Créateur de l’univers et de ce qu’il renferme.

Seigneur, les hommes ont perdu la raison, et dans leur déraison, ils vacillent et chancellent comme des hommes ivres, sans prendre conscience que leur chute est déjà là, devant eux, ou sous leurs pieds, c’est selon.

 

La première constatation de ce que notre Dieu est vivant : qui nous donnerait le souffle de vie dès le matin au réveil ?

Moi, je crie merci à La Vie qui me donne la vie chaque jour, comme je reçois de Sa main le pain quotidien.

Les hommes trempent leurs doigts dans un bénitier, font la génuflexion, parle de Dieu sur tous les tons mais que savent-ils du seul Sauveur de leurs âmes éplorées et perdues ? Rien, parce que les faux bergers les ont conduit si loin de la bergerie que lorsque nous parlons du « bon Berger », ils ne savent plus même de qui nous parlons ;

D’ailleurs, ont-ils seulement la foi dans Celui qui dispense la foi à ceux qui la réclame ? Je ne le crois pas, sinon, ils seraient entiers dans celle-ci et ne marcheraient pas à cloche-pieds.

Par contre, que celui qui juge que sa foi n’est pas suffisante peut demander « du rab » au Seigneur qui en rajoutera.

Luc 17:5 -  Les apôtres dirent au Seigneur: Augmente-nous la foi.

 

N’imaginez pas un seul moment que je me suis choisi une cible et que je tire sur elle de manière hasardeuse, non. Je sais le poids de mes pensées qui me mène à parler ainsi et à dénoncer (cela fera plaisir à ceux qui pensent que je suis une accusatrice qui frôle le légalisme absolu) les déviances désastreuses de certaines religions qui conduisent des millions d’âmes vers la seconde mort.

 

Bientôt Noël ! Les hommes aiment particulièrement cette fête qui n’est plus que « la fête des enfants », et les enfants, tout comme les adultes, en sont à confondre Dieu et le père-Noël. Dramatique n’est-ce pas ?

Grosse bouffe, gueule de bois et teint jaune pour plusieurs, débordement de tout genre pour d’autre. Mais pour nous qui proclamons que Dieu est vivant, où est notre place dans ce monde déboussolé et païen ?

Sache de façon certaine que ce n’est pas parce que ta table sera raisonnable et ton foie serein que tu vaux mieux que tous ceux-là qui feront bombance ; parce que dans le secret de ton cœur, à l’abris du regard des hommes, tu ne crois plus en ce que tu qualifie de fable, et que pour toi, si Dieu était vivant, etc… etc…

 

J’ai côtoyé, dans une assemblée, ce genre de « chrétiens », prenant la Cène et en même temps, accepter et vivre dans  le principe idéologique communiste qui proclame que « la religion (sous-entendu la foi en Dieu » est l’opium des peuples. J’ai été communiste pendant de très longues années, mais le jour ou enfin j’ai rencontré Mon Sauveur et Seigneur Yéshua, plus rien n’a été pareil et j’ai changé de camp. Parce que j’ai le regret de dire que tu ne peux pas servir Dieu et Satan en même temps.

Ce que je sais, pour avoir vécu ce genre de vie, ce n’est pas dans ma foi donné à l’idéal communiste que j’ai été sauvée. Mon salut est venu dans ma vie lorsque j’ai accepté Christ dans mon cœur refroidit, et  dans mon âme frileuse est né un merveilleux jardin ou ma foi, telle une abeille, vient butiner au miel distillé par la bouche de mon Seigneur :

Cantique 4:11- «  Tes lèvres distillent le miel, ma fiancée; Il y a sous ta langue du miel et du lait, Et la senteur de tes vêtements est comme la senteur du Liban. »

Cantique 5:1 – « J'entre dans mon jardin, ma sœur, ma fiancée; Je recueille ma myrrhe avec mes aromates, Je mange mon rayon de miel avec mon  miel, Je bois mon vin avec mon lait... Mangez, amis, buvez, enivrez-vous de tendresse! »

 

Eglise, ton Dieu est vivant. Comment en serait-il autrement avec un tel message d’amour offert à la bien-aimée ?

Eglise, réveille-toi ! S’il est vivant, Il revient pour te chercher ; Es-tu Prête ?

 

Mais voici l’espoir de ce Noël journalier, quotidien comme notre pain :

Esaïe 9:6  (9-5) - Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.

Luc 2:11 -  « c'est qu'aujourd'hui, dans la ville de David, il vous est né un  Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur »

 

Oui, Noël, c’est shalom,  paix aux hommes de bonne volonté dans la foi en un Dieu vivant et vrai. Luc 2:14  - Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu'il agrée!

Jean 6:51 -  Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c'est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde.

Nous sommes bien loin du « petit Jésus » que l’on donne en pâture à ces âmes en quête de vérité et qui sont tenues éloignées de la vérité (Je suis LA Vérité)

 

La parole de Dieu s’accomplit parce qu’elle est vivante. Ne soyons pas des incrédules, Il est vivant, et plus que jamais, il nous faut croire en cette parole véritable sinon nous chancellerons sous les coups de boutoir de l’ennemi.

 

Alors, si nous avons de la foi grosse comme un grain de sénevé, commençons par croire que notre Dieu est vivant selon ce qui est proclamé dans Luc 24/5 et cessons,  si nous  voulons vivre pleinement la vie de Christ  en Yéshua, de vivre au sein de ceux qui cherchent le vivant parmi es morts.

 

Seigneur, puissions-nous, en Toi, par l’Esprit Saint en nous, demeurer dans la foi et cachés au creux du Rocher tandis que la colère de notre Dieu passe sur la terre.

 

Aujourd’hui, et plus que jamais, il est temps de se pencher sur la vérité de notre état spirituel, avant les grandes manœuvres des « fêtes » de fin d’année, y compris Noël, le temps que nos têtes soient encore accessibles et nos cœurs pas trop chargés.

Qu’en est-il de nous qui nous proclamons « chrétiens » ?

Plus d’un âne s’appelle Martin n’est-ce pas ? Et n’est pas « chrétien » qui le proclame, mais qui le veut, qui le vit, qui l’exprime par le reflet de sa vie vécue dans la sobriété Jacques. 1:21 -  C'est pourquoi, rejetant toute souillure et tout excès de méchanceté, recevez avec douceur la parole qui a été plantée en vous et qui peut sauver vos âmes.

 

Ainsi parle l’Eternel (Jérémie 2/5) : Quelle iniquité vos pères ont-ils trouvée en moi pour s’éloigner de moi et pour aller vers les choses du néant ?

 

Jérémie est l’un des prophètes vivant sous la période que l’on appelle l’Ancien Testament, avant la naissance de Yéshua. Il est digne de confiance puisque ses paroles figurent dans la bible.

Il est l’homme qui a été consacré dès le sein maternel par Dieu afin d’être à son écoute et parler de sa part. Il est établit prophète, et il le demeurera jusqu’à la fin de ses jours.

Dieu va lui dire les paroles dites à Job : que celui qui veut contester avec moi se présente devant moi ou encore un appel de Dieu à l’homme : Je veux contester avec l’homme, avec vous (Jérémie 2/8).

 

Aujourd’hui, il y a de la contestation partout, à tous les niveaux de la société, jusque dans la rue. L’homme est un contestataire, mais lorsque Dieu l’interpelle et lui demande de contester avec Lui, plus personne.

Courageux mais pas téméraire n’est-ce pas ? Mais je vais vous dire ceci :

Hébreux 10:31Il est terrible de tomber dans les mains du Dieu vivant!

 

Nous avons pour Dieu un Dieu jaloux. S’il est jaloux, c’est bien parce qu’il est vivant !

Il est jaloux et Il se venge de Ses adversaires - Nahum 1:2 et 3  -L'Éternel est un Dieu jaloux, il se venge; L'Éternel se venge, il est plein de fureur; L'Éternel se venge de ses adversaires, Il garde sa rigueur envers ses ennemis. L'Éternel est lent à la colère, Il est grand par  sa force; Il ne laisse certes pas impuni. L'Éternel (fraye) son chemin dans le tourbillon, dans la tempête, Les nuées sont la poussière de ses pieds.

Sont ses adversaires ceux qui n’ont pas accepté Yéshua dans ce qu’Il est, c’est-à-dire Fils Bien-Aimé et surtout parce qu’il est l’Agneau de Dieu dont le sacrifice à la croix a un grand prix aux yeux de Dieu l’Eternel.

Par contre, Il est aussi jaloux de nous, les « chrétiens » pour la raison suivante :

2 Corinthiens 11:2 -  Car je suis jaloux à votre sujet d'une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter au Christ comme une vierge pure.

 

Un mort n’aime pas, un mort n’est pas jaloux, un mort ne vit pas !

 

Notre Dieu est vivant !

Si cela n’était pas, Satan ne chercherait pas à le combattre au travers de ses enfants

 

Apocalypse 12:9 Il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre habitée; il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui.

 

Apocalypse 12:12 - C'est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez les cieux! Malheur à la terre et à la mer! Car le diable  est descendu vers vous, plein de fureur, sachant qu'il a peu de temps.

 

Apocalypse 12 :17 : Et le dragon fut irrité contre la femme (l’Eglise virginale), et il s’en alla faire la guerre aux restes (un reste peu nombreux) de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Yésha.

 

Notre Dieu est vivant et Son Oint a été établit sur sa sainte montagne de Sion.

Les princes de la terre se liguent pour lui faire la guerre, mais comme leur maître, ils sont vaincus déjà, sans le savoir. Psaumes 2:2  Les rois de la terre se dressent Et les princes  se liguent ensemble Contre l'Éternel et contre son messie:

 

Dieu est vivant et s’il se produit tant de cataclysmes, d’épreuves au sein des hommes et sur la terre, si nous sommes impuissants à contrer les évènements qui sont autant d’avertissements du Dieu Très-Haut, si les montagnes et les collines chancellent et se fondent sous Sa puissante main, sachons ceci :

Il est un refuge pour ceux qui croient en Lui Joël 3:16  (4-16)-  De Sion l'Éternel rugit, De Jérusalem il donne de la voix; Le ciel et la terre sont ébranlés. Mais l'Éternel est un refuge pour son peuple, Un abri pour les Israélites ! Shalom !