Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 DIEU EST DIEU ET IL FAIT CE

QU'IL VEUT !


Par Naomie le 9 Mars 2012.

SHALOM.


En ce jour monte en moi cette pensée : Dieu n'est pas irascible, ni autoritaire, ni versatile, changeant de cap comme la plupart d'entre les hommes, et ce, justement, parce qu'il n'est pas homme. Mais s'il n'est pas homme, qui est-il ? Dieu ? Oui, il est Dieu, et comme tel, il règne et fait ce qu'il veut, selon sa volonté, son dessin pour les hommes et la terre (sans omettre tout le système planétaire qui est le notre, et les autres que nous ne connaissons pas, ou peu)

Alors encore une fois, j'ai mal lorsque j'entends les paroles qui me sont dites de la part de frères et sœurs (surtout de sœurs, plus enclines « excuser » que les frères) mais l'excuse ne mène pas au salut ; aussi, il nous faut cesser, et cela le plus rapidement possible, à materner des « enfants » spirituels parce qu'ainsi nous les empêchons de se développer spirituellement de la meilleure des façons.

Voyez le fruit de nos bonnes intentions et nos excuses envers ceux que nous considérons comme des enfants : 1 Corinthiens 3/2 - Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter; et vous ne le pouvez pas même à présent,

Un enfant qui n'est sevré que trop tardivement aura bien du mal a apprécier la nourriture solide, il réclamera encore et encore du lait maternel ; mais il faut un jour arrêter ce processus et mettre devant l'enfant une assiette avec, dedans, les prémices d'une nourriture plus solide. Il a des dents, il apprendra la mastication, et le plaisir de manger ce qui est bon pour lui ; son développement sera harmonieux.

Lorsque j’entends : ils ont droit au pardon, qui pourrait dire le contraire ? Moi pas, sinon je ne serais pas là à vous écrire ; mais entre le pardon auquel nous avons droit, lorsque nous venons près de Dieu afin de faire la paix avec lui par le biais du Fils bien aimé Yéshua, et l'excuse que parfois nous nous octroyons afin de ne pas nous faire peur nous-même, il y a une marge que nous franchissons trop souvent avec allégresse.

Lorsque tout va bien : merci Seigneur... Puis dès qu'arrive l'épreuve, nous accusons Dieu de tout et de rien. Je ne veux pas faire le procès de l'église, ni des frères et sœurs, le Seigneur s'occupera, en son temps, de tout cela. Je ne plaisante pas!C'est ce qui m'est reproché souvent, mais je ne suis pas là pour plaisanter, et je l'admets, je n'aime pas ce que nous vulgarisons dans le terme de plaisanterie. Nous y mettons tant de choses …

Le temps courre vite, et au sablier de Dieu, que reste-t-il avant que les derniers grains de sable tombent enfin et que tout cesse ! Je ne parle pas de la fin du monde, comme trop souvent il est fait mention ; cela appartient aussi au Seigneur, et elle n'est pas programmée pour demain !2 Pierre 3/5 - Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu’une terre tirée de l’eau et formée au moyen de l’eau, 3/7 - tandis que, par la même parole, les cieux et la terre d’à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies.

Cependant, dans cette accélération temporelle, il est grand temps de savoir les choses, et surtout de ne plus perdre son temps à batifoler comme le ferait une chèvre dans les vertes prairies ; le loup est a l'affut et attend avec patience son heure, et, la serviette autour du cou, son couvert devant lui, il est prêt à passer à table.

Je ne veux pas faire le procès de l'église, ni des frères et sœurs, le Seigneur s'occupera, en son temps, de tout cela. Je ne plaisante pas!C'est ce qui m'est reproché souvent, mais je ne suis pas là pour plaisanter, et je l'admets, je n'aime pas ce que nous vulgarisons dans le terme de plaisanterie. Nous y mettons tant de choses …

Cependant, dans cette accélération temporelle, il est grand temps de savoir les choses, et surtout de ne plus perdre son temps à batifoler comme le ferait une chèvre dans les vertes prairies ; le loup est a l'affut et attend avec patience son heure, et, la serviette autour du cou, son couvert devant lui, il est prêt à passer à table.

Que fait Dieu ? Pourquoi n'intervient-il pas ? S'il y avait un Dieu... Que de paroles faciles à prononcer, afin de cacher notre impuissance et notre incapacité produites par notre incrédulité chronique.

Oui, incrédules nous sommes, à l'image de Thomas.... si je ne mets pas ma main dans ses plaies, je ne croirais pas... Jean 20/27 - Puis il dit à Thomas: Avance ici ton doigt, et regarde mes mains; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté; et ne sois pas incrédule, mais crois.

Avez-vous essayé d'imaginer Dieu et y avez-vous réussi ? Savez-Vous qui est Dieu l'Eternel, celui-là même qui s'est présenté à moïse en lui disant : JE SUIS ? Et Christ Yéshua, Dieu incarné en chair (pas réincarné mais incarné) afin que par le salut offert cesse la colère de Dieu pour l'humain qui s'est perdu par son péché ?

Il est difficile de le faire, et, à moins d'avoir une « vision » spirituelle, nous ne le pouvons pas, tout sera faussé. Ce qui est normal, la parole de Dieu nous prévient de cette impossibilité parce que nous sommes charnels, même quand nous prétendons le contraire.1 Corinthiens 3/1 - Pour moi, frères, ce n’est pas comme à des hommes spirituels que j’ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en Christ.

Nous disons que notre Dieu est dans les cieux et qu'il y règne, faisant ce qu'il veut ! Comme certaines paroles deviennent entre nos dents une bouillie fade et insignifiante, puisque nous-même avons du mal a les mettre en pratique ! Si nous proclamons que dieu règne, cela revient à accepter de croire qu'Il est Roi et qu'il règne dans un Royaume d'où nous sommes issus ; et si nous disons que notre Roi règne, cela revient également à l'acceptation de comprendre et d'admettre qu'il fait ce qu'il veut dans sa volonté qui lui est propre et qu'il ne partage avec personne. Il est Dieu, il règne et sa volonté s'exerce partout où est la vie dont il est l'auteur. Psaumes 45/6 - Ton trône, ô Dieu, est à toujours; Le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité.

Dieu est Dieu, cela, nous le comprenons ! Dieu est juste juge ; nous arrivons à la comprendre (sans pour autant l'accepter pleinement) ! Notre Dieu est Maître et Seigneur, jugeant les vivants et les morts ? Nous commençons, pour certains a pénétrer dans une zone de fluctuation, et le sol tremble sous leurs pieds ! Lorsqu'enfin nous disons la vérité, à savoir que ce jugement va s'exercer, alors là, c'est une autre chanson, et nous n'en aimons pas les paroles ! Fini les « alléluia » les « gloire à Dieu » et tout le restant...

Comment ? Dieu, le « bon Dieu » qui est amour...

Frères et sœurs ! Il faut comprendre la réalité, la vérité n'est pas républicaine que l'on prétend indivisible ; non, Christ EST LA VERITE DE DIEU et lui seul, dans toutes ses paroles, dites où bien écrites !

Matthieu 7/21 - Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.

Matthieu 10/32 et 33 - C’est pourquoi, quiconque me confessera devant les hommes, je le confesserai aussi devant mon Père qui est dans les cieux; mais quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai aussi devant mon Père qui est dans les cieux.

Il n'y aura pas d'à -peu-près ; pas d’approximation,

pas de doute sur l'accomplissement de cette parole !

Pour ceux-là qui fonctionnent de manière chaotique sera pleinement concrétisée ce qui a été longtemps exprimé par la bouche de Dieu ! De sa bouche sort LA PAROLE de vérité et cette parole s'exerce comme une épée à deux tranchants : Apocalypse 19/15 - De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations; il les paîtra avec une verge de fer; et il foulera la cuve du vin de l’ardente colère du Dieu tout-puissant.

Pour ceux-là qui se disent « chrétiens » mais dont la vie n'est pas donnée à Dieu, dont Christ n'est pas le Roi et Seigneur, alors viendra le temps des pleurs, celui des larmes, mais dès cet instant, le temps du repentir n'étant plus de mise, voilà ce qu'ils vivront à l'heure suprême : Matthieu 13/50 - et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.

Pas d’à -peu-près, pas d'approximation, pas de doute.... Seule la vérité qui s'imprimera enfin dans les esprits, trop tard, mais enfin : DIEU EST DIEU !

Dieu est Dieu ! C'est ainsi que s'exclamera le prophète Eli au mont Carmel, devant la foule d'incrédules réunie afin de satisfaire à sa demande :1 Rois 18/21 - Alors Elie s’approcha de tout le peuple, et dit: Jusqu’à quand clocherez-vous des deux côtés? Si l’Eternel est Dieu, allez après lui; si c’est Baal, allez après lui! Le peuple ne lui répondit rien.

Voilà la réalité, et tout ce que j'entends me fais frémir : l'Eglise est boiteuse, et pour parfaire à ce défaut (on n'offre rien de défectueux dans le service de Dieu, et l'Eglise se doit de ne pas oublier qu'elle est à son service en premier, puis à celui des frères et sœurs ensuite)

Et nous couvrons cette tare infectieuse et infecte sous le manteau de la bienveillance, de la miséricorde, sans avoir en soit l'objectif de dire la vérité : stop ! Tu n'es pas dans la voie de Dieu, tu claudique et tu risque la perte de ton salut ! Nous faisons le jeu de Satan qui se gausse de nous, dans la mièvrerie de notre amour qui n'est pas vrai.

Aimer, c'est dire les choses ; Christ les a dites !

Dieu reconnaitra les siens... Cela aussi je l'entends trop à mon goût parce que deux choses : nous sommes à lui, ou nous ne sommes pas à lui ; mais nous ne pouvons pas servir deux maitres à la fois ! Luc 16/13 - Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.

Dans notre fuite éperdue, parce que notre vie dans ces jours difficiles, n'est qu'une fuite vers le meilleur, vers le mieux, vers le plus, nous avons une vue floue qui nous donne une vision tronquée de la divinité de Dieu, de qui est Dieu, et nous bêtifions dans une réalité « amère- sucrée -salée » qui fait de nous des obèses spirituels sans aucune assurance en ce qui concerne notre foi si peu, si mal alimentée.


Apocalypse 1/15 - ses pieds étaient semblables à de l’airain ardent, comme s’il eût été embrasé dans une fournaise; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux.

Seigneur, ta splendeur et la vision qui nous est permise d'avoir au travers de ta parole fait de moi une éternelle éplorée tant je conçois que ma connaissance n'est rien et que je ne peux dire qu'une chose : je ne veux pas être consolée de la tristesse qui est mienne, parce que la consolation me détournerait du cap qui est le mien, dont tu as toi même mis des limites et fait le bornage.

Oui, tu dis : console mon peuple de sa peine, mais Seigneur tu dis aussi que le méchant non averti demeurera méchant (c'est à dire une âme perdue digne du grand néant qui l'attend)

Seigneur je ne veux pas être consolée parce que je veux que la vision que j'ai de ce qui est demeure pure ; nous marchons de façon maladroite, et trop souvent nos pieds foulent des terrains puants, de la puanteur des excréments étalés de visu au grand jour.

La méchanceté règne ; ainsi que le mensonge, l'incrédulité, le manque de foi, l'envie et la corruption, la convoitise et le détournement de la vérité en ce qui nous concerne ; et lorsque dans ce qui ose encore se prétendre ton église, nous assistons à une débauche semblable à celle qui régnait déjà du temps de Paul, s'adressant aux Galates, nous pouvons en vérité accepter la parole de l'Ecclésiaste qui nous averti : rien de nouveau sous le soleil. Galates 3/1 - O Galates, dépourvus de sens! qui vous a fascinés, vous, aux yeux de qui Jésus-Christ a été peint comme crucifié?

1 Corinthiens 11/18 et 20 - Et d’abord, j’apprends que, lorsque vous vous réunissez en assemblée, il y a parmi vous des divisions, -et je le crois en partie, Lors donc que vous vous réunissez, ce n’est pas pour manger le repas du Seigneur;

Paul de dire dans l'épitre aux Galates 3/2 : a quel titre avez-vous reçu le Saint Esprit ?... Manquez-vous à ce point d'intelligence ?... 4/ Avez-vous fait tant d'expérience pour rien ?... Ne vous faites pas d'illusion ; Dieu ne se laisse pas traiter avec mépris – Galates 6/7 – et par honnêteté, il est écrit, je vous le cite dans Galates 6/8 : celui (celle) qui aura semé pour satisfaire ses propres désirs d'homme livré à lui-même récoltera ce qui est produit par cet homme : LA CORRUPTION !

Dieu règne et il fait selon son dessin pour l'humanité ! Il faut tout de même penser à qui est Dieu ?

Il n'est pas rejeton, il n'est pas enfançon, il est Dieu ! Dieu grand et puissant ! Dieu Omniscient, omniprésent, omnipotent, (Terme de théologie. La science infinie de Dieu.  Nous qui ne sommes que poussière dans ce corps périssable et corrompu dès l'Eden, nous devons, si nous sommes chrétiens, c'est urgent, accepter ce Dieu ou le refuser ; mais ne plus être ce que nous sommes (pour le plus grand nombre) parce que ce nombre-là, quoi qu'en disent les « bons samaritains » qui désobéissent à Dieu qui commande ceci : Ezéchiel 33 : dit au méchant... sinon c'est son sang qui retombera sur toi ; ira là où sera le plus grand nombre : beaucoup d'appelés, peu d'élus - Matthieu 22/14. Et vous serez responsables de ce dégât !

Si tel n'était pas le cas, pourquoi Dieu nous tiendrait alors pour responsable -

Ezéchiel 33/8 - Quand je dis au méchant: Méchant, tu mourras! si tu ne parles pas pour détourner le méchant de sa voie, ce méchant mourra dans son iniquité, et je te redemanderai son sang.

Lorsque je dis ne pas vouloir être consolée, c'est à l'égale de Jérémie que je le dis, parce que que jusqu'à un profond changement, nous devons nous voir dans le deuil : L'Eglise se meure et nul n'y prête attention !

Jérémie 16/7 - On ne rompra pas le pain dans le deuil pour consoler quelqu’un au sujet d’un mort, et l’on n’offrira pas la coupe de consolation pour un père ou pour une mère.

L'homme joue avec ce qui le dépasse, et de plus en plus, les incrédules émettent des raisonnements à faire frémir l'âme mais n'est-ce pas ce qui doit être ? Cela doit arriver, afin que la grandeur de Dieu puisse se manifester dès que l'homme se croira totalement affranchit de la volonté divine ; ayant remisé le Seigneur loin de ses pensées.

Goliath à des prétentions, mais bien vite, il va s’apercevoir qu'en réalité, il n'est pas digne de délier les sandales de celui qui sur la croix, prononça des « vœux » définitifs : Père ! Tout est accomplit.

Dans l'Eglise, nous en sommes arrivés à tout accepter, mettant toute parole de Dieu à la sauce œcuménique, et notre prétention s'exerce au-delà de l'imaginable pour entrer dans l'inimaginable : Dieu est Dieu, alors pourquoi chercher à l'amener à penser selon notre désir et notre souhait ?

Il faut cesser et se pencher sur la réalité de la Parole divine – Christ Yéshua EST CETTE PAROLE IMMUABLE ET ETERNELLE ! Ce qui est sorti de la bouche de Dieu est ce qui est ! Et voyez : ce qui sort de la bouche de Dieu est une épée à double tranchant, afin de séparer, afin de trancher, afin de démontrer qui est Dieu, et pourquoi Christ est Dieu incarné en chair.

Un jour il sera trop tard, rien ne changera rien, et Christ dira : je ne t'ai pas connu – et ce verbe connaître sera le verbe exact dans sa détermination : je ne t'ai pas connu (selon le sens biblique) parce que nous sommes sensés être cette épouse pure et vierge qui partagera « le lit » - Cantique 1/16 - Que tu es beau, mon bien-aimé, que tu es aimable! Notre lit, c’est la verdure.

Une « union consommée » voilà ce qui sera ! Et l'épousée se doit d'être vierge !

Esaïe 54/5 - Car ton créateur est ton époux: L’Eternel des armées est son nom; Et ton rédempteur est le Saint d’Israël: Il se nomme Dieu de toute la terre;

Encore une fois, il est temps de faire le tri dans nos habitudes, nos pensées et nos actes ; il est temps de savoir qui est Dieu en ce qu'il est, et non pas à la mode œcuménique ! Il est temps de nettoyer nos écuries, parce qu'enfin au soleil levant, la puanteur s'élève !

Je refuse ouvertement tout ce qui éloigne de la vérité ! Je refuse de me plier aux exigences de ceux-là qui disent que rien n'est grave, que rien n'est perdu, comme s'ils savaient ! Mais connaissent-ils l'heure de leur mort ? Connaissent-ils l'heur du retour du Seigneur ?

1 Corinthiens 7/16 - Car que sais-tu, femme, si tu sauveras ton mari? Ou que sais-tu, mari, si tu sauveras ta femme?

Nous jouons avec des mots sans en connaître l'ampleur ni la portée, et par nos paroles, nous plaçons des jougs sur les cols, ou encore mettons des entraves à la bonne marche de ceux qui veulent entrer dans la bergerie royale ! Vous êtes coupables parce que votre vision remplace celle du Seigneur, vos actions deviennent « celles du Seigneur » et nous entendons partout : Dieu à dit....

Craignez Celui qui vient, qui revient chercher les élus et tremblez vous qui égarez le peuple de Dieu !

Des hommes, des femmes ont donné leur vie afin que coure à la surface de la terre la sainte parole, et aujourd'hui encore !

Des hommes, comme ceux que nous nommons « les Pères de l'Eglise» - qui n'ont rien à partager ni rien à faire avec cette église cléricale et apostate qui distribue le peu qu'elle possède au grand vent qu'elle pense être celui de l'Esprit Saint !

Hommes ! Femmes ! Il revient bientôt celui que nous attendons ! Serrons-nous prêts à le recevoir, à partir avec lui, où encore vivre avec lui en sa sainte présence ?

Tu n'es pas à Christ ? Tu es au diable, même si on te dis le contraire : celui qui n'est pas avec moi est contre moi dit le Seigneur - Matthieu 12/30 - Celui qui n‘est pas avec moi est contre moi, et celui qui n‘assemble pas avec moi disperse.

Tu ne veux pas porter ta croix (entrer dans la connaissance de la souffrance de Christ pour toi-même) ? Matthieu 10/38 - celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n‘est pas digne de moi.

Tu refuses la vérité à tes enfants, sous prétexte qu'ils ont le temps ? Matthieu 10/37 - Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n‘est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n‘est pas digne de moi – sache que tu ne sais pas ce que cela veux dire de les aimer !

Jean 3/18 - Celui qui croit en lui n‘est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n‘a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

Sais-tu si le temps te sera accordé ? Ton salut n'est pas lié au passage d'un bus ! Mais pourtant, c'est quand le salut est là qu'il faut l'accepter – le royaume de Dieu s'approche de toi, il s'est déjà approché de toi, pour te démontrer la Splendeur de Dieu l'Eternel, sa bonté afin que tu goûtes que Dieu est bon – 1 Pierre 2/3.

Hommes et femmes, Frères et sœurs, jeunes et vieux ! Dieu est Dieu ! Ceci est vérité et la plus part d'entre nous le savons, ayant fait l'expérience d'une vie renouvelée selon son désir, et pour peu, malheureusement, il est devenu passion !

Aimer Dieu avec passion , lui qui vécu sur la croix une autre Passion qui nous ouvre la voix au salut éternel, de la même éternité d'où nous sommes.

Soyez bénis vous qui savez, mais portez, telles des lumières, la vérité afin que cette lumière se répande !

Dieu est Dieu ! Sais-tu si tu ne t'entendra pas dire cette terrible parole : arrière de moi... Je ne t'ai pas connu ?

Je me pose cette question moi-même afin de savoir si ma voie est bien dans la sienne, mes pas dans l'empreinte des siens !

Un jour, nous le verrons face à face, et nous saurons pourquoi Dieu l'Eternel dit à Moïse : nul ne peut voir Dieu et vivre ; pour vivre après avoir « aperçu » de dos l'Eternel Dieu, il nous aura fallut passer par un lieu appelé Golgotha et vivre « dangereusement » cette Passion qui nous donne accès au salut et à l'éternité.


Voyez la réalité, vivez la vérité !


Exode 34/6 - Et l’Eternel passa devant lui, et s’écria: L’Eternel, l’Eternel, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité,

Deutéronome 32/39 - Sachez donc que c’est moi qui suis Dieu, et qu’il n’y a point de Dieu près de moi; Je fais vivre et je fais mourir, Je blesse et je guéris, et personne ne délivre de ma main.

Shalom et amen.