Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 DENONCER LE FAUX EVANGILE

de

FRANCIS KASSI


Mercredi 4 juillet 2012.


SHALOM !


Je prends un risque en vous communiquant le message transmis  par Francis parce que trop d'entre ceux qui se disent, se prétendent « chrétiens » ne vont pas être « à la noce » ni se réjouir de voir mis à terre tout ce qui a fait leur joie depuis très longtemps, trop longtemps. Mais où est-il écrit que celui qui se tient sur la brèche, voyant venir l'ennemi arriver, doit se taire? Non, il est plutôt écrit que la sentinelle doit avertir du danger qui arrive. Ezéchiel 3:17  Fils de l’homme, je t’établis comme sentinelle sur la maison d’Israël. Tu écouteras la parole qui sortira de ma bouche, et tu les avertiras de ma part.


Francis est de ceux-là qui savent que le Royaume de Dieu est pour ceux qui s'en emparent avec force parce que ce Royaume n'est pas fait pour les tièdes, ni pour les poltrons - Matthieu 11/12 - Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu’à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en emparent.


Depuis tant d'années dans lesquelles je me bats constamment afin que seule la stricte vérité, celle qui repose sur la parole de Dieu soit révélée aux petits enfants afin que devenus des hommes faits ils puissent à leur tour allez avec l'arrogance que donne la vérité (arrogance ici ne signifie pas orgueil mais force et certitude) dire la vérité à leurs frères, tout comme le Seigneur l’enseignât à Pierre.

Alors, un peu de courage et de hardiesse afin d'entrer pleinement dans ce Jourdain orgueilleux et de prendre connaissance de ce qui nous est annoncé depuis des lustres, et plus encore, afin que nous ne puissions plus invoquer naïvement ne pas avoir été enseigné de manière rigoureuse et juste dans la plénitude véritable de la Parole donnée, révélée par l'Esprit saint afin que les hommes puissent entrer dans le lit du salut qui leur est offert au travers du sacrifice de Yéshua à Golgotha, ce jour où il mouru pour toi et pour moi sans distinction de race, de couleur, de nationalité. Il est mort (et il est vivant) pour nous tous qui le recevons dans nos vies pour vivre sa vie. Ce n'est pas Christ Yéshua qui vit notre vie, mais bien nous les humains qui doivent vivre dans la sienne.

Soyez bénis, vous tous ! Christ est le dispensateur de la grâce et la bénédiction du Père marche sur ses pas.

Naomie.


La Bible qui est la Parole de Dieu m’autorise à dénoncer vigoureusement les colporteurs du faux évangile dans plusieurs versets dont Ephésiens 5/11 - «ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les. ».

C’est pourquoi je demande aux enfants du diable qui fourmillent dans toutes ces communautés de leur père que l’on connait sous les appellations de catholique, protestante, évangélique, baptiste, pentecôtiste, charismatique, branhamiste, témoins de Jéhovah et toutes les autres dénominations, de gambader de joie comme un agneau qui a vu le lait maternelle. Parce que pour une fois encore ils ont la sinistre occasion de prendre le prétexte saugrenu de cet article pour me détester, sinon me détester davantage pour ceux d’entre eux qui me haïssent déjà. D’ailleurs n’est-ce pas ce que leur ignorance ou leur compréhension à l’envers de l’évangile leur donne de manifester comme sentiment à l’égard des quelques rares vrais enfants de Dieu dans ce monde? (à ce jour, je vis un drame qui a pour toile de fond l'ignorance de la vérité de Christ et c'est toujours très difficile « à digérer » - Naomie)

Quand, muni de cette autorisation biblique, je m’attaque au faux évangile et à ceux qui le véhiculent, il se trouve toujours des soi-disant chrétiens qui dégainent contre moi en me reprochant de juger parce que, selon eux, il est interdit de juger. Les plus rusés comme leur père Satan me taxent de juger « leurs serviteurs de Dieu », de manquer d’amour, de ne pas être doux, indulgent et patient, d’insulter et de frustrer les âmes par mon enseignement qu’ils trouvent dur et injurieux. Pour ce faire, ils me brandissent ridiculement Matthieu 7/1-2 dont ils ont une compréhension totalement dégradée pareil à du sucre, semblable à du sucre mais loin d'être du sucre, juste une « copie  sucrée » « Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez. ».

Mais est-ce que ces adorateurs du diable qui portent le masque de chrétien prennent le temps de lire la Bible ? A savoir tout le chapitre de Matthieu 7 dont ils aiment citer naïvement les deux premiers versets ainsi que tout le reste des Saintes Ecritures. D’abord je me dois d’examiner quelques passage de ce chapitre en relation avec d’autres parties de la Bible pour une vraie compréhension du jugement dont ces « louangeurs » de Satan croient que nous sommes interdits avant de leur révéler d’autres versets qui prouvent que non seulement le vrai enfant de Dieu doit juger tous les actes mais aussi dénoncer vigoureusement l’hérésie dans laquelle ils pataugent.


  1. Est-il possible de juger selon ce qui est dans Matthieu 7/1-2?

La réponse à cette question mérite qu’on examine ce chapitre-même et qu’on voit aussi sa relation avec d’autres passages de la Bible.

Les versets 3 à 5 de ce chapitre nous font comprendre clairement que Yéshua parle du jugement hypocrite d’une personne qui n’est pas éclairée par la lumière que lui, Christ Yéshua représente. En fait le Seigneur ne peut pas accepter que cette personne joue à être juge ou arbitre face aux propos ou comportement des autres alors qu’elle-même se trouve dans les ténèbres. Au verset 6, il recommande aux vrais croyants de ne pas s’entêter à expliquer les précieuses vérités du royaume des cieux aux faux croyants qui, choqués, s’en prendront à eux parce que formatés au mensonge. Ceux qui condamnent ceux qui dénoncent les fausses doctrines et leurs auteurs devraient aussi lire le verset 15 qui dit ceci « Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs.». Comment pouvons-nous savoir si ce sont des faux prophètes, faux serviteurs, si nous ne les avons pas jugés selon la Parole de Dieu ? Si nous savons que ce sont des faux prophètes, n'allons-nous pas nous intéresser de près aux brebis de ces loups ravisseurs ? Et puis les versets 28 et 29 parlent de l’enseignement de Christ Yéshua qui est différent de celui des maîtres de la loi. Cela veut dire que le Seigneur Yéshua et tous ceux qui sont vraiment nés de lui ont un enseignement poussé par le Saint-Esprit et qui de ce fait n’a rien a voir avec la logique ou la sagesse humaine. Or je constate à notre temps que la majorité de ceux qui disent enseigner la Parole de Dieu l’enseignent après une formation théologique au cours de laquelle ils sont soumis à un formatage les conditionnant à enseigner comme on leur a appris à l’école.

Quant à ceux d’entre eux qui affirment n’avoir pas fait la théologie et proclament enseigner avec pour enseignant le Saint-Esprit, ils donnent la preuve que leur doctrine ne vient pas sur révélation de cet Esprit-là. Elle est tout simplement charnelle c'est-à-dire en phase avec la logique et la sagesse humaines alors que l’enseignement du vrai évangile parait folie aux yeux des perdus selon 1 Corinthiens 1 /18 « Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu. »

Aussi, lorsque nous faisons la relation de Matthieu 7 /1-2 avec les passages de Jean 7 /24 ; 1 Corinthiens 2 /14 à 16 ; Hébreux 5 /11 à 14 et Jacques 4 /11 à 14, il est clair que le vrai chrétien doit juger. « Ne jugez pas selon l’apparence, mais jugez selon la justice.» Jean 7 /24. Le Seigneur nous ordonne ici de "juger selon la justice", c'est-à-dire de juger selon la Parole de Dieu. Si nous jugeons selon d'autres critères que la Parole de Dieu, nous désobéissons à Matthieu 7 /1 et 2. Mais tout jugement doit être fondé sur l'enseignement de la Bible, et non sur nos préjugés, nos habitudes ou nos humeurs.

« Mais l’homme animal ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge. L’homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n’est lui-même jugé par personne. Car Qui a connu la pensée du Seigneur, Pour l’instruire? Or nous, nous avons la pensée de Christ. » 1 Corinthiens 2 /14 à 16. Ici c’est aussi claire que le vrai chrétien peut juger mais lui personne ne peut le juger.

« Nous avons beaucoup à dire là-dessus, et des choses difficiles à expliquer, parce que vous êtes devenus lents à comprendre. Vous, en effet, qui depuis longtemps devriez être des maîtres, vous avez encore besoin qu’on vous enseigne les premiers rudiments des oracles de Dieu, vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non d’une nourriture solide. Or, quiconque en est au lait n’a pas l’expérience de la parole de justice; car il est un enfant. Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l’usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal.» Hébreux 5 /11 à 14. Ce passage nous enseigne que le chrétien qui a le parfait enseignement de la Bible (la nourriture solide) peut juger de tout.

« Ne parlez point mal les uns des autres, frères. Celui qui parle mal d’un frère, ou qui juge son frère, parle mal de la loi et juge la loi. Or, si tu juges la loi, tu n’es pas observateur de la loi, mais tu en es juge. Un seul est législateur et juge, c’est celui qui peut sauver et perdre; mais toi, qui es-tu, qui juges le prochain?» Jacques 4 /11-12. Ici l’apôtre attire notre attention sur le fait que nous ne devons pas faire comme les non-éclairés qui aiment juger, critiquer, stigmatiser et condamner les autres au sort de l’enfer en se basant sur la loi de Moïse. Car selon la nouvelle alliance amenée par Christ Yéshua, cette loi n’est plus en vigueur. Donc on ne juge plus en fonction de cette loi. Pour la petite précision, sachez que selon Romains 5 /13 « avant que Dieu donne la loi à Moïse, ce que les hommes appellent péchés aujourd’hui étaient dans le monde. Mais quand il n’y a pas de loi, on ne tient pas compte du péché selon la loi pour dire que les gens vont aller en enfer ». Voyez-vous, c’est cette clarification que l’apôtre Paul a établie en dénonçant un croyant qui avait pris la femme de son père dans 1 Corinthiens 5 /1 à 13.

Après ces explications sus-indiquées, certains, qui veulent être de bonne foi, capituleront en reconnaissant enfin que le vrai enfant de Dieu a le droit et même le devoir de juger. Toutefois ceux d’entre eux qui sont enclin au compromis, à la compromission et à la complaisance lui reprocheront une prétendue sévérité dans son jugement. Ainsi l’accuseront-ils d’insulter, de ne pas être doux, de ne pas être indulgent, ni patient et de manquer d’amour pour les autres. Ce qui nous amène à voir le point suivant.

2 – Comment doit-on dénoncer le faux évangile et ceux qui l’enseignent ?

Dénoncer veut dire signaler aux autres l’attitude répréhensible ou les méfaits de quelqu’un. C’est aussi condamner qui signifie désapprouver avec force. Et c’est ce que la Parole de Dieu demande face à la prédication du faux évangile en ordonnant ceci dans Ephésiens 5 /11 « ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les. ». Pour l’apôtre Paul qui fait cette déclaration, en agissant ainsi, la vraie famille de Dieu protège et soutient la vérité qu’est l’évangile. C’est pourquoi, il affirme encore dans 1 Timothée 4 /15 « mais afin que tu saches, si je tarde, comment il faut se conduire dans la maison de Dieu, qui est l’Eglise du Dieu vivant, la colonne et l’appui de la vérité.». Dénoncer revient donc d’une part à identifier et nommer les personnes responsables du faux évangile et d’autre part à les qualifier en fonction de leur réaction face au vrai évangile.

A – Dénoncer en identifiant et en nommant les colporteurs du mensonge

Voyez que Paul-même en a donné un bel exemple de dénonciation, de condamnation du faux évangile en reprenant publiquement l’apôtre Pierre qui lui, à la différence de l’apôtre Paul, a eu le privilège de côtoyer et d’entendre Christ Yéshua lui-même pendant son séjour physique sur la terre. C’est dans Galates 2 /11-14 « Mais lorsque Céphas (Pierre) vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu'il était répréhensible. En effet, avant l'arrivée de quelques personnes envoyées par Jacques, il mangeait avec les païens ; et, quand elles furent venues, il s'esquiva et se tint à l'écart, par crainte des circoncis. Avec lui les autres Juifs usèrent aussi de dissimulation, en sorte que Barnabas même fut entraîné par leur hypocrisie. Voyant qu'ils ne marchaient pas droit selon la vérité de l'Evangile, je dis à Céphas, en présence de tous : Si toi qui es Juif, tu vis à la manière des païens et non à la manière des Juifs, pourquoi forces-tu les païens à judaïser». En effet Pierre s'était rendu coupable d'un mauvais comportement. Le problème était grave. C’était le conflit entre le salut par la loi, et le salut par la grâce. Quand l'intégrité et la pureté de l'Evangile sont en jeu, nous n'avons pas d'autre choix que de dénoncer l'erreur et de citer des noms. Alors si Pierre (l’une des colonnes de l’Eglise) a été repris par Paul (une autre colonne), n’est-ce pas que les « prétendus » pasteurs, apôtres, prophètes, évangélistes, docteurs et consort sont aussi passibles de dénonciation  vigoureuse?

Poursuivant son travail de protection de la vérité, Paul ne s’est pas embarrassé de condamner Démas, un de ses collaborateurs qui rusait avec l’évangile en révélant publiquement son nom dans 2 Timothée 4 /10 « car Démas m’a abandonné, par amour pour le siècle présent,».

Comme pour nous inciter à dire les noms de ceux qui enseignent l’hérésie ou abandonnent la cause de Christ par amour du monde et de ses plaisirs, Paul nomma aussi Hyménée et Alexandre dans 1 Timothée 1 /18 à 20 « Le commandement que je t’adresse, Timothée, mon enfant, selon les prophéties faites précédemment à ton sujet, c’est que, d’après elles, tu combattes le bon combat, en gardant la foi et une bonne conscience. Cette conscience, quelques-uns l’ont perdue, et ils ont fait naufrage par rapport à la foi. De ce nombre sont Hyménée et Alexandre, que j’ai livrés à Satan, afin qu’ils apprennent à ne pas blasphémer.».

Il nomma également Alexandre le forgeron, 2 Timothée 4 /14 et 15 «  Alexandre, le forgeron, m’a fait beaucoup de mal. Le Seigneur lui rendra selon ses œuvres. Garde-toi aussi de lui, car il s’est fortement opposé à nos paroles.».

L’apôtre Pierre non plus ne s’est point gêné de revenir, et cela à titre préventif pour la vraie foi au Seigneur, sur l’histoire de Balaam en Nombres 22 en la reprenant dans son enseignement de 2 Pierre 2 /15 « Après avoir quitté le droit chemin, ils se sont égarés en suivant la voie de Balaam, fils de Bosor, qui aima le salaire de l’iniquité ». Balaam était un prophète qui travaillait pour de l'argent, exactement comme tous ces prétendus serviteurs de Dieu que l'on voit aujourd'hui à la tête des communautés dites chrétiennes, à la télévision, qu’on entend à la radio, qu’on voit dans les journaux et sur des affiches publicitaires. Ils mendient de l'argent et vivent comme des nababs, alors que des multitudes de gens innocents leur envoient l'argent qu'ils ont durement gagné. Ils sont tout le temps en train de construire des prétendus temples de Dieu, des universités, des hôpitaux, des réseaux de télévision, de radio, sans oublier la frénésie de voyager pour de supposés programmes au nom de Yéshua. Et nous devrions garder la bouche close devant ces charlatans ? Comment peut-on être fidèle à Dieu et rester silencieux devant ces choses ?

A son tour, l’apôtre Jean nomma Diotrèphe en le tançant dans 3 Jean 9 et 10 « J’ai écrit quelques mots à l’Eglise; mais Diotrèphe, qui aime à être le premier parmi eux, ne nous reçoit point. C’est pourquoi, si je vais vous voir, je rappellerai les actes qu’il commet, en tenant contre nous de méchants propos; non content de cela, il ne reçoit pas les frères, et ceux qui voudraient le faire, il les en empêche et les chasse de l’Eglise.». Et encore dans Apocalypse 2 /14, l’apôtre Jean qualifie l’enseignement de ces soi-disant serviteurs de Dieu de pièges à l’instar de celui de Balaam « Mais j’ai quelque chose contre toi, c’est que tu as là des gens attachés à la doctrine de Balaam, qui enseignait à Balak à mettre une pierre d’achoppement devant les fils d’Israël, pour qu’ils mangeassent des viandes sacrifiées aux idoles et qu’ils se livrassent à l’impudicité. ».

Il est clair qu'il ne s'agit pas ici d'un problème de personne, mais d'un problème de doctrine. Toutes ces personnes trichaient avec la voie de Dieu ou s'étaient opposé aux paroles des apôtres et aux doctrines qu'ils enseignaient. C'était des ennemis de la vérité. Aujourd'hui, les quelques rares vrais croyants sont confrontés chaque jour aux mêmes problèmes. Ils proclament la vérité. Mais les membres et responsables de dénominations soi-disant chrétiennes s'opposent à la vérité. Faut-il que les vrais enfants de Dieu gardent la bouche fermée, comme beaucoup le prétendent ? Les vrais croyants doivent combattre le bon combat, et citer les noms de ceux qui ont fait naufrage par rapport à la foi qui a été donnée aux saints une fois pour toutes d’après 1 Timothée 1 /18 et 19 « Le commandement que je t’adresse, Timothée, mon enfant, selon les prophéties faites précédemment à ton sujet, c’est que, d’après elles, tu combattes le bon combat, en gardant la foi et une bonne conscience. Cette conscience, quelques-uns l’ont perdue, et ils ont fait naufrage par rapport à la foi. ». Ici, Paul parle l de la foi en tant que système de doctrine conforme à la Parole de Dieu. Ces hommes avaient fait naufrage, et Paul n'a pas hésité à le dire publiquement, en citant leurs noms dans les versets qui suivent. Car toute fausse doctrine renverse la foi des gens. Il faut donc dénoncer ceux qui enseignent ces fausses doctrines.

Donc, il est juste de dénoncer publiquement (dans l'Assemblée et en dehors) ceux qui ont de telles pratiques qui sont en tout contraire à la sainte doctrine de Dieu. Ce ne sont que discoureurs agissant par amour des biens de ce monde, oublieux qu'ils n'emporteront rien à leur mort.

B – Dénoncer rime aussi avec qualifier les personnes en fonction de leurs réactions face à la parole de Dieu.

La qualification en question consiste à décrire le portrait spirituel de ces ennemis de l’évangile.

D’abord à commencer par le prophète Jean-Baptiste qui a précédé le Seigneur pour lui préparer le chemin. Il a appelé les Pharisiens et les Sadducéens (les chefs religieux de son époque) "races de vipères" dans Matthieu 3 /7 « Mais, voyant venir à son baptême beaucoup de pharisiens et de sadducéens, il leur dit: Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir?».

Le Seigneur Christ Yéshua lui-même n’a pas du tout ménagé ses propos quant il s’est agit de qualifier ceux qui se disaient enseignants de la vérité mais qui enseignaient le faux. Il a aussi qualifié de race de vipère les pharisiens en Matthieu 12 /34 « Races de vipères, comment pourriez-vous dire de bonnes choses, méchants comme vous l’êtes? Car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle». Pour tous ces supposés chrétiens dénoncés ci-dessus, un tel langage serait intolérable aujourd'hui. Mais c'est le langage de la Bible. Ce sont des paroles qui sortent de la bouche du Fils de Dieu qui est lui-même Dieu. S'adressant directement à ces faux docteurs, Yéshua les a traités "d'hypocrites", de "conducteurs aveugles", "d'aveugles", de "sépulcres blanchis", de "serpents", et "d’insensés" tout en proclamant " malheur" sur eux (Matthieu 23 /13 à 36 ; Luc 11 /37 à 53).

Au début de Son ministère, « Christ Yéshua monta à Jérusalem. Il trouva dans le temple les vendeurs de bœufs, de brebis et de pigeons, et les changeurs assis. Ayant fait un fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il dispersa la monnaie des changeurs, et renversa les tables ; et il dit aux vendeurs de pigeons : Otez cela d'ici, ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic » Jean 2 /13 à 16. 

Vous voyez, on aime bien représenter aujourd'hui notre Sauveur comme rempli de douceur, d'amour et de délicatesse, même à l'égard des faux docteurs. Mais ceci est complètement faux ! Quand Yéshua avait affaire à des faux docteurs ou des faux prophètes, ses paroles étaient très tranchantes, et ses actions claires et nettes. Vers la fin de Son ministère,Il éprouva encore le besoin de purifier le Temple. On ne doit jamais cesser de dénoncer les fausses doctrines et pratiques. Yéshua dit alors « N'est-il pas écrit : Ma maison sera appelée une maison de prière pour toutes les nations ? Mais vous, vous en avez fait une caverne de voleurs  » Marc 11 /17.

Est-ce bien différent aujourd'hui ? Non. Car bien que le temple physique de l’ancienne alliance n’existe plus, les voleurs se sont introduits tout de même dans la Maison de Dieu qui dans la nouvelle alliance est la personne-même qui croit en Christ (voir 1 Corinthiens 3 /16 ; 1 Corinthiens 6 /19 ; 1 Pierre 2 /5.) et séparée de ce fait du monde comme l’explique le Seigneur lui-même dans Jean 17 /16. Malheureusement pour cette personne, ces loups ravisseurs l’empêchent d'entendre la doctrine de la sanctification et de la séparation d’avec le monde. C’est pourquoi, dans l'erreur la plus profonde, tous ceux-là qui, par ignorance, fréquentent les dénominations supposées de Christ s’enveloppent facilement du monde tout en pensant être chrétiens.

Quant à l’apôtre Paul, tantôt il qualifiait ces enseignants autoproclamés et trompeurs de la Bible de « faux apôtres » et « serviteurs de Satan » comme le prouve 2 Corinthiens 11 /13 à 15 «  Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n’est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs œuvres. ». Tantôt, il les traitait aussi de « chiens », de « mauvais ouvriers » et de « faux circoncis », Philippiens 3 /2 « Prenez garde aux chiens, prenez garde aux mauvais ouvriers, prenez garde aux faux circoncis. » La parole est rude n'est-ce pas ? Elle est véritable (Naomie)

En toute honnêteté, ne faut-il pas dénoncer ces voleurs, ces faux pasteurs, ces faux docteurs, ces faux apôtres, ces faux évangélistes et ces faux prophètes ? Aujourd'hui, ces faux serviteurs de Dieu trônent à la tête des communautés de Satan et ont envahi les synagogues du diable appelées abusivement temples de Dieu, les stades et autres lieux de spectacles avec leurs cultes, leurs livres, leur musique, leurs films, leur psychologie, leurs prières, leurs veillées, leurs conférences et leurs séminaires. Ils ont transformé le christianisme en gang de mondains, de charnels, de stars, de devins, de visionnaires, d’astrologues, d’escrocs, de voleurs, de criminels et d’assassins spirituels. (Impossible ? Lis la bible, tu comprendras alors que tout ceci n'est qu'une approche mais qu'au regard de Dieu la vérité est encore plus rugueuse, voire décapante – Naomie.)

Il est temps que les quelques rares vrais chrétiens se lèvent pour les dénoncer, dénoncer leurs mensonges, leurs erreurs et leurs ruses, afin que tout le monde soit au courant. Et je devance ces quelques vrais frères et sœurs en Christ dans la mission de dénonciation, en dénonçant l’église catholique dans son mensonge cruel, servant les intérêts du diable avec tout son système et tout son clergé (le pape, les cardinaux, les évêques, archevêques, monseigneurs, prêtres, abbés…etc.). Je dénonce également avec la même énergie tous les chrétiens englués dans des dénominations qui sont servies en tant que telles mais dont le Seigneur est mis a mal. Déjà leurs noms ont été cités, donc je ne reviendrais pas dessus, mais ils se reconnaitront (peut-être) Dieu les connais ! Ils sont des séducteurs, l'esprit de séductions agissant en eux avec puissance afin d'en prendre le plus grand nombre dans les filets du diable malin et rusé. Ils se servent du miroir de l'argent et des biens de ce monde, alors que Christ les à combattu et nous recommande de nous en méfier. Marc 10 /25 ; Mathieu 19/16 à 26 ; et n'est-il pas écrit de Yéshua , dans 2 Corinthiens 8 /9, qu’il s’est fait pauvre lui-même afin de nous accorder la richesse céleste qui est le paradis ? Celui qui vous sauve s’est fait pauvre pour le faire. Pourquoi rechercher les biens de ce monde ? Christ sait de quoi nous avons besoin pour vivre notre vie humaine quotidienne et nous le donne. Luc 12/30 "Car toutes ces choses, ce sont les païens du monde qui les recherchent. Votre Père sait que vous en avez besoin.Matthieu 6/8 - Ne leur ressemblez pas; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez.

Quant à vous autres qui vous laissez subjuguer par les miracles, voir même qui les recherchez, qui « courrez » derrière , je vous demande de vous ressaisir rapidement parce que, qu’il y ait miracle ou pas le plus important, c’est le salut seul qui compte d’après Yéshua lui-même dans Luc 10/17 à 20 « Les soixante-dix revinrent avec joie, disant: Seigneur, les démons mêmes nous sont soumis en ton nom. Jésus leur dit: Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair. Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi; et rien ne pourra vous nuire. Cependant, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis; mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les cieux. ».

D’ailleurs, Christ met en garde tous les hommes de Dieu séducteurs qui utilisent les miracles pour attirer les gens à eux, Matthieu 7 /20 à 24 « C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. ».

Sans oublier que dans les derniers temps (comme ceux dans lesquels nous sommes) où l’antéchrist doit apparaitre, il est dit que ce dernier préparera sa venue par la ruse, les miracles afin de convaincre les gens à croire qu’ils sont dans le vrai, 2 Thessaloniciens 2 /9 à 12 (Bible version Parole de Vie) « Quand le mauvais viendra avec la force de Satan, il fera toutes sortes d’actions puissantes, il fera des choses étonnantes et extraordinaires pour tromper les gens. Par toutes sortes d’actions mauvaises, il trompera les gens qui se perdent. Et ils se perdent parce qu’ils n’ont pas reçu et aimé la vérité qui pouvait les sauver. A cause de cela, Dieu leur envoie une force trompeuse qui les fait croire au mensonge. Alors, tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à faire le mal, seront condamnés. ». C’est pourquoi, Ephésiens 6 /13 et 14 nous dit ceci « prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. Tenez donc ferme: ayez à vos reins la vérité pour ceinture; revêtez la cuirasse de la justice ». Et cette vérité qui va nous prévenir et prémunir contre la ruse des faux enseignants, c’est la connaissance de la parfaite Parole de Dieu c'est-à-dire l’évangile.

« Bien-aimés, n'ajoutez pas foi à tout esprit ; mais éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde » nous met en garde 1 Jean 4 /1 pendant que 1 Thessaloniciens 5 /20 tonne « Ne méprisez pas les prophéties ».

Sachant que la foi vient de la Parole de Dieu selon Romains 10 /17 et que cette même Parole est la prophétie d’après 2 Pierre 1 /2, alors nous devons juger chaque message, chaque messager, et chaque méthode, en les examinant à la lumière de la Bible. Christ félicite ainsi l'Eglise d'Ephèse « Je connais tes œuvres, ton travail, et ta persévérance. Je sais que tu ne peux supporter les méchants ; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et qui ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs » Apocalypse 2 /2. En revanche, Il reproche à l'Eglise de Pergame de tolérer en son sein ceux qui enseignaient la "doctrine de Balaam", et la "doctrine des Nicolaïtes", choses qu’il hait (Apocalypse 2 /14 et 15). Il n'est jamais juste de tolérer les faux docteurs, mais il faut les éprouver à l'aide de la Parole de Dieu, et il faut les dénoncer. Bien entendu, ceux qui veulent désobéir à la Parole de Dieu chercheront par tous les moyens à rejeter un tel enseignement ! « C'est pourquoi reprends-les sévèrement, afin qu'ils aient une foi saine, et qu'ils ne s'attachent pas à des fables judaïques et à des commandements d'hommes qui se détournent de la vérité » Tite 1 /13 et 14. Paul écrivait cela à Tite, parce qu'il y avait des hommes qui allaient de maison en maison pour détourner des familles entières de la vérité (versets 10/16). Aujourd'hui, la même chose se passe avec les prétendus serviteurs de Dieu qui inondent le monde et détournent les foules de la vérité par leurs fausses doctrines. Devons-nous rester tranquillement assis et les laisser faire, sans les reprendre, et sans avertir les âmes et les supposés chrétiens de ne pas écouter leurs enseignements ? Non ! Le croyant fidèle doit être « attaché à la vraie parole telle qu'elle a été enseignée, afin d'être capable d'exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs » Tite 1 /9.

NB : Ainsi, nous devons comprendre que notre salut pour le paradis implique que nous obéissions sans tergiverser à « la saine doctrine » qui nous impose à son tour de n’avoir « aucune communion » avec toutes les personnes physiques et morales qui s’entêtent à la nier, ou la réprouvent. Il ressort ainsi de cette vérité incontestable les deux dernières parties de mon exposé.

3 – De l’obéissance à la saine doctrine.

On penserait à plusieurs doctrines compte tenu de ce que la Bible, divisée en ancien et en nouveau testament et volumineuse de 66 livres, contient plusieurs récits et qu’il existe aussi plusieurs dénominations dites chrétiennes avec autant d’enseignements. En vérité, il n’en est rien car il existe une et une seule saine doctrine sur laquelle l’apôtre Paul insiste auprès de Timothée et Tite en leur déclarant ces paroles suivantes : 2 Timothée 4 /3 « Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs ».

Tite 1 :9 « attaché à la vraie parole telle qu’elle a été enseignée, afin d’être capable d’exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs.» et 2/1 : « Pour toi, dis les choses qui sont conformes à la saine doctrine.».

Alors qu'est-ce donc que cette saine doctrine ?

Cette doctrine a pour unique objectif le salut de l’homme après le péché. C’est ce que nous explique Romains 5 /12 a 21. Ce passage veut dire que pendant que le péché commis par Adam seul suffit à condamner tous les êtres humains, le sacrifice aussi accompli par Yéshua seul suffit à sauver tous les êtres humains avant et après Lui (Christ Yéshua) C’est ce qu’indique Hébreux 11 /39 et 40 « Tous ceux-là, à la foi desquels il a été rendu témoignage, n’ont pas obtenu ce qui leur était promis, Dieu ayant en vue quelque chose de meilleur pour nous, afin qu’ils ne parvinssent pas sans nous à la perfection. ».

Précision de taille : Ce salut ne dépend pas du tout, ni aucunement d’un quelconque effort de l’homme mais tout simplement parce que Dieu a fait miséricorde à tous les humains, c’est ce que déclare irrévocablement Tite 3 /4 à 7 « Mais, lorsque la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes ont été manifestés, il nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit, qu’il a répandu sur nous avec abondance par Jésus-Christ notre Sauveur, afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, en espérance, héritiers de la vie éternelle.».

Et cette miséricorde de Dieu, l’homme doit y croire fermement sans douter un seul instant. Qu’il ne pense pas que Dieu lui ferme les portes du paradis parce qu’il a commis tel ou tel acte, tenu des propos qui sont mal perçus par sa conscience ou par les hommes, ou qu’il a eu une mauvaise pensée. Le seul effort que l’homme doit faire en permanence, si je puis m’exprimer ainsi, c’est d’avoir la confiance ferme à tout instant, à toute épreuve que grâce au sacrifice de Christ, Dieu ne peut plus jamais le condamner. Et pour s’en convaincre qu’il lise Romains 8 / 38 et 39 « Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur.».

Ecoutez-moi bien. Chez vous, Satan est devenu la vérité parce que vous croyez et acceptez ce que l’école, les média, les intellectuels et la sagesse humaine qui émanent de lui vous disent. Et Dieu est devenu, toujours chez vous, le mensonge parce que vous rejetez ce qu’il affirme dans la Bible. Par exemple quand les média vous disent que l’école est une bonne chose pour l’homme, vous croyez. Mais lorsque Dieu lui-même vous déclare dans la Bible que celui qui croit en Jésus est un homme juste désormais sans péché, vous n’acceptez pas ça.

C’est pour cette irrévocabilité de la miséricorde et de l’amour de Dieu pour les hommes que l’évangile est appelé « Bonne Nouvelle ». Et la nouvelle est tellement bonne pour l’humanité que le diable, le sachant, fait tout pour empêcher les gens de la comprendre. Je dis bien comprendre parce que quelqu’un peut avoir l’occasion d’entendre un vrai chrétien au sujet de l’évangile mais pour comprendre ce qu’il dit c'est-à-dire saisir le message, ça c’est une autre paire de manche. C’est ce qu’affirme Paul dans 2 Corinthiens 4 /3 et 4 « Si notre Evangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent; pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne vissent pas briller la splendeur de l’Evangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu.».

Et le véritable chrétien qui a compris cet incommensurable et inaltérable amour de Dieu ne peut pas s’amuser à se laisser distraire par les choses c'est-à-dire les biens de cette terre. Il est seulement préoccupé par les biens du ciel comme le lui recommande Colossiens 3 /1 à 3 « Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. ». C’est exact car sur cette terre « tout est vanité » selon Ecclésiaste 1 /2. Mais au ciel « ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment.» rassure 1 Corinthiens 2 /9.

Cependant, que n’entendons-nous pas les soi-disant chrétiens agrippés aux dénominations de Satan dire ? Que ne voyons-nous pas ces disciples impénitents du diable faire ?

Pour le malheur de nos oreilles, ils apostasient quant au salut que Dieu donne gracieusement à sa créature humaine. Des lèvres ils proclament que le salut est un don gratuit mais en pratique ils le lient aux efforts personnels de tous genres. Entre autre appartenir à l’une quelconque de leurs démoniaques d’assemblées ou communautés se déclinant en évangélique, protestant, catholique, pentecôtiste, charismatique, baptiste et consort pour, disent-ils, être enseignés ; vivre la communion fraternelle ; rendre un prétendu culte à Dieu dans un lieu qu’ils appellent mensongèrement par différents noms. Temple pour ceux d’entre eux qui croient ainsi être en phase avec le vrai vocabulaire de la Bible, allusion au temple dans l’ancienne alliance. Paroisse, Cathédrale ou Basilique pour ceux dont les prétentions riment avec innovation ou mégalomanie.

Aller à l’église pour être enseigné, vrombissent-ils. Mensonge ! Précisons que c’est le Saint-Esprit qui donne l’enseignement que l’apôtre Paul qualifie de « saine doctrine ». Et cet enseignement au lieu d’enchainer l’homme, à l’image des autres enseignements dans le monde, le libère, dixit le Seigneur en Matthieu 11 /28 à 30 « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger.». Or, regardez combien de fois les gens n’ont pas l’assurance de leur salut suite aux enseignements reçus de leurs fausses églises… Regardez comment ils croulent sous le fardeau des anachroniques dîmes et farfelues offrandes… Régulièrement, on les entend maugréer contre les sempiternels moments dits de culte, de jeûne, de prière, de veillée dont la plupart regimbent. Mais ils pensent ne pas avoir le choix du moment où leurs retors de pasteurs leur ressassent que c’est ce qu’il faut pour aller au ciel… Voyez aussi qu’ils ont les mêmes soucis liés aux choses de ce monde que les païens dont ils croient être différents (soucis d’école, soucis de se soigner dans les hôpitaux ou chez les guérisseurs, soucis de mariage, soucis de réussir charnellement sa vie, sans oublier la convoitise d’avoir aussi ce que l’autre a et de posséder ou jouir des fruits du développement)… Regardez enfin à quel point ils croient aux médias, à l’école, aux intellectuels au détriment de la Bible qui est pourtant la seule vérité absolue… etc.

Aller à l’église pour la communion fraternelle... Qu'est-ce donc que cette communion fraternelle où tous tirent à boulets rouges sur chacun, ignorants le sens même de ce qu'est cette communion aux yeux de Dieu, qui déclare (Christ) ne faire qu'un avec le Père ! Faisons nous un avec notre frère ou notre sœur ? Celui qui attend même un sourire, une main, une prière... Je donne disent-ils pour ceci ou cela, mais Christ dira : aime ton prochain en plus et tu seras pesés selon le tout. Mettez tout en commun afin que personne d’entre vous ne manque de rien comme ce fut le cas avec les premiers chrétiens dans Actes 4 /32 à 37. Toutefois, je voudrais indiquer que la communion fraternelle pour les vrais chrétiens est, pendant qu’ils sont encore dans ce monde, loin de l’unité dont le Christ parle dans Jean 17 /22 et 23. Pendant que nous sommes sur la terre, la communion demeure une réalité spirituelle et non physique. Cependant cela ne disculpe pas les vrais chrétiens à se supporter et s’entraider quand ils en ont l’occasion et les moyens. Ils ne feront vraiment « Un » que lorsqu’ils seront tous dans la présence du Seigneur comme le dévoile l’allégorie dans Apocalypse 4/1 à 11 et Apocalypse 7 /9 à 17.

Aller à l’église pour rendre un culte à Dieu dans un lieu appelé Temple ou je ne sais quoi, aboient-ils. Vraiment, ces gens-là se croient encore dans l’ancienne alliance sous la loi de Moïse. Le culte signifie un ensemble de rites que le peuple d’Israël, dans l’ancienne alliance, accomplissait à l’honneur de Dieu. Et cela nécessitait qu’il y ait un lieu sur terre réservé pour ça. Et cet endroit divisé en lieu saint et en lieu très saint était au départ une tente qui est devenu ensuite un temple bâti par Salomon. Et les prêtres entraient tous les jours dans la première partie c'est-à-dire le lieu saint. Mais seul le grand prêtre entrait dans la deuxième partie qui est le lieu très saint et seulement une fois par an. Voir Hébreux 9 /1 à 10. Mais d’après le verset 10, ces choses étaient valables jusqu’au moment où Dieu allait les changer. Justement dHébreux 9 /11 jusqu’à tout le chapitre d’Hébreux 10, on comprend que Yéshua a supprimé les anciennes règles dont l’ancien culte pour établir un nouveau culte conforme à la nouvelle alliance dont il est l’auteur. Et Paul nous explique le contenu de ce nouveau culte dans Romains 12 /1 et 2 « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.». « Offrir nos corps comme un sacrifice vivant » se comprend bien par 2 Timothée 2 /3 et 4 « Souffre avec moi, comme un bon soldat de Jésus-Christ. Il n’est pas de soldat qui s’embarrasse des affaires de la vie, s’il veut plaire à celui qui l’a enrôlé. Quant à « ne vous conformez pas au siècle présent » on le comprend bien à partir de Jacques 4 /4 « Adultères que vous êtes! ne savez-vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu. ».

Comme nous sommes une église, il faut avoir un lieu appelé Temple qui est la maison de Dieu, coassent-ils. Hé oui, ces gens-là sont inqualifiables. Eux qui sont sensés êtres «  leaders » ne se conduisent en fait que comme de savants gourous et maitres de cérémonies rituelles et liturgiques. A penser que leur rôle premier est de conditionner tous et toutes par de savants propos mielleux à décaisser de l’argent pour la construction d’une prétendue maison de Dieu. Or voilà que pour la protection de la saine doctrine dans la nouvelle alliance, Actes 17 /24 et 25 se lève contre cette forfaiture en martelant « Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, étant le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite point dans des temples faits de main d’homme; il n’est point servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses.». Face à cette proclamation tonitruante, ces vipères de guides spirituels jouent les sourds et aveugles. Partout se dressent des lieux d’adoration du diable dont les plus célèbres sont celui du nigérian trompeur David Oyedepo (le plus grand temple d’Afrique au Nigeria) et celui du sud-coréen charlatan Yonggi Cho (le plus grand temple du monde en Corée du Sud). De qui sont-ils adorateurs ?

C’est pourquoi avant d’embrayer sur le dernier point, je voudrais demander à toutes ces dénominations à prétention chrétienne qui pullulent dans le monde, de qui et de quoi Yéshua parle dans son enseignement sur la porte spacieuse qui mène à la perdition et la porte étroite qui mène à la vie ? C’est dans Matthieu 7 /13 et 14 « Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent. ».

Au-delà de toutes les religions et de tous les courants idéologiques qui conduisent à la mort éternelle, notamment l’islam beaucoup pratiqué par les hommes et la franc-maçonnerie par nombres d’intellectuels, toutes les dénominations à prétention chrétienne représentent aussi la porte large qui conduit à la perdition. Car dans ce monde, l’appartenance à une dénomination dite chrétienne est le véritable critère d’identification du chrétien par les hommes. De sorte que toutes ces personnes supposées chrétiennes dans le monde réclament avec véhémence leur appartenance au courant évangélique, protestant, catholique, pentecôtiste, charismatique, témoins de Jéhovah et ainsi de suite. N’est-ce pas que toutes ces appellations religieuses représentent la porte large ? Au contraire, les rares vrais chrétiens isolés des communautés passent par la porte étroite qui est la saine doctrine. Alors s’ouvre maintenant notre quatrième et dernière partie

4 – Pas de communion avec tous ceux qui ne passent pas par la porte étroite qui est la saine doctrine.

« Nous vous recommandons, frères, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, de vous éloigner de tout frère qui vit dans le désordre, et non selon les instructions que vous avez reçues de nous » 2 Thessaloniciens 3 /6. Nous devons nous éloigner de ceux dont les doctrines et la conduite ne sont pas conformes à la Parole de Dieu. Paul pense à la nécessité d'obéir à la saine doctrine, car il ajoute aux versets 14 et 15 « Et si quelqu'un n'obéit pas à ce que nous disons par cette lettre, notez-le, et n'ayez point de communication avec lui, afin qu'il éprouve de la honte. Ne le regardez pas comme un ennemi, mais avertissez-le comme un frère ».

Paul exhorte Timothée à s'éloigner de celui qui « enseigne de fausses doctrines, et ne s'attache pas aux saines paroles de notre Seigneur Jésus-Christ et à la doctrine qui est selon la piété », car « il est enflé d'orgueil, il ne sait rien, et il a la maladie des questions oiseuses et des disputes de mots, d'où naissent l'envie, les querelles, les calomnies, les mauvais soupçons, les vaines discussions d'hommes corrompus d'entendement, privés de la vérité, et croyant que la piété est une source de gain » 1 Timothée 6 /3 à 5. Il lui demande également de s'éloigner des hommes « égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force » 2 Timothée 3 /5 à 7.

Il demande également à Tite de s’éloigner de tous ceux qui s’entêtent à suivre le faux, Tite 3 /10 « Eloigne de toi, après un premier et un second avertissement, celui qui provoque des divisions ».

Pour la bonne compréhension, sachez que celui qui "provoque des divisions" c’est celui qui enseigne l’hérésie. Nous devons éloigner de nous tous ceux qui nient la rédemption uniquement par le sang de Christ, ou toute autre doctrine de la Parole de Dieu. S'ils ne veulent pas écouter nos avertissements, il nous faut les éloigner de nous. Nous devons identifier tous ceux qui prêchent un autre évangile. Paul nous met en garde contre ceux qui prêchent « un autre Jésus, un autre esprit, et un autre Evangile » 2 Corinthiens 11 /4. Comment les reconnaîtrons-nous, si nous n'examinons pas de très près cet "autre Jésus", cet "autre esprit", et cet "autre Evangile" ? Paul appelle ces prédicateurs « des faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ » dans 2 Corinthiens 11/13 ; Il ajoute, aux versets 14 et 15, que ces hommes sont aussi des « ministres de Satan ».

Aujourd'hui, les hommes qui se savent réellement chrétiens doivent être tout aussi fidèles, et dénoncer les ministres de Satan.

Paul met en garde les Galates contre ceux qui veulent renverser l'Evangile de Christ. Il leur dit « Je m'étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre Evangile. Non pas qu'il y ait un autre Evangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l'Evangile de Christ. Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Evangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème ! Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure : si quelqu'un vous annonce un autre Evangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème ! » Galates 1 /6 à 9.

NB : Les Catholiques, les charismatiques, les protestants, les évangéliques, les baptistes, les témoins de Jéhovah, les branhamistes, les pentecôtistes, et consort ne prêchent pas le véritable évangile. Ils simulent l’évangile. Pourtant, beaucoup me demandent d’être tolérant avec eux. Si je ne dénonce pas ces colporteurs du faux, je trahis Christ et Son Evangile. (moi, Naomie, je suis en parfait accord avec la vérité annoncée. Nous ne pouvons plus nous taire nii caresser l'ennemi dans le sens du poil afin d'obtenir les faveurs d'êtres humains en perdition par désobéissance)

Maintenant, je m’adresse à mes frères et sœurs vrais chrétiens. Comment pouvons-nous nous éloigner d'eux, si nous ne les avons pas d'abord identifiés, et si nous n'avons pas comparé leur message à celui de la Parole de Dieu ? C'est le devoir de tout prédicateur véritable de « prêcher la parole, d'insister en toute occasion, favorable ou non, de reprendre, censurer, exhorter, avec toute douceur et en instruisant » 2 Timothée 4 /2.

En conclusion de ce message basé et nourri  sur les textes bibliques afin que tous et toutes prennent le temps de le mettre en lumière, voilà ce que je vous laisse. Nous ne devons pas nous amuser, ni être tolérants, complaisants avec tous ces faux chrétiens et leurs nombreux prédicateurs trompeurs qui au lieu de voir leur erreur, leur ignorance, se plaisent toujours à approuver et protéger l’hérésie même quand on leur montre les versets de la Bible qui dénoncent et condamnent cela avec vigueur. Vrais frères et sœurs en Christ, nous devons être très tranchants dans notre dénonciation et condamnation du faux message parce :

Premièrement selon Yéshua, ce n’est pas le fait de dire ou chanter partout Seigneur qui sauve. Mais c’est seulement celui fait la volonté de son père qui est sauvé d’après Matthieu 7 /21 « Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.». Faire la volonté du père qui est dans les cieux c’est accepter et pratiquer la vraie doctrine. Donc c’est à comprendre que tous ces chrétiens des assemblées sont des condamnés en sursis qui s’ignorent.

Deuxièmement Dieu n’a pas tergiversé sur la solution concernant le salut qu’il apporte aux hommes après le péché. Il s’est voulu très ferme et radical en optant pour le sacrifice suprême comme le souligne 1 Pierre 1 /18 et 19 « sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache».

Chers frères et sœurs vrais croyants, sachez que vous n’êtes pas plus sages que Dieu. Donc ne cherchez jamais à être tolérants, ni complaisants quand Il vous demande de refouler les hérétiques. Car Lui dont l’amour pour tous est insoupçonnable d’hypocrisie dit ceci très fermement à ses vrais enfants que nous sommes « Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n’a point Dieu; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils. Si quelqu’un vient à vous et n’apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas: Salut! car celui qui lui dit: Salut! participe à ses mauvaises œuvres. » 2 Jean 9/11.

N : Je vous invite à comprendre que votre salut pour le paradis ne dépend point de votre appartenance à quelques dénominations à prétention chrétienne. Ce salut ne dépend pas non plus des vrais ou faux miracles dont vous pouvez être bénéficiaires. Il ne dépend pas non plus de votre niveau d’instruction à l’école. Ce salut ne dépend pas non plus du travail que vous faites, ni de votre richesse, ni de votre charisme dans la société. Ce salut n’est point non plus lié à vos efforts physiques, moraux, intellectuels. Votre salut ne tient pas non plus au zèle stupide dont vous faites preuve d’une démonstration de force démentielle (les prières tapageuse, les supposées communions fraternelles, les ubuesques jeûnes et veillées, les ridicules cultes ou messes et autres réunions, les anachroniques dîmes et farfelues offrandes). Votre paradis ne dépend pas non plus de votre gentillesse, ni de votre bonté, ni de votre serviabilité, ni de vos œuvres de charité à l’égard des pauvres, des orphelins, des veuves, des malades, des enfants). Vous n’êtes pas sauvés parce que vous ne tuez pas, vous ne commettez pas d’adultère, ni d’impudicité, ni de fornication, ni de mensonge. Vous n’êtes pas non plus sauvés parce que vous ne volez pas. Le salut de l’homme ne dépend pas du tout de toutes ces choses. Le salut dépend uniquement de la foi c'est-à-dire la confiance que l’homme fait à Dieu quand Dieu lui dit qu’il le sauve gracieusement grâce au sacrifice accompli par Jésus-Christ. Et pour vous aider à comprendre ça, je vous présente un passage de la Bible dans deux versions différentes. Il s’agit dEphésiens 2 /8 et 9.

Version Bible Louis Segond « Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie.».

Version Bible Parole de Vie « En effet, vous êtes sauvés grâce à la bonté de Dieu, et parce que vous croyez. Cela ne vient pas de vous, c’est Dieu qui vous donne le salut. Ce salut ne vient pas de vos actions à vous, donc personne ne peut se vanter !».

Donc vous devez désormais savoir que ce que les pseudo pasteurs et leurs chrétiens appellent péchés, entre autres tuer, fornication, adultère, ont été révélés comme péchés à cause de la loi que Dieu avait donnée à Moïse d’après Romains 5 /13 (je vous le propose dans la version de la Bible Parole de Vie pour bien le comprendre) « Avant que Dieu donne la loi à Moïse, le péché était dans le monde, mais quand il n’y a pas de loi, on ne tient pas compte du péché.».

Cela veut dire que les comportements de l’homme qualifiés de péchés aujourd’hui existaient et bien entendu depuis Adam. Mais avant que la loi soit donnée à Moïse, tous ceux qui pratiquaient ces choses ne tombaient pas sous le coup du péché parce que tout simplement la loi n’existait pas encore.  la descendance du Sauveur s’il jugeait les choses comme les hommes ? Et Lui-même affirme avec force dans Esaïe 55 /8 et 9 qu’Il ne voit pas les choses comme les hommes.

Dans la multitude des lieux de rencontre appelés de façon différente existe un « sport » qui n'a rien a envier aux Jeux Olympiques : clouer au pilori celui qui aux yeux des « bien pensants » sont pécheurs ; mettant leur vie en opposition avec celle de tous ceux qui viennent d'être cités ci-dessus qui au regard de Dieu ont été de la famille des pécheurs confirmés, mais pas dénoncés. Nous acceptons, tout en les citant en exemple, le mensonge qui perdure mais ils ont été pécheurs ! Sinon il faut faire abstraction de toute parole issue de l'Ancien Testament, simple loi suffisante pour le pardon des péchés. Non ! La réalité est autre !

Le pardon est intervenu par le salut de Christ mourant sur une croix, hué par tous ; La loi mosaïque est devenue caducs par la venue de Christ Yéshua, de sa naissance à sa mort et sa résurrection. Une nouvelle alliance, Romains 7 /6 « Mais maintenant, nous avons été dégagés de la loi, étant morts à cette loi sous laquelle nous étions retenus, de sorte que nous servons dans un esprit nouveau, et non selon la lettre qui a vieilli.». Donc ne faites pas dire à Christ Yéshua ce qu’il n’a pas, en vérité, dit dans Matthieu 5 /17. Car je sais que ce verset vous perturbe beaucoup quant à savoir si la loi de Moïse est encore en vigueur ou non aujourd’hui. Pour renchérir cette vérité, Hébreux 7 /18 et 19 affirme que la loi de Moïse a été bel et bien supprimée et remplacée par la nouvelle alliance fondée sur la grâce et la foi.

Donc si nous sommes dans une nouvelle alliance, on doit désormais définir le péché par rapport à cette nouvelle alliance et non plus par rapport à l’ancienne basée sur la loi de Moïse. Je sais qu’entendant cela, les lecteurs seront peut-être tentés de se dire qu'en tout cela viendra le désordre. Mais tout bon serviteur n'aura a supporter sur cette terre que ce que le Maître du supporter par l'intermédiaire des impies du siècle passé. Je voudrais vous préciser que Dieu parle en termes de paradis et non en termes de sanction terrestre. Donc la personne qui vit dans le désordre, le mal, selon vous, trouvera sur son chemin les sanctions de ce monde basées sur les lois, les coutumes et la colère des hommes mais s’il croit en Yéshua (je dis bien croire en Christ Yéshua et non aller dans vos églises), elle sera certes condamnée dans ce monde mais ira bel et bien au paradis. Sur ce sujet, il y a un exemple éloquent dans 1 Corinthiens 5. C’est ça qui fait que la Bible elle-même appelle l’évangile « la bonne nouvelle ». Parce que sans ça, je vous avoue que personne ne serait sauvé. Si vous ne me croyez pas, voici ce que Job 4 /17 à 19 dit « Est-ce qu’un être humain peut être juste devant Dieu ? Est-ce qu’il peut être pur devant celui qui l’a créé ? Regarde : Dieu ne fait pas confiance à ses anges, il critique les fautes de ses serviteurs. Alors comment peut-il faire confiance aux humains ? En effet, ils ont été créés à partir de l’argile, et leur corps n’est que poussière. On peut les écraser comme une mouche. » (Bible version Parole de Vie).

Alors face à cette situation dramatique de l’homme, Dieu trouve la solution imparable en Jésus-Christ pour l’humanité contre Satan. Voilà pourquoi, l’apôtre Paul proclame ceci en Romains 8 /2 et 3 « En effet, quand quelqu’un est uni au Christ Jésus, la loi pour lui, c’est l’Esprit Saint qui donne la vie. Cette loi m’a libéré de la loi du péché et de la mort. La loi de Moïse ne pouvait pas faire cela, parce que la faiblesse des êtres humains l’a empêché d’agir. Mais Dieu a pu le faire : il a envoyé son Fils dans un corps semblable à celui des pécheurs pour les libérer du péché. Par là, Dieu a condamné le péché qui agit dans les êtres humains. » (Bible version Parole de Vie).

C’est pourquoi, c’est ridicule d’entendre les soi-disant chrétiens dire « nous ne sommes pas justes, prions Dieu pour le pardon de nos péchés ». Sur cette hérésie puissance mille, je voudrais faire les précisions suivantes : D’abord le pécheur ne peut pas parler à Dieu qui est saint. Donc pour pouvoir lui parler, il faut aussi être saint. Et il a décidé de nous rendre gracieusement saints par le sang de Jésus qui a coulé lors de sa crucifixion. Ainsi désormais Dieu écoute celui qui se sait sans péché grâce seulement au sacrifice de Jésus-Christ. C’est là le vrai sens de 1 Pierre 3 /12 « Car les yeux du Seigneur sont sur les justes Et ses oreilles sont attentives à leur prière, Mais la face du Seigneur est contre ceux qui font le mal. ». C’est pourquoi comme indiqué dans Matthieu 27 /50 à 51 quand Yéshua mourait à la croix « le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas, ». Vous savez que le voile qui était dans le temple sous l’ère de l’ancienne alliance séparait le lieu saint et le lieu très saint. Ce qui faisait que c’est seulement les prêtres qui avaient accès au lieu saint et uniquement le grand-prêtre au lieu très saint là où se trouvait l’arche de l’alliance qui était le symbole de la présence de Dieu. Avec sa déchirure, c’est le signe que désormais tous les hommes peuvent accéder à Dieu grâce à Christ Yéshua qui les sanctifie mais pourvu qu’ils croient qu’ils sont vraiment sanctifiés.

Et c’est le Saint-Esprit que le Seigneur Jésus a envoyé qui nous permet de comprendre cela. Donc dire qu’on n’est pas saint alors qu’on clame qu’on est chrétien et de surcroit qu’on aboie ridiculement être baptisé dans cet Esprit c’est prouver qu’on n’a pas le Saint-Esprit. Parce que la preuve tangible qu’on a le Saint-Esprit, c’est savoir qu’on est juste, saint, malgré qu’on est encore sur la terre. Celui qui dit qu’il n’est pas juste, saint est coupable du péché contre le Saint-Esprit qui selon Jésus est impardonnable, Matthieu 12 /31 à 32 « C’est pourquoi je vous dis: Tout péché et tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l’Esprit ne sera point pardonné. Quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné; mais quiconque parlera contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir.». C’est pourquoi vous devez savoir une bonne fois pour toutes que le péché qui empêche l’homme d’aller au paradis, c’est le fait qu’il croit que le sacrifice accompli par Jésus n’est pas suffisant ou est impuissant pour le rendre juste, saint, sans défaut. C’est cela le péché contre le Saint-Esprit expliqué par Hébreux 10 /29 « Celui qui méprise le Fils de Dieu méritera une punition encore plus dure, n’est-ce pas ? En effet, celui-là ne respecte pas le sang de l’alliance qui l’a libéré du péché. Il insulte l’Esprit Saint qui nous fait connaitre la bonté de Dieu. ».

Donc ne vous laissez point effrayer par les propos du genre « tout le monde est pécheur » que vous brandissent ceux qui ne savent pas ce qu'ils disent. C’est l’assurance que nous donne Romains 3 /23 à 24 « Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. ». En fait ici, le verset 23 établit le principe que tous les hommes sont congénitalement pécheurs et le verset 24 apporte l’exception qu’en acceptant Jésus on devient juste, saint, parfait bien que nous soyons encore sur la terre. C’est pourquoi d’ailleurs dans ses lettres, l’apôtre Paul utilise souvent le mot saint pour qualifier les croyants en Jésus comme c’est le cas en Romains 1 /7 « à tous ceux qui, à Rome, sont bien-aimés de Dieu, appelés à être saints: que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ! ».

En dénonçant en tout temps et en toute occasion le péché de mensonge concernant l'application de L'Evangile je veux m'exprimer devant tous et toutes afin de faire savoir que je n'ai qu'un seul Maître : Christ Yéshua. Je confesse n'être le leader d'aucun, ni d'aucune dénomination dite chrétienne alors qu'il faudrait dire religieuse. Seul Jésus-Christ est le maître, le leader, le Seigneur, le Sauveur et le Dieu véritable de nous tous qui croyons vraiment en Lui. Mais j’ai le droit et le devoir d’attirer toujours l’attention de tout le monde, surtout ceux qui ont entendu l’évangile par mon modeste canal, sur la saine doctrine centrée sur la foi en Jésus-Christ. C’est pourquoi à l’instar de Paul aux Corinthiens dans 1 Corinthiens 4 /14 à 17, je voudrais vous demander de faire très attention à tous ces soi-disant enseignements que vous entendez ça et là « Ce n’est pas pour vous faire honte que j’écris ces choses; mais je vous avertis comme mes enfants bien-aimés. Car, quand vous auriez dix mille maîtres en Christ, vous n’avez cependant pas plusieurs pères, puisque c’est moi qui vous ai engendrés en Jésus-Christ par l’Evangile. Je vous en conjure donc, soyez mes imitateurs. Pour cela je vous ai envoyé Timothée, qui est mon enfant bien-aimé et fidèle dans le Seigneur; il vous rappellera quelles sont mes voies en Christ, quelle est la manière dont j’enseigne partout dans toutes les Eglises.».

Le bon combat de la foi s'exerce avec les armes véritables qui nous sont confiées par le Seigneur tout Puissant. Nul ne peut prétendre lutter contre les Puissances de mensonges, d'égarements et autres en utilisant les armes de Satan, il est dans la plus grande des confusions, selon ce que nous « inspire » la vérité spirituelle de l'Ecriture sainte contenue dans 2 Pierre 2 /20 à 22 « En effet, si, après s’être retirés des souillures du monde, par la connaissance du Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, ils s’y engagent de nouveau et sont vaincus, leur dernière condition est pire que la première. Car mieux valait pour eux n’avoir pas connu la voie de la justice, que de se détourner, après l’avoir connue, du saint commandement qui leur avait été donné. Il leur est arrivé ce que dit un proverbe vrai: Le chien est retourné à ce qu’il avait vomi, et la truie lavée s’est vautrée dans le bourbier.».

Alors, vrais frères et sœurs en Christ, ne soyons ni plaisantins, ni complaisants avec tous ceux qui sont agrippés à toutes ces dénominations dites chrétiennes parrainées gaillardement par le diable. Car même ceux qui en sont membres sont ordonnés par le Seigneur de s’en séparer sans tergiverser quand ils découvrent un jour le vrai évangile. 2 Corinthiens 6 /14 à 18 « Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité? Ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial? Ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle? Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit: J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. C’est pourquoi, sortez du milieu d’eux, et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, et je vous accueillerai. Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant. ».

Est-ce que Jésus-Christ a dit que pour être un vrai croyant il faut appartenir à une prétendue dénomination dite chrétienne ? Non ! Au contraire, il s’est interrogé de savoir s’Il va trouver la foi sur la terre quand Il viendra chercher par l’enlèvement ceux qui Lui appartiennent. Luc 18 /8 « Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre? ». Donc comprenez que c’est seulement la foi en Lui Christ Yéshua qui compte. Et cette foi on doit la manifester à tout instant et partout.

Que ceux qui ont des oreilles pour entendre entendent. Que ceux qui ont de l’intelligence pour comprendre comprennent !

Francis KASSI

(225) 07 98 67 07

k_affi@yahoo.fr