Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

CONFUSION ET MENSONGES.

Par Naomie, le 29 Janvier 2010.

 

 

 

 

Shalom à vous tous qui lirez ce message, que déjà j’avais écris en l’an de grâce 2004, le 13 Mai très exactement. C’est en faisant du tri et du rangement parmi tout le travail d’écriture accomplit depuis des années que ce dernier est arrivé entre mes mains, sous mes yeux, et je veux ici le partager avec vous ? Plus que jamais, il est d’actualité.

La bible nous dit : le témoin véritable délivre les âmes, mais celui qui prononce des mensonges n’est que tromperie (Proverbes 14/25 – traduction Martin 1855)

Nous vivons des temps de confusions, des temps de mensonges, et trop souvent nous sommes ainsi ballottés au vent des quatre vents ne sachant plus très bien à « quel saint se vouer » !

Je crois qu’il est temps que faire un stop et de défaire les paquets afin d’en connaître le contenu.

C’est ainsi que je vais, ici, essayer avec vous d’y voir plus clair afin d’éradiquer les mensonges qui nous maintiennent prisonniers dans la confusion, et surtout, nous devons sans cesse nous souvenir que nous avons été toujours avertis par Yéshua de ce qui avait été, de ce qui est et de ce qui sera. Comment ? Toujours au travers de la Parole sainte de la Bible qui nous précise : ils appelleront bien ce qui est mal et vise-versa (Esaïe 5/20)  et aussi L'Ecclésiaste 1/9 - Ce qui a été, c`est ce qui sera, et ce qui s`est fait, c`est ce qui se fera, il n`y a rien de nouveau sous le soleil.

 

Ce que vous lirez est le fruit d’une réflexion survenue après la lecture d’un texte figurant dans un forum chrétien connu que je ne citerais pas, la délation n’étant pas mon fort. Cet article, car c’était traité comme tel, portait le nom de : 9 MENSONGES ENTRETENUS ET REPETES DE NOTRE EGLISE CONTEMPORAINE, avec, pour auteur, A.S.

Vigilance, voilà ce qui doit accompagner le discernement spirituel, vigilance, afin de ne plus avaler les couleuvres qui nous sont servies au quotidien ; et toujours selon les avertissements du Seigneur, être prudents comme le serpent (qui n’aime pas qu’on lui marche sur la queue) et simples comme la colombe (Mathieu 10/16)

Il est vrai que depuis des lustres, la parole de Dieu est accommodée avec bien des sauces par certains qui la trouvent insipide telle quelle. Mais elle est LA PAROLE DE DIEU, Christ en étant LE VERBE INCARNE, aussi, nous n’avons pas à l’édulcorer d’aucune façon. Tu la prends telle quelle, car c’est au travers d’elle que tu te fraies un chemin jusqu’au pied de la croix, jusqu’au trône de la grâce ; avec elle, tu pénètres dans le sanctuaire ou brille La Lumière de Dieu, Christ Yéshua, et ce, éternellement.

 

J’ai souvent entendu cette parole « remplie de sagesse » sortant de bouches connues et reconnues : « laisse faire, tu prends le bâton pour te faire battre » ; mais j’ai toujours suivit la voie ouverte par Yéshua, qui un jour, m’a dit : parle et ne te tais pas ! Entendez la voie de ceux qui ont donné leur vie afin que soit connue la vérité qui éradique le mensonge et qui met en lumière ce qui est encore voilé.

Souvenez-vous d’Elie face à cette impudente Jézabel et comment il tint bon et pris la vie de ses 400 prophètes (de Baal), prophètes diaboliques. Mais aujourd’hui, combien encore de ces prophètes démoniaques qui se sont dressés, comme le serpent, sur leur queue, prêt à s’élancer et à mordre ou encore prêts à cracher leur venin aveuglant ? REVEILLEZ-VOUS ! FAITES TAIRE LES VOIX MENSONGERES ! Entrez dans la vérité et bannissez la confusion, parce que le petit mensonge qu'on avale en innocence devient si grand qu'on ne voit plus la vérité et nous sombrons dans les ténèbres qui se sont révélées efficaces en nous stoppant dans le service que nous devons à notre Dieu par le saint nom de Yéshua. (Malachie 1/6)

 

Je ne « pinaille pas », je reprends simplement point par point ce texte afin de l’amener à la lumière de Dieu, tout en sachant  que je ne suis que la messagère, celui à qui appartient LE VERBE est Dieu l’Eternel, et que nous pouvons aller nous éclairer à la lumière donnée par l’Esprit Saint dans la révélation véritable et non pas dans une espèce d’exploration humaine à sensation. L’homme aime les paillettes et le clinquant, mais il est temps de se souvenir que ce n’est pas dans la chair que nous serons debout devant le Trône de la Grâce, mais que nous seront devant le Seigneur en esprit, ce que nous sommes réellement.

Demander à Christ d’entrer dans notre cœur ?

 

Ce n’est pas biblique ! Et pourtant, combien de fois nous avons bu ces paroles, les prononçant aussi : Seigneur ! Vient dans mon cœur ! Je les aie dites, puisque je les avais entendues ; et je pense que vous aussi vous les avez prononcées dans un superbe élan « spirituel" Et bien, il paraît que non, que ce n’est pas biblique. Bien !

Alors, comment devons-nous nous exprimer devant cette volonté « vraie » de devenir les réceptacles de l’Esprit Saint ? Déjà, nous devons confesser notre état de pécheur devant la croix, reconnaissant ainsi que seule, cette agonie de Yéshua sur un bois d’infamie est suffisante pour nous faire entrer dans la vérité reconnue et ensuite accepter le don de la vie (la mort physique) et la résurrection de Christ, afin d’expérimenter le fruit du salut par le don de la Grâce.

Le reste est issue d’une volonté de faire des prosélytes et non pas des disciples.

Certes, Christ à dit ceci à Zachée : Luc 19/5 - Lorsque Jésus fut arrivé à cet endroit, il leva les yeux et lui dit: Zachée, hâte-toi de descendre; car il faut que je demeure aujourd`hui dans ta maison.

N’est-ce pas là comprendre la volonté du Seigneur qui désire demeurer dans notre cœur, siège de nos sentiments, de nos émotions, de la vie ?

Apocalypse 3/20 - Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu`un entend ma voix et ouvre la porte, j`entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. Alors, ici, de quelle porte s’agit-il ? Celle de notre maison ? Je ne le pense pas, mais j’accepte volontiers le fait que Christ ait fait sa demeure en moi et que, si je ne lui demande pas d’entrer dans ma vie, dans mon cœur, c’est parce que déjà il y est.

 

CERTAINES EXPRESSIONS SONT DEVENUES DES DOCTRINES !

 

C’est pourquoi nous devons être vigilants en ce qui concerne nos paroles parce que notre ennemi se sert de tout et de rien pour nous bousculer jusqu’à ce que nous chutions, si cela était possible.

Que Christ soit le Maître de notre vie, qu’il siège dans nos cœurs, que nos âmes soient à lui ! Oui !

Si nous sommes désireux de donner notre cœur au Seigneur, il ne demande pas mieux, il est venu afin que s’accomplisse en lui la réconciliation de l’humanité avec le Père, mais il faut être circonspects et demeurer prudents. Tu donnes ta vie ? Bien, mais ne garde pas ton cœur comme bien propre, il ne t’appartient plus, il est à celui à qui tu as donné ta vie. Christ ne veut pas d’un cadavre, il souhaite une âme vivante. Notre problème fréquent parmi les chrétiens, c’est que nous sommes « timides » dans la foi, et n’aimons pas trop révéler le contenu de tiroirs secrets, oublieux que nous sommes avertis que rien de secret, tout remonte à la lumière, rien de caché. 1 Corinthiens 4/5 - C`est pourquoi ne jugez de rien avant le temps, jusqu`à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des cœurs. Alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui sera due.

Lorsque Christ s’est donné, il l’a fait parfaitement, tout entier, sans rien garder pour lui. Alors, faisons de même.

 

La doctrine de L’humanisme prône que l’homme est bon ! Ceci est faux : Marc 7/21 - Car c`est du dedans, c`est du cœur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres, ou encore L'Ecclésiaste 9/3 - Ceci est un mal parmi tout ce qui se fait sous le soleil, c`est qu`il y a pour tous un même sort; aussi le cœur des fils de l`homme est-il plein de méchanceté, et la folie est dans leur cœur pendant leur vie; après quoi, ils vont chez les morts. Car, qui est excepté?

Hébreux 3/12 – 2 Rois 10/15 – 1 Pierre 3/15  entre autres…

Pour clore, je dirai ceci, puissions-nous un jour, tel le fit Paul,  pouvoir proclamer : Galates 2/20 - J`ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n`est plus moi qui vis, c`est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m`a aimé et qui s`est livré lui-même pour moi.

  • Les bâtiments que l’on nomme églises n’existent pas dans la Bible ?

Ceci n’est certes pas biblique. Cette appellation pris naissance dans le contexte de l’église romaine catholique entre 200 et 300 ans après Yéshua, alors que l’église connaissait une crise grave et qu’un profond déclin la secouait toute entière. Vint le « temps des cathédrales » mais dans quelle réalité pouvons-nous trouver ce concept ? Nulle part dans la Bible il n’en est fait mention. Nous devons remettre les choses à leur place et dire la vérité, qui aidera plus s’un à retrouver sa place dans un élément qui est sien : LE CORP DE CHRIST. Nous sommes des pierres vivantes, choisit par le Seigneur qui bâtit lui-même son église, une demeure spirituelle.1 Pierre 2/5 … et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d`offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus Christ.

Dieu n’habite pas dans une maison faite de mains d’hommes : Esaïe 66/1 - Ainsi parle l`Éternel: Le ciel est mon trône, Et la terre mon marchepied. Quelle maison pourriez-vous me bâtir, Et quel lieu me donneriez-vous pour demeure?

Actes 2/46 - Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de coeur, Et maintenant, en lisant ce passage des Actes, nous pouvons constater ceci : les chrétiens se réunissaient au temple, oui, mais regardez ceci : ils partageaient la cène ensemble dans les maisons individuelles, sans être pour autant chaperonnés, du moins ce n’est pas précisé. Le Seigneur veut que son peuple soit composé d’hommes faits, c’est-à-dire d’adultes spirituels et non pas toujours de bébés au lait : Hébreux 5/14 - Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l`usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal.

Alors, nous qui, de part notre vie donnée au Seigneur, de part notre mort à nous-mêmes (si nous avons donné notre cœur tout entier et accepté la circoncision faite de la main de Dieu, circoncision du cœur il s’entend) si nous sommes ces pierres vivantes, l’église que Christ se bâtit afin  que la parole contenue dans Ephésiens 3/10 soit  …afin que les dominations et les autorités dans les lieux célestes connaissent aujourd`hui par l`Église la sagesse infiniment variée de Dieu,  nous saurons pourquoi nous prenons place dans un lieu aussi banal pourrait-il être, et pourquoi nous offrons à Dieu un culte que nous voulons agréable : Hébreux 12/28 - C`est pourquoi, recevant un royaume inébranlable, montrons notre reconnaissance en rendant à Dieu un culte qui lui soit agréable,

 

·         Le pasteur « homme-orchestre » ? VRAI pour pasteur, FAUX pour homme-orchestre !

Ce frère donne un arbitrage sur le terme de « pasteur » alléguant que cette appellation ne figure pas dans le livre des Actes. Ok ! Oui, mais voici ce qu’en dit la Bible, la parole écrite sous l’inspiration de l’Esprit Saint :

1/ Ancien Testament :

·         Jérémie 2/8 - Les sacrificateurs n`ont pas dit: Où est l`Éternel? Les dépositaires de la loi ne m`ont pas connu, Les pasteurs m`ont été infidèles, Les prophètes ont prophétisé par Baal, Et sont allés après ceux qui ne sont d`aucun secours.

·         Jérémie 22/22 - Tous tes pasteurs seront la pâture du vent, et ceux qui t`aiment iront en captivité; C`est alors que tu seras dans la honte, dans la confusion, A cause de toute ta méchanceté.

·         Jérémie 23/1 - Malheur aux pasteurs qui détruisent et dispersent le troupeau de mon pâturage! dit l`Éternel. 23/2 - C`est pourquoi ainsi parle l`Éternel, le Dieu d`Israël, sur les pasteurs qui paissent mon peuple: vous avez dispersé mes brebis, vous les avez chassées, vous n`en avez pas pris soin; Voici, je vous châtierai à cause de la méchanceté de vos actions, Dit l`Éternel.  23/4 - J`établirai sur elles des pasteurs qui les paîtront; Elles n`auront plus de crainte, plus de terreur, Et il n`en manquera aucune, dit l`Éternel.

·         Jérémie 25/34 - Gémissez, pasteurs, et criez! Roulez-vous dans la cendre, conducteurs de troupeaux! Car les jours sont venus où vous allez être égorgés. Je vous briserai, et vous tomberez comme un vase de prix.  25/35 - Plus de refuge pour les pasteurs! Plus de salut pour les conducteurs de troupeaux! 25/36 - On entend les cris des pasteurs, les gémissements des conducteurs de troupeaux; Car l`Éternel ravage leur pâturage.

 

Ezéchiel 34/2 - Fils de l`homme, prophétise contre les pasteurs d`Israël! Prophétise, et dis-leur, aux pasteurs: Ainsi parle le Seigneur, l`Éternel: Malheur aux pasteurs d`Israël, qui se paissaient eux-mêmes! Les pasteurs ne devaient-ils pas paître le troupeau?  

34/7 -  C`est pourquoi, pasteurs, écoutez la parole de l`Éternel!   34/8 - Je suis vivant! dit le Seigneur, l`Éternel, parce que mes brebis sont au pillage et qu`elles sont devenues la proie de toutes les bêtes des champs, faute de pasteur, parce que mes pasteurs ne prenaient aucun souci de mes brebis, qu`ils se paissaient eux-mêmes, et ne faisaient point paître mes brebis,  34/9 - à cause de cela, pasteurs, écoutez la parole de l`Éternel!  34/10 - Ainsi parle le Seigneur, l`Éternel: Voici, j`en veux aux pasteurs! Je reprendrai mes brebis d`entre leurs mains, je ne les laisserai plus paître mes brebis, et ils ne se paîtront plus eux-mêmes; je délivrerai mes brebis de leur bouche, et elles ne seront plus pour eux une proie.

 

Zacharie 10/3 - Ma colère s`est enflammée contre les pasteurs, Et je châtierai les boucs; Car l`Éternel des armées visite son troupeau, la maison de Juda, Et il en fera comme son cheval de gloire dans la bataille;

Zacharie 11/5 - Ceux qui les achètent les égorgent impunément; Celui qui les vend dit: Béni soit l`Éternel, car je m`enrichis! Et leurs pasteurs ne les épargnent pas

 

2/ Nouveau Testament :

 

·         Ephésiens 4/11 - Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs. Alors ?

 

Depuis plus d’une décennie, nous assistons à une prise de position tenant à se généraliser : mort aux pasteurs ! Ce n’est plus mort à l’arbitre, c’est « oust les pasteurs » ! Mais enfin, qui les a établi sur ce précieux troupeau du Seigneur ? Bien sur que certains ont eu des comportements abusifs, bien sur d’autres se sont laissés emporter par leur ministère, parce que c’est un ministère ou alors je vais déchirer les pages de mes bibles de toutes traductions confondues parce qu’elles sont mensongères.

Nous avons oublié ceci : ils sont choisit par Dieu, certes, mais ils n’en demeurent pas moins des hommes qui doivent se remettre en question aussi souvent que l’Esprit Saint les y convie. Et aussi, que celui qui n’a jamais péché…. Vous connaissez la suite n’est-ce pas ?

Nous devons demeurer vigilants, encore et toujours, mais ne dépassons pas les bornes sous prétexte que nous sommes « éclairés » par la vérité divine. Souvenons-nous de ces pasteurs qui, pendant les temps obscures, ont donnés leur vie pour le troupeau qui leur avait été confié, de ceux-là qui n’ont pas hésité aucunement à se mettre en difficulté pour plaire à Yéshua qui aime tendrement ces hommes et femmes, jeunes et vieux qui lui ont donné leur vie.

 

Et puis, en lisant ces quelques versets, nous pouvons comprendre que les pasteurs méchants, parce qu’il en existent malheureusement, rendrons des comptes à ce Seigneur qu’ils auront si mal servit. A moi la rétribution dit le Seigneur. Deutéronome 32/35 - A moi la vengeance et la rétribution, Quand leur pied chancellera! Car le jour de leur malheur est proche, et ce qui les attend ne tardera pas.

Romains 12/19 - Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit: A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur.

Hébreux 10/30 - Car nous connaissons celui qui a dit: A moi la vengeance, à moi la rétribution! et encore: Le Seigneur jugera son peuple.

Il ne nous appartient pas de jeter la pierre, faites comme moi, gardez vos mains derrière votre dos, ainsi vous ne sombrerez pas dans la tentation de lapider celui ou celle à qui, pour un temps, vous avez ressemblé.

 

Bien sur que ce service doit être établit bibliquement, et qu’il est vrai aussi que par leurs agissements débridés et charnels, certains ont « chassé » les ministères autres tels que les prophètes de Dieu, les Apôtres, les Docteurs de la parole, les évangélistes, bref, ont fait un nettoyage si décapant qu’il ne reste plus rien, sauf, parfois, quelques poussières de l’Esprit Saint animant encore les « cultes » endormis.

Mais pour rétablir la vérité, j’ai connu une assemblée à laquelle j’étais attaché, ainsi que les membres de ma famille. Ces braves frères et sœurs agissant selon leurs propres critères  chrétiens ont chassé le pasteur et sa famille, alors que l’Esprit Saint montrait clairement que ce dernier était bien celui qui était destiné au service de cette assemblée. Ils ont aussi mis à mal des familles chrétiennes (dont la mienne) surtout de celles qui connaissaient la prospérité financière et sociale à laquelle ils étaient rendus participant par la générosité des nantis,  n’étant spoliés aucunement. Je n’irais pas plus loin, je vous laisse juger, parce que vous aussi avez probablement connu ce genre d’évènements qui ne sont à la gloire de personne et qui fait que le nom de Yéshua est mis à l’index par ceux du monde, et parfois même par ceux de l’assemblée elle-même.

 

Alors oui, il existe des pasteurs « institués » par le Seigneur, et les autres, aussi destructeurs que les ennemis du Seigneur ; mais Dieu veille au grain, et rien ne lui échappe. Que celui qui calomnie se regarde, que celui qui se tait s’écoute, que celui qui détourne le regard achète du collyre, bref, cessons d’agir de manière charnelle. L’envie existe, la jalousie grandit, et le tumulte gronde, rien n’avance sauf l’œuvre de l’ennemi qui distille son venin continuellement et qui trouve preneur au sein même de ceux qui se prétendent rachetés…

Alors que faire ? Voici ce que nous enseigne LE VERBE : 1Corinthiens 12/28 - Et Dieu a établi dans l`Église premièrement des apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont le don des miracles, puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues. Dieu ne se contredit pas, jamais ! Il est Dieu. Si nous prenons le temps de réfléchir, dans ce texte, il n’est fait mention ni des pasteurs, ni des évangélistes, et pourtant ils existent bel et bien. Selon le verset 30 une question est posée : est-ce que tous exercent  le même service ? Non ! Alors exerçons ce qui nous vient de l’action de l’Esprit Saint en nous et ne soyons pas subordonnés à l’homme, il est temps de mettre  ceci en application : Actes 5/29 - Pierre et les apôtres répondirent: Il faut obéir à Dieu plutôt qu`aux hommes.

N’ayez pas de crainte aucune et laissez-vous conduire par l’Esprit Saint ; ainsi,  tel Daniel dans la fosse des lions, vous pourrez alors constater que l’Ange de l’Eternel saura les faire se tenir tranquilles et se taire.

 

Qu’est-ce qu’un pasteur ? C’est un berger ! Le Seigneur a établi des berges (pasteurs) sur son troupeau jusqu'à ce qu’il vienne lui-même le paître. Mais toi, troupeau, fait bien attention a toi parce que si les loups sont à l’œuvre en ton sein, tu ne seras pas épargné non plus et le Seigneur vient avec son van à la main : Luc 3/17 - Il a son van à la main; il nettoiera son aire, et il amassera le blé dans son grenier, mais il brûlera la paille dans un feu qui ne s`éteint point.

 

·         Prélever la dîme ?

Ah ! Que ne dit-on pas à ce sujet ! Faut-il ? Ne faut-il pas ?

Après tout, quelle est notre référence spirituelle à part la Bible, parole écrite, ou bien LE VERBE qui s’exprime encore à nous par l’Esprit Saint ?

Moi, je reconnais en toute chose que Yéshua est « MON MAITRE A PENSER » et que la parole écrite est bien l’inspiration donnée à certains choisit par Dieu l’Eternel afin que rien de sa parole ne nous échappe.

L’Eglise soit-disant moderne (pourquoi ce terme d’ailleurs, puisque l’Eglise EST comme Dieu EST ?) sépare encore l’Ancien Testament du Nouveau ; mais pourquoi ceci puisque nous avons l’assurance écrite que Yéshua est la charnière entre les deux, non pas venu pour détruirez l’un au profit de l’autre, mais d’accomplir l’un au travers de l’autre. Non ? Vous n’êtes pas d’accord ? Alors jugez par vous-même : Matthieu 5/17 - Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. Ceci me semble clair, l’Ancien Testament perdure dans le Nouveau, parce que Yéshua en a ainsi voulu et il ne nous appartient pas de refaire l’histoire.

Certes, il y a des abus en ce qui concerne cette dîme, qui, dans la pensée humaine, demeure attachée à un impôt qu'il fallait payer au Seigneur ou au Roi. Les juifs aussi étaient soumis à cette règle du 10ème à payer, et le sont toujours, s’ils demeurent dans l’optique du seul Ancien Testament, qui les placent sous le joug de la condamnation, tandis que si cette règle demeure applicable dans le temps de la grâce, elle ne nous place nullement dans le cadre d’une condamnation quelconque ; Voyez plutôt : Bible, Deutéronome 14/24 -  Ceux qui, étant de la race de Lévi, entrent dans le sacerdoce, ont droit, selon la loi, de prendre la dîme du peuple Puis aussi dans l’épître aux Hébreux (écrit par Paul) 7/ 5 et 7/9 -  De plus, Lévi, qui perçoit la dîme, l`a payée, pour ainsi dire, par Abraham. Les Lévites ont toujours un sacerdoce à cette époque de Yéshua, et ou est-il écrit une seule fois que cette coutume est abolie ?

Il faut être sensés et raisonnables en ce qui concerne ce sujet qui demeure « pointu » et chatouille toujours très désagréablement la partie charnelle qui demeure en certains d’entre nous et nous rend complices de fausses doctrines. Par contre, c’est ce qui est écrit qui est important, parce que les paroles s’envolent mais les écrits demeurent.

Dans le rigide catholique, il existaient des dîmes de toutes natures, que le clergé détournait pour son propre profit, négligeant ainsi la Parole, ou il était clairement annoncé que l’Eglise devait prendre soin des veuves et des orphelins. Pas de son lustre ni de son propre ventre. La dîme prélevée était sans fondement parce qu’elle s’appliquait à des motifs frauduleux. Aujourd’hui encore, il en est qui agissent de même, mais il y a la parole éternelle qui demeure écrite pour notre enseignement, afin de ne pas pécher par ignorance. Voyez ci-dessous quelques versets venant étayer ce qui me parait juste, à savoir que jamais le Seigneur n’a dit, proclamé ou écrit que la dîme était injuste ; ce qu’il nous faitsavoir, c’est que parfois, elle n’est pas appliquée selon la volonté divine et sert à tout, sauf à ce qui se doit d’être.

Matthieu 23/23 - Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous payez la dîme de la menthe, de l`aneth et du cumin, et que vous laissez ce qui est plus important dans la loi, la justice, la miséricorde et la fidélité: c`est là ce qu`il fallait pratiquer, sans négliger les autres choses.  En cela, Christ dit qu’il ne faut pas omettre l’essentiel, à savoir l’exercice de la miséricorde envers le corps de Christ, ainsi que la fidélité envers le corps et la tête (Christ) qui est Fidélité, tout en pratiquant ce qui est convenable, c’est à dire « l’offrande » de cette dîme qui est préconisée. Luc en parle pareillement dans le verset 11/42, tout en proclamant que lui, disciple du Seigneur, paye la dîme de tous ses revenus, tout en jeûnant 2 fois la semaine (Luc 18/12)

Dans l’Epître aux Corinthiens 1/9 –12 à 14, Paul déclare qu’il n’a pas mis en application son droit à exercer son droit de prédicateur de l’Evangile qui lui permettrait de vivre de l’évangile :  Si d`autres jouissent de ce droit sur vous, n`est-ce pas plutôt à nous d`en jouir? Mais nous n`avons point usé de ce droit; au contraire, nous souffrons tout, afin de ne pas créer d`obstacle à l`Évangile de Christ.
De même aussi, le Seigneur a ordonné à ceux qui annoncent l`Évangile de vivre de l`Évangile.

Paul proclame sa volonté de vivre de son travail afin de ne pas être à charge de l’église (1 Corinthiens 9/18) Mais dans 2 Corinthiens 9/13, il accepte les dons de l’Eglise (les chrétiens) afin de satisfaire aux besoins de l’Eglise.

 

Une fois pour toute, voyez ce qui est écrit dans 1 Corinthiens 9/13 et 14 : Ne savez-vous pas que ceux qui remplissent les fonctions sacrées sont nourris par le Temple (l’église vivante, les pierres vivantes), et que ceux qui servent à l’Autel ont part à ce qui est offert sur l’Autel. De même, le Seigneur a établit comme règle que ceux qui annoncent l’évangile vivent de l’évangile.


Frères et sœurs, celui qui s’adresse à nous au travers du temps, est le même qui s’est adressé en son temps aux membres au corps de Yéshua, c’est à dire à vous et à moi. Que celui qui donne le fasse avec libéralité (Romains 12/8) – La libéralité est une disposition a donner, une disposition du cœur.

 

Dieu sait toute chose, soyez avisés dans tout acte afin qu’il n’y ait rien de répréhensible parce que sachez bien ceci, le Seigneur ne sonde pas ton porte-monnaie, mais ton cœur.

 

·         Prospérer ou Prospérité ?

 

3 Jean 1/2  - Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l`état de ton âme.

Selon l’auteur de ce texte, la prospérité n’est pas de mise et jamais Yéshua n’aurait prononcé ces paroles ? Bon, peut-être pas lui, mais son disciple, vous savez, celui que Christ aimait et qui avait le « privilège » de poser sa tête sur le cœur du Seigneur, est celui-là même, qui, comme Paul, prononcera ces parole : soit prospère, je le veux, je le désire ! Oui mais pas une de ces prospérités qui te donnes les biens de ce monde et te laisse perdre ton âme (Mathieu 16/26), mais la prospérité selon l’âme, accompagnée de la santé (corps âme esprit)

L’or, l’argent appartiennent au Seigneur et il les donne à qui il veut, ce n’est pas pour cela qu’il te souhaite pauvre et fauché comme les blés ; mais avant tout, ce que notre Seigneur désir, c’est la prospérité de notre âme éclairée par La Lumière du monde afin que nous aussi devenions la ménorah du monde, la lumière provenant du Seigneur.

Nous avons possédé l’argent, les biens de ce monde, puis nous avons tout perdu, mais le salut de notre âme est demeuré.

 

Alors il est vrai que là aussi, des paroles mensongères ont été, telle l’ivraie, semée dans le champ du Seigneur mais il est écrit ceci : Matthieu 13/25 - Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l`ivraie parmi le blé, et s`en alla.(26) Lorsque l`herbe eut poussé et donné du fruit, l`ivraie parut aussi. (27) Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dire: Seigneur, n`as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ? D`où vient donc qu`il y a de l`ivraie? (29) Non, dit-il, de peur qu`en arrachant l`ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. ( 30) Laissez croître ensemble l`un et l`autre jusqu`à la moisson, et, à l`époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs: Arrachez d`abord l`ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier.

Oui, serviteurs méchants, en ces paroles vous reconnaîtrez aisément la sentence divine, il ne se fera aucun tord auprès du seigneur lorsque viendra son jour.

 

Lorsqu’ est prêché une prospérité humaine, avec pour seuls critères l’enrichissement pour soit-même et non pas l’enrichissement afin d’accomplir les dessins de Dieu pour le corps , alors la teigne et la rouille s’y mettrons et les vers rongeront ces richesses inappropriée qui disparaîtront, comme rongées de l’intérieur comme du bois par des termites. Voyez le sort des finances de ce monde et comment, alors que ces bastions ressemblaient à des forteresses indestructibles, elles ont fondues comme neige au soleil, entraînant à leur suite bon nombre de détresses et de ruines.

Matthieu 6/19 - Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent; ( 20) mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent. 

Luc 12/21 - Il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui-même, et qui n`est pas riche pour Dieu.

Philipiens 4/19 - Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus Christ. S’il te manque le nécessaire, en Yéshua tu auras plus que cela, parce tout lui appartient, mais il n’a pas dit qu’il te donnerait toutes choses selon ta volonté, non ! Il a dit : selon tes besoins.

1 Timothée 6/17 - Recommande aux riches du présent siècle de ne pas être orgueilleux, et de ne pas mettre leur espérance dans des richesses incertaines, mais de la mettre en Dieu, qui nous donne avec abondance toutes choses pour que nous en jouissions.

Jacques 2/5 - Écoutez, mes frères bien-aimés: Dieu n`a-t-il pas choisi les pauvres aux yeux du monde, pour qu`ils soient riches en la foi, et héritiers du royaume qu`il a promis à ceux qui l`aiment? Ceux-là possèdent la prospérité véritable et, s’ils sont enfants de ce Dieu parfait et saint, entreront dans la salle des noces ou ils troqueront leurs dépouilles vestimentaires contre des vêtements de fêtes.

Marc 10/25 - Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d`une aiguille qu`à un riche d`entrer dans le royaume de Dieu…

 

Oui, les richesses de ce monde sont pareilles à la teigne, et elle est périssable, mais lorsque le Seigneur ouvre sa main pour son enfant, alors, le roi n’est pas son cousin et le monde est à nous, parce que ce qui vient de la main de Dieu est impérissable.
Nous n’en sommes pas moins aimés de Christ si nous ne mangeons pas des cailles chaque jours. Lorsque j’étais bien plus jeune, avec mon époux revenant du service national accomplit en campagne algérienne, nous ne possédions rien, et lorsque je dis rien, cela est véritable ; Pourtant, jamais nous ne nous sommes couchés le ventre vide, toujours nous avons obtenu notre pain quotidien, même s’il n’y avait rien dessus et si l’eau du robinet était notre boisson, même pour un peu de poudre de café. Nous avons eu de la main de notre Seigneur
(Psaumes 127/2)

 

A force de penser et d’agir de telle manière, nous avons mis en évidence un Christ humaniste, au service des hommes, agissant pour leur seul bien personnel. Nous en avons fait « un Père-Noël » distributeur de cadeaux, un « jack-pot » de casino.

Que ces faux prophètes cessent d’évoquer le mensonge, et toi, petit troupeau, sache reconnaître la vérité dans la parole de ton Dieu.

        Ecole biblique ?

Combien de fois me fallut-il entendre ces paroles : as-tu « fait » une école biblique ? Et bien, je vais vous rassurer : NON ! Et je rends gloire à Dieu pour cela, parce qu’en Lui j’ai trouvé bien plus qu’un Gamaliel (Actes 22/33) homme pieu peut-être, docteur de la loi, certes, mais Christ de dire : ici, il y a plus ! Lorsque j’ai accepté Christ dans ma vie, j’ignorais tout de lui, mais je savais une chose : j’aimais passionnément celui-là qui m’acceptait telle que j’étais, et vous pouvez me croire, je n’étais pas un cadeau, mais sur la croix, le Seigneur n’a pas été regardant à ce que les hommes voyaient, il a été regardant à mon cœur qu’il sondait.
Avant même de savoir quoi que ce soit, je fus ointe de l’Esprit Saint et je recevais de sa volonté et de sa main des choses dont j'ignorais tout, c'est-à-dire une onction puissante de l'Esprit Saint accompagnée de dons qualifiés de spirituels. Ils le sont, soyez-ren certains.

Le désert fut souvent mon école, la plus rude, à l’instar de cet Israël enfin libre mais ne sachant comment vivre avec cette liberté trouvée, retrouvée. Alors il fallut que de temps en temps, le Seigneur mis un stop sur mon allure de « chien fou » avec un zèle brûlant, le canalisant mais l’activant sans cesse afin que jamais ne s’éteigne ce feu puissant qui m’anime pleinement.

 

Pourtant, à une époque lointaine, des hommes s’arrogèrent le droit de prendre en main selon un organigramme  humain, une soi-disant église,  laissant l’Esprit Saint dehors, tant ils étaient devenus laids au dedans d’eux-mêmes, s’organisant autour d’une hiérarchie spiritualisée mais non spirituelle, n’ayant de spirituelle que sa soumission à l’esprit méchant Satan qui est devenu le chef du bal, le grand organisateur de la débâcle des chrétiens premiers qui vivaient leur foi en Christ. Aujourd’hui, cet organisation existe plus que jamais, et son désir est toujours le même, soumettre ceux et celles qui sont faibles dans leur foi et qui se laissent aisément détourner de la vérité afin de devenir des zombies plutôt que d’accepter la vie en Christ qui les rends libres, les affranchissant de toute manipulation, même de celles des écoles soit disant bibliques.

Bien souvent, ces lieux ne sont que des réservoirs de prosélytisme plutôt que des viviers de disciples. Seul, sachez-le enfin une fois pour toute, c’est Christ qui conduit l’homme pécheur à venir vers lui, à lui donner sa vie, à renoncer à ses péchés et surtout à vouloir le servir. C’est avec l’onction sainte de l’Esprit Saint que l’homme mortel comprend l’Ecriture Sainte et commence alors à s’y conformer, non pas dans une action charnelle qui ne le mènera que loin du Seigneur, mais dans une action spirituelle qui lui donnera l’occasion de parler à son tour des merveilles de Dieu et du salut en Christ par l’œuvre de la croix.

 

Nous « n’allons pas à l’église, nous sommes l’Eglise ! (enfin, si nous sommes des chrétiens nés de nouveaux bien sur)

Pas besoin d’édifices spéciaux et « précieux » mais une maison ou les chrétiens se réunissaient chaque jour et partageaient le pain, mettant tout en commun afin que nul ne manque de rien (lire le livre des Actes).

 

Il est grand temps de laisser dehors nos programmes, nos bonnes volontés, et de marcher à nouveau sous la bannière de Yéshua, conduits par l’Esprit Saint, et nous verrons alors ce qui se passait en réalité au début de l’Eglise : le nombre des disciples augmentait (Actes 6) Le nombre des disciples, pas des prosélytes. Je me souviens d’avoir été au contact d’une action nouvelle portant le titre ronfleur de G12, et il me fut expliquer en long, en large et en travers tout ce que cela devait révolutionner au sein de l’église, afin de faire…. Des prosélytes. Oui, ce n’était que cela, sous le couvert d’une action spirituelle, c’était tout simplement un système pyramidal élevé au cœur même du cœur de Dieu. Bien sur que j’avertis alors du danger de cela, mais imaginez ce qui me fut répondu, et comment je fus mise à l’écart (merci Seigneur).

 

Bien d’entre vous dirons que je n’apprends rien parce que cela est connu ! Bien ! Je n’ai pas pour vocation d’entamer des palabres interminables, mais simplement de dire ce qui n’est pas véritable, ce qui est tronquée, ce qui est mensonge à tous ceux-là qui voudront se laisser avertir, et aux autres aussi.

Que nous dit la parole : parle ! Qu’ils écoutent ou pas, parce que c’est un peuple au cou raide, un peuple rebelle….Ezéchiel 2/5 - Qu`ils écoutent, ou qu`ils n`écoutent pas, -car c`est une famille de rebelles, -ils sauront qu`un prophète est au milieu d`eux. (2/7) -  Tu leur diras mes paroles, qu`ils écoutent ou qu`ils n`écoutent pas, car ce sont des rebelles.

 

S'il ne m’appartient pas de chercher à convaincre, il m’appartient de dire, de révéler, et enfin de croire qu’avec un esprit bien disposé, devant le trône du Tout-Puissant fléchiront les genoux et les cœurs déchirés, circoncis de la main du Seigneur,  la vérité enfin acceptée; et moi, parce que j’aurais averti, le sang des méchants ne me sera pas redemandé (Ezéchiel 33)

 

Soyez bénis.