Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 

CAR CE NE SONT PAS LES MORTS QUI TE LOUENT O DIEU CE SONT LES VIVANTS !


Par Naomie, le 7 Novembre 2011.



SHALOM !


Que l'Esprit saint dirige votre lecture et vous rendent attentifs parce que les évènements qui secouent notre vie actuellement sont les évènements qui marquent de manière indélébile la période précédent le retour du Seigneur Christ Yéshua.


La bible s'attarde sur la louange qui est due au Saint des saints, et très souvent, je me suis posée des questions à ce sujet : louer Dieu ou simplement lui passer « la brosse a reluire » afin de s'attirer ses « bonnes grâces »

Savons-nous en réalité ce qu'est la louange que nous adressons à Dieu, ou encore que nous sommes supposés lui adresser ? Savons-nous ce qu'est la louange ? Savons-nous pourquoi nous devons louer Dieu et quels sont les sujets de louange ?

Pourquoi, quand et comment louer Dieu ? Qui loue le Seigneur Christ Yéshua ?

Beaucoup de questions n'est-ce pas ? Mais il est bon de se poser les bonnes questions, celles qui nous permettent d'aller de l'avant, afin de devenir ces « Maîtres » dont il est fait mention dans la Parole divine, et ne pas stagner sur le banc de touche sans jamais participer au match.

Déjà, nous avons une assurance que nul ne peut nous dérober : ce ne sont pas les morts qui te loue oh Dieu, mais ce sont les vivants.

Psaumes 115/17 - Ce ne sont pas les morts qui célèbrent l’Eternel, Ce n’est aucun de ceux qui descendent dans le lieu du silence;

La louange est un service que nous rendons à Dieu, il est digne de louange. La louange est l'expression clamée qui jaillit de nos entrailles et qui montent jusqu'au trône de la grâce, grâce acquise, rappelons-le, à Golgotha, là ou Christ fit que dans son sacrifice volontaire de sa vie la voie du salut soit ouverte à l'humanité repentante et soumise à l'amour divin.

Celui qui loue Dieu connait l'amour du Très-Haut, et possède l'assurance d'être « vivant » non pas seulement dans la chair, mais surtout, et surtout en esprit : les morts dans la chair ne possède plus rien ici bas, et ne sont plus que poussière ou ossements dans un cercueil ; les morts « en esprit » sont ceux-là qui sont morts sans connaître, sans vouloir reconnaître leur besoin du salut donné par l'amour de christ, rejetant à tout jamais « la main tendue » par le Seigneur Christ Yéshua, et subissant les affres de la seconde mort.

 

Séparés à jamais de Christ et de la volupté spirituelle de vivre en sa présence. Quelle atrocité.

La louange : Dieu vit dans la louange de son peuple, celle-ci est la parure des « justes » - Psaumes 33/1 - Justes, réjouissez-vous en l’Eternel! La louange sied aux hommes droits.

La louange ne possède pas sa racine dans le verbe louer, qui lui, n'a rien a voir avec la louange.

Je m'explique : louer est un verbe qui décrit une action humaine ; louer une maison, acquerir un objet pour un temps, à prix d'argent et en jouir légitimement pour un temps déterminé.

Donc, lorsque nous prétendons « louer » Dieu, nous ne procédons pas à une action lui rendant gloire, mais bien plutôt à un acte mercantile ; nous « payons » le droit de « louer » Dieu qui n'est pas à vendre.

Définition du mot – (dictionnaires) -LOUER – verbe - Conjugaison louer

    • donner à loyer

    • prendre à loyer

    • réserver d'avance une place

    • engager pour un service particulier et limité dans le temps

    • vanter les mérites ou les qualités,

      ou encore se louer qui se conjugue de manière pronominale, qui veut dire se féliciter, témoigner que nous sommes satisfaits, s'engager pour un travail, un service moyennant salaire.

       

    • Définition du mot VANTER : louer extrêmement, recommander, préconiser. Vanter est un verbe qui se conjugue. Nous pouvons nous louer, nous vanter en nous attribuant des qualités exagérées, des possibilités que nous ne possédons pas. Nous pouvons aussi dire : se targuer...


      Est-ce cela la louange que nous adressons à Dieu lorsque nous employons un mot mal assortit à la volonté de faire ?

Si j'ai pris le temps de vous expliquer la définition du mot que nous employons lorsque nous désirons exprimer notre désir d'adresser à Dieu le contenu d'amour et de reconnaissance qui se tient au creux de notre cœur, c'est afin de vous démontrer que les mots « racines » sont évolutifs selon le besoin que nous sommes désireux d'appliquer, et parfois cela nous entraîne très loin du but rechercher.

Je ne « loue » pas mon Dieu, je célèbre ses louanges, je chante sa gloire et je psalmodie en son honneur.


Surveillons nos propos lorsque nous parlons de louange parce que, comme je l'ai dit plus haut, la louange est un service réservé aux serviteurs de l'Eternel Dieu, un service qui nous engage envers le Très Haut et Tout Puissant. Pourquoi ?

Psaumes 96/4 - Car l’Eternel est grand et très digne de louange, Il est redoutable par-dessus tous les dieux;

Psaumes 145/3 - L’Eternel est grand et très digne de louange, Et sa grandeur est insondable.

La louange est un acte de reconnaissance de ce que Dieu à fait pour nous, pauvres pécheurs que nous étions avant lui. Il nous a donné par le sacrifice sanglant de son Oint Christ Yéshua la possibilité de comprendre ce que nous sommes réellement, et que c'est dans l'acceptation de ce dernier, et uniquement en celui-ci, que s'ouvre pour nous les portes de la grâce, la mort pour nous ayant été vaincue.

Il existe toutes formes de louanges, et multiples moyens d'exprimer notre adoration envers le Bien Aimé, mais une seule vérité en ce qui concerne cette louange, cette adoration : seuls, ceux qui sont « vivants » en Christ Yéshua peuvent crier leur amour envers leur Sauveur et Rédempteur. Les morts en esprit sont des « morts-vivants » (zombies spirituels) et les morts dans la chair sont retournés à leur origine : poussière

Lorsque nous glorifions Dieu et que nous célébrons sa louange, nous pouvons, par elle, pénétrer dans le « saint des saints » dans le Sanctuaire de Dieu ; nous entrons en sa présence, et si la louange que nous adressons à Dieu est bien louange et non « brosse à reluire » nous pouvons contempler notre Dieu dans sa gloire éternelle, nous avons accès à cette parole :

 

Esaïe 61/3 - Pour accorder aux affligés de Sion, Pour leur donner un diadème au lieu de la cendre, Une huile de joie au lieu du deuil, Un vêtement de louange au lieu d’un esprit abattu, afin qu’on les appelle des térébinthes de la justice, une plantation de l’Eternel, pour servir à sa gloire.

La louange est une action enclenchée par une volonté de l'Esprit saint qui nous a été donné, et c'est de manière spirituelle que nous nous adorons « en esprit et en vérité » celui qui est Le Père de tous les esprits et dont le nom est Vérité et Fidèle.

Dieu cherche des adorateurs en « esprit » et en « vérité » et non pas des ossements desséchés.

Jean 4/23 - Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande.

Lorsque Christ Yéshua dit à un de ses disciples cette même phrase que nous employons trop souvent sans en connaître la signification profonde : Matthieu 8/22 - Suis-moi, et laisse les morts ensevelir leurs morts ; savons-nous qu'en réalité c'est au travers de cette dernière que Christ mis ses disciples à l'épreuve dans leur consécration ?

Il est un service que nous devons rendre à ceux qui sont morts, en leur offrant une sépulture, mais ce dernier acte rendu ne doit pas faire disparaître qu'en réalité il n'est plus présent qu'une enveloppe charnelle qui peu à peu va se détruire, et que nous n'avons pas alors a offrir un culte de dévotion à ce qui n'est plus.

Les morts sont morts, la louange n'est plus leur service ici-bas. Seuls, les vivants, et surtout les vivants en esprit peuvent, et doivent être des adorateurs spirituels.

Nous éviterons des erreurs qui peuvent s'avérer fatales. Le culte des morts ne conduit pas au salut de notre âme parce que les morts sont morts, tout simplement.

Ecclésiaste 9/5 - Les vivants, en effet, savent qu’ils mourront; mais les morts ne savent rien, et il n’y a pour eux plus de salaire, puisque leur mémoire est oubliée.


Qui peut chanter la louange qui est due au Seigneur ?


Selon l'Ancien Testament, il est fait référence « aux Chantres » et à leurs instruments de musique, mais n'étaient pas « chantres » qui voulaient, cela ne s'achetait pas, de la manière dont on peut acheter un poste, un état. La louange est un service très spécifique dont sont revêtus les adorateurs en esprit et en vérité.

Néhémie 11/22 et 23 - Le chef des Lévites à Jérusalem était Uzzi, fils de Bani, fils de Haschabia, fils de Matthania, fils de Michée, d’entre les fils d’Asaph, les chantres chargés des offices de la maison de Dieu; car il y avait un ordre du roi concernant les chantres, et un salaire fixe leur était accordé pour chaque jour.

 

1 Chroniques 9/33 - Ce sont là les chantres, chefs de famille des Lévites, demeurant dans les chambres, exempts des autres fonctions parce qu’ils étaient à l’œuvre jour et nuit.

1 Chroniques 15/16 -  Et David dit aux chefs des Lévites de disposer leurs frères les chantres avec des instruments de musique, des luths, des harpes et des cymbales, qu’ils devaient faire retentir de sons éclatants en signe de réjouissance.

Sans relâche aucune, les chantres s'occupaient à la louange adressée à Dieu l'Eternel et cela jour et nuit. Tout comme la flamme entretenue sous l'Arc de Triomphe à Paris en mémoire à tous les combattants morts pour la France, la louange est un service qui ne trouve pas de répit chez les adorateurs de Dieu.

Comment cela peut-il se faire ? Comment entrer dans cette dimension qui s'offre à nous afin d'offrir au Seigneur un service qui ne soit pas au rabais?  La moindre petite pensée exprimée vers notre Dieu est louange adressée à l'Eternel Dieu et c'est ainsi que nous entretenons cette  la flamme de notre zèle qui ainsi ne peut pas s'éteindre puisqu'il est continuellement activé.

Paul de dire : entretenez-vous par des hymnes, des psaumes...Ephésiens 5/19 - Entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes, et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre cœur les louanges du Seigneur;

Colossiens 3/16 - Que la parole de Christ habite parmi vous abondamment; instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos cœurs sous l’inspiration de la grâce.

C'est alors que nous devenons nous aussi des « chantres » du Seigneur, les chantres de la grâce de Dieu.

Il est une chose que j'ai bien du mal à supporter : c'est le manque d'ardeur de ceux-là qui devraient faire monter vers le ciel, là où Christ est assis à la droite de l'Eternel Dieu, la louange vraie ; ce qui me rend malade, c'est de constater que d'un service spirituel on a fait un « big bazar » ou chacun, jouant d'un instrument de musique, ou chantant plus ou moins bien peut s'exprimer non pas en tant qu'adorateurs mais en tant qu'acteurs se cherchant un public.

Je ne me réjouis pas de constater un « orchestre » composé d'enfants alors que ceux-ci n'ont rien de chrétiens consacrés ; pour exprimer la louange de Dieu, il faut des lèvres pures, des mains pures, un cœur pur.

Ou est la pureté dans tout ce fatras de sons assourdissants empêchant les cœurs consacrés de monter jusqu'au pieds du Souverain Dieu ?

Regardons la parole de Dieu, scrutons-là et voyons si nous sommes dans les voies qui font de la louange un service aussi important que les autres services établis dans la maison de Dieu ?

Ce n'est pas parce que tu tapes à tour de bras sur un tambour que ta vie est pour autant consacrée à Dieu ; tu es un mort qui s'ignore et tu veux par ta prestation entraîner les « vivants spirituels » avec toi. Je m'y refuse de toute mon âme.

J'aime la musique, j'aime le chant et entendre de belles voix adorer Dieu réjouis mon cœur, mais comment accepter qu'un jeune écoute ACDC (par exemple, mais il y en a tant d'autres) ou s’exhibe en « boite » pour boire et danser, flirter ou pire encore, et que le dimanche matin, sérieusement, avec ses « congénères » il ose faire monter vers Dieu un son dissonant et emprunt de malhonnêteté et de mensonge, de péché ?

Tu te crois Chantre ? On te le fait croire ? Mensonge ! Pour vous tous, allez au pied du Crucifié et réclamez sa clémence, il fait miséricorde à qui il fait miséricorde.


LA LOUANGE CONTREFAITE :


Avez-vous songé que parmi ceux et celles qui sont des adorateurs en esprit et en vérité, tels que Dieu les agréés, sont dissimulés les « adorateurs de la contrefaçon » ?

La contrefaçon est un mot à la mode : tout est sujet à plagia et tout produit importés sont soumis à examen parce que nos marchés sont inondés de produits manufacturés contrefaits.

Il en est ainsi dans les assemblées chrétiennes, parce que tout ce qui brille est confondu à de l'or pur.

Il est des degrés dans la pureté de l'or, mais il n'en est pas ainsi dans la consécration ou la non consécration.

Satan, alors qu'il était encore en présence de l'Eternel Dieu, était le Chérubin « glorieux » animant la louange devant le Très-Haut, et les anges sonnaient des trompettes, et les chœurs célestes s'élevaient, tout cela par son action.

Lorsque la louange fut détournée au profit de celui qui allait déchoir à cause de son orgueil, il fut alors précipité lui et ses instruments sur la terre, afin que par cette musique devenue humaine, il soumit les hommes à la séduction.

Voyez aujourd'hui comment, et plus que jamais, sont chantées les œuvres démoniaques et les démons également, et Satan ouvertement, par des artistes adulés par la jeunesse qui ainsi se perd sans trop savoir pourquoi.

La musique du Malin est active au dehors, elle l'est aussi au dedans.

Je me souviens, lorsque j'ai accepté le Seigneur dans ma vie, il n'y avait que très peu d'instruments de musique, et très souvent il s'agissait d'un simple piano droit, mais ce n'était pas la qualité de l'instrument qui faisait que nos cœurs s'exprimaient avec ferveur, c'était notre adoration pure et simple (je ne dis pas simpliste) qui montait tel le feu de dessus l'autel montait vers Dieu.

Puis peu à peu il y a eu d'autres instruments qui se mirent à couvrir les voix, et enfin vint le règne de la « terreur » la grosse caisse appelée batterie. J'ai le souvenir d'une assemblée dans laquelle je fus conviée et dont le son grognant et grondant de cette batterie couvrait le son d'une multitude de voix, et je ne m'entendais plus parler.

Incroyable. Mais après tout, Lucifer était celui qui marchait dans les pierres précieuses et telle ces pierreries, la louange qui était déployée devant le Trône de Dieu était pure également, c'est après la chute du diable sur la terre que cette dernière fut à l'image du déchu.

Satan éteignant le son de la voix qui parle à Dieu !

Cela est vrai, et regardez dans vos assemblées ce qui s'y passe ! Le tonnerre grondant de la batterie ne veut pas exprimer la présence de Dieu, elle veut éteindre la voix du Seigneur afin de submerger la louange par des sons, par des bruits !

1 Rois 19/11 à 13 - L’Eternel dit: Sors, et tiens-toi dans la montagne devant l’Eternel! Et voici, l’Eternel passa. Et devant l’Eternel, il y eut un vent fort et violent qui déchirait les montagnes et brisait les rochers: l’Eternel n’était pas dans le vent. Et après le vent, ce fut un tremblement de terre: l’Eternel n’était pas dans le tremblement de terre. Et après le tremblement de terre, un feu: l’Eternel n’était pas dans le feu. Et après le feu, un murmure doux et léger. Quand Elie l'entendit, il s'enveloppa le visage de son manteau, il sortit et se tint à l'entrée de la caverne.

David établit 4000 chantres accompagnés d'instruments juste pour servir Dieu dans un service perpétuel 24 heures sur 24  - 1 Chroniques 23/5 - ils étaient tous choisis comme pierre précieuse choisies pour orner le pectoral du Souverain Sacrificateur, une pour chaque tribus d'Israël.

David lui-même se dévêtit, se ceignant d'un linge pour sauter et danser devant l'Arche divine

2 Samuel 6/16 - Comme l’arche de l’Eternel entrait dans la cité de David, Mical, fille de Saül, regardait par la fenêtre, et, voyant le roi David sauter et danser devant l’Eternel, elle le méprisa dans son cœur.

Cela revient à dire que l'Eternel n'est pas contre la louange, la musique et la danse, mais il faut que cela soit dans un soucis d'adoration et non pas pour entretenir en nous les zones influençables encore par l'ennemi de nos âmes. Lorsque j'entendis parlé pour la toute première fois de messages subliminaux, je fus perplexe, mais c'est en entendant un de ces messages que je compris l'ampleur et la portée du désastre parce que c'est une louange spirituelle satanique et démoniaque, glorifiant l’œuvre de la chair et l’œuvre du diable au siège des pensées, en catimini et en secret.

Contrairement à ce qui peut se penser et se dire, notre monde n'est pas un monde tel que nous l'imaginons, et rien de ce qui s'y passe se fait en absence du regard de Dieu. Non pas ! Notre Dieu est omniscient, omniprésent, omnipotent pour tous ceux-là qui aimeraient croire le contraire.

Hébreux 13/15 - Par lui, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c’est-à-dire le fruit de lèvres qui confessent son nom.

Si nos lèvres sont impures comment allons-nous procéder à la louange de notre Dieu ?

1 Pierre 1/7 - afin que l’épreuve de votre foi, plus précieuse que l’or périssable qui cependant est éprouvé par le feu, ait pour résultat la louange, la gloire et l’honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra,

A ceux qui passent au creuset de la douleur et de la souffrance de tout genre, lisez ce qui précède et comprenez l'étendue de l'amour de Dieu qui nous avisent que notre foi, qui est un don souvenez-vous, est plus précieuse que l'or périssable et que l'épreuve par laquelle vous êtes épurés doit produire du fruit qui lui-même vous conduira à offrir à Dieu une louange parfaite et non contrefaite, et sera ainsi à la gloire de Christ, sans pour autant être déshonneur pour les adorateurs spirituels.

Philippiens 1/11 - remplis du fruit de justice qui est par Jésus-Christ, à la gloire et à la louange de Dieu.

Lisez ce verset suivant et comprenez l'importance de la louange pure et vraie, parce qu'elle produira un fruit en provenance du cœur de Dieu : de Dieu l'homme « juste » recevra la louange qui lui sera due. Oui, vous lisez bien : de Dieu proviendra la louange réservée à l'homme juste, justifié par la croix.

Frères et sœurs, nous sommes créés spirituels, et c'est en tant que tels que nous reviendra la louange que dieu a mis en réserve pour ses enfants sanctifiés.

1 Corinthiens 4/5 - C’est pourquoi ne jugez de rien avant le temps, jusqu’à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des cœurs. Alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui sera due.

Chaque évènements reflète sur terre le spirituel dans le ciel. Si Satan a ainsi édulcoré la louange qui revenait de plein droit au Seigneur, c'est que lui-même a perdu le droit de chanter à la gloire de Dieu.

Lorsque nous lisons le texte de Daniel 3/5, lorsque nous saisissons la portée de la louange pure nous comprenons pourquoi le roi Nebucadnestar se fit faire une statue d'or devant laquelle tous devaient se prosterner, sous peine de perdre la vie.

C'est l'image de l'adoration due à Dieu détournée au profit de Satan et ainsi les adorateurs en esprit et en vérité, Daniel et ses amis en l’occurrence, sont mis au défit de s'incliner devant l'idole au risque d'y perdre la vie.

C'est aussi une préfiguration de ceux qui ne porterons pas la marque de la Bête sur leur main ou sur leur front, et qui seront ainsi relégué loin des possibilités offertes aux serviteurs du Malin.

Voyez dans le cas de Daniel 3/5 et du roi comment le rituel doit s'accomplir : au son de la musique « sacrée » jouée par les « chantres » du roi devront tous se prosterner et adorer ; fausse louange à un homme prétendu dieu.

Hérode mourra sous les ovations de la foule parce qu'il n'a pas glorifié Dieu et que la louange des hommes a été détournée à son profit.

Actes 12/21 à 23 - A un jour fixé, Hérode, revêtu de ses habits royaux, et assis sur son trône, les harangua publiquement. Le peuple s’écria: Voix d‘un dieu, et non d‘un homme! Au même instant, un ange du Seigneur le frappa, parce qu’il n’avait pas donné gloire à Dieu. Et il expira, rongé des vers.


QUI EST VIVANT A LA LOUANGE DE DIEU ?


1 Corinthiens 6/3 - Ne savez-vous pas que nous jugerons les anges? Et nous ne jugerions pas, à plus forte raison, les choses de cette vie?


Frères et sœurs, ayons de la reconnaissance envers Dieu Créateur qui par cette affirmation nous conforte la vision qui devrait être la nôtre : a savoir que nous sommes faits pour deux choses : premièrement vivre en chair sur cette terre des « vivants » afin de proclamer la louange de Dieu à tout ce qui vit ; deuxièmement vivre en esprit afin de retrouver notre origine spirituelle quand nous nous tiendrons devant le Trône éternel, soit pour vire auprès de Christ Yéshua en éternité, soit pour vivre une seconde mort loin des vivants (en esprit) auprès des morts spirituels.

Pour la première perspective, nous atteindrons le but qui nous est fixé : faire de tout homme un disciple à la gloire de Dieu dans l'acceptation de la rédemption par le fils Christ Yéshua, et pour la seconde sera la récompense qui nous sera attribuée soit par la vie spirituelle dans la maison retrouvée, auprès de notre Dieu, soit dans la deuxième mort l'attribution du fruit de notre semence.

La louange que nous vivons (c'est vivre que de chanter la gloire de l'Eternel en l'honneur du Fils, avec l'aide de l'Esprit saint) est source de vie éternelle.


Jean 5/25 - En vérité, en vérité, je vous le dis, l’heure vient, et elle est déjà venue, où les morts entendront la voix du Fils de Dieu; et ceux qui l’auront entendue vivront.

 

Sans Christ Yéshua pour assise dans notre vie, sans notre vie régénérée par notre acceptation de vivre une vie en Christ, nous sommes morts, semblable à ces os dépeints dans Ezéchiel 37. C'est par le souffle puissant de l'Esprit saint que ceux-ci retrouvent la vie ; c'est par le même souffle de vie que nous sommes « vivants »

La vie est l'accord parfait entre le charnel et le spirituel dont nous sommes faits. Tout appartient à Dieu. C'est à nous de le savoir et de le vivre, lui sait toute chose.

Les morts dont il est fait mention sont les morts spirituels qui ont fermé leur vie, leur âme et leur esprit à la vie offerte par Dieu, ils sont fermés au salut. Mais lorsqu'une âme entend, des profondeurs de sa nuit, la voix de Christ qui lui parle d'une vie pleine des promesses faites pour l'homme régénéré, lorsque l'écho de la voix de Christ lui parvient, alors c'est la rencontre puissante de ce qui a toujours été : le charnel et le spirituel s'alliant afin de ne plus former qu'une seule chair : chair pécheresse et esprit divin enfin réuni dans l'alliance prévue initialement par Dieu dans l'Eden, après la vie donnée à tout et tous. Et c'est par l'intermédiaire révélé et pleinement acquis du sacrifice de ce même Dieu à notre place qui actionne le loquet de la porte de la compréhension fermée, et jaillît la lumière idéale et parfaite ; la vie de Christ offrant la louange à un cœur meurtrit qui dès lors va offrir à son tour la louange de son âme vivifiée et vivante à ce Dieu incroyablement digne de Louange.

Psaumes 96/4 - Car l’Eternel est grand et très digne de louange, Il est redoutable par-dessus tous les dieux;

 

Psaumes 145/3 - L’Eternel est grand et très digne de louange, Et sa grandeur est insondable.

Apocalypse 5/12 - Ils disaient d’une voix forte: L’agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l’honneur, la gloire, et la louange.

Après avoir lu ces quelques lignes, lorsque vous entendrez parler de « louer » Dieu, songez à ce que vous venez de lire ; et lorsque le tintamarre s'élèvera dans votre assemblée au nom d’une soi-disant louange, que vienne le silence et qu'enfin l'âme exhalée offre à ce Dieu magnifique la louange pure d'un cœur reconnaissant.

Faite cessez le bruit et laissez entrer l'Esprit Saint qui vous dévoilera ce qu'est la louange qui se doit d'être offerte à Dieu, en attendant qu'enfin nous recevions la louange de Dieu par sa main.

SHALOM à vous tous ! Devenez flamme et feu, soyez porteur de l'onction divine et offrez à Dieu une louange parfaite, pure et humble qui vous conduira sur les parvis de l'Autel de Dieu, vous fera alors entrer dans le Sanctuaire et vous assoir aux pieds du Seigneur, vos feux saints déposés sur son Autel.

Il a servi de libation ; soyons sa louange.

Amen !


Naomie