Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 BIRMANIE !

Par Naomie fin septembre 2017.

SHALOM !


Luc 21/9 -   Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne soyez pas effrayés, car il faut que ces choses arrivent premièrement. Mais ce ne sera pas encore la fin.

Je n'ai rien mentionné de ce songe fait en période ou je déménageais, parce qu'il n'est pas bon de se précipiter, ni d'agir, ou réagir dans la précipitation.

Pendant cette période, nous avons eu des communiqués de presses annonçant des problèmes graves concernant une partie des birmans, et il est facile, alors, de dire que cela relève d'une connaissance de l'acte. Mais il n'en est rien, et nous assistons à une Erre d'errance, ou tous les prétextes deviennent bons pour quitter sa terre dans des exodes infinis, sans espoirs de revenir.

Donc, voici de quoi il est question :

« je me tiens dans un lieu qui me semble-t-il est la Birmanie. Il fait très sombre, nuit noire dirais-je même. Je regarde autour de moi et une voix s'adresse à moi.

Elle me dit que la jeune personne qui se tiens à mes côtés est un birman. C'est un enfant, un jeune garçon.

Il paraît être en bonne santé, et il est bien vêtu.

Je lui adresse la parole et il parle de lui. Enfant adopté, ses parents sont européens. C'est ainsi que je les définis. Il aime ses parents et semble être aimé en retour.

Il me dit qu'il lui faut rentrer, que ses parents vont s'inquiéter, etc...

Il me quitte.

A mon tour, je me mets en marche et déambule dans des rues propres, mais de couleurs grises. Je considère une maison cossue. A ma grande stupeur, j’aperçois une forme assise à même le sol. C'est le jeune garçon. Il est seul, dans le coin du porche, une couverture sur les genoux. Je luis demande ce qu'il fait là.

Sa réponse est étrange. Il dit qu'il est devant sa maison, mais que ses parents, malgré leur affection pour lui, ne le protégeront pas plus parce qu'ils ne sont pas en état de le faire, parce qu'ils ne peuvent pas le faire. Fin du songe. Réveil. »

Je suis consternée par ce songe, parce que je n'ai pas d'explication à lui apporter.

Toutefois, il est évident qu'un rejet d'une certaine civilisation est marquante. La Birmanie a été pour un temps l'enfant adopté de la Grande Bretagne, jusqu'au temps ou des « guerres » dites colonialistes ont vu le jour et que la scission entre la Grande Bretagne et sa colonie asiatique soit consommée.

La Grande Bretagne ne peut pas réagir, elle le voudrait qu'elle n'en aurait pas la capacité. Et les pays européens ne réagiront pas non plus, trop occupés par leurs propres soucis. La crise humanitaire sans précédent des Rohingyas met au défi la communauté internationale. Les Etats-Unis de Donald Trump ont demandé une action rapide et forte du Conseil de sécurité des Nations Unies. Mais le péché abonde, et la main de l'Eternel Dieu se fait de plus en plus pesante sur les nuques raidies par l'autosuffisance humaine. Nous avons parlé d'un nouveau règne. Il y a eu le règne des minéraux et végétaux, le règne animal, et voici le règne de l'homme. Mais nous assistons à la décadence des sociétés civilisées et a sa chute, jusqu'à la concrétisation visible dans notre monde des promesses divines.Les conflits prennent de l'ampleur, il n'est plus d'endroit pour être en sécurité. Un monde s'écroule, un autre va apparaître mais il n'aura rien de ce que pensent les humanistes et tous les autres plus soucieux de vivre sans Christ que de vivre avec Dieu. Esaïe 65/17 -  Car je vais créer de nouveaux cieux et une nouvelle terre; On ne se rappellera plus les choses passées, elles ne reviendront plus à l’esprit -  66/22 -  Car, comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer subsisteront devant moi, dit l’Eternel, ainsi subsisteront votre postérité et votre nom.

Les dieux de ce monde le conduise loin de Dieu, les humanistes mènent l'homme dans une vision idyllique qui n'a rien de la réalité, de la vérité.

Depuis des siècles, la puanteur des mensonges couvre la terre et la putréfaction qui monte de la terre va continuer à s'étendre ; Indifférents à ce grand marasme, la race humaine se condamne elle-même et l'odeur pestilentielle du péché l'empêche de sentir l'odeur de lla vérité. Vous avez des nez mais vous ne sentez plus rien à part votre vanité dit le Seigneur.

Il faut bouger, cesser de croire que tout va bien, que l'espace infini contient des planètes prêtes a accueillir la race humaine défaillante et perdue. C'est faux. La vérité tient en ceci : je vous ai parlé mais vous n'avez pas entendu – Jérémie  7/13  -  Et maintenant, puisque vous avez commis toutes ces actions, dit l’Eternel, puisque je vous ai parlé dès le matin et que vous n’avez pas écouté, puisque je vous ai appelés et que vous n’avez pas répondu....

Regardez l'effet domino qui s’accroît fortement, entraînant tout dans sa précipitation. NOUS N'ECHAPPERONS PAS !