Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

title

CELUI (CELLE) QUI EST DECLARE PAR « JE SUIS » PROPHETE AVANT MEME SA NAISSANCE !


Psaumes 22/10 (22/11) - Dès le sein maternel j’ai été sous ta garde, dès le ventre de ma mère tu as été mon Dieu.

Psaumes 71/6 - Dès le ventre de ma mère je m’appuie sur toi ; C’est toi qui m’as fait sortir du sein maternel ; tu es sans cesse l’objet de mes louanges.


Par Naomie le 15 Juin 2014.




shalom .


Oui ! Shalom à vous tous qui voudrez bien accorder de votre temps à la lecture de cette parole prophétique qui m'a été donnée il y a maintenant quelques années en arrière, très précisément le 25 Mars 2005.


Cette année 2005 marqua un tournant dans ma vie spirituelle, et ce fut aussi l'affermissement du service que le Saint d'Israël m'a confié il y a très longtemps, presque 70 années.


Nous avons souvent sans trop nous attarder sur ce que nous n'imaginons pas comme nécessaire à notre évolution spirituelle, et nous avons tord.

Avancer en pleine ne signifie pas devoir « boire la tasse » n'est-ce pas ?

Lorsque le Seigneur me montra ce qu'il m'avait confié sans qui je ne le sache, ce fut le « big-bang » de ma vie.

Non seulement je trouvais celui que je n'avais pas cherché, mais en plus, il me montrait ce qu'il me confiait afin de le servir , également afin de servir son peuple, celui de l'élection et celui de l'adoption.


Alors j'ai quitté les rives de la tranquillité pour entrer dans les eaux tumultueuses de mon Jourdain, et j'ai commence à avancer, sans me rendre compte de se que je faisais ; Jusqu'à l'instant ou je compris que je n'avais plus pied et qu'il allait me falloir avancer avec assurance dans une eau de plus en plus profonde, dans une eau de moins en moins claire, dans une eau ou seuls, quelques uns, quelques unes, évoluent sans paniquer.


Et pourtant....


Alors, parque trop de ceux-là, de celles-là qui se sont auto proclamés, qui ont entraînes à leur suite des âmes confiantes, je me suis insurgée, et je le suis toujours.

Il est aisé de dire : Dieu à dit alors que la voix du Seigneur ne s'est pas manifestée.

Des « Hanania » ont évolué dans le monde de la crédulité et de la naïveté du peuple du Seigneur parce que ce dernier n'est ni correctement enseigné par ceux-là qui ont reçu de Yéshua le privilège sur leurs frères de les faire avancer dans la parfaite connaissance de la Sainte Parole, ni conduits sur la sainte montagne du Seigneur afin de le rencontrer personnellement.

2 Pierre 1/18 - Et nous avons entendu cette voix venant du ciel, lorsque nous étions avec lui sur la sainte montagne.

Le Seigneur parle, et veut encore le faire, jusqu'au jour redoutable et qui devrait être redouté de tous, ou l'Esprit Saint aura quitté cette terre et que s'installera le silence ; Alors, terre, il te faudra te préparer à la rencontre de ton Dieu... que tu le veuille... ou pas !

Apocalypse 8/1 - Quand il ouvrit le septième sceau, il y eut dans le ciel un silence d’environ une demi-heure.

Le vrai prophète de Dieu n'est pas, un jour, proclamé par le Seigneur comme si cela était un mérite quelconque, ou une récompense.

Etre désigné Prophète de Dieu est en réalité, la confirmation du pourquoi de cette naissance parmi les hommes.

Lorsque Elisabeth, cousine de Myriam, reçue cette dernière, l'enfant qu'elle portait en son sein, celui qui se nommerait « Le Baptiste » tressaillit en elle au contact du divin enfant portée par Myriam.

Luc 1/36 - Voici, Elisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils en sa vieillesse, et celle qui était appelée stérile est dans son sixième mois.

Luc 1/40 et 41 - Elle entra dans la maison de Zacharie, et salua Elisabeth.

Dès qu’Elisabeth entendit la salutation de Marie, son enfant tressaillit dans son sein, et elle fut remplie du Saint-Esprit.


L'Esprit saint est une Puissance vivante et agissante et non pas « un vent » quelconque ! C'est la Puissance de « JE SUIS » Créateur de toutes choses qui se manifeste à cause de Dieu.

La Puissance divine ne se mesure pas selon son impétuosité mais selon la vérité et la détermination divine de faire, de vouloir, d'agir selon, en faveur, etc...

Psaumes 104/4 - Il fait des vents ses messagers, des flammes de feu ses serviteurs


Etre prophéte n'est pas une distingtion honorifique, mais c'est l'expression de la volonté de « JE SUIS » ni plus ni moins.


Lorsque nous lisons la vie des prophètes que pouvons-nous en retirer sinon le désir, l'envie profonde d'exalter l'amour de Dieu pour nous les humains, et de le remercier de s'interesser encore à nous, si rebelles et insolents dans notre désobeissance incroyable, dans un rejet permanent de celui qui a tendu ses bras sur un bois d'infamie.

Seigneur, ce que j'aime le plus dans ma vie d'aujourd'hui ? C'est de te connaître dans l'amour profond et puissant que tu as manifesté pour moi, pauvre femme pécheresse qui marchait loin de toi, dans une vie d'imposture parce que j'ignorais tout de toi, ne sachant pas ma destiné en toi.


Seigneur !

Mon devoir est de te servir jusqu'à ma mort !

Mon service est de te plaire jusqu'au bout de mes jours, et d'annoncer ton amour à ceux qui en doutent encore.

Arrive le temps béni ou nous devrons tous un jour prochain, fléchir devant toi notre être tout entier, dans une attente finale de ce qui en sera de nous dans notre futur spirituel.


Que « JE SUIS » Dieu parfait manifesté en Christ Yéshua, dispensateur de l'Esprit Saint, soit à tout jamais béni. Son peuple aussi !



PAROLE DU SEIGNEUR

(pour qui les accepteront comme telles, et pour les incrédules aussi.)


« De tout temps, j'ai donné à mes prophètes de parler la vérité ! C'est alors qu'ils n'ont pas été entendus parce que les paroles qu'ils parlaient de ma part n'allaient pas selon le train de ce monde.

Si vous le remarquez, lorsque je fais lever un prophète, MON prophète, il ne sera jamais en harmonie avec le monde, il ne sera jamais au diapason avec les Institutions.

Tantôt il dénoncera l'un, tantôt il fustigera l'autre, mais rien ne pourra l'acheter, car il sait, au fond de son âme, que Dieu parle au travers de lui, que je m'adresse à l'humanité par sa bouche.


Lorsque j'appelle mon profère, celui que j'ai établi comme prophète et qui parle comme un prophète, sachez qu'il connaît le poids de la solitude, le poids de la souffrance.

Sachez aussi qu'il demeure à l'écoute, qu'il « saisit » mes pensées et qu'il connaît mon cœur.

Lorsque je dis à un de mes prophète de se lever, de quitter son lieu et de parler, il obéit et le fait. Il ne cherche pas à comprendre , il se lève et s'en va « parler » il le fait.

Tout en sachant qu'en agissant pareillement, il sera fustigé publiquement, montré du doigt, et rejeté de ceux qui ne le comprennent pas.

Mais c'est pour cela qu'il est (qu'elle est) mon prophète .

C'est ainsi que je parle par sa bouche.

Le prophète vrai sait le prix du service et l'accepte pleinement.

Combien de ceux-là qui, prétendus prophètes ou prophétesses, ne parlent que selon leur propre volonté afin de servir leurs propres intérêts.

Ils parlent de « leur propre valeur » sans que je les aient « mandé » et ne parlent pas ma Parole (qui leur est cachée)


Lorsque je dis à un de mes prophètes de parler, que je lui dis : ne crains rien mais parle, ne te tais pas... il parlera en conséquence sans se soucier aucunement qui ce qui adviendra de lui, ceci n'est pas important pour lui. Qu'importe ce qui adviendra de lui (d'elle).

Mon prophète ne recherche pas à plaire , il n'a que faire des valeurs de ce monde.

Mon prophète connaît ce qui importe à Dieu : sa vie en Dieu, Dieu dans la sienne.


Vous entendez bien des voix, et montent de la terre des sons ; Mais ce prophète qui parle en disharmonie d'avec l'Esprit de ce monde est celui qui est mien.

Il est en dé harmonie d'avec celle qui se nomme « église » établie par l'homme.

Il n'a que faire des autorités du monde ; il ne les « connaît » pas, refusant de se soumettre à l'établissement religieux de ce monde.


Mon prophète n'a qu'un intéressement : LE SAINT DE DIEU !

Le restant ne l'interpelle nullement et il ne trouve pas son plaisir dans les joies de ce monde.


Mon prophète est a l'écoute de ma voix, sans se soucier des bruits du monde, des voix du monde. Il ne les entends pas !

A ceci vous les reconnaîtrez : ils ne respirent pas l'air vicié de ce monde et tournent leur face vers le Sanctuaire divin : Yéshua est leur vie !


Lorsque le monde essaie de comprendre, il renonce parce qu'il ne veut pas entendre cette(e voix qui s'élève et le dénonce dans ses actes perfides et malsains, dans son arrogance il refuse de prendre au sérieux ce qui lui vient du ciel et les paroles du prophètes se perdent dans l'espace.

Mais tous ceux qui par l'Eternel sont établis vont faire entendre leurs voix unies dans une même dimension spirituelle.

Sans contrainte et sans peur, sans craindre le jugement des hommes, parce qu'ils parleront Ma Parole confiée pour l'humanité.


Aujourd'hui qu'ils soient entendus parce que Dieu s'adresse encore à l'humanité chancelante et avant qu'elle ne soit jugée par le Juste Juge, elle doit s'attendre à recevoir de par leurs bouches que je ne peux pas accepter la voie des hommes choisie par des critères humains, lorsqu'ils rejettent toutes choses dites loin d'eux.


HOMME :

« Tu t'es prostitué, dans une débauche immonde, et ta souillure va t'être rejetée à la face comme des excréments d'homme.

HOMME !

Stop-là ta course effrénée, tu t'enlise chaque jour d'avantage, et ce que tu espère, ce que tu prononce est mensonge !

Je ne vous ai pas parlé dit le Seigneur, alors que vous prétendez le contraire !

Je ne vous ai pas parlé !

Cependant, il est dit au monde, par mes prophètes, que tu fais fausse route, tu t’égares, tu t'es égaré !

J'ai dis au monde : je t'ai appelé, j'ai voulu m'adresser à l'homme, tu n'as pas écouté !

Alors, en retour, sache que lorsque tu vas crier vers moi, je ne t'entendrai pas non plus, je ne t’écouterais pas non plus.

Je te laisserai accomplir ta course selon mes dessins, car quoique tu penses, Je Suis Le Créateur, Ton Créateur.

Je suis Maître et Roi de ce monde !

Et je te dis : terre ! TU VAS TREMBLER !

TU VAS TREMBLER !

Tu chercheras à te cacher, à fuir, mais tu ne le pourras pas !

Partout ou tu te tiendras je serrais !

Terre ! Ton péché m'est en horreur, et il ne m'est plus possible d'accepter ta manière d'être et d'agir.

Tes injustices, ta méchanceté...

En ces jours, tu entends des voix qui te confortent dans ta déchéance, mais entends plutôt celles qui te disent : Dieu n'a pas parlé !


Le sablier du temps arrive à son terme...

Entends ceux-là qui t'appelle à te remettre en question et sortir de Babylone qui t’entraîne dans sa débauche effrénée.


Terre !

TU CRIERAS !

ALORS JE NE T'ENTENDRAIS PAS !

JE NE TE REPONDRAIS PAS ! »



Depuis la réception de cette parole prophétique, le temps a passé, et que s'est-il passé ?

La terre crie et nous avons le sentiment que ses cris sont étouffés, ne s'élevant pas plus loin que la pensée de l'homme pécheur.

Du sang a coulé et coule encore, les avertissements ont été donnés mais qui a cru à ce qui était annoncé ?


Est-il déjà trop tard pour que l'homme perdu revienne aux pieds du Seigneur ?

Je veux encore espérer en la miséricorde de celui qui dit : je fais miséricorde...

Exode 33/19 - L’Eternel répondit : Je ferai passer devant toi toute ma bonté, et je proclamerai devant toi le nom de l’Eternel ; je fais grâce à qui je fais grâce, et miséricorde à qui je fais miséricorde.


Cependant, je fais monter ma voie vers le Saint lieu, vers le Sanctuaire afin qu'il soit encore possible à celui qui est en errance loin de l'amour du Créateur divin, de pouvoir revenir sur sa vie, d'implorer la grâce miséricordieuse de « JE SUIS » et dans le pardon reçu, d'aller à son tour chercher ceux qui marchent vers leur lieu de perdition éternelle.


Soyez bénis et que l'Esprit Saint soit en vous, illuminant votre vision de la Sainte Parole et vous faisant comprendre la seule vérité : CHRIST YESHUA !


Psaumes 22/10 (22-11) Dès le sein maternel j’ai été sous ta garde, dès le ventre de ma mère tu as été mon Dieu.

Psaumes 71/6 Dès le ventre de ma mère je m’appuie sur toi ; C’est toi qui m’as fait sortir du sein maternel ; tu es sans cesse l’objet de mes louanges.


Naomie.