Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

APPEL DE DIEU ou AUTOPROCLAMATION ?

 

Naomie le 24 Août 2008.

 

 

Avant d’écrire ce message, je lisais, me laissant guider dans le choix de ma lecture par l’Esprit Saint.

Ma lecture portait sur « Esaïe » et « Jérémie » et ce qui me fit réfléchir ce fut ceci : Esaïe recoit une vision, et Jérémie entend la voix du Seigneur.

C’est ainsi que le Seigneur Dieu s’est manifesté et à interpellé les deux hommes de façon particulière pour chacun d’entre eux.

Une vision, une voix, et pas n’importe laquelle, celle du Seigneur Dieu personnellement.

 

Dieu va dire à Jérémie : « avant que Je ne fasse de toi un rocher » (1/5).

 

En prononçant cette parole, Dieu va dire à Jérémie, homme qu’Il s’est choisi pour le servire, qu’Il va en faire un « rocher ».
Ceci ne vous rappelle rien ? Yéshua, le « Rocher des siècles » ? Oui c’est bien un des « Noms » de notre Seigneur, le « Rocher des siècles »

L’Eternel est en train d’avertir cet homme Jérémie qu’Il va le transformer pour en faire un « Rocher », pas Le Rocher, mais un rocher.

 

 

En parlant ainsi, le Seigneur fait entrer Jérémie dans une dimension spirituelle dans laquelle il y a la préfiguration DU ROCHER qu’est Yéshua, Rocher des siècles, éternellement fondé sur la Parole puisqu’il est LA PAROLE.

Sur quoi donc va reposer le service de Jérémie ? Sur l’appel qu’il reçoit de l’Eternel Dieu personnellement et qui est celui-ci : « Avant que Je ne te formasse dans le ventre de ta mère, Je t’ai connu, et avant que tu ne sortisses de son sein, Je t’ai sanctifié, Je t’ai établi prophète pour les nations (Jérémie 1/5)

 

Pour Esaïe, ce fut une vision suivie d’une parole émanant de la bouche de Dieu : « Ecoutez, cieux, et prête l’oreille, terre ! Car l’Eternel a parlé ! (Esaïe 1/12)

 

L’un et l’autre reçurent des paroles qu’ils annoncèrent en disant : Ecoutez la parole de l’Eternel !

 

Mon appel personnel : j’ai entendu la voix du Seigneur, puis j’ai reçu la vision appropriée, c’est pourquoi je sers le Seigneur dans ce service dont Lui seul a ouvert la voie :

 

Alors que je croyais servir mon Dieu à 100%, une sœur, connaissance de plus de vingt années, vint me rendre visite avec ces mots : veux-tu servir le Seigneur à 100% ?

Cette parole me conduisit dans une réflexion profonde parce qu’elle me paraissait étrange, croyant, comme je l’ai dis plus haut, servir déjà à 100%. Et puis, qu’est-ce que cela voulait dire ?

Je sais que je suis méfiante lorsque je suis ainsi interpellée.

Le silence était présent au milieu de nous ; aussi elle revint à la charge : « Veux-tu servir le Seigneur à 100% ? Puis elle rajouta quelque chose : « même au prix de ton mari » ? Alors là, je n’en croyais pas mes oreilles. Qu’est-ce que cela voulait dire ? Quelle était l’origine de cette question ? Dieu ? Satan ?

Help Seigneur ! J’ai besoin de ta lumière !

Après un temps de tumulte dans mon âme, je compris une chose : je perdrai mon époux. Une séparation était inévitable, était-ce cela ?

Non ! Je m’étais marié par passion, et dans  l’amour existant je ne voulais pas lâcher mon époux. Non !

Malgré tout, et au-dessus de tout je réalisais aussi un désir intense de servir Dieu comme Lui le voulait. « Celui qui veut me servir prend sa croix et me suit »… Seigneur ! Je pensais à Moïse devant la terre promise, je songeais, je songeais… Et vint la paix !

Le Shalom, Paix du Seigneur ! Mon cœur se calma et je m’entendis dire : OUI SEIGNEUR, à 100%, à sang pour sang, nous qui n’avons pas lutté jusqu’au sang !

 

Quelques mois plus tard, mon époux s’en allait vers la maison du Père, me laissant face à mon destin avec Yéshua pour servir Dieu le Père à 100%. Ceci me coûta tant ! Il ne faut pas croire que l’ont sert Dieu, le Dieu Grand, Vivant, Fort qui nous voit,  comme on sert  un quelconque individu. Non ! Il est Dieu !

J’ai tant pleuré ! J’ai tant crié ! J’ai eu le cœur arraché de ma poitrine et mon corps est devenu souffrance. J’ai connu le rejet de tous et la solitude parfois oppressante qui fait que l’ont remet tout en question, se demandant si tout est vérité ou bien mensonge.

Et les frères, et les sœurs, parfois plus cruelles que les hommes !

Mais j’ai tenu et je tiens bon avec Lui qui me conduit dans Ses voies afin de dire au monde la vérité qui vient de Dieu. Combien de fois je me suis entendu dire que je prenais mes désirs pour les réalités de Dieu ? Combien de fois me suis-je vu accusée, surtout par les « chrétiens » ? Combien de fois suis-je passée devant le Tribunal des hommes, accusée de tout et de rien ? Mise sur écoute téléphonique par les R.G. !

Seigneur, suis-je si dangereuse ?

Je me souviens d’un frère du « Ministère Manos », d’Argentine me dire ceci : « sœur, tu es très dangereuse pour l’ennemi, telle une goupille tu es dans la main du Seigneur et lorsqu’Il te lance, tu exploses dans  le camp de l’adversaire »

 

Je me souviens de ceci : un soir que j’étais seule, mon époux parti à Valence pour voir ce qu’était une réunion du F.G.B.M.F.I, je me tenais devant le Seigneur bible ouverte, et ma lecture me conduisit vers Jérémie le prophète, et son appel écrit plus haut.

Dans mon cœur, un feu s’alluma et je sus, avec conviction, que c’était à cela que j’étais particulièrement appelée.

A son retour, mon mari me confirma avoir reçu ce texte me concernant, et jamais il ne fut une entrave pour l’exercice de ce service si particulier ou la souffrance est la compagne de chemin de celui qui l’exerce pleinement.

Mais avant tout, il y a le fait que Dieu lui-même me forgea et me forma. C’est un appel spécifique que seul Dieu donne à un homme, à une femme, n’en déplaise aux légalistes de tout genre.

Il y eut des prophétesses, dont Dieu se servit puissamment. Mais Satan, dans le mensonge dont il se servit depuis le jardin d’Eden jusqu’à aujourd’hui aveugle qui lui laisse cette possibilité.

Alors, gens méchants et hypocrites, allez chercher auprès du Seigneur le collyre dont vous avez besoin afin d’y voir clair.

 

Luc 12/48 - Mais celui qui, ne l'ayant pas connue, a fait des choses dignes de châtiment, sera battu de peu de coups. On demandera beaucoup à qui l'on a beaucoup  donné, et on exigera davantage de celui à qui l'on a beaucoup confié.

 

A celui qui a beaucoup reçu, il sera beaucoup redemandé. Je me souviens d’un frère âgé, parti vers son Seigneur maintenant, de me dire : parmi les femmes, je n’ai jamais rencontré quelqu’un ayant reçu autant que toi. Croyait-il me faire plaisir ? Je ne lui ai jamais posé la question.

Mais je sais ceci :Pour servir Dieu, il faut accepter la mort à soi-même, et ceci n’est pas la partie la plus facile.

 

Tu crois être appelé ? Le croire n’est pas suffisant, il te faut avoir la certitude de ton appel spécifique.

Puis en accepter pleinement le prix a payé.

Parce qu’il y a un prix à payer, et,  par expérience, je sais que peu parmi ceux qui se disent prophètes, acceptent de vouloir le payer.

Il y a le prix de la formation, le prix du service. Le brisement qui peut conduire jusqu’à la mort !

 

Que parfois l’homme insensé ne comprends pas la portée de ses paroles tant sa vision profonde est aveuglée par un orgueil confortable qui lui sert de lunettes noires.

Je n’exagère nullement, et si vous voulez la preuve de ce que j’avance, voici :

 

Mathieu 26/31 à 35 « Cette nuit, vous serez tous scandalisés en Moi, car il est écrit : Je frapperai le Berger et les brebis seront dispersées…. Mais Pierre lui dit : si tous étaient scandalisés en Toi, moi  je ne le serai pas, jamais. En vérité Je te dis que cette nuit-ci, avant que le coq ait chanté, tu me renieras trois fois. Pierre lui dit : quand même il me faudrait mourir avec toi, je ne te renierai pas. Et tous les disciples dirent la même chose »

 

Alors, toi qui penses être appelé par Dieu, où parce qu’on t’a dit que c’était là ton appel, pèse bien le pour et le contre, et voit si tu peux bâtir ta maison sans fléchir ni faillir. Défaillir,tu le peux, mais faillir non !

 

Les prophètes de la bible ont été appelés, chacun selon des circonstances différentes, mais aucun d’eux n’a douté ni de son appel, ni des conséquences que cela entraînerait dans sa vie.

Voyez Jérémie, homme véritable, prophète de Dieu, enlisé dans la boue d’une fosse, pleurant nuit et jour sur la bassesse de son peuple, avertit par avance de ce qui allait être le devenir de ce peuple pécheur.

Voyez Elie, pourchassé par une femme démon, Jézabel, contraint d’être nourrit par des corbeaux !

Samuel, dès son plus jeune âge au service du Divin, voyez les tous et sachez qu’ils ont tous payés le prix du service auprès du Seigneur Dieu.

 

Matthieu 13/57 -  Jésus leur dit: "Un prophète n'est méprisé que dans sa patrie et dans sa maison."

 

1 Rois 19/10 -  Il répondit: J'ai (Elie) déployé mon zèle pour l'Eternel, le Dieu des armées; car les enfants d'Israël ont abandonné ton alliance, ils ont renversé tes autels, et ils ont tué par l'épée tes prophètes; je suis resté, moi seul, et ils cherchent à m'ôter la vie.

 

Elie est prophète,  et il faut accepter de comprendre que par le terme « des prophètes » il est souvent fait mention de personnes à qui la parole prophétique est révélée, mais que cela n’a strictement rien à voir avec LE PROPHETE DE DIEU.

Nathan est prophète, David est roi, oint par Samuel, mais il a la parole prophétique révélée en lui.

Saül roi est dirigé vers les « prophètes » 1 Samuel 10,  et il prophétisera toute la journée, mais il ne révèlera que la parole prophétique, il n’est pas prophète. Il est roi, et plus tard, roi déchût.

 

Tous veulent être appelés prophètes, mais tous ne le sont pas.

Dieu nous met en garde contre ces serviteurs du mensonge, parce que ces gens ne sont plus les serviteurs du Dieu très Haut et trois fois saint, mais ils sont les serviteurs de Satan qui rit ouvertement de voir cette déchéance du peuple de Dieu, tant aveuglé et incapable de reconnaître le vrais du faux, l’or du toc !

Oui mes amis, nous faisons rire le monde, et il nous en sera redemandé compte.

Je sais parfaitement à quoi je me suis engagée en acceptant de servir le Seigneur Dieu et encore, je crois, en sincérité, ne pas tout savoir parce que Dieu, dans Sa bonté, ne découvre Sa parole et Sa volonté que peu à peu sinon je ne sais pas si je pourrais marcher jusqu’au bout de cette route.

 

Peuple de Dieu, ceci est une mise en garde solennelle et un avertissement du Seigneur : les « Hanania » se sont levés et haranguent avec audace et fatuité, avec méchanceté aussi, le peuple de Dieu pour le conduire dans des voies contraires à la volonté du Seigneur. Voyez Jérémie 28.

Mais comme Jérémie l’a dit, je dis aussi : vous, les « Hanania » ! Dieu ne vous a pas appelé, et vous porterez le poids de votre mensonge et qu’il vous sera pesé comme vous avez pesé les incrédules et les naïfs qui vous auront écouté et suivit.

Ci-après, tirés de la Parole de Dieu que vous vous permettez d’agiter comme des gri-gri africains, cette parole merveilleuse que vous bafouez, la pensée de Dieu à votre encontre : !

 

Esaïe 28/7 -   Mais eux aussi, ils chancellent dans le vin, Et les boissons fortes leur donnent des vertiges; Sacrificateurs et prophètes chancellent dans les boissons fortes, Ils sont absorbés par le vin, Ils ont des vertiges à cause des boissons fortes; Ils chancellent en prophétisant, Ils vacillent en rendant la justice.

 

Esaïe 29/10Car l'Eternel a répandu sur vous un esprit d'assoupissement; Il a fermé vos yeux les prophètes, Il a voilé vos têtes les voyants.

 

Esaïe 44/25J'anéantis les signes des prophètes de mensonge, Et je proclame insensés les devins; Je fais reculer les sages, Et je tourne leur science en folie.

 

Jérémie 2/8 - Les sacrificateurs n'ont pas dit: Où est l'Eternel? Les dépositaires de la loi ne m'ont pas connu, Les pasteurs m'ont été infidèles, Les prophètes  ont prophétisé par Baal, Et sont allés après ceux qui ne sont d'aucun secours.

 

Jérémie 5/31 - Les prophètes prophétisent avec fausseté, Les sacrificateurs dominent sous leur conduite, Et mon peuple prend plaisir à cela. Que ferez-vous à la fin?

 

Jérémie 14/13 à 15 -   Je répondis: Ah! Seigneur Eternel! Voici, les prophètes leur disent: Vous ne verrez point d'épée, Vous n'aurez point de famine; Mais je vous donnerai dans ce lieu une paix assurée.

Et l'Eternel me dit: C'est le mensonge que prophétisent en mon nom les prophètes; Je ne les ai point envoyés, je ne leur ai point donné d'ordre, Je ne leur ai point parlé; Ce sont des visions mensongères, de vaines prédictions, Des tromperies de leur coeur, qu'ils vous prophétisent.

C'est pourquoi ainsi parle l'Eternel Sur les prophètes qui prophétisent en mon nom, Sans que je les aie envoyés, Et qui disent: Il n'y aura dans ce pays ni épée ni famine: Ces prophètes périront par l'épée et par la famine

 

Je me souviens d’un « prophète » déclarant, sur un site, que les prophètes avaient le droit à l’erreur !

Je fus scandalisée et lui montrais le mensonge : on connaît un prophète à l’accomplissement de la parole donnée. Sinon, il est lapidé ! Il me remercia en appuyant bien sur mon humilité, mais est-ce de l’orgueil que de dire la vérité et dénoncer Satan, le père du mensonge ?

Ce n’est pas l’homme que je dénonçais ainsi, mais comme Jérémie, je montrai l’Hanania mensonger et le risque encouru par celui qui ainsi se prête au mensonge.

Je sais que nul n’est à l’abri, je ne le suis pas non plus et j’ai besoin de Yéshua et de Son Saint Esprit afin de ne pas sombrer dans la vantardise ni le désir de parler pour parler. Dieu parle tantôt d’une manière, tantôt d’une autre, et il m’appartient de savoir faire la différence entre Sa voix et celle du Malin, ou celle du monde (ce qui est pareil) ou bien-même ma propre pensée.

C’est pourquoi je suis attentive et lorsque je constate la concrétisation de la parole du Seigneur sortie de ma bouche, je remercie humblement mon Dieu de m’avoir épargnée une voie qui ne serait pas la sienne. Ezékiel 33/33 -  Quand ce que tu as dit arrivera, et voilà que cela arrive, ils connaîtront qu'il y avait un prophète au milieu d'eux."

 

A ce jour, il y aura encore des « Hanania » qui se dresseront contre la parole donnée par Jérémie, des « Michée » qui finiront emprisonné parce que les « prophètes » de Baal seront déchaînés contre lui, mais il y aura encore quelques « Elisée », où encore des « Déborah », non pas à la pelle, car ceux-là sont la prunelles des Yeux du Seigneur et ils sont rares. Des prophètes du Seigneur (2 Rois 3/11)

Sachez, sachons les reconnaître, et pour ceux-là qui auront eu à cœur de les recevoir comme prophètes (vrais) ils recevront la récompense du prophète.

Matthieu 10/41- Qui reçoit un prophète en qualité de prophète obtiendra une récompense de prophète, et qui reçoit un juste en qualité de juste obtiendra une récompense de juste.

 

 

Ezékiel 2/5 Alors, qu'ils t'écoutent ou ne t'écoutent pas-car c'est une engeance de rebelles, ils sauront qu'il y a un prophète au milieu d'eux.