Site Web du Ministere de NAOMIE

NAOMIE BETHEL

 

ANATHEME !

 

Vendredi 25 Juillet 2008

Par Naomie.

 Définition du mot « anathème » dans le dictionnaire Le Littré :

  • Personne exposée publiquement à la malédiction par l’autorité ecclésiale.
  • Retranchement de la communion de l’Eglise, blâme solennel.

Galates 1/9 - Nous l'avons dit précédemment, et je le répète maintenant: si quelqu'un vous annonce un évangile différent de celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème!

 

Il est tard lorsque j’entreprends une lecture dans l’épître adressée aux Galates par l’apôtre Paul.

Paul est un homme de la même essence que nous ; a une seule différence prêt : sachant d’où il vient, il ne mâche pas ses mots pour s’adresser à ses contemporains qu’ils à enfantés pour Yéshua et qui de nouveau, se font tirer l’oreille en ce qui concerne leur position rétrograde.

Et le premier mot qui m’est donné en lecture est justement ce mot : « anathème ».

Sa signification est terrible, si loin de notre langage que nous désirons garder « évangéliquement correcte ». Mais Paul n’en a rien a faire et aujourd’hui encore, il emploierait les mêmes termes.

J'affirme qu'à ce jour celui qui veut dire la vérité prend de grands risques tant à l'extérieur qu'à l'intérieur. Tous on peur de La Vérité! Chut.... Parle tout bas car on pourrait bien nous entendre... Alors qu'il nous est préconisé de crier la vérité!

Tu veux obtenir satisfaction et reconnaissance dans le monde, dans l'Assemblé? Alors tais-toi, fais silence, n'annonce que des mièvreries et tu obtiendras le droit d'exister. Sinon, tais-toi, car tu es dangereux! Paul a vécu cela au sein de l'église, avec Pierre, c'est pourquoi il cesse de rechercher l'approbation humaine, elle ne vaut rien à ses yeux - Galates 1/10.

Paul tranche dans le vif à chaque fois qu’il le doit, et souvenons-nous sa réaction devant Céphas (Pierre) qu’il accuse ouvertement d’être une girouette tournant à tous les vents de doctrine. Il est précisé : car il était condamné (Galates 2/11). Il aurait pu lui dire : qu’un tel homme ne s’imagine pas recevoir l’approbation du Seigneur, parce qu’en réalité, c’est un hypocrite

Désireux de ménager la chèvre et les choux. Yéshua ou Satan ?

Lorsque l’on nous « propose » de mettre des formes à notre langage, souvenons-nous de penser à cela : qui vais-je servir en l’occasion, Yéshua ou Satan ? Lorsque vous aurez la réponse qui ne devrait tarder, vous agirez en conséquence.

 

Egalement, Paul explique qu’il ne marche pas autrement que par révélation de Dieu, ce qui le tient à l’écart des autres apôtres (Galates 1/11-12). Il a été trouvé par Dieu seul, sans l’intervention de personne, et il le dit, proclamant ainsi qu’il n’a nullement besoin de « couverture spirituelle ». Pourquoi faut-il que l’homme soit toujours la couverture spirituelle de quelqu’un, surtout si la couverture est mitée ?

Lorsque le Seigneur s’est révélé, tel qu’Il l’a fait pour moi sa servante, Il me donna la révélation qui me dispensa de parents spirituels, ce qui fit jaser dans les chaumières évangéliques. Aucune consultation auprès de l’homme (en général) à cause de l’assurance et de la vision (Galates 1/16).

Paul reprend ceux qui sont animés d’un zèle excessif et amer pour les traditions (Galates 1/14). Aujourd’hui, la « tradition évangélique » nous conduit de plus en plus loin du chemin véritable de Christ et nous conduit de plus en plus vers le chemin de « Barnum » (cirque). Applaudissons bien fort, il a réussit son numéro…Un grand moment du cirque !

Aujourd’hui, une de ces traditions conduit les chrétiens à judaïser plus que le plus juif parmi les juifs judaïsant.

Je sais un « homme qui se dit de Dieu » avoir fait subir la circoncision à ses quatre fils, hors de France, par un rabbin. Un comble pour celui qui te dira que nous sommes affranchit et libres par Christ.

Heureusement qu’il n’a pas eu de fille, qu’en aurait-il fait ?

Déjà Paul insiste sur cette circoncision ou non-circoncision.
Mais sa déclaration est formelle : il ne se gêne nullement pour remettre les pendules à l’heure et dire que des faux frères introduits au milieu de nous, sont là pour épier la liberté que nous avons en Christ (Galates 2/4) dans le seul objectif de nous asservir, de nouveau, à leur loi qu’ils ont eux-même profané et détourné pour leur usage personnel.

Paul a résisté par désir de maintenir l’évangile pur et véritable, et aussi de dire : vous êtes séparés de Christ par la circoncision (Galates 5/2) et crie : je proteste !!!

Vous comprenez maintenant pourquoi il est bon de résister, à bon escient, devant tous les Pharisiens de l’Eglise. En l’occurrence, Pierre ce jour-là se conduit comme un Pharisien de pure tradition.

En réprimandant Pierre dans son désir de plaire aux hommes, Paul lui démontre que son action hypocrite en a entraîné d’autres à sa suite, dont Barnabas (Galates 2/11-15).
Il en est de même actuellement, parce que dans leur dérive spirituelle, certains ont suivit l’illusoire et ont dévié de la vérité, retombant dans ce qui les condamnent, et oublieux que la justification vient de la foi dans la grâce et non pas dans la foi en la loi (Galates 2/19..)

Paul, souvent cité, rarement égalé, ne souffre d’aucun stratagème ni d’aucune hypocrisie. Il appelle un chat par son nom, et nous dit, pour nous chrétiens du siècle présent, comme pour nos « pères », qu’il nous faut absolument mourir à nous-même. Il l’a expérimenté, tantôt d’une manière, tantôt d’une autre.

Christ nous y invite par ces mots : que celui qui veut me suivre prenne sa croix (Ephésiens 5/2 – Tite 2/14). Alors, toujours désireux de servir le Seigneur ? C’est ici la démarche a accomplir après l’acceptation de l’œuvre de la croix dans nos vies.
J’ai connu un « frère » refusant la bénédiction du Seigneur sur sa vie pour ne pas payer de prix… Folie !

Si la justice s’obtient par la loi, Christ est mort en vain (Galates 2/21).

Et voici la parole sortie de Galates 3/1 que nous connaissons par cœur, comme un classique littéraire, mais qu’il est temps de nous appliquer à nous-même avant que la génération future nous la chante comme une comptine : Oh ! Galates insensés… Oh ! Eglise insensée… Oh ! Chrétiens corrompus…

 La malédiction est attachée aux pas de la loi (Galates 3/9) parce qu'il ne nous est pas possible d'appliquer la loi en intégralité sur nos vies, mais le juste vivra par la foi (Galates 3/11). Et que nul ne soit justifié devant Dieu par la loi, cela est évident puisque: Le juste vivra par la foi.

Yéscha est devenu malédiction pour nous, mais Il est celui qui a racheté cette malédiction qui reposait sur nous en devenant malédiction lui-même ; afin que la bénédiction d’Abraham ai son accomplissement et qu’enfin nous puissions recevoir l’Esprit promis (Galates 3/14).

Il est des paroles muettes qui crient plus fort que des cris poussés par une multitude. Parmi celles-ci, nous pouvons maintenant comprendre « qu’une disposition confirmée par Dieu ne saurait être détruite par personne », ni par Pierre, ni par Jacques, ni par le ministère à la mode du moment.

Dieu à confirmé Sa parole par Yéshua. Et si nous sommes les « nés de nouveau » que nous affirmons être, nous sommes les héritiers non plus présumés mais véritables venus parce que le Père a confirmé Sa parole par le Fils.

Assez de bavardages, assez de baratins ! Que triomphe la vérité dans nos vies et elle triomphera sur la vie de nos nations.

Nous étions, dira Paul, enfermé dans le péché comme dans une gangue étroite qui nous asphyxiait, sous la garde de la loi. Pourquoi ? En vue de la foi qui devait nous être révélée (Galates 3/23)

Alors, dites-moi ? Pourquoi ce retour vers ce dont les truies ont été lavées ? Pourquoi ce retour préconisé vers le judaïsme ?

Faut-il de nouveau entendre : Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font ?

Abusés ! Voilà ce qu’il en est ! Bien des chrétiens ont été abusés et par leur démarche dans ce retour qui les conduit dans le blasphème, ils en abusent d’autres, et ensemble, ils vont dans l’asservissement puisque la loi tout entière nous condamne si nous péchons dans un seul des préceptes de cette loi.

Anathème que vous êtes !

Si Yéshua est né sous la loi, Il n’est pas la loi dira Paul, et c’est simple a comprendre et retenir. Christ ne rejette pas la loi, puis Qu’il dira de lui-même : Je suis venu l’accomplir, sous-entendu dans la grâce du pardon.

Par cet accomplissement, nous pouvons dire : Abba ! Père !

Par Christ, nous avons connu la vérité qui nous affranchit ; pourquoi se replacer sous le joug de la servitude ?

Paul nous engage à l’imiter dans ce qui nous révèlera Christ en lui - Galates 2/20 - J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.

Dans l'infirmité qui fut la sienne suite à l'épreuve endurée suite à sa vision du Christ sur la route de Damas, rencontre décisive pour sa vie, comme cela devrait être pour chacun d'entre nous qui soit-disant sommes de la maison de Dieu, Paul se dépeint comme quelqu'un sans attrait aucun, un « moins que rien » le plus petit des apôtre : un avorton (qui n'est pas arrivé à terme, déficient) mais il va être accepté par les galates et en cela il va les remercier, reconnaissant qu'il est pour la démonstration évidente de leur affection pour lui, représentant du Seigneur, serviteur du Tout Puissant.

Il est connu comme étant celui qui persécutait les chrétiens, les conduisant dans les prétoires puis dans les arènes. Pourtant, il est accepté parce que tout en lui parle de sa vie nouvelle en Christ. Il est entièrement donné à Christ, ce n’est plus lui qui vit, et dira-t-il, la mort est un gain.

Comment agissons-nous envers ceux qui ont été comme nous-même des pécheurs sauvés par la grâce et par l’amour du Dieu Eternel manifesté par le Fils dans l’œuvre de la croix, et par l’Esprit Saint répandu sur les « nés de nouveau » ?

Nous devons ne pas mettre d'entrave à la volonté de Dieu d'en sauver le plus grand nombre, mais nous devons également être sages de la sagesse de Dieu avant d'affirmer une vérité qui n'est pas approuvé par le Seigneur. Savoir faire la différence entre ceux qui sont des adorateurs en puissance qui s'ignorent eux-même, et ceux qui sont des blasphémateurs qui agissent selon leur propre détermination.

Je ne mettrais pas de barrière sur quiconque en ce qui concerne le salut des âmes, Dieu veut que tous soient sauvés, mais la Bible affirme que, malheureusement, il y a les méchants serviteurs (serviteurs du Malin) dont le nom n'est pas inscrit dans le Livre DE LA VIE et c'est de cela dont je veux parler ici.

Paul n'était pas blasphémateur, il était ignorant quoique initié dans le judaïsme dès son jeune âge. Il connaissait tout du Tout Puissant mais ignorait tout de Christ Yéshua le Messie tant attendu.

Moi même, ne disais-je pas : ni Dieu ni Diable, aucun maître sur ma vie ?... Mais je ne connaissais pas !

Lorsque nous disons la vérité, nous prenons le risque se s’entendre appelé « ennemis de Dieu », tout comme les pharisiens du temps de Christ, de Paul aussi, ont condamné Celui qui leur était tellement étranger.En disant la vérité, sans en rien cacher, nous deviendrons des étrangers pour les membres de nos communautés, soyez-en surs ; Mais nous serons appelés fils et filles et non plus enfants de colère que nous étions autrefois.

L’Eglise a pour base véritable l’alliance en la femme libre, c’est-à-dire en Sara (alliance de la promesse), mais dans sa mouvance actuelle, elle mute et devient la représentation de cette alliance de la femme esclave, Agar, dont il est dit : le fils de l’esclave n »héritera pas de la promesse (faite par promesse – Galates 4/10.

L’Eglise est devenue esclave de ce qui domine sur elle c’est-à-dire l’esprit du monde.

Cet esprit est l’esprit de Satan qui défia le Dieu Eternel et qui encore aujourd’hui se manifeste en « sourdine » mais actif, au sein même de ceux qui sont sensés le repousser jusqu’à ses portes.

Sara ! Agar ! Le christianisme ! L’Islam !

Et voilà, le tour est joué, et personne ne dit plus rien, parce qu’il faut rester « évangéliquement correct » !

Sara et Agar sont à l’opposé l’une de l’autre. Une est la représentation d’Israël, l’autre celle de l’islam.

La Bible ! Le Coran ! Et le pape, soi-disant Homme de Dieu, baise Satan publiquement en baisant le Coran. Et c’est ce mot ANATHEME qui jaillit de ma poitrine comme il a jaillit autrefois de la poitrine de Paul parce que c’est l’accès permissif et sulfureux à la dérive œcuménique ou tous les Barnabas de la terre suivront le mouvement.

Par le biais de ce mensonge, les serviteurs du Malin veulent mettre en équilibre spirituel la Bible et le coran. Il est tout de même temps de rétablir la vérité et de crier que l’Islam n’a rien de comparable à la chrétienté. Pour les musulmans, sachez vous souvenir que leur credo est « mort aux infidèles » et que juifs et chrétiens sont pareillement à abattre, étant des infidèles, des hérétiques.

Comme Sara et Agar le sont, l’Islam et le christianisme sont divergents ; le christianisme n’est pas une religion de plus dans laquelle on barbote comme dans une baignoire. Dans Jérémie 48/10, il est écrit : Maudit soit celui qui fait avec négligence l’œuvre de l'Éternel…


Assez de cette puanteur mensongère. La Parole de Dieu dit : chasse l’esclave et son fils !

(Ne me faite pas dire qu’il faut chasser celui qui vient à Dieu dans la repentance, en tenant compte de sa couleur ou de sa religion d’égarement).

Non, parce que notre Seigneur ne fait acception de personne et tous, nous pouvons trouver grâce à Ses yeux, musulmans ou autres repentis. Mais il y a un « mais » ne pas associer Christ et Baal, la Bible et le Coran ! Œcuménisme est une des assises du trône satanique dans la représentation DU SYSTEME (LA MONDIALISATION)

                   La pensée déviée de l’église perverse est anathème !

Seule est véritable la Parole qui nous enseigne ceci demeurez fermes et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude – Galates 5/1.

Attention ! Danger ! Souvenons-nous – Ephésiens 6/12 – Car nous n'avons pas a lutter contre la chair et le sang mais contre les Principautés, contre les  Pouvoirs, contre les dominations des Ténèbres d'ici-bas, contre les esprits du Mal dans les lieux célestes.

Luttons contre les paroles de mensonge et refusons-les !

Les paroles, pas les hommes. Et c’est ainsi que nous ferons la joie de notre Père et que nous porterons la parole véritable aux confins de la planète jusqu’au jour de retour en Gloire du Seigneur. Amen !

Ce Dimanche 28 Juillet 2013 vient de s'achever les « JMJ » sous la férule du « bon pape François » qui prône quelque chose qui, sur le plan humain, ne peut que recueillir l'approbation des « chrétiens » mais n'est-il pas dit que l'on attrape pas les mouches avec du vinaigre ? Et une foule impressionnante (plus d'un millions de « fidèles » et autres (il y avait là des musulmans venus pour se réjouir d'une tolérance agréable, et d'autres aussi)... Parmi cette foule de la jeunesse a perte de vue, mais n'est-ce les J.M.J ? Ce « bon pape » de clôturer cette « messe » par le message de Christ : allez par tout le monde et faites des disciples, mais ces jeunes-là, heureux de participer à une fête grandiose, ont besoin, pour le plus grand nombre, de se convertir non pas à une Organisation (l'Eglise Catholique Romaine n'est que la partie visible de l'iceberg qui incluse en son sein l'OPUS DEI (bras armé de Vatican) de l'Inquisition et de bien d'autres)

L'Eglise a perdue son  éligibilité  le jour où elle est devenue « mondaine » alors que le Seigneur dira : faites de toutes les nations des DISCIPLES (et non pas des émules, des prosélytes)

Ce « bon pape » François n'ose pas même élever sa voix afin de dénoncer l'homosexualité, il en parle comme de quelque chose inacceptable.... quelque chose ? Dieu parle d'ignominie mais celui-là même qui dors là où d'autres avant lui, les Borgia et compagnie parle de quelque chose inacceptable ! Et qui n'a pas parlé de pédophilie non plus...

A qui vends-tu ton âme François ?

Seule, la foi agissante par la charité (l’amour coulant de la croix) aura de la valeur (Galates 5/6) mais la Bible dit ceci : VA ET NE PECHE PLUS !

Galates 33 - Etes-vous tellement dépourvus de sens ? Après avoir commencé par l’Esprit, voulez-vous maintenant finir par la chair ?

Celui qui vous a appelé n'est pas celui qui vous attire dans ce bourbier.

Frères ! Ne faisons pas de la liberté dans laquelle nous sommes appelés un prétexte de tout désordre issu de la chair ? Ne nous mordons pas les uns les autres, ce qui nous conduirait à nous détruire les uns les autres et faire le jeu de Satan qui compte les points.

Marchons selon l’Esprit et nous n’accomplirons pas les œuvres mortelles de la chair.

La chair est inimitié contre Dieu (Galates 5/16). Si nous sommes enfants de l’Esprit, nous ne sommes plus ceux de la loi.

Œuvres de la chair vivantes parmi nous :

 

  • IMPUDICITE, IMPURETE, DISSOLUTION, IDOLATRIE, MAGIE, INIMITIE et QUERELLE, JALOUSIE, ANIMOSITE et DISPUTE, DIVISION et SECTE,

Et encore :

  • L’ENVIE, l’IVROGNERIE, les EXCES de TABLE, et toutes choses semblables.


Ceux qui se livrent à de tels actes n’hériteront pas du Royaume de Dieu (Galates 5/46) …

Voir également ce qui est mentionné dans 1 Corinthiens 6/10, Ephésiens 5/5 ...

Comme moi, vous savez très bien que ces choses existent malheureusement, et que, pour diverses raisons, nous avons pratiqué la loi du silence, l’omerta ! Oui mes frères et sœurs, l’omerta, le silence qui conduit à la mort. En fait, Juda embrassa le Seigneur, et Satan nous embrasse du baiser de la mort.

                                 Où sont les fruits de l’Esprit ?


N’est-il pas écrit que si nous sommes sensés vivre par l’Esprit, vivons de même ?Comme je le disais plus haut, Paul y va fort ! Dans son style de paroles et d’actions, c’est un « poids lourd » combattant sur le ring, face à un adversaire non déméritant.

Mais Paul sais qu’il est victorieux dans la victoire éternelle de Christ. Il ne s’embarrasse de rien pour courir et monter sur le podium. Et nous ?

Mais en s’adressant ainsi à ceux qu’il considère ses « enfants spirituels », il sait qu’il faut agir vite et fort, parce que l’ennemi est à l’œuvre parmi le troupeau du Seigneur.

A ceux à qui il a été beaucoup donné, il sera beaucoup réclamé dit le Seigneur.

Si au milieu de nous, nous rencontrons de tels frères, retournés à leurs vomissures, ne les laissons pas dans leur sanie. Agissons comme nous devons le faire, et allons arracher des griffes de l’ennemi ceux dont l’âme est précieuse aux yeux de Dieu.

Nous en arracherons certains comme des tisons du milieu du feu.

Pour les autres, malheureusement... Ceux qui se livrent à de tels actes n’hériteront pas du Royaume de Dieu (Galates 5/46) …

Frères et sœurs bien-aimés du Seigneur, si nous sommes de nouvelles créatures, ne soyons pas oublieux et marchons dans le droit chemin, et si nous croisons des loups, alors, pas de quartier !

Paix et miséricorde sur tous ceux qui suivront cette « règle », et sur l’Israël de Dieu (Galates 6/16).

Shalom.


Ces paroles furent reçues » le 27 Septembre 2004 à « Béthel »


« Si Je ne trouve pas de fruit sur l’arbre, Je le retrancherai, Je le couperai et Je le jetterai au feu.

Ce n’est pas le feuillage qui importe, c’est le fruit. Par contre, si l’arbre porte du fruit, alors je vais l’émonder, alors Je vais en prendre soin, alors J’en ôterai peut-être quelques branches, mais l’arbre sera plus beau et son fruit sera plus abondant.

Mais si l’arbre ne porte pas de fruit, à Mes yeux il ne vaut rien et Je le retirerai, Je le déracinerai car Je ne lui permettrai même pas de porter des rejetons.

Je le retrancherai et il ne sera plus bon qu’à être jeter au feu.

Je n’ai que faire d’arbres ne portant que des feuillages. Je veux des arbres qui portent des fruits.
Si tu as besoin d’être émondé, Je le ferai de Ma main.

Si tu ne porte pas de fruit, alors sache que Je mettrai la main à l’arbre et comme le figuier, il sera maudit et il ne portera plus de fruit. »

 

Parole de l’Eternel, parole du Seigneur.

 

2004... 2013 ! L'Ecclésiaste dira qu'il n'y a rien de nouveau sous le soleil.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.